Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par hophophop le Mer 14 Sep 2011 - 21:59

Je patauge un peu avec ma très bonne 5°, j'ai un peu de mal à savoir ce que je peux / dois dire en terme de vocabulaire technique.
Pour le moment j'en suis là de mon "topo" sur les emplois de l'imparfait :



LES EMPLOIS DE L’IMPARFAIT DANS UN RECIT :





-
L’imparfait peut servir à évoquer des faits qui
se répètent dans le passé.


-
L’imparfait peut servir à raconter un événement
en train de se dérouler sous les yeux d’un personnage et que le lecteur
découvre en même temps qu’il lui est raconté.


-
L’imparfait peut servir à raconter un événement
d’arrière-plan, pas très important, qui peut être interrompu à tout moment par
un autre événement qui fait vraiment avancer le récit au passé simple.


-
L’imparfait peut servir à faire une description
dans le passé.


-
L’imparfait peut permettre de donner plus d’importance
à un événement qu’on pourrait aussi exprimer au passé simple.


Exemple : En 1815, Napoléon
partait pour Sainte-Hélène. // En 1815, Napoléon partit pour Sainte-Hélène.


Déjà, ça vous semble clair ou pas ?
Ensuite, est-ce que je parle de l'imparfait itératif, sécant... ? Bien sûr les autres emplois auront des exemples eux aussi, mais on les tirera du texte étudié, donc ils les trouveront eux-mêmes (enfin j'espère ;-))


hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Amaliah le Mer 14 Sep 2011 - 22:06

@hophophop a écrit:Je patauge un peu avec ma très bonne 5°, j'ai un peu de mal à savoir ce que je peux / dois dire en terme de vocabulaire technique.
Pour le moment j'en suis là de mon "topo" sur les emplois de l'imparfait :



LES EMPLOIS DE L’IMPARFAIT DANS UN RECIT :





-
L’imparfait peut servir à évoquer des faits qui
se répètent dans le passé.


-
L’imparfait peut servir à raconter un événement
en train de se dérouler sous les yeux d’un personnage et que le lecteur
découvre en même temps qu’il lui est raconté.


-
L’imparfait peut servir à raconter un événement
d’arrière-plan, pas très important, qui peut être interrompu à tout moment par
un autre événement qui fait vraiment avancer le récit au passé simple.


-
L’imparfait peut servir à faire une description
dans le passé.


-
L’imparfait peut permettre de donner plus d’importance
à un événement qu’on pourrait aussi exprimer au passé simple.


Exemple : En 1815, Napoléon
partait pour Sainte-Hélène. // En 1815, Napoléon partit pour Sainte-Hélène.


Déjà, ça vous semble clair ou pas ?
Ensuite, est-ce que je parle de l'imparfait itératif, sécant... ? Bien sûr les autres emplois auront des exemples eux aussi, mais on les tirera du texte étudié, donc ils les trouveront eux-mêmes (enfin j'espère ;-))


J'aurais mis en premier les valeurs d'arrière plan et de description parce que c'est ce qui me semble le plus important, ensuite j'aurais parlé de la valeur d'habitude. Quant à ce que j'ai mis en gras, je ne comprends pas bien ce que tu veux dire.
J'aurais rajouté la question de l'absence de limites: il régnait depuis 50 ans / il régna pendant 50 ans. Dans le premier cas l'action n'est pas complètement délimitée tandis qu'elle est délimitée et achevée dans l'autre cas.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par hophophop le Mer 14 Sep 2011 - 22:11

C'est bien ce passage qui me pose pb en effet, plus que les autres. Et c'est là que je voulais / voudrais dire que l'imparfait ne donne pas de limites, mais je ne sais pas, pour cette partie de l'explication, je m'emmêle particulièrement les pinceaux. Je repars réfléchir, mais si vous trouvez une super formulation, je suis preneuse !

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Amaliah le Mer 14 Sep 2011 - 22:16

L'imparfait présente l'action en train de s'accomplir?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par hophophop le Mer 14 Sep 2011 - 22:19

Ben voilà, pourquoi faire compliqué qd on peut faire simple ?
Merci Amaliah !!!

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Thalia de G le Jeu 15 Sep 2011 - 5:12

@hophophop a écrit:
LES EMPLOIS DE L’IMPARFAIT DANS UN RECIT :

- L’imparfait peut servir à évoquer des faits qui se répètent dans le passé.
- L’imparfait peut servir à raconter un événement en train de se dérouler sous les yeux d’un personnage et que le lecteur
découvre en même temps qu’il lui est raconté.
- L’imparfait peut servir à raconter un événement d’arrière-plan, pas très important, qui peut être interrompu à tout moment par un autre événement qui fait vraiment avancer le récit au passé simple.
- L’imparfait peut servir à faire une description dans le passé.
- L’imparfait peut permettre de donner plus d’importance à un événement qu’on pourrait aussi exprimer au passé simple.

Exemple : En 1815, Napoléon partait pour Sainte-Hélène. // En 1815, Napoléon partit pour Sainte-Hélène.


Déjà, ça vous semble clair ou pas ?
Ensuite, est-ce que je parle de l'imparfait itératif, sécant... ? Bien sûr les autres emplois auront des exemples eux aussi, mais on les tirera du texte étudié, donc ils les trouveront eux-mêmes (enfin j'espère ;-))

Tu leur expliques ça en 5e ? Ils sont bons !

Je rejoins Amaliah dans ses remarques, entre autres pour la phrase en gras.

Si c'est une classe d'un très bon niveau, tu peux partir de l'étymologie. L'imparfait c'est ce qui n'est pas parfait, c-a-d non limité dans le temps, par opposition avec le PS.
Sa valeur 1ère et essentielle dans le récit, c'est le second plan. Il n'est pas nécessaire pour faire avancer l'histoire (test intéressant, supprimer les verbes et leur sujet à l'impft dans un récit, l'histoire continue à progresser).
Les autres valeurs (la durée, la description, la répétition, le commentaire) en découlent.

Le dernier impft peut être un impft "historique. A mon avis marginal et à ne pas faire entrer dans la leçon (on pourrait tout aussi bien avoir un prst ou un futur simple). Tu peux l'évoquer sans qu'il figure dans la leçon.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Esméralda le Jeu 15 Sep 2011 - 8:28

Je ne verrais pas non plus la dernière valeur. Sinon je fais à peu près comme toi.

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Thalia de G le Jeu 15 Sep 2011 - 8:32

@Esméralda a écrit:Je ne verrais pas non plus la dernière valeur. Sinon je fais à peu près comme toi.
Je me pose une question : est-il pertinent de leur enseigner en 5e des termes techniques comme itératif ? Descriptif et duratif sont transparents, pas de problème.

Il y a plus de 10 ans que je n'ai pas eu ce niveau.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Thalia de G le Jeu 15 Sep 2011 - 8:33

PS. Esméralda, il me semble que nous sommes souvent d'accord.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par hophophop le Jeu 15 Sep 2011 - 19:24

Cette classe est excellente. SI elle garde bon esprit je vais m'éclater, mais il feut leur donner à "manger"... mes autres 5° n'auront que les 3 valeurs les plus courantes.
figurez-vous que cette aprèm plusieurs ont mis le doigt sur du style indirect libre, faisant le lien spontanément avec le narrateur omniscient (bon c'est moi qui ai nommé tout ça hein, mais quand même c'est super bien non ? enfin moi j'ai tjs l'impression de me récupérer les classes faibles, et là je trouve que c'est le top, mais peut-être que c'est mieux ailleurs et je ne m'en rends plus compte ?)

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours sur l'imparfait 5° : clair ou pas clair ?

Message par Serge le Jeu 15 Sep 2011 - 21:00

Je n'ai jamais hésité à leur mentionner l'imparfait itératif.
Ce n'est pas si difficile à comprendre pour eux. Le mot les effraie davantage que la notion.
Quand j'ai une classe faible, je parle alors d'imparfait de répétitions.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum