Le latin et l'élitisme (?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le latin et l'élitisme (?)

Message par Infiniment le Lun 27 Juin 2011 - 15:55

Un nouveau sujet car je suis perplexe depuis ce matin.

Nous étions tous convoqués pour constituer les classes pour l'année prochaine (je ne serai plus dans le même collège, mais peu importe). Je me suis occupé (avec des collègues) du niveau troisième. L'administration nous a imposé de grouper tous les élèves germanistes dans une classe, et voulait que tous les latinistes fussent dans une autre "parce que, vous comprenez, je ne vais pas non plus m'amuser à faire des barrettes sous prétexte que les classes doivent être homogènes". Problème : certains élèves sont germanistes ET latinistes (oui, ça arrive encore). Nous avons donc "ventilé" les latinistes sur deux classes. Au final, nous obtenons une classe de latinistes et de germanistes, une de latinistes et... le reste. C'est-à-dire trois classes vraiment très moyennes (dont une dont la moitié des élèves suivent l'option Découverte Professionnelle 3h). Je me demandais donc si la constitution des emplois du temps était si problématique que l'on a bien voulu nous le faire croire, nous obligeant ainsi à constituer des classes objectivement très déséquilibrées. Je vous avoue que j'ai du mal à le croire quand on voit que le latin est toujours relégué à des heures trèèès confortables (de 13h à 14h...) : la majorité des classes n'a pas cours à ces heures-là, alors où est le problème ? Qu'en est-il chez vous ?

De plus, l'administration autorise les élèves qui le souhaitent à arrêter le latin (après avoir soutenu mordicus, y compris au conseil de classe du troisième trimestre, que cela serait impossible...), mais "dans ce cas-là, on les change de classe". Suis-je vraiment tordu ou est-on en train de renouer avec l'élitisme ? (Je ne commente même pas le changement de discours...)

"Je suis jeune, il est vrai...", avec quelques petites illusions, mais l'Éduc Nat est assurément le meilleur remède pour me les faire passer...

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Lunna le Lun 27 Juin 2011 - 16:50

Chez nous, les latinistes sont "ventilés" certes mais sur deux classes pour une classe de latin. Ca doit faire environ 8 à 10 latinistes par classe concernée.

Lunna
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par deroute le Lun 27 Juin 2011 - 16:54

Chez nous, il y a une quatrième histoire de l'art qui est aussi la classe dans laquelle on met les latinistes. J'avais 47 élèves qui voulaient faire du latin en quatrième mais je n'avais pas assez d'heure pour faire 2 groupes. On m'a dit "les HDA continuent" et j'ai choisi 9 autres élèves parmis les 27 autres. Ce qui va me faire un groupe de 30 latinistes! Et ces 9 élèves sont dans la classe des élèves germanistes... Suspect

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Dhaiphi le Lun 27 Juin 2011 - 16:55

@infiniment a écrit: Suis-je vraiment tordu ou est-on en train de renouer avec l'élitisme ?

J'espère bien ! Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Infiniment le Lun 27 Juin 2011 - 17:01

@Dhaiphi a écrit:
@infiniment a écrit: Suis-je vraiment tordu ou est-on en train de renouer avec l'élitisme ?

J'espère bien ! Very Happy

J'espère aussi, si par élitisme on entend excellence... Mais si on entend seulement par là école à deux vitesses, ça me gêne un peu plus.

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Cava le Lun 27 Juin 2011 - 17:06

avec quelques petites illusions

Heureusement qu'ils nous en restent ,non? Wink

Cava
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par gym le Lun 27 Juin 2011 - 17:08

@infiniment a écrit:
@Dhaiphi a écrit:
@infiniment a écrit: Suis-je vraiment tordu ou est-on en train de renouer avec l'élitisme ?

J'espère bien ! Very Happy

J'espère aussi, si par élitisme on entend excellence... Mais si on entend seulement par là école à deux vitesses, ça me gêne un peu plus.

Je ne vois pas où il y a mal à faire des classes un peu plus homogènes...permettant aussi "aux bons" de ne perdre trop de temps...

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Iphigénie le Lun 27 Juin 2011 - 17:10

Il me semble que tu as un très bon CDE!
On a essayé depuis vingt ans de supprimer les classes regroupant les latinistes et germanistes en les ventilant dans l'ensemble des classes: résultats, on a des classes ingérables tant les écarts de niveau sont grands, des emplois du temps impossibles et des latinistes dégoûtés d'avoir systématiquement cours à la place des repas (tu manges ou tu latinises, faut choisir) ou punis le samedi ou en fin de journée.. Pour une fois qu'un CDE tente l'inverse, je trouve ça pas mal du tout: et je ne vois pas en quoi cela implique une école à deux vitesses: le latin n'est pas interdit à certains élèves? encore faut-il avoir le courage de le choisir et de la garder !....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par deroute le Lun 27 Juin 2011 - 17:11

Sauf que les bons élèves qui ne sont ni germanistes ni latinistes ont été redistribués entre les autres classes pour "équilibrer".

Ce qui me dérange c'est que ceux qui ont les possibilités de réussir sont ceux qui sont suivis par leurs parents qui les forcent (la plupart du temps) à choisir telle ou telle option pour être dans une bonne classe. Et pour les autres ben...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Iphigénie le Lun 27 Juin 2011 - 17:18

Mais peut-être que l'effet " être dans une bonne classe "donnera l'idée aux parents de forcer un peu leurs gamins l'an prochain? Ça fait des années que l'on fait l'inverse, résultats, on a détruit l'intérêt de l'option latin en la transformant en club de divertissement au motif de toucher le plus large public possible: moi, si cette option retrouve son vrai public et sa vraie fonction, effectivement élitiste au sens d'excellence, je trouve ça positif. Je ne crois pas que l'éducation fonctionne comme des vases communicants: donner moins aux uns ne fait pas progresser les autres: au contraire.On a bien vu que l'on créait ainsi une spirale qui aspire tout le monde vers le bas.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Octavia le Lun 27 Juin 2011 - 17:19

Je suis surprise par vos discours, chez nous, les latinistes sont dipastchés sur quatre classes de niveau moyen. Les classes d'élite sont visiblement les classes européenes (sachant que la plupart des euros font aussi du latin). On a deux classes euros, des latinistes sur quatre classes et deux classes sans options (dans lesquelles on évite de mettre des cas très difficiles, ce sont donc des classes "faibles" mais pas "poubelles").

Donc je dirais : le latin et l'élitisme ? De moins en moins... hélas!

Octavia
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Dhaiphi le Lun 27 Juin 2011 - 17:21

@deroute a écrit:Ce qui me dérange c'est que ceux qui ont les possibilités de réussir sont ceux qui sont suivis par leurs parents qui les forcent (la plupart du temps) à choisir telle ou telle option pour être dans une bonne classe. Et pour les autres ben...

Moi aussi ça me dérange mais nous sommes contraints de dissimuler cette sélection et même de la nier.
Elle se fait donc par les options qui est la moins pire des solutions dans l'état actuel d'égalitarisme forcé.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Iphigénie le Lun 27 Juin 2011 - 17:23

oui Octavia, la situation du collège de Infiniment est tout à fait exceptionnelle, on est bien d'accord.La fonction "classe élitiste" est occupée aujourd'hui par les sections euro, sauf que dans beaucoup de petits collèges on explique qu'euro et latin sont incompatibles pour, soi-disant ,les emplois du temps....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Iphigénie le Lun 27 Juin 2011 - 17:26

nous sommes contraints de dissimuler cette sélection et même de la nier.
Elle se fait donc par les options qui est la moins pire des solutions dans l'état actuel d'égalitarisme forcé.

c'est effectivement ce non-dit qui est dérangeant, ainsi que la foire aux options dans les "forums" et les portes ouvertes, ou on est contraint à une publicité éhontée pour des enseignements dont on sait très bien qu'ils ne tiennent pas la route! Je préfère l'élitisme clair et net à ce jeu de "trompe-couillons".

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par deroute le Lun 27 Juin 2011 - 17:26

Je ne suis absolument pas contre une répartition par niveau au contraire. Ce qui me dérange : les bons élèves sacrifiés. Mon cas est particulier puisque j'ai dû laisser 18 élèves sur le côté alors qu'ils voulaient faire du latin, et de bons élèves pour la plupart. la priorité a été donnée à ceux qui faisaient HDA et/ou allemand pour que ça soit plus facile pour la constitution des classes et ça furieux


Dernière édition par deroute le Lun 27 Juin 2011 - 17:27, édité 1 fois

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Octavia le Lun 27 Juin 2011 - 17:26

@iphigénie a écrit:dans beaucoup de petits collèges on explique qu'euro et latin sont incompatibles pour, soi-disant ,les emplois du temps....
affraid

Poussons le latin un peu plus vers la tombe...

Octavia
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Infiniment le Lun 27 Juin 2011 - 17:29

@deroute a écrit:Je ne suis absolument pas contre une répartition par niveau au contraire. Ce qui me dérange : les bons élèves sacrifiés.

+1

Délibérément sacrifiés, sur l'autel de l'incompétence d'une administration qui "ne va pas passer son été à établir des emplois du temps". Ah pardon, j'ai cru que cela faisait partie de vos attributions... furieux

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par gym le Lun 27 Juin 2011 - 17:32

@Dhaiphi a écrit:
@deroute a écrit:Ce qui me dérange c'est que ceux qui ont les possibilités de réussir sont ceux qui sont suivis par leurs parents qui les forcent (la plupart du temps) à choisir telle ou telle option pour être dans une bonne classe. Et pour les autres ben...

Moi aussi ça me dérange mais nous sommes contraints de dissimuler cette sélection et même de la nier.
Elle se fait donc par les options qui est la moins pire des solutions dans l'état actuel d'égalitarisme forcé.


Rien de nouveau sous le soleil c'était déjà le cas y a 30 ans...
Maintenant rien ne t'empêche de conseiller un gamin sur cette possibilité certes tu ne pourras pas l'y obliger même pour son bien. Ca m'attriste toujours de voir d'excellents élèves ("mal conseillés" par leurs parents) se priver de cette possibilité mais que faire...


Dernière édition par gym le Lun 27 Juin 2011 - 17:35, édité 1 fois

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par gym le Lun 27 Juin 2011 - 17:34

@Octavia a écrit:
@iphigénie a écrit:dans beaucoup de petits collèges on explique qu'euro et latin sont incompatibles pour, soi-disant ,les emplois du temps....
affraid

Poussons le latin un peu plus vers la tombe...

Il semblerait effectivement que le Latin soit incompatible de nombreuses options (sport, cirque...)

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par deroute le Lun 27 Juin 2011 - 17:34

Et c'est ce que j'ai fait gym et il y avait 47 élèves qui voulaient faire du latin. Quel dommage, je n'ai pas les heures pour avoir 2 groupes donc j'ai un groupe de 30 et les autres, s'ils ne font ni allemand, ni Hda, tant pis pour eux...
J'avais prévenu la chef que j'aurai des effectifs cette année et il y a longtemps de cela mais je n'ai pas eu mes heures quand même... Elle se débrouille avec les parents maintenant.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Infiniment le Lun 27 Juin 2011 - 17:41

@iphigénie a écrit:Il me semble que tu as un très bon CDE!

Je reviens juste sur ce petit passage... Non, j'ai un CDE lâche, qui change de discours selon les interlocuteurs et n'hésite pas à "enfoncer" les profs. Au conseil de classe, il affirme fermement que l'on interdit aux élèves d'arrêter le latin. Aux parents, il tient un discours inverse, alors que les enseignants ont transmis aux élèves ses propos précédents... Quelle crédibilité pour nous ?

Quant au fait de nous faire constituer les classes, c'est une belle hypocrisie. Les impératifs sont si nombreux et de telle nature que nous n'avons pas le choix : une seule solution possible. Notre seule marge de manœuvre réside dans la répartition des élèves qui n'ont aucune option, dans trois classes qui n'auront véritablement aucune "tête de classe". Je ne suis pas du tout pour l'égalitarisme à tout crin, mais je ne suis pas non plus pour la "ghettoïsation". Ou alors, qu'on ne me demande pas de la cautionner, en me faisant participer à un travail qui est, à mon sens, du ressort de l'administration.

J'en ai assez d'être là uniquement pour servir de caution à l'administration, que ce soit dans les conseils de classe ou ailleurs, en n'ayant d'autre choix que d'acquiescer ou de me taire.

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par gym le Lun 27 Juin 2011 - 17:45

Si vous n'êtes pas d'accord faites front !
Évoquez la possibilité de ne plus faire PP et, ou de ne plus vous occuper des classes projets que vous aviez choisis de faire sans connaître cette ventilation ... plus qu'une seule heure sup (l'obligatoire) cela devrait rendre l'emploi du temps encore plus difficile à boucler...

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le latin et l'élitisme (?)

Message par Lunna le Lun 27 Juin 2011 - 23:00

@iphigénie a écrit:Mais peut-être que l'effet " être dans une bonne classe "donnera l'idée aux parents de forcer un peu leurs gamins l'an prochain? Ça fait des années que l'on fait l'inverse, résultats, on a détruit l'intérêt de l'option latin en la transformant en club de divertissement au motif de toucher le plus large public possible: moi, si cette option retrouve son vrai public et sa vraie fonction, effectivement élitiste au sens d'excellence, je trouve ça positif. Je ne crois pas que l'éducation fonctionne comme des vases communicants: donner moins aux uns ne fait pas progresser les autres: au contraire.On a bien vu que l'on créait ainsi une spirale qui aspire tout le monde vers le bas.

Absolument d'accord topela

Lunna
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum