Le temps de travail des agrégés

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Iphigénie le Dim 31 Juil 2011 - 9:18

1.c'est vrai que pour sauver l'EN, c'est le problème le plus urgent à régler!
2.L'objectif est visiblement économique: ramener les agrégés à 18 heures permettrait une belle économie de postes.
3.Détail amusant, par contre, supprimer la catégorie des agrégés, ce sera coûteux dans le supérieur, où, là, les PRAG permettent de faire des économies sur les postes de MC ou de prof d'U....A moins que les certifiés n'envahissent massivement l'enseignement supérieur, ce qui serait un vrai progrès pédagogique (en sciences tout particulièrement) .
4.Puisque l'alibi moral est" même travail, même salaire, même diplôme, "que compte-t-on faire des MA et autres vacataires qui , de fait , font le même travail que tout le monde? les aligner, je suppose ?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par roxanne le Dim 31 Juil 2011 - 9:32

@poutou a écrit:Au risque d'être en désaccord avec certains d'entre vous, je trouve effectivement que les certifiés en lycée devraient avoir mois d'heures et faire 15h comme les agrégés. Et je trouve aussi qu'il est assez inadmissible de trouver des agrégés en collège à 15h...Honnêtement...
oui...mais non..Je m'expliquie : l'affectation des profs dans tel ou tel établissement se fait comme chacun le sait au barème et comme chacun le sait la part d'ancienneté , d'échelon dans le barème est très faible par rapport aux points RC.C'est ainsi que depuis 12 ans je demande un poste fixe en lycée sans l'avoir et que des neotits ont été mutés dans le lycée de ma commune grâce à leurs points RC , sans l'avoir forcément demandé d'ailleurs (voeux larges..).Du coup, c'est un peu la double peine : "tu restes en collège et tu fais plus d'heures " (même si je trouve aussi beau coup de satisfactions en collège=).Du coup, il faudrait revoir l'affectation des certifiés en lycées, mais ce serait toucher au barème et ....A côté de ça , toujours par ce "jeu" des points , je connais plusieurs agrégés qui n'arrivent pas à obtenir de postes en lycée..L'arrivée des stagiaires 18 heures ayant fini en plus de bloquer une situation déjà compliquée..Donc , soyons honnêtes, ça me gênerait un peu qu'une nénette ( ou un mec ) neotit pacsée arrive avec une armanda de points , ait un poste en lycée, et en plus ne fasse que 15 heures, ce serait quand même une petite forme d'injustice (surtout que le boulot en collège n'est pas de tout repos , je peux faire la comparaison puisque quand j'étais TZR j'ai enseigné en lycée).Et ce serait créer une différence, une inégalité qui ne paraît jamais bonne.
Maintenant, l'agreg est un concours ouvert pour l'instant à tous, il n' y a qu'à...et je dis ça d'autant plus facilment que je ne me sens absolument pas le niveau et les capacités pour l'avoir.Mais je ne vais pas jalouser ceux qui l(ont puisque c'est sur un principe égalitaire qui est celui d'un concours.
Par contre, il est sûr que dans l'air du temps "travailler moins pour gagner plus" est un slogan peu à la mode..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par lalilala le Dim 31 Juil 2011 - 10:47

@poutou a écrit:Au risque d'être en désaccord avec certains d'entre vous, je trouve effectivement que les certifiés en lycée devraient avoir mois d'heures et faire 15h comme les agrégés. Et je trouve aussi qu'il est assez inadmissible de trouver des agrégés en collège à 15h...Honnêtement...

c'est un point de vue...pour ma part je trouve surtout anormal qu'un agrégé qui a fait plein de voeux lycée (tout lycée dans la commune, tout lycée dans le département) en pensant qu'avec cette super bonif agrégé (mouhahaha) ça passerait comme une lettre à la poste et se retrouve au bout du compte en collège. C'est peut-être là qu'il y a un problème....certes, il n'y a pas forcément de poste disponible en lycée à ce moment là, mais bon...Il pourrait y avoir de la place dans le supérieur aussi peut-être non? Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Nell le Dim 31 Juil 2011 - 11:20

@iphigénie a écrit:4.Puisque l'alibi moral est" même travail, même salaire, même diplôme, "que compte-t-on faire des MA et autres vacataires qui , de fait , font le même travail que tout le monde? les aligner, je suppose ?

Non, ça, ça ne va jamais dans ce sens là malheureusement. Quand j'ai compris ce que j'allais toucher dès septembre pour le même travail qu'avant, j'en ai pleuré... L'exploitation a toujours un bel avenir.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Iphigénie le Dim 31 Juil 2011 - 11:34

ben oui:
la seule vraie réforme de l'EN ce serait déjà d'arrêter toutes ces hypocrisies, qui prétendent "améliorer" ou "rénover"ou "faire le bonheur de" alors qu'il ne s'agit toujours que d'une seule et même chose: économiser. Ras-le-bol.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par barèges le Dim 31 Juil 2011 - 12:14

@Dedale a écrit:


Bon allez un peu de sérieux. Comment on peut tenir ce genre de propos après la débâcle de la LRU dans les universités? Il est neuneu le bonhomme ou quoi?

Mais non, mais non, la LRU a été une chance énorme pour l'Université, qui ne s'est jamais mieux portée que depuis qu'elle est autonome. Puisqu'on vous le dit !

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 13:32

@poutou a écrit:Au risque d'être en désaccord avec certains d'entre vous, je trouve effectivement que les certifiés en lycée devraient avoir mois d'heures et faire 15h comme les agrégés. Et je trouve aussi qu'il est assez inadmissible de trouver des agrégés en collège à 15h...Honnêtement...
Ah, là, c'est autre chose ! Ton argument se défend et peut être valable ! Améliorer les conditions de travail et de salaire, oui !!!
Mais c'est tout à fait l'inverse qui est proposé par tous les partis politiques! Au contraire, on tire vers le bas ! Suspect

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Spinoza1670 le Dim 31 Juil 2011 - 15:22

Sur la façon de réaliser des économies pour réduire les dépenses de fonctionnement des Etats, l'OCDE recommande :

"Pour réduire le déficit budgétaire, une réduction très importante des investissements publics ou une diminution des dépenses de fonctionnement ne comportent pas de risque politique. Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population."

Christian Morrisson, « La Faisabilité politique de l'ajustement » dans Cahier de politique économique n° 13, OCDE

cité et commenté par Catherine Kintzler dans son article :
Les risques calculés du néo-libéralisme : Une politique de l'inaperçu

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Triskel le Dim 31 Juil 2011 - 15:27

@Spinoza1670 a écrit:

"Pour réduire le déficit budgétaire, une réduction très importante des investissements publics ou une diminution des dépenses de fonctionnement ne comportent pas de risque politique. Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population."
:boucherie:

Comment peut-on écrire ça sérieusement ?!

Triskel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 15:33

@Spinoza1670 a écrit:Sur la façon de réaliser des économies pour réduire les dépenses de fonctionnement des Etats, l'OCDE recommande :

"Pour réduire le déficit budgétaire, une réduction très importante des investissements publics ou une diminution des dépenses de fonctionnement ne comportent pas de risque politique. Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population."

Christian Morrisson, « La Faisabilité politique de l'ajustement » dans Cahier de politique économique n° 13, OCDE

cité et commenté par Catherine Kintzler dans son article :
Les risques calculés du néo-libéralisme : Une politique de l'inaperçu
Oui, cet article est svt cité (au moins depuis 10 ans), il ennuie d'ailleurs bcp les tenants du social-libéralisme...Mais, ils ont encore fait pire...


Dernière édition par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 15:40, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Iphigénie le Dim 31 Juil 2011 - 15:36

Il y a des experts à l'OCDE dont on pourrait réduire sérieusement le temps de travail.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Spinoza1670 le Dim 31 Juil 2011 - 15:40

[/quote]
:boucherie:

Comment peut-on écrire ça sérieusement ?![/quote]

Si tu as aimé Morrisson à l'OCDE alors tu aimeras aussi Le groupe des 500 à San Francisco :

En septembre 1995, - sous l'égide de la fondation Gorbatchev - « cinq cents hommes politiques, leaders économiques et scientifiques de premier plan », constituant à leurs propres yeux l'élite du monde, se réunissent à l'Hôtel Fairmont de San Francisco pour confronter leurs vues sur le destin de la nouvelle civilisation. L'assemblée commence par reconnaître - comme une évidence qui ne mérite pas d'être discutée - que « dans le siècle à venir, deux-dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l'activité de l'économie mondiale ». Sur des bases aussi franches, le principal problème politique que le système capitaliste va devoir affronter au cours des prochaines décennies peut donc être formulé dans toute sa rigueur : comment sera-il possible, pour l'élite mondiale, de maintenir la gouvernabilité des quatre-vingts pour cent d'humanité surnuméraire, dont l'inutilité a été programmée par la logique libérale ?
La solution qui, au terme du débat, s'imposa, comme la plus raisonnable, fut celle proposée par Zbigniew Brzezinski (31) sous le nom de tittytainment. Par ce mot-valise (32), il s'agissait tout simplement de définir un « cocktail de divertissement abrutissant et d'alimentation suffisante permettant de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète ».

lire la suite : http://ecolereferences.blogspot.com/2011/07/lenseignement-de-lignorance-et-ses.html

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Spinoza1670 le Dim 31 Juil 2011 - 15:42

Il y a quoi au-dessus de la boucherie ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 15:43

@iphigénie a écrit:Il y a des experts à l'OCDE dont on pourrait réduire sérieusement le temps de travail.
Ouais, mais hélas, ce sera dans ces secteurs ou dans la finance et l'expertise des marchés et des évolutions financières que les Etats mettront le "paquet"...Pas dans les services publics, ça il faut l'admettre une bonne fois pour toute ! No

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par Triskel le Dim 31 Juil 2011 - 15:54

@Spinoza1670 a écrit:Il y a quoi au-dessus de la boucherie ?

:boum:
L'apocalypse.

Triskel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par User5899 le Dim 31 Juil 2011 - 16:07

@lalilala a écrit:Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...
Parce que l'Agrégation n'est pas un diplôme, mais un concours de recrutement de professeurs du secondaire. Jusqu'à la réforme Haby, le lycée allait de la 6e à la terminale (j'ai d'ailleurs été scolarisé en 76-77 en 6e au lycée Thiers, à Marseille, puis au collège Thiers en 5e en 77-78 : la réforme était passée par là). Le Capes, on l'a déjà dit, a été créé pour des raisons démographiques et donc (Smile) économiques : face au Baby boom, il fallait beaucoup d'enseignants et il a été jugé préférable de recruter à seulement bac +3 des enseignants avec une échelle de rémunération plus basse et un service plus élevé (double peine). Après, le grand nombre des certifiés fait que l'on pense que c'est la catégorie "de base" et que les agrégés sont des privilégiés qui travaillent moins. Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir la situation.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 16:36

Cripure a écrit:
@lalilala a écrit:Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...
Parce que l'Agrégation n'est pas un diplôme, mais un concours de recrutement de professeurs du secondaire. Jusqu'à la réforme Haby, le lycée allait de la 6e à la terminale (j'ai d'ailleurs été scolarisé en 76-77 en 6e au lycée Thiers, à Marseille, puis au collège Thiers en 5e en 77-78 : la réforme était passée par là). Le Capes, on l'a déjà dit, a été créé pour des raisons démographiques et donc (Smile) économiques : face au Baby boom, il fallait beaucoup d'enseignants et il a été jugé préférable de recruter à seulement bac +3 des enseignants avec une échelle de rémunération plus basse et un service plus élevé (double peine). Après, le grand nombre des certifiés fait que l'on pense que c'est la catégorie "de base" et que les agrégés sont des privilégiés qui travaillent moins. Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir la situation.
topela Exactement ! J'te mets en dessin animé Crip ? Wink

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par lalilala le Dim 31 Juil 2011 - 16:52

Cripure a écrit:
@lalilala a écrit:Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...
Parce que l'Agrégation n'est pas un diplôme, mais un concours de recrutement de professeurs du secondaire. Jusqu'à la réforme Haby, le lycée allait de la 6e à la terminale (j'ai d'ailleurs été scolarisé en 76-77 en 6e au lycée Thiers, à Marseille, puis au collège Thiers en 5e en 77-78 : la réforme était passée par là). Le Capes, on l'a déjà dit, a été créé pour des raisons démographiques et donc (Smile) économiques : face au Baby boom, il fallait beaucoup d'enseignants et il a été jugé préférable de recruter à seulement bac +3 des enseignants avec une échelle de rémunération plus basse et un service plus élevé (double peine). Après, le grand nombre des certifiés fait que l'on pense que c'est la catégorie "de base" et que les agrégés sont des privilégiés qui travaillent moins. Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir la situation.

Oui je suis d'accord mais c,est peut-etre a fce niveau la qu'il faudrait changer quelque chose ( faire de l'agreg un concours de recrutement des profs du superieur/ classes prepa)
Desolee pour les accents (telephone)

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par frankenstein le Dim 31 Juil 2011 - 16:55

@lalilala a écrit:
Cripure a écrit:
@lalilala a écrit:Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...
Parce que l'Agrégation n'est pas un diplôme, mais un concours de recrutement de professeurs du secondaire. Jusqu'à la réforme Haby, le lycée allait de la 6e à la terminale (j'ai d'ailleurs été scolarisé en 76-77 en 6e au lycée Thiers, à Marseille, puis au collège Thiers en 5e en 77-78 : la réforme était passée par là). Le Capes, on l'a déjà dit, a été créé pour des raisons démographiques et donc (Smile) économiques : face au Baby boom, il fallait beaucoup d'enseignants et il a été jugé préférable de recruter à seulement bac +3 des enseignants avec une échelle de rémunération plus basse et un service plus élevé (double peine). Après, le grand nombre des certifiés fait que l'on pense que c'est la catégorie "de base" et que les agrégés sont des privilégiés qui travaillent moins. Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir la situation.

Oui je suis d'accord mais c,est peut-etre a fce niveau la qu'il faudrait changer quelque chose ( faire de l'agreg un concours de recrutement des profs du superieur/ classes prepa)
Desolee pour les accents (telephone)
C'est l'argument scélérat pour "casser" tout le reste ! Ne soyez pas naïfs à ce point ! (sans animosité aucune ! Wink )

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par lalilala le Dim 31 Juil 2011 - 16:58

Je suis pas naive mais je dois etre carrement bete parce que je ne comprends pas bien le probleme la...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par User5899 le Dim 31 Juil 2011 - 18:21

@frankenstein a écrit:
Cripure a écrit:
@lalilala a écrit:Pourquoi, quand on a l'agreg, on est directement envoyé dans le secondaire? Les agrégés ne sont pas bien nombreux (et sont de moins en moins nombreux)...
Parce que l'Agrégation n'est pas un diplôme, mais un concours de recrutement de professeurs du secondaire. Jusqu'à la réforme Haby, le lycée allait de la 6e à la terminale (j'ai d'ailleurs été scolarisé en 76-77 en 6e au lycée Thiers, à Marseille, puis au collège Thiers en 5e en 77-78 : la réforme était passée par là). Le Capes, on l'a déjà dit, a été créé pour des raisons démographiques et donc (Smile) économiques : face au Baby boom, il fallait beaucoup d'enseignants et il a été jugé préférable de recruter à seulement bac +3 des enseignants avec une échelle de rémunération plus basse et un service plus élevé (double peine). Après, le grand nombre des certifiés fait que l'on pense que c'est la catégorie "de base" et que les agrégés sont des privilégiés qui travaillent moins. Ce n'est pas ainsi qu'il faut voir la situation.
topela Exactement ! J'te mets en dessin animé Crip ? Wink
Oh, mets moi comme tu veux, je n'aime que ça lol!

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps de travail des agrégés

Message par lalilala le Dim 31 Juil 2011 - 18:24

lol!

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum