L'autorité en cours de français

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lapetitemu le Sam 17 Sep 2011 - 16:33

Je ne dirais pas que mon collègue a été méprisant, mais je trouve qu'il a eu une phrase maladroite, c'est le "ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà". Le "déjà" donne à penser que le prof est convaincu que l'élève est bête... Déjà que les élèves ont tendance à surinterpréter nos propos, mais là, au niveau de la construction de la phrase, c'est sans ambiguïté. Même si ce n'est pas vraiment ce que le prof pensait.
Sur le fil des stagiaires, on a asticoté cavecattum parce qu'elle avait dit qu'une question était stupide, ben je trouve ça moins grave que de dire à un élève qu'il est bête.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lulucastagnette le Sam 17 Sep 2011 - 16:34

Je pense que nous n'avons pas non plus la même tolérance au bruit/à l'agitation.
Si on est satisfait de l'ambiance de la classe, et bien nul besoin de chercher des recettes ou des explications.
Moi j'ai besoin d'un silence presque total, je ne supporte pas le moindre chuchotement, d'autres collègues préfèrent les interventions spontanées.

Roxanne, c'est marrant, j'allais faire une remarque presque inverse à la tienne. Je trouve qu'en français nous avons de la chance par rapport à d'autres matières comme les maths ou l'anglais parce qu'on arrivera toujours à accrocher à un moment l'élève en difficulté (lors d'étude d'images, ou lors d'exos de conjugaison) alors qu'en maths l'élève qui a accumulé les lacunes, il est complètement perdu (et pour les langues même chose).

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lulucastagnette le Sam 17 Sep 2011 - 16:36

@lapetitemu a écrit:Je ne dirais pas que mon collègue a été méprisant, mais je trouve qu'il a eu une phrase maladroite, c'est le "ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà". Le "déjà" donne à penser que le prof est convaincu que l'élève est bête... Déjà que les élèves ont tendance à surinterpréter nos propos, mais là, au niveau de la construction de la phrase, c'est sans ambiguïté. Même si ce n'est pas vraiment ce que le prof pensait.
Sur le fil des stagiaires, on a asticoté cavecattum parce qu'elle avait dit qu'une question était stupide, ben je trouve ça moins grave que de dire à un élève qu'il est bête.

Il faut voir la façon dont c'est dit, aussi.
Moi ça ne me choque pas, j'aime bien casser les élèves (aucun élève n'a jamais été blessé parce qu'ils savent bien que je les vanne).
Je n'ai pas vu le truc sur le fil des stagiaires... dire qu'une question est stupide, c'est pas bien alors ? Suspect

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Audrey le Sam 17 Sep 2011 - 16:38

Quand un élève me dit "A quoi ça sert..?" (et j'y ai droit au moins une fois par an!), je lui réponds avec un grand sourire: "Et toi, à quoi tu sers?".


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par John le Sam 17 Sep 2011 - 16:39

ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà
Ca n'est pas très choquant, dis...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par John le Sam 17 Sep 2011 - 16:41

Quand un élève me dit "A quoi ça sert..?" (et j'y ai droit au moins une fois par an!), je lui réponds avec un grand sourire: "Et toi, à quoi tu sers?".
Comme pour la phrase précédente, ça dépend comment c'est dit... Elève, je n'aurais pas aimé qu'on me réponde ça. Mais ça n'empêche que ça passe dans le cours d'Audrey, donc il ne faut pas juger ce qu'on ne connaît pas.


Dernière édition par John le Sam 17 Sep 2011 - 16:50, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par roxanne le Sam 17 Sep 2011 - 16:45

@lulucastagnette a écrit:Je pense que nous n'avons pas non plus la même tolérance au bruit/à l'agitation.
Si on est satisfait de l'ambiance de la classe, et bien nul besoin de chercher des recettes ou des explications.
Moi j'ai besoin d'un silence presque total, je ne supporte pas le moindre chuchotement, d'autres collègues préfèrent les interventions spontanées.

Roxanne, c'est marrant, j'allais faire une remarque presque inverse à la tienne. Je trouve qu'en français nous avons de la chance par rapport à d'autres matières comme les maths ou l'anglais parce qu'on arrivera toujours à accrocher à un moment l'élève en difficulté (lors d'étude d'images, ou lors d'exos de conjugaison) alors qu'en maths l'élève qui a accumulé les lacunes, il est complètement perdu (et pour les langues même chose).
d'abord pas si sure.J'ai vu en soutien des gamins qui après moult explications du prof être capables de faire des exos et de résoudre des problèmes.Alors c'était ponctuel mais concret.Tandis que celui qui est incapable d'écrire correctement, qui ne maîtrise pas la lecture, il pourra accrocher à un texte effectivement, mais ça n'améliorera pas de façon profonde ses difficultés de lecture et d'écriture.On pourra un peu le valoriser un peu, mais les fautes seront là, les notes ne varieront guère.Je parle d'élèves en grande difficulté qui sont de plus en plus nmobreux .Et dire je suis nul en français (ma langue maternelle ) c'est à mon avis lourd de signification quand même.Enfin, il faudrait voir avec un psy..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lapetitemu le Sam 17 Sep 2011 - 16:45

@Provence a écrit:
@lulucastagnette a écrit:

Mais je ne suis pas d'accord avec Reine : j'ai croisé plein de profs qui n'ont JAMAIS de problèmes de discipline.

Même remarque.

Pour répondre à la Petite Mu, je crois que la façon de faire cours dépend de notre personnalité et non de la matière. Je ne suis pas enjouée en cours, en début d'année, tant que je n'ai pas la classe bien en main. Mon objectif est d'instruire mes élèves, dans la joie si c'est possible, dans la douleur si c'est nécessaire.

Eh bien, ça, par exemple, je n'y arriverais jamais, même en début d'année, je le sais. Mais bon, c'est vrai, chacun sa personnalité : il faut surtout que j'apprenne à me connaître et à aimer le rôle de prof que je joue, pour être vraiment à l'aise avec.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Audrey le Sam 17 Sep 2011 - 16:49

Exact John. Cette remarque de ma part, faite par quelqu'un d'autre, serait très violente. Tout est dans le sourire! Wink
(et dans la relation qu'on tisse avec ses élèves )

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par ysabel le Sam 17 Sep 2011 - 17:11

@Audrey a écrit:Exact John. Cette remarque de ma part, faite par quelqu'un d'autre, serait très violente. Tout est dans le sourire! Wink
(et dans la relation qu'on tisse avec ses élèves )

tout à fait, j'ai plus d'une fois des gamins qui m'ont dit trouver méprisantes des rq faites par des collègues. Evidemment, comme je ne suis pas la dernière à le faire, je leur dis que mois aussi j'envoie parfois des sacrés piques et là, à chaque fois, on me répond : oui mais vous c'est pas pareil, c'est gentil.

Effectivement tout est dans l'art du sourire (mais aussi de l'attitude générale ; j'aime bien mes gamins et je pense qu'ils le savent, même les emmerdeurs)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Danaé le Sam 17 Sep 2011 - 17:42

@ysabel a écrit:
@Danaé a écrit:Ce qui est sûr c'est que ton collègue de maths a une drôle de manière de parler à ses élèves...quel mépris! Qu'en sais-tu ? quand des élèves font les idiots pour se faire remarquer ou interrompre le cours, autant leur dire franchement...

Tu n'as pas à l'envier!
Pour le reste, je suis prof de français aussi et je pense qu'on se ressemble un peu au niveau de l'attitude. Je ne sais pas me montrer dure et on me qualifie aussi de "gentille" et je ne pense pas que ce soit un compliment...J'ai un gros défaut : je veux que les élèves m'apprécient. Cela dit pour le moment, j'ai des 6°, 4° et 3° et lors des dictées, de la lecture ou pendant qu'ils écrivent il n'y a pas de bruit (pourvu que ça dure!!!)... Je pense que les moments dialogués peuvent être difficiles à gérer car il faut réapprendre les règles de prise de parole et ceci est valable dans toutes les matières!

Le mépris car déjà il rappelle que ça a été le bazar en français...de quoi se mêle t-il? et ensuite "ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà", je ne trouve pas ça super pertinent même si l'élève s'est mal comporté au tableau, on peut reprendre les élèves autrement. Mais ce n'est que mon humble avis...

Danaé
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Reine Margot le Sam 17 Sep 2011 - 17:45

@Provence a écrit:
@lulucastagnette a écrit:

Mais je ne suis pas d'accord avec Reine : j'ai croisé plein de profs qui n'ont JAMAIS de problèmes de discipline.

Même remarque.


ah, moi j'ai croisé des profs très respectés mais qui avaient des classes plus ou moins difficiles selon les années...et puis les problèmes de discipline, les gens ne s'en vantent pas, c'est très dur de savoir ce qui se passe vraiment. Plus exactement, il y a bcp de gens très respectés, qui ont des années plus ou moins faciles mais s'en sortent.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lulucastagnette le Sam 17 Sep 2011 - 17:49

@Reine Margot a écrit:
@Provence a écrit:
@lulucastagnette a écrit:

Mais je ne suis pas d'accord avec Reine : j'ai croisé plein de profs qui n'ont JAMAIS de problèmes de discipline.

Même remarque.


ah, moi j'ai croisé des profs très respectés mais qui avaient des classes plus ou moins difficiles selon les années...et puis les problèmes de discipline, les gens ne s'en vantent pas, c'est très dur de savoir ce qui se passe vraiment.

Oui, des classes plus ou moins difficiles, certes. Mais certains profs n'ont jamais le bordel, et c'est un fait.
Et puis on sait quand même très vite qui tient ses classes et qui a des difficultés, dans un collège, c'est le genre de choses qui est difficile à "cacher" (les élèves qui en parlent dans les autres cours, le bruit dans le couloir...)

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Reine Margot le Sam 17 Sep 2011 - 17:52

oui, quand on parle de vrai bordel, là comme on parlait de bavardages, c'est autre chose, je crois que même les profs non bordélisés peuvent en avoir avec une classe plus pénible.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Provence le Sam 17 Sep 2011 - 17:53

@Reine Margot a écrit:oui, quand on parle de vrai bordel, là comme on parlait de bavardages, c'est autre chose...

Je n'ai pas de problèmes de bavardage non plus dans mes cours.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Reine Margot le Sam 17 Sep 2011 - 17:53

ben, tant mieux.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Danaé le Sam 17 Sep 2011 - 17:54

Voilà pourquoi la phrase "vous avez déjà mis le souk en français " est maladroite, je trouve qu'elle valorise le collègue de maths au détriment du prof de français. Même si on sait tous que certains profs ont plus de bruit dans leur classe que d'autres, ça ne sert à rien d'en remettre une couche face aux élèves.

Danaé
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par lulucastagnette le Sam 17 Sep 2011 - 17:58

@Danaé a écrit:Voilà pourquoi la phrase "vous avez déjà mis le souk en français " est maladroite, je trouve qu'elle valorise le collègue de maths au détriment du prof de français. Même si on sait tous que certains profs ont plus de bruit dans leur classe que d'autres, ça ne sert à rien d'en remettre une couche face aux élèves.

Là je suis d'accord, cette phrase est maladroite. Un truc genre "vous êtes arrivés bien bruyamment" suffit, c'est nul de mettre en cause un collègue.

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par cavecattum le Sam 17 Sep 2011 - 18:14

@lapetitemu a écrit:Je ne dirais pas que mon collègue a été méprisant, mais je trouve qu'il a eu une phrase maladroite, c'est le "ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà". Le "déjà" donne à penser que le prof est convaincu que l'élève est bête... Déjà que les élèves ont tendance à surinterpréter nos propos, mais là, au niveau de la construction de la phrase, c'est sans ambiguïté. Même si ce n'est pas vraiment ce que le prof pensait.
Sur le fil des stagiaires, on a asticoté cavecattum parce qu'elle avait dit qu'une question était stupide, ben je trouve ça moins grave que de dire à un élève qu'il est bête.

Ah, tiens, merci bien!
Pour répondre à ta réflexion initiale, je rencontre un problème particulier là où je suis. C'est un lycée technique orienté science. Uniquement. Les élèves qui sont là iront en STI, SI, STL. C'est tout. Le français pour eux, ce n'est pas important. Ajoutons à cela un manque de moyens flagrant en lettres - on préfère investir ailleurs.
J'ai la sensation de ne pas pouvoir défendre ma matière auprès des élèves. Ils doivent en avoir marre des photocopies. HDA avec des tableaux en noir et blanc, reproduit sur une feuille A4, tu parles que ça les enchante! Mais pas de rétroproj. à dispo. dans l'immédiat.
Mon autorité est aussi minée par ce manque de possibilités. Mes premières, je les cravache avec leur bac, du coup ils écoutent, mais une de mes secondes... Rolling Eyes

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par John le Sam 17 Sep 2011 - 18:17

C'est d'autant plus dommage que les STL et STI aussi ont besoin de savoir écrire...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par linedeloc le Sam 17 Sep 2011 - 18:21

@cavecattum a écrit:
@lapetitemu a écrit:Je ne dirais pas que mon collègue a été méprisant, mais je trouve qu'il a eu une phrase maladroite, c'est le "ne te fais pas plus bête que tu ne l'es déjà". Le "déjà" donne à penser que le prof est convaincu que l'élève est bête... Déjà que les élèves ont tendance à surinterpréter nos propos, mais là, au niveau de la construction de la phrase, c'est sans ambiguïté. Même si ce n'est pas vraiment ce que le prof pensait.
Sur le fil des stagiaires, on a asticoté cavecattum parce qu'elle avait dit qu'une question était stupide, ben je trouve ça moins grave que de dire à un élève qu'il est bête.

Ah, tiens, merci bien!
Pour répondre à ta réflexion initiale, je rencontre un problème particulier là où je suis. C'est un lycée technique orienté science. Uniquement. Les élèves qui sont là iront en STI, SI, STL. C'est tout. Le français pour eux, ce n'est pas important. Ajoutons à cela un manque de moyens flagrant en lettres - on préfère investir ailleurs.
J'ai la sensation de ne pas pouvoir défendre ma matière auprès des élèves. Ils doivent en avoir marre des photocopies. HDA avec des tableaux en noir et blanc, reproduit sur une feuille A4, tu parles que ça les enchante! Mais pas de rétroproj. à dispo. dans l'immédiat.
Mon autorité est aussi minée par ce manque de possibilités. Mes premières, je les cravache avec leur bac, du coup ils écoutent, mais une de mes secondes... Rolling Eyes
Ce n'est qu'une solution ponctuelle et ça ne résoudra pas tous tes soucis, mais quand je suis dans ce cas je vais au secrétariat et j'exige une impression couleur de qualité, que je mets sous pochette pour la faire circuler ensuite. C'est pas grand chose, mais mieux que rien.

_________________
de jolis bijoux faits main et personnalisés: http://lesbijouxdeline.canalblog.com/
https://www.facebook.com/line.bijoux.5

linedeloc
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par cavecattum le Sam 17 Sep 2011 - 18:23

Tout à fait d'accord John. Mais je ne parviens pas à le leur faire comprendre. J'ai eu droit à mes premier DM de maths faits dans mon cours, au fond de la salle. Ça me rend triste.
( et pourtant, j'étais en S, et je faisais pareil en philo, parfois, quand j'étais en retard dans mes DM... Rolling Eyes ).

Merci Linedoc! Tu sais, j'ai déjà une plastifieuse à la maison, et je vais le faire moi-même. Mais ça ne devrait pas être le cas!

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par linedeloc le Sam 17 Sep 2011 - 18:26

C'est clair.

_________________
de jolis bijoux faits main et personnalisés: http://lesbijouxdeline.canalblog.com/
https://www.facebook.com/line.bijoux.5

linedeloc
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par choco le Sam 17 Sep 2011 - 18:41

Pour ma part, j'ai un souci avec un élève qui dès le début m'a été présenté comme étant ingérable et se faisant tout le temps virer de cours pour " sauver le reste de la classe". Il n'est pas méchant et ne se rend pas compte que son attitude est gênante ( il ne peut pas s'empecher de bouger, parler, il se parle même à lui-même et demande tout le temps l'attention de tous par n'importe quel moyen). Tout a été tenté et le seul conseil qu'on m'a dit c'est de faire comme d'autres de le renvoyer ( il n'aurait été présent l'an passé en cours de français que trois fois !! J'avoue avoir du mal à y croire). Je ne sais pas quoi faire avec lui : le virer ne me semble pas complètement la bonne solution, celle juste de la facilité et de maintenir son échec .... mais il est pénible.

heu

choco
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Provence le Sam 17 Sep 2011 - 18:44

@choco a écrit:Je ne sais pas quoi faire avec lui : le virer ne me semble pas complètement la bonne solution, celle juste de la facilité et de maintenir son échec .... mais il est pénible.

La facilité un vice, la difficulté une vertu?

Les questions à se poser sont les suivantes:
- as-tu les moyens de faire progresser cet élève?
- peux-tu le conserver en cours sans que cela nuise véritablement à l'ensemble de ses camarades?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'autorité en cours de français

Message par Celeborn le Sam 17 Sep 2011 - 18:47

@choco a écrit:le virer ne me semble pas complètement la bonne solution, celle juste de la facilité et de maintenir son échec .... mais il est pénible.

Je pense qu'il faut de toute force le garder en classe, afin d'empêcher le reste du groupe de travailler dans de bonnes conditions. Je crois que, sur l'échelle de graduation des « bonnes solutions », on est bien, là…

Pour revenir à ce qui a été dit au-dessus, n'allons pas juger un collègue sur 3 paroles entendues et sorties de leur contexte.

Lapetitemu, si tu te sens bien dans ton "personnage", il ne faut pas forcer ta nature. En revanche, que tu n'aies pas le silence pendant une dictée, c'est anormal : il faut impérativement punir les élèves qui parlent à ce moment

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum