travail commun français ce2

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 20:57

j'ai pas réussi à faire le passé composé

Pareil !
Présent, imparfait, futur, (c'est tout) et là je vais introduire le passé composé via les révisions sur les verbes être et avoir... Chaud, chaud, chaud, mais pas le choix.

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 21:08

@Mufab a écrit:
j'ai pas réussi à faire le passé composé

Pareil !
Présent, imparfait, futur, (c'est tout) et là je vais introduire le passé composé via les révisions sur les verbes être et avoir... Chaud, chaud, chaud, mais pas le choix.

Oui, mais dans ta progression, jusqu'au 5 novembre tu n'as fait que "trouver l'infinitif d'un verbe" et "notion de passé, présent , futur"... alors qu'en principe ces notions ont été travaillées au CE1, déjà...

Cela m'avait étonnée quand je l'avais lue la première fois et je viens d'y retourner pour m'assurer que je n'avais pas mal lu .
C'est là qu'il faudrait un peu accélérer .... à moins qu'ils n'aient rien fait au CE1 ...
auquel cas, il faudrait en parler avec la collègue qui fait cette classe ...

Pas taper, même si je fais l'âne pour avoir du son ... boulet

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 21:18

Il y avait une classe de Ce1-Ce2, et une classe de Ce1 purs.
J'ai adapté par rapport à ce qui me semblait pêcher les autres années, et aussi au vu des éval nat... (dont je peux redonner les résultats de ma promo si tu veux, tu comprendrais mieux). Tout en considérant qu'une grande partie de mes futurs Ce2 (ceux du ce1 pur) avait eu une année assez mouvementée en Ce1 (beaucoup de remplaçants successifs, quand remplaçant il y avait).

Mais effectivement, l'année prochaine, je pourrais essayer d'accélérer.

(Tu sais, on s'adapte, dans notre école : on sait pertinemment que le collègue d'avant a fait ce qu'il a pu... Avec des enfants agités, on va moins vite...) J'édite après.


Dernière édition par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 21:34, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Dhaiphi le Jeu 16 Juin 2011 - 21:20

@Sapotille a écrit: à moins qu'ils n'aient rien fait au CE1 ...
auquel cas, il faudrait en parler avec la collègue qui fait cette classe ...

Ben tiens ! Evil or Very Mad Laughing

Il faut se résoudre au fait que méthode SLECC ou pas, une majorité de nigauds restera imperméable à pas mal de notions. Qu'elles soient "programmées" ou pas leur est totalement indifférent. Principe de réalité pourrait-on dire.


Dernière édition par Dhaiphi le Jeu 16 Juin 2011 - 21:38, édité 1 fois

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Byza le Jeu 16 Juin 2011 - 21:32

Comment te dire, Sapotille... Mes ce2, à la rentrée, ils avaient un niveau début ce1... Ecole avec un grand turn-over, rarement les mêmes enseignantes deux années de suite, et pourtant, c'est toujours le même topo apparemment...

Maintenant, est-ce pertinent, même avec des ce2 ordinaires, de faire le futur antérieur si tôt? Peuvent-ils vraiment y mettre du sens? (Ce sont de vraies questions). Ne risquent-ils pas de tout se mélanger? Et que faire ensuite en cm1 et cm2? lecteur

Byza
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Dhaiphi le Jeu 16 Juin 2011 - 21:40

@Byza a écrit: Et que faire ensuite en cm1 et cm2? lecteur

Deux années pour enfoncer le clou ne seront pas de trop ! Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par doublecasquette le Jeu 16 Juin 2011 - 21:49

Ils l'emploient couramment : "Quand j'aurai fini mon cahier, la maîtresse m'en donnera un neuf. Quand j'aurai fouillé dans le fond de mon bureau, peut-être que je retrouverai ma carte Pokemon que j'ai perdue."
C'est tout ce qu'on leur demande de faire : apprendre à écrire ce qu'ils savent déjà dire. Et pour le plus-que-parfait, c'est pareil.

Contrairement à ce qu'on peut croire, c'est quand on a fait les huit temps de l'indicatif que ça devient simple, parce que ça fait système. Les élèves remarquent très vite que finalement, c'est comme pour le passé composé, sauf que l'auxiliaire a changé de temps.

C'est comme pour les opérations, si on fait les quatre, à leur niveau, dès la GS, c'est finalement bien plus simple de gérer la résolution de problèmes parce que le système est construit.

Et, au CM, comme dit Dhaiphi, on peaufine, en revoyant les mêmes verbes, et en en apprenant de nouveaux... et on ajoute le passé antérieur au passé simple, puis on aborde les autres modes : impératif (présent et passé), conditionnel (présent et passé) et subjonctif (présent et passé), infinitif et participe (présent et passé), parce que le système "temps simple/temps composé" est bien installé et que ça fait sens très vite pour eux.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Dhaiphi le Jeu 16 Juin 2011 - 21:56

@doublecasquette a écrit:
Et, au CM, comme dit Dhaiphi, on peaufine,

Le terme est heureusement choisi quoique quelque peu éloigné de la réalité du terrain : pour une majorité, ce sera plutôt "bourrage de crâne". :marteau:
Laughing

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 21:58

@Mufab a écrit:
(Tu sais, on s'adapte, dans notre école : on sait pertinemment que le collègue d'avant a fait ce qu'il a pu... Avec des enfants agités, on va moins vite...) J'édite après.
Tu vois, c'est bien ce que je pressentais...
Quand les bases sont fragiles, difficile d'aller plus vite que la musique ... Crying or Very sad

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 22:01

@Dhaiphi a écrit:
@Sapotille a écrit: à moins qu'ils n'aient rien fait au CE1 ...
auquel cas, il faudrait en parler avec la collègue qui fait cette classe ...

Ben tiens ! Evil or Very Mad Laughing

Il faut se résoudre au fait que méthode SLECC ou pas, une majorité de nigauds restera imperméable à pas mal de notions. Qu'elles soient "programmées" ou pas leur est totalement indifférent. Principe de réalité pourrait-on dire.



Pourquoi partir vaincu d'avance ?

C'est tellement formidable d'avoir des défis à relever, pour les gamins et avec les gamins ...

Twisted Evil


Dernière édition par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 22:16, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 22:05

@doublecasquette a écrit:Ils l'emploient couramment : "Quand j'aurai fini mon cahier, la maîtresse m'en donnera un neuf. Quand j'aurai fouillé dans le fond de mon bureau, peut-être que je retrouverai ma carte Pokemon que j'ai perdue."
C'est tout ce qu'on leur demande de faire : apprendre à écrire ce qu'ils savent déjà dire. Et pour le plus-que-parfait, c'est pareil.

Contrairement à ce qu'on peut croire, c'est quand on a fait les huit temps de l'indicatif que ça devient simple, parce que ça fait système. Les élèves remarquent très vite que finalement, c'est comme pour le passé composé, sauf que l'auxiliaire a changé de temps.

C'est comme pour les opérations, si on fait les quatre, à leur niveau, dès la GS, c'est finalement bien plus simple de gérer la résolution de problèmes parce que le système est construit.

Et, au CM, comme dit Dhaiphi, on peaufine, en revoyant les mêmes verbes, et en en apprenant de nouveaux... et on ajoute le passé antérieur au passé simple, puis on aborde les autres modes : impératif (présent et passé), conditionnel (présent et passé) et subjonctif (présent et passé), infinitif et participe (présent et passé), parce que le système "temps simple/temps composé" est bien installé et que ça fait sens très vite pour eux.



J'allais dire la même chose : savoir conjuguer, c'est seulement apprendre à écrire ce que l'on sait dire...

Akwabon est ma jumelle.... avec quelques années d'écart tout de même... affraid

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par profecoles le Jeu 16 Juin 2011 - 22:09

@doublecasquette a écrit:Iparce que le système "temps simple/temps composé" est bien installé et que ça fait sens très vite pour eux.

Pour certains oui ....pour d'autres pas vraiment (à moins qu' en commençant dès le CE1 les temps plus complexes ...ce soit possible, il semblerait que oui mais j'ai du mal à le concevoir quand je vois le niveau de certains des miens).
En tout cas les premiers ont le droit d'avoir une programmation "ambitieuse", qui leur permette d'avoir toutes les bases nécessaires à une bonne scolarité secondaire (et supérieure) , quel que soit le milieu d'où ils viennent.
Un bon élève du 93 a le droit d'avoir les mêmes chances de réussite que l'élève moyen de Neuilly ....(au moins !). Donc, pour ça, il faut lui donner la "même nourriture".
Pas facile c'est vrai dans certaines zones mais a-t-on le droit de sacrifier ces 5 ou 6 bons élèves par classe sous prétexte que pour les 20 autres ce serait trop difficile ?
Je colle un maximum aux programmes (sans aller jusqu'au futur antérieur au CE2, entendons-nous bien , les miens n'ont pas eu un cycle 2 SLECC, loin de là), je différencie et j'aide comme je peux les plus en difficulté. Mais s'ils ne suivent pas, tant pis ...je continue pour les autres. Pas question de passer au CM1 2 mois sur le présent comme je le vois faire chez certains de mes collègues ....S'ils n'ont rien retenu au CE1 et au CE2, aps de grandes chances qu'ils y arrivent au CM1 ...
Je compte sur la progression "en spirale " et les activités ritualisées pour essayer de leur faire raccrocher les wagons. Si ça ne marche pas,.... tant pis. Crying or Very sad
Et ....pas taper hein ! Sad

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Byza le Jeu 16 Juin 2011 - 22:14

Moi je fais les programmes, j'aimerais vraiment faire au-delà car l'argumentation de Doublecasquette m'a vraiment convaincue, maintenant, de là à y arriver... Là sur 5 ce2, avec un programme fini ou pas loin, j'en ai 3 qui suivent, 1 de presque largué et 1 à la rue. Si je poussais plus loin, les 3 qui suivent suivraient-elles toujours? Jusqu'où?

Byza
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 22:28

En tout cas les premiers ont le droit d'avoir une programmation "ambitieuse", qui leur permette d'avoir toutes les bases nécessaires à une bonne scolarité secondaire (et supérieure) , quel que soit le milieu d'où ils viennent.

Justement, même pour ceux-là, je ne pense pas qu'un "bourrage de crâne" en Ce2, qui survolerait tout et rien, soit le plus profitable - et d'autant s'ils arrivent en Ce2 sans savoir ce qu'est un nom, un pronom, un adjectif, reconnaître un un sujet, dire que le futur c'est pas hier...


Dernière édition par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 22:36, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 22:34

Mais effectivement, s'ils ont compris le système des désinences et radicaux réguliers, s'ils savent substituer à n'importe quel GN un pronom sujet (pour les temps simples j'entends), s'ils maîtrisent avoir et être, ça devrait aider, en Cm.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par doublecasquette le Jeu 16 Juin 2011 - 22:41

@Mufab a écrit:
En tout cas les premiers ont le droit d'avoir une programmation "ambitieuse", qui leur permette d'avoir toutes les bases nécessaires à une bonne scolarité secondaire (et supérieure) , quel que soit le milieu d'où ils viennent.

Justement, même pour ceux-là, je ne pense pas qu'un "bourrage de crâne" en Ce2, qui survolerait tout et rien, soit le plus profitable - et d'autant s'ils arrivent en Ce2 sans savoir ce qu'est un nom, un pronom, un adjectif, reconnaître un un sujet, dire que le futur c'est pas hier...

Je ne crois pas que je ferai du bourrage de crâne, l'an prochain, avec mes futurs CE2. Si tu regardes le début d'année, dans le tableau, ça repart tranquillou, quand même : on reste dans les révisions en conjugaison, jusqu'à la douzième semaine incluse, soit jusqu'au mois de janvier.
Et ils n'attaqueront les nouveautés qu'après avoir revu, en plus des temps et verbes révisés, les natures des mots et la relation sujet-verbe.

Quant à la suite, je ne crois pas qu'on puisse parler de "survol", je qualifierais plutôt ça de "première approche" ou de "sensibilisation" en partant toujours de ce qu'ils disent, de comment ils le disent et de pourquoi on le dit comme ça pour privilégier la compréhension plutôt que le mécanisme.


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Sapotille le Jeu 16 Juin 2011 - 22:51

@profecoles a écrit:
Pas facile c'est vrai dans certaines zones mais a-t-on le droit de sacrifier ces 5 ou 6 bons élèves par classe sous prétexte que pour les 20 autres ce serait trop difficile ?



C'est l'éternel dilemme !!!

Pourquoi vouloir toujours travailler au niveau des "enfants en difficultés" en traitant les bons comme des extra terrestres ...

Tout enfant à peu près normalement constitué devrait pouvoir atteindre le niveau CE2 même en lui donnant un an de plus, non ?

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 23:02

Doublecasquette, combien de séances par notion as-tu prévu ? (J'en ai compté vite fait 1,3 en moyenne pour ton tableau).
Perso j'ai fait ma programmation en comptant scrupuleusement le nombre de jours de classe, et en consacrant de 2 à 5 séances par notion.

Et ben si je voulais faire plus, ça ne rentrait pas...

J'ai compté large ? 7 jours par exemple sur l'imparfait, c'est trop ?


Dernière édition par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 23:22, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par doublecasquette le Jeu 16 Juin 2011 - 23:10

Non, ce n'est pas trop.
Je les ferai sans doute aussi, mais pas d'affilée. Si on regarde le sommaire que j'ai mis tout à l'heure, ils travailleront sur l'imparfait pendant les semaines :
- 7 : 2 séances
- 10 : 1 séance
- 17 : 1 séance
- 21 : 2 séances
...
plus les deux semaines où, travaillant sur le plus que parfait, ils reviendront forcément à nouveau sur l'imparfait des auxiliaires être et avoir et les trois semaines de révision de la fin de l'année.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Mufab le Jeu 16 Juin 2011 - 23:29

OK je lisais mal ton tableau. Embarassed (Je ne saurais d'ailleurs dire comment... Embarassed )
Une ligne, c'est une semaine, c'est ça ?

Si oui, il y a des semaines où c'est chaud : je serais incapable de leur faire ingurgiter 4 trucs sur une semaine, sans revenir dessus dès le lendemain ou surlendemain...

Bon, ce n'est pas la même approche, c'est clair.

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par doublecasquette le Ven 17 Juin 2011 - 7:51

@Mufab a écrit:OK je lisais mal ton tableau. Embarassed (Je ne saurais d'ailleurs dire comment... Embarassed )
Une ligne, c'est une semaine, c'est ça ?

Si oui, il y a des semaines où c'est chaud : je serais incapable de leur faire ingurgiter 4 trucs sur une semaine, sans revenir dessus dès le lendemain ou surlendemain...

Bon, ce n'est pas la même approche, c'est clair.

Généralement, je reviens dessus.
Nous faisons la leçon collective le jour J ainsi qu'un ou deux exercices oraux, ils font aussi un ou deux exercices écrits.
Le lendemain, ils font à nouveau un exercice écrit sur la leçon de la veille, le surlendemain, aussi et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils aient fait les cinq ou six exercices de la page, tout en continuant à avancer les autres leçons.

Ils ont donc généralement à faire sur le CJ un exercice de la leçon du jour (ou deux, s'ils sont très courts) et un exercice des deux ou trois leçons précédentes (une de grammaire, une d'ortho gramm et, parfois, un d'ortho lexicale) à différents états d'avancement.

Et comme l'ortho lexicale, je la fais le plus souvent sous forme de dictée (de mots ou de phrases), ils ont environ trois exercices par jour.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Dhaiphi le Ven 17 Juin 2011 - 21:25

@profecoles a écrit:Un bon élève du 93 a le droit d'avoir les mêmes chances de réussite que l'élève moyen de Neuilly ....(au moins !). Donc, pour ça, il faut lui donner la "même nourriture".

Bien sûr !

J'espère que tu as prévu des gamelles pour faire réchauffer le surplus parce que certains n'y toucheront guère au plat du jour, d'autres ne s'apercevront même pas que tu l'as passé.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par profecoles le Ven 17 Juin 2011 - 23:22

C'est vrai mais pou ceux qui savent apprécier le plat du jour ...quel délice !
J'en parle en connaissance de cause : ancienne fille d'ouvriers immigrés d'Afrique du Nord et ....major de ma promo en fac grâce à mes maîtres de l'école primaire.

profecoles
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Dhaiphi le Sam 18 Juin 2011 - 21:16

@profecoles a écrit:C'est vrai mais pou ceux qui savent apprécier le plat du jour ...quel délice !

Perso, j'ai toujours trouvé le rata scolaire assez indigeste... mais tu as raison, c'est une question de goût.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par Byza le Sam 18 Juin 2011 - 23:59

@Sapotille a écrit:
@doublecasquette a écrit:Ils l'emploient couramment : "Quand j'aurai fini mon cahier, la maîtresse m'en donnera un neuf. Quand j'aurai fouillé dans le fond de mon bureau, peut-être que je retrouverai ma carte Pokemon que j'ai perdue."
C'est tout ce qu'on leur demande de faire : apprendre à écrire ce qu'ils savent déjà dire. Et pour le plus-que-parfait, c'est pareil.

Contrairement à ce qu'on peut croire, c'est quand on a fait les huit temps de l'indicatif que ça devient simple, parce que ça fait système. Les élèves remarquent très vite que finalement, c'est comme pour le passé composé, sauf que l'auxiliaire a changé de temps.

C'est comme pour les opérations, si on fait les quatre, à leur niveau, dès la GS, c'est finalement bien plus simple de gérer la résolution de problèmes parce que le système est construit.

Et, au CM, comme dit Dhaiphi, on peaufine, en revoyant les mêmes verbes, et en en apprenant de nouveaux... et on ajoute le passé antérieur au passé simple, puis on aborde les autres modes : impératif (présent et passé), conditionnel (présent et passé) et subjonctif (présent et passé), infinitif et participe (présent et passé), parce que le système "temps simple/temps composé" est bien installé et que ça fait sens très vite pour eux.



J'allais dire la même chose : savoir conjuguer, c'est seulement apprendre à écrire ce que l'on sait dire...

Akwabon est ma jumelle.... avec quelques années d'écart tout de même... affraid

Finalement, je suis maintenant à peu près sûre que cette progression est intenable dans ma classe : les phrases que vous proposez, ce ne sont pas des phrases qu'ils pourraient dire de façon correcte. Sûr. Ca serait plutôt : "Quand je vais avoir fini mon cahier" et "Si je fouille le fond de mon bureau". Vous seriez étonnés du manque de vocabulaire de ces enfants, et de leurs constructions de phrases plus ou moins bancales ("Maitresse, vous faisez quoi?") affraid

Byza
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: travail commun français ce2

Message par doublecasquette le Dim 19 Juin 2011 - 8:38

Mais les nôtres aussi ne savent pas forcément les dire au CP ou au CE1, mais on les fait beaucoup lire, un nouveau texte par jour, beaucoup expliquer oralement ce qu'ils lisent, beaucoup écrire aussi ces explications, beaucoup travailler oralement et à l'écrit les structures de langage qu'ils employaient de travers ou qu'ils n'employaient pas (la semaine dernière, j'ai justement fait le verbe faire au présent, et, en début de séance, qu'est-ce que j'ai eu comme "vous faisez" ches mes GS et mes CP No ).
Alors, quand ils arrivent au CE2 et qu'ils apprennent à les écrire, ce n'est pas forcément totalement nouveau. Et quand ce n'est pas encore complètement consolidé, eh bien, ce peut être justement l'écrit qui permet cette consolidation.

[Enfin, en avant-première sur ce forum, ma dernière lubie : l'évaluation par compétences a fait perdre à l'élève la possibilité d'apprendre à son rythme, tout au long de sa scolarité, en prenant le problème par le bout qui lui convient et l'a obligé à plus de mécanisme et plus de rigidité dans la façon de progresser !]

Et puis, qu'entend-on exactement par "faire le futur antérieur et le plus-que-parfait" au CE2 ? Attend-on vraiment que des "acquis" (tant en conjugaison sans aide qu'en capacité à expliquer rationnellement la concordance des temps dans leur phrase ou qu'en reconnaissance d'une forme verbale dans un texte dans le cas où le participe passé est éloigné de l'auxiliaire) chez chacun de nos 25 à 30 élèves à l'issue de la séquence ?

Eueueueuh non ! Il faudrait être cinglé pour annoncer ça. Comme si on annonçait d'ailleurs qu'on "fait la division en GS" et qu'on a 100 % d'acquis...

En revanche, ce que l'on peut dire, c'est que lorsqu'on leur donnera un verbe à conjuguer à l'un de ces temps en se référant aux affichages de la classe dans un premier temps, ils y arriveront tous ou presque tous.
Quand de même, ils auront à réécrire une phrase du style de celles que j'ai écrites dans mon message précédent, et qu'ils auront la possibilité de se référer à un exemple pour "opérer la transformation", ils y arriveront seuls ou presque seuls.
Quand, enfin, on leur donnera à l'issue des séances sur le temps étudié, quelques verbes à analyser dont certains au passé composé, d'autres au futur antérieur et d'autres encore au plus-que-parfait, ils sauront s'appuyer sur le participe passé pour donner l'infinitif du verbe conjugué et sur le temps auquel est conjugué l'auxiliaire pour dire à quel temps il est conjugué.

Il se peut aussi qu'en arrivant au CM1, ils n'aient plus une conscience très nette d'avoir ne serait-ce que "vu" ces deux temps (comme tout ce qu'il aura fait d'autre en mai-juin, d'ailleurs). Et alors ! Ce n'est absolument pas grave, ce sont même ceux qui s'en souviendront qui sont des extra-terrestres !

Il n'empêche que, lorsque leur instit leur présentera à nouveau ses petites phrases où quand il aura fait cela, il fera ceci et celles où il faisait cela dès qu'il avait fait ceci, bizarrement, de la moitié aux deux tiers de la classe opéreront les transformations sans aucune difficulté, un troisième quart les rejoindra rapidement dans cette maîtrise orale et il n'y aura que de quelques élèves à un quart de l'effectif avec lesquels il faudra vraiment retravailler ce type de phrases.
De même, l'écrit sera plus facile à obtenir, moins flottant, même s'il ne faudra toujours pas s'attendre à ce que la reconnaissance à l'intérieur d'un texte lambda ou des explications claires sur la concordance entre le temps simple et le temps composé jaillissent même si on pourra néanmoins s'attendre à quelques réflexions intéressantes sur "ce qui se passe en premier et ce qui se passe en deuxième".

Ce n'est qu'au CM2 qu'on aura tout l'effectif ou presque pour dire, sans hésiter, dès les révisions de rentrée, qu'il existe des temps composés correspondant à chacun des temps simples de l'indicatif et qu'ils sont construits comme ci et comme ça.
Mais, même là, on ne peut tabler de façon certaine sur la reconnaissance immédiate d'un plus-que-parfait, d'un futur et d'un passé antérieurs ou d'un passé composé dans une phrase dans le cas où l'auxiliaire est séparé du participe passé par plusieurs mots.
En revanche, ce sur quoi on peut tabler, c'est qu'en leur faisant trouver l'auxiliaire, puis le participe passé, c'est sur la désignation du temps d'une façon bien plus certaine que dans une classe où les élèves auraient essentiellement rabâché le présent chaque année jusqu'au mois de février avant d'engouffrer vite, vite, vite futur jusqu'en avril, puis imparfait et passé composé à la six-quatre-deux pendant ces fameux mois de mai et juin qui, atterrissant sur les deux mois de vacances, n'arrivent pas à ancrer dans la mémoire des plus lents des acquis bien solides.



_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum