Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Condorcet le Mar 14 Juin 2011 - 23:22

Un événement survient rarement sans que se soient manifestés des signes avant-coureurs : en France, la chute des ventes d'ouvrages de SHS (voir à ce propos l'ouvrage de Sophie Barluet dont un compte-rendu est proposé ci-après : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2005-02-0112-003 ), la relative facilité avec laquelle la bibliométrie et la mise en concurrence des équipes d'enseignants-chercheurs se sont imposées auprès des universités et des organismes de recherche témoignent d'une évolution de fond qui pose à court et à moyen terme la question cruciale de l'avenir des sciences humaines et sociales en tant que champs de recherche, de pratiques pédagogiques, de regards sur et par la Cité. Quel sens revêt donc aujourd'hui, le fait d'étudier, d'enseigner, d'interroger les SHS ? La question de l'utilité sociale doit-elle être éludée, abordée de front et sans fioritures ou intégrée à une réflexion plus large sur l'épistémologie dans la Cité ?
L'habitude de la dialectique a une fois de plus trouvé en France de fervents artisans : à ma gauche, les pourfendeurs de la LRU, synonyme de mort lente des SHS : http://25images.ish-lyon.cnrs.fr/player/project_index.php?id=44 ; à ma droite, une vision plus riante et plus institutionnelle aussi de leur avenir : http://25images.ish-lyon.cnrs.fr/player/project_index.php?id=44

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par sabeth le Mer 15 Juin 2011 - 9:00

La question est très intéressante, et mérite d'être posée. Le devenir des Sciences Humaines est véritablement problématique. Sur ce sujet, il y a aussi un essai stimulant d'Yves Citton, L'avenir des Humanités, qui prend le parti de l'espérance en montrant comment, dans nos "économies de la connaissance", on a besoin des sciences humaines car elles nous apportent une compétence incontournable: l'interprétation.

sabeth
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par coindeparadis le Jeu 24 Déc 2015 - 17:34

J'imagine que comme toute discipline qui demande lecture, réflexion et rigueur, elles seront un jour obsolètes. Quand je vois des étudiants L3 obtenue, n'avoir jamais lu un livre entier ("vive " internet !), je suis perplexe.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par archeboc le Jeu 24 Déc 2015 - 22:44

@coindeparadis a écrit:J'imagine que comme toute discipline qui demande lecture, réflexion et rigueur, elles seront un jour obsolètes. Quand je vois des étudiants L3 obtenue, n'avoir jamais lu un livre entier ("vive " internet !), je suis perplexe.

Il ne faut pas escompter que notre pays reste un des phares de la pensée qu'il a été depuis Descartes jusqu'à la fin du XXe siècle. Translatione studii, l'intelligence peut fleurir ailleurs.

Dans une lointaine colonie de l'Occident, il y a un ancien fort colonial qui continue d'être utilisé par des occidentaux comme terrain de sport, dans le même temps qu'il abrite une garnison des anciens colonisés. Autant dire que la garnison est là pour la parade : pour nous envoyer un message.

Lors des prises d'armes que les occidentaux peuvent voir régulièrement se tenir à côté de leur terrain de sport, on leur donne à voir des soldats en ordre serré, portant dans une main un tabouret, dans l'autre un bouquin. A qui dois-je décoder le message ?

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Condorcet le Ven 25 Déc 2015 - 3:46

La très belle leçon inaugurale au Collège de France de Patrick Boucheron offre de belles évocations de "ce que peut l'histoire". http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/inaugural-lecture-2015-12-17-18h00.htm

Cette chronique de France Culture propose un point de vue états-unien sur l'évolution de la sociologie : http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-l-avenir-des-sciences-sociales-2015-06-20

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Ashtrak le Ven 25 Déc 2015 - 9:40

@sabeth a écrit:La question est très intéressante, et mérite d'être posée. Le devenir des Sciences Humaines est véritablement problématique. Sur ce sujet, il y a aussi un essai stimulant d'Yves Citton, L'avenir des Humanités, qui prend le parti de l'espérance en montrant comment, dans nos "économies de la connaissance", on a besoin des sciences humaines car elles nous apportent une compétence incontournable: l'interprétation.

+1000

L'interprétation - ou comprendre ce que "intelligence" signifie - à l'heure où trop de monde cherche la recette miracle pour tout, n'est pas vraiment à la mode.

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Déc 2015 - 10:15

@coindeparadis a écrit:J'imagine que comme toute discipline qui demande lecture, réflexion et rigueur, elles seront un jour obsolètes. Quand je vois des étudiants L3 obtenue, n'avoir jamais lu un livre entier ("vive " internet !), je suis perplexe.

Internet permet aussi de lire des livres auxquels on n'aurait jamais eu accès.
En tout cas, je suis aussi perplexe en lisant qu'on peut obtenir une L3 en SHS sans avoir lu un livre en entier... La L1 pourquoi pas (le tri est tellement important qu'on peut encore laisser passer des gens à travers le tamis), mais ensuite, c'est tout de même anormal.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par coindeparadis le Ven 25 Déc 2015 - 10:27

Quand je fais allusion a Internet c'est plutôt au picorage d'articles. En psychologie l'évolution des programmes fait qu'on a laissé derrière les grands écrits de psychologie clinique, de psychanalyse, de psychologie sociale pour se focaliser sur le cognitif et l'expérimental. Les étudiants pensent donc pouvoir étudier sans vraiment lire...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Déc 2015 - 10:49

Mais la psycho c'est quand même spécial. De ce que j'observe de par chez moi, le vrai tri se fait surtout entre M1 et M2. J'ai l'impression que pour ceux qui arrivent au bout, c'est quand même rare d'avoir des gens qui ne lisent pas du tout.
Et puis le picorage d'articles, ça peut donner des choses très bien, ce n'est pas à rejeter en tant que tel. Le problème est plutôt le choix des articles et le recul critique avec lequel on les lit.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par coindeparadis le Ven 25 Déc 2015 - 10:53

Quand j'ai fait mes études de psycho, on lisait beaucoup et c'était indispensable. En psycho, en psychanalyse, en anthropologie... Il n' y a qu'en biologie qu'on pouvait ne lire que des articles. Certains concepts élaborés ne peuvent se contenter de quelques pages. D'ailleurs pour avoir aussi étudié la socio (moins longtemps), je ne vois pas en quoi la psycho est à part et suppose de moins lire...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Déc 2015 - 10:56

C'est à part en ce moment, parce qu'avec des centaines d'étudiants en L1, c'est impossible de garantir un suivi correct. La psycho, comme la socio, sont tellement encombrées d'étudiants que les faire tous lire peut être dans les attendus, mais en aucun cas dans les choses que l'on peut vérifier.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par coindeparadis le Ven 25 Déc 2015 - 11:08

D'autant plus qu'en 20 ans et surtout depuis la réforme LMD, on a fait évoluer les programmes avec toujours plus de stats, de biolo, de psycho expérimentale. La psycho telle qu'elle est enseignée actuellement, est de moins en moins un espace de réflexion. On est loin des devoirs que je faisais en licence avec des sujets comme "qu'est-ce qu'un homme normal, au regard de la psychopathologie ?".

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Ronin le Ven 25 Déc 2015 - 11:09

Un névrosé?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par coindeparadis le Ven 25 Déc 2015 - 11:10

Ronin serait-il un freudien ? Wink

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Ronin le Ven 25 Déc 2015 - 11:18

Je suis ronien et c'est déjà beaucoup!

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel avenir pour les sciences humaines et sociales ?

Message par Dr Raynal le Sam 26 Déc 2015 - 14:30

@archeboc a écrit:
Il ne faut pas escompter que notre pays reste un des phares de la pensée qu'il a été depuis Descartes jusqu'à la fin du XXe siècle.  

Pourquoi cela me fait il furieusement penser à cette célèbre réflexion belge : "pour faire fortune, achetez un français le prix qu'il vaut et revendez le le prix auquel il s'estime" Very Happy Very Happy Very Happy

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum