Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
annacamille
Niveau 6

la question de l'homme blabla

par annacamille le Lun 5 Sep 2011 - 20:12
question "pratique"...est-ce que dans vos lectures analytiques sur "la question de l'homme", il y aura forcément un "point", un "axe", une dominante genre "quelle image de l'homme nous est donnée dans ce texte ?" "quelle vision de l'homme transparait à travers ces quelques lignes" etc...je sais, c'est un peu technique, mais bon, ça me turlupine un peu cette question de l'homme!
avatar
ysabel
Devin

Re: la question de l'homme blabla

par ysabel le Lun 5 Sep 2011 - 20:17
pfff ! te casse pas la tête pour ce genre d'ânerie...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: la question de l'homme blabla

par User5899 le Lun 5 Sep 2011 - 21:09
@ysabel a écrit:pfff ! te casse pas la tête pour ce genre d'ânerie...
+1
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: la question de l'homme blabla

par Azad le Lun 5 Sep 2011 - 21:33
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:pfff ! te casse pas la tête pour ce genre d'ânerie...
+1

+2
avatar
Ruthven
Monarque

Re: la question de l'homme blabla

par Ruthven le Lun 5 Sep 2011 - 21:34
Pourquoi alors appelez-vous cela "la question de l'homme"? Question naïve (et perfide) de philosophe ... Si vous ne traitez pas dans votre analyse du fond même du texte, de quoi faut-il parler ?
avatar
ysabel
Devin

Re: la question de l'homme blabla

par ysabel le Lun 5 Sep 2011 - 21:35
Bah, ce n'est pas nous, ce sont les IO...

pompeux et creux puisque toute la littérature parle de l'homme... Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: la question de l'homme blabla

par Hannibal le Lun 5 Sep 2011 - 21:40
@Ruthven a écrit:Pourquoi alors appelez-vous cela "la question de l'homme"? Question naïve (et perfide) de philosophe ... Si vous ne traitez pas dans votre analyse du fond même du texte, de quoi faut-il parler ?

Disons qu'on travaille rarement sur l'Histoire naturelle de Buffon pour l'argumentation...

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: la question de l'homme blabla

par User5899 le Lun 5 Sep 2011 - 22:06
@Ruthven a écrit:Pourquoi alors appelez-vous cela "la question de l'homme"? Question naïve (et perfide) de philosophe ... Si vous ne traitez pas dans votre analyse du fond même du texte, de quoi faut-il parler ?
C'est le point pervers du programme : une entrée purement technique (l'argumentation) par le biais d'un intitulé fourre-tout ("la question de l'homme"). Je suis un peu bête, sinon je ferais un autre métier, mais LA question de l'homme, je ne sais pas ce que c'est. Et parler de l'homme seulement par le biais de l'argumentation... Je ne sais pas vraiment comment faire. La question posée concerne je pense surtout l'habillage métalinguistique du descriptif de Bac. Comme Ysabel, je suis fatigué de devoir donner une orientation à ce qu'on nous déballe en vrac sur la table.
Mais bon, si le philosophe veut apporter son éclairage, je lis toujours ses avis avec plaisir (et il n'y a pas d'ironie). Smile
avatar
Ruthven
Monarque

Re: la question de l'homme blabla

par Ruthven le Lun 5 Sep 2011 - 22:22
Par la question de l'homme, j'entends la difficulté à définir le propre de l'homme. C'est l'objet de mon cours introductif, et justement je retrouve nombre de textes qui apparaissent dans vos biblios.
Penser l'homme dans son universalité est une posture récente, historique, et non naturelle.
C'est par la confrontation à la différence que se pose d'abord la question de l'homme. La question de l'humanité de l'autre s'est posé de manière complexe par la confrontation à un autre radical - animal ou dieu - ou à un autre intérieur - barbare ou saint.
L'humanité fait d'autant plus question que lorsqu'on cherche à la saisir, elle nous échappe ; peut-être que l'homme fait question car justement il n'a pas de nature, il est pur vide.

Et je parcours la Controverse de Valladolid, les Coches, Race et histoire et Tristes tropiques, le Discours sur la dignité de l'homme, et le Second discours pour ce qui est utilisable en littérature.

avatar
ysabel
Devin

Re: la question de l'homme blabla

par ysabel le Lun 5 Sep 2011 - 22:30
on regroupe souvent ces textes sous le thème de l'altérité (avec les anciens programmes en 2de), maintenant en 1ère.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: la question de l'homme blabla

par User5899 le Lun 5 Sep 2011 - 22:32
@Ruthven a écrit:Par la question de l'homme, j'entends la difficulté à définir le propre de l'homme. C'est l'objet de mon cours introductif, et justement je retrouve nombre de textes qui apparaissent dans vos biblios.
Penser l'homme dans son universalité est une posture récente, historique, et non naturelle.
C'est par la confrontation à la différence que se pose d'abord la question de l'homme. La question de l'humanité de l'autre s'est posé de manière complexe par la confrontation à un autre radical - animal ou dieu - ou à un autre intérieur - barbare ou saint.
L'humanité fait d'autant plus question que lorsqu'on cherche à la saisir, elle nous échappe ; peut-être que l'homme fait question car justement il n'a pas de nature, il est pur vide.

Et je parcours la Controverse de Valladolid, les Coches, Race et histoire et Tristes tropiques, le Discours sur la dignité de l'homme, et le Second discours pour ce qui est utilisable en littérature.

Voilà : dans le cadre d'un cours de philosophie dont vous avez la maîtrise. Mais nous sommes bien gênés par le fait que l'on ne nous demande pas un cours, mais le débroussaillage d'une question par le biais d'extraits que les élèves auront en support de bac à l'oral. Je crois que cette partie du programme va causer pas mal de problèmes.
avatar
ysabel
Devin

Re: la question de l'homme blabla

par ysabel le Lun 5 Sep 2011 - 23:00
on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: la question de l'homme blabla

par User5899 le Lun 5 Sep 2011 - 23:02
@ysabel a écrit:on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes
Le "recours aux forêts" ? Laughing
avatar
Ruthven
Monarque

Re: la question de l'homme blabla

par Ruthven le Lun 5 Sep 2011 - 23:02
@ysabel a écrit:on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes

Holzwege, ça aussi c'est un truc de philosophe ... lol!

Edit. Je me rends compte que ma vanne n'est pas d'une clarté absolue, mais le malheur, c'est que je me comprends toujours avec moi-même. Holzwege est le titre d'un recueil de Heidegger, et c'est la croix et la bannière pour traduire le titre.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: la question de l'homme blabla

par User5899 le Lun 5 Sep 2011 - 23:07
@Ruthven a écrit:
@ysabel a écrit:on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes

Holzwege, ça aussi c'est un truc de philosophe ... lol!

Edit. Je me rends compte que ma vanne n'est pas d'une clarté absolue, mais le malheur, c'est que je me comprends toujours avec moi-même. Holzwege est le titre d'un recueil de Heidegger, et c'est la croix et la bannière pour traduire le titre.
Disons qu'en principe, avec les Holzwege, on ne va pas loin Smile
EDIT Ruthven, je n'ai absolument rien contre les trucs de philosophe, j'espère qu'il n'y a pas de malentendu Smile
avatar
ysabel
Devin

Re: la question de l'homme blabla

par ysabel le Lun 5 Sep 2011 - 23:13
@Ruthven a écrit:
@ysabel a écrit:on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes

Holzwege, ça aussi c'est un truc de philosophe ... lol!

Edit. Je me rends compte que ma vanne n'est pas d'une clarté absolue, mais le malheur, c'est que je me comprends toujours avec moi-même. Holzwege est le titre d'un recueil de Heidegger, et c'est la croix et la bannière pour traduire le titre.

C'est vrai que j'ai rien capté... 🐘

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Ruthven
Monarque

Re: la question de l'homme blabla

par Ruthven le Lun 5 Sep 2011 - 23:16
Cripure a écrit:
@Ruthven a écrit:
@ysabel a écrit:on va prendre des chemins de traverse Rolling Eyes

Holzwege, ça aussi c'est un truc de philosophe ... lol!

Edit. Je me rends compte que ma vanne n'est pas d'une clarté absolue, mais le malheur, c'est que je me comprends toujours avec moi-même. Holzwege est le titre d'un recueil de Heidegger, et c'est la croix et la bannière pour traduire le titre.

Disons qu'en principe, avec les Holzwege, on ne va pas loin Smile
EDIT Ruthven, je n'ai absolument rien contre les trucs de philosophe, j'espère qu'il n'y a pas de malentendu Smile

Je ne l'entendais pas autrement. alatienne
avatar
Chlidé
Niveau 8

Re: la question de l'homme blabla

par Chlidé le Jeu 8 Sep 2011 - 20:03
Pour cette question, est-ce que je pourrais, selon vous, réutiliser le GT que je faisais les années passées sur la vision de la femme? Le GT comprend des extraits de L'Heptaméron, de Beauvoir, de Marivaux...
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: la question de l'homme blabla

par Hannibal le Jeu 8 Sep 2011 - 21:41
Ben ça dépend : considère-t-on qu'une femme est un être humain ou non?

80 de nos députés insistent particulièrement pour que cette séquence s'intitule, au choix :
- Le sexe faible.
- La question des bonnes femmes.
- Quand t'auras fini d'écrire, tu pourrais faire la vaisselle ?
- La littérature, un truc de gonzesses.

Sans quoi il serait évident que tu tomberais dans la manipulation et l'idéologie.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: la question de l'homme blabla

par JPhMM le Jeu 8 Sep 2011 - 21:57
@Hannibal a écrit:Ben ça dépend : considère-t-on qu'une femme est un être humain ou non?

80 de nos députés insistent particulièrement pour que cette séquence s'intitule, au choix :
- Le sexe faible.
- La question des bonnes femmes.
- Quand t'auras fini d'écrire, tu pourrais faire la vaisselle ?
- La littérature, un truc de gonzesses.

Sans quoi il serait évident que tu tomberais dans la manipulation et l'idéologie.
Finalement ils ont choisi le titre : « Germaine, où est ma bière ???????? »

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
cavecattum
Érudit

Re: la question de l'homme blabla

par cavecattum le Jeu 8 Sep 2011 - 22:07
@JPhMM a écrit:
@Hannibal a écrit:Ben ça dépend : considère-t-on qu'une femme est un être humain ou non?

80 de nos députés insistent particulièrement pour que cette séquence s'intitule, au choix :
- Le sexe faible.
- La question des bonnes femmes.
- Quand t'auras fini d'écrire, tu pourrais faire la vaisselle ?
- La littérature, un truc de gonzesses.

Sans quoi il serait évident que tu tomberais dans la manipulation et l'idéologie.
Finalement ils ont choisi le titre : « Germaine, où est ma bière ???????? »

Parfait! Comme ça ça plaira à mes premières bourrins!
avatar
John
Médiateur

Re: la question de l'homme blabla

par John le Jeu 8 Sep 2011 - 22:13
Pour cette question, est-ce que je pourrais, selon vous, réutiliser le GT que je faisais les années passées sur la vision de la femme? Le GT comprend des extraits de L'Heptaméron, de Beauvoir, de Marivaux...

Oui : la femme est un homme comme les autres Smile

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
carlotta
Neoprof expérimenté

Re: la question de l'homme blabla

par carlotta le Ven 9 Sep 2011 - 7:31
@Chlidé a écrit:Pour cette question, est-ce que je pourrais, selon vous, réutiliser le GT que je faisais les années passées sur la vision de la femme? Le GT comprend des extraits de L'Heptaméron, de Beauvoir, de Marivaux...

Oui !

Tu peux meme le nommer La Question de la Femme!
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: la question de l'homme blabla

par Iphigénie le Ven 9 Sep 2011 - 7:57
humanisme et remises en question de l'humanisme: on peut faire entrer à peu près tout là dedans.... Very Happy
avatar
Pryneia
Niveau 10

Re: la question de l'homme blabla

par Pryneia le Ven 9 Sep 2011 - 9:15
@John a écrit:
Pour cette question, est-ce que je pourrais, selon vous, réutiliser le GT que je faisais les années passées sur la vision de la femme? Le GT comprend des extraits de L'Heptaméron, de Beauvoir, de Marivaux...

Oui : la femme est un homme comme les autres Smile


_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)
Contenu sponsorisé

Re: la question de l'homme blabla

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum