Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par kensington le Mer 13 Juil 2011 - 13:33

@micaschiste a écrit:
@kensington a écrit:Un sujet sur les manques de profs à venir, la baisse du nombres de candidats aux concours etc. dans le 13h de France 2 dans un instant.

tu as été grillé par Lisette

veneration

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mer 13 Juil 2011 - 13:36

@freche a écrit:
@lalilala a écrit:
@Hannibal a écrit:
@lalilala a écrit:en même temps j'entends des tas de profs se plaindre alors que leur conjoint travaille aussi...

Ben oui, c'est un boulot idéal comme 2nd salaire, et je crois qu'il est envisagé comme cela plus ou moins implictement par pas mal de gens.


en même temps on n'a que mon salaire avec mon copain et on vit bien...bon évidemment on est pas propriétaires, on a des petites voitures d occas, on part pas à l autre bout de la planète en vacances.... mais je n'ai pas non plus l'impression qu'on se serre beaucoup la ceinture. Quand j'entends certains collègues en salle des profs, je bous....on dirait que c'est la misère noire, ils auraient presque besoin d'aller aux resto du coeur alors qu'encore une fois ils sont souvent 2 à travailler ceux là....enfin bref.

et tu n'as pas de charges...
Quand tu as 45 ans, tu n'as plus envie de vivre comme quand tu étais étudiant, tu te demandes comment tu feras quand tu seras en retraite. J'ai donné de me serrer la ceinture, j'ai bossé pour gagner correctement ma vie. Quand j'ai débuté (j'ai passé le capes plus tard que les autres car j'ai bossé avant), des petites merdeuses m'ont dit que je leur prenais la place parce que mon mari étant ingé, je n'avais pas besoin de travailler.
On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une collègue a perdu son mari il y a 3 ou 4 ans et a deux enfants étudiants. Elle a dû vendre sa maison... et ça n'arrive pas qu'aux autres.
On n'a pas dit que c'était la misère noire, juste que le salaire n'étant pas à la hauteur du diplôme requis, pas étonnant que les candidats se raréfient. Et ça continuera.

ben tu sais à 28 et 33 ans on n'a pas trop envie de vivre comme des étudiants non plus, et on ne vit pas comme des étudiants. Encore une fois, on n'a que mon salaire de débutante, rien d'autre, aucune aide quoi que ce soit. Mon copain n'a rien touché pendant des mois cette année. Il va bien finir par retravailler mais en attendant, on ne vit pas mal.
Qu'entends-tu par charges? des enfants?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mer 13 Juil 2011 - 13:37

@freche a écrit:
@olivier-np30 a écrit:
@lalilala a écrit:
@freche a écrit:ben moi, mon salaire n'a pas changé, c'est 2625,37 euros par mois brut depuis 3 ans soit 2110 euros nets, isoe incluse au bout de 16 ans. Je ne trouve pas ça énorme.

Moi non plus...

Un agrégé monte vite : à mi carrière tu seras entre 2900 et 3500 nets, tu feras partie de la tranche aisée de la population.

c'est pas vrai, tu fais exprès de ne pas comprendre que tout le monde n'est pas agrégé ou quoi ? La majorité des profs sont certifiés, il n'y a pas assez de postes à l'agreg pour tout le monde...

le message m'était adressé je pense freche Wink

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mer 13 Juil 2011 - 14:17

@lalilala a écrit:
@freche a écrit:
@olivier-np30 a écrit:
@lalilala a écrit:
@freche a écrit:ben moi, mon salaire n'a pas changé, c'est 2625,37 euros par mois brut depuis 3 ans soit 2110 euros nets, isoe incluse au bout de 16 ans. Je ne trouve pas ça énorme.

Moi non plus...

Un agrégé monte vite : à mi carrière tu seras entre 2900 et 3500 nets, tu feras partie de la tranche aisée de la population.

c'est pas vrai, tu fais exprès de ne pas comprendre que tout le monde n'est pas agrégé ou quoi ? La majorité des profs sont certifiés, il n'y a pas assez de postes à l'agreg pour tout le monde...

le message m'était adressé je pense freche Wink

OK

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mer 13 Juil 2011 - 14:18

@lalilala a écrit:
@freche a écrit:
@lalilala a écrit:
@Hannibal a écrit:
@lalilala a écrit:en même temps j'entends des tas de profs se plaindre alors que leur conjoint travaille aussi...

Ben oui, c'est un boulot idéal comme 2nd salaire, et je crois qu'il est envisagé comme cela plus ou moins implictement par pas mal de gens.


en même temps on n'a que mon salaire avec mon copain et on vit bien...bon évidemment on est pas propriétaires, on a des petites voitures d occas, on part pas à l autre bout de la planète en vacances.... mais je n'ai pas non plus l'impression qu'on se serre beaucoup la ceinture. Quand j'entends certains collègues en salle des profs, je bous....on dirait que c'est la misère noire, ils auraient presque besoin d'aller aux resto du coeur alors qu'encore une fois ils sont souvent 2 à travailler ceux là....enfin bref.

et tu n'as pas de charges...
Quand tu as 45 ans, tu n'as plus envie de vivre comme quand tu étais étudiant, tu te demandes comment tu feras quand tu seras en retraite. J'ai donné de me serrer la ceinture, j'ai bossé pour gagner correctement ma vie. Quand j'ai débuté (j'ai passé le capes plus tard que les autres car j'ai bossé avant), des petites merdeuses m'ont dit que je leur prenais la place parce que mon mari étant ingé, je n'avais pas besoin de travailler.
On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une collègue a perdu son mari il y a 3 ou 4 ans et a deux enfants étudiants. Elle a dû vendre sa maison... et ça n'arrive pas qu'aux autres.
On n'a pas dit que c'était la misère noire, juste que le salaire n'étant pas à la hauteur du diplôme requis, pas étonnant que les candidats se raréfient. Et ça continuera.

ben tu sais à 28 et 33 ans on n'a pas trop envie de vivre comme des étudiants non plus, et on ne vit pas comme des étudiants. Encore une fois, on n'a que mon salaire de débutante, rien d'autre, aucune aide quoi que ce soit. Mon copain n'a rien touché pendant des mois cette année. Il va bien finir par retravailler mais en attendant, on ne vit pas mal.
Qu'entends-tu par charges? des enfants?

Par exemple, ou des parents ayant de très faibles revenus... ou les deux.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Karine B. le Mer 13 Juil 2011 - 14:20

@lalilala a écrit:
@freche a écrit:
@lalilala a écrit:
@Hannibal a écrit:
@lalilala a écrit:en même temps j'entends des tas de profs se plaindre alors que leur conjoint travaille aussi...

Ben oui, c'est un boulot idéal comme 2nd salaire, et je crois qu'il est envisagé comme cela plus ou moins implictement par pas mal de gens.


en même temps on n'a que mon salaire avec mon copain et on vit bien...bon évidemment on est pas propriétaires, on a des petites voitures d occas, on part pas à l autre bout de la planète en vacances.... mais je n'ai pas non plus l'impression qu'on se serre beaucoup la ceinture. Quand j'entends certains collègues en salle des profs, je bous....on dirait que c'est la misère noire, ils auraient presque besoin d'aller aux resto du coeur alors qu'encore une fois ils sont souvent 2 à travailler ceux là....enfin bref.

et tu n'as pas de charges...
Quand tu as 45 ans, tu n'as plus envie de vivre comme quand tu étais étudiant, tu te demandes comment tu feras quand tu seras en retraite. J'ai donné de me serrer la ceinture, j'ai bossé pour gagner correctement ma vie. Quand j'ai débuté (j'ai passé le capes plus tard que les autres car j'ai bossé avant), des petites merdeuses m'ont dit que je leur prenais la place parce que mon mari étant ingé, je n'avais pas besoin de travailler.
On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une collègue a perdu son mari il y a 3 ou 4 ans et a deux enfants étudiants. Elle a dû vendre sa maison... et ça n'arrive pas qu'aux autres.
On n'a pas dit que c'était la misère noire, juste que le salaire n'étant pas à la hauteur du diplôme requis, pas étonnant que les candidats se raréfient. Et ça continuera.

ben tu sais à 28 et 33 ans on n'a pas trop envie de vivre comme des étudiants non plus, et on ne vit pas comme des étudiants. Encore une fois, on n'a que mon salaire de débutante, rien d'autre, aucune aide quoi que ce soit. Mon copain n'a rien touché pendant des mois cette année. Il va bien finir par retravailler mais en attendant, on ne vit pas mal.
Qu'entends-tu par charges? des enfants?

les impôts : je donne environ 380 euros par mois tout compris sur les 2200 (je suis proprio, donc impôts fonciers et taxe, mais mon prêt me revient aussi cher qu'une location) + 700 euros de prêt maison + charges (gaz électricité, eau) + essence, assurances ....

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mer 13 Juil 2011 - 14:25

Je vais payer 2200 aussi (à cause des assédics que mon copain a déclarés pour 2010) toute seule karine pour les impôts sur le revenu. Je ne suis pas encore mensualisée parce que c'est la première fois que j'en paie avec mon copain. ET il faudra ajouter la taxe d'habitation (qui à mon avis est assez élevée ici)...bon c'est sûr que impôts + déménagement, la rentrée ne va pas être très facile pour moi. Pour le reste , c'est bien pareil pour moi que pour toi (je rembourse pas de prêt immobilier mais je paie un loyer, et toutes les factures et assurances comme tout le monde).

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par A Tuin le Mer 13 Juil 2011 - 14:35

@lalilala a écrit:

ben tu sais à 28 et 33 ans on n'a pas trop envie de vivre comme des étudiants non plus, et on ne vit pas comme des étudiants. Encore une fois, on n'a que mon salaire de débutante, rien d'autre, aucune aide quoi que ce soit. Mon copain n'a rien touché pendant des mois cette année. Il va bien finir par retravailler mais en attendant, on ne vit pas mal.
Qu'entends-tu par charges? des enfants?

Tu ne dois pas très bien te rendre compte de la somme qu'on lâche aux impôts tous les ans quand on est un couple pas marié où les deux travaillent. Tu te retrouves vite à reverser 1000 à 2000 euros aux impôts tous les ans, ce qui est énorme compte tenu qu'il y en a qui touchent certes peu mais ne versent rien voire touchent des aides à foison (phénomène qui contribue du reste à faire râler les gens contre l'assistanat dans notre société).

Ça change considérablement la donne : on on va dire à des gens qui touchent 2000 euros par mois qu'ils vivent bien, sauf que dans les faits quand on est passé partout, ces gens-là ne vivent pas mieux parfois que quelqu'un qui touche péniblement 1200 ou 1300 euros par mois. Rajoute à cela des frais de déplacement importants et hop, on est bon.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mer 13 Juil 2011 - 14:39

Lis ce que j'ai écrit au-dessus, je vais en payer 2200 moi! Et je vais déménager pour la 3 ème fois en 2 ans le mois prochain. Et les déplacements j'en aurai (en plus mon copain sera à 3h de route)

Je vois ce que ça donne de vivre avec 1100 euros net...mon copain est dans une merde pas possible parce qu'à l'époque, tout seul, il avait du mal à joindre les deux bouts et les dettes se sont accumulées. Alors certes, il ne payait pas beaucoup d'impôts par contre.....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Ced972 le Mer 13 Juil 2011 - 14:48

@freche a écrit:
@lalilala a écrit:
@Hannibal a écrit:
@lalilala a écrit:en même temps j'entends des tas de profs se plaindre alors que leur conjoint travaille aussi...

Ben oui, c'est un boulot idéal comme 2nd salaire, et je crois qu'il est envisagé comme cela plus ou moins implictement par pas mal de gens.


en même temps on n'a que mon salaire avec mon copain et on vit bien...bon évidemment on est pas propriétaires, on a des petites voitures d occas, on part pas à l autre bout de la planète en vacances.... mais je n'ai pas non plus l'impression qu'on se serre beaucoup la ceinture. Quand j'entends certains collègues en salle des profs, je bous....on dirait que c'est la misère noire, ils auraient presque besoin d'aller aux resto du coeur alors qu'encore une fois ils sont souvent 2 à travailler ceux là....enfin bref.

et tu n'as pas de charges...
Quand tu as 45 ans, tu n'as plus envie de vivre comme quand tu étais étudiant, tu te demandes comment tu feras quand tu seras en retraite. J'ai donné de me serrer la ceinture, j'ai bossé pour gagner correctement ma vie. Quand j'ai débuté (j'ai passé le capes plus tard que les autres car j'ai bossé avant), des petites merdeuses m'ont dit que je leur prenais la place parce que mon mari étant ingé, je n'avais pas besoin de travailler.
On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une collègue a perdu son mari il y a 3 ou 4 ans et a deux enfants étudiants. Elle a dû vendre sa maison... et ça n'arrive pas qu'aux autres.
On n'a pas dit que c'était la misère noire, juste que le salaire n'étant pas à la hauteur du diplôme requis, pas étonnant que les candidats se raréfient. Et ça continuera.

+1

Tout est relatif. Certains s'estiment bien lotis avec 2000€ nets/mois. Perso, je pense que ce n'est pas suffisant, a fortiori quand on habite une ville comme Paris (et après quand même 5 ans de carrière, j'ai moins de 2000€ nets). Après quoi? Il faudrait renoncer à vivre à Paris lorsqu'on est prof? Je sais bien que la question de la faiblesse des salaires - pour ce qui est de l'emploi salarié - concerne des tas d'autres catégories socio-professionnelles mais enfin s'il en est une qui ne cesse de se faire laminer depuis bientôt 20 ans, c'est bien celle des enseignants. La faute à la trop grande diversité de corps dans la fonction publique? à l'opposition quasi-systématique des syndicats qui restent dans leur grande majorité attachés à la notion de service public indépendant et au sacro-saint statut? Je n'en sais rien et je ne suis pas là pour polémiquer.
Le fait est que c'est une profession qui s'est fortement dévalorisée au fil du temps. Certes pas seulement d'un point de vue financier mais quand même! Il n'y a pas de sot métier à mes yeux mais lorsqu'on sait qu'un enseignant aujourd'hui est à peine mieux payé qu'un agent de maîtrise, il n'est pas surprenant que certains étudiants réfléchissent à deux fois avant de s'orienter dans cette voie. D'autant que les conditions d'accès au métier, elles, demeurent très strictes (peut-être même plus encore aujourd'hui qu'il y a 30 ans).
Enfin, comme le souligne très justement freche, la vie est pleine de surprises. Et celles ou ceux qui aujourd'hui ont la chance d'être en couple avec des revenus par foyer a priori plus importants que ce qu'ils auraient étant célibataires, ne sont pas à l'abri d'une tuile genre séparation, divorce voire décès. Et c'est dans pareilles situations, qu'on se rend compte de la faiblesse de nos revenus.


Dernière édition par Ced972 le Mer 13 Juil 2011 - 14:50, édité 1 fois (Raison : correction)

Ced972
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par User5899 le Mer 13 Juil 2011 - 14:49

@micaschiste a écrit:
@ysabel a écrit:vous avez entendu au journal ? certains recalés au capes veulent aller en justice ! on verra tout !

cela m'étonnerait qu'une loi dise que tout poste ouvert doit être attribué.
La loi est très claire : un jury est souverain.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Abraxas le Mer 13 Juil 2011 - 14:57

Le SNALC s'est fendu d'un communiqué sur les dernières déclarations de Jossette Théophile, notre DRH bien aimée :

http://www.snalc.fr/affiche_article.php?actu=1&id=626&id_rep=281

Recrutements 2011 : le poker menteur de Josette Théophile


"Le SNALC (CSEN-FGAF) a pris connaissance des propos consternants tenus par Josette Théophile, DGRH du Ministère de l'Education nationale, au sujet des résultats du CAPES 2011.

Le SNALC dénonce en premier lieu la situation intenable dans laquelle ont été placés les jurys de concours cette année, sommés de gérer l'imprévoyance du Ministère face au manque de candidats : ne pas pourvoir tous les postes, au nom de la qualité nécessaire du recrutement, et préparer ainsi le vivier de contractuels auxquels le Ministère aura évidemment recours - bien qu'il s'en défende ; ou recruter des candidats aux acquis très fragiles, quitte à relever les résultats obtenus pour donner l'illusion de la qualité. Le SNALC estime que nombre de lauréats des concours, pris dans une année de stage qui leur laissera bien peu de temps pour continuer à se former, seront vraisemblablement en grande difficulté dès la rentrée.

Le SNALC ne peut par ailleurs accepter la légèreté, pour ne pas dire le mépris, avec lesquels le Ministère prétend gérer la pénurie du recrutement. Contrairement à ce que Josette Théophile affirme, le besoin de professeurs est criant, face aux classes surchargées, aux suppressions d'options et à l'absence de remplaçants. En proposant le recours massif aux professeurs de STI pour enseigner des disciplines « connexes », le Ministère confesse au fond l'unique objectif de sa politique éducative : faire des économies ! Peu importe que la qualité de l'enseignement dispensé en souffre, ou que les professeurs des disciplines concernées soient placés dans des situations ingérables. Loin des objectifs affichés, la réforme du lycée n'a bien été conçue et mise en Å“uvre que pour faciliter la gestion des flux d'élèves et de professeurs.

Pour le SNALC, qui alerte le Ministère depuis des mois sur l'érosion des candidatures aux concours, le malaise est plus profond que Josette Théophile ne veut bien le dire : si la réforme ratée de la mastérisation n'a certes rien arrangé, le vivier des candidats se tarit depuis au moins 10 ans, faute de revalorisation morale et matérielle conséquente de la profession ! Et puisque Josette Théophile semble encore perplexe face à cette désertion et se propose « d'enquêter », le SNALC lui conseille vivement de se rendre dans les classes plutôt que de commanditer une énième étude coûteuse sur le sujet : pour cela, il y a toujours de l'argent, puisque le Ministère a dépensé en 2010 plus de 6 millions d'euros en opérations de communication !

Face à une situation lourde d'enjeux pour l'avenir, le SNALC est effaré par tant de mauvaise foi et de tours de passe-passe. Il rappelle que l'Ecole républicaine vaut mieux qu'une gestion à l'économie et à court terme, à moins de considérer que l'Education n'est plus une fonction régalienne et peut être abandonnée aux féodalités de tous ordres."

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lene75 le Mer 13 Juil 2011 - 15:01

Effectivement, tout le monde n'est pas agrégé furieux Certifié classe normale, c'est 2400€ nets en fin de carrière, c'est ça, non ?

Un salaire de certifié débutant et un équivalent de salaire d'agrégé débutant, ça permet de vivre confortablement quand on n'est pas trop dépensier, en habitant dans un studio on peut même mettre de l'argent de côté sans pour autant se priver de théâtre, de vacances, etc. Mais avec un enfant, ça devient déjà limite, alors avec plusieurs je ne préfère pas savoir. On n'est quand même pas rentré dans les ordres, bordel, c'est un peu normal de pouvoir avoir une vie et des enfants quand on bosse à deux, non ??????

Pour info quand même, en RP, avec l'arrivée d'un enfant, ce sont environ 1000€ de frais supplémentaires par mois qui nous sont tombés dessus (et non tout le monde n'a pas le choix de vivre en province). Avoir des frais, c'est ça, par exemple. Si tant de profs se plaignent alors que leur conjoint travaille, ça ne doit pas être pour le plaisir.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Leclochard le Mer 13 Juil 2011 - 15:02

@A Tuin a écrit:
@lalilala a écrit:

ben tu sais à 28 et 33 ans on n'a pas trop envie de vivre comme des étudiants non plus, et on ne vit pas comme des étudiants. Encore une fois, on n'a que mon salaire de débutante, rien d'autre, aucune aide quoi que ce soit. Mon copain n'a rien touché pendant des mois cette année. Il va bien finir par retravailler mais en attendant, on ne vit pas mal.
Qu'entends-tu par charges? des enfants?

Tu ne dois pas très bien te rendre compte de la somme qu'on lâche aux impôts tous les ans quand on est un couple pas marié où les deux travaillent. Tu te retrouves vite à reverser 1000 à 2000 euros aux impôts tous les ans, ce qui est énorme compte tenu qu'il y en a qui touchent certes peu mais ne versent rien voire touchent des aides à foison (phénomène qui contribue du reste à faire râler les gens contre l'assistanat dans notre société).

Ça change considérablement la donne : on on va dire à des gens qui touchent 2000 euros par mois qu'ils vivent bien, sauf que dans les faits quand on est passé partout, ces gens-là ne vivent pas mieux parfois que quelqu'un qui touche péniblement 1200 ou 1300 euros par mois. Rajoute à cela des frais de déplacement importants et hop, on est bon.

+1 Entre les impôts sur le revenu et les impôts sur l'appart (taxes foncière et d'habitation), on donne plus de 5000 euros par an. Maintenant, pour parler franchement, je préfère notre situation à celle des plus pauvres ou même des smicards aidés.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Abraxas le Mer 13 Juil 2011 - 15:02

Quant à celles et ceux qui protestent parce que des jurys souverains, comme le rappelle très bien Cripure, ne donnent pas le CAPES à tout le monde, ils n'ont qu'à se demander si, avec le même raisonnement, il ne faudrait pas aussi donner le Bac à 100% des candidats…
Comme le rappelle le communiqué ci-dessus du SNALC, les notes du CAPES sont gonflées par les jurys (et dans tous les CAPES, faites-moi confiance : j'ai relevé avec mon jury, dans les années 2005-2010, toutes les notes d'explication de texte de 2 à 4 points, pour arriver à une moyenne à peu près décente et ne pas admettre des nouveaux profs, comme ça s'est vu jadis au CAPES de maths, avec 4 de moyenne). Alors imaginez ce qu'il en est de l'état réel de celles et ceux qui ne l'ont pas eu…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Leclochard le Mer 13 Juil 2011 - 15:10

@Abraxas a écrit:Quant à celles et ceux qui protestent parce que des jurys souverains, comme le rappelle très bien Cripure, ne donnent pas le CAPES à tout le monde, ils n'ont qu'à se demander si, avec le même raisonnement, il ne faudrait pas aussi donner le Bac à 100% des candidats…
Comme le rappelle le communiqué ci-dessus du SNALC, les notes du CAPES sont gonflées par les jurys (et dans tous les CAPES, faites-moi confiance : j'ai relevé avec mon jury, dans les années 2005-2010, toutes les notes d'explication de texte de 2 à 4 points, pour arriver à une moyenne à peu près décente et ne pas admettre des nouveaux profs, comme ça s'est vu jadis au CAPES de maths, avec 4 de moyenne). Alors imaginez ce qu'il en est de l'état réel de celles et ceux qui ne l'ont pas eu…

Je ne savais pas que les correcteurs relevaient les notes. Les jurys ne sont pas vraiment "souverains" alors ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par roxanne le Mer 13 Juil 2011 - 15:13

Bon , si vous suit bien tout est donné quoi : le brevet, le bac , la licence , le capes....
Du coup, ce n'est pas si grave : des profs médiocres vont faire cours à des élèves mauvais ..Tout le monde n' y verra que du feu....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Carabas le Mer 13 Juil 2011 - 15:14

@roxanne a écrit:Bon , si vous suit bien tout est donné quoi : le brevet, le bac , la licence , le capes....
Du coup, ce n'est pas si grave : des profs médiocres vont faire cours à des élèves mauvais ..Tout le monde n' y verra que du feu....
Pas faux.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par roxanne le Mer 13 Juil 2011 - 15:16

J e suis un peu ironique , hein..parce que le refrain "tout le monde est nul , c'était pas comme ça de notre temps " au bout d'un moment, je le trouve un peu redondant et pas trs nuancé tout de même ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Iphigénie le Mer 13 Juil 2011 - 15:21

Dans les années 70 -80 déjà, les jurys n'attribuaient pas tous les postes mis au concours et à l'epoque, du côté étudiant, ça nous paraissait bien scandaleux (et plus lié à l'économie qu'au niveau des candidats)....D'ailleurs les normaliens eux-mêmes étaient de plus en plus souvent recalés à l'agreg si bien qu'on leur demandait de se présenter aussi au CAPES....


Dernière édition par iphigénie le Mer 13 Juil 2011 - 15:23, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Carabas le Mer 13 Juil 2011 - 15:22

@roxanne a écrit:J e suis un peu ironique , hein..parce que le refrain "tout le monde est nul , c'était pas comme ça de notre temps " au bout d'un moment, je le trouve un peu redondant et pas trs nuancé tout de même ...
C'est ce que je faisais remarquer dans le topic "plus de mentions en s".
Alors autant je me rends compte que certains diplômés sont en réalité d'une inculture crasse ou ont une orthographe déplorable, que certains bacheliers font parfois des phrases sans verbes ou que des collégiens/lycéens ne comprennent pas un texte simple, autant je trouve que les notes obtenues par mes élevées reflètent assez bien leur niveau... et ceux qui ont eu de très bonnes notes le méritaient vraiment. Du coup, je m'interroge aussi sur le refrain de la baisse de niveau. Quelle part de vérité?

Pourtant, je le crois volontiers, quand je vois qui passe en classe supérieure sans qu'il y ait la moindre proposition de redoublement. Certes, le redoublement n'est pas toujours la solution, mais ne pas faire redoubler en est encore moins une.


Dernière édition par Carabas le Mer 13 Juil 2011 - 15:25, édité 1 fois

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lene75 le Mer 13 Juil 2011 - 15:23

Lalilala, tu parles de 1100€ comme d'un salaire très faible, mais tu gagnes combien ?????? Tu dis que ton copain avait des dettes : d'après toi, dans quelle situation se trouve alors quelqu'un qui est seul avec des enfants et qui ne touche qu'à peine 500€ de plus ? Prof c'est ça.

Pour les aléas de la vie, nous cherchons une assurance décès pour mon conjoint, j'en profite pour demander si quelqu'un en a trouvé une bien (en mp) Very Happy

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Nielsen Rika Bell le Mer 13 Juil 2011 - 15:26

@Ced972 a écrit:Après quoi? Il faudrait renoncer à vivre à Paris lorsqu'on est prof?

Eh bien, je m'étonne que ce ne soit pas devenu évident.

@Abraxas a écrit:Comme le rappelle le communiqué ci-dessus du SNALC, les notes du CAPES sont gonflées par les jurys (et dans tous les CAPES, faites-moi confiance : j'ai relevé avec mon jury, dans les années 2005-2010, toutes les notes d'explication de texte de 2 à 4 points, pour arriver à une moyenne à peu près décente et ne pas admettre des nouveaux profs, comme ça s'est vu jadis au CAPES de maths, avec 4 de moyenne). Alors imaginez ce qu'il en est de l'état réel de celles et ceux qui ne l'ont pas eu…

Ceux que je connais ont eu le PLP.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Leclochard le Mer 13 Juil 2011 - 15:28

@lene75 a écrit: Pour les aléas de la vie, nous cherchons une assurance décès pour mon conjoint, j'en profite pour demander si quelqu'un en a trouvé une bien (en mp) Very Happy

Très bonne résolution. C'est une prudence élémentaire lorsqu'on a des enfants.
J'ignore laquelle vous conviendrait mais tous les grands assureurs en proposent une (Maif, MMA, Générali...).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par roxanne le Mer 13 Juil 2011 - 15:34

Le problème c'est qu'aujourd'hui, le niveau de vie a baissé pour tout le monde.Il y a 15 ans , un couple caissière-os pouvait s'en sortir certes c"était difficile mais pas impossible.Aujourd'hui, déjà trouver un temps plein de caissière c'est mission impossible, les loyers et les prix augementent.Etre un couple de profs certifiés , c'est tout de même très vivable , du moins en province, mais c'est sûr que ce n'est pas la pancée.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par FD le Mer 13 Juil 2011 - 15:37

@barèges a écrit:Le master 2 validé est exigible au moment de la publication de l'admissibilité à l'agrégation (avril). Le capes se fait en cours de master, l'agrégation une fois le master en poche. Je ne sais pas si c'est très clair...
L’admissibilité est plutot fin mai-début juin, et certaines prépas agrég ont décidé de délivrer un M2 bidon¹ avant les résultats d’admissibilité aux candidats qui n’auraient pas déjà un M2 pour que les gens puissent continuer à se présenter à l’agrégation juste après le M1. Ils ont sans doute fait cela pour que les candidats qui veulent faire une thèse après ne soient pas obligés de faire une coupure entre le M2 et la thèse, mais dans la pratique ça donne des arguments aux partisans de la suppression de l’agrégation puisque les deux concours se retrouvent à bac + 5, même si la différence de niveau est toujours là… Je pense que les syndicats qui souhaitaient que le niveau requis pour le CAPES passe au M1 et pour l’agrégation au M2 s’attendaient à ce que les candidats passent un vrai M2 avant la prépa agrég, pour cela il faudrait que la condition de diplôme soit vérifiée plus tôt dans l’année.

¹ Par exemple à Paris XI en maths ils ont ajouté une lecture d’article de recherche ou observation de cours avec un rapport d’une dizaine de pages à rédiger à la prépa agrég habituelle, pour 3 ECTS.
Toujours en maths, à Paris 6 ils vont valider un M2 enseignement à ceux qui n’ont pas de M2 avant les résultats d’admissibilité, mais les modalités ne sont pas précisées.
À l’ENS Cachan après la lecture de la page de présentation des nouveaux M2 enseignement (lecture déconseillée aux personnes sensibles) on pourrait croire qu’ils proposent quelque chose de spécial, mais si on clique sur les matières et qu’on regarde les cours à suivre pour obtenir ce « M2 », on s’aperçoit que c’est exactement pareil qu’avant sauf que des ECTS ont été attribués aux différentes composantes de la préparation. J’avais trouvé une autre page où ils parlaient de passage de l’agrégation en 3e année, donc je suppose que le pseudo-M2 sera délivré avant les résultats d’admissibilité même si je ne l’ai pas trouvé écrit explicitement (et je ne vois pas pourquoi ils se seraient donné la peine de mettre en place un tel diplôme si c’était pour exiger un vrai M2 avant de s’y inscrire…).

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum