Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Lun 25 Juil 2011 - 14:02

Hola,

En plein dans mes progressions, je me demandais comment vous prépariez vos cours et combien de temps vous prend la préparation d'une séance. Personnellement, j'organise mes séances de la manière suivante :
- Je dégage les objectifs langagiers et culturels de la séance
- Je détermine ce que l'élève doit savoir faire à la fin de la séance
- Les apports pour la tâche finale
En revanche je ne prévois jamais de trace écrite, car ce sont les élèves qui doivent l'élaborer avec mon aide.

S'il s'agit d'une compréhension de l'écrit, j'étudie le texte de façon universitaire afin de dégager un maximum d'éléments et de ne rien oublier. Évidemment, mes attentes sont plus modestes avec les élèves Very Happy
Grosso modo, une préparation de séance me prend une heure. Il est vrai que je souhaiterais gagner un peu plus de temps, voilà pourquoi j'aimerais savoir comment vous procéder ? Constituez-vous une fiche pour chaque séance ? Quels sont vos critères ?

Au plaisir de vous lire !



Dernière édition par Ninfa le Mer 3 Aoû 2011 - 19:11, édité 1 fois

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par mariposa le Mar 26 Juil 2011 - 10:36

Je procède un peu comme toi pour préparer la séquence.
Je détermine le thème, les objectifs linguistiques, communicationnels et culturels de la séquence. Je choisis ensuite les documents, la progression à l'intérieur de la séquence (un document/séance normalement).
Pour préparer la séance, j'ai un plan en tête, je vois comment tel document, tel support va me permettre d'aborder tel point linguistique ou communicationnel. En collège je prépare la trace écrite et elle change rarement. Une préparation de séance me prend une heure environ.
Pour préparer une CE, je balaie le texte, je vois ce que je peux en faire : quelles informations doivent absolument être comprises par les élèves ? Quels points du texte vont me permettre de rebondir avec les élèves ? Comment présenter le point de langue.
Pour une CO j'écoute plusieurs fois et pareil, je sélectionne les infos importantes, je vois s'il y a nécessité d'une fiche (souvent ça me prend beaucoup de temps de créer cette fiche).
Au final ma préparation de séance est plus ou moins rédigée, ce n'est pas une fiche, mais je m'y retrouve mieux ainsi quand je suis en classe.

Voilà ma contribution au débat ! C'est vrai qu'il est intéressant d'échanger sur nos pratiques. Actuellement je suis en plein renouvellement puisque je viens d'être affectée en lycée et c'est tout nouveau pour moi ! Je vais un peu à l'aveugle... humhum

mariposa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Mar 26 Juil 2011 - 12:56

Merci Mariposa :=) Oui je trouve cela enrichissant et puis on apprend beaucoup des autres façons de faire. J'étais en lycée avant, si cela peut te rassurer je m'y épanouissais davantage :=) Les cours étant plus approfondis... Dis-toi que les secondes sont un peu comme des "grands" troisièmes et tu pourras réutiliser des supports avec eux, ne serait-ce que pour les premières séquences Wink Beaucoup ne savent plus grand chose arrivés en seconde affraid
Pour les CO je ne fais quasi jamais de fiches ! Ça tombe bien, l'Inspectrice à cela en horreur Smile Puis, je préfère fonctionner comme cela, ils sont moins orientés et du coup l'exercice est plus authentique.
Comme toi mes préparations sont rédigées, je ne reste pas scotchée dessus mais avant la fin de l'heure lorsqu'ils notent les leçons je vérifie que je n'ai rien oublié d'important ou lors de la trace écrite. Et puis je l'avoue, cela me rassure d'avoir une mise en œuvre pédagogique. Par contre, j'évite à tout prix d'annoter des questions préparées aux élèves... Déjà que j'ai parfois du mal à débloquer une séance sans passer par le question/réponse. Mais je fais mon maximum pour prévoir des ateliers autour du document à étudier, des groupes de compétences. Par exemple lorsque je prends connaissance du niveaux de mes élèves, je prévois telle ou telle mission pour les uns et pour les autres. Puis nous mettons en commun et construisons la trace écrite. En CO je fonctionne de la même manière : les plus aguerris sont chargés de repérer les "morceaux" les plus difficiles. Mes classes sont très hétérogènes, j'essaie de mettre en place des stratégies et surtout je pense mes cours en fonction de cette hétérogénéité afin que tous les élèves puissent avancer avec leurs difficultés mais surtout à leur rythme. Pour une CE en entraînement, je fais des fiches différentes. Après je ne sais pas si cela est bien, mais je trouve plus instructif pour les élèves en difficulté qui rameraient avec les mêmes fiches que les autres et qui du coup abandonneraient.
Vacances studieuses en perspective lecteur
Je tiens à vraiment être au point pour la rentrée ainsi je pourrai véritablement profiter des mes weekends contrairement à cette année...

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par ataraxie le Mar 26 Juil 2011 - 13:07

Bonjour Ninfa et Mariposa,

Quand vous parlez de fiches de CO, qu'entendez-vous par là? Une grille d'écoute?

J'aimerais bien savoir comment vous faîtes / les IPRs d'espagnol vous demandent de mener une CO...

On pourrait comparer avec ce qu'on nous recommande de faire en anglais...

Je n'aime pas beaucoup ça les CO Crying or Very sad J'ai souvent l'impression que boulet ! Et les élèves eux, Sleep

ps: les collègues d'allemand (ou autre) peuvent rejoindre la discussion!

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Mar 26 Juil 2011 - 14:38

bonjour Ataraxie,

D'une académie à l'autre les exigences ne sont pas les mêmes Smile Ici, à Créteil les fiches sont proscrites car elles "guideraient" trop. Si on y pense bien, cela me semble cohérent. L'exercice même de compréhension de l'oral n'est pas compatible avec l'écrit. sinon cela n'est plus vraiment authentique.
Maintenant, c'est bien beau mais comment procède-t-on? Aucune directive. Mais voilà comment je fonctionne :
Première écoute sans autre directive que celle de repérer des mots qu'ils reconnaissent, les sons (par exemple, ils peuvent déduire le lieu s'ils entendent certains bruits). Ensuite avec les mots des uns et des autres on essaie de dégager la thématique de l'enregistrement. Puis je leur demande à la deuxième écoute de se focaliser sur des points précis : le ton apporte des informations sur la relation entre les personnes (sont-ils fâchés? Heureux?...). A l'issue de cette deuxième approche et selon les enregistrements je projette deux image en demandant de choisir celle qui correspond le mieux à l'enregistrement tout en justifiant. Ensuite, on s'intéresse aux différents personnages. C'est à ce moment là que j'attribue à chacun une mission particulière. Puis on met en commun. Ensuite je leur propose une tâche actionnelle en accord avec l'enregistrement. N'hésite pas si tu veux plus de précisions :=)

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par mariposa le Mar 26 Juil 2011 - 14:49

Ninfa je trouve très intéressante ta manière de fonctionner en séparant la classe. C'est vrai que les élèves doivent être plus impliqués. J'avais essayé de le mettre en place pour quelques activités, mais sans réussite, il faudrait que je creuse ça pour le faire quelquefois... lecteur

Concernant les CO, j'évite les fiches le plus possible. Comme Ninfa je trouve ça un peu artificiel. J'en fais quelques-unes, lorsque par exemple ils doivent "seulement" reconnaître des mots. En fait je fonctionne beaucoup au cas par cas : je change la démarche selon le type de CO. Par contre ça fait quelques temps que je n'ai pas fréquenté d'IPR... et je ne me rappelle plus du discours IUFMien à ce sujet. Lors d'une réunion interlangues avec un IPR d'anglais dans un précédent établissement, j'avais cru comprendre que les fiches à compléter "bêtement " étaient mal vues et qu'il fallait faire de l'actionnel à tout prix (je suis dans l'académie de Versailles).

mariposa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Letizuqui le Mar 26 Juil 2011 - 14:59

En fait, quand l'élève remplit une fiche de CO à l'écrit, rien ne différencie alors l'activité de CO d'un banal contrôle où l'élève est seul face à sa feuille. Voilà pourquoi les inspecteurs, qui attendent de voir de l'interaction dans nos classes, sont plutôt anti-fiche de CO. Après, rien n'empêche de se préparer une fiche de CO pour soi et de faire réaliser les différentes activités aux élèves en s'aidant du tableau.

Letizuqui
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mar 26 Juil 2011 - 14:59

La démarche de Ninfa est vraiment cohérente et plaisante... j'adhère!! I love you

C'est vrai qu'en "entraînement" en CO, je ne m'embarrasse (en général) pas d'une fiche... sauf pour certaines tâches spécifiques/difficiles, qui demandent par ex. une prise de notes organisée (argumentation de personnes différentes etc...); et encore, ma fiche ne sert à ce moment-là que de guide... elle ne propose pas/peu d'items ou autres...

Ce qui me semble primordial en CO (peut-être même davantage qu'en CE), c'est l'anticipation et la préparation à l'écoute...

Un exemple concret: un document sur un homme qui est "homme au foyer"... photo à l'appui (un homme avec un bébé qu'il porte sur sa poitrine et qui fait la vaisselle). Je demande aux élèves, quelles infos ils aimeraient avoir sur cet homme? P.Ex: son nom; son âge, où est sa femme, pourquoi c'est lui qui a le bébé...
On note nos interrogations au tableau, puis je leur demande (aux plus faibles généralement), comment ils vont pouvoir repérer ces infos / à quoi devront-ils faire attention...
Ensuite, écoute du doc (sans prise de note), puis on voit ensemble quelles sont les infos que l'on obtient effectivement (sans les donner pour le moment), et s'il y en a d'autres...). ENsuite, on réécoute avec prise de note possible, puis on complète progressivement!! Je m'appuie ensuite sur les meilleurs pour les détails délicats / pour corriger les camarades etc... et nous construisons notre bilan ensemble...

Est-ce clair comme explication?

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par mariposa le Mar 26 Juil 2011 - 15:02

Oui c'est vrai qu'avec un document préalable la CO est plus facile pour l'élève et on peut plus facilement rebondir après.

mariposa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par ataraxie le Mar 26 Juil 2011 - 15:10

@dadacreu a écrit:Ce qui me semble primordial en CO (peut-être même davantage qu'en CE), c'est l'anticipation et la préparation à l'écoute...

Chez nous aussi cette phase est recommandée bien que sujette à débat...

(...) Je demande aux élèves, quelles infos ils aimeraient avoir sur cet homme? P.Ex: son nom; son âge, où est sa femme, pourquoi c'est lui qui a le bébé...

Dans quelle langue poses-tu la question?

On note nos interrogations au tableau, puis je leur demande (aux plus faibles généralement), comment ils vont pouvoir repérer ces infos / à quoi devront-ils faire attention...

Même chose, avez-vous le "droit" de faire çà en français? Nous, non. En entraînement toute la CO doit se faire en anglais. pale

C'est bien ça qui me pose problème!

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par ataraxie le Mar 26 Juil 2011 - 15:13

Sinon même discours ici quant aux grilles d'écoute qui ne sont pas formatives et ne permettent pas aux élèves de construire des stratégies d'écoute efficaces! professeur

C'est aux élèves de construire eux-mêmes la grille en émettant des hypothèses qui seront confirmées ou pas après les écoutes.

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mar 26 Juil 2011 - 15:20

Oui en tout cas, une fois cette première phase passée, je leur donne parfois une "grille" qui recoupe bizarrement souvent leurs hypothèses... succes

alors le questionnement se fait en allemand (pour moi); et suivant le niveau/la classe, j'ouvre virtuellement une parenthèse en français pour faire la méthodo... je ne la fait en allemand qu'en 1ère/Tle, et encore que dans de bonnes classes (sauf pour des infos du style "Zahlen, Name, Datum etc...)

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Mar 26 Juil 2011 - 15:25

@dadacreu a écrit:La démarche de Ninfa est vraiment cohérente et plaisante... j'adhère!! I love you

C'est vrai qu'en "entraînement" en CO, je ne m'embarrasse (en général) pas d'une fiche... sauf pour certaines tâches spécifiques/difficiles, qui demandent par ex. une prise de notes organisée (argumentation de personnes différentes etc...); et encore, ma fiche ne sert à ce moment-là que de guide... elle ne propose pas/peu d'items ou autres...

Ce qui me semble primordial en CO (peut-être même davantage qu'en CE), c'est l'anticipation et la préparation à l'écoute...

Un exemple concret: un document sur un homme qui est "homme au foyer"... photo à l'appui (un homme avec un bébé qu'il porte sur sa poitrine et qui fait la vaisselle). Je demande aux élèves, quelles infos ils aimeraient avoir sur cet homme? P.Ex: son nom; son âge, où est sa femme, pourquoi c'est lui qui a le bébé...
On note nos interrogations au tableau, puis je leur demande (aux plus faibles généralement), comment ils vont pouvoir repérer ces infos / à quoi devront-ils faire attention...
Ensuite, écoute du doc (sans prise de note), puis on voit ensemble quelles sont les infos que l'on obtient effectivement (sans les donner pour le moment), et s'il y en a d'autres...). ENsuite, on réécoute avec prise de note possible, puis on complète progressivement!! Je m'appuie ensuite sur les meilleurs pour les détails délicats / pour corriger les camarades etc... et nous construisons notre bilan ensemble...

Est-ce clair comme explication?

Merci ! I love you J'adhère également à ta façon de procéder. Tout comme toi je pense que l'anticipation est nécessaire, au moins en entraînement. Très intéressant cet échange !

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mar 26 Juil 2011 - 15:27

oui... ça fait du bien de voir que mon ex-tutrice et moi ne sommes pas les seuls au monde (avec les IPR et les formateurs) à penser cela... lol professeur

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Mar 26 Juil 2011 - 15:30

topela En effet Wink

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mar 26 Juil 2011 - 21:27

Ninfa, procèdes-tu quand même de temps en temps à des évals formatives? j'imagine aussi que tu procèdes à peu près de la même manière pour aborder la CE??

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Loubdalou le Mer 27 Juil 2011 - 11:01

Merci beaucoup Ninfa et Dadacreu, et Mariposa et les autres ! Vous m'avez beaucoup aidée à voir comment faire mieux !

Cette année franchement je faisais de la m**** ! On savait qu'il ne fallait pas de fiche, mais on ne nous donnait pas d'exemple de mise en œuvre, merci beaucoup de partager vos expériences ! Je vais sauvagement copier vos méthodes pour arriver à trouver la mienne Very Happy Je garde en tête le truc de la photo pour préparer le thème et déjà les mettre dans le document avant de l'écouter.

On nous avait dit des choses contradictoires, qu'il fallait une écoute active (donc en ayant posé des questions avant l'écoute) mais d'autres nous disaient aussi de laisser les élèves rentrer dedans par leurs propres moyens... heu

Maintenant j'ai compris fleurs

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mer 27 Juil 2011 - 14:46

Pas de soucis, Loubdalou, le forum est là pour ça... topela
Ne t'inquiète pas, tu n'as pas fait de m****... De ce que j'ai pu lire par ailleurs, l'impression est même contraire... Donc gare à celui qui prétend ça :colere:

Voilà la bonne méthode, voir ce que les autres font et l'adapter à sa sauce personnelle... lecteur sachant qu'il n'y a pas forcément de méthode unique!!!

Tu peux varier les entrées en proposant une photo/image, un thème, un nom, plusieurs mots, une phrase... etc ou encore un extrait du doc audio, pour soulever des questions et susciter l'envie... (mais pour ça, il faut que tu manipules un peu l'outil informatique Smile )
Et sinon, parfois, ça peut aussi être intéressant de ne rien leur dire et de passer une partie du doc (ou le doc en entier) et de voir leur réaction... (ça peut marcher pour une chanson, un doc avec bruitages...)

Tout se tient, suivant l'objectif...

Une formatrice nous disait toujours: "Man kann alles machen, solange man es rechtfertigen kann..." professeur (Uno puede hacer todo mientras uno puede justificarlo, si mon espagnol n'est pas trop périmé...)

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Loubdalou le Mer 27 Juil 2011 - 17:22

Está muy bien !

Je vais très sérieusement me pencher là-dessus, j'ai mis cette page dans mes favoris veneration

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Ninfa le Ven 29 Juil 2011 - 22:31

Dadacreu tu as de beaux restes I love you
Pour répondre à ta question : oui je fais des évaluations formatives Wink Quant à la CE, je procède avec la même logique. Je détermine les critères selon mes objectifs tout comme pour la CO. L'exercice de CE est de loin un de mes favoris.

Ninfa
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Ven 29 Juil 2011 - 23:05

Merci... Embarassed mais mon dictionnaire français-espagnol m'a quand même aidé...

Oui, la même logique s'applique aussi en CE... avec sans doute beaucoup plus de variantes possibles!! As-tu déjà essayé en leur projetant le texte 5 secondes seulement puis en éteignant le rétro?? Et après... alors qu'avez-vous vu?? (et pourquoi pas le re-projeter quelques secondes si la 1ère fois, ils ont trop été pris au dépourvu...)!!

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par adrasi le Mar 2 Aoû 2011 - 13:19

Salut, je suis nouvelle et votre discussion est super interessante. Moi j'enseigne en college et j avoue que j'aime changer souvent de docs. Suite a une formation on nous deconseille les supports visuels en CO afi de capter davantage les eleves et moi je travaille plus facilement avec un brainstorming

adrasi
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par dadacreu le Mer 3 Aoû 2011 - 0:09

Bonjour adrasi et bienvenue!! Quel(s) argument(s) vous a-t-on donné en défaveur d'un support visuel en amont d'une CO?? S'il est vrai que parfois l'image est "nuisible", elle est souvent un soutien, une aide... d'autant plus quand la CO fait partie d'une vidéo... Razz

Le brainstorming thématique/notionnel/lexical est aussi un bon moyen d'approche pour un document de CO (ou de CE d'ailleurs, idem en EE...); il est sans doute utile de varier les formules, entrées, supports etc... tout en instaurant des mécanismes!

dadacreu
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par Invité le Mer 3 Aoû 2011 - 0:25

Une question de novice: en quoi consiste le brainstorming en tant que moyen d'approche d'une compréhension orale?
Ce fil apporte beaucoup à la future stagiaire que je suis!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexion autour de nos méthodes en Langues Vivantes

Message par adrasi le Mer 3 Aoû 2011 - 10:17

perso niveau visuel j'entendais plus une fiche pour les guider à comprendre la co maintenant c'est sur que si c est une vidéo l'image a autant d importance que l'audio.

pour le brainstrorming , je laisse les élèves dire et echanger sur de qu'ils ont entendu compris , et je classe les mots interessants les verbes etc avec des couleurs

en 3eme par exemple (manuel a mi me encanta ),

j'avais simplement ecrit: cuando lola era pequena , ..............et la suite ils l'ont complété et je mettais les verbes autour de celle ci disposé de sorte qu'un point de conj ressorte


adrasi
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum