Suppression des concours d'enseignement ?

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Cleopatra le Mar 5 Juil 2011 - 9:59

et au Sgen et à l'Unsa, tu crois qu'il y a quoi comme militants? pourtant ils suivent les directives du PS...il y a bien des profs qui, pleins d'une idéologie béate, ne se rendent pas compte qu'ils cassent l'EN. [/quote]

Après, entre la casse systématique du service public assorti de la volonté à terme d'aller vers un modèle anglo-saxon d'un enseignement privatisé et les divergences de vues entre syndicats, plus ou moins "pédagogos" je pense qu'il ne faut pas tout mélanger.

Cleopatra
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mar 5 Juil 2011 - 10:00

@Daphné a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toute les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fat construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!
Vous avez raison, Frankenstein, mais je pensais à ceux qui se sont faits sur l'injure publique aux profs, ce que n'a pas fait Jospin à mon sens. Et Jospin a créé l'indemnité de suivi et l'agrégation interne, ainsi que des rythmes de progression d'échelon plus favorables pour les débuts de carrière.

Ainsi que la hors-classe en 89.
En tout cas, pour les enseignants du primaire, je répète que le passage d'instit à PE est l'arnaque du siècle. Ceux qui ont passé le concours interne et qui l'ont obtenu étaient les conseillers pédagogiques et tous les "meiriophiles"de l'époque, "adoubés " par les iumfistes de l'époque...Beaucoup ont été intégrés sur liste d'aptitude en perdant 3 échelons (donc pas de revalorisation réelle) et en condamnant au passage à l'ancienneté tous les PE ("de souche")qui aujourd'hui atteignent le 9, 10 et 11° échelons...A peine 5% des PE atteindront la HC. pale

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Cath le Mar 5 Juil 2011 - 10:01

Des "références pédagogiques opposables"? pale

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Igniatius le Mar 5 Juil 2011 - 10:02

@Cleopatra a écrit:et au Sgen et à l'Unsa, tu crois qu'il y a quoi comme militants? pourtant ils suivent les directives du PS...il y a bien des profs qui, pleins d'une idéologie béate, ne se rendent pas compte qu'ils cassent l'EN.

Après, entre la casse systématique du service public assorti de la volonté à terme d'aller vers un modèle anglo-saxon d'un enseignement privatisé et les divergences de vues entre syndicats, plus ou moins "pédagogos" je pense qu'il ne faut pas tout mélanger.
[/quote]

Je crois que les pédagos ont parfaitement conscience que leurs soutien aux réformes actuelles conduira à une privatisation, mais qu'ils ne peuvent renoncer à l'application de leurs préceptes idiots : ils accompagnent consciemment cette destruction, avec des airs de Tartuffe...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Reine Margot le Mar 5 Juil 2011 - 10:05

attention c'est une citation de ma majesté moi-même... Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:07

@Cleopatra a écrit:

Après, entre la casse systématique du service public assorti de la volonté à terme d'aller vers un modèle anglo-saxon d'un enseignement privatisé et les divergences de vues entre syndicats, plus ou moins "pédagogos" je pense qu'il ne faut pas tout mélanger.

Le modèle que chérissent ces syndicats est précisément le modèle anglo-saxon libéralisé, quoi qu'ils disent. Les Etats-Unis ont plusieurs décennies d'avance sur nous et le pédagogisme y règne en maître, y compris dans les écoles privées les plus élitistes et chères. L'élève y est "au centre du système", on y fait des "projets", le tout dans un esprit "coopératif" entre les profs et les élèves... Comme par hasard. Il y a bel et bien identité entre les objectifs du gouvernement et ceux des pédagos qui ont applaudi à la réforme du lycée et qui se recyclent allègrement (sans jeu de mots, et pourtant... Very Happy ) dans les différentes "missions" et "études" qui leur sont confiées par Luc Châtel.


Dernière édition par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:08, édité 1 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Reine Margot le Mar 5 Juil 2011 - 10:07

Tout à fait, le pédagogisme va de pair avec la libéralisation du système, et avec les économies: bivalence et interdisciplinarité, nouveaux rythmes scolaires avec longues plages horaires transdiciplinaires et fin des cours plus tôt...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:14

cath5660 a écrit:Aurore, présente-toi, je vote pour toi!

On fait équipe ? Razz yesyes

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Cath le Mar 5 Juil 2011 - 10:15

D'accord, toi tu fais celle qui se présente, moi je fais celle qui vote pour toi!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:20

@Aurore a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! (1990) :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toutes les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fait construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles (si la justice me le permet) contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!

Sans oublier la clique de Lang and Co ! Qui a passé des années à se pavaner avec la rebellocratie de pacotille des taggeurs et autres prétendus "artistes" engagés dans l'anti-art, et à les arroser plus que généreusement de prébendes, tout en négligeant scandaleusement les tâches essentielles de l’État que sont l'enseignement et la formation ? Le tout sous le fallacieux et hypocrite prétexte que la "culture bourgeoise" était "fasciste" : encore une de ces resucées mal comprises de 68, de Bourdieu ou de Barthes, valable pour tous et en tout lieu, sauf pour ses propres enfants qu'on met bien à l'abri à l’École Alsacienne... furieux :colere:
Car les prémisses du "socialopédagogisme" comme tu l'appelles sont aussi à chercher dans la politique de "l’État culturel" en France, dont les origines (parfois honteuses, cf. l'histoire de l'appellation "Éducation Nationale !...) remontent aux années... 30, ce qui en dit suffisamment sur l'idéologie qu'il véhicule !

http://www.education.gouv.fr/pid289/le-ministere-de-l-education-nationale-de-1789-a-nos-jours.html

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:24

@Aurore a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! (1990) :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toutes les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fait construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles (si la justice me le permet) contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!

Sans oublier la clique de Lang and Co ! Qui a passé des années à se pavaner avec la rebellocratie de pacotille des taggeurs et autres prétendus "artistes" engagés dans l'anti-art, et à les arroser plus que généreusement de prébendes, tout en négligeant scandaleusement les tâches essentielles de l’État que sont l'enseignement et la formation ? Le tout sous le fallacieux et hypocrite prétexte que la "culture bourgeoise" était "fasciste" : encore une de ces resucées mal comprises de 68, de Bourdieu ou de Barthes, valable pour tous et en tout lieu, sauf pour ses propres enfants qu'on met bien à l'abri à l’École Alsacienne... furieux :colere:
Car les prémisses du "socialopédagogisme" comme tu l'appelles sont aussi à chercher dans la politique de "l’État culturel" en France, dont les origines (parfois honteuses, cf. l'histoire de l'appellation "Éducation Nationale !...) remontent aux années... 30, ce qui en dit suffisamment sur l'idéologie qu'il véhicule !

Pour éviter de tout mélanger, un peu d'histoire (dont l'on ne prend pas congé aussi facilement, on dirait) : http://escales.enfa.fr/ressources-du-gap-esc/cultures-territoires/letat-et-la-culture/
A propos de la politique de 1936 du Front populaire, se reporter à la thèse de Pascal Ory, La belle illusion. Culture et politique sous le Front Populaire 1935-1938 , Paris, Plon, 1994.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:28



Le document officiel que tu cites ne mentionne pas l'influence idéologique considérable du fascisme italien et des réformes de Gentile sur de nombreux esprits en France. Et pour cause...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:30

@Aurore a écrit:


Le document officiel que tu cites ne mentionne pas l'influence idéologique considérable du fascisme italien et des réformes de Gentile sur de nombreux esprits en France. Et pour cause...

Marie-Anne Matard-Bonucci, L'homme nouveau entre dictature et totalitarisme (1922-1945), (dir. Avec P. Milza), Paris, Fayard, 2004.

Le fascisme italien a séduit de nombreux intellectuels durant les années 20 et 30...
Sérieusement, trouvez-vous (je m'adresse aux posteurs de ce fil) que l'Education nationale, aujourd'hui, a des relents fascisants ??? heu heu heu


Dernière édition par condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:35, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:34

@condorcet a écrit:

Pour éviter de tout mélanger, un peu d'histoire (dont l'on ne prend pas congé aussi facilement, on dirait) : http://escales.enfa.fr/ressources-du-gap-esc/cultures-territoires/letat-et-la-culture/

Idem. Ce document se contente d'énumérer une suite de faits sans questionner les enjeux et les présupposés idéologiques à la base de ce qui s'est cristallisé comme une politique culturelle étatique en France - la chose n'allant pas de soi !
A ma connaissance, Michel Schneider et Fumaroli ont été bien plus loin dans l'analyse.

Par ailleurs, Gaëtan Picon que tu cites a écrit de véritables philippiques contre l'enseignement et le savoir qu'il dispense, tout en défendant (comme Malraux) une imprégnation quasi miraculeuse des masses par la "culture"... Le pédagogisme tel qu'on le connaît n'est pas loin !


Dernière édition par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:42, édité 1 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:38

@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:


Le document officiel que tu cites ne mentionne pas l'influence idéologique considérable du fascisme italien et des réformes de Gentile sur de nombreux esprits en France. Et pour cause...

Le fascisme italien a séduit de nombreux intellectuels durant les années 20 et 30...
Sérieusement, trouvez-vous que l'Education nationale, aujourd'hui, a des relents fascisants ??? heu heu heu


L'anti-intellectualisme latent des discours officiels, le pédagogisme, le culte de la collectivité et du "travail en équipe", la volonté d'"innover" à tout crin, la bureaucratie omnipotente... oui, tout cela rappelle à la fois le kolkhoze et les différents régimes fascistes de l'entre-deux guerres. Bref, l'EN n'est certainement pas totalitaire à proprement parler, mais son idéologie dominante actuelle recèle indéniablement des ingrédients propres à ces régimes.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:40

@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:

Pour éviter de tout mélanger, un peu d'histoire (dont l'on ne prend pas congé aussi facilement, on dirait) : http://escales.enfa.fr/ressources-du-gap-esc/cultures-territoires/letat-et-la-culture/

Idem. Ce document se contente d'énumérer une suite de faits sans questionner les enjeux et les présupposés idéologiques à la base de ce qui s'est cristallisé comme une politique culturelle étatique en France - la chose n'allant pas de soi !
A ma connaissance, Michel Schneider et Fumaroli ont été bien plus loin dans l'analyse.

Je pense que Marc Fumaroli délaisse le terrain historique pour celui de la polémique, de l'analyse pour celui du pamphlet.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:47

@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:

Pour éviter de tout mélanger, un peu d'histoire (dont l'on ne prend pas congé aussi facilement, on dirait) : http://escales.enfa.fr/ressources-du-gap-esc/cultures-territoires/letat-et-la-culture/

Idem. Ce document se contente d'énumérer une suite de faits sans questionner les enjeux et les présupposés idéologiques à la base de ce qui s'est cristallisé comme une politique culturelle étatique en France - la chose n'allant pas de soi !
A ma connaissance, Michel Schneider et Fumaroli ont été bien plus loin dans l'analyse.

Je pense que Marc Fumaroli délaisse le terrain historique pour celui de la polémique, de l'analyse pour celui du pamphlet.

Je ne suis pas d'accord.
Le ton est certes polémique, mais il faut voir le contexte dans lequel a été écrit ce livre. Il fallait réveiller tout ce petit monde ainsi les consciences embrumées (y compris dans le petit monde de l'enseignement et de l'Université !) par la politique clientéliste de l'ère Lang (on vous donne des moyens, et en échange, motus et bouche cousue !).
Si Fumaroli force quelquefois le trait, et si je ne partage pas l'intégralité de ses idées, il n'en demeure pas moins que son ouvrage est fondateur (la première critique construite d'une politique jusque-là consensuelle) et son analyse des origines de la "politique culturelle" des années 1959-90 est parfaitement documentée et me semble très convaincante.
Je ne vois d'ailleurs pas pourquoi je disqualifierais d'office le contenu d'un pamphlet (Abraxas, Wink )


Dernière édition par Aurore le Mar 5 Juil 2011 - 10:53, édité 2 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mar 5 Juil 2011 - 10:47

@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:


Le document officiel que tu cites ne mentionne pas l'influence idéologique considérable du fascisme italien et des réformes de Gentile sur de nombreux esprits en France. Et pour cause...

Le fascisme italien a séduit de nombreux intellectuels durant les années 20 et 30...
Sérieusement, trouvez-vous que l'Education nationale, aujourd'hui, a des relents fascisants ??? heu heu heu


L'anti-intellectualisme latent des discours officiels, le pédagogisme, le culte de la collectivité et du "travail en équipe", la volonté d'"innover" à tout crin, la bureaucratie omnipotente... oui, tout cela rappelle à la fois le kolkhoze et les différents régimes fascistes de l'entre-deux guerres. Bref, l'EN n'est certainement pas totalitaire à proprement parler, mais son idéologie dominante actuelle recèle indéniablement des ingrédients propres à ces régimes.

En somme, tu n'es pas très loin des positions défendues par Hélène Merlin-Kajman : http://www.sauv.net/merlin.php

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 1:42

@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toute les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fat construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!
Vous avez raison, Frankenstein, mais je pensais à ceux qui se sont faits sur l'injure publique aux profs, ce que n'a pas fait Jospin à mon sens. Et Jospin a créé l'indemnité de suivi et l'agrégation interne, ainsi que des rythmes de progression d'échelon plus favorables pour les débuts de carrière.
Faux ! C'était une terrible arnaque pour les enseignants du primaire dont les effets les plus pervers (mais annoncés par qq syndicats à l'époque) se manifestent maintenant ! Un(e) PE qui a passé le concouyrs en 90 est condamnée à passer à l'ancienneté dès le 8° échelon, même si elle a su..l'insp..obtenu une excellente note pédagogique. Les "vieux" instits réintégrés la grillent par ancienneté... diable
Quoi, faux ? Donnez-moi précisément ce qui est faux, svp !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 1:44

@Aurore a écrit:
@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toute les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fat construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!
Vous avez raison, Frankenstein, mais je pensais à ceux qui se sont faits sur l'injure publique aux profs, ce que n'a pas fait Jospin à mon sens. Et Jospin a créé l'indemnité de suivi et l'agrégation interne, ainsi que des rythmes de progression d'échelon plus favorables pour les débuts de carrière.
Faux ! C'était une terrible arnaque pour les enseignants du primaire dont les effets les plus pervers (mais annoncés par qq syndicats à l'époque) se manifestent maintenant ! Un(e) PE qui a passé le concouyrs en 90 est condamnée à passer à l'ancienneté dès le 8° échelon, même si elle a su..l'insp..obtenu une excellente note pédagogique. Les "vieux" instits réintégrés la grillent par ancienneté... diable

topela Tu fais très bien de le rappeler Frankenstein.
Et sans compter les frais supplémentaires occasionnés par le décret de Jospin supprimant le droit au logement de fonction pour les instits.
Vous m'expliquerez où j'ai parlé de la guéguerre entre instits et PE ? Je déteste être pris à partie sur des points que je n'ai pas évoqués. En plus, ce n'était même pas la question précise, cf. le début de ma réponse.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mer 6 Juil 2011 - 1:50

@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:

Pour éviter de tout mélanger, un peu d'histoire (dont l'on ne prend pas congé aussi facilement, on dirait) : http://escales.enfa.fr/ressources-du-gap-esc/cultures-territoires/letat-et-la-culture/

Idem. Ce document se contente d'énumérer une suite de faits sans questionner les enjeux et les présupposés idéologiques à la base de ce qui s'est cristallisé comme une politique culturelle étatique en France - la chose n'allant pas de soi !
A ma connaissance, Michel Schneider et Fumaroli ont été bien plus loin dans l'analyse.

Je pense que Marc Fumaroli délaisse le terrain historique pour celui de la polémique, de l'analyse pour celui du pamphlet.

Je ne suis pas d'accord.
Le ton est certes polémique, mais il faut voir le contexte dans lequel a été écrit ce livre. Il fallait réveiller tout ce petit monde ainsi les consciences embrumées (y compris dans le petit monde de l'enseignement et de l'Université !) par la politique clientéliste de l'ère Lang (on vous donne des moyens, et en échange, motus et bouche cousue !).
Si Fumaroli force quelquefois le trait, et si je ne partage pas l'intégralité de ses idées, il n'en demeure pas moins que son ouvrage est fondateur (la première critique construite d'une politique jusque-là consensuelle) et son analyse des origines de la "politique culturelle" des années 1959-90 est parfaitement documentée et me semble très convaincante.
Je ne vois d'ailleurs pas pourquoi je disqualifierais d'office le contenu d'un pamphlet (Abraxas, Wink )

Parce qu'un pamphlet est tout entier tourné vers la nécessité d'emporter d'adhésion et ne fait pas dans la nuance. A propos de Vichy et d'Uriage, cette dernière me semble plus que nécessaire. Parfaitement documentée : on ne le saura qu'en ouvrant les archives du ministère...

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 1:52

Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toute les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fat construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!
Vous avez raison, Frankenstein, mais je pensais à ceux qui se sont faits sur l'injure publique aux profs, ce que n'a pas fait Jospin à mon sens. Et Jospin a créé l'indemnité de suivi et l'agrégation interne, ainsi que des rythmes de progression d'échelon plus favorables pour les débuts de carrière.
Faux ! C'était une terrible arnaque pour les enseignants du primaire dont les effets les plus pervers (mais annoncés par qq syndicats à l'époque) se manifestent maintenant ! Un(e) PE qui a passé le concouyrs en 90 est condamnée à passer à l'ancienneté dès le 8° échelon, même si elle a su..l'insp..obtenu une excellente note pédagogique. Les "vieux" instits réintégrés la grillent par ancienneté... diable
Quoi, faux ? Donnez-moi précisément ce qui est faux, svp !
Les rythmes de progression plus favorables ! C'est exactement la même arnaque avec la masterisation. Au final, les enseignants n'y gagnent rien, et en plus, la désillusion est encore plus importante une fois que cette arnaqque est comprise et vécue ! diable
Je parle pour les enseignants du primaire, j'avoue ne pas connaître les évolutions possibles pour les autres.
Mais ça n'empêche pas de se tutoyer ! alatienne

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 2:14

@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Depuis 1997, Cleopatra, depuis 1997. Le gros porc a ouvert la marche.
Il y a donc au moins deux porcins ! Jospin, qui n'était pas si gros, a instauré les projets d'écoles, les cycles et ...LES LIVRETS DE COMPETENCES !! :colere: :colere: :colere: Il a arrosé comme un cochonverra les IUFM et toute les officines socialodémagopédagogistes, sans jamais répondre aux difficultés de leurs mises en place...Meirieu s'est fat construire son palais, de l'argent a été débloqué à flots pour satisfaire les néoscientopédagos, pour calmer les éventuels trublions trop réalistes etc...Voilà la réalité !
Lamentable...Ah, si un jour j'ai les sous, je promets d'engager des poursuites judiciares et intellectuelles contre ces gens...mais j'suis fauché, ils ont pris tous les sous ! No lol!
Vous avez raison, Frankenstein, mais je pensais à ceux qui se sont faits sur l'injure publique aux profs, ce que n'a pas fait Jospin à mon sens. Et Jospin a créé l'indemnité de suivi et l'agrégation interne, ainsi que des rythmes de progression d'échelon plus favorables pour les débuts de carrière.
Faux ! C'était une terrible arnaque pour les enseignants du primaire dont les effets les plus pervers (mais annoncés par qq syndicats à l'époque) se manifestent maintenant ! Un(e) PE qui a passé le concouyrs en 90 est condamnée à passer à l'ancienneté dès le 8° échelon, même si elle a su..l'insp..obtenu une excellente note pédagogique. Les "vieux" instits réintégrés la grillent par ancienneté... diable
Quoi, faux ? Donnez-moi précisément ce qui est faux, svp !
Les rythmes de progression plus favorables ! C'est exactement la même arnaque avec la masterisation. Au final, les enseignants n'y gagnent rien, et en plus, la désillusion est encore plus importante une fois que cette arnaqque est comprise et vécue ! diable
Je parle pour les enseignants du primaire, j'avoue ne pas connaître les évolutions possibles pour les autres.
Mais ça n'empêche pas de se tutoyer ! alatienne
Les rythmes de passage des débuts de carrière ont été accélérés, pour les PE, les certifiés et les agrégés, c'est un fait incontestable Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 2:23

Les rythmes de passage des débuts de carrière ont été accélérés, pour les PE, les certifiés et les agrégés, c'est un fait incontestable
Ils commencent au 3° échelon, certes, maius beaucoup se feront déjà "griller" pour le passage au 4°. Ensuite, ils verront une augmentation "symbolique" de 50 € lorsqu'ils passeront au 6°...Et ils auront toujours du retard sur leurs prédécesseurs qui ont commencé à l"échelon 1 mais qui auront une ancienneté plus importante pour atteindre le 11°....
T'as compris ? diable

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 2:42

Un azperçu mais ce n'est pas celui que je voulais mettre exactement (je ble cherche!) Very Happy

http://18.snuipp.fr/spip.php?article502

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 4:10

@frankenstein a écrit:
Les rythmes de passage des débuts de carrière ont été accélérés, pour les PE, les certifiés et les agrégés, c'est un fait incontestable
Ils commencent au 3° échelon, certes, maius beaucoup se feront déjà "griller" pour le passage au 4°. Ensuite, ils verront une augmentation "symbolique" de 50 € lorsqu'ils passeront au 6°...Et ils auront toujours du retard sur leurs prédécesseurs qui ont commencé à l"échelon 1 mais qui auront une ancienneté plus importante pour atteindre le 11°....
T'as compris ? diable
Mais c'est dingue qu'on n'arrive pas à causer de la même chose !
Frankenstein, mon petit, écoute bien Tonton. En 1989, Jospin (pas le premier ministre de 1997-2002, le ministre de l'éducation de Rocard, de 1988 à 1991) a fixé une durée au 1er échelon de 3 mois, au 2e, de 9 mois, au 3e, de 12 mois et donc un accès au 4e le premier jour de la 3e année. C'était une accélération considérable des débuts de carrière. Je ne parle pas du ralentissement des fins de carrière, je parle de l'accélération des débuts !
Cette accélération s'ajoutait à la création, dans le secondaire, de l'ISOE.
Et à la création de l'agrégation interne.
Ces exemples me servaient à illustrer l'idée que Jospin n'avait pas vraiment fait partie de ceux qui avaient déconsidéré les profs dans les médias et dans le cours de leur carrière.
Cette idée me servait à étayer ma thèse selon laquelle le discrédit jeté sur les profs commence aux gros Allègre.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum