La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Zelda le Ven 26 Aoû 2011 - 7:49

Le Figaro, le 25/08/2011,
Les suppressions de postes rendent l'organisation des emplois du temps particulièrement complexe.

À dix jours de la rentrée scolaire, principaux et proviseurs ont réintégré leur établissement pour affiner les emplois du temps des élèves et des professeurs. L'exercice s'est avéré particulièrement complexe cette année en raison des 16.000 suppressions de postes prévues. Les chefs d'établissement ont donc dû ruser avec l'enveloppe que leur avait attribuée leur recteur d'académie ces derniers mois.

Valérie Marty, présidente de la Peep, la deuxième fédération de parents d'élèves du public, s'inquiète déjà «de ces collèges où l'on compte 30 enfants par classe et de ces classes de lycées qui atteignent 36 à 37 élèves». Le nombre d'élèves pas classe «ne devrait pas augmenter de façon exponentielle», relativise toutefois un principal de collège en Loire-Atlantique. C'est plutôt l'organisation des cours qui va être modifiée pour économiser des postes d'enseignants.


Certains dédoublements normalement prévus dans des disciplines expérimentales ne se feront pas. Des groupes de compétences en langue ne seront pas mis en place dans de nombreux établissements. Enfin, les deux heures d'accompagnement personnalisé instaurées dans le cadre de la réforme du lycée seront parfois annulées. La moitié des élèves d'une classe seront par exemple laissés «en autonomie», comprenez en salle de permanence, tandis que les autres bénéficieront d'un encadrement professoral. Les moyens de certains projets spécifiques, comme les «classes européennes», seront aussi rognés, affirme ainsi Catherine Petitot, proviseur à Toulon (Var) et secrétaire générale adjointe du Snpden, syndicat majoritaire des personnels de direction de l'Éducation nationale. «Dans certaines académies, des CAP ont fusionné, tels ceux d'agent de restauration et celui d'employé de vente», poursuit-elle. Si le lycée général «est relativement protégé dans les académies grâce à une réforme toujours en cours, ce n'est pas le cas du collège, ni du lycée professionnel».
Journée de grève en septembre

Dans l'enseignement primaire, le Snuipp, syndicat majoritaire des enseignants, pronostiquait jeudi une «rentrée difficile» avec 8967 postes supprimés en cette rentrée, alors que le nombre d'élèves augmente. Le syndicat n'a pas manqué de relever que, selon un sondage réalisé pour son compte par le CSA, 82% des Français estimaient que le non-remplacement d'un enseignant sur deux était «une mauvaise chose» et que 35% des Français pensaient que l'école et l'éducation étaient les sujets «les plus importants en France».

Les organisations de l'enseignement public prévoient déjà une journée de grève le 27 septembre pour protester contre les suppressions de postes. Ce sera une première occasion de compter les forces en présence en cette année d'élections syndicales. Pour la première fois, les quatre syndicats du privé devraient également participer aux manifestations dans le cadre d'une intersyndicale, a ­affirmé jeudi Bruno Lamour, secrétaire général de la FEP-CFDT, premier syndicat du privé. «C'est inédit», affirme-t-il. Quelque 63.400 élèves de plus sont attendus dans l'enseignement privé, qui n'échappe pas aux suppressions de postes.

Interrogé jeudi en marge d'un déplacement sur la question des suppressions de postes, Luc Chatel a affirmé que son ministère faisait des efforts, comme tous les autres, afin de maîtriser la dépense publique. «Le monde qui nous entoure est aujourd'hui très fragile et en crise. Nous faisons des efforts, mais avec discernement», a-t-il dit, évoquant, à la rentrée dernière, «la hausse de 10% des salaires» des enseignants débutants.

Zelda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Thalia de G le Ven 26 Aoû 2011 - 7:53

Je ris jaune !

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par JEMS le Ven 26 Aoû 2011 - 8:10

Grrrr mon café passe mal après ça !

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Clarianz le Ven 26 Aoû 2011 - 8:15

mais ils s'attendaient à quoi??

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par nuages le Ven 26 Aoû 2011 - 9:04

"les deux heures d'accompagnement personnalisé instaurées dans le cadre de la réforme du lycée seront parfois annulées"



Tout de même une bonne nouvelle au milieu de ces constatations prévisibles et consternantes (mais chez nous elles sont maintenues No )

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 9:13

@nuages a écrit:"les deux heures d'accompagnement personnalisé instaurées dans le cadre de la réforme du lycée seront parfois annulées"



Tout de même une bonne nouvelle au milieu de ces constatations prévisibles et consternantes (mais chez nous elles sont maintenues No )
comprendre: "annulées pour certains élèves" (pas pour les enseignants) Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par doublecasquette le Ven 26 Aoû 2011 - 9:35

Quoi ? Même le Figaro s'en rend compte ? L'heure est grave !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Daphné le Ven 26 Aoû 2011 - 10:04

@doublecasquette a écrit:Quoi ? Même le Figaro s'en rend compte ? L'heure est grave !

topela

Et certains parents vont peut-être commenecer à percuter............ scratch

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par mel93 le Ven 26 Aoû 2011 - 10:20

@doublecasquette a écrit:Quoi ? Même le Figaro s'en rend compte ? L'heure est grave !

+ 1

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 10:22

Après, il faut être honnête...En pourcentage, 16 000 postes sur un total de 900 000 , c'est même pas 2%. On parle des RASED comme s'ils étaient indispensables (alors qu'ils sont extrêmement coûteux et peu efficaces), on ne parle jamais du coût réel des réformes avortées, de l'utilisation réelle des sommes allouées aux inspections pour subventionner des "projets" ubuesques, des centaines de milliers d'heures perdues en réunions pédagogiques inutiles voire contre-productives, de la dispense d'heures de soutien pour les PE "maîtres formateurs" ou de leur paiement en heures supplémentaires.
A l'opposé, rien sur le blocage des salaires, le passage à l'ancienneté systématique des PE dès le 8° échelon, de la baisse de 40% de l'ISSR malgré la hausse considérable des frais de transport ety la péninibilité des remplacements...
Bon, j'arrête la liste, on risque d'avoir mal à la tête ! Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par ysabel le Ven 26 Aoû 2011 - 10:30

@frankenstein a écrit:Après, il faut être honnête...En pourcentage, 16 000 postes sur un total de 900 000 , c'est même pas 2%. On parle des RASED comme s'ils étaient indispensables (alors qu'ils sont extrêmement coûteux et peu efficaces), on ne parle jamais du coût réel des réformes avortées, de l'utilisation réelle des sommes allouées aux inspections pour subventionner des "projets" ubuesques, des centaines de milliers d'heures perdues en réunions pédagogiques inutiles voire contre-productives, de la dispense d'heures de soutien pour les PE "maîtres formateurs" ou de leur paiement en heures supplémentaires.
A l'opposé, rien sur le blocage des salaires, le passage à l'ancienneté systématique des PE dès le 8° échelon, de la baisse de 40% de l'ISSR malgré la hausse considérable des frais de transport ety la péninibilité des remplacements...
Bon, j'arrête la liste, on risque d'avoir mal à la tête ! Laughing

oui mais il y a le cumul... depuis le début des suppressions on approche des 100 000 postes sur les 7 dernières années.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Ruthven le Ven 26 Aoû 2011 - 10:30

@frankenstein a écrit:Après, il faut être honnête...En pourcentage, 16 000 postes sur un total de 900 000 , c'est même pas 2%.

Mais ce ne sont pas les premiers 16000, c'est la suppression cumulée d'année en année qui est problématique.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Ruthven le Ven 26 Aoû 2011 - 10:31

@ysabel a écrit:
oui mais il y a le cumul... depuis le début des suppressions on approche des 100 000 postes sur les 7 dernières années.

topela

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par teutonette le Ven 26 Aoû 2011 - 10:34

@Daphné a écrit:
@doublecasquette a écrit:Quoi ? Même le Figaro s'en rend compte ? L'heure est grave !

topela

Et certains parents vont peut-être commenecer à percuter............ scratch

Ben non, ils ne pensent qu'à nos 18h et râlent parce que soit disant on ne bosse pas à temps plein, feignasses que nous sommes ...

teutonette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Pseudo le Ven 26 Aoû 2011 - 10:50

Ca y est, la rentrée m'agace déjà...
Collègues documentalistes, faîte gaffe à vos abattis : vous, vous êtes là 30h00 minimum (plus en vous entubant sur les récrés, l'heure de demi-pension et touti quanti), les élèves sans profs mais qu'il faut caser, ça va être pour vous... Surtout qu'à la vie sco aussi il y a des suppressions de postes.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Jim Thompson le Ven 26 Aoû 2011 - 10:56

ça grogne ça grogne
même le figaro se rend compte des problèmes

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 11:19

@Ruthven a écrit:
@frankenstein a écrit:Après, il faut être honnête...En pourcentage, 16 000 postes sur un total de 900 000 , c'est même pas 2%.

Mais ce ne sont pas les premiers 16000, c'est la suppression cumulée d'année en année qui est problématique.
Considère aussi les variations démographiques, la non-scolarisation des moins de 3 ans. Puis on peut s'amuser à faire des comparaisons par classes, par communes...
Exemple pour être simple: Entre une classe de 20 élèves et une classe de 25, c'est 25% de différence. Pour les moyens alloués par élève il y a des différences de 1 à 10 selon les communes (soit 1000 % !!!).
Pour peu qu'il y ait des élèves difficiles (certains en valent 10 à eux seuls ! diable ), des primo-arrivants, des "enfants du voyage" ou une arrivée de réfugiés politiques en cours d'année (sans aucun moyen supplémentaire), je ne te dis pas la différence et la difficulté (ne serait-ce que pour leur fournir un bouquin ou de quoi écrire). Je ne sais pas si une autre profession accepterait de telles variations dans la réalité quotidienne pour voir son salaire inchangé ou plutôt diminué ! (un artisan, un commerçant ou une profession libérale qui a 10% de clients ou de chiffre d'affaires supplémentaire aura en gros 10% de salaire supplémentaire). Chez les enseignants, c'est des variations invraisemblables de pénibilité et de moyens alors que l'opinion semble considérer que l'école est un symbole d'égalité ! lol! affraid

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par gelsomina31 le Ven 26 Aoû 2011 - 13:05

@frankenstein a écrit:(...) On parle des RASED comme s'ils étaient indispensables (alors qu'ils sont extrêmement coûteux et peu efficaces) (...)

T'es gentil Frankenstein mais, après 5 ans de ZEP, je peux t'assurer que les RASED (en tout cas, ceux que j'ai connu), sont efficaces vu le peu de MOYENS (oups, j'ai écrit un gros mot! Twisted Evil ) qui leur sont alloués.
En tant qu'enseignante, j'appréhende un peu ma première année hors zep mais dans un secteur un peu sinistré, avec des élèves en grande difficultés et aucun membre du RASED pour m'aider. heu

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 14:15

@gelsomina31 a écrit:
@frankenstein a écrit:(...) On parle des RASED comme s'ils étaient indispensables (alors qu'ils sont extrêmement coûteux et peu efficaces) (...)

T'es gentil Frankenstein mais, après 5 ans de ZEP, je peux t'assurer que les RASED (en tout cas, ceux que j'ai connu), sont efficaces vu le peu de MOYENS (oups, j'ai écrit un gros mot! Twisted Evil ) qui leur sont alloués.
En tant qu'enseignante, j'appréhende un peu ma première année hors zep mais dans un secteur un peu sinistré, avec des élèves en grande difficultés et aucun membre du RASED pour m'aider. heu
5 ans c'est très peu pour apprécier... Je vais même plus loin, quand un élève est pris durant une heure ou deux avec le RASED, il loupe tout ce qui est fait en classe et se retrouve encore plus largué...Puis, par expérience, je peux t'affirmer que ceux qui prennent ces postes de RASED c'est pour être tranquille (regarde les barèmes). D'ailleurs, bcp ont refusé de rester RASED lorsque l'administration leur a proposé d'être rattaché à une seule école pour être plus efficace... (évidemment, il faut s'impliquer un peu plus. diable ). Autre chose, avec leur réunion-bilan, c'est des classes entières qui perdent plusieurs heures pour un seul élève (suivi par ailleurs en plus: cmpp,éducateur, psychiatre...)

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Jim Thompson le Ven 26 Aoû 2011 - 20:21

@frankenstein a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
@frankenstein a écrit:(...) On parle des RASED comme s'ils étaient indispensables (alors qu'ils sont extrêmement coûteux et peu efficaces) (...)

T'es gentil Frankenstein mais, après 5 ans de ZEP, je peux t'assurer que les RASED (en tout cas, ceux que j'ai connu), sont efficaces vu le peu de MOYENS (oups, j'ai écrit un gros mot! Twisted Evil ) qui leur sont alloués.
En tant qu'enseignante, j'appréhende un peu ma première année hors zep mais dans un secteur un peu sinistré, avec des élèves en grande difficultés et aucun membre du RASED pour m'aider. heu
5 ans c'est très peu pour apprécier... Je vais même plus loin, quand un élève est pris durant une heure ou deux avec le RASED, il loupe tout ce qui est fait en classe et se retrouve encore plus largué...Puis, par expérience, je peux t'affirmer que ceux qui prennent ces postes de RASED c'est pour être tranquille (regarde les barèmes). D'ailleurs, bcp ont refusé de rester RASED lorsque l'administration leur a proposé d'être rattaché à une seule école pour être plus efficace... (évidemment, il faut s'impliquer un peu plus. diable ). Autre chose, avec leur réunion-bilan, c'est des classes entières qui perdent plusieurs heures pour un seul élève (suivi par ailleurs en plus: cmpp,éducateur, psychiatre...)
Frankenstein est devenu pro gouvernement trop d'heures dans le labo!
suppressions +réforme = des classes de 35 à 36 en lycée quand même

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 21:53

Non, pas du tout pro-UMP ! Mais il faut aussi être honnête et réaliste, ces RASED, c'est du pipeau 9 fois sur 10 !Comment peut-on laisser des (jeunes) collègues se débrouiller avec des classes ingérables et laisser ces postes de RASED qui n'apportent rien ? C'est comme l'histoire de l'aide personnalisée, à laquelle je ne suis pas du tout favorable, pourquoi les maîtres du RASED, les maîtres formateurs et les conseillers péda en sont dispensés ? Le pire, c'est que ce sont les chantres de la pédagogie différenciée et individualisée !! Un comble quand même, non ? affraid
Réponse: ce sont les plus syndiqués à l'UNSA ou au SNUIpp donc les autres se taisent ... Suspect

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Jim Thompson le Ven 26 Aoû 2011 - 21:57

m'ouais, j'y connais rien au raased, à calais ça gueulait contre leurs suppressions
sinon dans l'article même la peep s'affole des classes surchargées c'est une bonne chose si nos revendications sont repris par la peep!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par Igniatius le Ven 26 Aoû 2011 - 22:33

@nuages a écrit:"les deux heures d'accompagnement personnalisé instaurées dans le cadre de la réforme du lycée seront parfois annulées"



Tout de même une bonne nouvelle au milieu de ces constatations prévisibles et consternantes (mais chez nous elles sont maintenues No )

Je suis d'accord avec toi sur l'inutilite de l'ap mais je ne me réjouis pas que son annulation ne se traduise pas par le retour des heures de vrais cours qu'ils nous ont piquées : ils nous refont le coup des TPE mais en un an !

Qu'ils nous rendent les heures bordel !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par frankenstein le Ven 26 Aoû 2011 - 22:45

@Jim Thompson a écrit:m'ouais, j'y connais rien au raased, à calais ça gueulait contre leurs suppressions
sinon dans l'article même la peep s'affole des classes surchargées c'est une bonne chose si nos revendications sont repris par la peep!
Tu verras qu'il n'y aura pas de classes plus surchargées que d'habitude dans le primaire. Ah, bien sûr, on va montrer du doigt les endroits où ce sera tendu (il y en a chaque rentrée) mais on n'entendra pas parler de celles où il y a moins d'élèves. C'est habituel. Je reste sur mes priorités: augmentation des salaires, révision des quotas pour le passage d'échelon et hors classe et abandon du livret de compétences. chevalier

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La rentrée: un casse-tête d'après le Figaro

Message par User5899 le Ven 26 Aoû 2011 - 22:51

@nuages a écrit:"les deux heures d'accompagnement personnalisé instaurées dans le cadre de la réforme du lycée seront parfois annulées"



Tout de même une bonne nouvelle au milieu de ces constatations prévisibles et consternantes (mais chez nous elles sont maintenues No )
Eh oui... Pfffff......................

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum