Suppression des concours d'enseignement ?

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 13:34

D'un autre côté, pourquoi ne peuvent-elles travailler en France, alors qu'ici sur la frontière, pas mal d'instits françaises bossent en Belgique...
Drapeaufrançais Il y a des peuples et des nations supérieurs aux autres !
Spoiler:
pas vrai

Le salaire me semble plus élevé en Belgique, peux-tu confirmer ou infirmer ? scratch

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Aurore le Mer 6 Juil 2011 - 13:46

@Albator a écrit:
Mérieu : il est insubmersible et incontournable la preuve il survit très bien sous un régime de droite. Je t'avouerais que je n'ai pas lu cette loi sur ces aspects pédagos. Si au détour des pages on peut y lire des formules du style "l'élève au centre ddu système" que m'importe, il faut bien flatter les familles. L'important pour moi est d'avoir travaillé moins et gagner plus et non pas l'inverse comme cela se pratique maintenant. C'est pourquoi je sors Jospin du lot cheers

Allègre, le pote de Jospin, a lui aussi été plutôt bien accueilli par Sarkozy. Quant à l'ami Jospin lui-même, avec ses privatisations tous azimuts et son alignement sur l'Europe (rien que dans le domaine de l'éducation, il y a le processus de Bologne et la stratégie de Lisbonne qui dévalorisent le savoir en le soumettant aux lois du marché ! ), tu appelles cela une politique de gauche ?
Quant à la loi de 89, s'il y a quelque chose à en retenir, c'est bien son orientation pédago qui n'est pas qu'un simple slogan destiné à flatter les parents comme tu sembles le dire. Justement, à propos des parents, c'est bien cette loi qui les introduit dans le processus décisionnel de l'établissement scolaire, si je ne m'abuse...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

salaires ... et impôts ...

Message par marieln le Mer 6 Juil 2011 - 13:50

@frankenstein a écrit:
D'un autre côté, pourquoi ne peuvent-elles travailler en France, alors qu'ici sur la frontière, pas mal d'instits françaises bossent en Belgique...
Drapeaufrançais Il y a des peuples et des nations supérieurs aux autres !
Spoiler:
pas vrai

Le salaire me semble plus élevé en Belgique, peux-tu confirmer ou infirmer ? scratch


De nationalités belge et française, j'ai enseigné en Belgique et maintenant en France (depuis 2001) : si le salaire peut paraître plus élevé en Belgique, les impôts le sont aussi... Peu de différences à mon avis au bilan... Par contre, en effet, le système n'est pas vraiment comparable au niveau du recrutement.

marieln
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 13:52

Je me demande si le PS a bien mesuré les raisons possibles des ses échecs...
Combien d'instits et d'enseignants du primaire n'ont pas voté Jospin en 2002 ? (je suis sûr qu'on aurait des surprises, en 95, la majorité des enseignants n'avaient pas encore pris conscience de l'arnaque... Rolling Eyes )
Combien d'enseignants n'ont pas voté Ségo en 2007 ? Hé, hé... angedemon

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 13:56


De nationalités belge et française, j'ai enseigné en Belgique et maintenant en France (depuis 2001) : si le salaire peut paraître plus élevé en Belgique, les impôts le sont aussi... Peu de différences à mon avis au bilan... Par contre, en effet, le système n'est pas vraiment comparable au niveau du recrutement.
T'es sûr de ça ? scratch

humhum humhum Un exilé fiscal qui profite de la france doit il être déchu de sa ...
www.impots-utiles.com/un-exile-fiscal-qui-profite-de-la-fra... - En cache23 août 2010 – Impots, fiscalité, économie, argent, gaspillage ... Puisque Johnny était si pressé de devenir Belge pour échapper au fisc, pourquoi ne pas non plus le ... SoNorCal sur Le procureur qui va juger DSK est lié à Sarkozy ...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par marieln le Mer 6 Juil 2011 - 14:07

@frankenstein a écrit:

De nationalités belge et française, j'ai enseigné en Belgique et maintenant en France (depuis 2001) : si le salaire peut paraître plus élevé en Belgique, les impôts le sont aussi... Peu de différences à mon avis au bilan... Par contre, en effet, le système n'est pas vraiment comparable au niveau du recrutement.
T'es sûr de ça ? scratch


Evidemment. Pour le commun des mortels de la classe moyenne, aucune clémence fiscale, rassurez-vous. Mes parents y vivent toujours, je connais fort bien le pays, et je ne suis pas sûre de vouloir y retourner... même si la situation des titulaires en France se dégrade...

humhum humhum Un exilé fiscal qui profite de la france doit il être déchu de sa ...
www.impots-utiles.com/un-exile-fiscal-qui-profite-de-la-fra... - En cache23 août 2010 – Impots, fiscalité, économie, argent, gaspillage ... Puisque Johnny était si pressé de devenir Belge pour échapper au fisc, pourquoi ne pas non plus le ... SoNorCal sur Le procureur qui va juger DSK est lié à Sarkozy ...

marieln
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par kensington le Mer 6 Juil 2011 - 14:10

AFP - 06.07.2011

La fin des concours d'enseignants rejetée en commission à l'Assemblée

Le rap­port par­le­men­taire sur la for­ma­tion des ensei­gnants, qui prône à terme la fin des concours de recru­te­ment des pro­fes­seurs, a été rejeté mer­credi en com­mis­sion de l'Assemblée natio­nale, ce qui est plu­tôt rare, des dépu­tés de la majo­rité ayant voté contre.
"La com­mis­sion des Affaires cultu­relles et de l'Education a voté ce jour contre la publi­ca­tion du rap­port d'information sur la for­ma­tion ini­tiale et le recru­te­ment des ensei­gnants", a-t-on appris à l'Assemblée.
La rai­son prin­ci­pale en est l'opposition à la pro­po­si­tion selon laquelle les concours pour­raient être rem­pla­cés à terme par le mas­ter et le recru­te­ment pour­rait se faire au niveau des aca­dé­mies ou des établissements.
Cette pro­po­si­tion, la 20ème du rap­port, sti­pule "à terme", de "rem­pla­cer le concours par le mas­ter et confier aux auto­ri­tés aca­dé­miques ou aux établis­se­ments le soin de recru­ter sur la base d'un entre­tien pro­fes­sion­nel les enseignants".

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par John le Mer 6 Juil 2011 - 14:12

Pôv Grosperrin... Il a dû être triste.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 14:15

En même temps, ce n'est peut-être que partie remise...Une telle loi aurait créé un tollé...Mieux vaut la faire passer à un moment plus propice, avec un gvt "de gauche" par exemple... diable

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Reine Margot le Mer 6 Juil 2011 - 14:17

c'est quand même rassurant que même à l'UMP on reste attaché au principe d'un concours national (pour l'instant).

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Fantômette le Mer 6 Juil 2011 - 14:17

@kensington a écrit:
AFP - 06.07.2011

La fin des concours d'enseignants rejetée en commission à l'Assemblée

Le rap­port par­le­men­taire sur la for­ma­tion des ensei­gnants, qui prône à terme la fin des concours de recru­te­ment des pro­fes­seurs, a été rejeté mer­credi en com­mis­sion de l'Assemblée natio­nale, ce qui est plu­tôt rare, des dépu­tés de la majo­rité ayant voté contre.
"La com­mis­sion des Affaires cultu­relles et de l'Education a voté ce jour contre la publi­ca­tion du rap­port d'information sur la for­ma­tion ini­tiale et le recru­te­ment des ensei­gnants", a-t-on appris à l'Assemblée.
La rai­son prin­ci­pale en est l'opposition à la pro­po­si­tion selon laquelle les concours pour­raient être rem­pla­cés à terme par le mas­ter et le recru­te­ment pour­rait se faire au niveau des aca­dé­mies ou des établissements.
Cette pro­po­si­tion, la 20ème du rap­port, sti­pule "à terme", de "rem­pla­cer le concours par le mas­ter et confier aux auto­ri­tés aca­dé­miques ou aux établis­se­ments le soin de recru­ter sur la base d'un entre­tien pro­fes­sion­nel les enseignants".

Ah bah ça c'est la bonne nouvelle du jour!
On fait mine de conserver les concours pour mieux nous retirer 15 jours en été??

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Daphné le Mer 6 Juil 2011 - 15:31

@kensington a écrit:
AFP - 06.07.2011

La fin des concours d'enseignants rejetée en commission à l'Assemblée

Le rap­port par­le­men­taire sur la for­ma­tion des ensei­gnants, qui prône à terme la fin des concours de recru­te­ment des pro­fes­seurs, a été rejeté mer­credi en com­mis­sion de l'Assemblée natio­nale, ce qui est plu­tôt rare, des dépu­tés de la majo­rité ayant voté contre.
"La com­mis­sion des Affaires cultu­relles et de l'Education a voté ce jour contre la publi­ca­tion du rap­port d'information sur la for­ma­tion ini­tiale et le recru­te­ment des ensei­gnants", a-t-on appris à l'Assemblée.
La rai­son prin­ci­pale en est l'opposition à la pro­po­si­tion selon laquelle les concours pour­raient être rem­pla­cés à terme par le mas­ter et le recru­te­ment pour­rait se faire au niveau des aca­dé­mies ou des établissements.
Cette pro­po­si­tion, la 20ème du rap­port, sti­pule "à terme", de "rem­pla­cer le concours par le mas­ter et confier aux auto­ri­tés aca­dé­miques ou aux établis­se­ments le soin de recru­ter sur la base d'un entre­tien pro­fes­sion­nel les enseignants".

woohoo woohoo

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Daphné le Mer 6 Juil 2011 - 15:33

@John a écrit:Pôv Grosperrin... Il a dû être triste.

Tant mieux abi abi deux claques sorciere2

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 16:02

@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Les rythmes de passage des débuts de carrière ont été accélérés, pour les PE, les certifiés et les agrégés, c'est un fait incontestable
Ils commencent au 3° échelon, certes, maius beaucoup se feront déjà "griller" pour le passage au 4°. Ensuite, ils verront une augmentation "symbolique" de 50 € lorsqu'ils passeront au 6°...Et ils auront toujours du retard sur leurs prédécesseurs qui ont commencé à l"échelon 1 mais qui auront une ancienneté plus importante pour atteindre le 11°....
T'as compris ? diable
Mais c'est dingue qu'on n'arrive pas à causer de la même chose !
Frankenstein, mon petit, écoute bien Tonton. En 1989, Jospin (pas le premier ministre de 1997-2002, le ministre de l'éducation de Rocard, de 1988 à 1991) a fixé une durée au 1er échelon de 3 mois, au 2e, de 9 mois, au 3e, de 12 mois et donc un accès au 4e le premier jour de la 3e année. C'était une accélération considérable des débuts de carrière. Je ne parle pas du ralentissement des fins de carrière, je parle de l'accélération des débuts !
Cette accélération s'ajoutait à la création, dans le secondaire, de l'ISOE.
Et à la création de l'agrégation interne.
Ces exemples me servaient à illustrer l'idée que Jospin n'avait pas vraiment fait partie de ceux qui avaient déconsidéré les profs dans les médias et dans le cours de leur carrière.
Cette idée me servait à étayer ma thèse selon laquelle le discrédit jeté sur les profs commence aux gros Allègre.
Oui, je crois qu'on ne parle pas du tout de la même chose !
Ben, c'est dommage, parce que ça ne facilite pas la lecture.
La création du corps des PE au milieu de celui des instituteurs (corps qui existe encore 20 ans après) est une arnaque, une illusion...
C'est bien possible, mais ce n'est pas mon propos Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Mer 6 Juil 2011 - 16:05

@frankenstein a écrit:Pour Tonton Cripure ! Laughing

Quelques remarques :
L’intégration des instits a été présentée par les ministres successifs et par certaines organisations syndicales comme la revalorisation du métier d’enseignant dans le premier degré.
Quand on relit les documents publiés par les uns et les autres au tout début du processus, on reste pantois devant leurs affirmations selon lesquelles tous les instits seraient intégrés en une poignée d’années…
La réalité a été très différente :
• 116 000 instits partis à la retraite sans aucune intégration
• Ceux qui ont été intégrés n’ont pas tous atteint le 11ème échelon des PE, loin s’en faut et ceci est
encore vrai aujourd’hui.
• Les PE ont perdu ( entre autres choses ) le droit d’avoir un logement de fonction gratuit ; à combien
se monte un loyer ? Autant de moins en salaire réel, en pouvoir d’achat disponible. Bien des difficultés seraient résolues si les PE pouvaient loger gratuitement sur place.
Cet accord originel ( signé par le SE ) s’est révélé désastreux pour beaucoup de collègues; il est en partie
à la base de la création du SNUipp qui dès ses premiers pas a lutté pour obtenir la réouverture de négociations. Notre syndicat a lutté souvent seul, parfois avec le Sgen, et parce que cette lutte rencontré un
écho sans cesse grandissant sur ce sujet, nous avons obtenu la réouverture du dossier en 1998.
L’objectif que nous poursuivions était alors à portée : à savoir une intégration avec une reconstitution de
carrière pour tous ( comme l’accès par le concours ) sur un programme pluri-annuel rapide. Cet objectif
était devenu la base d’un accord intersyndical.
Malheureusement le SE et le Sgen ont renoncé à cet objectif dans les discussions en cours avec le ministre de l’époque ( Allègre ) pour se satisfaire d’une intégration par liste d’aptitude plus rapide,
ramenée de
2014 ( délai initialement prévu !!! ) à 2007. Certes un mieux mais loin du compte quand même alors qu’il
faut savoir que c’est la première fois qu’une intégration d’un corps de fonctionnaires ne se fait pas par une
carrière reconstituée !

Alors que l’échéance de 2007 est passée, que constatons-nous ?
Il reste encore des instits, ça alors !
Et cela semble surprenant à certains. Pourtant il ne fallait guère être devin pour penser que garder un logement de fonction gratuit en restant instit allait forcément inciter des collègues à ne pas demander à devenir PE.
Le SNUipp a donc refusé en 2007 de cautionner un deuxième protocole au rabais. Le SE et le Sgen l’ont
signé et en tirent gloire….A ce titre, ils siègent dans une Commission de Suivi ( de l’application du protocole) et eux seuls..
Protocole qui précisait qu’en 2007, les instits retraités seraient assimilés….
On voit ce qu’il en est deux ans après. Rien n’a bougé et le ministre se retranche derrière le fait qu’il reste
des instits et que cela rendrait impossible l’assimilation prévue alors que chacun pouvait deviner qu’il resterait évidemment des instits après 2007.
Pour notre syndicat, la situation actuelle n’est donc pas une surprise.
Faut-il donc attendre des années encore, jusqu’à ce qu’il ne reste plus un seul instit ?
Pourquoi accepter cet oukase ?
Pourquoi se plier au discours officiel ?
C’est ce que fait cette fameuse Commission de Suivi qui porte bien son nom et dont les compte-rendus de
réunion sont désespérants. Au-delà de déclarations de principe faites pour la forme, elle respire la résignation.
En attendant sa prochaine réunion, les instits retraités restent instits et touchent leur pension d’instits..
Encore ?! Je n'ai aucune position sur le match instits / PE, et je ne vois aucune marque de mépris public affiché pour les profs dans la création de ce nouveau corps. je n'irai donc pas plus loin, désolé Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Vudici le Mer 6 Juil 2011 - 17:48

@frankenstein a écrit:
D'un autre côté, pourquoi ne peuvent-elles travailler en France, alors qu'ici sur la frontière, pas mal d'instits françaises bossent en Belgique...
Drapeaufrançais Il y a des peuples et des nations supérieurs aux autres !
Spoiler:
pas vrai

Le salaire me semble plus élevé en Belgique, peux-tu confirmer ou infirmer ? scratch

Pas pour les francophones. Les néerlandophones, oui, de 10 % à peu près en primaire.

Pour les impôts, c'est vrai qu'on paye plus... Là, on est champion d'Europe... Sad

Vudici
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Condorcet le Mer 6 Juil 2011 - 19:12

@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:
@Aurore a écrit:
@condorcet a écrit:@ Aurore : un historien se doit d'être plus objectif que ses contemporains. Il ne l'est pas toujours, ce que je déplore, et ce, je te l'accorde aisément, par des raisons hélas souvent plus académiques que scientifiques.
Pour te répondre précisément sur Marc Fumaroli, je vais le relire plus en détail afin d'être le plus près du texte possible.

Je suis évidemment d'accord avec toi, mais je ne suis pas certaine que le but de Fumaroli était de réaliser un simple travail d'historien. Il s'agissait davantage de dénoncer ce qu'on pourrait appeler une véritable forfaiture de l’État, pardonnable d'autant moins facilement qu'elle était également commise par des gouvernements de gauche...

C'est bien cela qui me dérange.

Donc tu apporterais a priori moins de crédit à un essai qu'à un travail se voulant strictement "historique" ?
Faut-il mettre les deux genres sur le même plan ?
Encore une fois, il me semble qu'il soit plus intéressant de débattre du contenu...

@Ignatius et Aurore. L'historien traite du révolu ; il a pour dessein l'administration de la preuve et pour ce faire, il emploie des méthodes et dépouille des sources qu'il a à coeur de décrire, d'expliquer et dont il aura soin de montrer les points aveugles : la minutie n'empêche nullement la profondeur de l'analyse, elle en est la condition sine qua non (à mes yeux du moins). Je préfère donc les livres d'historiens qui ont longuement éclos aux essais plus ouvertement sujets à l'actualité et souvent (mais pas toujours) rédigés et pensés à la hâte. Les pamphlets agrandissent les perspectives, emportés qu'ils sont par le goût de la caricature et celui de mettre à bas ce qu'ils dénoncent alors qu'un livre d'histoire ne devrait, à mon sens, pas avoir de comptes à régler avec quiconque : l'historien ne rend pas la justice ni rend justice à, il tente d'établir un récit ordonné et fidèle des possibles et de la manière dont ils se sont réalisés ou pas. La conduite de l'enquête historique requiert de la patience et des espaces-temps qui ne sont pas ceux des essais et des pamphlets, pas forcément ceux des lecteurs potentiels et encore moins des éditeurs : autant dire que l'on éprouve beaucoup de solitude dans le métier.
A mon avis (à l'ère de l'ego-histoire, mon point de vue semble suranné mais tant pis), la mise à distance de ses affects et de ses passions est un atout essentiel pour un historien.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Mer 6 Juil 2011 - 22:24

Encore ?! Je n'ai aucune position sur le match instits / PE, et je ne vois aucune marque de mépris public affiché pour les profs dans la création de ce nouveau corps. je n'irai donc pas plus loin, désolé
Je crois qu'il y a malentendu Very Happy Il n'y a pas de match instit/PE , c'est l'administration et la loi Jospin qui a créé une impasse et un cul de sac dans l'évolution des carrières. Par exemple, c'est un peu comme si des masters 2 (sciences éduc ou autre) avaient une nouvelle grille d'indices plus favorable que les agrégés. Pour intégrer cette nouvelle grille indiciaire, les agrégés auraient le choix, soit demander leur intégration directe mais en rétrogradant de plusieurs échelons, soit passer un concours interne où l'on mesurerait toute leur science pédagogique et leurs connaissances en sciences éduc...Bien entendu, aucune critique possible !

Tu n'y verrais pas une certaine forme de mépris ? diable

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par User5899 le Jeu 7 Juil 2011 - 0:36

@frankenstein a écrit:
Encore ?! Je n'ai aucune position sur le match instits / PE, et je ne vois aucune marque de mépris public affiché pour les profs dans la création de ce nouveau corps. je n'irai donc pas plus loin, désolé
Je crois qu'il y a malentendu Very Happy Il n'y a pas de match instit/PE , c'est l'administration et la loi Jospin qui a créé une impasse et un cul de sac dans l'évolution des carrières. Par exemple, c'est un peu comme si des masters 2 (sciences éduc ou autre) avaient une nouvelle grille d'indices plus favorable que les agrégés. Pour intégrer cette nouvelle grille indiciaire, les agrégés auraient le choix, soit demander leur intégration directe mais en rétrogradant de plusieurs échelons, soit passer un concours interne où l'on mesurerait toute leur science pédagogique et leurs connaissances en sciences éduc...Bien entendu, aucune critique possible !

Tu n'y verrais pas une certaine forme de mépris ? diable
Le sujet était le mépris proclamé dans les médias pour aller dans le sens du vent. Pas le mépris dont vous parlez.
Et puis, à force de vous lire, je me rappelle que ma pauvre mère est devenue PE en fin de carrière et que ça a été tout bénef pour elle. Mais bon, vous devez savoir mieux que moi la perversité de la chose, je vous fais confiance.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Jeu 7 Juil 2011 - 0:48

Cripure a écrit:
@frankenstein a écrit:
Encore ?! Je n'ai aucune position sur le match instits / PE, et je ne vois aucune marque de mépris public affiché pour les profs dans la création de ce nouveau corps. je n'irai donc pas plus loin, désolé
Je crois qu'il y a malentendu Very Happy Il n'y a pas de match instit/PE , c'est l'administration et la loi Jospin qui a créé une impasse et un cul de sac dans l'évolution des carrières. Par exemple, c'est un peu comme si des masters 2 (sciences éduc ou autre) avaient une nouvelle grille d'indices plus favorable que les agrégés. Pour intégrer cette nouvelle grille indiciaire, les agrégés auraient le choix, soit demander leur intégration directe mais en rétrogradant de plusieurs échelons, soit passer un concours interne où l'on mesurerait toute leur science pédagogique et leurs connaissances en sciences éduc...Bien entendu, aucune critique possible !

Tu n'y verrais pas une certaine forme de mépris ? diable
Le sujet était le mépris proclamé dans les médias pour aller dans le sens du vent. Pas le mépris dont vous parlez.
Et puis, à force de vous lire, je me rappelle que ma pauvre mère est devenue PE en fin de carrière et que ça a été tout bénef pour elle. Mais bon, vous devez savoir mieux que moi la perversité de la chose, je vous fais confiance.
Ah oui, elle est tombée dans le bon créneau, c'est à dire les premières années de la mise en place de ce statut. En général, ceux qui partaient en retraite étaient intégrés en priorité, ce qui, effectivement, donnait un petit avantage financier. Mais tous n'en ont pas bénéficié et l'avantage s'est vite dégonflé et s'est avéré être une usine à gaz: une complexe arithmétique mêlant ancienneté, note pédagogique, intégration par demande ou par concours, quotas par départements etc.)
Sinon, ce que je voulais dire, c'est que le risque de recrutement sans concours et après un master (celui de "sciences éduc" sera probablement "favorisé") est bien réel, d'autant que dans qq années les "mastérisés" s'apercevront de l'arnaque...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Abraxas le Jeu 7 Juil 2011 - 13:15

Retour à Grosperrin :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Rapport Grosperrin Paris, le 7 juillet 2011 — La Société des agrégés de l’Université approuve les membres de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale qui, dans leur grande sagesse, ont rejeté, à la majorité, la publication du rapport d’information sur la formation initiale et le recrutement des enseignants. Dans une analyse publiée le 4 juillet 2011, la Société des agrégés avait dénoncé les contradictions de ce rapport et les graves difficultés qu’il soulevait. Elle avait notamment regretté que le rapport, prétendant dresser un bilan impartial de la réforme, eût en fait pour objectif la poursuite du désengagement de l’État dans la formation et le recrutement des professeurs. Elle avait vivement dénoncé la proposition de supprimer tous les concours, à commencer par l’agrégation externe, alors qu’ils constituent l’unique moyen républicain de recruter les professeurs. La Société des agrégés restera tout particulièrement vigilante sur ce point. Elle combattra avec la plus grande fermeté toute tentative pour remettre en cause les concours, seuls remparts contre les privilèges, le népotisme et le favoritisme."

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Thalia de G le Jeu 7 Juil 2011 - 13:42


Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par frankenstein le Jeu 7 Juil 2011 - 13:47

Ah, oui, bien leur titre ! Laughing


Dernière édition par frankenstein le Jeu 7 Juil 2011 - 22:38, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Fantômette le Jeu 7 Juil 2011 - 14:50

EXCELLENT!

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Daphné le Jeu 7 Juil 2011 - 17:56

Ils ont de l'humour veneration

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression des concours d'enseignement ?

Message par Abraxas le Jeu 7 Juil 2011 - 18:02

Cela dit, si on garde les concours pour en faire ce qu'il advient au CAPES interne, qui n'est plus qu'une Validation des Acquis de l'Expérience sans connexion avec les disciplines…
J'ai un peu peur que nous remportions une victoire à la Pyrrhus : on garde les concours, puisque ça nous fait plaisir, mais on en fait de purs véhicules de pédagogie foireuse, où la part de la discipline s'étiole… C'est déjà bien parti.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum