"Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le livre de Valérie Piau : "Les droits de l'élève"

Message par Emma3529 le Ven 23 Sep 2011 - 18:49

As-vous vu le livre de Valérie Piau ? http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/09/20092011Accueil.aspx#faitdujour

personnellement ça me fait frémir.

Emma3529
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Reine Margot le Ven 23 Sep 2011 - 18:53

il y a déjà des fils dessus, je crois... Wink

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Emma3529 le Dim 25 Sep 2011 - 17:00

Ah mince. J'avais fait une recherche avant de lancer le post mais je n'avais rien trouvé.

_________________
Prof de français en collège : 2 6ème, 1 4ème et 1 3ème !

Emma3529
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

"Les droits de l'élève" par une avocate

Message par kiwi le Lun 31 Oct 2011 - 9:01


Débat : "Les droits de l'élève" : Faut-il brûler le livre de Valérie Piau ?

Par François Jarraud
C'est le petit livre rouge des parents. Dans son ouvrage "Les droits de l'élève", l'avocate Valérie Piau explique quels sont les droits des enfants et des parents par rapport à la surveillance, aux sanctions, aux notes, aux décisions d'orientation, etc., bref, de tout ce qui fait la vie de classe. Elle ne se borne pas à expliquer mais fournit aussi des munitions : en l'occurrence des lettres types à envoyer au chef d'établissement, au directeur ou à l'inspecteur d'académie. Tout un arsenal imparable qui ne manquera pas d'avoir des effets dans les classes...

"Nous sollicitons par la présente l'annulation pure et simple du zéro que le professeur M ou Mme.... (nom du professeur) a mis (à notre enfant) de façon totalement illégale parce qu'il était absent lors du devoir sur table". Cette lettre là votre chef d'établissement pourrait bien la recevoir dès cette année. Ou alors une autre demandant de revenir sur une décision d'orientation. Ou une lettre au recteur pour lui demander de trouver rapidement une affectation convenable à un enfant ou un remplaçant pour faire cours. Avocate spécialisée dans le droit de l'éducation, V Piau a regroupé dans cet ouvrage les cas les plus fréquents et les documents qu'elle donne aux parents et les mises en demeure qu'elle envoie en leur nom...

En effet l'ouvrage indique aux parents ce qu'il faut faire quand les cours ne sont plus assurés. Mais aussi comment faire respecter le principe de gratuité par exemple lors des sorties. Comment définir les responsabilités en cas de défaut de surveillance ? Comment lutter contre le "scandale des sanitaires" ? Quels recours sont possibles contre une décision de conseil de classe ? Quelles punitions sont autorisées ? Comment éviter une exclusion lors d'un conseil de discipline ? Très pratique, l'ouvrage consacre la moitié de ses pages à des lettres types immédiatement recyclables dans l'établissement ou l'école de ses enfants.

Valérie Piau se garde pourtant bien de régler ses comptes avec l'éducation nationale. Certes l'ouvrage est destiné en premier lieu aux parents, nous a-t-elle expliqué. "Mais il est tout autant utile aux enseignants car la connaissance de la loi profite à tous. Un exemple typique c'est l'enfant qu'on exclut de sa classe et qui va dans le couloir. S'il n'y a pas de surveillant c'est la responsabilité de l'enseignant qui est engagée". V Piau trouve une autre justification à son livre : lutter contre le sentiment d' injustice que peuvent ressentir les élèves quand les décisions apparaissent arbitraires et la violence qu'il peut susciter.

C'est que l'Ecole reste une vraie machine à sanctions. V PIau rappelle quelques chiffres. 66% des collégiens ont été punis. Dans 39% des cas ils ont eu des colles et dans 29% des lignes à copier, une punition interdite depuis une décennie... Les trois quarts des collégiens pensent pourtant que les enseignants les plus autoritaires sont ceux qui punissent rarement...

Vers une judiciarisation de la vie scolaire ? V Piau s'en défend. "Je n'ai presque jamais assigné. Les parents ne cherchent pas à nourrir des contentieux. Ils veulent trouver des solutions à leurs problèmes". Pourtant les affaires ne manquent pas. C'est la demande croissante qui l'a amenée à s'intéresser à ce secteur du droit très mal connu.

Un vrai défi pour le système éducatif. Pendant très longtemps l'Ecole, comme institution, disait son droit. L'élève était considéré comme un être destiné à être affranchi par l'Ecole mais sans droits tant qu'il n'aurait pas atteint le but de son éducation. Si personne n'ignore que cette représentation s'est évanouie, la connaissance du droit et surtout des ses principes fondateurs n'est pas encore entrée dans l'Ecole. Les exemples abondent. Un exemple récent me vient à l'esprit : un enseignant amené à porter plainte contre son chef d'établissement qui l'a accusé publiquement de vol suite à la confiscation d'un téléphone portable. L'accusation était grave mais l'enseignant lui-même a obéi à une instruction illégale même si elle est inscrite au règlement intérieur.

Un livre utile. Contrairement à ce que semble penser V Piau, ce ne sont pas les circulaires qui sont capables de changer cette situation. L'impact des très récentes circulaires, par exemple, sera loin d' être immédiat. La base du droit reste un contrat et ce sont les résistances des acteurs du contrat qui le font évoluer. Il a fallu mai 68 pour que les pratiques changent dans les établissements. A une autre échelle, le livre de V Piau, par les problèmes qu'il va générer, parce qu' il est pratique, peut faire évoluer la vie dans les établissements. Certes il va peut-être amener la machine scolaire à justifier davantage ses décisions. Mais il sera aussi utilisé par les parents pour obtenir le remplacement des enseignants ou des toilettes décentes. A l'Ecole comme ailleurs c'est la loi qui affranchit.

Valérie Piau, Les droits de l'élève, à l'école, au collège, au lycée, François Bourin éditeur, Paris 2011, 216p.

Le sommaire

http://www.bourin-editeur.fr/livre/les-droits-de-l-e[...]




http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/leleve/Pages/2011/125_1.aspx


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Iphigénie le Lun 31 Oct 2011 - 9:25

c'est devenu un fléau en Italie, cette histoire: il faut le voir sur un plan commercial, ça fait du boulot pour les avocats, qui sont très nombreux aujourd'hui et peinent parfois à finir leur mois.(chez Bourin- éditeur: Very Happy c'est très ciblé, ce bouquin)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Abraxas le Lun 31 Oct 2011 - 12:40

Un livre utile, dit ce nul de François Jarraud…

Qui s'étonnera d'apprendre qu'il est le rédac-chef du Café pédagogique — qui vous apprend tous les jours ce qu'il faut faire en classe pour être con/forme…


Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Hannibal le Lun 31 Oct 2011 - 12:44

A partir du moment où il y a des lois, on les respecte. Si on n'en est pas content, on vote pour des gens prêts à les changer.

Si la loi donne la possibilité aux gens d'engager des actions judiciaires pour des queues de cerises, il est inutile de se plaindre qu'ils aient la sottise de le faire. Si les gens étaient parfaits, on n'aurait pas besoin de lois.

Les mêmes profs prêts à hurler à l'abus de pouvoir quand leur chef d'établissement ou je ne sais qui d'autre outrepasse si peu que ce soit les bornes de son autorité, poussent des cris d'orfraie quand il s'agit de réagir à leurs propres abus.

J'en reste donc à l'idée qu'on n'a rien à redouter à partir du moment où on connaît la loi, fût-elle mesquine ou vétilleuse, et où on la respecte.
Ce bouquin, après tout, il pourrait aussi être utile aussi aux profs, surtout quand ils prétendent donner des leçons de civisme.


_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par John le Lun 31 Oct 2011 - 12:46

Si la loi donne la possibilité aux gens d'engager des actions judiciaires pour des queues de cerises, il est inutile de se plaindre qu'ils aient la sottise de le faire.
A 35€ la procédure, cette phrase est déjà un peu fausse.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Celadon le Lun 31 Oct 2011 - 12:59

Il a bien fallu spécifier sur les notices d'utilisation des micro-ondes qu'on ne pouvait pas y mettre sécher son chat. Sinon, il y en a qui y ont fait éclater le leur. Il est donc indispensable de baliser la route aux parents procéduriers, faute de quoi ils intenteraient des procès pour n'importe quoi... Là au moins c'est clair.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par ADRIANA le Lun 31 Oct 2011 - 13:43

@Abraxas a écrit:Un livre utile, dit ce nul de François Jarraud…

Qui s'étonnera d'apprendre qu'il est le rédac-chef du Café pédagogique — qui vous apprend tous les jours ce qu'il faut faire en classe pour être con/forme…


Oui, il est toujours là pour dire comment faire et prôner un "travailler en équipe "pour les "profs", une "égalité" de pacotille pour les élèves, et un éternel "travailler autrement"... Ce site est parfois la bible des Chefs d'établissement. C'est désespérant! No

ADRIANA
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par pk le Lun 31 Oct 2011 - 14:14

A force de "travailler autrement", on finit à un moment par travailler comme avant. cheers

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Thalia de G le Lun 31 Oct 2011 - 14:15

@pk a écrit:A force de "travailler autrement", on finit à un moment par travailler comme avant. cheers
Yes ! Razz

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par ADRIANA le Lun 31 Oct 2011 - 16:18

@pk a écrit:A force de "travailler autrement", on finit à un moment par travailler comme avant. cheers

Excellent! yesyes

ADRIANA
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par kiwi le Lun 31 Oct 2011 - 18:43


Oups!!! Je n'avais pas vu... Embarassed Embarassed Embarassed

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par liliepingouin le Lun 31 Oct 2011 - 21:06

@Hannibal a écrit:A partir du moment où il y a des lois, on les respecte. Si on n'en est pas content, on vote pour des gens prêts à les changer.

Si la loi donne la possibilité aux gens d'engager des actions judiciaires pour des queues de cerises, il est inutile de se plaindre qu'ils aient la sottise de le faire. Si les gens étaient parfaits, on n'aurait pas besoin de lois.

Les mêmes profs prêts à hurler à l'abus de pouvoir quand leur chef d'établissement ou je ne sais qui d'autre outrepasse si peu que ce soit les bornes de son autorité, poussent des cris d'orfraie quand il s'agit de réagir à leurs propres abus.

J'en reste donc à l'idée qu'on n'a rien à redouter à partir du moment où on connaît la loi, fût-elle mesquine ou vétilleuse, et où on la respecte.
Ce bouquin, après tout, il pourrait aussi être utile aussi aux profs, surtout quand ils prétendent donner des leçons de civisme.


Une vieille loi française qui n'a jamais été abrogée interdit aux femmes de porter un pantalon.
La loi interdit d'ouvrir sa porte à quelqu'un en situation irrégulière.
Toutes les lois ne sont pas bonnes à respecter au sens strict. Et on ne peut pas les changer tout seul.
Respecter les règles oui, mais dans plein de situations particulières, tout est plus compliqué...

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Hannibal le Lun 31 Oct 2011 - 22:18

@liliepingouin a écrit:
Une vieille loi française qui n'a jamais été abrogée interdit aux femmes de porter un pantalon.
La loi interdit d'ouvrir sa porte à quelqu'un en situation irrégulière.
Toutes les lois ne sont pas bonnes à respecter au sens strict. Et on ne peut pas les changer tout seul.
Respecter les règles oui, mais dans plein de situations particulières, tout est plus compliqué...

Ben portez plainte si ça vous chante.
Moi je trouve les femmes plus jolies en robe de toutes façons Very Happy
Mais l'intérêt des lois, si j'y comprends quelque chose, c'est bien qu'on ne les change pas tout seul.


Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Condorcet le Mar 1 Nov 2011 - 1:37

@liliepingouin a écrit:
@Hannibal a écrit:A partir du moment où il y a des lois, on les respecte. Si on n'en est pas content, on vote pour des gens prêts à les changer.

Si la loi donne la possibilité aux gens d'engager des actions judiciaires pour des queues de cerises, il est inutile de se plaindre qu'ils aient la sottise de le faire. Si les gens étaient parfaits, on n'aurait pas besoin de lois.

Les mêmes profs prêts à hurler à l'abus de pouvoir quand leur chef d'établissement ou je ne sais qui d'autre outrepasse si peu que ce soit les bornes de son autorité, poussent des cris d'orfraie quand il s'agit de réagir à leurs propres abus.

J'en reste donc à l'idée qu'on n'a rien à redouter à partir du moment où on connaît la loi, fût-elle mesquine ou vétilleuse, et où on la respecte.
Ce bouquin, après tout, il pourrait aussi être utile aussi aux profs, surtout quand ils prétendent donner des leçons de civisme.


Une vieille loi française qui n'a jamais été abrogée interdit aux femmes de porter un pantalon.
La loi interdit d'ouvrir sa porte à quelqu'un en situation irrégulière.
Toutes les lois ne sont pas bonnes à respecter au sens strict. Et on ne peut pas les changer tout seul.
Respecter les règles oui, mais dans plein de situations particulières, tout est plus compliqué...

http://www.senat.fr/leg/ppl10-602.html

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Condorcet le Mar 1 Nov 2011 - 1:38

@liliepingouin a écrit:
@Hannibal a écrit:A partir du moment où il y a des lois, on les respecte. Si on n'en est pas content, on vote pour des gens prêts à les changer.

Si la loi donne la possibilité aux gens d'engager des actions judiciaires pour des queues de cerises, il est inutile de se plaindre qu'ils aient la sottise de le faire. Si les gens étaient parfaits, on n'aurait pas besoin de lois.

Les mêmes profs prêts à hurler à l'abus de pouvoir quand leur chef d'établissement ou je ne sais qui d'autre outrepasse si peu que ce soit les bornes de son autorité, poussent des cris d'orfraie quand il s'agit de réagir à leurs propres abus.

J'en reste donc à l'idée qu'on n'a rien à redouter à partir du moment où on connaît la loi, fût-elle mesquine ou vétilleuse, et où on la respecte.
Ce bouquin, après tout, il pourrait aussi être utile aussi aux profs, surtout quand ils prétendent donner des leçons de civisme.


Une vieille loi française qui n'a jamais été abrogée interdit aux femmes de porter un pantalon.
La loi interdit d'ouvrir sa porte à quelqu'un en situation irrégulière.
Toutes les lois ne sont pas bonnes à respecter au sens strict. Et on ne peut pas les changer tout seul.
Respecter les règles oui, mais dans plein de situations particulières, tout est plus compliqué...

La différence entre le légal (droit positif) et le légitime (droit naturel) est parfois grande. topela veneration

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Hannibal le Mar 1 Nov 2011 - 11:30

Ah mais chacun est libre d'enfreindre ou non les lois, et c'est même parfois légitime, quoique illégal.

Mais dans ce cas, si on vit en démocratie, on accepte de répondre des infractions que l'on commet, tant qu'on n'a pas convaincu ses concitoyens de modifier les lois.




Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par victor44 le Mer 2 Nov 2011 - 21:27

@Abraxas a écrit:Un livre utile, dit ce nul de François Jarraud…

Qui s'étonnera d'apprendre qu'il est le rédac-chef du Café pédagogique — qui vous apprend tous les jours ce qu'il faut faire en classe pour être con/forme…


très constructif!!

Ce bouquin je l'ai lu après le passage de Valérie Piau sur france culture
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-l%E2%80%99apprentissage-de-la-lecture-des-avocats-dans-les-conflits-scolaires-2011-1
Franchement y a pas de quoi fouetter un chat.

Si je résume la pensée de certains: quel scandale qu'on ait à respecter la loi!! Et quiconque trouve normal qu'on s'en soucie n'est qu'un pauvre nul. C'est digne de benali comme ouverture d'esprit!!

J'ai fait google, les journaliste du monde, de l'étudiant de france infos sont donc nuls aussi?

Je pense (je suis donc nul moi aussi) que le livre est effectivement utile, au delà des sanctions illégales, il dénonce le non remplacement des profs, le manque d'hygiene dans les établissements, le caractère autoritaire de certains chefs, ... Ces débats sont-ils sans intéret?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Celeborn le Mer 2 Nov 2011 - 21:43

@victor44 a écrit:C'est digne de benali comme ouverture d'esprit!!
Vous, au moins, vous avez l'art de la litote…

Je pense (je suis donc nul moi aussi) que le livre est effectivement utile, au delà des sanctions illégales, il dénonce le non remplacement des profs, le manque d'hygiene dans les établissements, le caractère autoritaire de certains chefs, ... Ces débats sont-ils sans intéret?
On sait très bien que ce n'est pas cela que l'on retient du livre.

Maintenant, là où je suis d'accord avec vous, c'est que connaître la loi, c'est effectivement bien. Ça devrait d'ailleurs faire partie de la formation des professeurs (et pas sur le mode "j'vous l'dis donc c'est vrai" d'un random formateur, mais avec des professionnels du droit). Moi, c'est ma principale qui m'a appris que je n'avais pas le droit de prendre le carnet de correspondance dans le sac d'un élève. J'aurais aimé qu'on me l'apprenne avant d'être confronté à la situation.

Là où ça me gêne davantage, c'est que la judiciarisation de la société est une plaie (à commencer pour la justice elle-même), et que la judiciarisation de l'école est une catastrophe pour le rapport tripartite prof/parent/élève. La publication de tels livres est un coup supplémentaire porté à l'image déjà fort dégradée des enseignants. Les parents ch… vont pouvoir vérifier si chaque acte de l'enseignant est bien conforme, et faire de jolies lettres en cas de choses qui sont le plus souvent des maladresses, qui généralement ne portent pas à conséquence, et qui au pire se règlent 99% du temps par une simple discussion à bâtons rompus.


Dernière édition par Celeborn le Jeu 3 Nov 2011 - 6:10, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Hannibal le Mer 2 Nov 2011 - 22:36

@Celeborn a écrit: la judiciarisation de la société est une plaie (à commencer pour la justice elle-même),

Là-dessus, aucun doute. (Mais que voulez-vous, les gens sont comme ils sont, et on ne les refait pas...)


@Celeborn a écrit:Les parents ch… vont pouvoir vérifier si chaque acte de l'enseignant est bien conforme, et faire de jolies lettres en cas de choses qui sont le plus souvent des maladresses, qui généralement ne portent pas à conséquence, et qui au pire se règlent 99% du temps par une simple discussion à bâtons rompus.
En même temps, les parents ch... l'étaient de toutes façons sans le livre, et ce sont justement les 1% avec qui la discussion n'avance à rien. Wink

P.S. La seule espèce de formation intéressante que j'aie reçue et trouvée fort utile était justement la visite d'un conférencier juriste, venu nous exposer les fautes à ne point faire dans notre profession, et nous prévenir de cette judiciarisation croissante de la société. Ce n'était évidemment pas dans le cadre de l'IUFM, puisque c'était intéressant et fait avec compétence.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Condorcet le Mer 2 Nov 2011 - 23:34

@Hannibal a écrit:Ah mais chacun est libre d'enfreindre ou non les lois, et c'est même parfois légitime, quoique illégal.

Mais dans ce cas, si on vit en démocratie, on accepte de répondre des infractions que l'on commet, tant qu'on n'a pas convaincu ses concitoyens de modifier les lois.


Principe éminemment contestable. On n'est pas libre d'enfreindre les lois puisqu'on peut vous enfermer pour les avoir violées !!! diable

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Ronin le Mer 2 Nov 2011 - 23:36

"Ce n'était évidemment pas dans le cadre de l'IUFM, puisque c'était intéressant et fait avec compétence. " lol! lol! lol!

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les droits de l'élève" de Valérie Piau : Comment utiliser la loi contre les profs

Message par Sowandi le Jeu 3 Nov 2011 - 1:41

@pk a écrit:A force de "travailler autrement", on finit à un moment par travailler comme avant. cheers

ou par ne plus travailler du tout !

Sowandi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum