Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

sensualité pieds / cheville

par Saraswati le Mer 3 Déc 2008 - 17:22
non, il ne s'agit pas d'un message à tendance SM...
En fait je suis en train de taper la correction d'une question sur corpus, et il s'agissait de montrer la sensualité dans le poème "Elle était déchaussée" d'Hugo (entre autres).
Pouvez-vous me confirmer qu'au XIXe le pied, la cheville étaient des parties du corps d'une sensualité extrême, et que leur vue faisait défaillir les messieurs ?

(ou c'est moi qui invente ?) Je cherche une preuve !
Merci ! Smile
avatar
Ruthven
Monarque

Re: sensualité pieds / cheville

par Ruthven le Mer 3 Déc 2008 - 17:54
Le pied et la cheville ont toujours été érotisés; si tu veux rire un peu, tu peux lire , W. Rossi, Erotisme du pied et de la chaussure, Petite Bibliothèque Payot. C'est plein d'anecdotes croustillantes sur la podoérotomanie, et cela fait bien rire les élèves en cours (enfin au lycée, parce qu'en collège, il vaut mieux éviter).
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: sensualité pieds / cheville

par Saraswati le Mer 3 Déc 2008 - 17:59
Bon ben ça va alors, j'ai mis ça dans le corrigé :

"Cette sensualité est mise en évidence par la description des gestes de la jeune femme qui éveillent les sens, comme le fait qu’elle soit « pieds nus » chez Hugo (v.2), elle essuie « ses pieds à l’herbe de la rive » (v.9) et communie avec la nature, d’autant que le pied, la cheville sont d’ordinaire cachés par les femmes à cette époque, les montrer relève donc d’un acte sensuel, voire de provocation érotique. "

On ne va pas me traiter de perverse ?!
avatar
Ruthven
Monarque

Re: sensualité pieds / cheville

par Ruthven le Mer 3 Déc 2008 - 19:27
@Saraswati a écrit:On ne va pas me traiter de perverse ?!

Que celui qui n'a jamais péché te jette la première pierre! Very Happy

Il ne faut pas exagérer, ce que tu écris est plus que sobre et joliment dit ; je fais, quand j'étudie le désir, un cours sur la dialectique du regard, de la caresse et du baiser, vingt fois plus carabiné que cela, et les élèves ne sont pas choqués du tout, y compris ceux de la droite traditionnaliste catholique.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: sensualité pieds / cheville

par Abraxas le Mer 3 Déc 2008 - 19:38
Musset, Namouna

"Mais comment se fait-il, madame, que l'on dise
Que vous avez la jambe et la poitrine bien ?
Comment le dirait-on si l'on n'en savait rien ?

Madame allèguera qu'elle monte en berline,
Qu'elle a apssé des ponts quand il faisait du vent,
Que, quand on voit le pied, la jambe se devine,
Et tout le monde sait qu'elle a le pied charmant…"

Même détails "surprenants" (puisqu'elle est censée être un homme) dans Mademoiselle de Maupin.

Les pieds (et les mains) devaient être petits, et les articulations fines (signe d'aristocratie : d'où la provocation que constituent certaines paysannes robustes de Courbet).
On peut d'ailleurs lire les tableaux de l'époque (Ingres, apr exemple) selon ce code : si on montre la cheville, c'est une provocation.
Et pour la petite histoire, Raimu exigeait d'avoir des partenaires féminines qui chaussaient au maximum du 36.

Ruthven, comment savez-vous que vos élèves appartiennent à "la droite traditionnaliste catholique" ? Ils ont un certificat sur le front ?
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: sensualité pieds / cheville

par Saraswati le Mer 3 Déc 2008 - 19:45
merci !
avatar
Ruthven
Monarque

Re: sensualité pieds / cheville

par Ruthven le Mer 3 Déc 2008 - 20:01
@Abraxas a écrit:
Ruthven, comment savez-vous que vos élèves appartiennent à "la droite traditionnaliste catholique" ? Ils ont un certificat sur le front ?

Presque... Je pousse mes élèves à développer clairement les présupposés à partir desquels ils pensent; du coup, leur horizon idéologique saute aux yeux quand les sujets appellent un engagement clair (du type : si Dieu n'existe pas, tout est-il permis? ou encore L'homme est-il un être à part dans la nature?).
Quand un élève oppose à ma présentation de la sainteté à travers l'exemple d'Antoine qui rejoint, à la limite, la barbarie, en me donnant comme exemple de saint le "saint curé d'Ars" (véridique), il y a peu de chance qu'il soit un membre actif d'une fédération anarchiste...
Je leur fais lire des extraits de l'Antéchrist de Nietzsche quand je traite de la religion, et cela suscite là encore un questionnement révélateur.
Ce qui est admirable avec ces élèves, c'est que j'ai beau raconter les pires horreurs, ils ne m'en veulent pas et accrochent sans problème au cours.
avatar
John
Médiateur

Re: sensualité pieds / cheville

par John le Mer 3 Déc 2008 - 20:12
Pouvez-vous me confirmer qu'au XIXe le pied, la cheville étaient des parties du corps d'une sensualité extrême, et que leur vue faisait défaillir les messieurs ?

Oui, et c'est présent aussi dans "Je ne songeais pas à Rose ; Rose au bois vint avec moi", juste après dans les Contemplations.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: sensualité pieds / cheville

par Saraswati le Mer 3 Déc 2008 - 20:39
@John a écrit:Oui, et c'est présent aussi dans "Je ne songeais pas à Rose ; Rose au bois vint avec moi", juste après dans les Contemplations.
oui je l'avais étudié l'an dernier en 4e et j'en avais parlé, les élèves ne m'avaient pas crue !! forcément à cet âge les pieds, ça ne leur évoque que des mauvaises odeurs ! alors bon, leur faire comprendre que c'est érotique ! Rolling Eyes
Pourvu que mes 1ères n'aient pas la même réaction... c'est pour ça que je voulais être vraiment sûre !
avatar
bibliominis
Habitué du forum

Re: sensualité pieds / cheville

par bibliominis le Ven 5 Déc 2008 - 19:03
Marivaux, La vie de Marianne (elle se foule la cheville et rencontre son premier et unique amour). La narratrice raconte ses Mémoires. Elle est sortie de sa basse condition grâce à sa cheville ...
avatar
retraitée
Vénérable

Re: sensualité pieds / cheville

par retraitée le Mer 10 Déc 2008 - 14:22
@Saraswati a écrit:non, il ne s'agit pas d'un message à tendance SM...
En fait je suis en train de taper la correction d'une question sur corpus, et il s'agissait de montrer la sensualité dans le poème "Elle était déchaussée" d'Hugo (entre autres).
Pouvez-vous me confirmer qu'au XIXe le pied, la cheville étaient des parties du corps d'une sensualité extrême, et que leur vue faisait défaillir les messieurs ?

(ou c'est moi qui invente ?) Je cherche une preuve !
Merci ! Smile
N'oubliez pas Cendrillon!
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: sensualité pieds / cheville

par Saraswati le Mer 10 Déc 2008 - 14:58
Merci à tous !
Contenu sponsorisé

Re: sensualité pieds / cheville

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum