progression annuelle 3ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

progression annuelle 3ème

Message par 974 le Sam 13 Aoû 2011 - 7:43

Bonjour, je suis en train de construire ma progression annuelle en 3ème et je me demande si nous devons traiter, obligatoirement, les récits et témoignages de la Grande Guerre. Je voulais m'en servir pour embrayer sur l'autobiographie. Est-ce pertinent, selon vous?
Pour avoir une vue d'ensemble voilà, dans les grandes lignes, ma progression annuelle qui s'organisent en 5 pôles
Pôle 1: les mots pour créer la fiction
1) Une nouvelle réaliste: Boule de suif
2) Les incipits ou l'art de commencer un roman (corpus)
Pôle 2: les mots pour se dire
3) L'autobiographie : corpus
4) Un roman autobiographique : Vipère au poing
5) La poésie lyrique
Pôle 3: les mots pour témoigner de la réalité
6) Récits et témoignages de la Grande Guerre (corpus)
Pôle 4: les mots pour défendre des convictions
7) La poésie engagée
8) L’argumentation : Matin Brun OI
9) argumentation : corpus
10) Le théâtre : Antigone
Pôle 5: Les mots comme reflet du monde
11) la presse


Je sais que tout cela paraît trop ambitieux et je ne vous parle même pas de ma progression grammaticale.
Je me demande si je réponds parfaitement aux programmes. En effet, je n’étudie pas de conte philosophique (visée argumentative) et je ne présente pas d’œuvre humoristique.
Peut-on considérer Vipère au poing comme une œuvre humoristique ?
AU SECOURS !
affraid
Merci de votre aide.

974
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par Alabama le Sam 13 Aoû 2011 - 12:53

Pour ma part, onze séquences, c'est mission impossible ! 6, voire 7, c'est bien suffisant !
Il me semble que le conte philosophique n'est pas imposé : il faut étudier une oeuvre à dominante argumentative.
Quant à l'oeuvre humoristique, tu peux la proposer en cursive.
Je supprimerais ta séquence 6, et si tu manques de temps, tu peux regrouper tes deux séquences poésie.

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par 974 le Sam 13 Aoû 2011 - 13:06

Bonjour, donc les récits de guerre ne sont pas obligatoires? Quelle oeuvre humoristique en lecture cursive?
Merci de ton aide

974
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par Alabama le Sam 13 Aoû 2011 - 14:46

Non, ils ne sont pas obligatoires. Si tu tiens cependant à les traiter, propose des cursives sur ce thème, dans la séquence autobio par exemple (je pense notamment à Si c'est un homme de Primo Levi, que j'ai proposé dans une liste, et que les élèves qui l'ont choisi ont adoré). J'ai bossé sur des récits de guerre l'an dernier et les élèves ont souffert... bcp de lassitude vu que le programme d'histoire est axé là-dessus. Je ne dis pas qu'il faut forcément les supprimer complètement mais les aborder d'une autre manière.
Pour ce qui est de l'oeuvre humoristique... je ne suis pas très inspirée...

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par Aemilia le Sam 13 Aoû 2011 - 14:51

C'est obligatoire l'oeuvre humoristique ?

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par Alabama le Sam 13 Aoû 2011 - 15:15

Voilà ce que disent les programmes...

2. Choix de textes et d’œuvres
Littérature pour la jeunesse
Les titres peuvent être choisis par le professeur dans la liste pré-
sentée en annexe des Documents d’accompagnement du programme,
avec le souci de proposer au moins une œuvre humoristique.


Je ne suis pas certaine que ce soit vital...

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: progression annuelle 3ème

Message par miss sophie le Jeu 18 Aoû 2011 - 19:19

Poutrelle a écrit:Voilà ce que disent les programmes...

2. Choix de textes et d’œuvres
Littérature pour la jeunesse
Les titres peuvent être choisis par le professeur dans la liste pré-
sentée en annexe des Documents d’accompagnement du programme,
avec le souci de proposer au moins une œuvre humoristique.


Je ne suis pas certaine que ce soit vital...

Ben, un peu d'humour ne ferait pas de mal étant donné la noirceur de ce que l'on fait étudier à nos élèves en français et en histoire : première et deuxième guerres mondiales, nazisme et génocide, argumentation sur des sujets souvent graves (par exemple : la peine de mort), traumatismes de l'enfance (dans l'autobiographie), tragédie (Antigone)... Ajoutez à cela la pression d'une année où se joue leur premier diplôme (même si on le leur donne en fait...) et surtout leur orientation, il y a de quoi déprimer plus d'un élève déjà en proie à ses affres adolescentes. Donc, l’œuvre humoristique est peut-être bien vitale au milieu de tout cela ! Cela dit, je suis d'accord qu'elle n'est pas facile à trouver et à caser dans nos progressions. Une année, j'ai fait Le sabotage amoureux d'Amélie Nothomb, ce chapitre a eu beaucoup de succès.


miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum