Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 15:53

J'ai parcouru les autres sujets sur le même thème, mais je sollicite votre avis, plus précisément, sur la légitimité ou non de l'arrêt en cas d'aphonie.

Malade depuis vendredi, j'ai quand même assuré mes cours jusqu'à lundi soir. J'allais d'ailleurs beaucoup mieux, les jours passant. Lundi en fin de journée, ma voix m'a complètement lâchée. J'ai terminé mon cours avec un filet de voix inaudible. Mardi matin, rdv chez le docteur: j'ai une laryngite. J'ai eu un arrêt d'un jour. J'économise au maximum ma voix depuis lundi soir, on est mercredi et ça ne va pas mieux. Rien ne sort ou presque. Mais je retourne au boulot dès demain (je n'ai pas cours le mercredi). Et je risque d'être toujours aphone. Je fais cours en terminale, donc c'est surtout du magistral...et je n'ai pas de rétroprojecteur ni d'autre support. Pas d'interro de prévue non plus, c'est déjà fait. Du coup, je suis bien embêtée: je trouve idiot d'aller en cours sans pouvoir faire cours, mais d'un autre côté je ne suis plus malade, c'est juste ma voix qui a disparu. Etre aphone tout en étant en forme, est-ce un motif légitime d'arrêt ? Mon médecin semblait déjà hésitant pour me prescrire l'arrêt d'une journée, donc je ne crois pas qu'il serait forcément pour une prolongation de cet arrêt...Je ne sais pas trop quoi en penser, c'est ma première année d'enseignement et mon premier problème de voix !

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Lilypims le Mer 28 Sep 2011 - 15:56

Je ne vois pas comment faire un cours magistral sans voix.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 15:57

Merci pour ta réponse: c'est ce que je pense aussi (d'où mon embêtement), mais je suis gênée d'être en situation d'argumenter face à mon médecin. N'est-ce pas à lui de reconnaître que je suis aphone, et d'en déduire que je dois être arrêtée ? S'il ne m'accorde pas d'arrêt, je n'ose pas quémander...

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Calandria le Mer 28 Sep 2011 - 16:03

Je comprends Camille, je n'ai jamais osé demander un arrêt mais j'ai toujours eu des médecins qui ont compris d'eux-mêmes que j'en avais besoin. EN général ma perte de voix est accompagnée d'une angine donc je n'ai pas le choix que de me reposer. L'an dernier, j'ai souvent perdu ma voix. J'ai été arrêtée plusieurs fois. D'autres fois, j'allais en cours et je tapais tout ce que j'avais à dire (j'avais un vidéoproj'). Mes activités étaient écrites et ils étaient en autonomie.

Mais le problème c'est que ta voix a besoin de repos et que même en faisant le minimum, tu es toujours amené à parler rien qu'un peu et ça n'arrange rien. Donc je te conseillerai tout de même de solliciter un arrêt maladie. Il faut que ta voix revienne pour bien finir les semaines à venir avant les vacances.

_________________
"If I were a headmaster I would get rid of the history teacher and get a chocolate teacher instead." Roald Dahl

Calandria
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Lilypims le Mer 28 Sep 2011 - 16:03

Eh bien, demande-lui de te guérir illico ...
Tu ne quémandes pas, c'est une demande justifiée, ta voix, c'est ton outil de travail.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Gryphe le Mer 28 Sep 2011 - 16:04

- Surtout quand on n'est pas expérimenté, et qu'on a encore peu de plans B possibles (travail à l'écrit uniquement, vidéos...), il n'est pas possible de faire cours sans voix.
Cela m'est arrivé, au motif que "Claire a fait cours allongée, je peux donc faire cours sans voix", mais j'ai tenu une journée (d'une looongue extinction de voix de 10 jours).

- Il y a déjà plusieurs topics ici sur la voix et son utilisation, tu peux essayer de t'y référer et de les faire remonter (ceux qui te paraissent intéressants).

- L'arrêt me paraît légitime pour un enseignant qui n'a pas de voix. Bien sûr, seul un médecin sera juge de ton état de santé, et les juges sont parfois sévères (cf. le dernier article de Celeborn).

- Le fait d'exercer ta voix sera une question de fond... on est tous inégaux sur cette question (comme sur tant d'autres), mais en tout cas, le fait de t'entraîner progressivement fera la différence...

- Si tu es en arrêt, tu pourras travailler tes prep' de cours, ce ne sera pas du temps perdu.

- Attention toutefois à la "quantité" d'arrêts durant l'année, c'est de nature à différer la validation du stage (si j'ai bien compris), et donc, cela a des conséquences sur les échelons, et par voie de conséquence sur les mut'.

Dans l'immédiat... tisane, miel, homéovox, exos de respiration !

Courage ! trefle

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 16:10

Merci pour vos réponses.

J'ai un traitement de cheval pour ma laryngite, mais je ne comprends pas, ça empire...pourtant je n'ai pas eu cours depuis lundi soir. De temps à autre je retrouve ma voix, mais 5mn plus tard elle me lâche à nouveau...Donc je sais très bien que demain, même si j'ai un filet de voix au départ, il va s'en aller au bout de 5mn, surtout si je dois parler assez fort pour que le dernier rang de ma classe de 35 m'entende !

Je vais regarder tous les exercices vocaux; mais je pense que je me sers plutôt bien de ma voix (même si c'est perfectible et que je fais sans doute des erreurs). Si je suis aphone, c'est parce que j'ai fait cours malade, alors que le lundi est ma grosse journée (6h de cours sur 2 établissements avec trajet). Je n'aurais pas dû, mais je ne savais pas que ça aurait de telles conséquences sur ma voix...

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par minnie le Mer 28 Sep 2011 - 16:10

Il y a deux ans, je me suis fait arrêter. J'ai insisté parce que j'avais des classes pourries et que cet arrêt me permettait de souffler aussi. Résultat en 2 /3 jours c'était réglé.

L'année dernière, j'ai fait cours malgré tout parce que mes classes étaient sympas et que je voulais y aller malgré tout, ne pas passer pour une tire-au-flanc. J'ai mis plus de 2 semaines à récupérer ma voix et j'ai cru que je ne la récupérerai pas. J'ai posté sur ce sujet.
Alors REPOS obligatoire.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Gryphe le Mer 28 Sep 2011 - 16:15

Un dernier truc : il paraît que le fait de chuchoter a des conséquences désastreuses (cf. les sites médicaux spécialisés).
Il faut donc en pareil cas arrêter totalement de parler durant 24h.
En tant que grande bavarde... je sais que c'est dur... mais la guérison est à ce prix ! Razz


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 16:18

Ok...bon ben je vais retourner voir mon médecin...en espérant qu'il m'arrête. Ca fait bizarre de se sentir abandonnée par sa propre voix, c'est la première fois que ça m'arrive, je me sens comme délaissée ! Et je suis inquiète car j'ai l'impression qu'elle ne reviendra pas...j'espère guérir rapidement ! Chaque matin depuis lundi, au réveil je "teste" ma voix pour voir si tout est rentré dans l'ordre, et c'est toujours le filet rauque et entrecoupé qui sort :/

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 16:20

@Gryphe a écrit:Un dernier truc : il paraît que le fait de chuchoter a des conséquences désastreuses (cf. les sites médicaux spécialisés).
Il faut donc en pareil cas arrêter totalement de parler durant 24h.
En tant que grande bavarde... je sais que c'est dur... mais la guérison est à ce prix ! Razz


Ah bon ?! Ouh là là, ben je comprends mieux pourquoi ça ne repart pas. Depuis mardi je continue à parler, à voix basse (sans chuchoter). Je ne savais pas qu'il fallait un repos complet. Il y a une telle différence entre mon niveau sonore en cours, et la façon dont j'utilise ma voix maintenant, que je pensais que ça suffisait largement...Aujourd'hui j'avais formation obligatoire à l'IUFM et j'ai dû aussi parler pas mal avec le formateur...ça n'a pas dû arranger les choses...

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par zigotine le Mer 28 Sep 2011 - 16:26

Bonjour,
c'est normal de sentir sa voix défaillir en début de carrière Wink
C'est un outil que l'on utilise vraiment différemment quand on fait cours.
Sinon, pense à humidifier chez toi, en cas de laryngite ça aide (bols d'eau bouillante avec du viks en baume au pied du lit). Tu as tenté des inhalations à la vapeur aussi?
Avez-vous une formation corps et voix de prévue? Si non, je te conseille vivement d'en prendre une au PAF (s'il n'est pas trop tard). Ca ne s'improvise pas.
Repose-toi bien Very Happy

zigotine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Oudemia le Mer 28 Sep 2011 - 16:32

Il faut voir un ORL qui jugera de l'étendue des dégâts et donnera le traitement adapté, sachant qu'il faut avant tout un repos vocal total; je confirme que chuchoter fait vibrer davantage les cordes malades et aggrave la situation; j'ai eu à deux reprises un virus qui s'accrochait, malgré la cortisone; bon courage!

Ceci est une situation tout à fait différente du stress ou du manque d'expérience, auxquels on peut remédier par des exercices et de petits moyens.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 16:34

@zigotine a écrit:Bonjour,
c'est normal de sentir sa voix défaillir en début de carrière Wink
C'est un outil que l'on utilise vraiment différemment quand on fait cours.
Sinon, pense à humidifier chez toi, en cas de laryngite ça aide (bols d'eau bouillante avec du viks en baume au pied du lit). Tu as tenté des inhalations à la vapeur aussi?
Avez-vous une formation corps et voix de prévue? Si non, je te conseille vivement d'en prendre une au PAF (s'il n'est pas trop tard). Ca ne s'improvise pas.
Repose-toi bien Very Happy

Aie, j'ai plein de trucs chez moi (solvarome en inhalation, je le conseille à tout le monde; diffuseurs-brumisateurs d'huiles essentielles, etc.), sauf que là je suis dans ce que j'appelle "mon logement de fonction" (le micro studio tout moche que j'ai dû louer en urgence le jour de la rentrée en apprenant mon affectation...)...Le week-end prochain, je me fais une trousse d'urgence et je ramène tout ça !

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Camille87 le Mer 28 Sep 2011 - 16:36

@Oudemia a écrit:Il faut voir un ORL qui jugera de l'étendue des dégâts et donnera le traitement adapté, sachant qu'il faut avant tout un repos vocal total; je confirme que chuchoter fait vibrer davantage les cordes malades et aggrave la situation; j'ai eu à deux reprises un virus qui s'accrochait, malgré la cortisone; bon courage!

Ceci est une situation tout à fait différente du stress ou du manque d'expérience, auxquels on peut remédier par des exercices et de petits moyens.

L'ORL, c'est mon médecin référent qui doit servir de médiation, pour consulter, c'est ça ? ou je peux y aller directement ?

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Invité19 le Mer 28 Sep 2011 - 16:44

Camille, fais toi arrrêter.

et fais des gargarismes d'aigremoine et / ou d'erysinum. Très efficace. Mais ça ne remplace pas le repos !!! réhydrate toi, dors, cesse de parler.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Invité le Mer 28 Sep 2011 - 16:47

J'ai demandé à être arrêtée pour cette raison, mon médecin me l'a accordé sans soucis, surtout que j'avais des classes pourries le lendemain. Du coup là ça va mieux, ça m'a probablement évité une extinction de voix persistante. Il ne faut pas hésiter à demander...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par eliam le Mer 28 Sep 2011 - 17:07

Il faut te faire arrêter pour éviter de te retrouver d'un seul coup sans voix en cours. C'est ce que m'avait dit le médecin lorsque suite à un gros rhume, il ne me restait plus qu'un filet de voix. Il n'est cependant pas normal, en dehors des cas de maladies affectant la gorge, d'avoir des problèmes de voix. Si ces problèmes surviennent en début de carrière alors que l'on n'est pas malade, il faut suivre une rééducation ou, comme le dit très bien Zigotine, un stage pour apprendre à placer sa voix sinon on risque d'endommager ses cordes vocales et d'avoir besoin par la suite d'une opération.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par Gryphe le Mer 28 Sep 2011 - 17:08

Hey, comment faites-vous pour demander à votre médecin de vous arrêter pour aphonie ?

Je garde un souvenir cocasse d'avoir demandé sur un bloc-notes, d'avoir au préalable erré de rue en rue pour trouver un médecin qui acceptait de consulter sans RV (pas possible de prendre RV par téléphone sans voix), et, dans la salle d'attente bondée, de m'être fait griller la priorité par plein de gens qui répondaient "à moi", chaque fois que le médecin demandait "c'est à qui ?", puis de m'être fait engueuler par le médecin pour ne pas avoir pris RV (ben c'était déjà le seul cabinet dans lequel j'avais pu entrer sans devoir m'annoncer à l'interphone...). J'aurais pu hurler "je peux pas j'ai pas de voix"... mais justement je ne pouvais pas hurler. Un grand moment.

Un jour, je posterais tout ça dans "la loose du jour", même si c'est une vieille loose, parce que je vous assure que c'était d'un grand comique.

Avez-vous déjà éternué sans dire "atchoum" ? Ben moi oui,... la fois de cette fameuse extinction de voix de dix jours. Depuis je fais gaffe... Laughing

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par farfalla le Mer 28 Sep 2011 - 18:19

Essaie les infusions de thym. Chez moi c'est radical quand je suis aphone, du jour au lendemain c'est reparti comme si de rien n'était !

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par ysabel le Mer 28 Sep 2011 - 19:27

@Camille87 a écrit:J'ai parcouru les autres sujets sur le même thème, mais je sollicite votre avis, plus précisément, sur la légitimité ou non de l'arrêt en cas d'aphonie.

Malade depuis vendredi, j'ai quand même assuré mes cours jusqu'à lundi soir. J'allais d'ailleurs beaucoup mieux, les jours passant. Lundi en fin de journée, ma voix m'a complètement lâchée. J'ai terminé mon cours avec un filet de voix inaudible. Mardi matin, rdv chez le docteur: j'ai une laryngite. J'ai eu un arrêt d'un jour. J'économise au maximum ma voix depuis lundi soir, on est mercredi et ça ne va pas mieux. Rien ne sort ou presque. Mais je retourne au boulot dès demain (je n'ai pas cours le mercredi). Et je risque d'être toujours aphone. Je fais cours en terminale, donc c'est surtout du magistral...et je n'ai pas de rétroprojecteur ni d'autre support. Pas d'interro de prévue non plus, c'est déjà fait. Du coup, je suis bien embêtée: je trouve idiot d'aller en cours sans pouvoir faire cours, mais d'un autre côté je ne suis plus malade, c'est juste ma voix qui a disparu. Etre aphone tout en étant en forme, est-ce un motif légitime d'arrêt ? Mon médecin semblait déjà hésitant pour me prescrire l'arrêt d'une journée, donc je ne crois pas qu'il serait forcément pour une prolongation de cet arrêt...Je ne sais pas trop quoi en penser, c'est ma première année d'enseignement et mon premier problème de voix !

quand on est prof, pas de voix, pas de cours ; il s'agit de notre outil de travail.
Une amie a failli perdre définitivement sa voix en allant quand même bosser aphone. Elle a été arrêtée plus de 6 mois avec interdiction de parler durant pas mal de temps.

La dernière fois que cela m'est arrivé, mon toubib (un remplaçant en prime que je n'avais jamais vu) m'a mis toute la semaine d'office.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par littleJulie le Mer 28 Sep 2011 - 20:04

@ysabel a écrit:quand on est prof, pas de voix, pas de cours ; il s'agit de notre outil de travail.

+1
Quand on n'a plus ou presque plus de voix, il faut se taire sous peine d'aggraver la situation. Ce n'est pas compatible avec le métier de prof, donc en arrêt, sans remords.

Sinon, en prévention, en cas de chatouillis dans la gorge, j'ai un spray de propolis et de diverses HE (parapharmacie / pharmacie) : ça m'aide bien.

littleJulie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par liliepingouin le Mer 28 Sep 2011 - 20:15

Je n'ai pas lu l'ensemble du topic mais je ne doute pas des réponses qui t'auront été apportées.

Mais j'avoue que la question en elle-même m'a stupéfiée! Etre aphone, c'est être malade! Et il est hors de question d'aller en cours sans voix, c'est même la mettre en danger durablement.

Un comédien ou un chanteur irait-il sur scène sans voix? Very Happy

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par eowyn le Mer 28 Sep 2011 - 22:43

même discours: chaque fois que j'ai voulu forcer et aller quand même bosser, j'ai empiré les choses,
chaque fois que je me suis arrêtée qlq jours, j'ai retrouvé sans problème et rapidement ma voix.

eowyn
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être aphone: arrêt maladie justifié ou non ?

Message par elfiane le Mer 28 Sep 2011 - 23:00

Je ne l'ai fait qu'une seule fois, pendant mon année de stage. J'ai d'ailleurs été bien bête, je suis allée voir le CDE et je lui ai dit que ce n'était pas possible. Il m'a répondu : "si vous avez réellement de l'autorité, cela ne posera aucun problème".

Heureusement que j'étais aphone parce qu'un "co*****" a franchi mes lèvres juste en sortant de son bureau.

Depuis c'est niet !

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum