Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Violet le Dim 11 Sep 2011 - 19:26

Voilà, Reine Margot, je crois que c'est ce que l'on attend de nous... No

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par John le Dim 11 Sep 2011 - 19:27

ça provoquerait aussi des injures
Il y a des lieux pour s'injurier.
Ici, non.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Dame Tartine le Dim 11 Sep 2011 - 19:27

@thrasybule a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Le titre du sujet est (hélas) pourtant explicite : "du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM".

Il a été question dans un autre sujet d'une collègue FLE titulaire qui a accepté d'enseigner de la philo : elle n'a pas, d'après ce que j'ai compris, fait d'études en philo et n'a jamais enseigné cette matière. Personne n'a réagit avec autant de violence et de véhémence.
l'important était "lm" et non contractuels: ne faites pas semblant de ne pas piger, c'est exaspérant
Non Thrasybule,

Je ne fais pas semblant de "ne pas piger". C'est malheureusement ce que je commence à penser en voyant les trop nombreux sujets concernant des contractuels qui dégénèrent. J'espère, bien entendu, me tromper. Je remarque cependant (et heureusement) qu'il y a quand même des collègues qui viennent tempérer les débats et faire la part des choses.

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par ionion381 le Dim 11 Sep 2011 - 19:28

@Violet a écrit:
Je persiste et je signe, cela ne choque pas plus de monde car il s'agit de latin et pour d'autres matières, tout le monde s'insurgerait.

C'est déjà le cas dans d'autres matières. Il n'y avait pas de TZR en allemand il y a deux ans dans notre collège, la réponse du rectorat a été l'embauche.... d'un étudiant allemand (comme c'était sa langue maternelle, il serait bien sûr à même de l'enseigner affraid ).
Idem pour le prof de techno qui a été embauché via l'ANPE d'une autre région parce qu'il s'y connaissait en mécanique...

La situation est terrible et on est d'accord là-dessus mais ça ne justifie en rien de s'en prendre aux gens comme vous l'avez fait plus haut. Soyez logiques et écrivez aux personnes concernées votre consternation (inspecteurs, recteurs, ministres...), ça ne fera sans doute pas évoluer les choses mais au moins vous aurez pour cible les vrais responsables.

ionion381
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Reine Margot le Dim 11 Sep 2011 - 19:29

@zabriskie a écrit:Vos inquiétudes et emportements sont légitimes, évidemment. Je tenais simplement à souligner que le débat s'est largement déplacé sur la compétence de la collègue, alors que si les mêmes questions avaient été posées par un prof de LC, l'accueil aurait été différent.



bien évidemment puisque la collègue LM prend la place d'un LC... Rolling Eyes

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Audrey le Dim 11 Sep 2011 - 19:29

@zabriskie a écrit:Vos inquiétudes et emportements sont légitimes, évidemment. Je tenais simplement à souligner que le débat s'est largement déplacé sur la compétence de la collègue, alors que si les mêmes questions avaient été posées par un prof de LC, l'accueil aurait été différent.

De mon côté, quand j'ai assuré un enseignement de philo pendant 2 ans (maîtrise en poche, certes, mais après un DEUG obtenu par équivalence), j'avais l'impression de marcher sur la tête : 36 postes au concours, et des dizaines de contractuels venant au secours de classes de Terminale privées de prof de philo. J'avais le sentiment de me tirer une balle dans le pied, mais je l'ai fait. Et je n'aurais pas aimé qu'on me refoule à la moindre question.

Bien évidemment que le débat s'est porté sur la compétence de la collègue, puisqu'elle n'est pas latiniste! C'est justement le problème douloureux qui se pose avec toutes situations délirantes, comme celle de la contractuelle historienne qui venait se vanter ici de postuler sur les postes LC parce qu'il y en avait bien plus à occuper dans son coin! T'avais un cursus en philo, la collègue LM n'est pas LC!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Condorcet le Dim 11 Sep 2011 - 19:32

@Presse-purée a écrit:Je viens de trouver une autre citation de Veyne sur internet, datée de 2010.

Il y a encore un mois, j’étais de l’avis de Raymond Aron. "Le latin et le grec, dans l’enseignement, c’est une superstition, me disait-il dans les années 70 . Il suffit qu’il y ait dans les universités, à chaque génération, une quarantaine de spécialistes pour écrire des livres sur l’Antiquité et refaire les traductions." Je le croyais d’autant plus volontiers que certaines raisons qu’on donne pour défendre le latin sont des balivernes.

Et puis, brusquement, lorsque j’ai appris que le latin et le grec étaient menacés, mon coeur s’est serré et j’ai découvert pourquoi il fallait les défendre dans l’enseignement secondaire. Sans eux, il manquerait quelque chose d’essentiel dans notre expérience mentale. Non que le monde gréco-latin soit "nos racines". Nous venons bien plutôt du christianisme et des Lumières. Non que ce patrimoine serait toujours vivant. Quel intellectuel s’inspire encore de Virgile ou de Cicéron ? Le monde antique est une réalité qui nous est devenue étrangère. Mais, précisément, tout est là : faire du latin et du grec, c’est apprendre que nous avons une couche de passé et d’altérité au-dessous de nous. C’est prendre conscience que, hors de notre Occident actuel (que j’aime plus que toute autre civilisation, du reste), il existe ou a existé des choses qui sont totalement différentes de nous. Mais alors, s’il est nécessaire d’apprendre l’étrangeté, pourquoi faire du latin plutôt que du chinois ? Eh bien, parce que faire des langues anciennes est plus formateur que de faire du chinois ! La Chine, c’est exotique, tandis que le latin-grec, c’est ce que nous fûmes nous-mêmes. Nous n’avons jamais été chinois, alors que nous avons été romains. Faire des langues anciennes, c’est expérimenter que NOUS-MÊMES étions totalement différents de ce que nous sommes.

Je vais creuser un peu, pour voir si c'est authentique ou non.

Avant de donner mon opinion sur cette prise de position de Paul Veyne, j'aimerais savoir dans quelles circonstances elle a été prononcée et surtout son origine Wink

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Nell le Dim 11 Sep 2011 - 19:33

Non, elle n'est pas latiniste, c'est vrai. Et je refuse effectivement de voir les postes de LC pourvus par des LM, quand bien même il n'y aurait pas de latin sur les heures (étonnant mais ça arrive).
Il n'empêche, pour en être sortie il y a si peu, je comprends cette collègue: on ne peut PAS refuser un poste quelqu'il soit auprès du rectorat quand on est MA, sous peine d'être rayé des listes (ça m'est arrivé une fois, je n'aurais pas réitéré, croyez moi!). Alors entre tenter une aventure dans ce qu'on aime et manger ou galérer à trouver un boulot et payer ses factures, je crois qu'il y a un choix que bien peu résoudrait dans le "mauvais sens".
Elle ne s'est pas vantée cette collègue, pas comme celle d'HG humhum et elle se retrouve avec un discours des plus méprisant...

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par roxanne le Dim 11 Sep 2011 - 19:34

Certes..après il y a la forme aussi.."prends un dico" "pas de besoin de préparer le concours tout le monde l'a" (ah bon !!) pour ne reprendre que certains messages..on peut dire les choses en évitant l'ironie facile ..enfin je pense.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par zabriskie le Dim 11 Sep 2011 - 19:34

Pas une question de "contractuel" ? Vous plaisantez ? Je n'ai pas tout lu, mais suffisamment pour tomber sur un post mettant en balance l'âge de la collègue et le fait qu'elle n'ait pas encore eu le concours.

Ça me tue de devoir me faire l'avocat du diable alors que j'ai passé des années à décrocher un concours, mais je n'aime pas l'insulte. Ça décrédibilise, et c'est fort dommage, d'autant que la défense des LC est ô combien légitime.

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Reine Margot le Dim 11 Sep 2011 - 19:35

@Nell a écrit:Non, elle n'est pas latiniste, c'est vrai. Et je refuse effectivement de voir les postes de LC pourvus par des LM, quand bien même il n'y aurait pas de latin sur les heures (étonnant mais ça arrive).
Il n'empêche, pour en être sortie il y a si peu, je comprends cette collègue: on ne peut PAS refuser un poste quelqu'il soit auprès du rectorat quand on est MA, sous peine d'être rayé des listes (ça m'est arrivé une fois, je n'aurais pas réitéré, croyez moi!). Alors entre tenter une aventure dans ce qu'on aime et manger ou galérer à trouver un boulot et payer ses factures, je crois qu'il y a un choix que bien peu résoudrait dans le "mauvais sens".
Elle ne s'est pas vantée cette collègue, pas comme celle d'HG humhum et elle se retrouve avec un discours des plus méprisant...

justement c'est une question que je me posais: n'y a-t-il pas du tout de poste de LM à lui proposer? vu les suppressions de postes qui touchent surtout les TZR, ce serait étonnant...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Audrey le Dim 11 Sep 2011 - 19:36

@ionion381 a écrit:
@Violet a écrit:
Je persiste et je signe, cela ne choque pas plus de monde car il s'agit de latin et pour d'autres matières, tout le monde s'insurgerait.

C'est déjà le cas dans d'autres matières. Il n'y avait pas de TZR en allemand il y a deux ans dans notre collège, la réponse du rectorat a été l'embauche.... d'un étudiant allemand (comme c'était sa langue maternelle, il serait bien sûr à même de l'enseigner affraid ).
Idem pour le prof de techno qui a été embauché via l'ANPE d'une autre région parce qu'il s'y connaissait en mécanique...

La situation est terrible et on est d'accord là-dessus mais ça ne justifie en rien de s'en prendre aux gens comme vous l'avez fait plus haut. Soyez logiques et écrivez aux personnes concernées votre consternation (inspecteurs, recteurs, ministres...), ça ne fera sans doute pas évoluer les choses mais au moins vous aurez pour cible les vrais responsables.
*

Mais on le fait aussi, qu'est-ce que tu crois??? Mais voir des collègues s'engouffrer dans les failles du système, en profiter, le faire tourner malgré tout, le cautionner, s'en réjouir parce que finalement, ça arrange bien leurs affaires, oui, je le dis, ça me fout la gerbe!

Après, je suis peut-être un cas rare, mais oui, pour être fidèle à mes convictions, pouvoir continuer à me regarder dans la glace, je suis capable de prendre des décisions, de tenir des propos qui ne sont pas dans mon intérêt, mais cohérentes avec ma position professionnelle, et morale (J'ai pris le risque de me brouiller il y a peu avec mon meilleur ami prof d'anglais qui s'est proposé pour occuper un poste de lm dans son collège, parce qu'il n'y a personne pour le faire, afin de gagner plus de sous. Il a une maîtrise de LM, mais je lui ai quand même tenu un discours très tranchant.) Mais je pense que ça aussi, ça devient de plus en rare...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Dame Tartine le Dim 11 Sep 2011 - 19:36

@Reine Margot a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Le titre du sujet est (hélas) pourtant explicite : "du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM".

Il a été question dans un autre sujet d'une collègue FLE titulaire qui a accepté d'enseigner de la philo : elle n'a pas, d'après ce que j'ai compris, fait d'études en philo et n'a jamais enseigné cette matière. Personne n'a réagi avec autant de violence et de véhémence.


le cas de Libellune est très différent: elle est dans les îles, à l'AEFE, et le contexte géographique ne permet pas d'envoyer des profs de deux matières différentes!

Certes Reine Margot,

Mais dans un cas comme dans l'autre, c'est pour palier une absence : pour le poste AEFE on ne peut pas envoyer deux professeurs et pour le cas des remplacements en LC c'est parce qu'il n'y a pas assez de professeurs. Il y a un manque à combler et on le comble comme on peut. Dans un cas comme dans l'autre le professeur n'y est pour rien et ça n'est pas sur lui, selon moi, que doit se porter la responsabilité des dysfonctionnements, manque de crédits ou autre. Chacun fait ce qu'il peut avec ce qui lui est donné.

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Pryneia le Dim 11 Sep 2011 - 19:37

@thrasybule a écrit:
@Phénime a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Non, au départ il s'agissait d'une réponse méchante, agressive et méprisante envers une collègue qui demandait de l'aide. On pourrait s'attendre, sur ce forum, à un minimum de courtoisie. On peut aussi s'abstenir de répondre à une question que l'on juge inadmissible plutôt que de rabaisser quelqu'un de cette manière...
Tute trompes;, elle était seulement dans un accès de colère légitime et raisonnée, non dans l'invective, mais dans l'argumentation: que des collègues de lettres ne comprennent pas cela me navre, désolé...mais il est vrai que la tiédeur molasse de la pensée consensuelle est tellement plus aisée qu'une prise de position authentique, toujours risquée par nature.

Tout à fait d'accord. Il existe de saines colères.

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Phénime le Dim 11 Sep 2011 - 19:39

@thrasybule a écrit:
@Phénime a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Non, au départ il s'agissait d'une réponse méchante, agressive et méprisante envers une collègue qui demandait de l'aide. On pourrait s'attendre, sur ce forum, à un minimum de courtoisie. On peut aussi s'abstenir de répondre à une question que l'on juge inadmissible plutôt que de rabaisser quelqu'un de cette manière...
Tute trompes;, elle était seulement dans un accès de colère légitime et raisonnée, non dans l'invective, mais dans l'argumentation: que des collègues de lettres ne comprennent pas cela me navre, désolé...mais il est vrai que la tiédeur molasse de la pensée consensuelle est tellement plus aisée qu'une prise de position authentique, toujours risquée par nature.
La prise de position était légitime, pas les grossièretés!

Phénime
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Reine Margot le Dim 11 Sep 2011 - 19:41

@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Le titre du sujet est (hélas) pourtant explicite : "du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM".

Il a été question dans un autre sujet d'une collègue FLE titulaire qui a accepté d'enseigner de la philo : elle n'a pas, d'après ce que j'ai compris, fait d'études en philo et n'a jamais enseigné cette matière. Personne n'a réagi avec autant de violence et de véhémence.


le cas de Libellune est très différent: elle est dans les îles, à l'AEFE, et le contexte géographique ne permet pas d'envoyer des profs de deux matières différentes!

Certes Reine Margot,

Mais dans un cas comme dans l'autre, c'est pour palier une absence : pour le poste AEFE on ne peut pas envoyer deux professeurs et pour le cas des remplacements en LC c'est parce qu'il n'y a pas assez de professeurs. Il y a un manque à combler et on le comble comme on peut. Dans un cas comme dans l'autre le professeur n'y est pour rien et ça n'est pas sur lui, selon moi, que doit se porter la responsabilité des dysfonctionnements, manque de crédits ou autre. Chacun fait ce qu'il peut avec ce qui lui est donné.


oui il y a un manque mais pas pour les mêmes raisons!!! que les îles soient isolées on n'y pourra jamais rien, par contre la politique de casse des LC est bien voulue...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Dame Tartine le Dim 11 Sep 2011 - 19:44

@Reine Margot a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Reine Margot a écrit:zabriskie, ce n'est pas une question de titulaires/contractuels, et encore moins de concours interne/externe, mais d'une discipline qui disparaît...
Le titre du sujet est (hélas) pourtant explicite : "du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM".

Il a été question dans un autre sujet d'une collègue FLE titulaire qui a accepté d'enseigner de la philo : elle n'a pas, d'après ce que j'ai compris, fait d'études en philo et n'a jamais enseigné cette matière. Personne n'a réagi avec autant de violence et de véhémence.


le cas de Libellune est très différent: elle est dans les îles, à l'AEFE, et le contexte géographique ne permet pas d'envoyer des profs de deux matières différentes!

Certes Reine Margot,

Mais dans un cas comme dans l'autre, c'est pour palier une absence : pour le poste AEFE on ne peut pas envoyer deux professeurs et pour le cas des remplacements en LC c'est parce qu'il n'y a pas assez de professeurs. Il y a un manque à combler et on le comble comme on peut. Dans un cas comme dans l'autre le professeur n'y est pour rien et ça n'est pas sur lui, selon moi, que doit se porter la responsabilité des dysfonctionnements, manque de crédits ou autre. Chacun fait ce qu'il peut avec ce qui lui est donné.


oui il y a un manque mais pas pour les mêmes raisons!!! que les îles soient isolées on n'y pourra jamais rien, par contre la politique de casse des LC est bien voulue...
Je te rejoins sur le dernier point : c'est donc sur les décideurs de cette politique qu'il faut taper, pas sur une collègue qui tente de sauver ce qu'il y a à sauver pour un poste dont elle a besoin et qu'on lui a visiblement imposé.

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Schéhérazade le Dim 11 Sep 2011 - 19:44

[
Mais on le fait aussi, qu'est-ce que tu crois??? Mais voir des collègues s'engouffrer dans les failles du système, en profiter, le faire tourner malgré tout, le cautionner, s'en réjouir parce que finalement, ça arrange bien leurs affaires, oui, je le dis, ça me fout la gerbe!

Après, je suis peut-être un cas rare, mais oui, pour être fidèle à mes convictions, pouvoir continuer à me regarder dans la glace, je suis capable de prendre des décisions, de tenir des propos qui ne sont pas dans mon intérêt, mais cohérentes avec ma position professionnelle, et morale (J'ai pris le risque de me brouiller il y a peu avec mon meilleur ami prof d'anglais qui s'est proposé pour occuper un poste de lm dans son collège, parce qu'il n'y a personne pour le faire, afin de gagner plus de sous. Il a une maîtrise de LM, mais je lui ai quand même tenu un discours très tranchant.) Mais je pense que ça aussi, ça devient de plus en rare... [/quote]

Audrey, Tu ne fais donc aucune distinction entre le collègue qui "profite des failles du système" par pure convenance personnelle et le contractuel ou le TZR qui subit les pressions de la hiérarchie? Qui dans le cas du contractuel risque la radiation des listes, y compris pour les postes pour lesquels il serait "légitime" en tant que LM? Et qui est le premier désolé de la situation, le premier à reconnaître qu' un professeur de LC serait le professeur légitime pour enseigner la discipline?
A quoi bon se tromper de cible?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Audrey le Dim 11 Sep 2011 - 19:46

@Audrey a écrit:
Voilà ce que ça donne d'embaucher des LM pour enseigner le latin...
Désolée, mais je ne donnerai pas la réponse à ta question.

Si tu n'as même pas eu l'idée de regarder dans un dico pour répondre...

Voilà précisément ce que j'ai dit, Roxanne. Parce que oui, pour un prof de LC dans le doute, ce qui arrive tous les jours, le réflexe premier est de regarder le Bailly ou le Gaffiot. Tout comme un LM se jette sur le Robert ou tout autre dico de son choix...ça fait partie des réflexes élémentaires. Ce qui est dingue, c'est qu'on en arrive au point où non seulement on embauche des LM pour des psotes LC, mais en plus ces LM viennent demander à des LC de pallier leurs ignorances. Je me rappelle encore la fois où il y a 5 ans, un collègue TZR LM a eu le culot de me demander de lui filer mes cours pour qu'il puisse prendre le poste LC qu'on lui proposait. Je vais faire hurler, mais si l'on fait le choix de prendre un job qui n'est pas le sien, ben on se débrouille tout seul pour le faire, on assume!

Au nom de la sacro sainte solidarité, on en vient à faire en plus le taff de certains collègues non qualifiés pour leur poste, à répondre continuellement à des questions de base pour n'importe quel LC, tout comme on en est déjà venus à faire des heures sups non payées au nom du sacro-saint bénéfice des élèves, tenus qu'on est par notre bonne conscience professionnelle...


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Reine Margot le Dim 11 Sep 2011 - 19:47

dame tartine: c'est pour ça que je me demandais s'il n'y avait vraiment pas moyen même pour un contractuel de dire "je ne me sens pas compétent pour ce poste, je ne maîtrise pas le latin, mais je suis dispo pour toute affectation en LM"?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par ysabel le Dim 11 Sep 2011 - 19:49

@Audrey a écrit:
@Audrey a écrit:
Voilà ce que ça donne d'embaucher des LM pour enseigner le latin...
Désolée, mais je ne donnerai pas la réponse à ta question.

Si tu n'as même pas eu l'idée de regarder dans un dico pour répondre...

Voilà précisément ce que j'ai dit, Roxanne. Parce que oui, pour un prof de LC dans le doute, ce qui arrive tous les jours, le réflexe premier est de regarder le Bailly ou le Gaffiot. Tout comme un LM se jette sur le Robert ou tout autre dico de son choix...ça fait partie des réflexes élémentaires. Ce qui est dingue, c'est qu'on en arrive au point où non seulement on embauche des LM pour des psotes LC, mais en plus ces LM viennent demander à des LC de pallier leurs ignorances. Je me rappelle encore la fois où il y a 5 ans, un collègue TZR LM a eu le culot de me demander de lui filer mes cours pour qu'il puisse prendre le poste LC qu'on lui proposait. Je vais faire hurler, mais si l'on fait le choix de prendre un job qui n'est pas le sien, ben on se débrouille tout seul pour le faire, on assume!

Au nom de la sacro sainte solidarité, on en vient à faire en plus le taff de certains collègues non qualifiés pour leur poste, à répondre continuellement à des questions de base pour n'importe quel LC, tout comme on en est déjà venus à faire des heures sups non payées au nom du sacro-saint bénéfice des élèves, tenus qu'on est par notre bonne conscience professionnelle...


pourquoi crois-tu que sur le CdT électronique on nous demande de mettre tous nos supports hors manuel ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Nell le Dim 11 Sep 2011 - 19:52

Très honnêtement Reine, je n'ai jamais entendu de pb concernant les LM. En revanche, en LC, on ne manque pas de boulot...

et je rejoins Zab sur le statut de contractuel... Sortis du contexte, les proos tenus ici sont affligeants et sincèrement, quand bien même j'ai mon concours aujourd'hui (à l'interne et je sais que pour certains, ça reste du rabais), ça fait mal.
le jugement à l'emporte-pièces... Il faut savoir s'élever au-dessus de la connerie des autres sinon, on perd toute crédibilité...

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par LisaZenide le Dim 11 Sep 2011 - 19:55

Nota pour info :
Avec en Lettres Classiques, 77 admis pour 185 postes à la session 2011, soit 60% de postes non pourvus... ce genre de débat risque d'être de plus en plus fréquent...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Audrey le Dim 11 Sep 2011 - 19:56

Eh bien oui, Schéhérazade, je le répète: mon avis est qu'un contractuel LM auquel on ne propose que des postes LC doit les refuser, au risque d'être radié des listes du rectorat. Je l'ai dit à plusieurs reprises. C'est faire le jeu de la casse de la filière LC. Mais soyons honnêtes, je ne pense pas que les radiations se fassent si aisément qu'on le croit, mais la peur est un levier très souvent utilisé par les rectorats. Les besoins en contractuels LM sont maintenant eux aussi criants: dans l'Ain, il y a une semaine, il y avait 11 TZR sans remplacement si je ne m'abuse, alors que dans le Rhône, ils n'avaient aucun TZR ou contractuels disponibles dans cette filière au même moment, comme le montrent les 3 postes de LM vacants dans le collège de mon meilleur ami à Lyon. Il y a de quoi faire comme postes pour les LM je pense.


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Dame Tartine le Dim 11 Sep 2011 - 19:57

@Reine Margot a écrit:dame tartine: c'est pour ça que je me demandais s'il n'y avait vraiment pas moyen même pour un contractuel de dire "je ne me sens pas compétent pour ce poste, je ne maîtrise pas le latin, mais je suis dispo pour toute affectation en LM"?
En théorie c'est ce qu'il faudrait faire. Sauf que c'est la roulette russe : il suffit de tomber sur un gestionnaire buté pour que cet argument ne passe pas et que son dossier descende dans les limbes rectorales. Il y a aussi les menaces de suspension des allocations chômage voire de radiation (un classique des rectorats). A cela s'ajoute le fait d'être en zone rurale, urbaine ou en RP : refuser ou accepter un remplacement c'est prendre en compte pas mal de paramètres. Il faut aussi ajouter la situation personnelle. Bref, ça n'est pas simple.

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du remplacement de titulaires LC par des contractuels LM

Message par Nell le Dim 11 Sep 2011 - 19:57

Les radiations se font immédiatement. je l'ai vécu pour avoir refusé un poste bouche-trou de 4h hebdo à 35km de chez moi et étalé sur 4 jours (1 heure chaque matin)...
le rectorat s'en fout: des candidats, ils en ont à la pelle.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum