Les châtiments corporels

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les châtiments corporels

37% 37% 
[ 36 ]
47% 47% 
[ 46 ]
11% 11% 
[ 11 ]
4% 4% 
[ 4 ]
 
Total des votes : 97

Les châtiments corporels

Message par Ryuzaki le Jeu 23 Juin 2011 - 16:38

Bon, je sais que c'est un sujet polémique, mais j'aimerais savoir ce que vous pensez des châtiments corporels. Je ne parle évidemment pas de tabasser un élève, mais de punitions physiques comme la gifle, le tirage d'oreilles etc. Les jugez-vous inadmissibles ou estimez-vous qu'ils devraient être tolérés dans certains cas? Pensez-vous qu'à l'époque où ils étaient autorisés (ou du moins tolérés), ils permettaient une meilleure discipline? En ce qui me concerne, je suis surveillant dans un collège et j'avoue qu'il m'arrive d'avoir envie de m'attaquer aux petits caïds, mais je sais que ça risque d'aggraver les choses et de les rendre plus sournois. Merci de vos réponses.

Ryuzaki
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par totoro le Jeu 23 Juin 2011 - 16:58

J'ai mis "sont inadmissibles" parce que l'on parle ici de punition. En revanche, j'excuse la gifle partie toute seule parce que l'élève est odieux (mais dans ce cas-là, je ne considère pas ça comme une punition...), parce qu'après tout un prof est un être humain qui peut perdre son calme.
autant il m'arrive de mettre une fessée à mon fils, autant je ne supporterais pas que quelqu'un d'autre le fasse.

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par doublecasquette le Jeu 23 Juin 2011 - 17:01

Doivent rester interdits même si parfois excusables, au cas par cas.
L'autorisation est la porte ouverte à tous les sadismes et ayant bénéficié en 1966 d'une maîtresse de CP particulièrement perverse, je sais quel usage salace et perturbant on peut en faire. pale

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par User5899 le Jeu 23 Juin 2011 - 17:04

thibotten a écrit:Bon, je sais que c'est un sujet polémique, mais j'aimerais savoir ce que vous pensez des châtiments corporels. Je ne parle évidemment pas de tabasser un élève, mais de punitions physiques comme la gifle, le tirage d'oreilles etc. Les jugez-vous inadmissibles ou estimez-vous qu'ils devraient être tolérés dans certains cas? Pensez-vous qu'à l'époque où ils étaient autorisés (ou du moins tolérés), ils permettaient une meilleure discipline? En ce qui me concerne, je suis surveillant dans un collège et j'avoue qu'il m'arrive d'avoir envie de m'attaquer aux petits caïds, mais je sais que ça risque d'aggraver les choses et de les rendre plus sournois. Merci de vos réponses.
Donc, à l'école. Pas dans le cercle familial ? C'est un peu ambigu.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par doublecasquette le Jeu 23 Juin 2011 - 17:05

Le plus abominable, c'est le châtiment corporel à froid, après condamnation.
Et c'est bien ça, la "punition" ?
Donc, j'ai mal voté.
Ce doit être absolument interdit.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par doublecasquette le Jeu 23 Juin 2011 - 17:08

@totoro a écrit:J'ai mis "sont inadmissibles" parce que l'on parle ici de punition. En revanche, j'excuse la gifle partie toute seule .
Voilà, tout pareil.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par totoro le Jeu 23 Juin 2011 - 17:08

@doublecasquette a écrit: Le plus abominable, c'est le châtiment corporel à froid, après condamnation.
Et c'est bien ça, la "punition" ?
Donc, j'ai mal voté.
Ce doit être absolument interdit.

C'est aussi cette idée qui me gêne dans la notion de châtiments corporels...

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Finrod le Jeu 23 Juin 2011 - 17:13

Cripure a écrit:Donc, à l'école. Pas dans le cercle familial ? C'est un peu ambigu.

C'est ambigu, oui. Il semble que châtiment corporel et altercation élève-prof soient implicitement confondus.

Les châtiments sont une idée absurde, un cadre clair et précis les remplace avantageusement. Par contre, actuellement, dans l'éducation, on retrouve quasi-quotidiennement des situations d'altercations, d'oppositions, parfois violentes, avec les élèves qui n'ont pas leur place à l'école et devant lesquelles certains d'entre nous sont laissés seuls. Situations qui dégénèrent plus facilement, mais les châtiments n'y jouent aucun rôle.

La solutions résiderait plus dans un meilleur encadrement. Mais bon, ça coute plus cher qu'une savate, quel dilemme pour châtel ...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Tristana le Jeu 23 Juin 2011 - 17:16

C'est déjà une question sensible quand il s'agit de son enfant, alors quand il s'agit de celui d'un autre...
Pour moi ça n'a aucune valeur pédagogique. Après, je peux comprendre qu'on explose, qu'on perde son sang-froid et qu'on en arrive là. Mais clairement, vu la population qu'on a dans les collèges ou lycées, ce n'est certainement pas envers l'élève le plus agressif qu'un professeur va se risquer aux jeux de mains — l'intérêt me semble donc complètement nul.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Rikki le Jeu 23 Juin 2011 - 17:31

On n'a pas à "autoriser" la gifle qui part toute seule.

C'est très bien que frapper les enfants soit strictement interdit à l'école, mais pas dans la famille : les rôles sont différents.

Une fois, il m'est arrivé de gifler une gamine — une toute petite, en plus, de 3 ans 1/2 — mais c'était presque de l'auto-défense : la gamine m'a littéralement attaquée, elle a pris un petit couteau jouet et s'est jetée sur mon ventre en criant "Je vais tuer ton bébé". Je n'ai rien contrôlé, j'ai vu le geste vers mon ventre de 6 mois de grossesse, j'ai frappé. J'étais mal, après, mais je crois que c'est mon cerveau reptilien qui a réagi.

J'ai eu la chance que les parents ne portent pas plainte. Il est vrai que j'ai immédiatement alerté la psychologue scolaire et les parents sur le geste de l'enfant, car je considère que c'était pour le moins un symptôme de souffrance psychique.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Paideia le Jeu 23 Juin 2011 - 17:41

Impossible de répondre à ce sondage, pour ce qui me concerne, tant que le contexte de la question n'est pas précisé. Je ne vois pas comment dans le cadre scolaire, on pourrait justifier tout recours aux châtiments corporels. Cela consisterait à mettre en place une règle publique officialisant et légitimant le recours à la violence comme un mode de résolution des problèmes ; sans compter que dans le cas présent, quelle que soit la violence ou l'agressivité d'un élève, on reste dans une position de force en face de lui; le frapper ou lui faire subir une quelconque atteinte corporelle, semble alors doublement abusif... En revanche, pour ce qui est de "comprendre" et de faire preuve d'empathie, quand, face à un élève insupportable, une gifle part c'est bien compréhensible, mais pas acceptable pour autant.

Pour ce qui est du cadre privé et envers ses propres enfants, je suis aussi opposée aux châtiments conçus comme un mode d'éducation régulier et "normal". En revanche, il faut admettre (à moins de vivre chez les Bisounours ou chez Oui-oui), que dans certains cas extrêmes de conduite inacceptable, il faut bien hélas recourir à la fameuse fessée ou autre, pour rappeler à l'enfant que la limite qu'on ne cesse de poser devant lui n'est pas fictive, et que ses actes ne sont pas sans conséquences. M'enfin, même là, il est évident que ça ne peut être qu'exceptionnel et que c'est aussi l'aveu d'un échec (d'ailleurs tous les châtiments corporels ne sont pas équivalents: une fessée donnée à chaud par-dessus les vêtements ce n'est pas la même chose que déculotter un enfant pour lui donner la fessée, longtemps après l'incident...).

EDIT: après les précisions apportées, j'ai voté: "doivent être interdits mais sont parfois pardonnables".


Dernière édition par Paideia le Jeu 23 Juin 2011 - 22:41, édité 1 fois

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par bellaciao le Jeu 23 Juin 2011 - 18:43

Je n'accepte pas les châtiments corporels comme principe - et je n'ai encore jamais frappé mes filles à la maison, mon mari non plus.
Je me réserve de me défendre si un élève m'agresse, profère une insulte en marchant sur moi, ou lève la main sur moi. Là, je le dévie de sa trajectoire pas doucement, je pense. Mais ça ne m'est jamais arrivé. Very Happy

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Lornet le Jeu 23 Juin 2011 - 19:09

"Sont pardonnables uniquement s'ils sont appliqués à l'ancienne assistante maternelle de ma fille !" Rolling Eyes

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Ryuzaki le Jeu 23 Juin 2011 - 19:37


Cripure a écrit:Donc, à l'école. Pas dans le cercle familial ? C'est un peu ambigu.

Oui, je pensais effectivement à l'école. Merci d'avoir demandé cette précision, la question de la légitimité du professeur par rapport au parent en ce qui concerne le contact physique mérite d'être posée.

Bon, sinon les réponses correspondent à peu près à mes prévisions. Comme beaucoup ici, je considère qu'ils doivent rester interdits mais peuvent être pardonnables. Merci d'avoir répondu, vos avis m'intéressent toujours.

Ryuzaki
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par User5899 le Jeu 23 Juin 2011 - 21:33

@doublecasquette a écrit:
@totoro a écrit:J'ai mis "sont inadmissibles" parce que l'on parle ici de punition. En revanche, j'excuse la gifle partie toute seule .
Voilà, tout pareil.
+1

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par lulucastagnette le Jeu 23 Juin 2011 - 21:41

J'ai voté sont inadmissibles. Franchement ça me fait peur quand j'entends certains collègues me dire qu'ils ont dû mettre les mains dans leurs poches pour se retenir de gifler un gamin énervant. Je trouve ça grave qu'un adulte n'arrive pas à se maîtriser.

Bien sûr en cas d'agression de la part d'un élève, c'est tout à fait différent. C'est de la légitime défense et je n'hésiterais pas à me protéger si un jour je suis dans ce cas-là.

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Dhaiphi le Jeu 23 Juin 2011 - 22:00

@Rikki a écrit:On n'a pas à "autoriser" la gifle qui part toute seule.

Voilà. En cas d'agression physique (ou verbale) par exemple.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par User5899 le Jeu 23 Juin 2011 - 22:21

@lulucastagnette a écrit:J'ai voté sont inadmissibles. Franchement ça me fait peur quand j'entends certains collègues me dire qu'ils ont dû mettre les mains dans leurs poches pour se retenir de gifler un gamin énervant. Je trouve ça grave qu'un adulte n'arrive pas à se maîtriser.
Ira furor breuis...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Dhaiphi le Jeu 23 Juin 2011 - 22:35

Cripure a écrit:Ira furor breuis...

Être victime d'une "brève folie" dans certaines classes qui peuvent être assimilées à l'antichambre de l'asile psychiatrique est somme toute assez naturel.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par DH le Jeu 23 Juin 2011 - 22:43

ben, il se maîtrise. Après que les mains sooient dans les poches ou le nez peu importe. Elle ne part pas la baffe. Donc l'adulte se maîtrise. Enfin, j'avoue comprendre que des fois....

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Marlou.Bassboost le Jeu 23 Juin 2011 - 22:45

@doublecasquette a écrit:
@totoro a écrit:J'ai mis "sont inadmissibles" parce que l'on parle ici de punition. En revanche, j'excuse la gifle partie toute seule .
Voilà, tout pareil.
idem.
une gifle peut partir, mais pour moi elle est signe de faiblesse.
une gifle à froid, je ne peux pas.

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Dhaiphi le Jeu 23 Juin 2011 - 22:47

Dr Housette a écrit: Après que les mains soient dans les poches ou le nez peu importe.

"Les mains dans le nez" Shocked , tout le monde ne peut prétendre au titre de phénomène de foire !

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par Reine Margot le Jeu 23 Juin 2011 - 22:48

oui, si les mains restent dans les poches, c'est bien qu'il y a maîtrise de soi...

Je ne connais pas la loi mais je ne suis pas sûre qu'il ait existé un jour une loi, ou un règlement intérieur prévoyant tel châtiment corporel pour tel manquement d'un élève. Je pense qu'il y avait plutôt autrefois une tolérance, comme dit plus haut "on n'autorise pas, on ne dit pas que c'est bien mais dans certains cas on laisse faire".

On ne va pas revenir sur la fessée, mais je trouve que c'est un peu le même problème: personne ne dit qu'il FAUT la donner ou que c'est bien, par contre l'interdire totalement et culpabiliser les adultes qui l'ont donnée à un gamin pénible a des conséquences néfastes...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par ysabel le Jeu 23 Juin 2011 - 22:52

oui ! que je sorte ma cravache lol!


je blague, hein... Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les châtiments corporels

Message par User5899 le Jeu 23 Juin 2011 - 23:29

Dr Housette a écrit:ben, il se maîtrise. Après que les mains sooient dans les poches ou le nez peu importe. Elle ne part pas la baffe. Donc l'adulte se maîtrise. Enfin, j'avoue comprendre que des fois....
C'est hors-sujet, d'ailleurs. Un châtiment est mûrement réfléchi, et je comprends tout à fait qu'on soit d'avis de le proscrire sans réserve. Ce n'est pas comme ça que l'éducation doit se faire. Pour le hors-sujet, il se maîtrise... Comme c'est simple à dire, parfois. On paye bien l'autonome ou la Maïf pour quelque chose, non ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum