L'art de déraper...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par sara0705 le Dim 23 Nov 2008 - 14:16

marquisedemerteuil a écrit:bon , encore une fois, camomille et nutella pour tous? nutella Rolling Eyes

Oui, merci Marquise, avec plaisir!!

Si les modos veulent que j'édite ou supprime mon message, de manière à m'exprimer plus posément (parce que bon, je m'insurge contre les gens qui se mettent en pétard, mais finalement je n'en suis pas loin! Oups ), pas de souci!

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par saramea le Dim 23 Nov 2008 - 14:28

MARQUISE!!!!!! C'est quoi ce smiley avec la langue qui dépasse! Espèce d'obsédée va!
Lool

Ok je sors...

saramea
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par sara0705 le Dim 23 Nov 2008 - 14:29

@saramea a écrit:MARQUISE!!!!!! C'est quoi ce smiley avec la langue qui dépasse! Espèce d'obsédée va!
Lool

Ok je sors...


Je voulais pas le dire....

_________________
"I don't wanna work today, maybe I just want to stay, just take it easy cause there's no stress"

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Fizz le Dim 23 Nov 2008 - 14:57

Eh ben... oui, je crois que la tournée de camomille s'impose... Zeeen, les filles...
Sara : bisous Laisse ton message, il n'y a pas de souci !

_________________
"Etre le maître de ses caprices est exquis, être leur esclave est encore mieux." (Oscar Wilde)

πάντα ῥεῖ, οὐδὲν μένει

Fizz
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Pseudo le Dim 23 Nov 2008 - 14:58

Faite gaffe les filles : à force de dérapage sur terrain glissant on se retrouve avec quelque chose quelque part... Razz


Dernière édition par Pseudo le Dim 23 Nov 2008 - 19:06, édité 1 fois

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Angela le Dim 23 Nov 2008 - 16:08

Les élèves qui me remplissent le sac de petits poissons en papier le 1er avril, c'est peut-être parce que je suis trop dans le coup ? mince, faut que j'arrête de déraper moi ! Demain j'arrête les blagues mdr

Angela
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Libé-Ration le Dim 23 Nov 2008 - 16:44

Disons qu'il faut choisir son public...
En lycée hyper-centre-ville, classe de 2nde endormie devant Maupassant, alors qu'un personnage de servante se faisait culbuter par le garçon fermier en même temps que les poules... "Bon, alors, il fait quoi le coq, là dans le passage ? Alors A VOTRE AVIS, ils font quoi, les deux personnages dans la grange ????"
Bon, ça les a réveillés, et hop, c'était reparti pour un cours plus attentifs.
Laughing

Par contre autre fois, en lycée hyper-ZEP-Prévention-Violence, classe de STG-mâle."Woh, madame, on étudie pourquoi la poésie ? Wouaiche, les poètes, c'est tous des pédés !" Hem, il y avait en effet Verlaine dans le corpus distribué, mais je suis restée très stricte. "Ah, citez-m'en des exemples !" Incapacité de l'élève à répondre.

Mais cette année, j'ai évité la moindre allusion. En plus j'étais enceinte, et mes 3e m'avaient déjà bluffé en posant toutes sortes de questions pendant l'intervention d' "Education sexuelle" du type : "Comment les seins de la femme fabriquent le lait ?"

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Angela le Dim 23 Nov 2008 - 16:48

merci, lunelaure, d'avoir exposé un point de vue équilibré qui fera office de camomille au miel sur le forum Wink

Angela
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par sara0705 le Dim 23 Nov 2008 - 17:20

Merci Lunelaure!!
Tu as parfaitement résumé la situation!!!

Il est évident que ce genre de phrases dans ma classe de 21 mecs, ça ne le ferait pas.....Déjà que, une fois...un élève absent pour le devoir, petite question aux autres : "dites donc, il était absent ce matin, aussi, ou c'est juste un séchage de devoir en règle?"...Ils me disent qu'en effet, il était là, et je le note absent. Dans la même seconde, j'entends discrètement "peut-être qu'il vous aime pas" (j'ai pris la classe juste avant la Toussaint, je précise), et je me suis mise à rire, j'ai dit "ah bon? tant pis pour lui, je ne suis pas là pour me faire aimer, mais pour que vous ayez tous la moyenne au bac de français", et je rajoute simplement "même si pour ça vous devez souffrir". Sourire amusé de tous.... Alors j'évite maintenant!!!

_________________
"I don't wanna work today, maybe I just want to stay, just take it easy cause there's no stress"

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Reine Margot le Dim 23 Nov 2008 - 17:30

@saramea a écrit:MARQUISE!!!!!! C'est quoi ce smiley avec la langue qui dépasse! Espèce d'obsédée va!
Lool

Ok je sors...

eh oui, le nutella est fortement aphrodisiaque, que voulez-vous... nutella

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Electre le Dim 23 Nov 2008 - 18:34

Mais Sara, encore une fois, tu déformes mes propos... surtout que tu n'étais pas visée par mon message, et rien de ce que tu as pu mettre toi ne m'a choquée, parce que toutes tes références étaient rattachées à un texte ou une oeuvre (je fais référence à ton premier post).
Donc soit je me suis trompée et il n'y avait aucun sous-entendus sexuels dans les propos d'Ysabel (peut-être est-ce moi l'obsédée - mais relisons tous son post), soit c'est vous qui voulez la défendre bec et ongles alors qu'elle est sans doute tout à fait capable de se défendre elle-même. Elle dit, elle, devant sa classe, des termes ambigus, et tout le monde ici s'esclaffe. Je dis, moi, sur un forum d'adultes, un terme très direct (je l'admets), et on hurle au scandale. Shocked Bon... Excuse-moi, Sara, de t'avoir choquée. Mais c'est vrai, parfois, ça sort tout seul.
Tu écris "personne n'a dit que ça servait à être dans le coup" : ben si, moi, je le dis. Je trouve que chercher à faire rire ses élèves en tenant des propos ambigus SANS RAPPORT avec le cours, c'est très démago. Si ça a un rapport, si c'est justifié et si ça permet de leur faire comprendre des choses, je suis la première à le faire.
Et à propos de ton mot "derrière"... franchement... c'est de la mauvaise foi ! Je l'ai moi-même utilisé dans mon 1er post en écrivant que je disais aux élèves "je me mets derrière"... ne fais pas comme si tu croyais que j'allais être choquée. N'est-ce pas le "par derrière" qui a fait hurler les élèves de rire ? Ce n'est quand même pas moi qui ai tout imaginé. Et si Ysabel a été obligée de faire sortir ses élèves plus tôt, c'est bien que la situation n'était pas rattrapable et qu'ils étaient devenus ingérables. Le problème, c'est d'en arriver là. Je ne dénonce rien d'autre.
Donc, je suis d'accord avec toi : ici, on se fait rembarrer dès qu'on a un avis. J'ai donné le mien et on s'est permis de m'attaquer sur mon pseudo en me prenant pour un vierge effarouchée. Psychorigide maintenant ? Pfff... Rolling Eyes

Electre
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par John le Dim 23 Nov 2008 - 18:44

les poètes, c'est tous des pédés !

Ah, j'ai déjà entendue, cette phrase ! Mais c'était en salle des profs, avec des rires gras juste après.

Bon, Electre, soyons sérieux deux secondes : tu critiques vivement Ysabel sur un point précis, les utilisateurs te disent s'ils pensent que tu as raison ou non, tout cela n'a rien d'extraordinaire et ne vaut pas le coup de s'énerver.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Electre le Dim 23 Nov 2008 - 19:01

Mais je ne suis pas particulièrement énervée ! Je donne mon avis, c'est tout. Sara m'a semblé en colère aussi, et on ne lui dit rien à elle injuste
Et je veux bien être sérieuse, mais euh... je l'étais moi, depuis le début Crying or Very sad

Je constate quand même qu'il y a, sur ce forum, les "persona grata" et les "persona non grata". Ceux qui ont le droit de se mettre en colère et ceux qui sont vite remis à leur place. Ceux qui ont le droit d'être grossiers et ceux qui n'ont le droit de rien dire.
Ysabel était donc intouchable. C'est bon à savoir.

Ceci dit, je pense que je ne reviendrai plus car j'ai souvent une opinion différente de la Pensée Unique. Je serais vite devenue le vilain petit canard du forum qui se permet de toucher aux intouchables. Continuez ainsi : c'est comme ça qu'on fait le tri et qu'on ne garde que les meilleurs.

Electre
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Poups le Dim 23 Nov 2008 - 19:09

@Electre a écrit:Mais je ne suis pas particulièrement énervée ! Je donne mon avis, c'est tout. Sara m'a semblé en colère aussi, et on ne lui dit rien à elle injuste
Et je veux bien être sérieuse, mais euh... je l'étais moi, depuis le début Crying or Very sad

Je constate quand même qu'il y a, sur ce forum, les "persona grata" et les "persona non grata". Ceux qui ont le droit de se mettre en colère et ceux qui sont vite remis à leur place. Ceux qui ont le droit d'être grossiers et ceux qui n'ont le droit de rien dire.
Ysabel était donc intouchable. C'est bon à savoir.

Ceci dit, je pense que je ne reviendrai plus car j'ai souvent une opinion différente de la Pensée Unique. Je serais vite devenue le vilain petit canard du forum qui se permet de toucher aux intouchables. Continuez ainsi : c'est comme ça qu'on fait le tri et qu'on ne garde que les meilleurs.
Hé ! Wink Tu ne vas pas m'abandonner ! Sad !Je suis de Toulouse aussi !je ne vais pas rester seule ? Si ? Bouh! Ce n'est qu'une discusion ! Et puis tu as un joli pseudo. j'aime bien l'oeuvre aussi .....

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par roxanne le Dim 23 Nov 2008 - 19:13

Bon , roxane elle est virginale aussi ? Je suis assez de l'avis d'Electre sur le fait que le prof n'a pas à entrer dans ce petit jeu ..Et puis Ysabel poste un message , raconte son expérience , trouve beaucoup de monde pour la "féliciter" , elle peut aussi ( et je pense que c'est le cas) accepter des avis contraires , non?
C'est quoi la phrase déjà : Sans liberté de blâmer ......

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par saramea le Dim 23 Nov 2008 - 19:42

Pleure pas Electre! Neutral
Il peut arriver qu'on se chamaille sur un forum, comme dans la vie. Et comme dans la vie aussi, on a des affinités avec certains, un peu moins avec d'autres. C'est pas grave tout ça.
Les bourdes et les lapsus, ça arrive à tout le monde. Et il est clair qu'il est dangereux de jouer sur des terrains glissants avec des élèves bien que le sexe soit un thème récurrent dans la littérature qui est liée à la vie. On ne peut donc pas passer outre. Tout est une question de mesure, de dosage, il s'agit de rester responsable. Et l'humour est un outil très efficace dans l'enseignement, il serait dommage de ne pas en user.
Si ce post a dérapé (titre prémonitoire...), c'est parce que lorsque des avis divergent, on commence à s'attacher de trop près à quelques mots ou expressions sans importance et qui font parfois l'effet d'une bombe. Prenons du recul, restons zen. Je pense qu'on est suffisamment intelligents ici pour savoir désamorcer les bombes.
Reste avec nous, Électre! Wink

saramea
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par roxanne le Dim 23 Nov 2008 - 19:51

En fait moi ce qui me "dérange" un peu , ce n'est pas tant de parler de "sexe" aux élèves que les allusions qui nécessitant des codes qui'ils n'ont peut etre pas , parce que contrairement à ce qu'on croit les ados d'auj ne sont pas tous trés au fait en matière sexuelle et ce genre de remarques peut les mettree dans la géne .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Reine Margot le Dim 23 Nov 2008 - 19:54

attends électre, ysabel a raconté un cours, ce qui signifie qu'on a tous le droit de dire ce qu'on en pense. la majorité ne voit pas d'inconvénient à sa pratique, et toi et d'autres n'aimez pas. il y a un débat, pas de quoi faire un drame, on peut en discuter calmement (et les autres aussi au passage) sans partir du forum. va le nombre des discussions ici il est inévitable que des débats soient vifs parfois.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par ysabel le Dim 23 Nov 2008 - 20:42

Wouah... je ne viens pas de la journée et je vois que ça dérape... logique remarquez... avec le titre...

J'apprends donc que je suis intouchable scratch non sans rire, j'ai raconté une heure où je me suis amusée avec les élèves, ça arrive et sur les forums on voit assez les collègues qui souffrent, qui en bavent (ça m'est arrivé à mes débuts) alors si on peut montrer que assurer un cours peu parfois devenir une scène de comédie, pourquoi pas ?
Si je les ai lâché 5 minutes en avance, ce n'est pas qu'il étaient ingérables comme le dit Electre mais que notre capital de concentration à tous était proche du zéro et d'ailleurs ce que j'avais prévu sur l'exposition de Phèdre était achevé. Et d'ailleurs je le fais souvent le vendredi à cette heure-là.

Sinon, effectivement je trouve Electre qq peu pudibonde.
Il est certain que je suis loin de la pudibonderie judéo-chrétienne, sans doute suis-je qq peu à l'image de la littérature que j'enseigne, c'est-à-dire amorale ; j'ai en face de moi des élèves qui ont 17/18 ans dont la plupart ne sont plus des niais. La littérature parle de sexe, le monde tourne autour du sexe et l'école (au moins au lycée) ne saurait être un sanctuaire de vestales.
Il y a - à mes yeux - une grande différence entre évoquer le sexe et être vulgaire or je ne crois pas l'être.

Quand je relis les notes que j'ai pu prendre au lycée je suis effarée du silence sur les scènes touchants le sexe et je me souviens de l'ennui subi quand le prof marmottait l'histoire de Phèdre ou d'Oedipe. Mince ces histoires sont extraordinaires pourtant !!

Alors oui je m'amuse, je tutoie parfois la ligne blanche pourrait-on dire - peut-être - mais les élèves en redemandent ; alors certains diront qu'on n'est pas là pour cela mais si, en fait : donner du plaisir sur les textes, n'est-ce pas là le fondement de notre métier ?
Alors je m'amuse, je ne fais que des textes que j'ai envie d'étudier ; les extraits vivants et je les fais vivre. Le schéma narratif, la focalisation je les dégage...
J'engage à lire Rabelais en parlant du torche-cul ou autres éléments scatologiques et pas de la lettre du père à son fils.

Et je peux comprendre que cette manière ne convient pas à tous mais c'est la mienne et je m'y sens comme un poisson dans l'eau.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Abraxas le Lun 24 Nov 2008 - 10:00

Quand je pense que pour encadrer l'étude (à venir en janvier / février) des Liaisons, je leur ai suggéré la lecture de Crébillon, de Diderot et de Sade, je dois passer pour quoi aux yeux de mes élèves ?
Cela dit, une chose très vraie dans ce qui précède : les élèves sont très peu au courant des choses du sexe, parce qu'ils ont une bonne connaissance d ela pornographie, mais aucune de l'érotisme — et que le scandale est bien plus dans la pensée qui accompagne les gestes que dans le geste lui-même, dont ils n'ont plus qu'une perception quasi médicale. Ce qui explique, au passage, leur incapacité statistique : près de 25% des ados entre 15 et 18 ans ont des problèmes d'érection ou d'éjaculation précoce, et j'ai tendance à y voir un effet direct des films pornos.
John, la prochaine fois qu'un collègue suggère que les poètes sont tous pédés (ce "tous" est troublant et doit camoufler je ne sais quel désir inavoué), suggérez-lui de se pencher sur la biographie du père Hugo — près de 5000 maîtresses recensées, avec détails sur ce qu'il leur faisait. Ou le Sed non satiata de Baudelaire. Ou…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par sara0705 le Lun 24 Nov 2008 - 10:49

@Electre a écrit:Mais Sara, encore une fois, tu déformes mes propos... surtout que tu n'étais pas visée par mon message, et rien de ce que tu as pu mettre toi ne m'a choquée, parce que toutes tes références étaient rattachées à un texte ou une oeuvre (je fais référence à ton premier post).
Donc soit je me suis trompée et il n'y avait aucun sous-entendus sexuels dans les propos d'Ysabel (peut-être est-ce moi l'obsédée - mais relisons tous son post), soit c'est vous qui voulez la défendre bec et ongles alors qu'elle est sans doute tout à fait capable de se défendre elle-même. Elle dit, elle, devant sa classe, des termes ambigus, et tout le monde ici s'esclaffe. Je dis, moi, sur un forum d'adultes, un terme très direct (je l'admets), et on hurle au scandale. Shocked Bon... Excuse-moi, Sara, de t'avoir choquée. Mais c'est vrai, parfois, ça sort tout seul.
Tu écris "personne n'a dit que ça servait à être dans le coup" : ben si, moi, je le dis. Je trouve que chercher à faire rire ses élèves en tenant des propos ambigus SANS RAPPORT avec le cours, c'est très démago. Si ça a un rapport, si c'est justifié et si ça permet de leur faire comprendre des choses, je suis la première à le faire.
Et à propos de ton mot "derrière"... franchement... c'est de la mauvaise foi ! Je l'ai moi-même utilisé dans mon 1er post en écrivant que je disais aux élèves "je me mets derrière"... ne fais pas comme si tu croyais que j'allais être choquée. N'est-ce pas le "par derrière" qui a fait hurler les élèves de rire ? Ce n'est quand même pas moi qui ai tout imaginé. Et si Ysabel a été obligée de faire sortir ses élèves plus tôt, c'est bien que la situation n'était pas rattrapable et qu'ils étaient devenus ingérables. Le problème, c'est d'en arriver là. Je ne dénonce rien d'autre.
Donc, je suis d'accord avec toi : ici, on se fait rembarrer dès qu'on a un avis. J'ai donné le mien et on s'est permis de m'attaquer sur mon pseudo en me prenant pour un vierge effarouchée. Psychorigide maintenant ? Pfff... Rolling Eyes

Oh mais je ne me sentais pas visée, rassure-toi!
Je ne prenais pas non plus la défense d'ysabel, seulement, je me retrouve dans sa façon de fonctionner, et je l'ai dit. *
Seulement toi, tu condamnes direct : ce n'est pas les termes de bander ou autre qui m'ont choquée, c'est la manière dont tu le dit. Ca donne l'impression que tu méprises notre façon de faire, et tu la condammes à ta manière. Tu es la première à avoir attaqué, je te signale. Tu disais au début de ce post, que tu ne comprenais pas comment on pouvait arriver à des phrases telles que "il faut dormir", "tu n'as pas d'autre chose à faire chez ta copine", ce que je conçois très bien,alors nous t'avons expliqué, et toi, tu as réagi brutalement, même si tu le dis, tu n'étais pas énervée.
Quant à ma reprise du mot derrière, (mais faut-il vraiment revenir sur tous les mots?), j'aurais dû mettre un petit smiley pour signaler ce trait d'humour.
Et enfin, encore une fois, tu interprètes mal mes propos, quand j'ai parlé de psychorigide, j'étais dans la caricature, vu les proportions que prenait ce fil.... Personne n'a été traité de psychorigide.

_________________
"I don't wanna work today, maybe I just want to stay, just take it easy cause there's no stress"

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par sara0705 le Lun 24 Nov 2008 - 10:58

@Electre a écrit:Mais je ne suis pas particulièrement énervée ! Je donne mon avis, c'est tout. Sara m'a semblé en colère aussi, et on ne lui dit rien à elle injuste
Et je veux bien être sérieuse, mais euh... je l'étais moi, depuis le début Crying or Very sad

Je constate quand même qu'il y a, sur ce forum, les "persona grata" et les "persona non grata". Ceux qui ont le droit de se mettre en colère et ceux qui sont vite remis à leur place. Ceux qui ont le droit d'être grossiers et ceux qui n'ont le droit de rien dire.
Ysabel était donc intouchable. C'est bon à savoir.

Ceci dit, je pense que je ne reviendrai plus car j'ai souvent une opinion différente de la Pensée Unique. Je serais vite devenue le vilain petit canard du forum qui se permet de toucher aux intouchables. Continuez ainsi : c'est comme ça qu'on fait le tri et qu'on ne garde que les meilleurs.


Oui, c'est vrai, j'étais un peu agacée, mais je m'en suis rendue compte et je me suis excusée de suite, en demandant même aux modos de me prévenir si mon message dérangeait.
Je ne me considère pas pour autant comme personna grata, (j'ai seulement toujours écrit et répondu aux gens sans attaque, et de manière posée) et je ne pense pas que ce genre de distinction se fasse ici.
Si tu as cette impression, essaie de réfléchir à ce que tu écris et à la manière dont tu l'écris. Je me trompe peut-être, mais certaines de tes phrases résonnent comme des attaques personnelles et ta dernière phrase dans ce message le prouve.
Ceci dit, je me trompe surement.

_________________
"I don't wanna work today, maybe I just want to stay, just take it easy cause there's no stress"

sara0705
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Pierre_au_carré le Lun 24 Nov 2008 - 11:03

Pour ma part, je trouve cet "amusement" avec les élèves très limite...

Tout simplement car il y a une certaine tenue/distance à avoir...
Mais dans l'enseignement des maths, on est à mille lieux de toute notion connotée, donc...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par ysabel le Lun 24 Nov 2008 - 13:35

@Pierre_au_carré a écrit:Pour ma part, je trouve cet "amusement" avec les élèves très limite...

Tout simplement car il y a une certaine tenue/distance à avoir...
Mais dans l'enseignement des maths, on est à mille lieux de toute notion connotée, donc...

C'est sûr que l'étude des fonctions est bien moins risquée lol! que celle des Liaisons dangereuses !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par ysabel le Lun 24 Nov 2008 - 13:49

@Abraxas a écrit:Cela dit, une chose très vraie dans ce qui précède : les élèves sont très peu au courant des choses du sexe, parce qu'ils ont une bonne connaissance d ela pornographie, mais aucune de l'érotisme — et que le scandale est bien plus dans la pensée qui accompagne les gestes que dans le geste lui-même, dont ils n'ont plus qu'une perception quasi médicale. Ce qui explique, au passage, leur incapacité statistique : près de 25% des ados entre 15 et 18 ans ont des problèmes d'érection ou d'éjaculation précoce, et j'ai tendance à y voir un effet direct des films pornos.

Tout à fait d'accord avec toi. Et si en plus de la culture on peut leur faire comprendre le gouffre qui existe entre "baiser" et faire l'amour , ce n'est pas rien. Je me suis retrouvée avec des élèves qui étaient incapables de donner le 2ème terme (je ne sais plus sur quel texte). Et pour beaucoup dire le sexe est encore un tabou, il faut leur apprendre à dédramatiser cette parole, ce qui évite ensuite les ricanements stupides d'ailleurs.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de déraper...

Message par Pierre_au_carré le Lun 24 Nov 2008 - 13:50

@ysabel a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:Pour ma part, je trouve cet "amusement" avec les élèves très limite...

Tout simplement car il y a une certaine tenue/distance à avoir...
Mais dans l'enseignement des maths, on est à mille lieux de toute notion connotée, donc...

C'est sûr que l'étude des fonctions est bien moins risquée lol! que celle des Liaisons dangereuses !

Oui mais c'est pas la peine d'en rajouter trop dans le cours dessus...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum