Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 18:23
Surtout que dans l'académie du Nord dont tu sembles faire partie, il est TRES mal vu de mettre en dessous de 06 à l'oral....
06 sur 20, je précise. Very Happy
avatar
lamelimelo
Érudit

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par lamelimelo le Dim 19 Juin 2011 - 18:29
Bon, j'espère que ma fillotte ne passera pas avec l'un d'entre vous !!!!! Evil or Very Mad
Boris Vian
Je viens de m'inscrire !

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Boris Vian le Dim 19 Juin 2011 - 18:30
Merci, en fait, je vois très mal les élèves que j'ai eu cette année réussir à faire un bon plan en 30 minutes ! (sauf 3 ou 4 exceptions ) 😢 😢
Invité
Invité

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 18:35
@lamelimelo a écrit:Bon, j'espère que ma fillotte ne passera pas avec l'un d'entre vous !!!!! Evil or Very Mad

Ben merci !
Je suis limite vexée, là......
douchka
Niveau 5

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par douchka le Dim 19 Juin 2011 - 18:48
Je reposte ici suite à la remarque de Cripure dont je connais déjà la réponse...

Vous arrive-t-il d'interroger hors liste sur une OI?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 19:08
@Boris Vian a écrit:Je pense que si il est bon dans l'entretien, qu'il fait preuve de réflexion, ce serait plutôt injuste de détruire la note avec un 2/10, non ?
Y'a pas écrit "Jésus", là. Y'a deux parties, notée chacune /10. C'est pas moi qui fabrique les usines à gaz. On veut que j'usine, j'usine. Si à 17 ans on n'arrive pas à répondre à une question simple, on va faire autre chose. Moi, je ne savais pas planter un clou, j'ai fait du latin.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 19:10
Nectarine a écrit:Surtout que dans l'académie du Nord dont tu sembles faire partie, il est TRES mal vu de mettre en dessous de 06 à l'oral....
06 sur 20, je précise. Very Happy
Hmmm... Tu me fais envie, sais-tu ? Je fais partie de ces psycho-rigides qui adorent être mal vus Smile
En tout cas, notre IPR nous a bien dit, pour les T L, vendredi : "Vos moyennes vous appartiennent, pas question de vous encadrer. Veillez seulement à bien noter de 1 à 20". Bien, chef !! Smile
Invité
Invité

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Invité le Dim 19 Juin 2011 - 20:20
Ben je veux la même, d'IPR !
J'ai déjà remarqué que les consignes étaient bien différentes d'une académie à l'autre. Alors, quand on me parle d'égalité au sujet du noble baccalauréat, je ris doucement..... Very Happy
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 21:05
@Angua a écrit:Bon, j'ai revu toutes mes questions... restent encore 4 œuvres à lire ou relire.

Dites-mois, vous lisez TOUTES les OI dont des des extraits figurent?

La plupart, il faut être clair, on les connaît déjà (cette année j'ai 10 descriptifs dont 3 Dom Juan et 4 Candide...)
Mais oui, je lis les oeuvres que je ne connais pas, enfin j'essaye. Parce que sinon, franchement, l'oral du bac n'a aucun intérêt pour nous profs. Heureusement qu'on y pêche des idées pour les années qui suivent.
Entre autres bonnes surprises, j'interroge cette année sur Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé (que je viens de dévorer en une nuit, j'ai vraiment adoré), et sur Eldorado, du même auteur, puis aussi sur Les Âmes grises et La Petite fille de Monsieur Linh de Claudel. C'est un vrai régal.
Par contre je viens de terminer L'Atelier de Grumbert que je ne connaissais pas, et je ne suis pas convaincue.
Je dois bien admettre que je laisse Colline de Giono de côté, c'est un peu malsain pour mes goûts Very Happy


Dernière édition par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 21:15, édité 1 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 21:11
@Fabienne a écrit:
@Angua a écrit:Bon, j'ai revu toutes mes questions... restent encore 4 œuvres à lire ou relire.

Dites-mois, vous lisez TOUTES les OI dont des des extraits figurent?

La plupart, il faut être clair, on les connaît déjà (cette année j'ai 10 descriptifs dont 3 Dom Juan et 4 Candide...)
Mais oui, je lis les oeuvres que je ne connais pas, enfin j'essaye. Parce que sinon, franchement, l'oral du bac n'a aucun intérêt pour nous profs. Heureusement qu'on y pêche des idées pour les années qui suivent.
Entre autres bonnes surprises, j'interroge cette année sur Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé (que je viens de dévorer en une nuit, j'ai vraiment adoré), et sur Eldorado, du même auteur, puis aussi sur Les Âmes grises et La Petite fille de Monsieur Linh de Claudel. C'est un vrai régal.
Par contre je viens de terminer L'Atelier de Grumbert que je ne connaissais pas, et je ne suis pas convaincue.
Je dois bien admettre que je laisse Colline de Giono de côté, c'est un peu malsain pour mes goûts Very Happy
Giono est pourtant un auteur des plus raffinés et des plus profonds qui soient... Objectivement Smile Ca vaut le détour.
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 21:11
@douchka a écrit:Je reposte ici suite à la remarque de Cripure dont je connais déjà la réponse...

Vous arrive-t-il d'interroger hors liste sur une OI?

Non, moi, jamais. Pour une raison simple: je ne me vois pas, moi-même, en situation de stress, produire un commentaire clair, structuré, complet, sur un texte que je découvre, en 30 mns. Ca me rappelle l'oral du Capes.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 21:13
Nectarine a écrit:Ben je veux la même, d'IPR !
J'ai déjà remarqué que les consignes étaient bien différentes d'une académie à l'autre. Alors, quand on me parle d'égalité au sujet du noble baccalauréat, je ris doucement..... Very Happy
C'est un monsieur. Je ne le connaissais pas, excellente première impression : souriant, serviable, disponible, cultivé, ouvert... Bref, un bon de quinze ans en arrière Smile
C'est vrai ce que vous dites sur les disparités régionales, nectarine. Bon, ceci dit, au fond, il n'a fait que rappeler les consignes... nationales Smile
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 21:14
Cripure a écrit:
Giono est pourtant un auteur des plus raffinés et des plus profonds qui soient... Objectivement Smile Ca vaut le détour.

J'aime beaucoup Giono, mais disons juste qu'en ce moment, les histoires de superstition, de relations quasi incestueuses avec le fou du village, de désirs malsains de parricide, ce n'est pas trop mon truc. Il y a un moment pour chaque bouquin, et Colline et moi, ce n'est pas le bon timing. Wink
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 21:15
@Fabienne a écrit:
@douchka a écrit:Je reposte ici suite à la remarque de Cripure dont je connais déjà la réponse...

Vous arrive-t-il d'interroger hors liste sur une OI?

Non, moi, jamais. Pour une raison simple: je ne me vois pas, moi-même, en situation de stress, produire un commentaire clair, structuré, complet, sur un texte que je découvre, en 30 mns. Ca me rappelle l'oral du Capes.
Attention, on se comprend mal ! Ce n'est pas hors liste ! A l'oral du CAPES, on découvre l'extrait au moment du tirage. Là, il s'agit d'un passage important d'un livre qu'ils ont étudié. Ce n'est quand même pas comparable.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 21:15
@Fabienne a écrit:
Cripure a écrit:
Giono est pourtant un auteur des plus raffinés et des plus profonds qui soient... Objectivement Smile Ca vaut le détour.

J'aime beaucoup Giono, mais disons juste qu'en ce moment, les histoires de superstition, de relations quasi incestueuses avec le fou du village, de désirs malsains de parricide, ce n'est pas trop mon truc. Il y a un moment pour chaque bouquin, et Colline et moi, ce n'est pas le bon timing. Wink
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 21:19
Cripure a écrit:
Attention, on se comprend mal ! Ce n'est pas hors liste ! A l'oral du CAPES, on découvre l'extrait au moment du tirage. Là, il s'agit d'un passage important d'un livre qu'ils ont étudié. Ce n'est quand même pas comparable.

Mais quand même, tu as beau connaître les enjeux d'un roman, tu n'es pas forcément au point sur tous les extraits significatifs de celui-ci. Par exemple, si tu as étudié en cours La Peste de Camus, et qu'on te demande d'analyser en hors liste l'excipit, je te souhaite bon courage si tu as 16 ans et que tu es en STG.
Les hors-liste, je les réserve aux L, et encore.
avatar
Angua
Doyen

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Angua le Dim 19 Juin 2011 - 21:57
Cripure a écrit:
@Boris Vian a écrit:Vous pénalisez de combien de points un élève, qui ne tient pas compte de la question et recrache son cours ?
Hors-sujet. Pas plus de 2/10.

Peut-être suis-je naïve parce que ce seront mes premiers oraux, mais il me semble qu'on est censé poser une question suffisamment large pour que l'élève trouve des choses à nous répondre, donc même si la question est oubliée, en recrachant le cours, qui a priori reprend des éléments essentiels de chaque texte, on devrait y trouver des éléments de réponse en plus ou moins grande quantité et donc trouver quelques points... j'ai faux?

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
avatar
Fabienne
Niveau 10

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Fabienne le Dim 19 Juin 2011 - 22:17
@Angua a écrit:
Peut-être suis-je naïve parce que ce seront mes premiers oraux, mais il me semble qu'on est censé poser une question suffisamment large pour que l'élève trouve des choses à nous répondre, donc même si la question est oubliée, en recrachant le cours, qui a priori reprend des éléments essentiels de chaque texte, on devrait y trouver des éléments de réponse en plus ou moins grande quantité et donc trouver quelques points... j'ai faux?

Moi je suis assez d'accord avec toi. Pour une question pas prise en compte, je pénalise, c'est sûr, mais je prends aussi en considération la qualité de l'exposé. Si le candidat semble avoir compris le texte, a fait des allers-retours entre ses notes et son texte, lit de manière expressive, gère correctement son temps, utilise les outils d'analyse, ça compte aussi. Je n'ai pas un barème tout fait.

Là où je suis intransigeante, c'est avec les candidats qui n'ont pas lu le bouquin sur lequel ils sont interrogés. Souvent ce sont les mêmes qui te disent, en entretien "Ah non, on n'a jamais vu ça en classe", "je ne sais pas ce que c'est qu'un apologue", "Victor Hugo, ce célèbre ami de Montaigne et auteur engagé du XXème siècle".
Pas de pitié pour les feignasses.

Ce que je veux dire par cette diatribe, c'est que je considère que l'oral est là pour récompenser ceux qui ont bossé correctement toute l'année, même s'ils ne sont pas brillants, et pour sanctionner les tire-au-flanc. L'écrit est là pour leur demander d'exprimer leurs capacités et leurs sensibilités littéraires.
Ensuite, tu peux essayer de poser une question qui ne contient qu'une seul notion à expliquer. Par exemple: "En quoi est-ce un texte des Lumières", "De quelle manière est évoquée la mort dans ce sonnet", ou "Quel type de héros ce texte met-il en scène?"
L'idée, pour moi, c'est que la question soit formulée de la manière la plus simple et la plus claire possible, sans tiroirs, donc pas comme ça: "En quoi ce texte des Lumières reflète l'idéalisation de la mort et l'aspiration au bonheur?" (là, 3 thèmes à développer).
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 22:20
@Fabienne a écrit:
Cripure a écrit:
Attention, on se comprend mal ! Ce n'est pas hors liste ! A l'oral du CAPES, on découvre l'extrait au moment du tirage. Là, il s'agit d'un passage important d'un livre qu'ils ont étudié. Ce n'est quand même pas comparable.

Mais quand même, tu as beau connaître les enjeux d'un roman, tu n'es pas forcément au point sur tous les extraits significatifs de celui-ci. Par exemple, si tu as étudié en cours La Peste de Camus, et qu'on te demande d'analyser en hors liste l'excipit, je te souhaite bon courage si tu as 16 ans et que tu es en STG.
Les hors-liste, je les réserve aux L, et encore.
Oh non, ils n'auront pas 16 ans Smile 17 ou 18, mais pas 16.
D'où l'intérêt de la question. Je ne veux pas une analyse littéraire exhaustive. Je veux, comme me le demandent les IO, qu'il choisisse quelques éléments pertinents pour me dégager l'intérêt du passage. Et, en classe, au lieu de leur discter des synthèses comme le font beaucoup, je préfère, périodiquement, les mettre sur cet exercice. Je ne connais pas les STG, mais les STI, c'est à peu près pareil, non ?
Je pratique ainsi depuis très longtemps, c'est un système bien rodé. Mais je comprends que vous ne le pratiquiez pas.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par User5899 le Dim 19 Juin 2011 - 22:23
@Angua a écrit:
Cripure a écrit:
@Boris Vian a écrit:Vous pénalisez de combien de points un élève, qui ne tient pas compte de la question et recrache son cours ?
Hors-sujet. Pas plus de 2/10.

Peut-être suis-je naïve parce que ce seront mes premiers oraux, mais il me semble qu'on est censé poser une question suffisamment large pour que l'élève trouve des choses à nous répondre, donc même si la question est oubliée, en recrachant le cours, qui a priori reprend des éléments essentiels de chaque texte, on devrait y trouver des éléments de réponse en plus ou moins grande quantité et donc trouver quelques points... j'ai faux?

@Fabienne a écrit:
@Angua a écrit:
Peut-être suis-je naïve parce que ce seront mes premiers oraux, mais il me semble qu'on est censé poser une question suffisamment large pour que l'élève trouve des choses à nous répondre, donc même si la question est oubliée, en recrachant le cours, qui a priori reprend des éléments essentiels de chaque texte, on devrait y trouver des éléments de réponse en plus ou moins grande quantité et donc trouver quelques points... j'ai faux?

Moi je suis assez d'accord avec toi. Pour une question pas prise en compte, je pénalise, c'est sûr, mais je prends aussi en considération la qualité de l'exposé. Si le candidat semble avoir compris le texte, a fait des allers-retours entre ses notes et son texte, lit de manière expressive, gère correctement son temps, utilise les outils d'analyse, ça compte aussi. Je n'ai pas un barème tout fait.

Là où je suis intransigeante, c'est avec les candidats qui n'ont pas lu le bouquin sur lequel ils sont interrogés. Souvent ce sont les mêmes qui te disent, en entretien "Ah non, on n'a jamais vu ça en classe", "je ne sais pas ce que c'est qu'un apologue", "Victor Hugo, ce célèbre ami de Montaigne et auteur engagé du XXème siècle".
Pas de pitié pour les feignasses.

Ce que je veux dire par cette diatribe, c'est que je considère que l'oral est là pour récompenser ceux qui ont bossé correctement toute l'année, même s'ils ne sont pas brillants, et pour sanctionner les tire-au-flanc. L'écrit est là pour leur demander d'exprimer leurs capacités et leurs sensibilités littéraires.
Ensuite, tu peux essayer de poser une question qui ne contient qu'une seul notion à expliquer. Par exemple: "En quoi est-ce un texte des Lumières", "De quelle manière est évoquée la mort dans ce sonnet", ou "Quel type de héros ce texte met-il en scène?"
L'idée, pour moi, c'est que la question soit formulée de la manière la plus simple et la plus claire possible, sans tiroirs, donc pas comme ça: "En quoi ce texte des Lumières reflète l'idéalisation de la mort et l'aspiration au bonheur?" (là, 3 thèmes à développer).
On est d'accord sur tout. Sauf que si la question est assez générale pour laisser toutes les portes ouvertes, et que le candidat l'oublie, il est normal qu'il soit sanctionné. Son oral est raté. Ce n'est pas une explication littéraire, cet oral, c'est une réponse organisée à une question. Ce n'est pas moi qui l'ai inventé...
Contenu sponsorisé

Re: EAF: questions sur LA question... et l'exposé aussi, tant que j'y suis!

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum