Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Page 19 sur 28 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 23 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doublecasquette le Mar 16 Aoû 2011 - 9:24

@Aurore a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Aurore a écrit:C'est dire à quel point nous en sommes : le plus médiocre des apparatchiks en guise d'homme providentiel !

Il fait du bon boulot en Corrèze ...

Mais la Corrèze, ce n'est pas le 1er secrétariat du PS, et encore moins la 5e puissance mondiale.
J'estime qu'il faut autre chose qu'un gestionnaire grisâtre pour la fonction suprême... Twisted Evil

Quelqu'un de plus bling-bling ? scratch

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par A Tuin le Mar 16 Aoû 2011 - 9:25

@Igniatius a écrit:Tu ne m'as pas compris : quand la gauche voit de la solidarité envers les chômeurs, la droite y voit de l'assistanat. Je n'assimile pas les deux évidemment.
Personne n'est contre une allocation chômage : la plupart des gens peuvent y être confrontés. Les revendications concerneraient plutôt les allocations tout le reste : logement, enfants & co, avec tout le cortège de ceux qui abusent du système. Les gens honnêtes peinent parfois à se faire valoir dans leurs droits avec toutes les conditions demandées à respecter, et à côté il y a les mêmes autres qui grugent de partout. C'est une réalité aussi, minoritaire peut-être mais c'est toujours la minorité qui dérange tout le monde à juste titre. Beaucoup de gens qui vivent d'eux-même se sentent marginalisés devant cet état de faits, à constater qu'il y en a qui vivent d'assistanat sans volonté de travailler.

@Igniatius a écrit:L'assistanat existe, c'est clair.
Pour la gauche, il est très minoritaire parmi les bénéficiaires d'aides sociales, pour la droite il est majoritaire.

Il y a un gros problème avec cette question de l'assistanat aujourd'hui !
Si la gauche en faisait moins son fond de commerce elle aurait des chances de revenir un peu plus durablement sur la scène politique.



Dernière édition par A Tuin le Mar 16 Aoû 2011 - 9:49, édité 1 fois
avatar
A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Celeborn le Mar 16 Aoû 2011 - 9:46

@Spinoza1670 a écrit:
Pardon pour le ton un peu sec, car si tu n'as pas lu certains trucs, tu ne peux pas savoir de quoi je parle, et effectivement tu es fondé à penser que ce sont des pinaillages. Je t'invite donc, faute de lire le texte de Delord La globale et la syllabique, à te référer au livre de Colette Ouzilou, Dyslexie, une vraie-fausse épidémie (voir mon fichier Vraie dyslexie et fausse dyslexie où tu trouveras bcp d'articles de C. Ouzilou disponibles sur internet) où elle distingue bien méthode globale et méthode idéovisuelle.

Elle parle d'ailleurs « d'approche visuelle globale » à propose de cette dernière (merci, j'ai déjà lu le livre). Ce que ces concepteurs ont appelé « méthode idéo-visuelle », c'est très exactement ce que le commun des mortels entend par « méthode globale » : on reconnaît le mot par sa forme, dans sa « globalité », on apprend des listes de mots par cœur, etc. Effectivement, si on approfondit l'analyse, l'idéo-visuelle est une réduction de la vraie globale utilisée pour les sourds. Mais tout le monde te parlera bien de méthode à « départ global », à commencer par les méthodes de lecture elles-mêmes.

Méthode alphabétique/syllabique, je persiste : tout le monde a en tête « b+a -> ba », c'est-à-dire qu'avec les lettres de l'alphabet, on forme des syllabes (Colette Ouzilou explique d'ailleurs bien que pour structurer le mot, on en passe par la « construction syllabique »). Donc parler de méthode syllabique, là encore, c'est clair pour le commun des mortels, même si oui, le principe est alphabétique, mais les lettres sans la syllabation, on n'en fera pas grand chose.

Enfin, je sais qu'il existe des méthodes mixtes — qu'il n'existe même presque que ça, merci — dont le gros défaut généralement est de mettre en place le réflexe global avant de mettre en place la démarche d'apprentissage des graphèmes et de leur synthèse en syllabes, puis en mots ; ou bien de proposer une partie syllabique qui n'est pas cohérente, pas organisée, mal expliquée, difficile à employer, etc.

Je maintiens donc intégralement mon message précédent, et en toute connaissance de cause, même : oui, ce sont des pinaillages. Les deux parties sont complètement d'accord sur les concepts de base et sur ce qu'il faut faire, mais l'une tient absolument à débattre avec l'autre du fait qu'au final, la seconde partie a mis en place un « faux débat », qu'elle n'est pas bien renseignée et qu'elle écrit des tas d'erreurs. C'est généralement à ce moment là que la seconde partie claque violemment la porte au nez de la première, car oui, ce sont des pinaillages. Ça ne m'étonne donc pas d'entendre que tous ces gens qui défendent pourtant peu ou prou exactement les mêmes choses aient été incapables de s'entendre et que ça ait pété.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doublecasquette le Mar 16 Aoû 2011 - 9:56

@doctor who a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:Normalement, son âme quitte mon corps au moment du sommeil, et je profite d'un repos bien mérité. Mais cette nuit, je me suis couché tard et un quart d'heure plus tard, un gentil :bebe: m'a réveillé pour réclamer du lolo. Alors ... ah ça y est il revient,
- Delord va-t'en. Retourne dans ta tanière au fond du bordelais.
- Non, Spinoza, tu me défendras, car je suis ton père, ton père. Oui, regarde-moi.
- Noooooon !
darkvador


lol.

Je trouves que tu te bonifies, Spinoza, en faisant preuve d'humour. Ton "intellectual love interest" pour Delord en paraît moins extrême.

Moi-même, j'ai vraiment été transformé par sa lecture. Mais sache, et je n'y reviendrai sans doute pas ici, ou en MP, que son embrouille avec le GRIP est bien moins limpide que tu parais le croire. J'y étais, à la fin, et tout n'est pas noir et blanc. Heureusement, il y a d'autres "têtes" : Doublecasquette, mais aussi Vénot, Glad, Strupiechonski, Dupré (et je ne parle que de ceux qui ont écrit un manuel) ! Il y a vraiment matière à réflexion.



Et n'oublions pas que GRIP c'est d'abord un bon nombre d'enseignants anonymes qui tiennent la route, pas 2 ou 3 chefs Gaulois querelleurs et 4 ou 5 instits qui signent des manuels.
C'est aussi son président, Jean-Pierre Demailly, ce qui est loin d'être négligeable, comme "caution".

http://www.academie-sciences.fr/academie/membre/DemaillyJP_bio0411.pdf

http://www.slecc.fr/GRIP.htm

(C'est tout pour les liens, promis, juré !)

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Aurore le Mar 16 Aoû 2011 - 10:20

@doublecasquette a écrit:Quelqu'un de plus bling-bling ? scratch

affraid Tu sais très bien que non !

- quelqu'un de plus éclairé, et outillé intellectuellement. Pour moi, c'est fondamental. Avoir juste été formaté à Sc Pipo ou à l'ENA, non, ça ne suffit pas.

- quelqu'un qui a des idées et qui s'emploie à les défendre de manière cohérente. Pas un opportuniste passant son temps à louvoyer entre les gravillons de la mare aux canards politicienne.

Je sais, je peux toujours attendre... Rolling Eyes
avatar
Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Aurore le Mar 16 Aoû 2011 - 10:37

@Celeborn a écrit:
Elle parle d'ailleurs « d'approche visuelle globale » à propose de cette dernière (merci, j'ai déjà lu le livre). Ce que ces concepteurs ont appelé « méthode idéo-visuelle », c'est très exactement ce que le commun des mortels entend par « méthode globale » : on reconnaît le mot par sa forme, dans sa « globalité », on apprend des listes de mots par cœur, etc. Effectivement, si on approfondit l'analyse, l'idéo-visuelle est une réduction de la vraie globale utilisée pour les sourds. Mais tout le monde te parlera bien de méthode à « départ global », à commencer par les méthodes de lecture elles-mêmes.

Méthode alphabétique/syllabique, je persiste : tout le monde a en tête « b+a -> ba », c'est-à-dire qu'avec les lettres de l'alphabet, on forme des syllabes (Colette Ouzilou explique d'ailleurs bien que pour structurer le mot, on en passe par la « construction syllabique »). Donc parler de méthode syllabique, là encore, c'est clair pour le commun des mortels, même si oui, le principe est alphabétique, mais les lettres sans la syllabation, on n'en fera pas grand chose.

Enfin, je sais qu'il existe des méthodes mixtes — qu'il n'existe même presque que ça, merci — dont le gros défaut généralement est de mettre en place le réflexe global avant de mettre en place la démarche d'apprentissage des graphèmes et de leur synthèse en syllabes, puis en mots ; ou bien de proposer une partie syllabique qui n'est pas cohérente, pas organisée, mal expliquée, difficile à employer, etc.

Je maintiens donc intégralement mon message précédent, et en toute connaissance de cause, même : oui, ce sont des pinaillages. Les deux parties sont complètement d'accord sur les concepts de base et sur ce qu'il faut faire, mais l'une tient absolument à débattre avec l'autre du fait qu'au final, la seconde partie a mis en place un « faux débat », qu'elle n'est pas bien renseignée et qu'elle écrit des tas d'erreurs. C'est généralement à ce moment là que la seconde partie claque violemment la porte au nez de la première, car oui, ce sont des pinaillages. Ça ne m'étonne donc pas d'entendre que tous ces gens qui défendent pourtant peu ou prou exactement les mêmes choses aient été incapables de s'entendre et que ça ait pété.


on peut très bien débattre de ces questions (dont je ne conteste pas le bien-fondé) sans pour autant perdre de vue les objectifs essentiels, tomber dans l'invective et s'excommunier mutuellement, comme c'est malheureusement le cas. Alors même qu'il y a pléthore de talents, de causes à défendre... et aussi d'adversaires à combattre !
avatar
Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Spinoza1670 le Mar 16 Aoû 2011 - 10:46

J'hésite entre A et B pour te répondre.

A) Je maintiens moi aussi intégralement mon message précédent, et en toute connaissance de cause, même : non, ce ne sont pas des pinaillages. Les deux parties ne sont pas complètement d'accord sur les concepts de base mais un peu plus sur ce qu'il faut faire, mais quelques-uns ne veulent pas reconnaître qu'ils ont mis en place pour plus de commodité rhétorique un « faux débat », qu'il suffirait d'un peu de bonne volonté pour amender. Ça ne m'étonne donc pas d'entendre que tous ces gens qui semblent défendre pourtant peu ou prou exactement les mêmes choses aient été incapables de s'entendre et que ça ait pété (voir le débat ici même sur droite-gauche : au début du post, on est tous des gentils antipédagos qui luttons pour l'instruction - à la fin c'est la guerre civile entre Neoprofs). Surtout quand on menace de quitter le débat à chaque fois que quelqu'un n'est pas d'accord avec sa position, ce qui n'est pas ma conception d'un débat d'idées serein. En plus, l'argument du pinaillage est à double tranchant, car dès que tu feras une remarque de plus de trois lignes, je pourrai dire : eh la ! pinaillage !

B) Tu viens de faire une réfutation de mes arguments. Avoue que ça prend plus de temps, que c'est apparemment beaucoup moins lisible que les 3 lignes que tu as assénées péremptoirement au début de l'échange. Et pourtant, au final, c'est beaucoup plus compréhensible car on comprend un peu plus le fond de ta pensée, même si je ne suis toujours pas d'accord. Je n'y vois pourtant pas du pinaillage, mais une tentative d'argumentation avec des "si", des "car", des "parce que", des "non seulement ...mais encore", des "il ne faut pas confondre". De plus, il est beaucoup plus difficile de réfuter un préjugé que de l'énoncer. Dire que la terre tourne autour du soleil ou ne tourne pas autour du soleil, c'est assez facile. Mais le prouver, c'est beaucoup plus long, ça demande des tas de concepts, d'outils mathématiques, de mesures. Le "pinaillage" (le débat, les réfutations, les contre-expériences) fait avancer la science, la pensée, la réflexion.




_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doctor who le Mar 16 Aoû 2011 - 10:57

Il faut bien avouer qu'utiliser le terme de "global" a pour conséquence, chez les "instructionnistes" et apparentés, a faire rejeter les méthodes analytiques (telle que celle proposée par Doublecasquette, la méthode naturelle de Freinet, les manuels "semi-globaux" des années 50-60).

Surtout que "global" a un sens assez différent à l'origine, chez Décroly.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Celeborn le Mar 16 Aoû 2011 - 10:58

@Spinoza1670 a écrit: Je n'y vois pourtant pas du pinaillage

Parce que ce n'en est pas. Tout message long n'est pas du pinaillage ; personne n'a jamais dit ça ; et ce n'est pas un joker qu'on sortirait dès que quelqu'un écrit plus de 3 lignes. Toute discussion n'est pas du pinaillage, mais celle dont tu as fait un rapide compte-rendu pour tacler Natacha Polony et porter aux nues l'ami Michel Delord — dont au passage tu dégoûterais le plus convaincu des anti-pédagos ne serait-ce que par ta manière de le présenter et de l'introduire dans le débat comme Dieu le Père —, eh beh oui, c'était du pinaillage. Et tenter d'enfermer l'autre partie dans un cercle vicieux « tu vois, quand tu développes pour expliquer ta position comme quoi c'est du pinaillage, on peut t'accuser de pinailler », c'est digne d'une cour de récréation.

Miroir magique, tiens, pour la peine.



Dernière édition par Celeborn le Mar 16 Aoû 2011 - 11:06, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Abraxas le Mar 16 Aoû 2011 - 11:02

Le pinaillage fait certainement avancer la science, mais il tue la politique. Ce que le GRIP (ou Sauver les Lettres) a reproduit, ce sont les éreintements des groupes gauchistes des années 70, quand les maos vomissaient les trotskards, qui se vomissaient entre eux. Et pendant ce temps-là, Giscard et Ponia prospéraient.

D'ailleurs, le seul point positif de la pensée pédago, c'est qu'elle a avancé comme un seul homme derrière Meirieu. Ce tas de minables a spontanément reconnu la supériorité (évidente, pour qui l'a fréquenté — et je l'ai beaucoup fréquenté) du chef, et ils se sont regroupés en masse. Les brillants esprits anti-pédagos (ou "républicains", ou ce que l'on veut) avaient tous vocation à être califes : très mauvaise analyse de la Société du spectacle, qui requiert une tête unique — c'est ce qui permet d'infiltrer tous les appareils d'Etat. C'est l'unique raison de l'échec — patent, et irréversible — des antipédagos. C'est aussi ce qui fait que je n'en parle plus qu'au passé — et Polony, qui partage mes analyses et réciproquement, aussi, puisqu'elle met les autres au futur dans son livre — ils en ont un, eux : Meirieu sera ministre d'une gauche re/décomposée, hosannah.

Ça ne m'intéresse plus. Il y a des combats politiques globaux plus stimulants.
avatar
Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doctor who le Mar 16 Aoû 2011 - 11:07

Les antipédagos sont morts, vivent les pédagogues ! On peut enfin discuter.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par seawet le Mar 16 Aoû 2011 - 11:08

MD a trouvé un Vendredi après son naufrage ?

http://data6.blog.de/media/261/4788261_f8bcfecfb1_m.jpeg

seawet
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Spinoza1670 le Mar 16 Aoû 2011 - 11:11

@Celeborn a écrit:
@Spinoza1670 a écrit: Je n'y vois pourtant pas du pinaillage

Parce que ce n'en est pas. Tout message long n'est pas du pinaillage ; personne n'a jamais dit ça ; et ce n'est pas un joker qu'on sortirait dès que quelqu'un écrit plus de 3 lignes. Toute discussion n'est pas du pinaillage, mais celle dont tu as fait un rapide compte-rendu pour tacler Natacha Polony et porter aux nues l'ami Michel Delord — dont au passage tu dégoûterais le plus convaincu des anti-pédagos ne serait-ce que par ta manière de le présenter et de l'introduire dans le débat comme Dieu le Père —, eh beh oui, c'était du pinaillage. Et tenter d'enfermer l'autre partie dans un cercle vicieux « tu vois, quand tu développes pour expliquer ta position comme quoi c'est du pinaillage, on peut t'accuser de pinailler », c'est digne d'une cour de récréation.

Miroir magique, tiens, pour la peine.


bravo, échec et mat : si j'essaie de te réfuter, je pinaille ; si je n'essaie pas, j'avoue implicitement que tu as raison. Belle idée du débat !

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doublecasquette le Mar 16 Aoû 2011 - 11:15

@Abraxas a écrit:Le pinaillage fait certainement avancer la science, mais il tue la politique. Ce que le GRIP (ou Sauver les Lettres) a reproduit, ce sont les éreintements des groupes gauchistes des années 70, quand les maos vomissaient les trotskards, qui se vomissaient entre eux. Et pendant ce temps-là, Giscard et Ponia prospéraient.

D'ailleurs, le seul point positif de la pensée pédago, c'est qu'elle a avancé comme un seul homme derrière Meirieu. Ce tas de minables a spontanément reconnu la supériorité (évidente, pour qui l'a fréquenté — et je l'ai beaucoup fréquenté) du chef, et ils se sont regroupés en masse. Les brillants esprits anti-pédagos (ou "républicains", ou ce que l'on veut) avaient tous vocation à être califes : très mauvaise analyse de la Société du spectacle, qui requiert une tête unique — c'est ce qui permet d'infiltrer tous les appareils d'Etat. C'est l'unique raison de l'échec — patent, et irréversible — des antipédagos. C'est aussi ce qui fait que je n'en parle plus qu'au passé — et Polony, qui partage mes analyses et réciproquement, aussi, puisqu'elle met les autres au futur dans son livre — ils en ont un, eux : Meirieu sera ministre d'une gauche re/décomposée, hosannah.

Ça ne m'intéresse plus. Il y a des combats politiques globaux plus stimulants.

... et des micro-combats, à petite échelle, mais venant de partout, genre guérilla.

Un petit bouquin de lecture par ci, une petite fiche sur la bataille de Valmy par là, un cahier d'exercices de calcul mental, niveau 6° ailleurs...

Face à des collègues démunis, sans aucune bille, ou trouvant que les billes carrées qu'on leur fait utiliser depuis le début de leur carrière ne roulent vraiment pas assez rond pour eux et pour leurs élèves, ça a largement plus de poids que des tonnes de caractères alignés les uns derrière les autres (et encore pas toujours, à cause des notes de bas de page Wink ) pour démontrer que les vilains-pas-beaux-praticiens disent "globale et syllabique", là où il faudrait dire "non-méthode, idéovisuel, analytique-synthétique et synthétique") !

C'est ce que j'appelle le "circuit court". Face à la globalisation, il n'y a pas que dans le domaine de l'instruction publique que cette idée a peut-être un certain avenir...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Celeborn le Mar 16 Aoû 2011 - 11:19

@doublecasquette a écrit:
Face à des collègues démunis, sans aucune bille, ou trouvant que les billes carrées qu'on leur fait utiliser depuis le début de leur carrière ne roulent vraiment pas assez rond pour eux et pour leurs élèves, ça a largement plus de poids que des tonnes de caractères alignés les uns derrière les autres (et encore pas toujours, à cause des notes de bas de page Wink ) pour démontrer que les vilains-pas-beaux-praticiens disent "globale et syllabique", là où il faudrait dire "non-méthode, idéovisuel, analytique-synthétique et synthétique") !

Tout à fait d'accord !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Finrod le Mar 16 Aoû 2011 - 11:20

C'est l'unique raison de l'échec — patent, et irréversible — des antipédagos. C'est aussi ce qui fait que je n'en parle plus qu'au passé — et Polony, qui partage mes analyses et réciproquement, aussi, puisqu'elle met les autres au futur dans son livre — ils en ont un, eux : Meirieu sera ministre d'une gauche re/décomposée, hosannah.

Des hommes peuvent arrêter de se battre, mais les combats ne s'arrêtent jamais.
D'ailleurs Delord, au départ, menait son combat dans l'anonymat contre son IPR, qui le harcelait, non ?
Alors Combien de Delord/Brighelli sommeillent encore dans de petits collèges et lycées ?

Mon futur collègue dans le collège où l'on m'envoie est en conflit avec son IPR (un acharné cet IPR, très malpoli) et n'a pas d'autres ambition que de résister. Il y en a des milliers comme cela.
Il est dommage d'enterrer ces gens avec une généralité sur la fin des antipédagos, car justement, sur le terrain, on ne peut pas cesser de se battre.

Igniatus serait mieux placé que moi pour en parler, il sait très bien se défendre face aux IPR neuneu ^^

D'ailleurs le libre de NP ne fait sans doute qu'anticiper l'échec du pédogogisme généralisé qui verra renaitre une idée plus rationnelle de l'école...


avatar
Finrod
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Sapotille le Mar 16 Aoû 2011 - 11:50

@doublecasquette a écrit:

Face à des collègues démunis, sans aucune bille, ou trouvant que les billes carrées qu'on leur fait utiliser depuis le début de leur carrière ne roulent vraiment pas assez rond pour eux et pour leurs élèves, ça a largement plus de poids que des tonnes de caractères alignés les uns derrière les autres (et encore pas toujours, à cause des notes de bas de page Wink ) pour démontrer que les vilains-pas-beaux-praticiens disent "globale et syllabique", là où il faudrait dire "non-méthode, idéovisuel, analytique-synthétique et synthétique") !

C'est ce que j'appelle le "circuit court". Face à la globalisation, il n'y a pas que dans le domaine de l'instruction publique que cette idée a peut-être un certain avenir...

Et toc !!! veneration
avatar
Sapotille
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par User5899 le Mar 16 Aoû 2011 - 12:16

Et sinon, vous ne trouvez pas que finalement, août a bien compensé juillet ? Il fait beau, enfin !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Sapotille le Mar 16 Aoû 2011 - 12:19

Cripure a écrit:Et sinon, vous ne trouvez pas que finalement, août a bien compensé juillet ? Il fait beau, enfin !

Excellent !!! Laughing
avatar
Sapotille
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par doublecasquette le Mar 16 Aoû 2011 - 12:21

Cripure a écrit:Et sinon, vous ne trouvez pas que finalement, août a bien compensé juillet ? Il fait beau, enfin !

Ah si ! Je partage entièrement votre opinion ! Ici, aujourd'hui, grand ciel bleu, pas un nuage, et 29,5° sur la terrasse à l'ombre ! aaf aag aak

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/
avatar
doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Aurore le Mar 16 Aoû 2011 - 12:26

@Abraxas a écrit:Le pinaillage fait certainement avancer la science, mais il tue la politique. Ce que le GRIP (ou Sauver les Lettres) a reproduit, ce sont les éreintements des groupes gauchistes des années 70, quand les maos vomissaient les trotskards, qui se vomissaient entre eux. Et pendant ce temps-là, Giscard et Ponia prospéraient.

D'ailleurs, le seul point positif de la pensée pédago, c'est qu'elle a avancé comme un seul homme derrière Meirieu. Ce tas de minables a spontanément reconnu la supériorité (évidente, pour qui l'a fréquenté — et je l'ai beaucoup fréquenté) du chef, et ils se sont regroupés en masse. Les brillants esprits anti-pédagos (ou "républicains", ou ce que l'on veut) avaient tous vocation à être califes : très mauvaise analyse de la Société du spectacle, qui requiert une tête unique — c'est ce qui permet d'infiltrer tous les appareils d'Etat. C'est l'unique raison de l'échec — patent, et irréversible — des antipédagos. C'est aussi ce qui fait que je n'en parle plus qu'au passé — et Polony, qui partage mes analyses et réciproquement, aussi, puisqu'elle met les autres au futur dans son livre — ils en ont un, eux : Meirieu sera ministre d'une gauche re/décomposée, hosannah.

Ça ne m'intéresse plus. Il y a des combats politiques globaux plus stimulants.
L'analyse sur Meirieu et la désorganisation de ses adversaires me paraît irréfutable, mais alors votre fin me laisse pour le moins perplexe !
...Alors comme ça, les p'tits jeunes n'auraient plus qu'à courber l'échine ? Evil or Very Mad
avatar
Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par frankenstein le Mar 16 Aoû 2011 - 12:26

Et peut-être que la "maladie" est plus grave. Les élèves ne maîtrisent pas la lecture, c'est évident, mais c'est la même chose pour les autres disciplines. L'orthographe est abominable, disons que c'est lié à la lecture, mais la simple "graphie" ? Que dire des maths où un problème simple devient insurmontable, les quatre opérations ou même les tables de multiplication non sues? Que dire des "sciences" où l'on apprend strictement rien et où l'on mime faussement la démarche d'un "chercheur ! Que penser de la géographie, de l'histoire où l'Amérique du Sud devient la Corse, l'invention de l'imprimerie confondue avec une imprimante ? L'histoire de l'art où Beethoven est un chien ?
Voilà. Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Spinoza1670 le Mar 16 Aoû 2011 - 12:27

@doublecasquette a écrit:
Cripure a écrit:Et sinon, vous ne trouvez pas que finalement, août a bien compensé juillet ? Il fait beau, enfin !

Ah si ! Je partage entièrement votre opinion ! Ici, aujourd'hui, grand ciel bleu, pas un nuage, et 29,5° sur la terrasse à l'ombre ! aaf aag aak

Bah chez moi aussi il fait beau. Ceci dit, je suis un peu mort à cause de la nuit blanche. cafe Mais je me suis bien éclaté. Ca fait du bien de se prendre des tartes dans la g..., oh oui j'aime ça, fouettez-moi encore !!! Plus fort !

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Aurore le Mar 16 Aoû 2011 - 12:36

@doublecasquette a écrit:

Face à des collègues démunis, sans aucune bille, ou trouvant que les billes carrées qu'on leur fait utiliser depuis le début de leur carrière ne roulent vraiment pas assez rond pour eux et pour leurs élèves, ça a largement plus de poids que des tonnes de caractères alignés les uns derrière les autres (et encore pas toujours, à cause des notes de bas de page Wink ) pour démontrer que les vilains-pas-beaux-praticiens disent "globale et syllabique", là où il faudrait dire "non-méthode, idéovisuel, analytique-synthétique et synthétique") !

C'est ce que j'appelle le "circuit court". Face à la globalisation, il n'y a pas que dans le domaine de l'instruction publique que cette idée a peut-être un certain avenir...

Ce que vous faites est indispensable, et vous le faites admirablement. Mais cela ne suffit malheureusement pas.
Vous ne pouvez pas vous permettre de délaisser le terrain politique. Il faut à la fois un travail sur le terrain ET des porte-paroles audibles et crédibles, sachant qu'il est impossible pour une même personne de bien faire à la fois l'un et l'autre.
Si jamais les statuts des profs devaient bouger, avec le recrutement et notation directs par le CdE, la territorialisation, et si vous y ajoutez la "professionnalisation" de la formation, votre travail serait à 90% réduit à néant, et je parle en connaissance de cause. Franchement, un IPR embêtant serait de la rigolade par rapport à ce qui s'annonce. Il faut donc des personnes qui s'opposent à ces évolutions considérées comme "nécessaires" et "inévitables" par la plupart des imbéciles qui nous gouvernent.
avatar
Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Aurore le Mar 16 Aoû 2011 - 12:37

@frankenstein a écrit:Et peut-être que la "maladie" est plus grave. Les élèves ne maîtrisent pas la lecture, c'est évident, mais c'est la même chose pour les autres disciplines. L'orthographe est abominable, disons que c'est lié à la lecture, mais la simple "graphie" ? Que dire des maths où un problème simple devient insurmontable, les quatre opérations ou même les tables de multiplication non sues? Que dire des "sciences" où l'on apprend strictement rien et où l'on mime faussement la démarche d'un "chercheur ! Que penser de la géographie, de l'histoire où l'Amérique du Sud devient la Corse, l'invention de l'imprimerie confondue avec une imprimante ? L'histoire de l'art où Beethoven est un chien ?
Voilà. Rolling Eyes

topela
avatar
Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Natacha Polony - Ecole : Le pire est de plus en plus sûr (2011)

Message par Spinoza1670 le Mar 16 Aoû 2011 - 12:55

@frankenstein a écrit:Et peut-être que la "maladie" est plus grave. Les élèves ne maîtrisent pas la lecture, c'est évident, mais c'est la même chose pour les autres disciplines. L'orthographe est abominable, disons que c'est lié à la lecture, mais la simple "graphie" ? Que dire des maths où un problème simple devient insurmontable, les quatre opérations ou même les tables de multiplication non sues? Que dire des "sciences" où l'on apprend strictement rien et où l'on mime faussement la démarche d'un "chercheur ! Que penser de la géographie, de l'histoire où l'Amérique du Sud devient la Corse, l'invention de l'imprimerie confondue avec une imprimante ? L'histoire de l'art où Beethoven est un chien ?
Voilà. Rolling Eyes

Meirieu a une bonne solution : « On pourrait revenir à […], on pourrait revenir à […] On pourrait revenir à la loi de 89 qui pour moi n’est pas une loi scélérate, mais une excellente et bonne loi, qui a fait faire de gros progrès au système éducatif et qui, si elle est problématique c’est parce qu’elle n’a pas été appliquée. »

Mais pourquoi n'y avait-on pas pensé avant ?


débat Meirieu vs Brighelli (extrait) by ecolesinfo

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 28 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 23 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum