Article de Claire Checca (Métro) sur le recrutement des enseignants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article de Claire Checca (Métro) sur le recrutement des enseignants.

Message par John le Mar 21 Juin 2011 - 0:55

Plus que trois semaines pour s’inscrire au concours de l’enseignement cette année, et cette fois, le ministère bat le rappel des troupes, campagne de recrutement inédite à l’appui : “L’Education nationale reste aujourd’hui le premier recruteur de France. Nous embaucherons 17 000 personnes en 2011”, expliquait Luc Chatel en mai dernier. Entre la session 2010 et celle de 2011, ce sont 9 500 candidats de moins qui se sont présentés aux épreuves du Capes externe, toutes disciplines confondues. Or le nombre de postes proposés, lui, n’a été amputé que de 125 places.

Le cru du Capes 2011 s’annonce donc avec des taux de réussite records. En mathématiques, 1 057 candidats admissibles vont se disputer les 950 postes ouverts. En lettres modernes, les oraux seront à peine plus sélectifs, 1 011 admissibles pour 800 places ! Selon Emmanuel Mercier, en charge de l’entrée dans le métier au Snes (Syndicat national des enseignements de second degré), ce phénomène s’explique par trois facteurs.

“Le concours apparaît plus difficile, vu le sous-recrutement dans la fonction publique. Et pour la 1ere fois, il faut avoir un master 2, donc le niveau requis a été augmenté. Enfin, le vivier de candidats n’est plus maintenu par les difficultés économiques du privé. Ce n’est même plus un argument, c’est dire à quel point la situation est dramatique dans l’enseignement.” D’ailleurs, pour l’année scolaire 2010-2011, le nombre de professeurs stagiaires démissionnaires a légèrement augmenté. Le ministère avançait le chiffre de 80 en cours d’année soit 35 de plus que douze mois auparavant.

Egalement au chapitre de la crise des recrutements dans l’Education, mais cette fois en interne : le manque de volontaires pour le programme Clair (collèges et lycées pour l’innovation, l’ambition et la réussite), donc pour les établissements qui concentrent le plus de problèmes. Le ministère a ouvert des postes spécifiques pour attirer des professeurs aguerris.

Résultat, sur les 85 postes Clair de l’académie de Lille, 45 n’ont pas trouvé preneur ; dans l’académie d’Aix-Marseille, seules trois places ont été pourvues sur les 26 proposées ; dans celle de Toulouse, aucune candidature n’a été enregistrée pour la moitié des postes... Conséquence, soit les élèves se retrouveront face à des contractuels sans formation, soit les postes seront remis dans le circuit classique des mutations avec le risque d’envoyer des professeurs inexpérimentés dans les classes les plus difficiles

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum