que faire face aux bavardages ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

que faire face aux bavardages ?

Message par billet62 le Mar 6 Sep 2011 - 22:02

bonjour
comme chaque année (17ème) ...je stresse face aux bavardages des élèves car je ne sais jamais comment réagir. je suis trop bienveillant, je deteste les conflits , donc je "laisse faire" en comptant toujours sur l'elève lui même pour arreter les bavardages. en début d'année ca va, mais ensuite tout se dégrade , et lorsque je veux régair c'est souvent trop tard ("je suis pas le seul à parler , monsieur") !!

quelles sont vos solutions ? êtes vous régulièrement confrontés à ce problème ? comment réagissez vous ? avez vous des règles ?

merci !

billet62
Niveau 4


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Nasopi le Mar 6 Sep 2011 - 22:09

Dès que j'en surprends un à bavarder, il doit venir poser son carnet sur le bureau ; si je le vois bavarder encore pendant le cours, il a une observation. C'est assez efficace. Je suis très stricte dès le début de l'année par rapport au bavardage, sinon comme tu le dis ça se répand, et après c'est le bazar.
Ce qui est bien aussi pour les classes bavardes, c'est le plan de classe : ça peut vraiment très bien fonctionner.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Marillion le Mar 6 Sep 2011 - 22:20

En principe, je les range dans l'ordre alphabétique et les place ainsi en classe, ça fonctionnait bien jusqu'à présent... mais ce matin, c'est comme si je n'avais rien fait humhum Se sont tous mis à bavarder !

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Nasopi le Mar 6 Sep 2011 - 22:24

Tant qu'on ne connaît pas les élèves, de toute façon, c'est dur de faire un plan de classe efficace humhum .

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par gougou-time le Mar 6 Sep 2011 - 22:25

Je les préviens clairement : bavardages interdits (ils sont incapables de ne parler qu'un peu). Dès que la règle est enfreinte : une observation dans le carnet et une punition à faire signer pour le lendemain. Très efficace même si en début d'année, je ramasse beaucoup de carnets !

gougou-time
Niveau 5


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par sand le Mar 6 Sep 2011 - 22:25

Bavardage = Bescherelle !

sand
Empereur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par olive-in-oil le Mar 6 Sep 2011 - 22:27

D'abord, je commence par un regard de la mort qui tue... bien pesant avec arrêt du cours. Bien sûr, il leur en faut plus pour leur faire peur et quand ça reprend, je dis avec un ton très sec que j'avais espéré que l'élève en question aurait été assez intelligent pour comprendre d'un seul regard. Je prends le carnet et déplace l'élève très vite. Je n'oublie pas de leur signifier que c'est un comportement irrespectueux. Généralement, ça calme.


Dernière édition par olive-in-oil le Mar 6 Sep 2011 - 22:28, édité 1 fois

olive-in-oil
Esprit éclairé


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep 2011 - 22:27

sand a écrit:Bavardage = Bescherelle !
lol!
Les profs de lettres ont bien un chapitre Équations dans leurs programmes... Laughing
Je ne connaissais pas cette équation-là, mais je comprends qu'elle puisse être anxiogène.

_________________
D'abord, tu me supposes riche et je ne suis pas; dès que ma bourse sera vide, je n'aurai plus rien. Tu me supposes peut-être d'une haute naissance, et je suis d'une condition inférieure ou égale à la tienne. Je n'ai aucun talent lucratif, aucun emploi, aucun fondement pour être certain que j'aurai de quoi vivre dans quelques mois. Je n'ai ni parents ni amis, ni aucun droit de prétention sur quoi que ce soit, et je n'ai aucun projet solide. Tout ce que j'ai, c'est de la jeunesse, de la santé, du courage, un peu d'esprit, des sentiments d'honneur et de probité, et quelques commencements de bonne littérature. Mon grand trésor, c'est que je suis mon maître, que je ne dépends de personne et que je ne redoute pas le malheur. Avec cela, je penche pour être dissipateur. Belle Thérèse, voilà ton homme.

JPhMM
Oracle


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par marjolie.june le Mar 6 Sep 2011 - 22:28

Plan de classe + un moins sur la note de participation à chaque bavardage + carnet confisqué si l'élève continue à bavarder alors qu'il a eu un moins.

marjolie.june
Niveau 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par sand le Mar 6 Sep 2011 - 22:28

Bavardage + rebellion = Bescherelle + tables de multiplication ! Laughing

sand
Empereur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par aposiopèse le Mar 6 Sep 2011 - 22:32

Mes secondes ont l'air choupis, je n'ai pas eu un seul bavardage ce matin (mais je les ai eu en 1/2 groupe, et à 8h ils dorment encore debout). Par contre, j'ai dû faire la présentation de l'AP à une autre seconde qui avait l'air bien agitée, j'ai halluciné ! J'ai fait une provision de sujets "punitions" grâce aux PPP de Céleborn : quelque chose me dit qu'elles vont servir très vite !

Mes premières ont été très chiants sur la toute première heure de cours de l'année, à tel point que j'ai fini par en virer un. Ils ont ricané, sifflé le temps que je sorte mes affaires, ont éclaté de rire quand j'ai annoncé que j'ouvrais un blog pédagogique pour enrichir le contenu du cours... j'en ai entendu certains dire qu'ils ne liraient/achèteraient qu'un seul des 4 livres de la liste pour le bac furieux J'étais TRES énervée en sortant de ma salle, du coup j'ai pondu 2 plans de classe pour la semaine prochaine (j'ai 2 salles agencée différemment, donc 2 plans de classe), dans la mesure où je connais les 3/4 des élèves, je sais à peu près qui est bavard et qui est calme. J'appréhendais de les retrouver en module mais là, miracle, une paix royale (en les mettant à 1 par table... pfff, dire qu'ils sont en 1ere !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Volubilys le Mar 6 Sep 2011 - 22:37

Solutions efficaces contre les bavardages ?
Euh...
Mes idées :
- le bâillon
- l'ablation des cordes vocales
- la menace avec une arme à feu
...
succes
Je sais, ça n'aide pas.
Perso, je n'ai encore rien trouvé d'efficace pour empêcher mes élèves de bavarder intempestivement. :mitrailler:


_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Expert


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep 2011 - 22:49

aposiopèse a écrit:Mes secondes ont l'air choupis, je n'ai pas eu un seul bavardage ce matin (mais je les ai eu en 1/2 groupe, et à 8h ils dorment encore debout). Par contre, j'ai dû faire la présentation de l'AP à une autre seconde qui avait l'air bien agitée, j'ai halluciné ! J'ai fait une provision de sujets "punitions" grâce aux PPP de Céleborn : quelque chose me dit qu'elles vont servir très vite !

Mes premières ont été très chiants sur la toute première heure de cours de l'année, à tel point que j'ai fini par en virer un. Ils ont ricané, sifflé le temps que je sorte mes affaires, ont éclaté de rire quand j'ai annoncé que j'ouvrais un blog pédagogique pour enrichir le contenu du cours... j'en ai entendu certains dire qu'ils ne liraient/achèteraient qu'un seul des 4 livres de la liste pour le bac furieux J'étais TRES énervée en sortant de ma salle, du coup j'ai pondu 2 plans de classe pour la semaine prochaine (j'ai 2 salles agencée différemment, donc 2 plans de classe), dans la mesure où je connais les 3/4 des élèves, je sais à peu près qui est bavard et qui est calme. J'appréhendais de les retrouver en module mais là, miracle, une paix royale (en les mettant à 1 par table... pfff, dire qu'ils sont en 1ere !)
Que j'aime mes Sixièmes !!!

J'ai lu et entendu beaucoup de choses sur les bavardages (en particulier en IUFM...), mais je n'y ai jamais rien trouvé de satisfaisant.
C'est que le bavardage me semble un syndrome, un ensemble disparate de manifestations, de signes, conséquences de causes d'une immense variabilité d'origines. Je ne crois pas qu'il soit possible de ne jamais avoir de bavardages, il faudrait pour cela combattre les causes, dont certaines nous sont étrangères, et échappent à notre domaine de contrôle.
Bien sûr, des choses sont possibles, mais aucun truc ne m'a jamais semblé systématiquement efficace (du moins, je n'en ai jamais trouvé). Parfois, la menace de punition, la punition elle-même, et jusqu'à la sanction, sont inefficaces. Le matériel humain ne se prête pas aux lois générales.

Cela implique une forme de profonde injustice.
In fine, j'aime à croire que ce qui reste le plus efficace contre le bavardage a toujours été, est, et restera le charisme personnel. Et nous tous de nous souvenir de cette ou ce prof, qui, par un regard, par un simple "s'il vous plait", captivait l'attention de toutes et tous.

D'où la question : comment faire pour travailler cette qualité si précieuse ? J'ai peur que la réponse me déplaise.

Spoiler:
— C'est impossible.

_________________
D'abord, tu me supposes riche et je ne suis pas; dès que ma bourse sera vide, je n'aurai plus rien. Tu me supposes peut-être d'une haute naissance, et je suis d'une condition inférieure ou égale à la tienne. Je n'ai aucun talent lucratif, aucun emploi, aucun fondement pour être certain que j'aurai de quoi vivre dans quelques mois. Je n'ai ni parents ni amis, ni aucun droit de prétention sur quoi que ce soit, et je n'ai aucun projet solide. Tout ce que j'ai, c'est de la jeunesse, de la santé, du courage, un peu d'esprit, des sentiments d'honneur et de probité, et quelques commencements de bonne littérature. Mon grand trésor, c'est que je suis mon maître, que je ne dépends de personne et que je ne redoute pas le malheur. Avec cela, je penche pour être dissipateur. Belle Thérèse, voilà ton homme.

JPhMM
Oracle


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Flof le Mar 6 Sep 2011 - 22:59

Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...

Flof
Niveau 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Cripure le Mar 6 Sep 2011 - 23:09

Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile

Cripure
Dieu de l'Olympe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mar 6 Sep 2011 - 23:20

Cripure a écrit:
Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing

_________________
D'abord, tu me supposes riche et je ne suis pas; dès que ma bourse sera vide, je n'aurai plus rien. Tu me supposes peut-être d'une haute naissance, et je suis d'une condition inférieure ou égale à la tienne. Je n'ai aucun talent lucratif, aucun emploi, aucun fondement pour être certain que j'aurai de quoi vivre dans quelques mois. Je n'ai ni parents ni amis, ni aucun droit de prétention sur quoi que ce soit, et je n'ai aucun projet solide. Tout ce que j'ai, c'est de la jeunesse, de la santé, du courage, un peu d'esprit, des sentiments d'honneur et de probité, et quelques commencements de bonne littérature. Mon grand trésor, c'est que je suis mon maître, que je ne dépends de personne et que je ne redoute pas le malheur. Avec cela, je penche pour être dissipateur. Belle Thérèse, voilà ton homme.

JPhMM
Oracle


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par ysabel le Mar 6 Sep 2011 - 23:40

JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:
Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing

ça c'est mon prof de lettres de 2de !

titanic

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)



mes chevaux sont par là : http://ysabel54.canalblog.com

ysabel
Bon génie


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par mimile le Mer 7 Sep 2011 - 0:03

l'interro des 5 dernières minutes : quand je vois que la classe commence à s'agiter, je les préviens que s'ils continuent, ils auront une interro sur ce qu'on est en train de faire.

mimile
Expert spécialisé


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par Cripure le Mer 7 Sep 2011 - 0:03

JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:
Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing
"Vous crûtes". Baudelaire est un dur à cuire, lui Laughing

Cripure
Dieu de l'Olympe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire face aux bavardages ?

Message par JPhMM le Mer 7 Sep 2011 - 0:15

Cripure a écrit:
JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:
Flof a écrit:Je me souviens de ma prof de francais de 2nde, on se taisait a la simple odeur de son parfum de le couloir ...
"Valse mélancolique et langoureux vertige" ! Smile
Ou alors

La puanteur était si forte, que sur l'herbe nous crûmes nous évanouir... Laughing
"Vous crûtes". Baudelaire est un dur à cuire, lui Laughing
Oui-da. Tu as raison, j'aurais du m'interdire de modifier la citation. Very Happy

_________________
D'abord, tu me supposes riche et je ne suis pas; dès que ma bourse sera vide, je n'aurai plus rien. Tu me supposes peut-être d'une haute naissance, et je suis d'une condition inférieure ou égale à la tienne. Je n'ai aucun talent lucratif, aucun emploi, aucun fondement pour être certain que j'aurai de quoi vivre dans quelques mois. Je n'ai ni parents ni amis, ni aucun droit de prétention sur quoi que ce soit, et je n'ai aucun projet solide. Tout ce que j'ai, c'est de la jeunesse, de la santé, du courage, un peu d'esprit, des sentiments d'honneur et de probité, et quelques commencements de bonne littérature. Mon grand trésor, c'est que je suis mon maître, que je ne dépends de personne et que je ne redoute pas le malheur. Avec cela, je penche pour être dissipateur. Belle Thérèse, voilà ton homme.

JPhMM
Oracle


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum