Débat de l'été: Lévy vs Musso

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui est le plus mauvais?

43% 43% 
[ 10 ]
57% 57% 
[ 13 ]
 
Total des votes : 23

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Lornet le Ven 29 Juil 2011 - 10:09

Ernaux n'écrit que sur elle-même. J'aimais bien ses premiers livres, mais est-ce une romancière ?
Concernant Houellebecq, c'est effectivement un romancier digne d'intérêt.
J'ai entendu parler de Modiano, mais n'ai jamais lu un seul de ses livres...et je n'ai jamais lu aucun livre de Lévy ou de Musso non plus !

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par roxanne le Ven 29 Juil 2011 - 10:10

Rose a écrit:Pour répondre, j'ai lu Musso .
Je ne boude pas mon plaisir quand il.s'agit de lire des trucs débiles pour se divertir. Je suis fan de chick litt . Mais Musso c'est juste pas possible et pour une raison simple: aucune dérision , aucun humour. C'est mauvais mais ça voudrait ne pas l'être. Et ça, niet !
itou..mardi j'ai 5 heures de train , je me suis trouvée un bon gros pavé qui m'a l'air bien facile mais je n'aurais pas emmené du Musso ou du Lévy .
d'ailleurs critique de Elle sur ce bouquin "Mes chères voisines" Marisa de los Santos "pour les fans de desperate et celles qui veulent une chick lit intellignte" bon , le ton est donné, mais pour le train ça m'ira très bien .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Lornet le Ven 29 Juil 2011 - 10:13

sérafina a écrit:
@Lornet a écrit:J L'expression, de la part de l'auteur même, me gêne. .
Oh non, Lornet, ce n'était qu'amertume ! Tellement l'habitude de me faire taper dessus, ici ou ailleurs, que je n'essaie même pas de défendre ce en quoi je crois très fort, que j'aime d'amour, ce qui est une partie de mes tripes et de ma vie. Je ne crois pas une seconde que la litt jeunesse soit une sous littérature (ni le polar, ni la SFFF), et ceux qui le proclament sont en général ceux qui n'en lu que très peu, comme si je jugeais la totalité des fruits et légumes après avoir tordu le nez sur les endives.
Mais je n'aime plus parler dans le vide et foncer sans cesse dans les mêmes murs. Alors j'ironise avec amertume.

I love you

Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas une spécificité bien française. heu
La littérature de jeunesse est-elle considérée comme une sous-littérature à l'étranger ?

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par roxanne le Ven 29 Juil 2011 - 10:22

Je crois aussi qu'il y a un type de livre qu'on peut lire selon les moments , les situations ; effectivement pour le train je prends du facile parce que je vais être distraite par les gens,, le paysage , le bruit autour, l'autre jour où j'ai dû rester 3 heures au labo à attendre avec pds toutes les heures ( 5 en tout !), j'ai pris un bouquin mi policier -mi psycho, assez long et assez prenant pour passer le temps .Pour les vacances , j'ai trouvé des romans récents à la médiathèque (comme ça pas de regrets si c'est nul) et aussi un classique américain que je n'ai pas lu :manhattan transfer dos passos .J'alterne selon les moments et j'assume .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par nhebbek le Ven 29 Juil 2011 - 10:26

Cripure a écrit: C'est un préjugé, c'est vrai, mais j'ai du mal à dire que je connais des gens très bien qui lisent ces merdes, parce que ceux qui lisent ça, ben j'ai du mal à trouver que ce sont des gens très bien.
C'est un exemple, pas la peine de s'enflammer. Et ça n'engage que moi.

On peut te retourner le compliment!
Ne pas lire ces merdes, c'est rester enfermé dans son petit monde. ça n'engage que moi, mais pour moi, les gens bien sont des gens ouverts et tolérants.

nhebbek
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par totoro le Ven 29 Juil 2011 - 10:32

J'ai lu un certain nombre de Lévy et un seul Musso. Musso, j'ai trouvé l'histoire vraiment tirée par les cheveux, ça m'a énérvé. Mais Lévy, j'aime bien, ça détend.
Evidemment, pour le style, ce n'est pas terrible...
Et je préfère que mes élèves lisent ce genre de chose plutôt que rien du tout... parce que lire de la littérature, ça s'apprend: on a tous commencé par lire Le club des 5 ou Les 6 compagnons avant de lire de "vrais" auteurs. Je ne rechigne pas moi-même à lire de la littérature jeunesse de temps en temps, et finalement, Musso et Lévy, c'est un peu de la littérature jeunesse pour adulte (j'espère ne pas vexer Sérafina en disant cela).

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Violet le Ven 29 Juil 2011 - 10:34

@Lornet a écrit:
sérafina a écrit:
@Lornet a écrit:J L'expression, de la part de l'auteur même, me gêne. .
Oh non, Lornet, ce n'était qu'amertume ! Tellement l'habitude de me faire taper dessus, ici ou ailleurs, que je n'essaie même pas de défendre ce en quoi je crois très fort, que j'aime d'amour, ce qui est une partie de mes tripes et de ma vie. Je ne crois pas une seconde que la litt jeunesse soit une sous littérature (ni le polar, ni la SFFF), et ceux qui le proclament sont en général ceux qui n'en lu que très peu, comme si je jugeais la totalité des fruits et légumes après avoir tordu le nez sur les endives.
Mais je n'aime plus parler dans le vide et foncer sans cesse dans les mêmes murs. Alors j'ironise avec amertume.

I love you

Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas une spécificité bien française. heu
La littérature de jeunesse est-elle considérée comme une sous-littérature à l'étranger ?

Je ne crois pas que la littérature de jeunesse soit forcément considérée comme de la sous-littérature en France : Pour ma part, j'estime qu'elle compte des ouvrages excellents et d'autres... moins bons dirons-nous...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Ether le Ven 29 Juil 2011 - 10:43

@totoro a écrit:Et je préfère que mes élèves lisent ce genre de chose plutôt que rien du tout... parce que lire de la littérature, ça s'apprend: on a tous commencé par lire Le club des 5 ou Les 6 compagnons avant de lire de "vrais" auteurs.

Complètement d'accord, c'est ce que j'ai exprimé plus haut en faisant référence aux réponses qui me sont parfois faites à l'oral de l'EAF (surtout de la part des jeunes filles!).
Lorsque j'étais ado, il m'est même arrivé de lire un ou deux Harlequin... Je n'ai pas aimé, mais c'était une lecture et celle-ci m'a poussée à découvrir la vraie littérature. Lévy et Musso j'ai donc essayé aussi, sans aimer non plus, mais...

... et là j'en arrive à Cripure: ça ne fait pas de moi une personne infréquentable, une merde qui lit des merdes!
Je trouve tes interventions très virulentes, surtout très irrespectueuses et bourrées d'intolérance.
On ne juge pas les gens comme tu le fais, ni à leurs lectures ni à d'autres aspects de leur vie.

Ether
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par carolette le Ven 29 Juil 2011 - 10:52

@nhebbek a écrit:

On peut te retourner le compliment!
Ne pas lire ces merdes, c'est rester enfermé dans son petit monde. ça n'engage que moi, mais pour moi, les gens bien sont des gens ouverts et tolérants.

"j'aime"

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par roxanne le Ven 29 Juil 2011 - 10:53

[quote="Ether"]
@totoro a écrit:Et je préfère que mes élèves lisent ce genre de chose plutôt que rien du tout... parce que lire de la littérature, ça s'apprend: on a tous commencé par lire Le club des 5 ou Les 6 compagnons avant de lire de "vrais" auteurs.

Complètement d'accord, c'est ce que j'ai exprimé plus haut en faisant référence aux réponses qui me sont parfois faites à l'oral de l'EAF (surtout de la part des jeunes filles!).
Lorsque j'étais ado, il m'est même arrivé de lire un ou deux Harlequin... Je n'ai pas aimé, mais c'était une lecture et celle-ci m'a poussée à découvrir la vraie littérature. Lévy et Musso j'ai donc essayé aussi, sans aimer non plus, mais...

... et là j'en arrive à Cripure: ça ne fait pas de moi une personne infréquentable, une merde qui lit des merdes!
Je trouve tes interventions très virulentes, surtout très irrespectueuses et bourrées d'intolérance.
On ne juge pas les gens comme tu le fais, ni à leurs lectures ni à d'autres aspects de leur vie.[/
quote]
le goût des autres...et c'est vrai qu'on est toujours l'abruti de quelqu'un..alors si ce n'est pas en littérature, ça va être en musique, en art, en décoration, en cuisine ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par nhebbek le Ven 29 Juil 2011 - 11:21

@Byza a écrit:D J'ai été très déçue en lisant un deuxième livre de Kennedy de m'apercevoir que c'était le même que le 1er (même schéma : phase un, tout va bien, de mieux en mieux, apogée, gloire ; phase 2, tout s'écroule, fond du gouffre ; phase 3 : youpi, ça s'arrange, happy end).

C'est justement ce que j'aime bien. Je m'y retrouve, je retrouve mon histoire à répétition, je retrouve l'histoire des mes ami(e)s, de mes connaissances, de mes collègues, de personnalités historiques, politiques, des stars actuelles ou passées... La vraie vie, quoi, mais que certains ne connaissent pas parce qu'ils vivent dans un monde parfait, ou refusent de voir, parce que ça fait tache, vous comprenez...

nhebbek
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par User5899 le Ven 29 Juil 2011 - 11:48

@Lornet a écrit:
melody78 a écrit:
Ce qui m'énerve, c'est cette démagogie qui empêche de dire "telle chose est moins bien que telle autre" parce que cette chose est appréciée par un grand nombre. On dirait presque que c'est tabou !

À la fin du vingtième siècle, on avait élu meilleur livre du siècle le Seigneur des anneaux de Tolkien. Je ne pense pas qu'il figurera un jour au programme de littérature comparée de l'agrégation de lettres (ou alors dans très, très longtemps, comme Philip K. Dick, Agatha Christie, Ray Bradbury...) , mais on a mis si longtemps, en France, avant de s'intéresser à Shakespeare...On a toujours été les maîtres du bon goût, après tout...
On peut toujours critiquer Levy et Musso, mais qui sont les romanciers français d'aujourd'hui ?
Qu'on écrive un roman policier, on fera de la "sous-littérature". Qu'on écrive des nouvelles sous ecstasy, on fera de la littérature...
Dans un autre topic, Cripure disait avoir lu Tony Duvert. Mais il ne s'est pas abaissé à lire Levy ou Musso.
Vous attachez l'étiquette "sous-littérature" à un genre, ce que je n'ai jamais fait. Je vous ai répondu une fois par un long développement sur le travail de l'artiste sur l'évolution de son langage (je n'ai parlé ni de sa langue ni de son style) en concluant sur une formule de Gide, et vous la prenez pour un argument d'autorité. Alors oui, je trouve que je perds mon temps.
Qui conteste Tolkien aujourd'hui (à part, peut-être, ceux qui, amateurs d'opéra, connaissent L'Anneau du Nibelung de Wagner) ?
La méfiance envers le grand nombre ? Elle est très compréhensible, je trouve. Parce qu'en général, plus le nombre de personnes d'accord sur quelque chose est élevé, plus la part d'originalité ou de non immédiateté doit être faible.
Quant à Duvert, j'ai écrit être tombé sur Quand mourut Jonathan, avoir trouvé ce livre malsain, et totalement inintéressant selon mes critères littéraires. Mais allez jusqu'au bout de ce que vous sous-entendez : oui, j'ai acheté un Duvert un jour, parce qu'il est publié chez Minuit et que cette maison publie d'ordinaire des livres dont les auteurs sont attachés à faire évoluer leur langage.
Je termine donc par la formule de Gide, qui, elle, ne prétend pas que le roman policier, ou que Tolkien, ou que la BD sont à jeter, mais qui propose, et je le suis, de qualifier de "mauvaise littérature" un livre qu'on résume par son histoire. C'est une approche qui en vaut bien une autre.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par User5899 le Ven 29 Juil 2011 - 11:53

@nhebbek a écrit:
Cripure a écrit: C'est un préjugé, c'est vrai, mais j'ai du mal à dire que je connais des gens très bien qui lisent ces merdes, parce que ceux qui lisent ça, ben j'ai du mal à trouver que ce sont des gens très bien.
C'est un exemple, pas la peine de s'enflammer. Et ça n'engage que moi.

On peut te retourner le compliment!
Ne pas lire ces merdes, c'est rester enfermé dans son petit monde. ça n'engage que moi, mais pour moi, les gens bien sont des gens ouverts et tolérants.
Je n'aime pas l'idée de tolérance, elle sous-tend une norme que l'on a admise en soi et à laquelle on accepte de faire une exception pour quelqu'un, tout en pensant que ce n'est pas normal. C'est une notion très dangereuse.
Et bien sûr que vous pouvez me retourner le compliment. Que je prends, pour ma part, comme un compliment Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par User5899 le Ven 29 Juil 2011 - 11:54

@Ether a écrit:
@totoro a écrit:Et je préfère que mes élèves lisent ce genre de chose plutôt que rien du tout... parce que lire de la littérature, ça s'apprend: on a tous commencé par lire Le club des 5 ou Les 6 compagnons avant de lire de "vrais" auteurs.

Complètement d'accord, c'est ce que j'ai exprimé plus haut en faisant référence aux réponses qui me sont parfois faites à l'oral de l'EAF (surtout de la part des jeunes filles!).
Lorsque j'étais ado, il m'est même arrivé de lire un ou deux Harlequin... Je n'ai pas aimé, mais c'était une lecture et celle-ci m'a poussée à découvrir la vraie littérature. Lévy et Musso j'ai donc essayé aussi, sans aimer non plus, mais...

... et là j'en arrive à Cripure: ça ne fait pas de moi une personne infréquentable, une merde qui lit des merdes!
Je trouve tes interventions très virulentes, surtout très irrespectueuses et bourrées d'intolérance.
On ne juge pas les gens comme tu le fais, ni à leurs lectures ni à d'autres aspects de leur vie.
Mais vous avez le droit de croire cela. Et vous avez le droit de penser qu'en fermant les yeux, tout ira mieux.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Ether le Ven 29 Juil 2011 - 12:19

Cripure a écrit:
@Ether a écrit:On ne juge pas les gens comme tu le fais, ni à leurs lectures ni à d'autres aspects de leur vie.
Mais vous avez le droit de croire cela. Et vous avez le droit de penser qu'en fermant les yeux, tout ira mieux.

Oui, mais là tu fais un amalgame entre la lecture de Lévy/Musso (ce qui n'est pas proprement nuisible à la bonne marche de ce monde) et d'autres actes bien plus profonds...
Alors oui, on peut fermer les yeux sur les gens qui lisent ces romans et éviter de dire que parce qu'ils lisent ces romans, ou parce qu'ils admirent Julia Roberts, ou parce qu'ils aiment les comédies musicales, ou parce qu'ils mangent au Mac Do, que ce sont des "merdes".

Ether
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par lotta le Ven 29 Juil 2011 - 12:23

Non, mais on peut dire qu'ils ont des goûts de merde.

lotta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Reine Margot le Ven 29 Juil 2011 - 12:30

Ernaux est une romancière intéressante, et l'écriture de soi est tout à fait riche! j'ai aimé "la place", le traitement du souvenir. où est le problème si elle a choisi de parler d'elle?

Modiano c'est superbe. Dora Bruder est splendide.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Condorcet le Ven 29 Juil 2011 - 12:38

J'ai bien aimé les années d'Annie Ernaux de même que son analyse lucide sur Apostrophes .

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par jamme le Ven 29 Juil 2011 - 12:47

Je ne suis pas du tout adepte des romans de Lévy et Musso mais que pensez-vous d'une doc qui achètent tous leurs romans et les met bien en avant au CDI??? J'ai bossé avec elle (j'ai été doc dans une autre vie!) et elle me soutenait que ça donnait envie aux élève de lire!!! Je vous dis pas les prises de bec!
D'après vous, cette littérature a-t-elle sa place dans un CDI ou est-il préférable, comme je le pense, de donner aux élèves envie de lire avec des romans un peu plus consistants?

jamme
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par lotta le Ven 29 Juil 2011 - 13:00

Jamme : C'est comme ça qu'on tire tout le monde vers le bas... L'école, c'est fait pour faire découvrir autre chose que les best sellers aux adolescents... Moi je trouve que cette documentaliste est irresponsable... Elle n'aime pas son métier ou quoi ??? Rolling Eyes

lotta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par jamme le Ven 29 Juil 2011 - 13:04

Merci Mélody, c'est bien ce que je pensais!! Very Happy
Elle adore son métier, elle se prétend même la meilleure, mais elle a un pois chiche à la place du cerveau et n'est donc pas très intelligente!!! Je sais, je suis méchante mais bossez avec elle a été la plus pénible de mes années d'enseignement et j'en garde encore un goût très amer!

jamme
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Thalia de G le Ven 29 Juil 2011 - 13:15

melody78 a écrit:Jamme : C'est comme ça qu'on tire tout le monde vers le bas... L'école, c'est fait pour faire découvrir autre chose que les best sellers aux adolescents... Moi je trouve que cette documentaliste est irresponsable... Elle n'aime pas son métier ou quoi ??? Rolling Eyes
Je ne peux qu'adhérer et compatir, jamme.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par Invité5 le Ven 29 Juil 2011 - 13:41

melody78 a écrit:Non, mais on peut dire qu'ils ont des goûts de merde.

Et je l'ai dit en premier que j'avais des goûts de m*rde ! lol!

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par User5899 le Ven 29 Juil 2011 - 14:18

melody78 a écrit:Non, mais on peut dire qu'ils ont des goûts de merde.
topela alatienne

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par User5899 le Ven 29 Juil 2011 - 14:21

@jamme a écrit:Merci Mélody, c'est bien ce que je pensais!! Very Happy
Elle adore son métier, elle se prétend même la meilleure, mais elle a un pois chiche à la place du cerveau et n'est donc pas très intelligente!!! Je sais, je suis méchante mais bossez avec elle a été la plus pénible de mes années d'enseignement et j'en garde encore un goût très amer!
Comme on vous comprend. Ce sont ces gens qui pensent que s'élever, ça veut dire descendre. C'est du mauvais traitement à enfant, ça, purement et simplement. Elles sont inspectées, ces gens ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de l'été: Lévy vs Musso

Message par jamme le Ven 29 Juil 2011 - 14:26

Cripure a écrit:
@jamme a écrit:Merci Mélody, c'est bien ce que je pensais!! Very Happy
Elle adore son métier, elle se prétend même la meilleure, mais elle a un pois chiche à la place du cerveau et n'est donc pas très intelligente!!! Je sais, je suis méchante mais bossez avec elle a été la plus pénible de mes années d'enseignement et j'en garde encore un goût très amer!
Comme on vous comprend. Ce sont ces gens qui pensent que s'élever, ça veut dire descendre. C'est du mauvais traitement à enfant, ça, purement et simplement. Elles sont inspectées, ces gens ?

Ca a même le concours en étant très très bien classée!!!! (Pas à l'Education Nationale, c'est pour ça!). Jamais inspectée jusqu'à présent, l'année de stage sera, je suis sûre, très concluante pour elle, malheureusement pour les élèves! Là d'où je viens, le CDI ressemble de plus en plus à une médiathèque où on trouve tout et n'importe quoi et les docs servent à ouvrir et fermer les portes matin et soir!!! Quel gachis pour ce métier pourtant si intéressant!

jamme
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum