Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par caperucita le Jeu 15 Sep 2011 - 18:37

Tout à l'heure, je repars du collège, je suis le bus scolaire. Il s'arrête devant un troupeau d'élèves, manque de pot je le colle trop, je ne peux donc pas déboîter et le doubler, je dois attendre derrière. Je vois un élève à moi monter. C'est un élève de 3ème qui est venu le jour de la rentrée sans sac, il est arrivé dans ce collège l'an dernier en avril, et ne s'y est jamais présenté... Le deuxième jour, il avait un sac, mais pas de cahier, de trousse etc... Je l'ai exclu au troisième cours pour perturbation du cours, insolence et refus de donner le carnet (tout ça la semaine dernière). Hier, il n'était pas là, ce matin je le vois dans le hall et dans le couloir de l'administration, et deux heures plus tard, il n'est pas à mon cours... Normalement, je l'ai à nouveau demain !!
Donc cet élève monte dans le bus avec un copain (que je n'ai pas en cours), se dirige directement vers le fond of course ! Quand il se rend compte que je suis le bus, il doit le dire à son copain, et celui-ci s'est mis à fumer sa clope de façon provocante, en recrachant la fumée ostensiblement, comme pour me narguer... Suspect Je l'ai regardé, prenant un air mi-indifférente, mi-affligée, genre "éclate toi ça m'est égal..." mais bon, c'est pas évident, j'ai essayé d'imprimer son visage, mais je ne suis pas sûre de pouvoir le reconnaître sur un trombi, et puis ils sont malins, parce que c'était en dehors du collège, et lui ne va pas me retrouver en cours puisqu'il n'est pas mon élève ! Le mien, il s'est tenu à carreau, me tournant le dos. ça vous est déjà arrivé ce genre de truc ? Comment réagir ??

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par christophevan le Jeu 15 Sep 2011 - 18:43

Si tu ne l'as pas, c'est pas dramatique... Ce n'est pas agréable mais bon...
Ne cherche pas forcément à le retrouver à tout prix dans le collège. C'est un peu délicat et c'est plutôt une affaire "perso".
Par contre, si tu le vois, je ne pense pas qu'il faille faire comme si rien ne s'était passé. Tu peux lui dire que son attitude t'a déplu, voire le casser un coup. Mais il me semble difficile de sanctionner, d'autant plus qu'il n'a pas l' air d'avoir fait grand chose de méchant, juste de la petite provoc' à deux balles.

Franchement, le principal, c'est que le tien se soit tenu à carreau.

christophevan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Saraswati le Jeu 15 Sep 2011 - 18:44

Il fumait dans le bus ?? Shocked

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par caperucita le Jeu 15 Sep 2011 - 18:49

ça t'étonnes Saraswati ? déjà quand je prenais le bus, il était fréquent que ceux du fond fument... c'est interdit, mais les chauffeurs ferment parfois les yeux... pour avoir la paix...

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Saraswati le Jeu 15 Sep 2011 - 18:52

oh ben zut alors ! oui je suis encore naïve !! calimero

Sinon pour le pb de l'élève, c'est rageant, mais je ne vois pas quoi faire.

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par JEMS le Jeu 15 Sep 2011 - 18:58

Bein, déjà arrivé, mais en plus hard à la sortie d'un train avec deux de mes amis profs.
Il y avait eu insultes, menaces... ahhh ce qu'ils se sentent forts nos chatons en meute...
Du coups, commissariat et main courante. Le prov en avait mis deux dehors pour 8 jours.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Dhaiphi le Jeu 15 Sep 2011 - 18:58

@Saraswati a écrit:Il fumait dans le bus ?? Shocked
Qui va lui interdire ?

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par JEMS le Jeu 15 Sep 2011 - 18:59

@JEMS a écrit:Bein, déjà arrivé, mais en plus hard à la sortie d'un train avec deux de mes amis profs.
Il y avait eu insultes, menaces... ahhh ce qu'ils se sentent forts nos chatons en meute...
Du coups, commissariat et main courante. Le prov en avait mis deux dehors pour 8 jours.

Par contre, tu peux toujours en parler à ton CPE et garder une trace écrite... on ne sait jamais.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par kiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 19:01

J'ai été insultée par des élèves à l'arrêt à un feu rouge... Heureusement, zom n'était pas là (car c'était complètement en dehors de la vie scolaire), car je pense qu'il serait sorti de la bagnole pour les courser et leur en coller une... Il rigole pas!lol

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par caperucita le Jeu 15 Sep 2011 - 19:05

C'était des élèves à toi Kiwi ? Comment as tu réagi ? Tu les as recroisés et reconnus après ?

_________________
Premier néo-commandement : Je ne mettrai point de S au futur !!!
Par contre,si j'avais un marteau, je cognerais le jour, je cognerais la nuit, j'y mettrais tout mon coeur ! Razz Razz

caperucita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Reine Margot le Jeu 15 Sep 2011 - 19:19

cape: tu n'as rien vu, tu n'étais pas responsable, ils n'étaient pas dans ta classe...en cours, tu ne passes rien et c'est l'essentiel.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Hope le Jeu 15 Sep 2011 - 19:27

Ca m'est déjà arrivé de me faire insulter alors que je passais en voiture devant un arrêt de bus. Rien à faire, pas le temps de voir le visage de l'élève, hélas. Et j'ai déjà plusieurs fois eu des élèves qui se sont amusés à se trémousser devant ma voiture sur la route vers chez moi. Pas les miens, mais comme ils me voient dans le collège, ils savent que je suis prof, et ça suffit à les exciter, visiblement.



Je ne sais pas comment on a pu en arriver là, à une telle haine du prof chez beaucoup d'élèves et dans la population en général, mais quand ce genre de chose arrive, ça me f*** le moral en l'air pour un moment.

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Saraswati le Jeu 15 Sep 2011 - 19:28

@Dhaiphi a écrit:
@Saraswati a écrit:Il fumait dans le bus ?? Shocked
Qui va lui interdire ?
Ben voilà, il est là le problème. Plus personne ne fait plus rien, on se laisse écraser parce qu'on a peur de merdeux, et tout le monde trouve ça normal.

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par aposiopèse le Jeu 15 Sep 2011 - 19:33

@Hope a écrit:
Je ne sais pas comment on a pu en arriver là, à une telle haine du prof chez beaucoup d'élèves et dans la population en général, mais quand ce genre de chose arrive, ça me f*** le moral en l'air pour un moment.

+1 : je me suis souvent posé la même question (et j'ai de plus en plus hâte de quitter l'EN)
Dans mon lycée, les élèves se sentent souvent tout-puissants dès qu'ils font un blocus (ce qui arrivent une ou deux fois par an) et brûlent des palettes devant l'entrée : certains profs qui passent pour aller faire cours (en gros, les femmes, dont moi) se font huer et siffler... je ne sais jamais comment réagir, surtout quand ce ne sont pas mes élèves mais des terminales ou des BTS, que je ne connais pas Embarassed

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par kiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 19:42

@caperucita a écrit:C'était des élèves à toi Kiwi ? Comment as tu réagi ? Tu les as recroisés et reconnus après ?

Oui. C'était il y a 2ans : ma pire classe de 4ème, une horreur. Je sortais du Leclerc et comme une cloche, je suis passée à côté du collège pour rentrer chez moi... Un peu de plus, je leur faisais un doigt d'honneur ou bien je mettais le frein à main et les insultais à mon tour en sortant de ma voiture, en précisant bien qu'ici, on était sur la voie publique et non dans ce collège de m..... où il ne leur arrivait jamais rien pour ce type de fait, et que du coup, s'ils ne s'excusaient pas immédiatement, j'irais déposer une main courante... Mais le feu est passé au vert avant que je n'ai eu le temps de faire tout ça, et heureusement... N'empêche, quand j'y repense, heureusement que zom n'était pas là... Je pense qu'il ne se serait pas maîtrisé. Ces élèves étaient purement odieux, écoeurants... Rien que d'y repenser, ça m'énerve!

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Celadon le Jeu 15 Sep 2011 - 19:43

Et que peut donc donner d'autre l'enfant-roi chez lui et au centre du système à l'école ?????????????

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par kiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 19:44

@Hope a écrit:Et j'ai déjà plusieurs fois eu des élèves qui se sont amusés à se trémousser devant ma voiture sur la route vers chez moi. Pas les miens, mais comme ils me voient dans le collège, ils savent que je suis prof, et ça suffit à les exciter, visiblement.

C'est pourquoi je ne me stationnais jamais devant les établissements (trop peur pour ma caisse). Aussi, j'attendais bien 20min après la sonnerie avant de prendre ma voiture pour rentrer chez moi... Pas envie d'avoir des singes sur mon capot. Suspect

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par User5899 le Jeu 15 Sep 2011 - 19:55

@Celadon a écrit:Et que peut donc donner d'autre l'enfant-roi chez lui et au centre du système à l'école ?????????????
S'ils étaient vraiment au centre du système avec deux projecteurs dans la tronche, ce serait probablement différent. Combien de générations de profs ont essayé de les comprendre et leur ont trouvé des excuses subséquentes ? Au lieu de leur faire cours presque sans les regarder ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Dhaiphi le Jeu 15 Sep 2011 - 21:03

@Saraswati a écrit: Plus personne ne fait plus rien, on se laisse écraser parce qu'on a peur de merdeux, et tout le monde trouve ça normal.

Il m'étonnerait que "tout le monde" trouve ça normal mais les volontaires pour prendre un coup de tournevis (ou de cutter) ne sont pas légion.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par kiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 21:09

@Dhaiphi a écrit:
@Saraswati a écrit: Plus personne ne fait plus rien, on se laisse écraser parce qu'on a peur de merdeux, et tout le monde trouve ça normal.

Il m'étonnerait que "tout le monde" trouve ça normal mais les volontaires pour prendre un coup de tournevis (ou de cutter) ne sont pas légion.

+1. Je te garantis que quand tu es un dimanche soir, seule, sur la ligne PSL/Argenteuil/Mantes la jolie, tu t'écrases et tâches de ne pas te faire remarquer par tous les loubards à casquette qui hurlent, grimpent sur les sièges, fument, insultent les passants, j'en passe et des meilleures...




kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par Carabas le Jeu 15 Sep 2011 - 21:17

@aposiopèse a écrit:
@Hope a écrit:
Je ne sais pas comment on a pu en arriver là, à une telle haine du prof chez beaucoup d'élèves et dans la population en général, mais quand ce genre de chose arrive, ça me f*** le moral en l'air pour un moment.

+1 : je me suis souvent posé la même question (et j'ai de plus en plus hâte de quitter l'EN)
Dans mon lycée, les élèves se sentent souvent tout-puissants dès qu'ils font un blocus (ce qui arrivent une ou deux fois par an) et brûlent des palettes devant l'entrée : certains profs qui passent pour aller faire cours (en gros, les femmes, dont moi) se font huer et siffler... je ne sais jamais comment réagir, surtout quand ce ne sont pas mes élèves mais des terminales ou des BTS, que je ne connais pas Embarassed
En même temps, quand on voit des adultes prendre au sérieux ce genre de chose... ben oui, z'ont une conscience politique... ben voyons! J'attends le prochain motif des blocus à venir. Va pas falloir tarder, pendant qu'il fait encore beau!

Il m'étonnerait que "tout le monde" trouve ça normal mais les volontaires pour prendre un coup de tournevis (ou de cutter) ne sont pas légion.
Voilà.
Et ce serait bien aussi que la sncf-ratp envoie des contrôleurs à ces heures-là, pour choper les fumeurs (parce que oui, c'est à la mode) et les gosses sans billets, ça ferait du bien, aux heures de pointe. Et ils se prendraient peut-être un peu moins pour les rois du monde.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par cannelle59 le Jeu 15 Sep 2011 - 21:20

@kiwi a écrit:J'ai été insultée par des élèves à l'arrêt à un feu rouge... Heureusement, zom n'était pas là (car c'était complètement en dehors de la vie scolaire), car je pense qu'il serait sorti de la bagnole pour les courser et leur en coller une... Il rigole pas!lol

Notre cde a été insultée pendant les grandes vacances par des anciens élèves. Elle nous a dit à la rentrée que désormais, on pouvait convoquer un conseil de discipline pour ce genre de commportements en dehors du collège (aux abords comme au loin) dès lors que c'était contre notre fonction.

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par yseult le Jeu 15 Sep 2011 - 21:21

bon sang...j'ai trop de la chance dans mon collège de campagne...où ceux qui me narguent en fumant me disent "bonjour"!!
Nos voitures sont sur le parking du collège: parking ouvert, sans cloture! En 7 ans, y'a dû avoir quoi, 2 problèmes...

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par kiwi le Jeu 15 Sep 2011 - 21:24

@yseult a écrit:bon sang...j'ai trop de la chance dans mon collège de campagne...où ceux qui me narguent en fumant me disent "bonjour"!!
Nos voitures sont sur le parking du collège: parking ouvert, sans cloture! En 7 ans, y'a dû avoir quoi, 2 problèmes...

C'était pareil quand j'étais stagiaire : on se garait devant le collège. Ma voiture n'a jamais rien eu.
Quand je suis arrivée en RP, j'ai découvert les parkings sous caméras de surveillance, les établissements fermés, clôturés ; les caméras dans la cour. Mon collège actuel a un parking fermé, mais je sais que je peux me stationner devant le collège, parce que c'est un collège "normal". Je fais juste attention à ne pas me mettre trop prêt de la grille des élèves (bousculade, vélos qui peuvent rayer...).




kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les élèves nous narguent en dehors du collège...??!!

Message par aposiopèse le Jeu 15 Sep 2011 - 21:27

1 - La loi n°2002-1138 du 9 septembre 2002 d'orientation et de programmation pour la justice ajoute à l'article 433-5 du code pénal un nouvel alinéa ainsi rédigé
" Lorsqu'il est adressé à une personne chargée d'une mission de service public et que les faits ont été commis à l'intérieur d'un établissement scolaire ou éducatif ou, à l'occasion des entrées ou sorties des élèves, aux abords d'un tel établissement, l'outrage est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende ".

Cet alinéa devient le troisième alinéa de l'article 433-5 dont les deux premiers alinéas n'ont pas été modifiés. Ces deux premiers alinéas disposent :
" Constituent un outrage puni de 7 500 € d'amende les paroles, gestes ou menaces, les écrits ou images de toute nature non rendus publics ou l'envoi d'objets quelconques adressés à une personne chargée d'une mission de service public, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de sa mission, et de nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la fonction dont elle est investie. Lorsqu'il est adressé à une personne dépositaire de l'autorité publique, l'outrage est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 7 500€ d'amende. "

2 - La disposition nouvelle harmonise la protection dont bénéficient les différentes catégories de personnels de l'éducation

2.1 En premier lieu, et contrairement à ce qui est souvent affirmé ici ou là, cet alinéa ne crée pas une infraction nouvelle. Il a pour seule portée d'augmenter la peine prévue lorsque l'outrage est survenu à l'intérieur ou aux abords d'un établissement scolaire ou éducatif.

Alors que l'outrage dont est victime un enseignant relevait jusqu'ici du premier alinéa de l'article 433-5 et n'était puni que de 7 500 € d'amende, les outrages perpétrés à l'intérieur ou aux abords d'un établissement éducatif sont désormais punis de 6 mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende, c'est-à-dire des peines prévues à l'alinéa 2 pour l'outrage adressé à une personne dépositaire de l'autorité publique.
2.2 En second lieu, il convient de souligner que le deuxième alinéa de l'article 433-5, sur le régime duquel est alignée la sanction des outrages perpétrés dans les établissements ou aux abords des établissements, ne concerne pas seulement les agents de la force publique. Il punit l'outrage adressé à tout " dépositaire de l'autorité publique ", catégorie qui englobe déjà certains personnels de l'éducation nationale.

En dehors du cas des agents de police, cette disposition a été mise en oeuvre pour sanctionner des outrages adressés notamment à un huissier de justice ou à un chef de section du service des impôts (Cass. crim. 21.05.1997), ou encore à un agent de la direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (Cass. crim. 18.10.2000).

Dans le domaine de l'éducation, il a été jugé qu'étaient " dépositaires de l'autorité publique " au sens de l'article 433-5, un président d'université (Cass. crim. 18.04.2000) et un inspecteur d'académie (Cass. crim. 22.01.2002, confirmant la condamnation à 4 mois d'emprisonnement avec sursis d'une personne ayant adressé des écrits anonymes injurieux à un inspecteur d'académie).

Le raisonnement conduit par la Cour de cassation dans l'arrêt du 18 avril 2000 sur le cas d'un président d'université est certainement applicable à tous les chefs d'établissements auxquels les textes confèrent notamment un pouvoir de police à l'intérieur de l'établissement. Ainsi, avant même le vote de la loi nouvelle, l'outrage adressé à un principal de collège ou à un proviseur entrait dans le champ du deuxième alinéa de l'article 433-5 et était punissable de 6 mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende.

La disposition ajoutée à l'article 433-5 par la loi d'orientation et de programmation pour la justice conduit à faire bénéficier l'ensemble des personnels enseignants du régime dont bénéficiaient jusqu'ici les agents investis de fonctions d'autorité.

L'outrage adressé au professeur sera désormais sanctionné comme l'outrage adressé au proviseur.


3 - Dans le monde de l'éducation, les dispositions de l'article 433-5 n'ont jusqu'ici guère été utilisées pour sanctionner des outrages qui auraient été le fait d'élèves
Les recherches de jurisprudence ne donnent que quelques cas d'application dont aucun ne met en cause le comportement d'un élève. On relève ainsi par exemple:

la condamnation à 2 000 F d'amende d'un parent d'élève ayant menacé verbalement la principale d'un collège et déchiré le papier qu'on lui demandait de signer à l'occasion de l'exclusion de son enfant pour indiscipline (CA BORDEAUX, 14.01.1998) ;
la condamnation à 4 000 F d'amende d'un parent d'élève ayant adressé à un principal de collège une télécopie contenant des propos injurieux (CA BORDEAUX, 14 04.1998) ;
la condamnation à 10 000 F d'amende dont 5 000 avec sursis d'une mère d'élève ayant traité le professeur de sa fille de " nul " lors d'une réunion parents-professeurs (CA PARIS, 06.09.2000).

Lorsque l'outrage est le fait d'un élève, c'est en général la procédure disciplinaire qui est mise en oeuvre. Elle permet à l'institution scolaire d'assurer elle-même la sanction d'un comportement inacceptable.

Il en va bien sûr autrement dans les cas, heureusement rares, où sont en cause des actes de violence physique. Dans ces cas, le recours à la justice se fonde sur l'article 222-13 qui punit de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende les violences, même lorsqu'elles n'ont entraîné aucune incapacité de travail, commises sur " toute personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission ". Cette disposition est applicable de la même manière à l'ensemble des personnels, quelle que soit leur fonction.
http://sne69.free.fr/pratique/quotidien/enseignant/outrage.php

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum