Sympathiser avec des anti-profs

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Carabas le Mar 27 Sep 2011 - 0:42

Tu ne payes ni tes stylos rouges ni tes livres, ni tes cartouches d'imprimante, ni ton ordi, d'ailleurs...

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Invité19 le Mar 27 Sep 2011 - 0:45

tu peux leur dire que tu fais souvent pleurer des parents d'élèves en leur disant que leur enfant est stupide.

Tu leur expliques que tu lis les mots doux échangés devant toute la classe en disant bien fort "mais Kevina, t'as vu comme tu t'habilles, jamais il voudra de toi !"



Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par MrBrightside le Mar 27 Sep 2011 - 1:14

Tu leur dis aussi que tu photocopies de manière non-anonyme la pire copie de la classe pour la distribuer lors de la correction en guise de contre-exemple.
Tu n'oublie pas de leur dit comment tu t'es endormie au dernier conseil de classe. Et finalement, heureusement que tu as confisqué le portable de Pamela-Simone, ça t'as permis de jouer à Angry Birds pendant que les élèves planchaient sur une interro surprise (type rédaction, que tu puisses noter au hasard sans vraiment justifier le barème.)
Et dis leur aussi qu'avec ton pass-éducation, tu bouscules les mémés dans les files d'attente des musée.

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Invité19 le Mar 27 Sep 2011 - 1:18

ah oui et tu n'oublies pas de leur dire que tu mets une interro surprise très souvent, cad chaque fois que tu as eu la flemme de préparer ton cours.

et que tu notes en recopiant la note précédente et en mettant + 1 ou - 1 point, histoire que ça fasse naturel.

Tu peux leur dire que tu fais la pub au sein de ton bahut pour la promo de tampons encreurs "hors sujet" ; "tu écris comme un cochon".

Et aussi, que tu engueules les gamins pour des boulettes de papier que les femmes de service devront ramasser mais que tu as volontairement jetées sur le sol toi même avant le cours. Et que ça te fait une raison de plus pour les priver de récré.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Invité19 le Mar 27 Sep 2011 - 1:19

et bien entendu, que tu t'arranges toujours pour placer les élèves à côté de leur pire ennemi / de leur ex.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 1:39

Ou que tu prends les copies et les lances dans un escalier : le hasard (très démocratique) se charge de fixer les notes.
Que tu arrêtes de corriger au-delà de la troisième faute d'orthographe.
Que tu prépares tes cours en suivant à la lettre le manuel.
Que tu ne travailles jamais après 18 h et ne te lève jamais avant 10 h (c'est mauvais pour le teint)...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Condorcet le Mar 27 Sep 2011 - 1:51

J'oubliais le musée du geek que tu achalandes chaque année avec tous les objets confisqués et non rendus, les longues vacances qui te permettent de passer un mois de cours à commenter les photos prises lors de celles-ci, la maladie qui commence le jour des soldes et s'arrête la veille des vacances...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par England le Mar 27 Sep 2011 - 3:37

et à la sortie des écoles dans le Nord entendre les mères de 5 gosses qui fument leur clope bien au dessus de la tête de leur petit Kévin qui goutait déjà aux effluves de tabac dans le ventre de môman: "putain les profs y font toudis grève et sont toudis en vacances". T'as raison ma grande, rentre chez toi profiter de tes allocs, de ta prime de rentrée scolaire et de ton RSA que tu claques dans tes 2 paquets de clopes par jour et VOICI et va passer ta journée à mater "secret story" et "toute une histoire" sur ton grand écran plasma dernier cri.

et soit dit en passant, n'oublie pas de vérifier le carnet de correspondance de Brandon quand il rentrera ce soir car ça fait deux semaines que ses mots ne sont pas signés......on comprend que tu sois trop débordée pour ça à réchauffer ta boite de raviolis.

England
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par England le Mar 27 Sep 2011 - 3:42

Moi pour les profs d'anglais j'ai toujours eu droit au cliché "toutes mes profs d'anglais étaient dépressives".

Perso, à force d'entendre ZE au lieu de THE à longueur de journée et de parler 5mns en anglais pendant un cours je pense que vais la faire ma dépression!

England
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Thalia de G le Mar 27 Sep 2011 - 6:27

J'ai bien de la chance !
Mon mari est issu d'une famille de profs, mon frère a épousé ma belle sœur issue d'une famille d'enseignants, je suis issue d'un milieu modeste et être prof a été considéré comme une promotion méritée et j'ai suffisamment galéré en début de carrière avant d'avoir mon dernier poste dans un collège "vivable" que personne ne se permettrait une critique.

Je constate aussi quand je fais mes courses chez les commerçants du coin qu'ils me disent souvent : "Je ne voudrais pas être à votre place"

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Daphné le Mar 27 Sep 2011 - 7:31

Oiseau phenix a écrit:ah oui et tu n'oublies pas de leur dire que tu mets une interro surprise très souvent, cad chaque fois que tu as eu la flemme de préparer ton cours.

Ça ils te le disent tout seul : quand vous n'avez pas envie de bosser vous collez une interro ! Ben oui c.......... , le problème c'est qu'après il faut la corriger, alors je la mets au panier et basta Laughing

et que tu notes en recopiant la note précédente et en mettant + 1 ou - 1 point, histoire que ça fasse naturel.

Tu peux leur dire que tu fais la pub au sein de ton bahut pour la promo de tampons encreurs "hors sujet" ; "tu écris comme un cochon".

Et aussi, que tu engueules les gamins pour des boulettes de papier que les femmes de service devront ramasser mais que tu as volontairement jetées sur le sol toi même avant le cours. Et que ça te fait une raison de plus pour les priver de récré.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par ionion381 le Mar 27 Sep 2011 - 8:09

moi je suis prof et mon mari bosse chez EDF Twisted Evil . Ce qui est drôle c'est que mes collègues me balancent plein de vacheries sur les avantages d'Edf, gniagniagnia et que les siens critiquent sans arrêt les profs! Comme quoi on est pas solidaire entre pestiférés!

ionion381
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Elle aime le Mar 27 Sep 2011 - 8:16

Ce matin, informations sur la grève au JT (I-télé, je crois...)
dix secondes sur les raisons de la grève (à débit rapide, musique de fond), plusieurs minutes sur les galères des parents et le service minimum non assuré. Et après, bulletin sport (cinq minutes). Tout est dit.

La feignasse de professeur stagiaire a cours de 16h à 18H, mais va travailler toute la journée à préparer ses cours, à corriger ses copies et entre-temps courir au CDI récupérer les livres pour le défi-lecture, photocopier, passer à l'administration régler plusieurs soucis d'emploi du temps (32 places pour 35 élèves, salles différentes sur les emplois du temps professeur-élèves depuis le changement il y a quelques jours), essayer de réserver la salle théâtre prise d'assaut...
Et entre-temps, peut-être, elle fera peut-être quelques courses pour se sustenter et réglera d'autres problèmes administratifs depuis son déménagement.

Et ce soir, copies et re-prépas.
En attendant, je procrastine, me direz-vous, en allant sur neoprofs...
mais cet espace me fait du bien, pour lire des choses différentes que ce j'entends tous les jours.
(Le portrait de la mère est très réussie).

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Pseudo le Mar 27 Sep 2011 - 8:20

@ionion381 a écrit:moi je suis prof et mon mari bosse chez EDF Twisted Evil . Ce qui est drôle c'est que mes collègues me balancent plein de vacheries sur les avantages d'Edf, gniagniagnia et que les siens critiquent sans arrêt les profs! Comme quoi on est pas solidaire entre pestiférés!

Le dernier a m'avoir fait une réflexion, par rapport à la grève d'aujourd'hui, est... douanier.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Hervé Hervé le Mar 27 Sep 2011 - 8:33

@England a écrit:Moi pour les profs d'anglais j'ai toujours eu droit au cliché "toutes mes profs d'anglais étaient dépressives".

Perso, à force d'entendre ZE au lieu de THE à longueur de journée et de parler 5mns en anglais pendant un cours je pense que vais la faire ma dépression!
Ah bon, il y a une différence??? Very Happy

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Celadon le Mar 27 Sep 2011 - 8:35

Excellent, England !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Pandorafa le Mar 27 Sep 2011 - 8:42

@Daphné a écrit:
Oiseau phenix a écrit:ah oui et tu n'oublies pas de leur dire que tu mets une interro surprise très souvent, cad chaque fois que tu as eu la flemme de préparer ton cours.

Ça ils te le disent tout seul : quand vous n'avez pas envie de bosser vous collez une interro ! Ben oui c.......... , le problème c'est qu'après il faut la corriger, alors je la mets au panier et basta Laughing

et que tu notes en recopiant la note précédente et en mettant + 1 ou - 1 point, histoire que ça fasse naturel. Tu peux leur dire que tu fais la pub au sein de ton bahut pour la promo de tampons encreurs "hors sujet" ; "tu écris comme un cochon".

Et aussi, que tu engueules les gamins pour des boulettes de papier que les femmes de service devront ramasser mais que tu as volontairement jetées sur le sol toi même avant le cours. Et que ça te fait une raison de plus pour les priver de récré.

Merci pour vos contributions, c'est tres inspirant.

La seule chose qui m'inquiète, c'est que ce que vous racontez, ben souvent je le fais déjà... yesyes

Le plus sympa c'est de le faire à l'oral : "toi, récites moi le cours de la semaine derniere ! Pourquoi ? Parce que je t'aime pas !"

C'est beau un ado qui pleure Laughing Surtout quand cela ravage les "smoky eyes" des poufs à mèche... malmaisbien

Merci pour le conseil sur les femmes de ménage, ya pas de raison qu'il n'y ai que les élèves qui trinquent Very Happy

Je vais raconter aussi que j'arrive tres tôt le matin pour faire mes phocopies, puis casser volontairement la photocopieuse, juste pour le plaisir de voir mes collègues peter un cable !!!!

Pandorafa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Pseudo le Mar 27 Sep 2011 - 8:57

Je ne résiste pas à vous raconter un épisode fameux.

Un jour, un monsieur s’énervait sur ma terrasse de prof, un jour de mes vacances de prof, un jour où il aurait du bosser mais où il était en "déplacement extérieur", attablé devant un café de prof et une tarte aux poires de prof.

Il vitupérait contre les profs, qui aurait du faire ceci, et qui pourrait faire ça, parce que travailler 18h00 fallait pas se foutre de la gueule du monde. J'ai dit : "oui, ce qu'il y a de formidable c'est que prof, c'est le seul métier pour lequel tout le monde sait comment faire mieux qu'eux. Alors que moi je te dis pas comment réparer tes ordis" (il était dans la sécurité informatique).
Ce corniaud n'a pas compris le second degré, et a continué, tout content que je lui donne raison, lui semblait-il : "ben oui ! C'est quand même pas compliqué de savoir ce qu'il y a à faire".

Suspect

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Elle aime le Mar 27 Sep 2011 - 9:07

Quel sombre con !

Je m'excuse de mon langage, inapproprié. Je suis une vilaine, je n'ai pas su respecter la compétence "Agir en fonctionnaire de l'état de manière éthique et responsable".

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Séréna le Mar 27 Sep 2011 - 9:18

Quand j'entends des horreurs sur le profs, soit je dis "les concours sont ouverts", soit j'en rajoute (genre je viens en cours en impro totale... etc...) mais je ne rentre pas dans la polémique.

Sinon, une réaction qui revient souvent de la part d'hommes à qui je dis mon métier, c'est "Ah t'es prof de français? mais ça tombe bien, j'ai besoin de cours particuliers".
Mais qu'ils sont c*ns...

Et sinon, un jour, un militaire me draguait lourdement dans le train, jusqu'à ce que je lui dise mon métier. Et là, j'ai halluciné: il s"'est mis à me vouvoyer d'un coup... J'ai pas su comment l'interpréter.

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Invité19 le Mar 27 Sep 2011 - 9:26

franchement, ce genre de trucs ne m'arrive pas vraiment, je suis plutôt bien entourée et je tombe sur des gens curieux du métier (ou alors simplement des mecs qui pensent qu'ils me dragueront mieux s'ils ne critiquent pas la profession).

Néanmoins, j'ai entendu un ami très cher me dire récemment des horreurs, en s'appuyant sur : "de toute façon, j'ai 3 amis profs, et tu es la seule à nuancer ce que disent les autres sur leurs collègues, à savoir qu'il y a pas mal de profs qui refont tout le temps les mêmes cours, ne sont pas impliqués, préférent penser à leurs jours de libre qu'au bien être de l'élève, et n'ont aucune solidarité entre collègues, etc"

alors s'il y a des collègues qui alimentent tout ça (et pas par provoc comme Pandora, évidemment), franchement...

honnêtement je ne suis pas sûre que je vais continuer à supporter ses propos. Et pourtant c'est quelqu'un dont je n'aurais jamais cru qu'il dise ça... en même temps, récemment il m'a aussi sorti que les femmes n'avaient aucune rationalité en politique.
Je me demande quelle transformation chimique a subi son cerveau récemment...

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par christophevan le Mar 27 Sep 2011 - 9:49

Personnellement, je ne sais pas trop quoi dire et je n'entre pas dans la polémique. Je me souviens d'une fois où j'avais argumenter pendant une conversation de ce type, et les gens m'avaient l'air relativement convaincu. Quelques semaines, nouvelle conversation avec plus ou moins les mêmes personnes : ils me ressortaient encore les mêmes arguments, alors que je les avais déjà contredits la fois précédente... Et l'impression d'alimenter un puit sans fond.
De plus, et malheureusement cela va continuer, le métier de prof est sans doute un métier sur lequel tout le monde a des choses à dire, ce qui est normal selon moi, étant donné qu'on est censé joué un rôle essentiel à la société : la formation des jeunes. Ce qui l'est beaucoup moins, c'est qu'avec ce prétexte; beaucoup de gens prétendent tout connaître du métier de professeur et se permettent de lancer des énormités (les 18 h...) sans que cela ne choque personne, puisque beaucoup d'autres estiment également connaître le métier de prof. Perso, ça ne viendrait jamais à l'idée de décrire une journée type de menuisier, de patron d'entreprise, de comptable ou de vendeur...

christophevan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par yseult le Mar 27 Sep 2011 - 9:58

Oiseau phenix a écrit:Néanmoins, j'ai entendu un ami très cher me dire récemment des horreurs, en s'appuyant sur : "de toute façon, j'ai 3 amis profs, et tu es la seule à nuancer ce que disent les autres sur leurs collègues, à savoir qu'il y a pas mal de profs qui refont tout le temps les mêmes cours, ...

Cette remarque m'étonne tout le temps! Et alors??? Si on refait les mêmes cours pendant 3 ans, qu'est-ce que ça leur fait??? Leur génie n'a tout de même pas triplé sa classe! Et si c'est le cas, ben il n'a plus d'excuse d'avoir des taules (ça fait trois ans qu'il a les mêmes cours!!). Et puis franchement qu'est-ce qu'ils en savent les gens qu'on refait les mêmes cours ou non?? Ils ont le nez dans nos classeurs?? Ils préfèreraient qu'on ne traite pas le programme?? Et puis qui croit vraiment qu'un prof va ressortir ses cours d'il y a dix ans??

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par lalilala le Mar 27 Sep 2011 - 10:04

Oiseau phenix a écrit:franchement, ce genre de trucs ne m'arrive pas vraiment, je suis plutôt bien entourée et je tombe sur des gens curieux du métier (ou alors simplement des mecs qui pensent qu'ils me dragueront mieux s'ils ne critiquent pas la profession).

Néanmoins, j'ai entendu un ami très cher me dire récemment des horreurs, en s'appuyant sur : "de toute façon, j'ai 3 amis profs, et tu es la seule à nuancer ce que disent les autres sur leurs collègues, à savoir qu'il y a pas mal de profs qui refont tout le temps les mêmes cours, ne sont pas impliqués, préférent penser à leurs jours de libre qu'au bien être de l'élève, et n'ont aucune solidarité entre collègues, etc"

alors s'il y a des collègues qui alimentent tout ça (et pas par provoc comme Pandora, évidemment), franchement...

honnêtement je ne suis pas sûre que je vais continuer à supporter ses propos. Et pourtant c'est quelqu'un dont je n'aurais jamais cru qu'il dise ça... en même temps, récemment il m'a aussi sorti que les femmes n'avaient aucune rationalité en politique.
Je me demande quelle transformation chimique a subi son cerveau récemment...

je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas refaire les mêmes cours ou quasiment les mêmes et penser à ses jours de libre en même temps....moi je ne pense qu'à mon temps libre effectivement parce que ce n'est qu'un boulot, ce n'est pas ma vie, ça vient bien après tout un tas de priorités (et c'est bien une des raisons pour lesquelles j'ai envie de me casser d'ailleurs) mais ça ne m'empêche pas de faire mon boulot et de stresser toute la semaine par rapport aux cours que je ne trouve jamais assez bien.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par cavecattum le Mar 27 Sep 2011 - 10:07

J'ai repensé à un court échange que j'ai eu il n'y a pas longtemps avec un de ces doux neuneus à préjugés.

Rencontre d'un type à une soirée d'un copain de mon copain. Il avait l'air sympathique justement, lui est éclairagiste dans les théâtres.

"Tu es prof? Ah oui? Tiens...J'aurai pas cru, tu ne ressembles pas à une prof..." - (accent tonique sur prof, légèrement méprisant...)
Et moi de répondre: "Et c'est censé ressembler à quoi, une prof?"
"Non mais c'est pas ça, enfin, c'est que mon avis, hein, c'était plutôt un compliment..."
"Bah non en fait, c'en est pas un..."

Si même des gens d'apparence cool s'y mettent, je ne vais pas facilement m'y faire non plus à ma nouvelle fonction.

C'est dur de faire un métier que tout le monde déteste ou trouve nul. Ma cousine neuneu n'a qu'à dire qu'elle fait médecine, tout le monde trouve ça très bien!
Et dans le genre remarque débile, la famille: "On a toujours cru que ce serait l'inverse! - (que ma cousine, donc).
Heureusement, mes frangines vont contenter tout le monde, elles réussissent, elles...

En fait, ce topic me déprime. Crying or Very sad






Dernière édition par cavecattum le Mar 27 Sep 2011 - 10:14, édité 1 fois

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sympathiser avec des anti-profs

Message par Albator le Mar 27 Sep 2011 - 10:11

Moi j'ai perdu mon meilleur copain il y a bientôt 30 ans : il vivait avec un nana violemment anti-prof. J'avais fait mes études avec ce copain et cela avait été super sympa ; nous avions partagés équitablement notre temps entre les repas entre amis, les boums, nos copines, les voyages, les sorties diverses et l'école Very Happy Very Happy Very Happy J'ai eu mon diplôme de justesse mon copain l'a raté de justesse, a redoublé (moi je suis parti à l'armée) et a fait connaissance de cette fille.
Nous étions tous les 3 de milieu modeste : les parents de mon copain petits commerçants, les parents de la copine ouvriers et mon père fonctionnaire, ma mère employée. Aucun d'eux ne m'a jamais critiqué ni même plaisanté sur le métier. Les attaques virulentes sont venus de cette fille : nous avions tous les trois le même diplôme et elle s'obstinait à comparer sa situation avec celle de sa mère et non pas avec la sienne. A la fin j'ai craqué et je lui ai dit " Puisque tu trouves que c'est la planque vas y une semaine à la rentrée, moi je vais à ton travail et on en reparle". Mon copain n'a pas trop apprécié le ton que j'ai employé nous nous sommes éloignés progressivement.....
Autrement pour les anti-profs j'évitais de parler des prépas de cours (toujours les mêmes selon eux) des corrections de copie (vous les corrigez dans le train le métro au pif....) et parlais de la pénibilité :
- Moi : vous avez des enfants
- Eux : oui on en a 2
- C'est toujours facile avec eux?
- La avec un peu de chance on me raconte la crise d'adolescence du pétit Kévin
- Bien vous voyez moi j'en ai 30, je dois les faire tenir tranquille et leur apprendre qq chose.
Avec un peu de chance cela marchait, j'en ai eu même qui compatissaient. Sinon je laissais tomber ; comme disait Audiard " Les cons je ne leur parle pas ça les instruit"


Dernière édition par Albator le Mar 27 Sep 2011 - 10:19, édité 1 fois

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum