Le coup de gueule des profs d’histoire

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 0:08

@Rikki a écrit:En attendant, ma fille est en Première S, et je suis totalement désorientée pour l'aider.

Elle se plaint de ce qu' « on fait tout dans le désordre, et pourtant je vois bien qu'on a une bonne prof qui essaye de tout nous réexpliquer mais dans le manuel y'a rien de chronologique et moi au bout d'un moment je ne sais plus quand se sont passées les choses".

Et ce fameux bac à la fin de l'année, où on n'a forcément pas d'annales puisque c'est tout nouveau, tout beau...

Ne me dites pas "Bah, le bac, maintenant, on le donne dans une pochette surprise", parce que j'ai bien l'intention d'inciter Miss Rikki Junior à ne pas seulement avoir le bac, mais un bon bac, avec des bonnes notes, et si possible (effet collatéral) à avoir un minimum de culture générale et de notion de ce qui s'est passé dans les monde dans les 150 dernières années.

Honnêtement, je ne sais plus bien par quel bout le prendre.

L'année dernière, avec le programme de Terminale L, "le monde de 1945 à nos jours", en gros, il y avait déjà eu largement de quoi s'occuper !

Là, c'est "le monde de 1850 à nos jours", avec des thématiques style "Sciences Po" et des gamins qui ont un an de moins et une année de lycée de moins dans les pattes.

topela veneration

Rikki, il existe des fondamentaux en histoire qui restent valables quels que puissent être les thèmes :
- bien connaître la chronologie - et les dates charnières/ruptures - grâce aux fameux tableaux synoptiques (en reprenant d'anciens manuels pour identifier et classer ces dates par thème) ;
- bien connaître les biographies de quelques personnages-clés de la période (Erasme pour la Renaissance, Victor Hugo pour le XIXe siècle français, Gandhi..., Churchill, Charles de Gaulle, Mitterrand, Philippe Pétain, Adolph Hitler, Joseph Staline pour la période au programme cette année...);
- apprendre aussi par coeur des cartes (surtout concernant l'immigration en Europe ou les empires coloniaux) ;
- avoir en tête des ordres de grandeur pour éviter les grosses erreurs (concernant les vagues migratoires entre autres) ;
- apprendre (et bien comprendre aussi) les définitions des mots-clés.
Et autrement, les conseils habituels : apprendre par coeur le nom des chapitres, des parties, des sous-parties et identifier les exemples évoqués dans le cours pour pouvoir réutiliser les connaissances acquises....
Ces repères permettent une meilleure réussite des exercices historiques, quelle qu'en soit la nature.


Dernière édition par condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 16:14, édité 4 fois (Raison : précision importante)

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par *Fifi* le Mar 27 Sep 2011 - 0:11

Oiseau phenix a écrit:dès que je suis titularisée, je remet tout dans "le bon ordre" Laughing (soyons fous, soyons réacs !)
+ 10 000 !!

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par boris vassiliev le Mar 27 Sep 2011 - 0:15

L'an prochain, on y verra également plus clair sur ce qu'on attend au bac, si le traitement par thème s'impose ou non.


Dernière édition par boris vassiliev le Mar 27 Sep 2011 - 0:15, édité 1 fois

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 0:15

A la relecture de ce programme, il me semble que "guerres" et "totalitarismes" peuvent être traités ensemble tout comme "colonisation/décolonisation" et "Français et République".

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Rom1ratm le Mar 27 Sep 2011 - 0:18

Faut vraiment que j'arrête de regarder les commentaires des articles publiés sur Internet, ça me déprime...

Rom1ratm
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Pandorafa le Mar 27 Sep 2011 - 0:18

Oiseau phenix a écrit:dès que je suis titularisée, je remet tout dans "le bon ordre" Laughing (soyons fous, soyons réacs !)

Twisted Evil

Je me suis fait un tel plaisir de faire des cours totalement "anti IUFM" dès mon année de néotit... ( bon ok j'avoue, j'en ai même fait pendant mon année de stage, vers la fin, en présence de ma tutrice, mais j'avais de la chance, ça la faisait marrer elle ne le répétait pas... Laughing )

C'est un vrai exercice de style finalement de faire un cours bien réac, avec trace écrite magistrale, pas de mise en activité, pas d'objectifs de séance, un cours bien axé sur la chronologie... tout ce que je fais en ce moment avec mes classes à examens, grrrr... trop bon ! devil

Pandorafa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 0:20

lol! vache

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par doctor who le Mar 27 Sep 2011 - 15:06

Pour refaire des programmes d'histoire, de toute manière, il faudrait repartir du primaire. Parce que quelque soit la façon dont on s'y prend, il faut avoir revu au moins 3 ou 4 fois dans sa scolarité chaque période-événement-notion pour espérer le retenir.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 16:08

topela veneration

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Rikki le Mar 27 Sep 2011 - 18:28

Merci pour vos conseils.

J'espère que le "crash test" se passera sans dommage !


---

Quand j'avais des grands (CE2 - CM2 - je n'ai jamais eu de CM1), je faisais de l'histoire-récit, un peu à l'ancienne, avec pas mal d'images d'Epinal. Non pas que je trouve qu'il faille évacuer la complexité de l'histoire, mais juste que, à mon avis, avant de "casser" les idées reçues, il faut déjà les avoir !

Les gamins adorent les histoires de vase de Soisson, de l'empereur à la barbe fleurie, de Jeanne d'Arc et de ses voix, du bon roi Henri avec sa poule au pot... ce n'est pas super évolué, je vous l'accorde, mais ça donne quand même des repères.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 18:32

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Rikki.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Marie Laetitia le Mar 27 Sep 2011 - 18:37

pandorafanny a écrit:
Oiseau phenix a écrit:dès que je suis titularisée, je remet tout dans "le bon ordre" Laughing (soyons fous, soyons réacs !)

Twisted Evil

Je me suis fait un tel plaisir de faire des cours totalement "anti IUFM" dès mon année de néotit... ( bon ok j'avoue, j'en ai même fait pendant mon année de stage, vers la fin, en présence de ma tutrice, mais j'avais de la chance, ça la faisait marrer elle ne le répétait pas... Laughing )

C'est un vrai exercice de style finalement de faire un cours bien réac, avec trace écrite magistrale, pas de mise en activité, pas d'objectifs de séance, un cours bien axé sur la chronologie... tout ce que je fais en ce moment avec mes classes à examens, grrrr... trop bon ! devil

lol!


j'ai vraiment été marquée par mon année de stage, moi. Je ne sais pas si j'oserais faire ça l'année prochaine. Il faudra que tu me donnes des leçons de courage... Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par kiwi le Mar 27 Sep 2011 - 18:42

@Rikki a écrit:Merci pour vos conseils.

J'espère que le "crash test" se passera sans dommage !


---

Quand j'avais des grands (CE2 - CM2 - je n'ai jamais eu de CM1), je faisais de l'histoire-récit, un peu à l'ancienne, avec pas mal d'images d'Epinal. Non pas que je trouve qu'il faille évacuer la complexité de l'histoire, mais juste que, à mon avis, avant de "casser" les idées reçues, il faut déjà les avoir !

Les gamins adorent les histoires de vase de Soisson, de l'empereur à la barbe fleurie, de Jeanne d'Arc et de ses voix, du bon roi Henri avec sa poule au pot... ce n'est pas super évolué, je vous l'accorde, mais ça donne quand même des repères.

Mais ces anecdotes font partie d'une certaine culture commune. Cela donne aussi un peu de folklore et un peu d'attrait. On en utilise tous, faut pas croire, et c'est une bonne chose.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par boris vassiliev le Mar 27 Sep 2011 - 20:54

Pour revenir plus spécifiquement au programme de 1ères, les élèves semblent bien largués par l'enchaînement rapide des leçons. Certes, c'est le propre des classes à examen que de forcer le rythme et je n'ai eu en fait qu'une fois des TES, mais il me semble que le nombre de thèmes à aborder n'était pas aussi important, ou du moins qu'on n'était pas autant pressé. Et puis c'était en Terminale, après un an de pratique des épreuves type bac en 1ère. Là, les élèves sortent de 2nde, pour beaucoup difficilement, et n'ont pas vraiment eu l'occasion, visiblement, de faire des contrôles un peu "poussés" avec, sans parler de composition, une réponse organisée un peu conséquente.
Et on est encore dans le flou sur le type de sujets possibles en compo, entre les sujets 0 qui porteraient sur une partie de leçon ("l'économie-monde britannique") et les interprétations d'IPR qui, paraît-il, verraient au contraire des sujets à l'échelle d'un thème entier...

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par sebpog le Ven 30 Déc 2011 - 0:11

je prépare les cours au lycée en seconde, 1e et terminale, et après avoir suivi des formations sur les nouveaux programmes (2nde et 1e), discuté avec plusieurs inspecteurs , mais aussi et SURTOUT avec mes collègues de lycée différents, le constat est clair
* le programme de 2nde s'avère intéressant et largement à la portée des élèves , surtout que la géographie reprend l'essentiel des anciens thèmes (fil conducteur du développement durable en plus) mais
* la définition des épreuves du bac est sortie très (trop?) tard, ce qui a posé le souci dans l'application de la méthodologie en 2nde
* et on retrouve le problème en 1e, c'est surtout le cas pour l'étude de documents qui est le résultat de la démarche inductive demandée en classe, "nouveau" pour certains et qui amène une rupture dans la pratique de la matière en classe: quels documents choisir (sachant qu'il en faut finalement peu) quelle trace écrite (sachant qu'on ne pourra justement pas tout dire/ voir volume horaire des thèmes ) , et dans quel ordre (sachant qu'il est tout à fait possible de changer l'ordre des thèmes (sauf le thème introductif , c'est la 1e note des I.O.) mais pas à l'intérieur (exemple: on peut faire les totalitarismes avant la guerre, mais pas la 1e GM, les totalitarismes, puis la 2e GM...) enlevant forcément toute cohérence chronologique en histoire, qu'il faut rappeler à chaque fois, mais insistant sur la problématique du thème (exemple: la guerre au 20e siècle ou guerre totale)
*enfin, le programme de géo, indigeste dès le thème introductif (aménagement local...) mais qui est bien plus intéressant par la suite que l'ancien programme, avec la meme démarche inductive et la quas généralisation des études de cas
*bref le souci se pose surtout pour les 1e S qui passent et passeront le bac en fin d'année, et qui après ce type de programme ne risque pas de se perdre dans une éventuelle option en terminale, et pour les autres classes générales, qui y voient un renouveau (positif ?) de la matière
bon courage à tous les profs de S, rassurez vous les autres sections auront au moins autant de souci l'année prochaine, aux vues du nouveau programme de Terminale....

sebpog
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par Clarinette le Ven 30 Déc 2011 - 15:58

@doctor who a écrit:Pour refaire des programmes d'histoire, de toute manière, il faudrait repartir du primaire. Parce que quelque soit la façon dont on s'y prend, il faut avoir revu au moins 3 ou 4 fois dans sa scolarité chaque période-événement-notion pour espérer le retenir.
D'où l'importance de faire de l'histoire dès le primaire, afin que les élèves n'arrivent pas vierges de toute connaissance au collège.
@Rikki a écrit:Quand j'avais des grands (CE2 - CM2 - je n'ai jamais eu de CM1), je faisais de l'histoire-récit, un peu à l'ancienne, avec pas mal d'images d'Epinal. Non pas que je trouve qu'il faille évacuer la complexité de l'histoire, mais juste que, à mon avis, avant de "casser" les idées reçues, il faut déjà les avoir !

Les gamins adorent les histoires de vase de Soisson, de l'empereur à la barbe fleurie, de Jeanne d'Arc et de ses voix, du bon roi Henri avec sa poule au pot... ce n'est pas super évolué, je vous l'accorde, mais ça donne quand même des repères.
topela

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coup de gueule des profs d’histoire

Message par sebpog le Sam 31 Déc 2011 - 1:57

c'est vrai, mais la rupture primaire/ collège (ou la nouvelle réforme est à mon sens bonne) et SURTOUT collège/lycée me semble (trop) dure.....

sebpog
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum