Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Filnydar le Mar 21 Juin 2011 - 21:30

Ce qui me fait le plus peur dans les nouveaux programmes de maths, c'est qu'ils sont complètement déconnectés de la physique : plus de barycentres, plus d'équations différentielles, moins de nombres complexes...

Comment cela va-t-il influer sur les programmes de physique de Terminale ?

Les collègues de sciences de l'ingénieur vont aussi rigoler : ils commencent en sup par des transformées de Laplace. Comment vont-ils faire sans intégration par parties ?

Actuellement, les programmes de sup commencent par une remise à plat des techniques mathématiques nécessaires aux autres sciences. Dans ma section (j'étais en PCSI, je passe en PSI), l'IG estime qu'il faut y passer une dizaine de semaines. D'ici qu'il faille y passer toute l'année...


Dernière édition par Filnydar le Mar 21 Juin 2011 - 21:33, édité 1 fois

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 21:33

@Filnydar a écrit:

Comment cela va-t-il influer sur les programmes de physique de Terminale ?


Je te rassure: avec les nouveaux programmes de physique en TS, on ne fait plus de physique...
Les maths ne vont pas trop nous manquer Laughing


Dernière édition par Al le Mar 21 Juin 2011 - 21:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Nasopi le Mar 21 Juin 2011 - 21:33

[quote="JPhMM"]
@Lornet a écrit:En fait, c'est pas nouveau.
Pour le dire autrement, c'est pire à chaque génération.
Un indice en mathématiques : on considérait lors de leur première parution que les Elements de Mathématiques de Bourbaki étaient destinés aux Bac+2 (dixit le groupe Bourbaki lui-même). Lorsque j'étais étudiant, on considérait que cela s'adressait aux Bac+4. Aujourd'hui, j'ai entendu dire qu'un Bac+5 était nécessaire. Et dans cinq ans ?
En mathématiques, on a l'avantage d'avoir une jauge. Mais le résultat fait peur.

Mouaif... Mon mari est rentré à l'X il y a 17 ans, et il m'affirme que la théorie des ensembles de Bourbaki, c'est niveau bac+5 largement...


Dernière édition par Nasopi le Mar 21 Juin 2011 - 21:34, édité 1 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Schéhérazade le Mar 21 Juin 2011 - 21:33

"le supérieur se chargera de leur formation". Comme s' il n' était pas plus simple au fond de former des enfants correctement...Seront-ils aptes à êtres formés, les futurs étudiants, après quinze ans de centre aéré débilitant?
Pour la baisse des exigences, je suis complètement d' accord avec toi. On ne pose pas le toit avant d' avoir des fondations et des murs. J' enseigne le français en collège. L' institution nous place dans la nécessité de construire chaque année sur du sable, c' est souvent mon sentiment.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Filnydar le Mar 21 Juin 2011 - 21:35

@Nasopi a écrit:Mouaif... Mon mari est rentré à l'X il y a 17 ans, et il m'affirme que la théorie des ensembles de Bourbaki, c'est niveau bac+5 largement...

Surtout, c'est un parti pris dans l'exposition des bases des maths qu'on peut largement discuter. Je ne crois pas que quiconque demande le retour au formalisme bourbakiste des années des "maths modernes".

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Filnydar le Mar 21 Juin 2011 - 21:36

@Al a écrit:
Je te rassure: avec les nouveaux programmes de physique en TS, on ne fait plus de physique...

Percevrais-je un soupçon d'ironie désabusée ?

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par luc chatouille le Mar 21 Juin 2011 - 21:39

Les 6h(3cours+ 3TP en groupe) de Physique de 1e STI option électro deviennent 3h(cours+TP sans dédoublement prévu) en 1e STI2D...
Sinon le nouveau programme est génial(comparé à l'ancien qui, chiant et dépassé, datait de 1992...) mais infaisable.

luc chatouille
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Jim Thompson le Mar 21 Juin 2011 - 21:42

9
@JPhMM a écrit:Les profs de fac aussi.
Trop tard...

Les sociétés savantes aussi.
Trop tard...

Enfin, ne soyons pas trop sévères.
Tous ceux-là ont hurlé leur désapprobation au ministre, plusieurs fois, depuis quelque temps. Il a répondu, en substance : "Circulez, y a rien à voir..."

On en est tous au même point : attendre que le système implose (ce qui ne devrait pas trop tarder, je crois).

C'est clair que a semble un peu tard
mais ils peuvent se faire plaisir en se joignant à nous lors de la grève du 27/9 furieux :colere:

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Lornet le Mar 21 Juin 2011 - 21:44

@JPhMM a écrit:
@Lornet a écrit:Si tout fout le camp...Déjà qu'on est les derniers en LV ! humhum
Mais en quoi brille-t-on, au juste ? scratch
Alors ça, à mon avis c'est une vaste fumisterie.
Les derniers ?
Quelle langue étrangère parlent les Anglais ? les Américains ? les Australiens ? les Chinois ? ah oui, vraiment, les 900 millions de paysans chinois parlent anglais ou une autre langue étrangère ? et les Russes ? et les Japonais ? ...

Oui, d'accord, les Hollandais parlent plusieurs langues. Les Suisses aussi. Mieux que nous. Mais les autres ?
Mais cela fait-il de nous les derniers ? c'est-à-dire derrière TOUS LES AUTRES ? hum hum... vaste fumisterie je vous dis...

Si nous ne sommes pas derniers, nous sommes quand même à la traîne.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Invité le Mar 21 Juin 2011 - 21:44

@Filnydar a écrit:
@Al a écrit:
Je te rassure: avec les nouveaux programmes de physique en TS, on ne fait plus de physique...

Percevrais-je un soupçon d'ironie désabusée ?

Si peu, si peu Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Marie Laetitia le Mar 21 Juin 2011 - 21:45

@sand a écrit:Qu'ils le crient !!!

ah mais le CNISF le crie depuis longtemps... en pure perte.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par doctor who le Mar 21 Juin 2011 - 21:51

C'est parce que tout le monde sait bien que le niveau des élèves des grandes écoles est un phénomène de reproduction sociale, fondée sur une connivence de classe et une maîtrise des codes implicites. Si le primaire et le secondaire n'y sont pour rien, pas de raison de les changer. Au pire on supprime les grandes écoles.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Igniatius le Mar 21 Juin 2011 - 21:52

@sand a écrit:
@Igniatius a écrit:Comme je le dis fréquemment, je pense que le français a vécu sa "révolution copernicienne" il y a une douzaine d'années : on a arrêté d'enseigner orthographe, grammaire, conjugaison et syntaxe.
Eh dis donc, on est plus nombreux que tu le penses à faire notre travail correctement !
Spoiler:
Mangeur de galettes !

C'était pour simplifier le propos : je veux juste dire que les instructions officielles consistent à ne plus faire que de l'étude de textes.
Tu ne nieras quand même pas qu'ils ne savent plus écrire ?

Je vais même aller plus loin : quand je vois certaines fautes énormes de français sur ce forum, je suis ébahi (je ne parle pas des étourderies ponctuelles ou des fautes de clavier).

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Lornet le Mar 21 Juin 2011 - 21:53

Compétence : savoir recopier un texte lisiblement sur les lignes en respectant la ponctuation et l'orthographe.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Igniatius le Mar 21 Juin 2011 - 21:54

@Ruthven a écrit:
@JPhMM a écrit:
On en est tous au même point : attendre que le système implose (ce qui ne devrait pas trop tarder, je crois).

Pas d'implosion, pas de révolution, pas d'effondrement, simplement mutation du système en centre de loisir culturel avec renoncement obligé à toute forme d'exigence ; le supérieur se chargera de leur formation. Si on maintient ses exigences, on va entrer dans une position schizophrènique intenable sur la durée. J'ai déjà entendu mes collègues de maths dire ouvertement qu'ils allaient devoir baisser leurs exigences sous peine de ne pas pouvoir tenir, j'ai vu ce qui m'est arrivé en L face à un public incapable de comprendre ce que j'attendais d'eux.

Je pense que lorsque la mutation sera achevée, le système implosera car le pays ne réussira plus à maintenir son avance technologique et industrielle, créatrice de richesse.
Je ne crois absolument pas en la capacité du supérieur à rattraper 17 ans de glandouille.
Eux non plus n'y croient pas d'ailleurs.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Igniatius le Mar 21 Juin 2011 - 21:55

@Nasopi a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Lornet a écrit:En fait, c'est pas nouveau.
Pour le dire autrement, c'est pire à chaque génération.
Un indice en mathématiques : on considérait lors de leur première parution que les Elements de Mathématiques de Bourbaki étaient destinés aux Bac+2 (dixit le groupe Bourbaki lui-même). Lorsque j'étais étudiant, on considérait que cela s'adressait aux Bac+4. Aujourd'hui, j'ai entendu dire qu'un Bac+5 était nécessaire. Et dans cinq ans ?
En mathématiques, on a l'avantage d'avoir une jauge. Mais le résultat fait peur.

Mouaif... Mon mari est rentré à l'X il y a 17 ans, et il m'affirme que la théorie des ensembles de Bourbaki, c'est niveau bac+5 largement...

Mais Jp ne dit pas autre chose : il y a 17 ans il était étudiant, et donc Bourbaki correspondait bien à un bac+4 (à l'aise d'ailleurs).
Bon après, je ne suis pas non plus fanatique du formalisme bourbakiste, mais on en est tellement loin que j'en viendrai bien à le regretter un jour...


Dernière édition par Igniatius le Mar 21 Juin 2011 - 21:57, édité 1 fois

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par sand le Mar 21 Juin 2011 - 21:56

Ignatius, je ne le nie pas, mais il ne faut pas croire que tout les profs de français ont baissé les bras. Je ne veux pas que l'on me dise que je dois enseigner la conjugaison aux collègiens. Je le fais, nous le faisons, avec des kilomètres de verbes à apprendre, du présent au subjonctif. Seulement voilà, de nombreux élèves ne les apprennent pas.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Trinity le Mar 21 Juin 2011 - 21:57

Une question et je sors :
On s'inquiète pour nos élèves / étudiants. Et il y a de quoi. Et qu'en pensez-vous en tant que parents ?

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Igniatius le Mar 21 Juin 2011 - 21:58

Noetiote a écrit:Une question et je sors :
On s'inquiète pour nos élèves / étudiants. Et il y a de quoi. Et qu'en pensez-vous en tant que parents ?

Mes soeurs, mes collègues et mes amis sont très inquiets.
Bcp se tournent vers le privé.
Cela me navre mais je ne peux les blâmer.

Le programme est le même mais il y a au moins convergence de vue des objectifs des parents et des enseignants.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Lornet le Mar 21 Juin 2011 - 22:00

Les imbéciles vivront en autarcie et pour ne pas se sentir ignorants face aux étrangers voteront pour le FN.
pale

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Trinity le Mar 21 Juin 2011 - 22:04

@Igniatius a écrit:
Mes soeurs, mes collègues et mes amis sont très inquiets.
Bcp se tournent vers le privé.
Cela me navre mais je ne peux les blâmer.

Le programme est le même mais il y a au moins convergence de vue des objectifs des parents et des enseignants.

Triste constat. Ça me rend malade.
Je ne crois pas beaucoup au miracle du privé (d'autant qu'effectivement les programmes sont les mêmes) et ça va à l'encontre de mes convictions.
Rhaâââaaa, quelle solution existe-t-il ? Si solution il y a.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Aemilia le Mar 21 Juin 2011 - 22:06

Elle prône également le retour d'une « filière littéraire d'élite avec des maths » et déplore qu'il soit « interdit aux scientifiques de faire du latin et du grec. Ce n'est pas comme ça que l'on fera des gens cultivés ! Il ne faut pas gérer les gens à haut potentiel en les enfermant dans des cases. C'est comme ça que l'on fait baisser tout le monde.

ça, c'est quelque chose qui m'a vraiment frappée quand j'ai eu mon bout de formation sur la réforme du lycée cette année...

Je ne serais probablement prof de lettres classiques si cette réforme avait été appliquée il y a quelques années quand j'étais au lycée, car je n'ai pas fait un bac L, et jusqu'à la fin de mon année d'hypokhâgne durant laquelle j'ai découvert le grec, je ne me destinais absolument pas à être prof de latin ! (je pensais plutôt à l'histoire, ou au français...) et pourtant !

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Rikki le Mar 21 Juin 2011 - 22:09

La "filière littéraire d'élite avec des maths", c'est un vieux serpent de mer : je me souviens que quand j'étais au bahut (ce qui ne nous rajeunit pas, ma bonne dame), j'avais une copine à l'Ecole Alsacienne qui était dans une filière "expérimentale" : ils testaient les L, S, etc. (alors que nous étions encore sur A, B, C, D).

Ma copine faisait un bac LS : beaucoup de maths, de français, d'histoire-géo et de philo, mais pas ou peu de sciences est d'économie.

C'était présenté comme l'avenir... hu, hu, hu.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par Condorcet le Mar 21 Juin 2011 - 23:53

@JPhMM a écrit:Les profs de fac aussi.
Trop tard...

Les sociétés savantes aussi.
Trop tard...

Enfin, ne soyons pas trop sévères.
Tous ceux-là ont hurlé leur désapprobation au ministre, plusieurs fois, depuis quelque temps. Il a répondu, en substance : "Circulez, y a rien à voir..."

On en est tous au même point : attendre que le système implose (ce qui ne devrait pas trop tarder, je crois).

En histoire-géo, elles ont été d'une lâcheté épouvantable : il fallait hurler à la mort et ne rien lâcher jusqu'à la reddition des fossoyeurs de la discipline. Par politesse plus que prudence ou esprit tactique, je ne dirais pas ici tout le mal que je pense de nombreux profs de fac déjà lénifiants en 2009 et en l'occurrence trop absorbés par le conformisme clientéliste et étatiste pour soutenir leurs collègues du secondaire sinon du primaire. Lamentable.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par JPhMM le Mar 21 Juin 2011 - 23:55

@Igniatius a écrit:
@Nasopi a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Lornet a écrit:En fait, c'est pas nouveau.
Pour le dire autrement, c'est pire à chaque génération.
Un indice en mathématiques : on considérait lors de leur première parution que les Elements de Mathématiques de Bourbaki étaient destinés aux Bac+2 (dixit le groupe Bourbaki lui-même). Lorsque j'étais étudiant, on considérait que cela s'adressait aux Bac+4. Aujourd'hui, j'ai entendu dire qu'un Bac+5 était nécessaire. Et dans cinq ans ?
En mathématiques, on a l'avantage d'avoir une jauge. Mais le résultat fait peur.

Mouaif... Mon mari est rentré à l'X il y a 17 ans, et il m'affirme que la théorie des ensembles de Bourbaki, c'est niveau bac+5 largement...

Mais Jp ne dit pas autre chose : il y a 17 ans il était étudiant, et donc Bourbaki correspondait bien à un bac+4 (à l'aise d'ailleurs).
Bon après, je ne suis pas non plus fanatique du formalisme bourbakiste, mais on en est tellement loin que j'en viendrai bien à le regretter un jour...
Exactement. D'ailleurs, c'est presque contradictoirement très rafraichissant de lire Bourbaki de nos jours. "Ah oui, c'est vrai que les maths ça peut être ça aussi."
J'imagine qu'un prof de philo qui a corrigé 70 copies de bac et qui ouvre son Spinoza pour respirer un grand coup d'air de la montagne doit comprendre ce que je veux dire par là.


Dernière édition par JPhMM le Mar 21 Juin 2011 - 23:58, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grandes écoles s’inquiètent des conséquences de la réforme du lycée

Message par JPhMM le Mar 21 Juin 2011 - 23:58

@Lornet a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Lornet a écrit:Si tout fout le camp...Déjà qu'on est les derniers en LV ! humhum
Mais en quoi brille-t-on, au juste ? scratch
Alors ça, à mon avis c'est une vaste fumisterie.
Les derniers ?
Quelle langue étrangère parlent les Anglais ? les Américains ? les Australiens ? les Chinois ? ah oui, vraiment, les 900 millions de paysans chinois parlent anglais ou une autre langue étrangère ? et les Russes ? et les Japonais ? ...

Oui, d'accord, les Hollandais parlent plusieurs langues. Les Suisses aussi. Mieux que nous. Mais les autres ?
Mais cela fait-il de nous les derniers ? c'est-à-dire derrière TOUS LES AUTRES ? hum hum... vaste fumisterie je vous dis...

Si nous ne sommes pas derniers, nous sommes quand même à la traîne.
Par rapport aux 10 premiers c'est probable.
Par rapport aux 190 autres, c'est moins sûr.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum