Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Mer 3 Aoû 2011 - 12:10

@Alcyone a écrit:Est-il français ? poète ?

Il me fait penser à Charles Péguy qui serait très vieux.

Français et poète. Pas romancier. Et disciple en quelque sorte de Rabelais professeur

MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Alcyone le Mer 3 Aoû 2011 - 12:20

Francis Jammes ?

(Mais je ne vois pas le rapport avec Rabelais.)

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par frankenstein le Mer 3 Aoû 2011 - 12:43

Mais c'est Verlaine, comme l'a écrit mufab il y a une heure...
Qu'est-ce que vous cherchez de plus ? scratch

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par frankenstein le Mer 3 Aoû 2011 - 12:45

Le logiciel "Tineye" est formel et fiable ! Very Happy

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Mer 3 Aoû 2011 - 12:55

Non, ce n'est pas Verlaine.
Un indice supplémentaire : je l'ai choisi comme avatar.

MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par frankenstein le Mer 3 Aoû 2011 - 13:05

@MichelDelord a écrit:Non, ce n'est pas Verlaine.
Un indice supplémentaire : je l'ai choisi comme avatar.
scratch Tous les sites présentent cette photo comme celle de...Verlaine !
http://www.tineye.com/search/9204b37b9484bc74b7f89a9c3708bba2f4ac88d6/?pluginver=chrome-1.1

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par frankenstein le Mer 3 Aoû 2011 - 13:14


_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Mer 3 Aoû 2011 - 15:54

OK. Vous avez raison et merci.
Ça fait une bonne dizaine d'années que je me trompais complètement : j'avais récupéré cette photo en croyant qu'il s'agissait d'une photo de Georges Fourest ( je trouvais certes qu'il ressemblait à Verlaine Smile ).

Par contre l'autre photo que j'ai donnée est bien celle de Georges Fourest.
Et Georges Fourest a bien écrit dans une ode d'adieu au Limousin "J'ai quitté Limoges, pays de la patate". Je suppose que c'est dans "La négresse blonde" mais je ne peux vérifier ici car je suis en Angleterre.
C'est pas obligatoirement tous les jours qu'on rectifie une erreur vieille de 15 ans. Merci, neoprofs. veneration

MD

MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par frankenstein le Mer 3 Aoû 2011 - 15:56

Spoiler:

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par User5899 le Mer 3 Aoû 2011 - 17:13

@MichelDelord a écrit:
@MichelDelord a écrit:
Desertiquement votre
elephant2
MD

Et une question diable pour les littéraires : qui est l'écrivain sur ma photo-avatar ?
elephant2
Paul Verlaine. C'est moi qui ai pris la photo, on buvait une absinthe.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par User5899 le Mer 3 Aoû 2011 - 17:15

@MichelDelord a écrit:
@MichelDelord a écrit:
@Albator a écrit: je n'avais pas lu les messages précédents : je rem^lace Verlaine par Pirandello

Non plus mais ce n'est pas un auteur aussi majeur que Pirandello ou Verlaine Sleep

Un indice : le même plus jeune et de profil
http://michel.delord.free.fr/autre.jpg
elephant2
Je conteste Smile Cette personne n'est pas Verlaine jeune.

EDIT Bon, tout s'est éclairé Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Alcyone le Mer 3 Aoû 2011 - 17:55

Ah ben dis donc, si j'avais su! après tant de réflexions inutiles, je me sens idiote d'avoir cherché si loin la tête d'un Verlaine. No

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Mufab le Mer 3 Aoû 2011 - 18:29

@MichelDelord a écrit:Merci, neoprofs. veneration
De rien : si t'as encore besoin, on est là !

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Spinoza1670 le Mer 3 Aoû 2011 - 19:48

@Spinoza1670 a écrit:Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Être autonome, pourvoir recruter des enseignants en adéquation avec le terrain, est devenu un sujet majeur ces dernières semaines. Le Parlement se penche notamment sur l’Éducation. En témoigne actuellement un rapport du député Jacques Grosperrin qui propose « à terme (…) de confier aux autorités académiques ou aux établissements le soin de recruter, sur la base d’un entretien professionnel, les enseignants. »

http://www.snesup.fr/Presse-et-documentation?cid=1170&ptid=5&aid=5768


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Jacq le Jeu 4 Aoû 2011 - 0:06

Intéressant. Je n'ai pas lu le pdf 4, je me le réserve pour demain. Par contre dans les solutions il y a une incohérence. Une longue partie du rapport parle de la place du concours, quelle année, quelle place ??? Le point 8 des "solutions ou propositions" parle du concours, et le point 20 parle effectivement de ne plus passer par ce concours. Bon, il est tard, et j'ai sommeil...

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Aurore le Jeu 4 Aoû 2011 - 7:22

Voir http://www.neoprofs.org/t33829-interview-integrale-jacques-grosperrin?highlight=Grosperrin

Un catalogue de mesures plus ubuesques (car typiquement FUMIesques... Wink ) les unes que les autres. Une véritable démolition en règle du métier, en somme.
J'avoue que je ne suis pas assez maso pour me mettre à décortiquer ce florilège suintant la haine du prof dès le matin... Lool boulet

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Jeu 4 Aoû 2011 - 7:47

@Mufab a écrit:
@MichelDelord a écrit:Merci, neoprofs. veneration
De rien : si t'as encore besoin, on est là !
Pour en finir .... nouvel avatar :Georges Fourest, ça m'allait comme avatar mais je ne voulais pas me faire la tête de Verlaine, ce qui est assez prétentieux.

MD

MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Spinoza1670 le Jeu 4 Aoû 2011 - 8:09

Les textes d'Agnès Verdier-Molinié, une des dirigeantes de l'Ifrap : TELECHARGER LA COMPILATION EN PIECE JOINTE

"Reconnue d'utilité publique, la Fondation iFRAP analyse depuis 1985 l'efficacité des politiques publiques et des administrations afin de proposer des réformes concrètes"

Qui est derrière cette fondation ? Qui l'a fondée ? Ses études sont-elles objectives ? Qui influence-t-elle ? En tout cas, ses analyses sont relayées dans le Figaro.

Pour commencer l'enquête, il y a toujours Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_fran%C3%A7ais_pour_la_recherche_sur_les_administrations_et_les_politiques_publiques
Fichiers joints
Agnès Verdier-Molinié Ifrap.doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(103 Ko) Téléchargé 5 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Aurore le Jeu 4 Aoû 2011 - 9:15

@Spinoza1670 a écrit:Les textes d'Agnès Verdier-Molinié, une des dirigeantes de l'Ifrap : TELECHARGER LA COMPILATION EN PIECE JOINTE

"Reconnue d'utilité publique, la Fondation iFRAP analyse depuis 1985 l'efficacité des politiques publiques et des administrations afin de proposer des réformes concrètes"

Qui est derrière cette fondation ? Qui l'a fondée ? Ses études sont-elles objectives ? Qui influence-t-elle ? En tout cas, ses analyses sont relayées dans le Figaro.

Pour commencer l'enquête, il y a toujours Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_fran%C3%A7ais_pour_la_recherche_sur_les_administrations_et_les_politiques_publiques

Un lobby œuvrant méthodiquement à la destruction de ce qui faisait la force du modèle social français, pour lequel tout ce qui est "moderne", ou "anglo-saxon" est forcément positif car "bon pour l'économie".
Cette "fondation" a obtenu le label "d'utilité publique" en 2009, ce qui est tout sauf un hasard.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Spinoza1670 le Jeu 4 Aoû 2011 - 9:24

@Aurore a écrit:Voir http://www.neoprofs.org/t33829-interview-integrale-jacques-grosperrin?highlight=Grosperrin

Un catalogue de mesures plus ubuesques (car typiquement FUMIesques... Wink ) les unes que les autres. Une véritable démolition en règle du métier, en somme.
J'avoue que je ne suis pas assez maso pour me mettre à décortiquer ce florilège suintant la haine du prof dès le matin...

Je mets en pièce jointe les deux articles du Monde (avec leur commentaire : car sur le tas, il se trouve toujours des arguments intéressants et des analyses pertinentes)

1) "Un député propose la suppression des concours enseignants"

2) Le rapport proposant la suppression des concours enseignants rejeté
Fichiers joints
Un député propose la suppression des concours enseignants.doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(342 Ko) Téléchargé 3 fois
Le rapport proposant la suppression des concours enseignants rejeté.doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(62 Ko) Téléchargé 2 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Jeu 4 Aoû 2011 - 10:13

@Spinoza1670 a écrit:

"Reconnue d'utilité publique, la Fondation iFRAP analyse depuis 1985 l'efficacité des politiques publiques et des administrations afin de proposer des réformes concrètes" ...

Qui est derrière cette fondation ? ...]

Les "réformes concrètes " est bien en général le mot d'ordre des manipulateurs car on peut présenter une réforme d'essence particulièrement négative en l'habillant d'atours plus favorables. Et lorsque l'on s'aperçoit justement de son essence, on pourra toujours dire , grâce à Raymond Boudon, qu'il s'agit d'effets pervers.

Ceci dit et qui a une valeur générale , je pense que pour comprendre l'IFRAP - comme pour tout think tank ou groupe de pression -, il n'est pas inutile d'aller d'abord voir du côté de Raymond Soubie et de Liaisons sociales.
Mais ce ne sera pas pour aujourd'hui car je visite Londres .

MD

MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Spinoza1670 le Jeu 4 Aoû 2011 - 10:27

@MichelDelord a écrit: Ceci dit et qui a une valeur générale , je pense que pour comprendre l'IFRAP - comme pour tout think tank ou groupe de pression -, il n'est pas inutile d'aller d'abord voir du côté de Raymond Soubie et de Liaisons sociales. MD

Pour faciliter la vie de ce grand admirateur de Verlaine, je mets en pièce jointe l'article qu'il a récupéré de la poubelle sur Soubie.
Le début s'en trouve encore sur le site du Monde diplo : ici.
Fichiers joints
soubie.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(326 Ko) Téléchargé 4 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par MichelDelord le Ven 5 Aoû 2011 - 9:39

@MichelDelord a écrit:
Cripure a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:Voilà pourquoi ...
Faut pas le laisser gueuler dans le désert.
Ca, c'est bien vrai.
veneration veneration
Plusieurs réponses possibles
1)
2) …
3) ...
4) ...
Desertiquement votre
elephant2
MD

5) La réponse de Alexander Grothendieck, médaille Fields 1966, injoignable depuis quelques années

Récoltes et semailles
Texte complet à : http://www.math.jussieu.fr/~leila/grothendieckcircle/RetS.pdf

2.2. L’importance d’être seul

Quand j’ai finalement pris contact avec le monde mathématique à Paris, un ou deux ans plus tard, j’ai fini par y apprendre, entre beaucoup d’autres choses, que le travail que j’avais fait dans mon coin avec les moyens du bord, était (à peu de choses près) ce qui était bien connu de "tout le monde", sous le nom de théorie de la mesure et de l’intégrale de Lebesgue". Aux yeux des deux ou trois aînés à qui j’ai parlé de ce travail (voire même, montré un manuscrit), c’était un peu comme si j’avais simplement perdu mon temps, à refaire du "déj connu". Je ne me rappelle pas avoir été déçu, d’ailleurs. A ce moment-là, l’idée de recueillir un "crédit", ou ne serait-ce qu’une approbation ou simplement l’intérêt d’autrui, pour le travail que je faisais, devait être encore étrangère à mon esprit. Sans compter que mon énergie était bien assez accaparée à me familiariser avec un milieu complètement différent, et surtout, à apprendre ce qui était considéré à Paris comme le B.A.BA du mathématicien*.

Pourtant, en repensant maintenant à ces trois années, je me rends compte qu’elles n’étaient nullement gas- pillées. Sans mêmelesavoir, j’ai appris alors dans la solitudece qui fait l’essentiel du métierde mathématicien - ce qu’aucun maître ne peut véritablement enseigner. Sans avoir eu jamais à me le dire, sans avoir eu a ren- contrer quelqu’un avec qui partager ma soif de comprendre, je savais pourtant, "par mes tripes" je dirais, que j’étais un mathématicien : quelqu’un qui "fait" des maths, au plein sens du terme - comme on "fait" l’amour. La mathématique était devenue pour moi une maîtresse toujours accueillante à mon désir. Ces années de so- litude ont posé le fondement d’une confiance qui n’a jamais été ébranlée - ni par la découverte (débarquant Paris à l’âge de vingt ans) de toute l’étendue de mon ignorance et de l’immensité de ce qu’il me fallait apprendre : ni (plus de vingt ans plus tard) par les épisodes mouvementés de mon départ sans retour du monde mathématique; ni, en ces dernières années, par les épisodes souvent assez dingues d’un certain "Enterrement" (anticipé et sans bavures) de ma personne et de mon oeuvre, orchestré par mes plus proches compagnons d’antan...

Pour le dire autrement : j’ai appris, en ces années cruciales, à être seul **. J’entends par là : aborder par mes propres lumières les choses que je veux connaître, plutôt que de me fier aux idées et aux consensus, exprimés ou tacites, qui me viendraient d’un groupe plus ou moins étendu dont je me sentirais un membre, ou qui pour toute autre raison serait investi pour moi d’autorité. Des consensus muets m’avaient dit, au lycée comme l’université, qu’il n’y avait pas lieu de se poser de question sur la notion même de "volume", présentée comme "bien connue", "évidente", "sans problème". J’avais passé outre, comme chose allant de soi - tout comme Lebesgue, quelques décennies plus tôt, avait dû passer outre. C’est dans cet acte de "passer outre", d’être soi-même en somme et non pas simplement l’expression des consensus qui font loi, de ne pas rester enfermé l’intérieur du cercle impératif qu’ils nous fixent - c’est avant tout dans cet acte solitaire que se trouve "la création". Tout le reste vient par surcroît. Par la suite, j’ai eu l’occasion, dans ce monde des mathématiciens qui m’accueillait, de rencontrer bien des gens, aussi bien des aînés que des jeunes gens plus ou moins de mon âge, qui visiblement étaient beaucoup plus brillants, beaucoup plus "doués" que moi. Je les admirais pour la facilité avec laquelle ils apprenaient, comme en se jouant, des notions nouvelles, et jonglaient avec comme s’ils les connaissaient depuis leur berceau - alors que je me sentais lourd et pataud, me frayant un chemin péniblement, comme une taupe, à travers une montagne informe de choses qu’il était important (m’assurait-on) que j’apprenne, et dont je me sentais incapable de saisir les tenants et les aboutissants. En fait, je n’avais rien de l’étudiant brillant, passant haut la main les concours prestigieux, assimilant en un tournemain des programmes prohibitifs. La plupart de mes camarades plus brillants sont d’ailleurs devenus des mathématiciens compétents et ré- putés. Pourtant, avec le recul de trente ou trente-cinq ans, je vois qu’ils n’ont pas laissé sur la mathématique de notre temps?une empreinte vraiment profonde. Ils ont fait des choses, des belles choses parfois, dans un contexte déjà tout fait, auquel ils n’auraient pas songé à toucher. Ils sont restés prisonniers sans le savoir de ces cercles invisibles et impérieux, qui délimitent un Univers dans un milieu et à une époque donnée. Pour les franchir, il aurait fallu qu’ils retrouvent en eux cette capacité qui était leur à leur naissance, tout comme elle était mienne : la capacité d’être seul.

Le petit enfant, lui, n’a aucune difficulté à être seul. Il est solitaire par nature, même si la compagnie occasionnelle ne lui déplaît pas et qu’il sait réclamer la totosse de maman, quand c’est l’heure de boire. Et il sait bien, sans avoir eu à se le dire, que la totosse est pour lui, et qu’il sait boire. Mais souvent, nous avons perdu le contact avec cet enfant en nous. Et constamment nous passons à côté du meilleur, sans daigner le voir...

Si dans Récoltes et Semailles je m’adresse à quelqu’un d’autre encore qu’à moi-même, ce n’est pas à un "public". Je m’y adresse à toi qui me lis comme à une personne, et à une personne seule. C’est à celui en toi qui sait être seul, à l’enfant, que je voudrais parler, et à personne d’autre. Il est loin souvent l’enfant, je le sais bien. Il en a vu de toutes les couleurs et depuis belle lurette. Il s’est planqué Dieu sait où, et c’est pas facile, souvent, d’arriver jusqu’à lui. On jurerait qu’il est mort depuis toujours, qu’il n’a jamais existé plutôt - et pourtant, je suis sûr qu’il est là quelque part, et bien en vie.

Et je sais aussi quel est le signe que je suis entendu. C’est quand, au delà de toutes les différences de culture et de destin, ce que je dis de ma personne et de ma vie trouve en toi écho et résonance; quand tu y retrouves aussi ta propre vie, ta propre expérience de toi-même, sous un jour peut-être auquel tu n’avais pas accordé attention jusque là. Il ne s’agit pas d’une "identification", à quelque chose ou à quelqu’un d’éloigné de toi. Mais peut-être, un peu, que tu redécouvres ta propre vie, ce qui est le plus proche de toi, a travers la redécouverte que je fais de la mienne, au fil des pages dans Récoltes et Semailles et jusque dans ces pages que je suis en train d’écrire aujourd’hui même.

*Je fais un court récit de cette époque de transition un peu rude, dans la première partie de Récoltes et Semailles (ReS I), dans la section "L’étranger bienvenu" (n?9).

**Cette formulation est quelque peu impropre. Je n’ai jamais eu à "apprendre à être seul", pour la simple raison que je n’ai jamais désappris, au cours de mon enfance, cette capacité innée qui était en moi à ma naissance, comme elle est en chacun. Mais ces trois ans de travail solitaire, où j’ai pu donner ma mesure à moi-même, suivant les critères d’exigence spontanée qui étaient les miens, ont confi rmé et reposé en moi, dans ma relation cette fois au travail mathématique, une assise de confi ance et de tranquille assurance, qui ne devait rien aux consensus et aux modes qui font loi. J’ai occasion d’y faire allusion à nouveau dans la note "Racines et solitude" (ReS IV, n?1713, notamment p. 1080).

..... elephant2


MichelDelord
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Donnons aux directeurs la possibilité de recruter leurs enseignants

Message par Spinoza1670 le Ven 5 Aoû 2011 - 11:24

Ce sujet du recrutement avait été abordé sur Neoprofs à : http://www.neoprofs.org/t34364-l-ump-veut-que-les-proviseurs-recrutent-les-profs

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum