que faire face aux bavardages ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

que faire face aux bavardages ?

Message par billet62 le Mar 6 Sep - 21:02

bonjour
comme chaque année (17ème) ...je stresse face aux bavardages des élèves car je ne sais jamais comment réagir. je suis trop bienveillant, je deteste les conflits , donc je "laisse faire" en comptant toujours sur l'elève lui même pour arreter les bavardages. en début d'année ca va, mais ensuite tout se dégrade , et lorsque je veux régair c'est souvent trop tard ("je suis pas le seul à parler , monsieur") !!

quelles sont vos solutions ? êtes vous régulièrement confrontés à ce problème ? comment réagissez vous ? avez vous des règles ?

merci !

billet62
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Nasopi le Mar 6 Sep - 21:09

Dès que j'en surprends un à bavarder, il doit venir poser son carnet sur le bureau ; si je le vois bavarder encore pendant le cours, il a une observation. C'est assez efficace. Je suis très stricte dès le début de l'année par rapport au bavardage, sinon comme tu le dis ça se répand, et après c'est le bazar.
Ce qui est bien aussi pour les classes bavardes, c'est le plan de classe : ça peut vraiment très bien fonctionner.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Marillion le Mar 6 Sep - 21:20

En principe, je les range dans l'ordre alphabétique et les place ainsi en classe, ça fonctionnait bien jusqu'à présent... mais ce matin, c'est comme si je n'avais rien fait humhum Se sont tous mis à bavarder !

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Nasopi le Mar 6 Sep - 21:24

Tant qu'on ne connaît pas les élèves, de toute façon, c'est dur de faire un plan de classe efficace humhum .

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par gougou-time le Mar 6 Sep - 21:25

Je les préviens clairement : bavardages interdits (ils sont incapables de ne parler qu'un peu). Dès que la règle est enfreinte : une observation dans le carnet et une punition à faire signer pour le lendemain. Très efficace même si en début d'année, je ramasse beaucoup de carnets !

gougou-time
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par sand le Mar 6 Sep - 21:25

Bavardage = Bescherelle !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par olive-in-oil le Mar 6 Sep - 21:27

D'abord, je commence par un regard de la mort qui tue... bien pesant avec arrêt du cours. Bien sûr, il leur en faut plus pour leur faire peur et quand ça reprend, je dis avec un ton très sec que j'avais espéré que l'élève en question aurait été assez intelligent pour comprendre d'un seul regard. Je prends le carnet et déplace l'élève très vite. Je n'oublie pas de leur signifier que c'est un comportement irrespectueux. Généralement, ça calme.


Dernière édition par olive-in-oil le Mar 6 Sep - 21:28, édité 1 fois

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep - 21:27

@sand a écrit:Bavardage = Bescherelle !
lol!
Les profs de lettres ont bien un chapitre Équations dans leurs programmes... Laughing
Je ne connaissais pas cette équation-là, mais je comprends qu'elle puisse être anxiogène.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par marjolie.june le Mar 6 Sep - 21:28

Plan de classe + un moins sur la note de participation à chaque bavardage + carnet confisqué si l'élève continue à bavarder alors qu'il a eu un moins.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par sand le Mar 6 Sep - 21:28

Bavardage + rebellion = Bescherelle + tables de multiplication ! Laughing

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par aposiopèse le Mar 6 Sep - 21:32

Mes secondes ont l'air choupis, je n'ai pas eu un seul bavardage ce matin (mais je les ai eu en 1/2 groupe, et à 8h ils dorment encore debout). Par contre, j'ai dû faire la présentation de l'AP à une autre seconde qui avait l'air bien agitée, j'ai halluciné ! J'ai fait une provision de sujets "punitions" grâce aux PPP de Céleborn : quelque chose me dit qu'elles vont servir très vite !

Mes premières ont été très chiants sur la toute première heure de cours de l'année, à tel point que j'ai fini par en virer un. Ils ont ricané, sifflé le temps que je sorte mes affaires, ont éclaté de rire quand j'ai annoncé que j'ouvrais un blog pédagogique pour enrichir le contenu du cours... j'en ai entendu certains dire qu'ils ne liraient/achèteraient qu'un seul des 4 livres de la liste pour le bac furieux J'étais TRES énervée en sortant de ma salle, du coup j'ai pondu 2 plans de classe pour la semaine prochaine (j'ai 2 salles agencée différemment, donc 2 plans de classe), dans la mesure où je connais les 3/4 des élèves, je sais à peu près qui est bavard et qui est calme. J'appréhendais de les retrouver en module mais là, miracle, une paix royale (en les mettant à 1 par table... pfff, dire qu'ils sont en 1ere !)

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Volubilys le Mar 6 Sep - 21:37

Solutions efficaces contre les bavardages ?
Euh...
Mes idées :
- le bâillon
- l'ablation des cordes vocales
- la menace avec une arme à feu
...
succes
Je sais, ça n'aide pas.
Perso, je n'ai encore rien trouvé d'efficace pour empêcher mes élèves de bavarder intempestivement. :mitrailler:


_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep - 21:49

@aposiopèse a écrit:Mes secondes ont l'air choupis, je n'ai pas eu un seul bavardage ce matin (mais je les ai eu en 1/2 groupe, et à 8h ils dorment encore debout). Par contre, j'ai dû faire la présentation de l'AP à une autre seconde qui avait l'air bien agitée, j'ai halluciné ! J'ai fait une provision de sujets "punitions" grâce aux PPP de Céleborn : quelque chose me dit qu'elles vont servir très vite !

Mes premières ont été très chiants sur la toute première heure de cours de l'année, à tel point que j'ai fini par en virer un. Ils ont ricané, sifflé le temps que je sorte mes affaires, ont éclaté de rire quand j'ai annoncé que j'ouvrais un blog pédagogique pour enrichir le contenu du cours... j'en ai entendu certains dire qu'ils ne liraient/achèteraient qu'un seul des 4 livres de la liste pour le bac furieux J'étais TRES énervée en sortant de ma salle, du coup j'ai pondu 2 plans de classe pour la semaine prochaine (j'ai 2 salles agencée différemment, donc 2 plans de classe), dans la mesure où je connais les 3/4 des élèves, je sais à peu près qui est bavard et qui est calme. J'appréhendais de les retrouver en module mais là, miracle, une paix royale (en les mettant à 1 par table... pfff, dire qu'ils sont en 1ere !)
Que j'aime mes Sixièmes !!!

J'ai lu et entendu beaucoup de choses sur les bavardages (en particulier en IUFM...), mais je n'y ai jamais rien trouvé de satisfaisant.
C'est que le bavardage me semble un syndrome, un ensemble disparate de manifestations, de signes, conséquences de causes d'une immense variabilité d'origines. Je ne crois pas qu'il soit possible de ne jamais avoir de bavardages, il faudrait pour cela combattre les causes, dont certaines nous sont étrangères, et échappent à notre domaine de contrôle.
Bien sûr, des choses sont possibles, mais aucun truc ne m'a jamais semblé systématiquement efficace (du moins, je n'en ai jamais trouvé). Parfois, la menace de punition, la punition elle-même, et jusqu'à la sanction, sont inefficaces. Le matériel humain ne se prête pas aux lois générales.

Cela implique une forme de profonde injustice.
In fine, j'aime à croire que ce qui reste le plus efficace contre le bavardage a toujours été, est, et restera le charisme personnel. Et nous tous de nous souvenir de cette ou ce prof, qui, par un regard, par un simple "s'il vous plait", captivait l'attention de toutes et tous.

D'où la question : comment faire pour travailler cette qualité si précieuse ? J'ai peur que la réponse me déplaise.

Spoiler:
— C'est impossible.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Flof le Mar 6 Sep - 21:59

Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...

Flof
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Cripure le Mar 6 Sep - 22:09

@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile

Cripure
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep - 22:20

@Cripure a écrit:
@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par ysabel le Mar 6 Sep - 22:40

@JPhMM a écrit:
@Cripure a écrit:
@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing

ça c'est mon prof de lettres de 2de !

titanic

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par mimile le Mar 6 Sep - 23:03

l'interro des 5 dernières minutes : quand je vois que la classe commence à s'agiter, je les préviens que s'ils continuent, ils auront une interro sur ce qu'on est en train de faire.

mimile
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Cripure le Mar 6 Sep - 23:03

@JPhMM a écrit:
@Cripure a écrit:
@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing
"Vous crûtes". Baudelaire est un dur à cuire, lui Laughing

Cripure
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep - 23:15

@Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Cripure a écrit:
@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing
"Vous crûtes". Baudelaire est un dur à cuire, lui Laughing
Oui-da. Tu as raison, j'aurais du m'interdire de modifier la citation. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par harry james le Mar 6 Sep - 23:16






_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep - 23:19

*fou rire*

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par caperucita le Mer 7 Sep - 15:43

Je reprends le fil du sujet. Ce matin, j'ai découvert les élèves de mon collège principal : pale très agités, un beau potentiel, un est venu sans cahier, ni feuilles, ni trousse, ni carnet ! mais c'est mieux qu'hier, puisqu'hier il n'avait même pas de sac ! D'après ce que m'a dit un collègue !! Je n'ai pas envie de me laisser débordée, et j'aimerais resserrer la vis tout de suite, MAIS : ils sont très nombreux : de 28 à 30 en CLAIR, ce qui fait que je ne peux en isoler aucun, car il n'y a pas assez de tables ! Dans une de mes deux salles, les tables sont en deux fois deux longues rangées, et les élèves sont en face à face ! Apparemment, c'est inutile de demander de changer la disposition au collègue avec qui je partage la salle... Il faudrait donc que je trouve une autre salle... Aujourd'hui, j'ai déjà mis plusieurs observations, au premier petit bavardage, après un rappel à l'ordre. Je les revois demain. Si les carnets ne sont pas signés, concrètement, je fais quoi ? j'ai l'impression d'être une débutante et ça m'énerve (en même temps je n'ai pas des années derrière moi)

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par 2+2=5 le Mer 7 Sep - 15:48

@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...

à cause d'elle ou à cause du parfum?.... Very Happy

_________________
these fragments i've shored against my ruins

2+2=5
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Flof le Mer 7 Sep - 15:48

Si c'est pas signé, appelle les parents, au moins le gamin saura qu'avec toi, on plaisante pas !

@JPhMM a écrit:
@Cripure a écrit:
@Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing
Non non, c'était vraiment ce genre de prof qui dégage une telle aura d'autorité qu'on ne pouvait que se tenir a carreau avec elle. Un tout petit brin de femme qui faisait une tête de moins que les plus petits d'entre nous, mais bon dieu ce qu'elle nous impressionnait !

Flof
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum