Ma rentrée de néotit

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma rentrée de néotit

Message par lapetitemu le Mer 7 Sep 2011 - 16:30

Et c'est une plutôt bonne rentrée que j'ai eue ce matin ! En tout cas, rien à voir avec l'an dernier... Je pense que mes élèves sont globalement "mieux" (j'entends par là moins pénibles, plus disciplinés), et aussi, bien sûr, que je suis, moi aussi, "mieux" : mieux dans mon rôle de prof, dans ce fameux "costume" dont on nous parle souvent. Je me suis sentie à l'aise en présence des élèves, alors que l'an dernier, j'étais toujours méfiante, et souvent énervée.

Bon, ça, c'est pour le global. J'ai quand même quelques petits problèmes que je voudrais résoudre au plus vite (je retrouve mes classes vendredi) :

- dans l'une de mes 6e, un bavardage (un bruissement, plutôt) récurrent et diffus. Pas méchant, plutôt de l'ordre de l'involontaire : dès qu'ils font quelque chose (sortir une feuille du classeur, chercher l'agenda dans le cartable...), ils se mettent à chuchoter. Quand je fixe un élève ou un groupe en particulier, ils s'arrêtent vite. Mais ils mettent parfois un moment à se rendre compte que je les regarde ! Bon, je peux accepter que le 1er jour, ils aient besoin d'échanger pour se rassurer. Mais je voudrais mettre un terme à ça dès le prochain cours car je sais, par expérience, que le simple bavardage peut vite pourrir un cours (surtout qu'ils sont 27). A votre avis, quelle sera la meilleure attitude avec eux ? Une réprimande collective ? Récolter quelques carnets ? Autre chose ?...

- dans ma 4e, j'ai quelques rigolos, du genre qui prennent la parole haut et fort (parfois en levant la main, et parfois en "oubliant"...), s'excusent aussitôt mais avec un grand sourire, et ont l'air d'avoir une grande envie de dire des imbécillités. Ils ont un peu de public, mais la moitié de la classe est quand même constituée d'élèves sérieux, calmes et bosseurs (d'après mes collègues).
Quoi faire, vendredi, pour calmer ces rigolos ? Ils n'ont pas l'air bien méchants, mais je ne voudrais pas qu'ils monopolisent la parole et se permettent des réflexions à voix haute. Pour l'instant, la seule chose que j'ai réussi à faire (mais c'est déjà beaucoup, pour moi), c'est garder de la distance et leur montrer que je ne me sentais pas déstabilisée par ces prises de parole. Mais je l'ai fait plutôt souriante, en leur rentrant un peu dans le lard, pas méchante : j'ai peur que ça ne suffise pas à les stopper durablement.
A un moment, j'ai pris un carnet : le silence est immédiatement revenu dans la classe. Je continue sur cette voie ? Je tente autre chose ?


lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Aemilia le Mer 7 Sep 2011 - 16:50

Un peu la même expérience que toi pour cette 1ere journée : globalement très bien Smile beaucoup plus à l'aise et sûre de moi (savoir ce qu'on va étudier les semaines prochaines, rien que ça, ça aide).

J'ai repris quelques élèves mais ça n'était pas bien méchant...quoique je sens mes 3e potentiellement chiants !

D'après une surveillante qui a entendu mes 4e sortir de mon cours, je leur ai fait une forte impression (comprendre, ils me trouvent sévère !) si c'est le cas, troooop bien ! lol

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par MelanieSLB le Mer 7 Sep 2011 - 17:07

Journées de merde, beaucoup moins bien que l'an dernier, mais en même temps, je n'ai que les classes à problème du collège: il y en 4 (2 4eme, 2 3eme) + toutes les SEGPA, et j'ai droit à tout. Pas une seule classe potable, que des classes avec des cas lourds (et violents), ça fait 2 jours, je n'en peux plus.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Marie Laetitia le Mer 7 Sep 2011 - 17:10

Lapetitemu: si tu as vraiment peur que ça dérape, tu peux leur faire déposer les carnets sur la table. Lors des moments critiques, tu circules dans le classe et tu confisques les carnets de ceux qui sont en train de parler à côté de toi. Tu poses sur le bureau et au prochain dérapage, punition à faire signer. Flagrant délit, s'il conteste, tu doubles la sanction en expliquant que pour ne pas avoir de problème, ils n'ont qu'à se taire. Mais PAS de punition collective (enfin c'est mon avis)

Pour les 4e, tu fais rire la classe à leurs dépens. Tu casses. Et s'il persiste, tu prends les carnets.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par pitchounette le Mer 7 Sep 2011 - 17:12

@lapetitemu a écrit: et aussi, bien sûr, que je suis, moi aussi, "mieux" : mieux dans mon rôle de prof, dans ce fameux "costume" dont on nous parle souvent. Je me suis sentie à l'aise en présence des élèves
Ca fait plaisir à lire Smile


- dans l'une de mes 6e, un bavardage (un bruissement, plutôt) récurrent et diffus. Pas méchant, plutôt de l'ordre de l'involontaire : dès qu'ils font quelque chose (sortir une feuille du classeur, chercher l'agenda dans le cartable...), ils se mettent à chuchoter. Quand je fixe un élève ou un groupe en particulier, ils s'arrêtent vite. Mais ils mettent parfois un moment à se rendre compte que je les regarde ! Bon, je peux accepter que le 1er jour, ils aient besoin d'échanger pour se rassurer. Mais je voudrais mettre un terme à ça dès le prochain cours car je sais, par expérience, que le simple bavardage peut vite pourrir un cours (surtout qu'ils sont 27). A votre avis, quelle sera la meilleure attitude avec eux ? Une réprimande collective ? Récolter quelques carnets ? Autre chose ?...
Est ce que tu as la même chose quand tu fais cours? Quand tu expliques, fais faire un exercice, une correction, une dictée...Par ce que si tu ne las que lorsqu'ils sortent une fourniture, je ne trouve ca pas genant. C'est leur manière de déconnecter 30 secondes. Par contre à toi de leur dire "Ok cest bon, on se remet à travailler"


- dans ma 4e, j'ai quelques rigolos, du genre qui prennent la parole haut et fort (parfois en levant la main, et parfois en "oubliant"...), s'excusent aussitôt mais avec un grand sourire, et ont l'air d'avoir une grande envie de dire des imbécillités. Ils ont un peu de public, mais la moitié de la classe est quand même constituée d'élèves sérieux, calmes et bosseurs (d'après mes collègues).
Quoi faire, vendredi, pour calmer ces rigolos ? Ils n'ont pas l'air bien méchants, mais je ne voudrais pas qu'ils monopolisent la parole et se permettent des réflexions à voix haute. Pour l'instant, la seule chose que j'ai réussi à faire (mais c'est déjà beaucoup, pour moi), c'est garder de la distance et leur montrer que je ne me sentais pas déstabilisée par ces prises de parole. Mais je l'ai fait plutôt souriante, en leur rentrant un peu dans le lard, pas méchante : j'ai peur que ça ne suffise pas à les stopper durablement.
A un moment, j'ai pris un carnet : le silence est immédiatement revenu dans la classe. Je continue sur cette voie ? Je tente autre chose ?
Oui continue sur cette voie. La première fois, simple avertissement (à toi de te le noter) et à la deuxieme fois (meme si cest toujours dans la même heure) sanction.
[/quote]

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Marie Laetitia le Mer 7 Sep 2011 - 17:14

Lenou3132 a écrit:
Est ce que tu as la même chose quand tu fais cours? Quand tu expliques, fais faire un exercice, une correction, une dictée...Par ce que si tu ne las que lorsqu'ils sortent une fourniture, je ne trouve ca pas genant. C'est leur manière de déconnecter 30 secondes. Par contre à toi de leur dire "Ok cest bon, on se remet à travailler"

topela

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par lapetitemu le Mer 7 Sep 2011 - 17:22

Alors, pour l'instant, effectivement, je n'ai pas eu de problème quand je faisais cours : ils m'écoutaient bien sagement, et levaient la main avant de parler (enfin, autant que faire se peut, ils sont parfois rattrapés par leur enthousiasme, ça reste des 6e...).
Non, le problème, c'est juste de reprendre la parole quand ce petit bavardage diffus s'installe. Parce que je refuse d'élever la voix. Et si j'attends qu'ils se taisent, j'ai peur que le temps d'attente augmente sensiblement au fil des cours... Je voudrais donc trouver un moyen de leur faire comprendre qu'ils faut qu'ils se taisent spontanément, ou, mieux, qu'ils ne se mettent pas à parler.

Marie Laetitia, je ne pensais pas du tout à une punition collective, je voulais juste parler d'un savon, ou d'un coup de gueulante passé à l'ensemble de la classe.

Ah, et dans les petits détails qui font plaisir (une sorte de suite de "Mes joies en tant que stagiaire") : en sortant du cours, une de mes 6e dit à une élève d'une autre classe "C'est bon, elle est bien" yesyes
C'est bête, mais n'ayant jamais eu ce genre de marques d'affection l'an dernier, ça m'a vraiment mis la patate Smile

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Séréna le Mer 7 Sep 2011 - 17:32

J'ai vu tous mes niveaux.
J'appréhendais à mort: c'est un RAR, et j'ai entendu les pires trucs (les élèves ne savent pas lire en 5ème, ce sont des sauvages, tu vas voir,ils vont contester ton autorité systmatiquement...)

Ce n'était pas si terrible que ça (3èmes amorphes car 8h du matin, 5èmes agités mais je suis la PP et je n'ai cessé de les reprendre). Le point noir, c'est la 6ème pleine de petits "caïds" (j'en reviens pas, je pensais pas qu'ils puissent être comme ça à ce niveau-là), dont un a tout à l'heure refusé d'obéir (je lui ai donné un travail parce qu'il n'avait pas le matériel, il m'a soutenu qu'il ne le ferait pas jusqu'à ce que je note le numéro des ses parents devant lui et lui dise très calmement que je les appellerai le soir. Là il a changé de discours. Qu'est-ce que ça va donner si ça commence comme ça...ca m'inquiète beaucoup)

En fait je n'aime pas faire la police donc je fais des cours très carrés, où les élèves sont tout le temps, soit en train de copier ou d'écrire sous ma dictée, soit en activité écrite, pour éviter au maximum tous les débordements; j'essaie aussi que le tableau soit déjà prêt quand ils arrivent, pour qu'ils se mettent au travail immédiatement en arrivant, sans temps intermédiaire où s'engouffrer pour les questions à deux balles. Bref, anti-IUFM à mort; je prie juste pour ne pas être inspectée cette année.

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Provence le Mer 7 Sep 2011 - 17:35

@lapetitemu a écrit:

- dans l'une de mes 6e, un bavardage (un bruissement, plutôt) récurrent et diffus. Pas méchant, plutôt de l'ordre de l'involontaire : dès qu'ils font quelque chose (sortir une feuille du classeur, chercher l'agenda dans le cartable...), ils se mettent à chuchoter. Quand je fixe un élève ou un groupe en particulier, ils s'arrêtent vite. Mais ils mettent parfois un moment à se rendre compte que je les regarde ! Bon, je peux accepter que le 1er jour, ils aient besoin d'échanger pour se rassurer. Mais je voudrais mettre un terme à ça dès le prochain cours car je sais, par expérience, que le simple bavardage peut vite pourrir un cours (surtout qu'ils sont 27). A votre avis, quelle sera la meilleure attitude avec eux ? Une réprimande collective ? Récolter quelques carnets ? Autre chose ?... Tu ne les fixes pas sans rien dire. Affirme-toi sans crier mais avec conviction: "Je vous ai dit de sortir une feuille, pas de parler." "taisez-vous!"

- dans ma 4e, j'ai quelques rigolos, du genre qui prennent la parole haut et fort (parfois en levant la main, et parfois en "oubliant"...), s'excusent aussitôt mais avec un grand sourire, et ont l'air d'avoir une grande envie de dire des imbécillités. Ils ont un peu de public, mais la moitié de la classe est quand même constituée d'élèves sérieux, calmes et bosseurs (d'après mes collègues). Méfiance, méfiance... Les élèves trop à l'aise le premier jour, ce sont des casse-pieds en puissance, surtout s'ils ont un public. Les bons élèves aussi aiment les petits rigolos.
Quoi faire, vendredi, pour calmer ces rigolos ? Ils n'ont pas l'air bien méchants, mais je ne voudrais pas qu'ils monopolisent la parole et se permettent des réflexions à voix haute. Pour l'instant, la seule chose que j'ai réussi à faire (mais c'est déjà beaucoup, pour moi), c'est garder de la distance et leur montrer que je ne me sentais pas déstabilisée par ces prises de parole. Mais je l'ai fait plutôt souriante, en leur rentrant un peu dans le lard, pas méchante : j'ai peur que ça ne suffise pas à les stopper durablement. Ne souris pas. Indique calmement: "Tu n'es plus en 6e, lève le doigt".
A un moment, j'ai pris un carnet : le silence est immédiatement revenu dans la classe. Je continue sur cette voie ? Je tente autre chose ? Serre bien la vis. Si les consignes ne sont pas respectées, tu prends les carnets. "Frappe" tout de suite, sans tarder! Si le bruit est diffus, annonce fermement: "Vous posez tous le carnet sur la table!".


Bonne continuation! Very Happy


Dernière édition par Provence le Mer 7 Sep 2011 - 17:50, édité 1 fois

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Séréna le Mer 7 Sep 2011 - 17:35

Ah oui: et je les ai tous placés par ordre alpha ou graçon /fille selon les classes, sans récriminations de leur part, alors que mes collègues avaient poussé de hauts cris (attention, ils vont se braquer et refuser...)

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Kroko le Mer 7 Sep 2011 - 17:37

purée mais les filles (lapetitemu, aemelia) je vous déteste tellement je crève de jalousie.

Bon allez, le petit fond de gentillesse qui me reste au fond de moi est quand même content pour vous.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Séréna le Mer 7 Sep 2011 - 17:37

Et, lapetitemu, je suis contente que ça se soit bien passé pour toi!

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par lapetitemu le Mer 7 Sep 2011 - 17:49

Je t'assure, Kroko, que j'en ai bavé l'an dernier, et c'est bien pour ça que je poste aujourd'hui ! J'ai tellement peu connu ce genres de moments enthousiastes (avec les élèves, je veux dire) que je veux les inscrire noir sur blanc, pour m'en souvenir les jours où ça n'ira pas, mais aussi pour montrer à des stagiaires que c'est possible !

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par William le Mer 7 Sep 2011 - 18:31

Mais oui c'est possible, il faut croire en soi, se dire que pour eux on est quand même un adulte, on représente l'autorité (même si nous on se sent pas encore "prof"), jouer au prof au début, après ça devrait suivre tout seul.

William
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Kroko le Mer 7 Sep 2011 - 18:50

je sais que t'en as bavé. Je suis juste jalouse que vous ayez pu faire la rentrée dans des conditions correctes.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Blondinette le Mer 7 Sep 2011 - 18:55

Pour ma part, je n'ai vu que des 6e aujourd'hui. Je rencontre demain les 5e et ma classe de 3e. En tout cas, j'ai joué la séverité à fond : je leur ai fait poser à tous le carnet de correspondance sur la table en expliquant que ce serait comme cela à chaque cours et en leur disant de ne s'asseoir que lorsqu'il y aurait le silence complet. Certain avaient oublié leur cahier d'éducation civique : j'ai rammassé les carnets, je ne leur ai pas rempli parce qu'ils se sont bien tenus et je leur ai dit que je leur donnerai une punition si le cours n'était pas correctement recopié. Je vérifie demain. par contre, je suis soulagée car cela ne les a pas empêcher de bien participer et de s'intéresser. Masi franchement, j'ai un peu peur pour demain, on m'a dis qu'il y en avais certains d'assez problématiques dans les 5e et en 3e. Je sais pas trop ce que cela va donner ... Je me demande même si je dois mettre les corrigés sur transparent ou non.

Blondinette
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par guiz le Mer 7 Sep 2011 - 18:59

@MelanieSLB a écrit:Journées de merde, beaucoup moins bien que l'an dernier, mais en même temps, je n'ai que les classes à problème du collège: il y en 4 (2 4eme, 2 3eme) + toutes les SEGPA, et j'ai droit à tout. Pas une seule classe potable, que des classes avec des cas lourds (et violents), ça fait 2 jours, je n'en peux plus.
fleurs2 les anglicistes ne sont pas gâtés humhum

_________________
“You know when you've found it, that's something I learned, coz' you feel it when they take it away” ...

guiz
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Catalunya le Mer 7 Sep 2011 - 19:10

J'ai 2 collèges, dans chacun je fais 9h, donc j'ai 3 classes (6 en tout).

J'ai eu donc mes 3 classes du collège X aujourd'hui, j'ai cru changer de métier par rapport à mon stage l'an dernier en ZEP cheers
Des 4ème et des 3èmes tout gentils, des "fortes têtes" qui se taisent à la moindre remarque et qui se font casser par mes soins sans le moindre signe de rebelle attitude Very Happy

Le plus chiant des 3èmes aurait été classé parmi les gentils dans mon ancien bahut. J'espère que ça continuera comme ça parce qu'il y a eu un silence complet pendant 90% du temps, j'hallucinais, j'attendais un "c'est bon vas y j'ai rien fait" ou un "wesh vous êtes sérieux?" mais ça n'est jamais venu Laughing

J'espère que le collège Y est aussi calme, mais bon A PRIORI (ne crions pas victoire trop vite) y'a au moins 9H plutôt tranquilles...

Très content du premier jour

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par lalilala le Jeu 8 Sep 2011 - 9:01

Pour moi la rentrée ce sera mardi...et je commence à stresser sérieusement....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par mimile le Jeu 8 Sep 2011 - 9:18

Je commence demain car j'ai 8h à l'année dans un établissement et 9h jusqu'à la toussaint pour remplacer une stagiaire (pour l'instant, elles ne m'ont pas demandé de les remplacer).

Je stresse un peu, d'autant plus que les élèves seront certainement plus agités que ceux que j'ai eu en stage...

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Kroko le Jeu 8 Sep 2011 - 9:31

moi je vais pouvoir rentrer ! quand, je ne sais pas, j'ai pas encore d'EDT !

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Malaga le Jeu 8 Sep 2011 - 10:26

Pour les petits 6e qui bavardent en sortant leurs affaires ou entre deux activités, plutôt que d'attendre qu'ils se taisent, mieux vaut, à mon avis, commencer le cours d'une voix tout à fait normale. Si l'un d'entre eux continue à parler, tu t'arrêtes et tu dis "Machin, je suis en train de parler, tu me gênes" d'une voix glaciale. En générale, en 6e, ça les calme direct. Et bien entendu, s'il continue, tu prends le carnet.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par Catalunya le Jeu 8 Sep 2011 - 18:21

Je viens d'avoir 2 classes de mon deuxième collège.

12 et 11 élèves, un calme reposant (j'ai été super sévère, au moindre petit bavardage j'ai demandé le carnet). Par contre, autant les 4èmes étaient plutôt motivés par la découverte de l'espagnol, autant les 3èmes m'écoutaient poser des questions dans un silence glacial... Shocked
De la discipline certes, mais aucune motivation et un niveau d'une rare bassesse. Je sens que je vais avoir du mal, ils sont trop peu et seuls 2 élèves semblent être au niveau pale
Secouez vous chers 3èmes!!

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par lalilala le Sam 24 Sep 2011 - 19:46

D'autres impressions?

Moi j'en ai ras le bol et vous?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rentrée de néotit

Message par pitchounette le Sam 24 Sep 2011 - 19:52

lalila pas mieux

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum