Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
liliepingouin
Érudit

oral EAF: coupez-vous les textes ?

par liliepingouin le Mar 21 Juin 2011 - 22:17
Tout ou presque est dans le titre Very Happy

Est-ce qu'il vous arrive fréquemment de recouper les textes qui sont longs, deux pages voire plus?
Par exemple un extrait de roman qui fait deux bonnes pages, est-ce que vous enlevez un ou deux paragraphes que vous ne jugez pas indispensables à la compréhension de l'extrait?

Comment réagissent les élèves quand vous avez recoupé les textes?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par liliepingouin le Mar 21 Juin 2011 - 22:46
personne?

Je sais qu'il est tard Embarassed

Mais si quelqu'un passe par ici pour me donner son avis, je lui vouerai ma reconnaissance éternelle!

(je sais je m'y prends toujours au dernier moment pour tout... )

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Angua
Doyen

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par Angua le Mar 21 Juin 2011 - 23:21
Ce sera ma première session d'oral et.. oui, il y a des textes que j'ai prévu de couper sans état d'âme, soit qu'ils sont longs (des scènes entières de pièces de théâtre, chapitre entier de Candide) ou parce qu'il y a vraiment une unité dans une partie des textes.
Enfin, sur les 35 qui j'ai préparés à l'heure actuelle, ça doit en concerner... 4?

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
avatar
ysabel
Devin

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par ysabel le Mar 21 Juin 2011 - 23:28
non, je ne coupe pas... on peut considérer que si le collègue a fait ainsi c'est qu'il avait ses raisons.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
syrinxx
Niveau 9

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par syrinxx le Mer 22 Juin 2011 - 0:19
"Il ne faut pas couper le texte " dixerunt les inspecteurs à la réunion des modérateurs, donc apparemment, c'est une consigne...mais je ne sais pas si je vais la suivre.... Comment faire quand tu as des chapitres entiers de Zadig!!!!!! ou une scène très longue de 6 pages??? et que la liste entière n'est constituée que de textes longs (sauf les sonnets, bien sûr!) et que tu dois interroger 13 candidats sur cette liste.... furieux


Dernière édition par syrinxx le Mer 22 Juin 2011 - 0:24, édité 1 fois
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par liliepingouin le Mer 22 Juin 2011 - 0:22
Merci pour vos réponses, comme promis vous avez droit à ma reconnaissance éternelle!

Personnellement pour l'instant j'ai recoupé pas mal de textes mais j'hésite souvent.

(Et j'ai laissé quelques textes un peu longs dans le descriptif de ma propre classe, pensant que les examinateurs les recouperaient, même s'ils restent abordables en entier.)

Ce qui me pose un peu problème, c'est qu'une demi-heure de préparation c'est très court, et le temps que certains candidats lisent le texte en entier, il y a de très nombreuses minutes qui sont déjà passées. Very Happy C'est pour ça que j'ai envie de couper. Cela dit ils sont censés connaître leurs textes.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
cecile23
Niveau 10

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par cecile23 le Mer 22 Juin 2011 - 7:00
mais tu sais qu'ils ne sont pas obligés de lire tout le texte oralement lors de leur prestation (dans leur introduction, je veux dire...): tu peux les couper au bout d'un ou deux paragraphes... mais peut-être parles-tu du temps de lecture pendant la préparation?
avatar
illizia
Esprit éclairé

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par illizia le Mer 22 Juin 2011 - 7:26
Je préfère ne pas couper, car j'ai constaté que ça désatbilisa quand même pas mal les élèves: aisni, s'ils ont vu un point (un effet comique) par exemple sur lequel ils y a des citations évidentes dans la partie coupée, ils ne savnet plus s'ils peuvent l'utiliser ou pas...

J'ai des élèves de techno ceci-dit, donc un rein les déstabilise et le nombre d'heures ridicule pour les préparer à l'épreuve (3h par semaine pour des arrivants de CAP...) ne permet pas de les habituer à parer à toutes les éventualités.

Je propose moi-même des textes plutôt courts, mais il y a des exceptions: je travaillle sur les scènes d'exposition et garde donc en entier celle de L'Île des esclaves et elle est longue: mais du coup, il y a de nombreux points à voir (registres varaint entre léger et sérieux, basculement des rôles ave effet comique et effet didactique, annonce des thèmes et même de la fin type morale d'apologue, présentation des personnages...).

Si je la coupe ça coupe l'unité de l'ensemble et si l'exminatuer la coupe, ils ne retrouvent plus les éléments que je leur avait fait repérer...

De toute façon, comme le dit Cécile, ils n'en lisent que quelques répliques, et n'ont pas à tout commenter ensuite, juste à mettre en avant des éléments correspondant à la question posée, pas de souci donc si tous les aspects du texte ne sont pas traités...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par User5899 le Mer 22 Juin 2011 - 10:39
Ah tiens, une question que je ne m'étais jamais posée et dont nous n'avons jamais discuté. Si je prends un texte de la liste, je le coupe pour qu'il fasse une vingtaine de lignes, sauf unité très forte d'un passage particulier. Ca me semblait relever de l'évidence. En dix minutes sur un texte de deux pages, comment-voulez-vous qu'ils présentent des réponses assez précises ?
En tout cas, pas de consigne officielle sur ce point. Les IO laissent beaucoup de possibilités ouvertes.
Invité
Invité

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 11:02
Non je ne coupe pas un texte le jour du bac. Qui suis-je pour juger de la pertinence du choix de mon/ma collègue ?
De plus il est évident que cela déstabilise considérablement le candidat et même si je pense en mon for intérieur que le collègue a étudié un texte trop long, je m'adapte et je n'en souffle mot.
Il ne faut pas oublier que le candidat a révisé CE texte d'après le cours donné par le prof.
Si on se met à changer les textes étudiés par les collègues, autant laisser tomber les descriptifs et donner des textes inconnus....
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par User5899 le Mer 22 Juin 2011 - 11:17
Nectarine a écrit:Non je ne coupe pas un texte le jour du bac. Qui suis-je pour juger de la pertinence du choix de mon/ma collègue ?
De plus il est évident que cela déstabilise considérablement le candidat et même si je pense en mon for intérieur que le collègue a étudié un texte trop long, je m'adapte et je n'en souffle mot.
Il ne faut pas oublier que le candidat a révisé CE texte d'après le cours donné par le prof.
Si on se met à changer les textes étudiés par les collègues, autant laisser tomber les descriptifs et donner des textes inconnus....
Vous me donnez drôlement à penser. Jamais je n'ai eu à l'esprit de juger de la pertinence du choix de mes collègues. Je pense seulement que le cours n'est pas l'examen...
Bon, rappelons la définition officielle, et laissons chacun à son appréciation du problème. Je demanderai aux collègues de mon lycée comment ils font.
La longueur de l'extrait
La longueur du texte ou de l'extrait à étudier ne peut être fixée dans l'absolu. Elle dépend en fait de la
question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s'en tiendra donc à une limite
inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d'une forme poétique brève...) et à une limite supérieure
(une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par liliepingouin le Mer 22 Juin 2011 - 11:21
@cecile23 a écrit:mais tu sais qu'ils ne sont pas obligés de lire tout le texte oralement lors de leur prestation (dans leur introduction, je veux dire...): tu peux les couper au bout d'un ou deux paragraphes... mais peut-être parles-tu du temps de lecture pendant la préparation?

oui je pensais en effet au temps de lecture pendant la préparation.
Je fais aussi passer des élèves de séries technologiques.

Merci beaucoup pour toutes vos réponses!

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
Invité
Invité

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 14:31
Cripure a écrit:
Nectarine a écrit:Non je ne coupe pas un texte le jour du bac. Qui suis-je pour juger de la pertinence du choix de mon/ma collègue ?
De plus il est évident que cela déstabilise considérablement le candidat et même si je pense en mon for intérieur que le collègue a étudié un texte trop long, je m'adapte et je n'en souffle mot.
Il ne faut pas oublier que le candidat a révisé CE texte d'après le cours donné par le prof.
Si on se met à changer les textes étudiés par les collègues, autant laisser tomber les descriptifs et donner des textes inconnus....
Vous me donnez drôlement à penser. Jamais je n'ai eu à l'esprit de juger de la pertinence du choix de mes collègues. Et pourtant certains se le permettent ! Je suis fatiguée d'entendre, à la réunion de pré-oral où l'on découvre les descriptifs qui nous sont attribués, des collègues , jeunes et vieux, critiquer violemment telle liste car "le prof n'a pas fait ceci" ou telle autre car "les textes sont trop ceci ou trop cela"..... Je pense seulement que le cours n'est pas l'examen...D'accord, mais uniquement en théorie car quand on a des sections faibles comme les technologiques, il ne faut pas se leurrer: ils n'ont pas tous les moyens de faire une analyse qui s'écarte du cours et on est déjà bien contents quand ils "recrachent" le cours...même si ce n'est pas politiquement correct.
Bon, rappelons la définition officielle, et laissons chacun à son appréciation du problème. Je demanderai aux collègues de mon lycée comment ils font.
La longueur de l'extrait
La longueur du texte ou de l'extrait à étudier ne peut être fixée dans l'absolu. Elle dépend en fait de la
question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s'en tiendra donc à une limite
inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d'une forme poétique brève...) et à une limite supérieure
(une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).
C'est ce que j'écrivais plus haut: à adapter au niveau des candidats.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par User5899 le Mer 22 Juin 2011 - 15:58
Nectarine a écrit:
Cripure a écrit:
Nectarine a écrit:Non je ne coupe pas un texte le jour du bac. Qui suis-je pour juger de la pertinence du choix de mon/ma collègue ?
De plus il est évident que cela déstabilise considérablement le candidat et même si je pense en mon for intérieur que le collègue a étudié un texte trop long, je m'adapte et je n'en souffle mot.
Il ne faut pas oublier que le candidat a révisé CE texte d'après le cours donné par le prof.
Si on se met à changer les textes étudiés par les collègues, autant laisser tomber les descriptifs et donner des textes inconnus....
Vous me donnez drôlement à penser. Jamais je n'ai eu à l'esprit de juger de la pertinence du choix de mes collègues. Et pourtant certains se le permettent ! Je suis fatiguée d'entendre, à la réunion de pré-oral où l'on découvre les descriptifs qui nous sont attribués, des collègues , jeunes et vieux, critiquer violemment telle liste car "le prof n'a pas fait ceci" ou telle autre car "les textes sont trop ceci ou trop cela"..... Je pense seulement que le cours n'est pas l'examen...D'accord, mais uniquement en théorie car quand on a des sections faibles comme les technologiques, il ne faut pas se leurrer: ils n'ont pas tous les moyens de faire une analyse qui s'écarte du cours et on est déjà bien contents quand ils "recrachent" le cours...même si ce n'est pas politiquement correct.
Bon, rappelons la définition officielle, et laissons chacun à son appréciation du problème. Je demanderai aux collègues de mon lycée comment ils font.
La longueur de l'extrait
La longueur du texte ou de l'extrait à étudier ne peut être fixée dans l'absolu. Elle dépend en fait de la
question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s'en tiendra donc à une limite
inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d'une forme poétique brève...) et à une limite supérieure
(une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).
C'est ce que j'écrivais plus haut: à adapter au niveau des candidats.
Oui, la prochaine fois que je serai d'oral, j'y réfléchirai. En fait, je comprends mieux votre "colère" : à Besançon, il n'y a pas de réunion de pré oral. La seule qui se soit tenue (en 2002, je crois) a été critiquée auprès du recteur, car cela revenait à ce que chacun puisse aller voir l'examinateur de sa classe et à lui parler, ce qui n'est pas d'usage. Les IPR nous avient dit l'année d'après que sur recommandation du recteur, cette réunion n'aurait plus lieu. Et de fait, a pus ! Smile
Invité
Invité

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 17:27
Oui, je sais qu'il n'y a pas de telles réunions partout. Mais on n'y rencontre pas les collègues dont on interroge les élèves: je crois que ce serait tabou. Very Happy
Non, ces réunions sont bien pratiques pour le moral et le fait qu'il y ait un président de jury également.
Ceci dit, ça "cancane" quand même au sujet des descriptifs....
carlotta
Neoprof expérimenté

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par carlotta le Jeu 23 Juin 2011 - 18:06

Je trouve que couper un texte est aussi destabilisant (ou presque) que de donner du hors texte : après tout ils ont étudié le texte en classe et c'est cette version qui a du sens pour eux.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par User5899 le Jeu 23 Juin 2011 - 18:31
@carlotta a écrit:
Je trouve que couper un texte est aussi destabilisant (ou presque) que de donner du hors texte : après tout ils ont étudié le texte en classe et c'est cette version qui a du sens pour eux.
Alors renseignement pris auprès de mes cinq collègues qui font passer les oraux, plus trois autres de deux autres bahuts : ils coupent tous. 20-25 lignes maxi. Bon, je suppose qu'on n'a pas encore fait toutes les réunions nécessaires. C'est rigolo. Dieu sait si à une époque, je m'en suis tapé des questions sur l'oral chez Profs-L ou profs-fr, ben celle-là, jamais posé Smile
carlotta
Neoprof expérimenté

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par carlotta le Jeu 23 Juin 2011 - 18:39
Oui , de mon côté je ne m'étais jamais posé la question car je n'ai jamais vu de textes de LA de plus de trente lignes.
Contenu sponsorisé

Re: oral EAF: coupez-vous les textes ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum