Punition collective : ça me tracasse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Punition collective : ça me tracasse.

Message par gabibulle le Sam 25 Juin 2011 - 0:10

Je vais tenter d'explquer ma situation en faisant court Very Happy
Cela s'est passé en milieu d'année mais je me demande toujours comme il l'aurait fallu réagir.

Cette année j'étais PP comme chaque année, sauf que cette année je suis tombée sur une classe ''difficile''. On a eu toutes l'année des problèmes avec cette classe allant de la simple sieste générale dans un cours de français jusqu'à la consommation de tabac et autres produits ''non identifiées'' ( Laughing )...

Alors maintenant que j'ai fini les circonstances; l'action ! Very Happy
Leur prof de français était absente depuis 1 semaine et demi pour cause de maladie... Ils l'avaient à 8 heures un matin et ils se sont payé le culot de ne pas venir (sauf 2 élèves) pour simple excuse qu'elle n'était pas marqué absente donc '' bon vous voyez madame dans l'doute hein'' furieux Evil or Very Mad
J'avais cours le lendemain matin avec eux, bien sûr vie scolaire, proviseur, CPE au courant, j'exigeais des explications. Je leur ai remonté les bretelles pendant toute mon heure de cours (ça m'avait bien défoulé Very Happy ). Je leur avais demandé les raisons de cette absence collective: bien sûr personne ne voualit s'exprimer sur le sujet après mon discours Rolling Eyes J'ai donc demandé aux délégués de parler. Ils ont expliqués, j'avais bien compris, ça m'a encore plus énervée et j'ai donc continué mon discours professeur Mais le problème c'est que je pense que les délégués, plus particulièrement la déléguée l'a pris pour elle (l'autre s'en foutait royalement furieux ).Ensuite j'ai demandé à ceux qui étaient venus, la raison de leur présence et ils m'avaient répondu qu'ils habitaient trop loin piur venir à 9h mais que sinon ils seraient venus à 9h :colere: :boucherie: Dans le cours suivant, la CPE est intervenue et à demander à parler aux délégués. Ensuite ils avaient cours dans une salle juste en face de la mienne, je les ai donc tous vus se ranger devant la salle. Et à ce moment là j'ai aperçus la déléguée les yeux tout rouges et mouillés encore ensanglotée. Embarassed Je trouve donc une excuse vraiment bidon (du genre la vie de classe la semaine prochaine Laughing ) pour aller lui parler, et je lui demande si ça va. Elle se remet à pleurer. Je m'en voulais car je ne voulais pas qu'elle prenne ça pour elle Neutral ... Je m'en suis tellement voulu sur le coup que j'ai envoyé mes élèves en permanence et je l'ai prise à part pour lui expliquer qu'elle n'avait pas à prendre ça pour elle ect...(ça fait drôlement bizzarre de devoir consoler une élève comme ça Neutral) Rolling Eyes

Tout cela s'est fini en 1 heure de colle à toute la classe...

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ? Comment avez-vous réagi ? Je pense vraiment pas que ma méthode est la bonne vu les conséquences Wink Comment faut-il réagir avec des élèves comme ça parce que moi j'ai toujours pas la méthode... Smile

J'ai failli oublié; c'est en 4ème (sécher en 4ème, alors qu'en 6ème sages comme des images... ou presque Smile )

_________________
-La vie n'est qu'un conte de fées qui perde ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons.-

gabibulle
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par User5899 le Sam 25 Juin 2011 - 1:15

Je n'ai pas vraiment compris ce que la consommation de tabac venait faire dans cette histoire, ni en quoi elle fait de ces élèves des kamikazes potentiels pour Al Qaeda.
Ensuite, je note une punition collective, ce qui n'est pas très judicieux lorsqu'on en appelle au règlement, vu que c'est interdit au plan national.
Enfin et surtout, je ne comprends pas très bien ce qui vous cause souci. Le fait que la déléguée pleurât ? Mais en avez-vous su la cause, finalement ? Une autre raison ? Non, là, je ne comprends pas.
Enfin, je comprends que c'étaient des petits merdeux, mais ce n'est sans doute pas cela votre problème.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Arverne le Sam 25 Juin 2011 - 7:00

Moi non plus, j'ai pas compris.
La prof qu'ils avaient à 8 h était absente, donc ils sont venus à 9 h ... C'est bien ça ? quel est donc le problème ? C'est ce qui se fait chez nous : si un prof est absent en 1ère ou dernière heure, les élèves qui ont l'autorisation des parents ont le droit de partir.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Rikki le Sam 25 Juin 2011 - 8:15

Non, si j'ai bien compris, la prof était revenue, mais les gamins ont fait comme si elle n'était pas revenue, dans le doute, et ont décidé de ne pas se pointer. Du coup, la prof est revenue, et a eu 2 élèves.

Mes gamins sont souvent tentés de faire ça : "Ben maman, si tout le monde dit qu'on croyait qu'elle était encore malade"... je ne dis pas que c'est bien, hein, je dis juste que c'est humain. Le même genre que les profs, sur ce même forum, qui disent qu'ils aimeraient bien faire comme s'ils n'avaient pas reçu telle ou telle convocation.

Après, l'histoire de la fille qui s'est mise à pleurer, là, je ne sais pas. Je ne vois pas trop en quoi les délégués de classe sont "responsables" de la classe, en fait. Peut-être que c'est elle effectivement qui avait eu cette mauvaise idée, et si c'est à la base une petite fille sage, elle est embêtée que ça lui retombe dessus. Ou peut-être que sa copine lui a dit que le beau Paulo sortait avec Amélie. Je ne sais pas.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par lulucastagnette le Sam 25 Juin 2011 - 8:19

Je trouve que la punition collective est maladroite (d'autant que certains sont venus à 8h). Bon qu'on leur fasse la morale ok, maintenant je trouve ça un peu exagéré d'y passer une heure et de coller tout le monde.
Quant à la déléguée qui pleure, bon c'est une grande fille tout de même, de là à passer une heure à la consoler... Suspect

Bref pour moi beaucoup de bruit pour rien...

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Nestya le Sam 25 Juin 2011 - 8:44

Cripure a écrit:Ensuite, je note une punition collective, ce qui n'est pas très judicieux lorsqu'on en appelle au règlement, vu que c'est interdit au plan national.
Non, ça n'est plus interdit. Le texte officiel doit se trouver quelque part sur le forum. C'est Fillon, je crois, qui l'a réhabilitée.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par gym le Sam 25 Juin 2011 - 9:38

Une heure de colle pour sanctionner une heure d'absence ne me semble pas suffisante j'aurais donc proposé deux heures de colle afin qu'il y ait là une véritable punition, avec de surcroît un mot aux parents rappelant que la vie scolaire fait son travail et que donc si un prof n'est pas noté absent c'est qu'il est prévu présent (normalement).
Quant à mettre toute une classe en permanence pour consoler une seule élève....heu comment dire affraid

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Celeborn le Sam 25 Juin 2011 - 9:49

Cripure a écrit:
Ensuite, je note une punition collective, ce qui n'est pas très judicieux lorsqu'on en appelle au règlement, vu que c'est interdit au plan national.

PROCÉDURES DISCIPLINAIRES
Organisation des procédures disciplinaires dans les EPLE
NOR : MENE0402340C
RLR : 551-2 
CIRCULAIRE N°2004-176 DU 19-10-2004
MEN
DESCO B6 

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement

II - Moyens d’action à la disposition des enseignants en matière disciplinaire 
La circulaire n° 2000-105 du 11 juillet 2000 a précisé les grands principes juridiques qui s’appliquent aux punitions scolaires et aux sanctions disciplinaires à l’intérieur de l’établissement scolaire soumis, comme toute organisation, aux règles du droit.
Toutefois, le caractère spécifique de l’acte pédagogique et des missions des enseignants implique que l’autorité de ceux-ci soit respectée partout où elle s’exerce. Aussi est-il entendu que, lorsque son autorité est remise en cause par des actes fautifs, inadaptés, contrevenant aux règles fixées pour atteindre les objectifs assignés aux apprentissages scolaires, l’enseignant peut décider des punitions qu’il prendra pour assurer la poursuite de sa mission. Il en informe le chef d’établissement. La punition sera d’autant mieux suivie d’effets que les parents auront été avisés et convaincus des motifs de celle-ci.
S’il est utile de souligner le principe d’individualisation de la punition ou de la sanction, il faut rappeler qu’une punition peut être infligée pour sanctionner le comportement d’un groupe d’élèves identifiés qui, par exemple, perturbe le fonctionnement de la classe. Par ailleurs, dans le cadre de l’autonomie pédagogique du professeur, quand les circonstances l’exigent, celui-ci peut donner un travail supplémentaire à l’ensemble des élèves. Ce travail doit contribuer à trouver ou retrouver des conditions sereines d’enseignement en même temps qu’il satisfait aux exigences d’apprentissage.
Les faits d’indiscipline, de transgressions ou de manquements aux règles de vie collective qui atteignent un niveau de gravité plus important et perturbent le fonctionnement en tout ou partie de l’établissement doivent être portés immédiatement à la connaissance du chef d’établissement afin qu’il engage les poursuites disciplinaires prévues par la réglementation. Il est précisé que lorsque le chef d’établissement, saisi par écrit d’une demande de saisine du conseil de discipline émanant d’un membre de la communauté éducative, décide de ne pas engager de procédure disciplinaire, il lui notifie sa décision motivée.


Pour le ministre de l’éducation nationale,
de l’enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
Le directeur de l’enseignement scolaire
Patrick GÉRARD

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Provence le Sam 25 Juin 2011 - 10:11

Je partage plusieurs des avis énoncés plus haut: une heure de colle, ça me paraît bien gentil. Sinon, quand les élèves pleurent de façon incontrôlable, je les envoie à l'infirmerie et je m’occupe de ma classe.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par bellaciao le Sam 25 Juin 2011 - 11:02

Dans le cas d'élèves qui s'autorisent à ne pas venir sur une heure de cours, c'est la vie scolaire qui gère cette absence injustifiée. Peut-être as-tu pris une peu trop à coeur ton rôle de PP ?
Après, tu leur as passé une bonne eng**, il n'y avait pas mort d'homme ! Ton élève s'est monté la tête pour pas grand-chose et le résultat, c'est que tu as culpabilisé après t'être fâchée. Est-ce ensuite que tu as décidé de donner une heure de retenue ou déjà au moment où tu les avais en classe ?

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par User5899 le Sam 25 Juin 2011 - 11:56

@Rikki a écrit:Non, si j'ai bien compris, la prof était revenue, mais les gamins ont fait comme si elle n'était pas revenue, dans le doute, et ont décidé de ne pas se pointer. Du coup, la prof est revenue, et a eu 2 élèves.
Bon, c'est pas bien Smile Mais enfin, si les problèmes dans un collège se limitent à ça... Quand on lit certains fils... affraid

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par User5899 le Sam 25 Juin 2011 - 12:04

@Nestya a écrit:
Cripure a écrit:Ensuite, je note une punition collective, ce qui n'est pas très judicieux lorsqu'on en appelle au règlement, vu que c'est interdit au plan national.
Non, ça n'est plus interdit. Le texte officiel doit se trouver quelque part sur le forum. C'est Fillon, je crois, qui l'a réhabilitée.
Absolument pas, Nestya. Fillon l'a correctement clarifiée. La punition collective reste interdite. En revanche, il ne faut pas hésiter à punir tous les individus qui ont pris part à une pagaille plurielle. Il faut que les individus soient identifiés.

http://www.education.gouv.fr/bo/2004/39/MENE0402340C.htm

II - Moyens d’action à la disposition des enseignants en matière disciplinaire

La circulaire n° 2000-105 du 11 juillet 2000 a précisé les grands principes juridiques qui s’appliquent aux punitions scolaires et aux sanctions disciplinaires à l’intérieur de l’établissement scolaire soumis, comme toute organisation, aux règles du droit.
Toutefois, le caractère spécifique de l’acte pédagogique et des missions des enseignants implique que l’autorité de ceux-ci soit respectée partout où elle s’exerce. Aussi est-il entendu que, lorsque son autorité est remise en cause par des actes fautifs, inadaptés, contrevenant aux règles fixées pour atteindre les objectifs assignés aux apprentissages scolaires, l’enseignant peut décider des punitions qu’il prendra pour assurer la poursuite de sa mission. Il en informe le chef d’établissement. La punition sera d’autant mieux suivie d’effets que les parents auront été avisés et convaincus des motifs de celle-ci.
S’il est utile de souligner le principe d’individualisation de la punition ou de la sanction, il faut rappeler qu’une punition peut être infligée pour sanctionner le comportement d’un groupe d’élèves identifiés qui, par exemple, perturbe le fonctionnement de la classe. Par ailleurs, dans le cadre de l’autonomie pédagogique du professeur, quand les circonstances l’exigent, celui-ci peut donner un travail supplémentaire à l’ensemble des élèves. Ce travail doit contribuer à trouver ou retrouver des conditions sereines d’enseignement en même temps qu’il satisfait aux exigences d’apprentissage.
Les faits d’indiscipline, de transgressions ou de manquements aux règles de vie collective qui atteignent un niveau de gravité plus important et perturbent le fonctionnement en tout ou partie de l’établissement doivent être portés immédiatement à la connaissance du chef d’établissement afin qu’il engage les poursuites disciplinaires prévues par la réglementation. Il est précisé que lorsque le chef d’établissement, saisi par écrit d’une demande de saisine du conseil de discipline émanant d’un membre de la communauté éducative, décide de ne pas engager de procédure disciplinaire, il lui notifie sa décision motivée.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par User5899 le Sam 25 Juin 2011 - 12:06

Je rajoute, pour la citation de Celeborn (qu'il ne commente pas).
-Pour le travail supplémentaire à l'ensemble des élèves, c'est dans le cadre de l'autonomie pédagogique du professeur, ça n'a rien à voir avec une procédure disciplinaire de la vie scolaire vis à vis d'une absence injustifiée.
-Dans le cadre qui nous a été exposé, la punition collective est d'autant plus malvenue qu'elle a frappé également des élèves non concernés.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Celeborn le Sam 25 Juin 2011 - 12:10

Le passage a retenir était évidemment celui-ci :

Par ailleurs, dans le cadre de l’autonomie pédagogique du professeur, quand les circonstances l’exigent, celui-ci peut donner un travail supplémentaire à l’ensemble des élèves. Ce travail doit contribuer à trouver ou retrouver des conditions sereines d’enseignement en même temps qu’il satisfait aux exigences d’apprentissage.

Et l'autonomie pédagogique, ça veut dire qu'on est libre. C'est une punition et c'est collectif, c'est donc une punition collective.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par Serge le Sam 25 Juin 2011 - 12:12

Gabibulle, c'est bien de te poser ces questions.
tu as effectivement un peu gaffé, mais il faut relativiser, tant la situation des élèves que la réponse que tu as cru bon sur le moment d'y apporter.
Dans le feu de l'action, tu n'as sans doute pas réagi de la façon la plus appropriée (tu sembles en avoir bien conscience de toute façon puisque tu poses la question ici) mais bon, c'est fait et il n'y a pas mort d'homme.
On voit les choses différemment à tête reposée et avec le recul "J'aurais dû dire ceci ou faire cela". Ne va pas te culpabiliser pour rien.
La prochaine fois, engueule-les un peu si ça te chante, mais ne prends pas les choses tant à coeur car tu vas te miner, te braquer contre tes élèves (et vice versa!) pour des histoires qui ne concernent au final principalement que la Vie scolaire. La prochaine fois, tu laisses simplement la VS régler les choses d'un point de vue purement administratif et disciplinaire (c'est son rôle), et toi tu fais ton cours sans te prendre la tête. En agissant ainsi, tu vivras à l'avenir ce genre de situations ... bien plus sereinement Wink

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Punition collective : ça me tracasse.

Message par User5899 le Sam 25 Juin 2011 - 12:18

@Celeborn a écrit:Le passage a retenir était évidemment celui-ci :

Par ailleurs, dans le cadre de l’autonomie pédagogique du professeur, quand les circonstances l’exigent, celui-ci peut donner un travail supplémentaire à l’ensemble des élèves. Ce travail doit contribuer à trouver ou retrouver des conditions sereines d’enseignement en même temps qu’il satisfait aux exigences d’apprentissage.

Et l'autonomie pédagogique, ça veut dire qu'on est libre. C'est une punition et c'est collectif, c'est donc une punition collective.
C'est exactement ce que j'ai écrit Smile Rien à voir avec une question qui ne relève pas de l'enseignement, comme une absence injustifiée.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum