Elèves en difficulté

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elèves en difficulté

Message par cristal le Jeu 1 Sep 2011 - 11:48

Y a-t-il dans votre établissement des actions spécifiques pour les élèves en difficulté? Avec mon groupe de travail, nous devions réfléchir à des moyens pour les aider (voire les évaluer autrement Suspect )
Vous auriez quelques idées?

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 11:49

+ d'heures. Ou + d'encadrement. Ou + d'heures avec + d'encadrement.

Le reste, c'est du vent.

Et rappelons que modifier l'évaluation ne rend pas subitement l'élève meilleur : il est toujours en difficulté, mais on le voit moins. Ça s'appelle mentir.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par cristal le Jeu 1 Sep 2011 - 11:56

@Celeborn a écrit:
Et rappelons que modifier l'évaluation ne rend pas subitement l'élève meilleur : il est toujours en difficulté, mais on le voit moins. Ça s'appelle mentir.
J'aurais tendance à être d'accord avec toi.
Mes collègues (pas tous, matières confondues) parlent cependant de manque de motivation devant les notes désastreuses, l'échec. C'est vrai aussi...

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 12:22

@cristal a écrit:
Mes collègues (pas tous, matières confondues) parlent cependant de manque de motivation devant les notes désastreuses, l'échec. C'est vrai aussi...

Le travail sur la motivation peut se faire dans l'appréciation. Mais mentir sur l'évaluation, c'est très grave, à mon sens.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par JEMS le Jeu 1 Sep 2011 - 12:24

Ouai mais quand il n'y a rien dans la copie ? Je ne suis pas mère Thérésa, donc l'évaluation...

Les élèves en difficulté ont besoin d'un rythme lent que nous ne pouvons leur accorder dans nos cours, ils se braquent souvent vite et fort.
Le mieux c'est de les encadrer à côté. De les prendre en petit groupe, si possible à deux. Après, un élève en difficulté... c'est vaste. Cela peut toucher le cognitif, la non maîtrise de la langue... voire le psychique (mais là, nous sommes bien démunis).


Dernière édition par JEMS le Jeu 1 Sep 2011 - 12:25, édité 1 fois

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Provence le Jeu 1 Sep 2011 - 12:25

La motivation, c'est le mot à la mode pour désigner la volonté, avec une différence de taille: la volonté est personnelle alors qu'on semble attendre de la motivation qu'elle tombe du ciel. Ça m'agace vraiment (ce n'est pas contre toi, Cristal! Very Happy ) qu'on passe son temps à chercher à bidouiller des trucs comme si les professeurs étaient responsables du manque de travail des élèves. Et puis, ce qui m'agace aussi, c'est qu'on passe beaucoup de temps à se soucier des élèves en difficulté et qu'on risque d'oublier les autres, les moyens, les bons, les doués, qui méritent tout autant notre attention et nos efforts.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Letizuqui le Jeu 1 Sep 2011 - 12:33

Tout à fait d'accord avec toi Provence ! Le pire, c'est qu'on passe du temps à chercher le remède miracle tout en sachant qu'il n'y aura aucun moyen supplémentaire accordé ! En fin d'année dernière, avec mes collègues, nous avons trouvé des idées toutes plus lufoques les unes que les autres pour remotiver les élèves. C'était très drôle, on s'est lâché tout en sachant que rien ne serait réalisable !

Letizuqui
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Hermiony le Jeu 1 Sep 2011 - 12:39

@Provence a écrit:La motivation, c'est le mot à la mode pour désigner la volonté, avec une différence de taille: la volonté est personnelle alors qu'on semble attendre de la motivation qu'elle tombe du ciel. Ça m'agace vraiment (ce n'est pas contre toi, Cristal! Very Happy ) qu'on passe son temps à chercher à bidouiller des trucs comme si les professeurs étaient responsables du manque de travail des élèves. Et puis, ce qui m'agace aussi, c'est qu'on passe beaucoup de temps à se soucier des élèves en difficulté et qu'on risque d'oublier les autres, les moyens, les bons, les doués, qui méritent tout autant notre attention et nos efforts.

Tout à fait d'accord!!!
100% partante pour aider les élèves qui ont du mal, mais...il faudrait plus de temps ...et il faudrait que les élèves le veuillent. Or, ça n'est hélas pas souvent le cas.Et j'avoue que les autres, dans tout ça, on les laisse pas mal de côté, pensant souvent qu'ils parviendront à s'en sortir, quoi qu'il arrive...
Marre d'entendre "comment motiver les élèves"...Qu'ils commencent par se motiver eux-mêmes, que les parents les motivent et ensuite on verra...C'est toujours à nous de tout faire!

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Loubdalou le Jeu 1 Sep 2011 - 13:14

Oui, c'est sûr, sans moyens, les remèdes sont plutôt des bouts de scotch...

Sinon, sans changer leur note, j'envisage d'encourager ceux qui ont des difficultés via des interro bonus (où ça ne compte que si c'est au-dessus de la moyenne), ou bien encore quand ils foirent un devoir, ils ont fini très vite, donc ils auront fatalement une très mauvaise note, mais je vais sans doute tester le fait de leur donner un autre devoir à faire avec le cahier. Ce qui permettrait de retirer la difficulté de l'apprentissage, et d'éviter qu'ils ne fassent n'importe quoi pendant le reste de l'heure.

Mais de manière générale, je vais déjà un peu laisser de côté la pédagogie nulle qu'on m'a fait manger l'année dernière et revenir à des méthodes plus traditionnelles : apprentissage par cœur de poème, de saynètes, exercices de grammaire, dictées.

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Letizuqui le Jeu 1 Sep 2011 - 13:40

[quote="Loubdalou"] Sinon, sans changer leur note, j'envisage d'encourager ceux qui ont des difficultés via des interro bonus (où ça ne compte que si c'est au-dessus de la moyenne), ou bien encore quand ils foirent un devoir, ils ont fini très vite, donc ils auront fatalement une très mauvaise note, mais je vais sans doute tester le fait de leur donner un autre devoir à faire avec le cahier. Ce qui permettrait de retirer la difficulté de l'apprentissage, et d'éviter qu'ils ne fassent n'importe quoi pendant le reste de l'heure. [quote]

Bonne idée Loubdalou ! Sauf qu'il faut avoir une grande salle avec des places vides car il n'est pas question que son voisin de table puisse yeuter dans le cahier ! Cela mis à part, tu seras probablement confrontée aux protestations des autres élèves : "Et pourquoi lui il a le droit au cahier ? Moi aussi je veux prendre mon cahier, c'est pas juste, il va avoir une meilleure note que moi etc". Il faut donc que ton argumentation soit prête ! D'autres élèves moyens vont même peut-être se demander s'il est utile d'apprendre puisque s'ils finissent vite leur contrôle, il y aura un autre contrôle de la 2ème chance où il pourront accéder à leur cahier. Donc, bonne idée encore une fois mais à bien méditer !

Letizuqui
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 13:45

@Loubdalou a écrit:
Sinon, sans changer leur note, j'envisage d'encourager ceux qui ont des difficultés via des interro bonus (où ça ne compte que si c'est au-dessus de la moyenne), ou bien encore quand ils foirent un devoir, ils ont fini très vite, donc ils auront fatalement une très mauvaise note, mais je vais sans doute tester le fait de leur donner un autre devoir à faire avec le cahier.

« Bonjour Madame Loubdalou, je suis la mère/le père de Jessica, et je ne comprends pas pourquoi sa moyenne est plus basse que celle de Kévin. Il paraît que ce dernier bénéficie de devoirs de rattrapage. Pourquoi ma fille n'en bénéficie-t-elle pas elle aussi ? »

Pourquoi pas des trucs en +, pourquoi pas avec une "note motivante", mais qu'elle compte dans la moyenne me paraît injuste vis-à-vis de l'ensemble de la classe.


Dernière édition par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 14:05, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2011 - 13:58

Le problème est, je pense, à plusieurs niveaux.
Difficultés d'apprentissage parce que l'enfant n'a pas un environnement socio-culturel qui valorise et facilite les apprentissages. Là, je me sens un peu impuissante. Mais je ne gonfle pas les notes.
Difficultés d'ordre cognitif (les dys en particulier)avec des parents présents et attentifs. J'ai une attitude bienveillante et encourageante. Je ne surnote pas, mais j'accepte des aménagements.

Quoi qu'il en soit, j'ai souvent l'impression d'un cautère sur une jambe de bois quand je les vois arriver de la primaire avec des lacunes abyssales, malgré le travail de nos collègues PE

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Loubdalou le Jeu 1 Sep 2011 - 14:00

oui c'est vrai, c'est pas simple à gérer vis à vis de l'injustice...

Ou alors, il faut que je dise que ce second devoir comptera pour très peu... Et qu'il est très casse-pieds à faire. Et que si les parents ne sont pas contents, ils peuvent venir essayer de trouver une solution légale pour gérer les indécrottables qui ne veulent rien apprendre.

Il faut que les autres comprennent bien que ce n'est pas vraiment une deuxième chance, mais plutôt un exercice supplémentaire.

Mais il est très difficile de satisfaire les besoins de motivation des plus cancres tout en soignant le devoir de justice. Quid de la pédagogie différenciée ? Je n'ai pas eu de formation là-dessus alors je suis tout ouïe ...

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par JEMS le Jeu 1 Sep 2011 - 14:01

@Thalia de G a écrit:Le problème est, je pense, à plusieurs niveaux.
Difficultés d'apprentissage parce que l'enfant n'a pas un environnement socio-culturel qui valorise et facilite les apprentissages. Là, je me sens un peu impuissante. Mais je ne gonfle pas les notes.
Difficultés d'ordre cognitif (les dys en particulier)avec des parents présents et attentifs. J'ai une attitude bienveillante et encourageante. Je ne surnote pas, mais j'accepte des aménagements.

Quoi qu'il en soit, j'ai souvent l'impression d'un cautère sur une jambe de bois quand je les vois arriver de la primaire avec des lacunes abyssales, malgré le travail de nos collègues PE

... et tu n'as jamais eu de CAP !

Ce sont les 9 années qu'il faut revoir !

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Loubdalou le Jeu 1 Sep 2011 - 14:03

J'ai peur que si ce travail n'est pas noté, les cancres se disent que ça ne sert à rien, et que donc ils ne le feront pas, qu'ils préfèrent mettre le bazar. Car bien sûr, il ne faut pas oublier que virer un élève est une solution de dernier recours scratch

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2011 - 14:07

@JEMS a écrit:
... et tu n'as jamais eu de CAP !

Ce sont les 9 années qu'il faut revoir !
J'ai eu ! Je crois que j'ai quasiment tout eu.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 14:08

@Loubdalou a écrit:J'ai peur que si ce travail n'est pas noté, les cancres se disent que ça ne sert à rien, et que donc ils ne le feront pas, qu'ils préfèrent mettre le bazar. Car bien sûr, il ne faut pas oublier que virer un élève est une solution de dernier recours scratch

Attends, mais là, tu confonds deux choses : les élèves faibles et les élèves perturbateurs ! S'il fait le bazar, c'est punition, pas devoir de rattrapage (et ouste du cours, effectivement, si le besoin s'en fait sentir). Pour moi, les « élèves qui ne veulent rien apprendre » n'ont aucune raison d'avoir des aménagements qui leur donneraient de meilleures notes !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Provence le Jeu 1 Sep 2011 - 14:11

@Loubdalou a écrit:

Mais il est très difficile de satisfaire les besoins de motivation des plus cancres tout en soignant le devoir de justice.

Quels besoins de motivation? Les gamins sentent bien aussi qu'on les prend pour des idiots à leur donner des exos différents. Non seulement je pense que cela ne les pousse pas à travailler, mais je suis persuadée que la plupart des aménagements risquent de renforcer dans la tête de ces gamins l'idée qu'ils sont nuls. Quant à la pédagogie différenciée, elel n'a été inventée que pour faire croire que le redoublement était inutile...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2011 - 14:12

Oui mais, Celeborn, tu as suffisamment d'expérience pour savoir que les difficultés peuvent génèrer un comportement perturbateur, dit celle qui a eu cette année en 3è un illettré qui a fichu la m***e dans toutes les matières.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Loubdalou le Jeu 1 Sep 2011 - 14:13

Le pb, c'est quand ce sont les mêmes, ceux en difficulté et ceux qui mettent le bazar. Et s'ils mettent le bazar parce qu'ils sont en difficulté ?

Dans mon ancien bahut, il fallait gérer ce genre de cas, j'avais des classes de 19, parce que la moitié était en difficulté et le quart mettait en plus le bazar... Alors, comment faire ? Les punitions n'ont pas marché, et pourtant il y en a eu ! Le dialogue, pareil. L'exclusion aussi. Franchement, c'est quand même souvent lié pale

Loubdalou
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 14:13

@Thalia de G a écrit:Oui mais, Celeborn, tu as suffisamment d'expérience pour savoir que les difficultés peuvent génèrer un comportement perturbateur, dit celle qui a eu cette année en 3è un illettré qui a fichu la m***e dans toutes les matières.

Et dans ce cas, c'est "ouste du cours". C'est pas « mon petit chéri, on va te faire un devoir rien que pour toi. Tu veux un verre de lait et des Prince de LU, aussi ? »

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Provence le Jeu 1 Sep 2011 - 14:13

@Thalia de G a écrit:Oui mais, Celeborn, tu as suffisamment d'expérience pour savoir que les difficultés peuvent génèrer un comportement perturbateur, dit celle qui a eu cette année en 3è un illettré qui a fichu la m***e dans toutes les matières.

Et tu crois que si on lui donne du coloriage, il va rester sage?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Celeborn le Jeu 1 Sep 2011 - 14:14

@Loubdalou a écrit:Le pb, c'est quand ce sont les mêmes, ceux en difficulté et ceux qui mettent le bazar. Et s'ils mettent le bazar parce qu'ils sont en difficulté ?

Et ils seront toujours autant en difficulté même si tu "adaptes l'évaluation", car ils seront toujours aussi nuls.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Provence le Jeu 1 Sep 2011 - 14:15

@Loubdalou a écrit: Franchement, c'est quand même souvent lié pale

Oui, mais les prendre pour des cons, ça n'arrange rien.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves en difficulté

Message par Letizuqui le Jeu 1 Sep 2011 - 14:15

@Celeborn a écrit:
@Thalia de G a écrit:Oui mais, Celeborn, tu as suffisamment d'expérience pour savoir que les difficultés peuvent génèrer un comportement perturbateur, dit celle qui a eu cette année en 3è un illettré qui a fichu la m***e dans toutes les matières.

Et dans ce cas, c'est "ouste du cours". C'est pas « mon petit chéri, on va te faire un devoir rien que pour toi. Tu veux un verre de lait et des Prince de LU, aussi ? »

Encore faut-il que l'administration suive !

Letizuqui
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum