Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celeborn
Esprit sacré

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Celeborn le Dim 03 Juil 2011, 10:28
@A Tuin a écrit:
@Celeborn a écrit:
Il n'y a qu'avec la rédaction qu'on peut avoir une notation normalement "saine", mais les consignes données dans les centres de correction sont souvent très sympas, et l'effet de groupe fait qu'il est dur de ne pas les appliquer.


Mouaiche.

L'effet de groupe moi tu sais ...

Ah mais on est d'accord. J'ai toujours corrigé les rédacs en mon âme et conscience, et sans jamais suivre le barème proposé (je ne suis aucun barème, d'ailleurs).
avatar
Derborence
Modérateur

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Derborence le Dim 03 Juil 2011, 10:38
Axel a écrit:
@Lo a écrit:Chez nous ils ont mis 8 modifications: en comptant le "je".

Idem à Montpellier.
Idem à Rouen.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
avatar
Provence
Bon génie

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Provence le Dim 03 Juil 2011, 11:23
@Celeborn a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Celeborn a écrit:
Il n'y a qu'avec la rédaction qu'on peut avoir une notation normalement "saine", mais les consignes données dans les centres de correction sont souvent très sympas, et l'effet de groupe fait qu'il est dur de ne pas les appliquer.


Mouaiche.

L'effet de groupe moi tu sais ...

Ah mais on est d'accord. J'ai toujours corrigé les rédacs en mon âme et conscience, et sans jamais suivre le barème proposé (je ne suis aucun barème, d'ailleurs).

Moi non plus, je ne les suis pas, ces barèmes à la noix! Mais je suis sûre que, par souci d'égalité entre les candidats, beaucoup de collègues le font et surnotent.
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Igniatius le Dim 03 Juil 2011, 11:25
Ben oui, ça me paraît quand même normal de suivre les grandes lignes du barême, non ?
Exactement pour la raison que tu invoques, à savoir l'égalité.

Au bac, il m'arrive de ne pas tenir compte de la subdivision absurde des points qui sert à tout valoriser, mais je respecte globalement les instructions.
Et pourtant ça me fait mal.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Celeborn le Dim 03 Juil 2011, 11:35
@Igniatius a écrit:Ben oui, ça me paraît quand même normal de suivre les grandes lignes du barême, non ?
Exactement pour la raison que tu invoques, à savoir l'égalité.

Je suis le barème pour les questions (parfois, je bidouille un peu, là), pour la dictée, pour la réécriture.
Une rédaction, à mon sens, c'est impossible à « barémer ». Je corrige en mon âme et conscience, voilà. Et j'aurais un barème que de toute manière je mettrais la même note à l'arrivée, car je m'arrangerais avec les critères. Je préfère donc gagner du temps.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Igniatius le Dim 03 Juil 2011, 11:44
@Celeborn a écrit:
@Igniatius a écrit:Ben oui, ça me paraît quand même normal de suivre les grandes lignes du barême, non ?
Exactement pour la raison que tu invoques, à savoir l'égalité.

Je suis le barème pour les questions (parfois, je bidouille un peu, là), pour la dictée, pour la réécriture.
Une rédaction, à mon sens, c'est impossible à « barémer ». Je corrige en mon âme et conscience, voilà. Et j'aurais un barème que de toute manière je mettrais la même note à l'arrivée, car je m'arrangerais avec les critères. Je préfère donc gagner du temps.

En effet, la rédaction vous laisse une grande liberté, je comprends.
En maths, ils sont capables de nous détailler comment répartir 1 point de barème : "si l'élève a écrit ceci, on donne 0,25", "si machin alors truc" etc...
C'est ce détail que je ne suis pas : je juge "globalement" la réponse à la question, à mon aune.

Anecdote amusante : il y a deux ans, il y avait tellement de "si...alors on donne 0,25" que certains élèves pouvaient avoir plus de points que le barème affecté à la question ! EN commission de barème, lorsque certains ont relevé qu'on pouvait mettre 1,5/1 l'inspecteur a été (un peu) gêné...



HS : je viens de me rendre compte que je donnais un accent circonflexe au "e" de barème, je suis honteux. Embarassed

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Derborence
Modérateur

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par Derborence le Dim 03 Juil 2011, 11:54
@Igniatius a écrit:Ben oui, ça me paraît quand même normal de suivre les grandes lignes du barème, non ?
Exactement pour la raison que tu invoques, à savoir l'égalité.

Au bac, il m'arrive de ne pas tenir compte de la subdivision absurde des points qui sert à tout valoriser, mais je respecte globalement les instructions.
Et pourtant ça me fait mal.

+ 1
Même si je ne suis pas d'accord avec le barème et les consignes de correction du DNB, je les suis car c'est un examen pour lequel les candidats doivent être notés de manière identique quel que soit le correcteur. Même si ça me fait mal, je corrige bêtement, comme on me le demande.
Mais, toute l'année, je corrige suivant mon propre barème et mes propres critères. A titre d'exemple, on nous disait au DNB de retirer 1 pt maximum (me semble-t-il) pour les réponses non rédigées et rien n'était précisé pour les oublis de guillemets. En 3e, toute l'année, réponse non rédigée, moitié des points maximum, oubli de guillemets -0,25... et ce, sans limite !

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Et ça continue ! Brevet des collèges: Consigne ambiguë, les correcteurs appelés à l'indulgence

par User5899 le Dim 03 Juil 2011, 13:07
@iphigénie a écrit:si j'en crois mes collègues, à l'épreuve STI du bac (coef 9) le barème est de 22/20 et la moyenne de l'épreuve est arrivée à 15,5: ils parient sur 100%de réussite
(si ça peut vous consoler) Suspect
Bah, chez nous, on sait déjà que la T STI et la TS SI sont les deux pires promos depuis leur création. Les profs de SI travaillant tous ensemble au niveau académique pour le Bac, ils voient les résultats de leurs élèves. On ne devrait pas atteindre les 70% de réussite en S et les 63% en STI.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum