Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Amaliah
Empereur

Quel extrait de Jules Vallès en 3°?

par Amaliah le Lun 11 Juil 2011 - 13:39
J'ai souvent travaillé sur la blessure du père et sur la toilette dont sa mère affuble Jacques. J'aimerais bien changer mais je me demande quel texte choisir. Des idées?
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Quel extrait de Jules Vallès en 3°?

par Rikki le Lun 11 Juil 2011 - 13:41
heu... sont un peu petits, nos minots. Tu es sûre d'être dans la bonne "case", là ?

Wink

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Quel extrait de Jules Vallès en 3°?

par Thalia de G le Lun 11 Juil 2011 - 13:45
Je fais parfois celui-ci

"J’aimais les poireaux.
Que voulez-vous ? – Je haïssais l’oignon, j’aimais les poireaux. On me les arrachait de la bouche, comme on arrache un pistolet des mains d’un criminel, comme on enlève la coupe de poison à un malheureux qui veut se suicider.
« Pourquoi ne pourrais-je pas en manger ? demandai-je en pleurant.
– Parce que tu les aimes », répondait cette femme pleine de bon sens, et qui ne voulait pas que son fils eût de passions.
Tu mangeras de l’oignon, parce qu’il te fait mal, tu ne mangeras pas de poireaux, parce que tu les adores.
« Aimes-tu les lentilles ?
– Je ne sais pas… »
Il était dangereux de s’engager, et je ne me prononçais plus qu’après réflexion, en ayant tout balancé.
Jacques, tu mens !
Tu dis que ta mère t’oblige à ne pas manger ce que tu aimes.
Tu aimes le gigot, Jacques.
Est-ce que ta mère t’en prive ?
Ta mère en fait cuire un le dimanche. – On t’en donne.
Elle en reprend du froid le lundi. – T’en refuse-t-on ?
On le fait revenir aux oignons le mardi – le jour des oignons, c’est sacré – tu en as deux portions au lieu d’une.
Et le mercredi, Jacques ! qui est-ce qui se sacrifie, le mercredi, pour son fils ? Le jeudi, qui est-ce qui laisse tout le gigot à son enfant ? Qui ? parle !
C’est ta mère – comme le pélican blanc ! Tu le finis, le gigot – à toi l’honneur !
« Décrotte l’os ! ce n’est pas moi qui t’en empêcherai, va ! »
Entends-tu, c’est ta mère qui te crie de ne pas avoir de scrupules, d’en prendre à ta faim, elle ne veut pas borner ton appétit… « Tu es libre, il en reste encore, ne te gêne pas ! »
Mais Dieu se reposa le septième jour ! voilà huit fois que j’y reviens, j’ai un mouton qui bêle dans l’estomac : grâce, pitié !
Non, pas de grâce, pas de pitié ! Tu aimes le gigot, tu en auras.
« As-tu dit que tu l’aimais !
– Je l’ai dit, lundi…
– Et tu te contredis samedi ! mets du vinaigre, – allons, la dernière bouchée ! J’espère que tu t’es régalé ?... »
C’est que c’est vrai ! On achetait un gigot au commencement du mois, quand mon père touchait ses appointements. Ils y goûtaient deux fois ; je devais finir le reste – en salade, à la sauce, en hachis, en boulettes ; on faisait tout pour masquer cette lugubre monotonie ; mais à la fin, je me sentais devenir brebis"

Rikki a posté avant que j'envoie, mais je laisse le texte
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Quel extrait de Jules Vallès en 3°?

par Amaliah le Lun 11 Juil 2011 - 13:46
Oh zut! Je me suis trompée de partie! Embarassed

Merci Thalia pour le texte.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum