Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 21:57
Cripure
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:04
Cripure a écrit:
Pour les tableaux, il m'est arrivé de projeter un "Palette" : ça a au moins le mérite de proposer un discours sur le langage artistique. Mais pour la musique, ce n'est pas parce que je peux raconter la schizophrénie de Schumann à travers Florestan et Eusébius que je saurais, face à Lamartine, dire quoi que ce soit sur la Fantaisie op.17, le Carnaval ou les Papillons (et pourtant, nom de Zeus, quelle musique ! ca déchire vraiment sa race !). Bref, faire écouter sans rien dire ? Dire mal ? Zyva, la prise de tête ! Smile

Ou faire parler le prof de musique, peut-être ?
Sauf que celui-ci, durant la modeste heure dont il dispose, préfère faire chanter du Renaud ou du Bénabar...
Dommage...
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:11
Une autre question que je me pose : comment peut-on "voir un tableau" sans l'insérer dans une trame chronologique, et en privilégiant une approche essentiellement thématique (c'est en effet l'esprit des directives officielles). Les élèves finissent-ils par retenir quelque chose ? ne fait-on pas un peu trop confiance à leur "créativité" ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par User5899 le Ven 19 Aoû 2011 - 22:12
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
Pour les tableaux, il m'est arrivé de projeter un "Palette" : ça a au moins le mérite de proposer un discours sur le langage artistique. Mais pour la musique, ce n'est pas parce que je peux raconter la schizophrénie de Schumann à travers Florestan et Eusébius que je saurais, face à Lamartine, dire quoi que ce soit sur la Fantaisie op.17, le Carnaval ou les Papillons (et pourtant, nom de Zeus, quelle musique ! ca déchire vraiment sa race !). Bref, faire écouter sans rien dire ? Dire mal ? Zyva, la prise de tête ! Smile

Ou faire parler le prof de musique, peut-être ?
Sauf que celui-ci, durant la modeste heure dont il dispose, préfère faire chanter du Renaud ou du Bénabar...
Dommage...
Il n'y en a pas dans mon lycée. Sad
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:16
Cripure a écrit:
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
Pour les tableaux, il m'est arrivé de projeter un "Palette" : ça a au moins le mérite de proposer un discours sur le langage artistique. Mais pour la musique, ce n'est pas parce que je peux raconter la schizophrénie de Schumann à travers Florestan et Eusébius que je saurais, face à Lamartine, dire quoi que ce soit sur la Fantaisie op.17, le Carnaval ou les Papillons (et pourtant, nom de Zeus, quelle musique ! ca déchire vraiment sa race !). Bref, faire écouter sans rien dire ? Dire mal ? Zyva, la prise de tête ! Smile

Ou faire parler le prof de musique, peut-être ?
Sauf que celui-ci, durant la modeste heure dont il dispose, préfère faire chanter du Renaud ou du Bénabar...
Dommage...
Il n'y en a pas dans mon lycée. Sad

Il n'y en a pas dans la plupart des lycées, en fait. La musique, "ça ne sert à rien", et c'est autant de postes inutiles.
Cela dit, que font les profs de musique en collège ? et que disent les programmes ?
avatar
ysabel
Devin

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par ysabel le Ven 19 Aoû 2011 - 22:26
@olive-in-oil a écrit:
Nectarine a écrit:"Voir un tableau", c'est toujours mieux que de ne pas en voir du tout.

Bien sûr, personne ne contredira cela, mais on peut souhaiter que pour une enseignement auquel on confère de telles ambitions, on y mette un peu les moyens et qu'on fasse les choses correctement. Montrer pour montrer, sans vraiment comprendre, ressentir, comparer, voire critiquer... c'est comme si les vaches qui regardent passer les trains comprenaient quelque chose à la technologie d'Alstom ! Bon je provoque un peu car je suis simplement déçue que l'Hda ne soit pas davantage pris au sérieux et enseigné sérieusement.

Je ne vois pas comment je pourrais intégrer de la musique dans l'HDA puisque je n'y connais strictement rien (ma formation musicale remonte à mes années de 6e et 5e et était enseignée par la prof de SVT - comme on dit maintenant - on a bidouillé du pipeau durant ces deux années).
Pour les tableaux, comme c'est un sujet qui me plaît d'avantage, je sais qq bricoles, mais c'est bien insuffisant pour faire un cours... ( Au collège d'ailleurs, nous avions cours de "dessin"... j'ai juste eu la chance d'avoir une vraie prof d'art durant 3 ans/4 qui était géniale - en 5ème c'était une PEGC qui faisait aussi anglais et je ne sais plus quoi...)
La sculpture ! Twisted Evil je connais les grands sculpteurs mais ne connais rien à cet art !

Bref, on pourrait aussi dans ce cas me demander d'enseigner la physique...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par User5899 le Ven 19 Aoû 2011 - 22:27
Pour le plaisir Smile





Invité
Invité

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Invité le Ven 19 Aoû 2011 - 22:30
(Soupir)
Je viens juste de comprendre que quand on n'est pas de votre avis, il vaut mieux se taire.
Bon, je me coucherai moins conne ce soir.
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:32
@ysabel a écrit:

Bref, on pourrait aussi dans ce cas me demander d'enseigner la physique...

Ne t'inquiète pas, ça va venir très vite. Le ministre vient de faire spécialement le voyage en Finlande pour nous préparer tout ça... Twisted Evil
avatar
ysabel
Devin

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par ysabel le Ven 19 Aoû 2011 - 22:33
Nectarine a écrit:(Soupir)
Je viens juste de comprendre que quand on n'est pas de votre avis, il vaut mieux se taire.
Bon, je me coucherai moins conne ce soir.

Attends, tu dis-toi même que

j'ai fait une UV d'histoire de l'art dans mon parcours universitaire

cela veut dire que tu as qq connaissances fiables pour une initiation. Que dirais-tu si demain on te demandait d'initier les élèves à une langue que tu ne connais pas ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:35
@ysabel a écrit:
Nectarine a écrit:(Soupir)
Je viens juste de comprendre que quand on n'est pas de votre avis, il vaut mieux se taire.
Bon, je me coucherai moins conne ce soir.

Attends, tu dis-toi même que

j'ai fait une UV d'histoire de l'art dans mon parcours universitaire

cela veut dire que tu as qq connaissances fiables pour une initiation. Que dirais-tu si demain on te demandait d'initier les élèves à une langue que tu ne connais pas ?

Que c'est toujours mieux que rien du tout.
Qu'au moins, les élèves savent toujours que ça existe.
Que c'est une récréation pour les élèves.
je ne fais que citer... Wink


Dernière édition par Aurore le Ven 19 Aoû 2011 - 22:38, édité 1 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par User5899 le Ven 19 Aoû 2011 - 22:37
Nectarine a écrit:(Soupir)
Je viens juste de comprendre que quand on n'est pas de votre avis, il vaut mieux se taire.
Bon, je me coucherai moins conne ce soir.
Ah, ça, dès qu'on doute, le résultat ne se fait pas attendre Laughing Et je m'y connais, en être bardé de certitudes.
Bon, désolé, mais vous m'aviez tendu la perche.


Et sinon, Aurore, que diriez-vous d'une séquence habile avec les Contes d'Hoffmann mettant en scène le Kapelmeister Kreisler et les Kreisleriana de Schumann ? L'exemple type de la fausse bonne idée... Que dire sur ce morceau si on n'est pas musicien ? (et psychiatre...)
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Sam 20 Aoû 2011 - 5:38
Cripure a écrit:
Et sinon, Aurore, que diriez-vous d'une séquence habile avec les Contes d'Hoffmann mettant en scène le Kapelmeister Kreisler et les Kreisleriana de Schumann ? L'exemple type de la fausse bonne idée... Que dire sur ce morceau si on n'est pas musicien ? (et psychiatre...)

Que c'est "beau" (100% de chances d'avoir la bonne réponse ! Very Happy ), que c'est du classique car on entend du piano seul (pas comme dans la Star Ac'), mais que ce dernier fait des drôles de cabrioles qu'on n'entend pas dans la plupart des autres morceaux de piano (là, je suis optimiste, car il faut l'entendre et avoir une petite culture auditive, et c'est pas gagné !) Very Happy
Et que l'auteur est l'allemand Robert Schumann (1810-1856), un type très romantique (les filles de la classe apprécieront Wink ...) qui était très amoureux de sa Clara ("aimer, c'est ce qu'il y a de plus beau" Razz ). Bref, nous voilà bien avancés...



Imagine-t-on un cours de français où le prof, face à un texte littéraire, se dispense de faire une analyse grammaticale exhaustive du texte, n'aborde pas (ou si peu, et si superficiellement) les questions liées au vocabulaire, au sens et au contexte, ne tente pas d'articuler les deux plans (technique et interprétation) et se contente en tout et pour tout de "montrer" et de "sensibiliser", avec les dates de l'auteur et le titre de l’œuvre comme uniques informations tangibles délivrées aux élèves ? Faut-il réellement un prof pour en faire si peu (Luc, si tu me lis... ) ?
Imagine-t-on un cours de français où le même prof aurait en guise de qualification une simple UV de littérature (voire même de "remise à niveau" en orthographe, puisque le niveau actuel moyen des étudiants de fac est celui qu'on connaît), glanée il y a des années ? Et qu'il conçoive son cours en se contentant de pomper dans 2-3 bouquins, voire sur Wiki ?
L'HDA dans les conditions actuelles, c'est tout ça à la fois. Suis-je définitivement la seule à y voir le cheval de Troie de la bi(ou multi-)valence des profs à venir, et d'une réduction massive de postes se profilant par ce biais-là, moins visible et médiatique que d'autres ?
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Sam 20 Aoû 2011 - 6:00
Nectarine a écrit:montrer quelques tableaux, en se contentant de donner des indications biographiques et liées au mouvement pictural (ce n'est pas très difficile d'expliquer le romantisme à travers un tableau)

Rolling Eyes
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Thalia de G le Sam 20 Aoû 2011 - 6:27
On ne peut pas dire que l'HDA ait recueilli un consensus massif dans mon collège...

Je l'ai fait, c'était facile, parce que Claude Gueux de V. Hugo, Antigone d'Anouilh et Effroyables jardins de M. Quint entraient dans le thème de l'engagement ainsi que mon GT sur la poésie de la Résistance.

Mais... je l'ai fait parallèlement aux travaux de mes collègues d'Arts plastiques de musique et d'Histoire-géo, alors que l'esprit du machin voudrait que ce soit transdisciplinaire, et qu'il y ait une dynamique, un rapprochement possible entre les œuvres présentées à ce fameux examen.




_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Gryphe le Sam 20 Aoû 2011 - 7:20
Je passe en coup de vent, faudra pas me demander d'argumenter beaucoup...

Dans mon collège, on s'est lancé sans enthousiasme délirant, mais on l'a fait. L'épreuve d'histoire des arts cette année s'est très bien passée (et c'est rare que je sois contente de quelque chose). Les élèves ont travaillé. Les professeurs les ont guidés dans leur travail en préparant des sujets de leur matière, mais avec une potentialité d'"ouverture" vers d'autres matières.

Les notes données ont été tout sauf des notes "bonux". Cela correspondait vraiment au travail effectué.

Un seul élève n'a rien fait (sur une centaine), tous les autres se sont investis, dans un collège "moyen".

Un professeur s'est discrètement plaint de ne pas avoir été associé à l'équipe de préparation (français, histoire, arts pla, musique, documentaliste) ; du coup, pour l'an prochain, on envisage d'étendre à davantage de matières.

Bref, on recommence l'année prochaine... Very Happy

Nota : Par rapport à une des questions soulevées dans ce topic, force est de reconnaître que les sujets de musique ont rencontré moins de succès ; en revanche, nos "pires" élèves ont travaillé sur le slam. Vous allez hurler peut-être, mais c'est bien pratiquement la seule fois de l'année qu'on a réussi à les faire travailler sur quelque chose...

avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Aurore le Sam 20 Aoû 2011 - 7:32
@Gryphe a écrit:
Nota : Par rapport à une des questions soulevées dans ce topic, force est de reconnaître que les sujets de musique ont rencontré moins de succès ; en revanche, nos "pires" élèves ont travaillé sur le slam. Vous allez hurler peut-être, mais c'est bien pratiquement la seule fois de l'année qu'on a réussi à les faire travailler sur quelque chose...


C'est bien, tous les objectifs sont atteints :
- faire perdre leur temps aux élèves (autant ne rien faire),
- transformer les profs en Gentils-Animateurs-travaillant-en-équipe,
- décrédibiliser l'école,
...

A noter aussi le vocabulaire employé : les élèves "s'investissent", sont "sensibilisés", etc.
avatar
lebrudu84
Niveau 9

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par lebrudu84 le Sam 20 Aoû 2011 - 9:33
Petite expérience dans mon collège ZEP très très sensible de l'an dernier: nous avons fait ce que nous pouvions, sans direction précise, sans réunion d'ensemble; comme prévu, il y eut Guernica, l'affiche rouge + "Strophes pour se souvenir" d'Aragon, le Dictateur; seul problème, aucun critère concerté lors du passage à l'oral, notations allant du moyen au sublime (18?!) mais plutôt à la tête du client...Bref, copie à revoir!
En lycée, je compte autant utiliser la peinture - Delaroix, Degas, Manet, Monet: tout le XIXème va y passer grâce au Romantisme, Réalisme et au Naturalisme - que les films: je participais depuis des années à l'opération Collège au cinéma, j'espère qu'au Lycée elle se poursuivra; sinon, déjà des idées:
- Racine? Voyez St Cyr de Patricia Mazuy
- la cour, les privilèges, les Lumières? Ridicule de P.Leconte
- Nouveau Roman? des extraits de L'année dernière à Marienbad, ou Moderato Cantabile
- Fables? Voire la captation en DVD de la mise en scène de B. Wilson.

_________________
cheers Bravo, tu as saisi la différence entre l'auxiliaire "être" et l'auxiliaire "avoir"! veneration
avatar
ysabel
Devin

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par ysabel le Sam 20 Aoû 2011 - 9:56
@lebrudu84 a écrit:Petite expérience dans mon collège ZEP très très sensible de l'an dernier: nous avons fait ce que nous pouvions, sans direction précise, sans réunion d'ensemble; comme prévu, il y eut Guernica, l'affiche rouge + "Strophes pour se souvenir" d'Aragon, le Dictateur; seul problème, aucun critère concerté lors du passage à l'oral, notations allant du moyen au sublime (18?!) mais plutôt à la tête du client...Bref, copie à revoir!
En lycée, je compte autant utiliser la peinture - Delaroix, Degas, Manet, Monet: tout le XIXème va y passer grâce au Romantisme, Réalisme et au Naturalisme - que les films: je participais depuis des années à l'opération Collège au cinéma, j'espère qu'au Lycée elle se poursuivra; sinon, déjà des idées:
- Racine? Voyez St Cyr de Patricia Mazuy
- la cour, les privilèges, les Lumières? Ridicule de P.Leconte
- Nouveau Roman? des extraits de L'année dernière à Marienbad, ou Moderato Cantabile
- Fables? Voire la captation en DVD de la mise en scène de B. Wilson
.

Et quand comptes-tu faire de la littérature ? je te rappelle que les programmes sont énormes et le nombre d'heures/semaine ridicule...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par User5899 le Sam 20 Aoû 2011 - 9:58
@Gryphe a écrit:Je passe en coup de vent, faudra pas me demander d'argumenter beaucoup...

Dans mon collège, on s'est lancé sans enthousiasme délirant, mais on l'a fait. L'épreuve d'histoire des arts cette année s'est très bien passée (et c'est rare que je sois contente de quelque chose). Les élèves ont travaillé. Les professeurs les ont guidés dans leur travail en préparant des sujets de leur matière, mais avec une potentialité d'"ouverture" vers d'autres matières.

Les notes données ont été tout sauf des notes "bonux". Cela correspondait vraiment au travail effectué.

Un seul élève n'a rien fait (sur une centaine), tous les autres se sont investis, dans un collège "moyen".

Un professeur s'est discrètement plaint de ne pas avoir été associé à l'équipe de préparation (français, histoire, arts pla, musique, documentaliste) ; du coup, pour l'an prochain, on envisage d'étendre à davantage de matières.

Bref, on recommence l'année prochaine... Very Happy

Nota : Par rapport à une des questions soulevées dans ce topic, force est de reconnaître que les sujets de musique ont rencontré moins de succès ; en revanche, nos "pires" élèves ont travaillé sur le slam. Vous allez hurler peut-être, mais c'est bien pratiquement la seule fois de l'année qu'on a réussi à les faire travailler sur quelque chose...

Au moins le slam peut-il relever du français (j'entends comme discipline), ne serait-ce que par la quantité impressionnante de clichés et de lieux communs qu'il véhicule.
Pour le reste de votre message, je veux bien vous croire sur le sérieux de l'évaluation. Je doute en revanche nettement plus du sérieux des cours, non pas à cause de l'investissement personnel, mais à cause du risque que cet investissement se concrétise par un bavardage sur des supports divers. Enfin, tout ceci résulte de mon présupposé : un cours, ça ne consiste pas à faire s'agiter les élèves.
avatar
lebrudu84
Niveau 9

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par lebrudu84 le Sam 20 Aoû 2011 - 10:17
@ Ysabel, beh justement je vais faire en F° Smile ; je débute, donc je ne sais pas encore comment mon programme va se "dispatcher", en m'adaptant, je compte peut-être non pas à faire tout ça, mais au moins une ou deux analyses filmiques dans l'année, et deux ou trois tableaux... Suis-je vraiment trop optimiste?

_________________
cheers Bravo, tu as saisi la différence entre l'auxiliaire "être" et l'auxiliaire "avoir"! veneration
avatar
ysabel
Devin

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par ysabel le Sam 20 Aoû 2011 - 10:37
@lebrudu84 a écrit:@ Ysabel, beh justement je vais faire en F° Smile ; je débute, donc je ne sais pas encore comment mon programme va se "dispatcher", en m'adaptant, je compte peut-être non pas à faire tout ça, mais au moins une ou deux analyses filmiques dans l'année, et deux ou trois tableaux... Suis-je vraiment trop optimiste?

oui pour les analyses filmiques... voir un film/mise en scène prend une semaine de cours.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Contenu sponsorisé

Re: HDA : qu'y mettez-vous ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum