Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Hannibal le Lun 3 Oct 2011 - 19:15

@iphigénie a écrit:Après que les lycéens soient surtout motivés par la haine de l'école, je veux bien, mais justement cette "haine" est aussi le coeur de la réforme: à force de les contraindre par des heures inopérantes pour moultes raisons il ne faut pas trop s'étonner si l'absentéisme monte, et en particulier chez les plus démunis: ce serait pour eux grande naïveté de croire que leur salut est encore dans l'école.

Mais qui a été leur promettre le salut par l'école, aussi ? Quelle idée !


Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Presse-purée le Lun 3 Oct 2011 - 20:54

L'enseignant doit délivrer non seulement un savoir (connaissance brute) mais également -voire surtout- un savoir-être et un savoir- faire.

Je souligne ces deux expressions. Faisons fi de leur histoire, pourtant intéressante (issues du marketing, bla bla bla...).

La question de fond qu'induisent ces expressions est simple: est-ce l'école qui doit former directement des salariés? Ou bien est-ce l'entreprise qui doit le faire après une "formation" initiale généraliste? Il est vrai qu'elle a bien des défauts... après celle-ci, les gens votent, s'intéressent à la politique, à l'histoire de leur classe sociale, voire (horreur!) ils se syndiquent et réclament des "droits"!
Mais tout va bien, le Socle commun est arrivé...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par pavot le Lun 3 Oct 2011 - 21:02

Ben moi, le socle commun, je m'en f.........!
Nous ne sommes pas profs pour préparer et formater les élèves au au modèle de l'entreprise!!!!!!!!
J'ai encore ma liberté d'agir ! malmaisbien

pavot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par User5899 le Lun 3 Oct 2011 - 21:13

@pavot a écrit:Ben moi, le socle commun, je m'en f.........!
Nous ne sommes pas profs pour préparer et formater les élèves au au modèle de l'entreprise!!!!!!!!
J'ai encore ma liberté d'agir ! malmaisbien
+1

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Aurore le Lun 3 Oct 2011 - 21:42

Cripure a écrit:
@pavot a écrit:Ben moi, le socle commun, je m'en f.........!
Nous ne sommes pas profs pour préparer et formater les élèves au au modèle de l'entreprise!!!!!!!!
J'ai encore ma liberté d'agir !
+1

... jusqu'à ce que le chef d'établissement manager vienne tous vous calmer, vite fait, bien fait, héhé !
Et ça va venir plus vite que vous ne le pensez : dès 2012, avec l'UMP ou le PS, c'est comme il vous plaira...
Allez, un petit coup de travail en équipe et de devoir de réserve, et hop, silence dans les rangs !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jim Thompson le Lun 3 Oct 2011 - 21:42

@Carabas a écrit:
@Jim Thompson a écrit:
@Carabas a écrit:Je trouve que parmi tous les problèmes qui touchent l'école, les vacances sont bien anecdotiques. On dirait un caprice de gosses pourris gâtés. J'aimerais les voir aussi investis et concernés sur d'autres problèmes (qui touchent l'école ou autre chose). Certains le sont, bien sûr.
je ne comprends absolument ton point d evue
avec la détérioration de nos conditions de travail comme le dit Cripure c'est un coup en plus
une attaque pour nous casser et il faut répondre à chacune des attaques
et comparés ceux qui râlent à des enfants gâtés c'est le meilleur moyen de démotiver les collègues de toute contestation et d eles faire culpabiliser et de leur faire croire qu'ils sont privilégiés, bref c'est faire le jeu de l'ump
On parle des élèves qui brûlent des voitures pour protéger leurs vacances? Parce que c'est eux dont je parle, pas des profs...
au temps pour moi je croyais que tu parlais des profs

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Thalia de G le Lun 3 Oct 2011 - 21:51

@Presse-purée a écrit:
L'enseignant doit délivrer non seulement un savoir (connaissance brute) mais également -voire surtout- un savoir-être et un savoir- faire.

Je souligne ces deux expressions. Faisons fi de leur histoire, pourtant intéressante (issues du marketing, bla bla bla...).

La question de fond qu'induisent ces expressions est simple: est-ce l'école qui doit former directement des salariés ? Ou bien est-ce l'entreprise qui doit le faire après une "formation" initiale généraliste? Il est vrai qu'elle a bien des défauts... après celle-ci, les gens votent, s'intéressent à la politique, à l'histoire de leur classe sociale, voire (horreur!) ils se syndiquent et réclament des "droits"!
Mais tout va bien, le Socle commun est arrivé...

Oui, et je m'explique. Il y a fort longtemps, plus de 20 ans je crois, j'ai suivi une petite conférence sur l'école primaire et maternelle, - à l'époque mes enfants y étaien t- animée par des intervenants pas vraiment favorables aux diverses politiques pour l'école. Ils expliquaient la perversité d'un système capable de générer insidieusement des programmes pour adapter, même à long terme, la jeunesse qui arrive sur le marché à la demande des entreprises. Ces intervenants appelaient donc à la plus extrême vigilance.

Je suis persuadée que le socle est un de ces outils d'adaptation et que c'est pourquoi nous sommes en droit de refuser de le mettre en œuvre.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Nita le Mar 4 Oct 2011 - 0:02

Et de pervertir le livret de compétences en les validant toutes.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par pavot le Mar 4 Oct 2011 - 13:29

Non, non Aurore, personne ne viendra me calmer!
A mon âge, je ne me laisse pas faire!
Nous n'avons rien à craindre et on a PEUR! Ce n'est pas normal!
Agissons en adultes responsables!
NON au socle commun!
Pour moi tout valider revient à accepter et c'est plus simple que de dire non!
Qui m'aime me suive! ballon

pavot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par tortue le Mar 4 Oct 2011 - 14:53

@Provence a écrit:
@tortue a écrit:Il me semble que nous digressons quelque peu ...
Et j'ai bien peur que mes propos aient été mal interprétés !!! heu

C'est-à-dire que tu es bien le seul à penser que le prof puisse être un magnétophone, ce qui révèle une ignorance totale de notre métier.

je me plais justement à penser que les profs ne sont pas de simples magnétos seulement destinés à débiter des infos !!!
Va falloir arrêter la parano !!! Suspect

tortue
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Provence le Mar 4 Oct 2011 - 14:55

@tortue a écrit:
@Provence a écrit:
@tortue a écrit:Il me semble que nous digressons quelque peu ...
Et j'ai bien peur que mes propos aient été mal interprétés !!! heu

C'est-à-dire que tu es bien le seul à penser que le prof puisse être un magnétophone, ce qui révèle une ignorance totale de notre métier.

je me plais justement à penser que les profs ne sont pas de simples magnétos seulement destinés à débiter des infos !!!
Va falloir arrêter la parano !!! Suspect

Alors d'où sort cette comparaison?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par tortue le Mar 4 Oct 2011 - 15:00

l'expression "ce serait trop triste si le prof n'était qu'un pale magnétophone !!!" était justement destinée à montrer que ce n'est pas ainsi que je vois votre travail !!!

tortue
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Ali Devine le Mar 4 Oct 2011 - 21:25

Pour revenir au sujet du fil, une petite description du blocage qui a eu lieu dans mon lycée est disponible ici.http://devine.over-blog.fr/article-carnaval-d-automne-85763445.html

Extrait : "Lorsque j’arrive au lycée ce lundi, les collègues sont déjà en grande conversation. -On espère que personne n’a eu l’imprudence de garer son véhicule à proximité. -Unetelle travaille ce matin dans les bâtiments préfabriqués qui se trouvent un peu à l’écart : que doit-elle faire si les bloqueurs approchent ? -Quelles sont, au juste, les revendications de ces lascars, peut-on seulement discuter avec eux ? Aimables bavardages pédagogiques matinaux."

Je crois qu'il est en train, sans que nous nous en apercevions, de se passer quelque chose de très grave et que d'ici quelques années il sera pratiquement impossible pour les enseignants d'organiser un mouvement de protestation sans qu'il soit discrédité par l'irruption des bloqueurs et des casseurs.

Ali Devine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le Mar 4 Oct 2011 - 23:27

@Ali Devine a écrit:Pour revenir au sujet du fil, une petite description du blocage qui a eu lieu dans mon lycée est disponible ici.http://devine.over-blog.fr/article-carnaval-d-automne-85763445.html

Extrait : "Lorsque j’arrive au lycée ce lundi, les collègues sont déjà en grande conversation. -On espère que personne n’a eu l’imprudence de garer son véhicule à proximité. -Unetelle travaille ce matin dans les bâtiments préfabriqués qui se trouvent un peu à l’écart : que doit-elle faire si les bloqueurs approchent ? -Quelles sont, au juste, les revendications de ces lascars, peut-on seulement discuter avec eux ? Aimables bavardages pédagogiques matinaux."

Je crois qu'il est en train, sans que nous nous en apercevions, de se passer quelque chose de très grave et que d'ici quelques années il sera pratiquement impossible pour les enseignants d'organiser un mouvement de protestation sans qu'il soit discrédité par l'irruption des bloqueurs et des casseurs.


On en arrive toujours à la même chose.
Des gens moins bien "éduqués", ou sans les outils de réflexion, sans la connaissance, sans la capacité de contestation autre que physique, en sont réduits (je passe sur ceux qui manifestent juste pour louper les cours) à des actions brutales et non productives. Et à la facilité pour se faire manipuler par la moindre information non contrôlée (même si nous savons que la réduction des vacances est dans les projets du gvt).

Nous en revenons toujours à des réflexions que nous avons finalement sur le contenu de nos programmes. Lorsque je dis que l'ECJS-Education-civique tant que nos gamins n'ont pas les connaissances cela reste du pipeau qui fait plaisir aux adultes ! Ces enfants-élèves ont-ils les moyens d'agir autrement ? On en revient toujours à la parole maitrisée ou non, et donc au passage à la violence.
Nos programmes nous conduisent à former des moutons, et ils se conduisent en moutons ! Et ils brûlent les voitures de leurs voisins (qui sont tout autant dans la galère qu'eux) ou de leurs profs (c'est nous, pourtant là pour les aider).

C'est cela qui est très grave, comme tu le disais, c'est que plus les classes populaires sont privées de moyens d'agir de façon non violente, plus nous nous enfonçons, et moins leur mouvement, souvent légitime, sera crédible. La violence sera leur seule arme ! On le voit dans nos cours; Ils ne sont pas plus méchants qu'avant, mais simplement leur mode d'expression passe par la violence, verbale ou physique (contre nous, ou entre eux).

Jacq.



Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum