La disparition des TZR est un objectif affiché

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La disparition des TZR est un objectif affiché

Message par Reine Margot le Ven 30 Sep 2011 - 18:59

@JLB a écrit:Peut-être un recours possible au TA si c'est règlementaire ?

En tous cas 2 mérites de ces annonces :
1. les masques tombent (s'ils n'étaient pas encore tombés pour tous) ; qui peut encore croire aux discours de nos gouvernants sur l'EN ?? Tout ce qu'on dénonce depuis des années est affiché clairement, et assumé.
2. du coup on peut espérer / construire une riposte à la hauteur, avec les parents qui semblent de plus en plus conscients de ce qui se passe (en tous cas par chez nous).

Le budget n'est pas encore voter, on peut encore se battre auprès de nos sénateurs (qui sont désormais dans une assemblée majoritairement à gauche) et de nos députés (qui remettent en jeu leurs mandats en 2012 et pourraient craindre pour leur réelection !).

sans vouloir être pessimiste, sachant que

- les deux partis majoritaires sont pour l'autonomie des établissements
- que donc les problèmes de chaque étb resteront locaux
- ils sera bien difficile aux parents constatant la dégradation des conditions d'apprentissage de leurs enfants e se rassembler.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition des TZR est un objectif affiché

Message par Cath le Ven 30 Sep 2011 - 19:00

La prof d'allemand de mon fils est allemande et contractuelle. Elle est en France depuis 1an...
Bon, au moins, elle parle allemand, hein...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition des TZR est un objectif affiché

Message par Jacq le Sam 1 Oct 2011 - 8:35

@Hermione0908 a écrit:Donc le remplacement serait laissé au petit bonheur la chance uniquement à Pôle emploi ? Ah mais oui, suis-je bête ! Tout le monde est allé à l'école, tout le monde peut donc être prof. Elle est où la corde pour se pendre ?
J'édite : et si on supprime des remplaçants, mais qu'on supprime aussi des postes fixes, et que de fait, les remplaçants actuels ne peuvent muter sur poste fixe, on devient quoi ? A part une variable d'ajustement bien sûr, mais ça, c'est pas nouveau.

Tout à fait.
Mais il y aura sans doute un wagon nouveau pour remplacer les TZR : les masterisés (ou même échec au master) qui n'auront pas le concours ensuite.
Et puis le gvt pourra dire : "mais ils ont un "master enseignement", donc ils sont capables" !

Comme cela les TZR de fortune n'auront aucun statut !
C'est la "flexi insécurité de l'emploi" dans l'EN ! Le TZR, c'est chiant car on le paye s'il n'est pas en poste tout de suite ! Pas rentable pour l'EN (dans une vue à court terme bien sûr et de gestion immédiate) !

Jacq

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum