HG seconde

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Fleur16 le Jeu 29 Mar 2012 - 19:13

Oui je voudrais un sujet à la fois large mais qui les guide, d'où mon souci de formulation...

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Jeu 29 Mar 2012 - 19:19

Qu'est ce que tu avais fait comme plan Fleur ?

Al qalam : je compatis ! Vivement que tout soit passé. Ma tutrice m'aime bien mals bon elle se rend pas compte de toutes les erreurs que je fais ! Et le vendredi c'est la dernière heure de cette classe d'internes... Ils bavardent beaucoup et parfois c'est vraiment dur, je suis oblige d'hausser la voix et elle déteste ça. Bref !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Jeu 29 Mar 2012 - 19:43

Fifi, je vais passer la nuit en prière pour ton heure de visite... Razz
Cela tombe bien, je serai en train de continuer mon cours sur la colonisation Sad

Même pas eu le temps (surtout l'énergie) de faire une intro pour demain matin sur l'empire byzantin et l'empire ottoman, laquelle aurait été suivie de la fiche de Mam'zelle Fifi Wink . Du coup ce sera fiche méthode compo et réflexion sur un ou plusieurs sujets. J'ai le cerveau carbonisé Evil or Very Mad .

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Fleur16 le Jeu 29 Mar 2012 - 19:53

@*Fifi* a écrit:Qu'est ce que tu avais fait comme plan Fleur ?

Al qalam : je compatis ! Vivement que tout soit passé. Ma tutrice m'aime bien mals bon elle se rend pas compte de toutes les erreurs que je fais ! Et le vendredi c'est la dernière heure de cette classe d'internes... Ils bavardent beaucoup et parfois c'est vraiment dur, je suis oblige d'hausser la voix et elle déteste ça. Bref !

un truc très classique :
I la puissance de l'Eglise (et son organisation)
II L'encadrement de la société
III La diffusion et l'exclusion

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Jeu 29 Mar 2012 - 19:59

Encadrement et exclusion dans la société médiévale bla bla ... ?
Encadrer les fidèles dans la société ...
Encadrement et exclusion des fidèles ...

?

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Fleur16 le Jeu 29 Mar 2012 - 20:27

Oui je vais faire quelque chose comme ça.

Fleur16
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Al-qalam le Jeu 29 Mar 2012 - 20:59

Par charité chrétienne (ou collèguienne), est-ce que quelqu'un (Boris, Kalliste ?) aurait un bon cours sur Luther ? Je piétine et je n'arrive à rien de faisable en une heure.

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Jeu 29 Mar 2012 - 21:44

Je suis pas sure de t'aider car ca tient pas en 1h mais voici ce que j'ai préparé :
En outre, je ne sais pas si c'est top. je sais que ca ne correspond pas parfaitement à eduscol mais ca ne m'allait pas.

II. Un nouveau rapport à la foi et à Dieu : La réforme luthérienne

A. Le contexte de la Réforme de Luther
- contexte : j> 1530 volonté de retour à l'Eglise originelle de Rome.
→ carte page 196 : comment les différentes religions se partagent l'espace européen ?

→ la religion catholique : une large bande ouvrant les 2/3 de l’Europe méridionale, allant de l’Espagne à la frontière de la Hongrie et de la Pologne.
→ Les religions réformées (deux courants majoritaires, ceux de Calvin et Luther mais aussi une religion à mi-chemin entre protestantisme et catholicisme, l’anglicanisme) se partagent l’Europe anglo- saxonne : l’Angleterre et une petite partie de l’Irlande du nord sont anglicanes, l’Ecosse, le Saint Empire romain germanique à l’exception de l’ancienne Bohême et de l’actuelle Bavière est majoritairement luthérienne, certains cantons suisses, la Hollande, la région de la Rochelle (Aunis, Saintonge) est calviniste, ainsi que quelques morceaux du territoire prussien.
→ L’Islam est encore présent et cohabite avec la religion orthodoxe dans l’actuelle Grèce et dans les pays de l’ex Yougoslavie, ainsi que dans l’empire ottoman (Turquie).

- Période où l'Eglise est de plus en plus contestée : une grande partie du clergé s'intéresse plus aux revenus financiers qu'a la spiritualité, le clergé est de plus en plus critiqué. Les fidèles sont angoissés face à la mort, notamment parce qu'il y a plusieurs papes et qu'ils ne savent pas lequel suivre. Certains ordres religieux reviennent à une discipline stricte, les chrétiens veulent une spiritualité plus intérieure, moins montrée.
Les humanistes comme ERASME veulent retourner à la simplicité de la Bible. Erasme (1469-1536) est un religieux hollandais qui critique les abus de l’Église catholique, tout en lui restant fidèle. Il est considéré comme le « prince des humanistes ».

DOC :
« Je suis totalement en désaccord avec ceux qui refusent aux ignorants la lecture des Evangiles après une traduction en langue vulgaire, comme si l’enseignement du Christ était si obscur que seule une poignée de théologiens [ceux qui réfléchissent sur la religion] pouvait le comprendre [...]. Je voudrais que toutes les plus humbles des femmes lisent les Evangiles, lisent les Epîtres de Saint Paul. Puissent ces livres être traduits en toutes les langues pour pouvoir être lus et connus non seulement des Ecossais et des Irlandais mais aussi des Turcs et des Sarrasins. »
ERASME
=> Quels avantages présente la traduction de la Bible en langue vulgaire ? A quelle langue s’oppose-elle ? En quoi ce choix remet-il en cause le pouvoir du clergé ?

Afin de satisfaire les nouvelles envies des chrétiens, l'imprimerie diffuse des bibles en langue vulgaire (= nationale, ≠ latin). Avec l’invention de l’imprimerie par Gutenberg vers 1455, la Bible se diffuse plus largement. Cela permet une lecture plus personnelle des Ecritures.


2. Martin Luther, un réformateur et son rôle dans l’essor du protestantisme
- Luther : diffusion de ses thèses, polémique j> rupture avec Rome
A l’heure de l’imprimerie et de la remise en question de la place de l’homme et de Dieu, certains de ces courants parviennent à devenir des courants de masse : c’est le cas des thèses développées par Luther à partir de 1517 (texte connu sous le nom des 95 thèses). Il prône un retour à une Eglise plus humble, plus proche des pauvres par son train de vie, critique la grandeur et le luxe de la cour du pape, ainsi que le comportement des prêtres bien loin du dogme officiel (nicolaïsme = refus du célibat, beaucoup sont mariés et ont des enfants). Surtout il critique le système des Indulgences qui consiste à racheter son âme en versant de l’argent aux prêtres pour qu’ils prient pour les pécheurs.
Il publie alors 95 thèses pour réformer l’Église. Celles-ci provoquent un débat entre théologiens mais Luther refuse de renoncer à son discours. Il est excommunié en 1520

les points essentiels sur lesquels Luther appuie sa contestation de l’autorité de l’Église catholique romaine : la justification par la foi seule contre le mérite des œuvres religieuses et le sacerdoce universel contre le clergé.

documents page 196-197 : questions 1 et 2
1. Luther avance que les œuvres religieuses (fondation, pèlerinage, indulgence, etc.) sont inutiles. Le fidèle est sauvé uniquement parce qu’il place toute sa confiance, la foi, dans le Christ qui s’est sacrifié pour assurer le salut des chrétiens. Par cette thèse, Luther remet en cause l’utilité de l’Église institutionnelle, l’Église visible, au profit de l’Église invisible, la communauté spirituelle des chrétiens vivant en symbiose avec le Seigneur.
2. Pour Luther, les chrétiens sont tous égaux devant Dieu. Ils sont tous prêtres. C’est ce qu’il appelle le sacerdoce universel. Selon lui, le sacrement de l’ordination qui dis- tingue le clerc du laïc est une invention de l’Église catho- lique qui n’est pas attestée dans la Bible. De fait, le clergé n’est pas supérieur aux laïcs et le pape n’a aucune légiti- mité à représenter le Christ sur terre. Comme tout fidèle, il doit se soumettre à l’autorité de la Bible qui contient la parole divine. S’il agit contre elle, les chrétiens doivent donc se soulever contre lui.


3. Les réactions catholiques

Les devoirs du clergé – citation des Actes du Concile de Trente (1563) + document 7 page 197

« Aussi les clercs destinés à avoir le Seigneur pour partage doivent tellement régler leur vie et toute leur conduite que, dans leurs habits, leur maintien extérieur, leurs démarches, leurs discours et dans tout le reste, ils ne laissent paraître rien que de sérieux, de retenu et de conforme à la religion [...]. Le Saint Concile interdit à tous les clercs, quels qu’ils soient d’oser avoir chez eux ou ailleurs des concubines ou autres femmes qui puissent donner l’occasion de soupçons [...]. »
=> De quelle manière l’Église catholique réagit-elle à la réforme protestante ?


Ces querelles obligent aussi les catholiques à une remise en cause du système : ils en débattent au concile de Trente (1545-1563) et en arrivent à la conclusion d’une nécessaire formation des prêtres dans des séminaires. Ils doivent connaître le latin, et bien sûr la Bible. Surtout leur mode de vie doit être conforme aux exigences de leur foi.

Elles sont à l’origine de graves guerres civiles, les guerres de religion ( 1562-1598) : en France, elles conduisent à des massacres organisés par le pouvoir catholique contre les protestants. Le premier est le massacre de Wassy en 1562 L’épisode le plus dramatique est la Saint Barthélémy en août 1572 qui fait, à Paris et dans bon nombre de grandes villes françaises, des milliers de morts. Elles s’achèvent en 1598 par la paix de Vervins. La même année, Henri IV, roi protestant converti au catholicisme pour pouvoir accéder au trône, promulgue l’édit de Nantes par lequel le protestantisme devient une religion tolérée. La situation ne se normalise que provisoirement puisque cet édit est révoqué en 1685 par Louis XIV.


_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Al-qalam le Jeu 29 Mar 2012 - 21:53

Meric Fifi ! yesyes veneration

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Jeu 29 Mar 2012 - 22:54

Je n'ai que du brut de l'an dernier. Du "non homologué", bien sûr...


III) Pourquoi et comment l’Europe se divise-t-elle entre catho-liques et protestants au XVIe siècle ?
1) Pourquoi le protestantisme naît-il à la Renaissance ?
a)Car les humanistes remettent en cause l’autorité de l’Eglise
De nombreux humanistes, profondément croyants, sont convaincus que pour arriver au salut, il est nécessaire de fonder la pratique religieuse sur une lecture exacte de la Bible vu qu’elle contient le message divin. Ils entreprennent donc de comparer la version latine de la Bible utilisée en Europe occidentale depuis le Ve siècle et appelée la Vulgate, avec des versions plus anciennes en grec et en hébreu. Ils découvrent alors un certain nombre d’erreurs de traduction et certains entreprennent de publier de nouvelles traductions établies selon les règles de la philologie, comme Erasme en 1516 (transparent Erasme). Mais celui-ci va plus loin en affirmant que la Bible doit aussi être traduite en langue parlée puisque les fidèles ne comprennent pas le latin. En effet, les humanistes sont convaincus que tout homme, par son libre-arbitre, est capable de comprendre lui-même le message biblique, sans l’intermédiaire du clergé.
Mais cette volonté de traduire la Bible ne tarde pas à être condamnée par l’Eglise, qui rappelle que la Vulgate est l’œuvre de saint Jérôme, un moine considéré comme un Père de l’Eglise, et qu’à ce titre cette version de la Bible a plus de valeur que n’importe quelle autre. D’autre part, l’Eglise se méfie des traductions en langue parlée car elle craint que l’interprétation de la Bible par les fidèles eux-mêmes donne naissance à des hérésies, c’est-à-dire des croyances non conformes à celles de l’Eglise. Mais malgré l’hostilité de l’Eglise, cette nouvelle conception de la religion centrée sur la lecture personnelle du message divin séduit un certain nombre de fidèles dans les catégories instruites de la population. Cette remise en cause du monopole de l’Eglise sur les textes sacrés contribue à la naissance du protestantisme.

b) Car les fidèles s’inquiètent pour leur salut
Cette inquiétude est bien sûr à la base de la croyance chrétienne, mais depuis le XVe siècle, de nombreux fidèles doutent de la capacité de l’Eglise à les guider correctement vers le salut car les abus que la réforme grégorienne avait tentés de faire disparaître sont plus que jamais d’actualité : le pape mène une vie de cour fastueuse à la manière d’un roi, les évêques s’occupent surtout de leurs propriétés et les curés sont souvent mal formés voire absents, confiant leur paroisse à un vicaire qu’ils paient sur leurs revenus.
Mais ce qui est le plus dénoncé, c’est le fait que l’Eglise profite de cette angoisse du salut pour monnayer le pardon des péchés, par la vente d’indulgences, qui équivalaient à des réductions du temps passé au Purgatoire. De nombreux humanistes dénoncèrent cette dérive matérialiste de la religion, mais la dénonciation qui eut le plus d’écho, au point d’être considérée plus tard comme l’acte de naissance du protestantisme, fut les 95 Thèses du moine allemand Martin Luther en 1517, qui fit le rapprochement entre la vente d’indulgences organisée cette année-là par le pape et la reconstruction de la basilique Saint-Pierre de Rome.

2) La naissance des religions protestantes
En étudiant la Bible, Luther s’est convaincu que le salut ne « s’achète » pas et qu’il ne dépend pas non plus des œuvres de charité que le chrétien peut accomplir mais seulement de sa foi : il suffit que le chrétien croit sincèrement en Jésus pour être sauvé. Il précise ce point de vue dans plusieurs écrits qui lui valent d’être excommunié par le pape et condamné par l’empereur Charles-Quint. Mais il est protégé par des princes allemands hostiles à l’empereur, qui l’aident à fonder une nouvelle religion, la religion luthérienne. (Transparent religions protestantes) Entre les années 1520 et la fin du XVIe siècle, une grande partie de l’Allemagne et la Scandinavie se convertissent au luthéranisme.
Mais d’autres confessions protestantes apparaissent en Europe : l’anglicanisme, religion du royaume d’Angleterre à partir de 1559, et surtout le calvinisme, qui se diffuse en Suisse, en France (10 % des Français se convertissent), aux Pays-Bas et en Ecosse. La religion calviniste a été fondée par l’humaniste français Jean Calvin. Comme Luther, Calvin pense que les œuvres ne mènent pas au salut, mais il va plus loin en affirmant la prédestination : tout homme serait destiné avant même sa naissance au Paradis ou à l’Enfer, et le fait d’avoir la foi est le signe que l’on ira au Paradis.

Fiche : les religions protestantes
1) Les protestants remettent en cause le rôle de l’Eglise dans la reli-gion car ils considèrent qu’elle n’a pas à définir la foi, celle-ci étant définie dans la Bible. D’ailleurs, il n’y a pas de clergé sacré mais des pasteurs qui ne sont pas des intermédiaires entre Dieu et les hommes comme les prêtres, mais simplement des guides pour les fidèles.
2) Les religions protestantes reposent sur un rapport plus direct entre Dieu et les hommes car elles rejettent le culte des saints et de la Vierge : lorsque le fidèle commet un péché, il implore directement Jésus pour son pardon. De plus, les fidèles sont invités à lire la Bible régulièrement pour s’approprier au maximum le message di-vin.
3) Les protestants sont moins attachés aux aspects matériels et ri-tuels du culte que les catholiques car ils refusent la décoration des temples par des tableaux ou des statues. D’autre part, l’eucharistie ne « renouvelle » pas le sacrifice du Christ en transformant le pain et le vin, mais le rappelle simplement : la présence du Christ n’est que symbolique. Enfin, ni l’eucharistie ni la communion, les deux seuls sacrements reconnus, ne confèrent la grâce : ce ne sont que des signes d’appartenance à la communauté chrétienne.
4) Le protestantisme est un héritage de l’humanisme car il repose sur l’idée que l’homme est capable, par son libre-arbitre, d’avoir une relation personnelle avec Dieu, sans l’aide de l’Eglise que les hu-manistes remettent en cause. De plus, la lecture de la Bible tra-duite en langue parlée est une pratique essentielle, comme le sou-haitaient les humanistes.

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Al-qalam le Ven 30 Mar 2012 - 18:54

Merci à vous deux ! finalement, je pars sur une analyse de tableau avec pas mal d'activité en autonomie. Mais vos plans m'ont donné plein d'idées, merci beaucoup !

Fifi, ta visite s'est bien passée ?

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Invité19 le Ven 30 Mar 2012 - 19:37

oui Fifi, donne des news !

Al qalam j'ai rien pour t'aider pour l'instant;.. No

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Condorcet le Ven 30 Mar 2012 - 20:24

Fifi, we are expecting good news from you !

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Ven 30 Mar 2012 - 21:01

ça y'est, Fifi, elle nous la joue Oiseau Phénix, à nous laisser languir des heures durant Wink lol!

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Ven 30 Mar 2012 - 23:10

Mdr ! C'est gentil pour vos messages.

En fait bof... Bof. Les éleves ont été adorables alors que l'heure est difficile, aucun bavardage mais j'ai eu bcp de critiques a la fin et vu qu'elle ne me suit pas, je l'ai un peu mauvaise. Bref ! Je vois mon rapport lundi. Apparemment j'ai trop de tics de langage ("en effet"), les éleves ne lèvent pas la main (!!!!!!! Ben moi j'ai vu qu'ils levaient la main ...). Le plan ne lui plait pas car j'ai fait qu'une seule sous partie et cest trop long en 1h. Et j'ai pas dit que les autres peuples d'Am latine soutenaient les europeens car ils étaient contre les sacrifices des Aztèques, point qui est pour elle majeur dans l'explication.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Ven 30 Mar 2012 - 23:12

Et j'ai rdv avec la proviseure la semaine prochaine qui pose des questions sur la connaissance du fonctionnement d'un établissement (CA, relais pour les éleves decrocheurs, pour les éleves hospitalises, CPE ou que sais je encore). Pff.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Ven 30 Mar 2012 - 23:16

Ben, je ne vois que des détails dans ces reproches là. Ce truc à propos des sacrifices, je n'en ai jamais entendu parler (bon je ne suis vraiment pas au point sur la question, mais bon).

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Ven 30 Mar 2012 - 23:20

Pour le RDV avec le proviseur, ça ne serait pas comme l'entretien qu'on va tous avoir ces jours (pour moi lundi ce sera pour les "5 ans de carrière" d'après le papier (j'en ai 8 scratch )), mais avec des questions adaptées aux stagiaires ?

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Ven 30 Mar 2012 - 23:25

Franchement ce qui me rend aigrie c'est qu'elle ne m'a pas suivi, est venu 4 fois et que la j'ai eu droit qu'a des reproches qui pour elle semblaient importants. Je sais qu'elle a été déçue. Les autres fois j'avais quelques points positifs, la rien.
Elle m'a aussi dit que je disais trop de définitions au lieu de les demander aux éleves (genre nomade). Oui c'est vrai mals bon je fonctionne pas comme elle et qu'elle n'aime pas. J'étais pas naturelle du tout car d'habitude on "rigole" un peu, la les éleves étaient stresses par sa présence (et le fait que je leur avait dit de bien se tenir sachant que c'est une heure dure pour eux).

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Ven 30 Mar 2012 - 23:28

Si ça se trouve elle a "oublié" de dire tout ce qui allait parce que justement ça n'a pas attiré son attention.

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Ven 30 Mar 2012 - 23:29

Pour le rdv je sais juste qu'on a des questions sur le fonctionnement d'un bahut, sur le fait de savoir a qui s'adresser. surement rien d'important mais je suis juste crevee et j'en peux plus. J'en ai marre de cette année, me tarde juin. Pourtant je suis dans un bon lycee et j'ai quelques collègues avec qui je suis devenue proche.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Ven 30 Mar 2012 - 23:35

@boris vassiliev a écrit:Si ça se trouve elle a "oublié" de dire tout ce qui allait parce que justement ça n'a pas attiré son attention.
Non c'est parce que c'est jamais bien pour elle sauf si c'est super pointu intellectuellement. Je suis inculte face a elle, elle note que mes erreurs, mes fautes d'orthographe et ma méconnaissance du sujet.

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par boris vassiliev le Ven 30 Mar 2012 - 23:50

Si je me souviens bien, tu avais eu un (ou des) bon rapport précédemment, elle doit quand même faire la part des choses ?

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Condorcet le Ven 30 Mar 2012 - 23:59

@boris vassiliev a écrit:Ben, je ne vois que des détails dans ces reproches là. Ce truc à propos des sacrifices, je n'en ai jamais entendu parler (bon je ne suis vraiment pas au point sur la question, mais bon).

+ 1000. Fifi fleurs2 fleurs2 fleurs2 fleurs2 fleurs flower

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par *Fifi* le Sam 31 Mar 2012 - 0:00

Oui elle a fait un bon rapport mais je pense que c'est parce qu'elle ne veut pas me "casser". Elle a une grande culture générale, comme beaucoup de mes collègues. Je me sens franchement inculte a côté, et je pense que je le suis en partie.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HG seconde

Message par Condorcet le Sam 31 Mar 2012 - 0:02

Elle a étudié le programme beaucoup plus de fois et en connaît les sinuosités. Est-ce à dire qu'elle a une plus grande culture générale que toi ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum