Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Circé le Mar 12 Juil 2011 - 20:39

@A Tuin a écrit:
@Circé a écrit:

Je crois qu'il ne faut pas tout mélanger.
Je suis toujours marié à un professeur des écoles. Il n'a jamais passé un week-end à corriger des copies...il me disait que certaines de ses collègues le faisaient et m'avouait ne pas comprendre, qu'en restant 2 heures de plus sur établissement (finissent à 16h30), ça suffisait.
Je lui corrigeais parfois ses dictées (niveau le plus élevé, du CM2), jamais plus de 30 minutes. C'est le temps qu'il faut pour parfaitement corriger 1 copie de lycée.
Le 2 juillet, il était en vacances. Moi entre le 9 et le 11 selon les années.
Ils ont certes un quotité horaire devant élèves plus importantes (et oui ils ont la SFT, et oui, ils peuvent faire des stages de soutien qui leur sont payés en sus, et oui, leurs réunions de concertation leur sont payées).
Attention, ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit, à savoir qu'ils sont des fainénants, des grassements payés ou autre...ce n'est pas ce que je pense et j'ai beaucoup de respect pour leur boulot car les petits, perso, je pourrais pas....mais là, on est en train de dire qu'il faut mettre tous les profs à la même enseigne de la Petite section de maternelle à l'université ?????

J'imagine le politique qui passe par là...
Super argument pour tirer tout le monde vers le bas, on supprime l'agreg, on vire toutes les primes, qui entre nous soit dit en passant, je pense notamment à celle de PP, sont une MISERE en comparaison du travail horaire effectif que cela demande.

Je suis pour une revalorisation des salaires des professeurs de écoles, mais pas en nous prenant comme exemple de profs qui se goinfrent.


Oula attention, de ne pas généraliser mon propos. Il ne vaut que ce qu'il vaut, à savoir que je fais part d'un échange que j'ai eu. Ceci dit j'ai beaucoup de collègues qui sont à 2500-3000 euros de salaire mensuel, un salaire qui dépasse de 500 euros en moyenne ce qu'ils toucheraient en fonction de leur seul échelon. D'où le fait que je me sois montrée sensible, et réceptive, aux arguments de mon amie car il me semble qu'il y a tout de même un vrai fossé entre les deux sortes de concours, quand bien même il y en aurait qui s'occupent de maternelles. Ils n'en ont pas moins passé un concours pour ce faire. Et désormais ils doivent avoir comme les autres un bac+5 pour s'occuper des plus petits comme des plus grands.

Mais mon amie instit' n'a pas 10 ou 15 ans d'expérience derrière elle : elle a deux ou trois ans à son actif, et passe un temps non négligeable à faire ses préparations.

topela
Dans ce cas là, nous nous rejoignons, tu sais, je suis dans le privé, nous sommes payés à l'heure effective devant élève, c'est-à-dire qu'en cas de service incomplet (c'était mon cas en tant que T1 et T2 et pas de ma volonté)...me coltiner environ 50 heures de boulot semaine pour du lycée (débutante, donc beaucoup de prépas aussi) pour 1200 euros par mois !!!!!!!
Et mon chef de me balancer dans la gueule que j'ai un statut de cadre... furieux
En tout cas, il me tarde de faire 2500 euros....c'est quand?

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 20:46

Lol. Ben disons que je me sens surprise de savoir certains de mes collègues touchant 3000 euros en additionnant primes et heures supp', alors que je connais des ingénieurs compétents qui touchent moins.
Je ne parle pas ni du mérite des uns et des autres, ni de la charge de travail, rien de cela. Juste le constat de salaire, parce que je n'imaginais pas qu'autant de profs puissent toucher autant.
Dans ces conditions je ne peux objectivement pas soutenir le fait que les profs dans leur ensemble touchent un faible salaire. A partir de 2500 euros je n'appelle plus cela un faible salaire ... ça correspond à un salaire de cadre dans le privé.
Après, effectivement, si on n'a pas de primes et heures supp' on touche un salaire plus petit mais n'empêche, on peut quoi qu'il en soit, une fois titularisé, se retrouver rapidement à 2000 euros net par mois en enseignant avec un capes/plp.
Ce n'est pas vilain.


Dernière édition par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 20:50, édité 3 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Circé le Mar 12 Juil 2011 - 20:47

@gym a écrit:Je trouve d'ailleurs ridicule d'imposer d'avoir un BAC+5 pour l'élémentaire...

Ce qui me gêne le plus, c'est la maternelle.
Le concours de professeur des écoles est extrêmement difficile, multi-disciplinaire et peut-être celui où la crise de la vocation n'est pas encore la plus forte, bien qu'étant les moins bien payés d'entre nous...comme quoi!
Mais les 3-6 ans, il devrait y avoir une formation spécifique, je suis désolée, avec des mômes de 3 ans et des gamins de 10 ans, merde, c'est pas la même chose...pourquoi une iso formation pour l'élémentaire et la maternelle? Je ne dis pas qu'il faut les payer moins, là n'est pas mon propos mais une formation spécifique...Un concours avec option maternelle et élémentaire et possibilités de stages passerelles... j'ai eu la chance de passer une journée dans chaque niveau de la PS au CM2, ben j'en suis pas revenue !!!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Pseudo le Mar 12 Juil 2011 - 20:51

@A Tuin a écrit:Lol. Ben disons que je me sens surprise de savoir certains de mes collègues touchant 3000 euros en additionnant primes et heures supp', alors que je connais des ingénieurs compétents qui touchent moins.
Je ne parle pas ni du mérite des uns et des autres, ni de la charge de travail, rien de cela. Juste le constat de salaire, parce que je n'imaginais pas qu'autant de profs puissent toucher autant.
Dans ces conditions je ne peux objectivement pas soutenir le fait que les profs dans leur ensemble touchent un faible salaire. à partir de 2500 euros je n'appelle plus cela un faible salaire ...
Après, effectivement, si on n'a pas de primes et heures supp' on touche un salaire plus petit mais n'empêche, on peut quoi qu'il en soit, une fois titularisé, se retrouver rapidement à 2000 euros net par mois en enseignant avec un capes/plp.
Ce n'est pas vilain.

2000 euros net au bout de 16 ans d'ancienneté. Mais je suis doc : pas d'iso, pas d'heures sup, etc... Et bien moi je dis que c'est pas le Pérou ! Et que ça n'est pas rapide !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 20:54

Je ne pense pas que ce soit une question de salaire, mon père, certifié, a une belle retraite et a eu une belle carrière.

C'est plus une question du métier lui-même.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 20:56

@Pseudo a écrit:
2000 euros net au bout de 16 ans d'ancienneté. Mais je suis doc : pas d'iso, pas d'heures sup, etc... Et bien moi je dis que c'est pas le Pérou ! Et que ça n'est pas rapide !

Mes collègues vivent sur une autre planète alors Smile Moi-même l'année prochaine je serai quasiment à 2000 en faisant les comptes (et je suis loinnnnnnnn d'avoir 16 ans d'ancienneté).
Sauf que ces disparités, j'ai l'impression que personne n'en parle : c'est tabou les sous en France. Pourtant c'est éclairant de savoir ce qui se fait à côté.


Dernière édition par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 20:57, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Circé le Mar 12 Juil 2011 - 20:56

@A Tuin a écrit:Lol. Ben disons que je me sens surprise de savoir certains de mes collègues touchant 3000 euros en additionnant primes et heures supp', alors que je connais des ingénieurs compétents qui touchent moins.
Je ne parle pas ni du mérite des uns et des autres, ni de la charge de travail, rien de cela. Juste le constat de salaire, parce que je n'imaginais pas qu'autant de profs puissent toucher autant.
Dans ces conditions je ne peux objectivement pas soutenir le fait que les profs dans leur ensemble touchent un faible salaire. A partir de 2500 euros je n'appelle plus cela un faible salaire ... ça correspond à un salaire de cadre dans le privé.
Après, effectivement, si on n'a pas de primes et heures supp' on touche un salaire plus petit mais n'empêche, on peut quoi qu'il en soit, une fois titularisé, se retrouver rapidement à 2000 euros net par mois en enseignant avec un capes/plp.
Ce n'est pas vilain.

On trouvera toujours quelqu'un qui gagne moins et qui travaille moins ou autant ou plus et qui en fout moins pour gagner plus (je pense notamment à mes ex boulots). Je trouve quand même que le salaire est insuffisant par rapport à la difficulté du métier...et pourtant je l'aime ce métier.

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 21:01

@Circé a écrit:

On trouvera toujours quelqu'un qui gagne moins et qui travaille moins ou autant ou plus et qui en fout moins pour gagner plus (je pense notamment à mes ex boulots). Je trouve quand même que le salaire est insuffisant par rapport à la difficulté du métier...et pourtant je l'aime ce métier.


Si on me paye plus je ne cracherai point dessus Smile
Je comprends ton propos, qui ne se discute pas.

Néanmoins pour constater ce que je suis payée là, et pour voir que je faisais la même chose dans le privé en n'étant pas titulaire, pour 1200 euros par mois, et bien ma foi, je savoure pour le moment ma place actuelle.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Karine B. le Mar 12 Juil 2011 - 21:04

@A Tuin a écrit:
@Pseudo a écrit:
2000 euros net au bout de 16 ans d'ancienneté. Mais je suis doc : pas d'iso, pas d'heures sup, etc... Et bien moi je dis que c'est pas le Pérou ! Et que ça n'est pas rapide !

Mes collègues vivent sur une autre planète alors Smile Moi-même l'année prochaine je serai quasiment à 2000 en faisant les comptes (et je suis loinnnnnnnn d'avoir 16 ans d'ancienneté).
Sauf que ces disparités, j'ai l'impression que personne n'en parle : c'est tabou les sous en France. Pourtant c'est éclairant de savoir ce qui se fait à côté.

17 ans de carrière, 2240 euros au 9ème échelon

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Galadriel29 le Mar 12 Juil 2011 - 21:04

quand j'étais en zep en rp, je m'étais blindée d'heures sup pour l'accompagnement éducatif, et j'étais deux fois pp: il n'était pas rare que j'atteigne les 2500 euros.
revenue en bzh, je retombe à 1700, moins les 400 euros de gasoil mensuels, ben reste pas grand chose au final....

Galadriel29
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par A Tuin le Mar 12 Juil 2011 - 21:09

mim29 a écrit:quand j'étais en zep en rp, je m'étais blindée d'heures sup pour l'accompagnement éducatif, et j'étais deux fois pp: il n'était pas rare que j'atteigne les 2500 euros.
revenue en bzh, je retombe à 1700, moins les 400 euros de gasoil mensuels, ben reste pas grand chose au final....

I know. Ces heures supp' et la prime de prof principal, j'ai pu constater que ça changeait de façon non négligeable la face d'une paye !

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Karine B. le Mar 12 Juil 2011 - 21:16

@Pseudo a écrit:Mais on vous répondra que demander la masteurisation nous ouvre des voies royales pour une revalorisation des salaires.

J'espère le voir de mon vivant...

1650 euros = premier salaire d'un stagiaire certifié (1950 pour un agrégé)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:19

en 1995 : 1250 nets pour un certifié stagiaire Laughing

Une belle différence cheers

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mar 12 Juil 2011 - 21:19

c'était le salaire au bout d'un an de stage, avant, quand tu passais à temps plein et étais titulaire. Maintenant, tu y es directement, à temps plein, mais tu as fait un ou deux ans d'études en plus, pas payés, eux. Cette revalorisation, c'est une escroquerie pure et simple.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:21

@freche a écrit:Maintenant, tu y es directement, à temps plein, mais tu as fait un ou deux ans d'études en plus, pas payés, eux. Cette revalorisation, c'est une escroquerie pure et simple.

je ne sais pas, la plupart avaient déjà une maitrise quand j'ai démarré. En maths c'est truffé de profils sup+2spe qui s'arrêtent rarement à la licence.


Dernière édition par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:22, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mar 12 Juil 2011 - 21:21

@olivier-np30 a écrit:en 1995 : 1250 nets pour un certifié stagiaire Laughing

Une belle différence cheers

oui, si on ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Le coût de la vie (sans compter le logement qui a plus que doublé) a augmenté de 28 % pendant ce temps-là. Et pour la suite, voir mon post précédent.

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mar 12 Juil 2011 - 21:22

@olivier-np30 a écrit:
@freche a écrit:Maintenant, tu y es directement, à temps plein, mais tu as fait un ou deux ans d'études en plus, pas payés, eux. Cette revalorisation, c'est une escroquerie pure et simple.

je ne sais pas, la plupart avaient déjà une maitrise quand j'ai démarré.

oui, mais le concours se passait niveau licence. Et maintenant, c'est M2 (bac + 5).

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mar 12 Juil 2011 - 21:22

@barèges a écrit:[HS "évolution des masters sur la période 2000-2007"]
Oui oui, les mini-mémoires. Ils vont avec les "séminaires" (des cours, une dizaine d'heures sur un sujet, l'UE est validée par le mini-mémoire).
Le "gros" mémoire existe de moins en moins, dans la filière "enseignement" il disparaît ou fait 30 pages, quelque chose comme ça et j'imagine que ça varie bien suivant les facs.
Ce que j'ai passé en 2001 était une "maîtrise", mais les cours, sur un semestre, débouchaient soit sur une dissertation avec les profs conservateurs, soit sur un "mini-mémoire" avec les plus "in". En "master 2", trois ans plus tard, il n'y avait qu'un écrit pour un séminaire, pour les autres des oraux de validation. Dans les deux cas, un gros mémoire, de la taille de ce que tu décris.

J'édite, pour ajouter un lien :
Tout ça a encore bien changé ! Une maquette de M1 lettres prise au hasard sur Internet : pour la recherche, suivez le bleu, pour l'enseignement, suivez le rouge ! (je ne comprends pas si un futur enseignant peut faire le TER, du coup).
http://www.u-bourgogne-formation.fr/IMG/pdf/UE_M1_LETTRES.pdf

Les masters enseignement sont des masters pro normalement. Les mémoires de master pro sont moins "épais" qu'en recherche à cause, entre autres, des stages obligatoires...
Qu'entends-tu par "un écrit pour un séminaire"? Une épreuve écrite sur table? Moi, en 2008-2009, je n'ai fait que des "mini-mémoires" pour valider les séminaires (6 en tout, soit environ 80/90 pages de dossiers). Le gros mémoire devait faire 100 pages et on devait également rédiger un compte-rendu de colloque, à présenter avec le mémoire.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:23

@freche a écrit:oui, si on ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Le coût de la vie (sans compter le logement qui a plus que doublé) a augmenté de 28 % pendant ce temps-là. Et pour la suite, voir mon post précédent.

pas tout, en 1995 j'avais pris un crédit à la conso pour l'achat d'un ordinateur, aujourd'hui tu en as sur le marché à 400€ et un crédit ça impacte très largement le budget.


Dernière édition par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:24, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par Pseudo le Mar 12 Juil 2011 - 21:24

@Karine B. a écrit:
@Pseudo a écrit:Mais on vous répondra que demander la masteurisation nous ouvre des voies royales pour une revalorisation des salaires.

J'espère le voir de mon vivant...

1650 euros = premier salaire d'un stagiaire certifié (1950 pour un agrégé)

Et le dernier salaire ? Et celui en milieu de carrière ?

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mar 12 Juil 2011 - 21:24

28% ce sont les chiffres de l'insee, et ça inclut les ordis

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:26

Je pense que la désaffection n'est pas liée au niveau d'études mais aux masters qui ont évolué. J'en ai fait un il y a quelques années et il n'y a pas photo avec ce qu'il y avait dans ma fac il y a quinze ans. Par ailleurs pour être accepté en Master2 cela demande un bon investissement qui fait qu'on n'a plus vraiment d'enseigner au collège.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par lalilala le Mar 12 Juil 2011 - 21:29

l'année dernière j'ai commencé à 1450 euros et cette année à 1915...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par barèges le Mar 12 Juil 2011 - 21:35

@lalilala a écrit: Les mémoires de master pro sont moins "épais" qu'en recherche à cause, entre autres, des stages obligatoires...
Oui, mais avec ce genre de maquette, je comprends que celui qui se destine à être prof fait le parcours "enseignement", et une année très différente des vieux maîtrise et DEA. Je peux me tromper (possibilité de faire le parcours "enseignement" avec des parties du parcours "recherche"?).

Qu'entends-tu par "un écrit pour un séminaire"? Une épreuve écrite sur table? Moi, en 2008-2009, je n'ai fait que des "mini-mémoires" pour valider les séminaires (6 en tout, soit environ 80/90 pages de dossiers). Le gros mémoire devait faire 100 pages et on devait également rédiger un compte-rendu de colloque, à présenter avec le mémoire.
Je crois que les profs choisissaient les modalités de validation, c'était les essuyages de plâtres du M2 (2005-2006 pour moi, on pouvait faire une année séminaires, une année mémoire quand on travaillait à temps plein ailleurs). Si mes souvenirs sont bons, j'ai fait un exposé en cours de séminaire, un écrit (c'est devenu un article), et je ne sais plus combien d'oraux terminaux, et le mémoire. Après, ça fait longtemps, je peux en avoir oublié un bout Very Happy Il y avait une épreuve orale en anglais aussi, ma terreur.
Pour revenir au sujet de départ, je me souviens des panneaux d'affichage : pour ces mini-mémoires ( dans ma fac, hein..), il n'y avait pas de note en dessous de la moyenne, et une belle quantité de 14, 15, 16... D'où la difficulté actuelle (valider des UE avec des notes type concours, ou faire que la validation estampillée "bac + 5 universitaire" se substitue au CAPES à terme).

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par freche le Mar 12 Juil 2011 - 21:36

@lalilala a écrit:l'année dernière j'ai commencé à 1450 euros et cette année à 1915...
oui, parce que tu as commencé directement au troisième échelon

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des centaines de postes d'enseignants vacants faute de candidats...

Message par olivier-np30 le Mar 12 Juil 2011 - 21:37

@lalilala a écrit:l'année dernière j'ai commencé à 1450 euros et cette année à 1915...

Pas mal Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum