Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Dhaiphi le 30/09/11, 10:30 pm

@Jim Thompson a écrit:pour brûler et casser et se décridibiliser
De crédibilité ils n'en avait aucune au départ, je ne vois pas comment ils feraient pour la perdre.
Brûler et casser suffit à remplir leur existence médiocre, aucune conscience politique à chercher.

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 30/09/11, 11:50 pm

Je ne vais pas défendre nos élèves, ni juger de la légitimité de ces quelques grèves.

Ils auraient entendu parler d'un mois de vacances supprimé ? Moi j'ai entendu parler de deux semaines. Pas vous ? ILs auraient plus tort, élèves, de se bouger pour deux semaines que des adultes de ne pas bouger pour ces mêmes deux semaines ?

Leur crédibilité ?
Quelle était la notre à l'époque ou lycéens ou collégiens nous faisions grève ? Je ne regrette pas mes manifestations, certaines sans doute à tort... mais j'aimerai bien voir quels étaient à l'époque les dires des adultes nous concernant. Moi je suis heureux d'avoir manifesté contre la sélection en fac, durant ma scolarité (sans doute sous les quolibets des adultes), puisque sans cela je ne serai jamais entré en fac ! J'avais moins de légitimité que les adultes ?

Quelle est la légitimité du vote de bon nombre d'adultes aux élections ? Les élèves seraient un peu crétin ? Et les adultes, ils le sont moins ?

Lors du CPE des élèves ont manifesté sans savoir pourquoi ou alors en se trompant ? OK ! Combien ont manifesté en sachant pourquoi ?
IL y en avait pourtant.
On ne cite jamais leurs propos, citant uniquement les quiproquos sur le CPE.
On ne les compte pas ceux là qui avaient des réelles idées engagées et pensées (ah oui, ceux là sont des élèves engagés politiquement donc suspects non pas de manque de crédibilité politique, mais d'appartenance politique).

Les miens (mes élèves de l'époque) étaient tous contre le projet du CPE (à tort ou à raison) mais ne faisaient pas grève. Qui manquait de crédibilité ? Celui qui ne manifestait pas tout en étant contre, ou celui qui manifestait mais en ne sachant pas exprimer ses idées ? Et celui qui n'avait pas d'opinion ? Il était crédible ? Et celui qui soutenait le CPE, il était plus crédible ?

Ils sont crétins de penser que le calendrier se change en 9 neuf mois ?
Pas plus que les adultes, pour citer des exemples de proches, qui votaient Sarkozy en pensant aux exonérations d'impôts sur les crédits, en oubliant bien que la loi n'est pas rétroactive. Pourtant, c'étaient des adultes non ? Et après ils ont pleuré ! Bouh c'est pas juste ! Attitude sans doute très adulte !

Ils brûlent et ils cassent ?
Ah les enfoirés ! Pas crédibles, immatures, pas aptes à réfléchir. Et les agriculteurs, ils sont aimables lorsqu'ils manifestent ? Et les traders, ils ne brûlent rien ? Si ! Et même si nos élèves brûlent qq chose, c'est dommageable, mais ils vont entraîner plus ou moins de dégats que ceux qui s'amusent en bourse avec le destin de pays entiers ?

Durant les retraites, on s'est beaucoup amusé de nos lycéens qui allaient manifester. Ah, cela ne les concerne pas ! ou pas encore ! ou pire : c'est pour eux que cette réforme a lieu et ils manifestent contre ! Ah les adultes ont bien rigolé en les voyant avec leurs manifestations, avec leurs slogans maladroits (adultes qui devaient croire en un véritable slogan, sérieux, du genre "la France aux Français", "l'ordre juste" ou "travailler plus pour gagner plus")... Pis en voyant mes élèves aller manifester pour ce qui ne les concernait pas, me suis aussi dit que chez eux, pour les miens, ils pouvaient peut être exprimer une inquiétude, celle qu'ils ont devant leurs yeux, leurs parents ouvriers, des parents usés bien avant nous les profs ! Physiquement épuisés. Je sais bien que beaucoup font grève pour manquer les cours... mais dans le tas, il y en a peut être qui ont des idées ? Moi j'ai pensé retraite me disant simplement que ma mère, détruite physiquement, serait encore au boulot avec la réforme annoncée ! que mon oncle n'aurait jamais vu la retrait (dont il a honteusement profité deux ans !). Et cela, les élèves n'étaient pas capables de le penser, ou alors pas capable de le retranscrire ?

Cela ne semble guère interroger nos médias, qu'il y ait des enfants avec des idées, même maladroitement exprimées. Bien justement, ce sont des enfants ! Et les adultes ? et les adultes (et nous) ? Et lorsqu'ils en ont ou les expriment bien, on se précipite pour dire qu'ils sont "politisés" et donc à la solde des partis politiques.

Je ne veux pas défendre les actions de ces élèves, ni leur motivation, encore moins les glorifier, mais je n'aime pas le mépris qui s'exprime à leur encontre de façon quasi systématique.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par User5899 le 30/09/11, 11:59 pm

@Jacq a écrit:Je ne vais pas défendre nos élèves, ni juger de la légitimité de ces quelques grèves.

Ils auraient entendu parler d'un mois de vacances supprimé ? Moi j'ai entendu parler de deux semaines. Pas vous ? ILs auraient plus tort, élèves, de se bouger pour deux semaines que des adultes de ne pas bouger pour ces mêmes deux semaines ?

Leur crédibilité ?
Quelle était la notre à l'époque ou lycéens ou collégiens nous faisions grève ? Je ne regrette pas mes manifestations, certaines sans doute à tort... mais j'aimerai bien voir quels étaient à l'époque les dires des adultes nous concernant. Moi je suis heureux d'avoir manifesté contre la sélection en fac, durant ma scolarité (sans doute sous les quolibets des adultes), puisque sans cela je ne serai jamais entré en fac ! J'avais moins de légitimité que les adultes ?

Quelle est la légitimité du vote de bon nombre d'adultes aux élections ? Les élèves seraient un peu crétin ? Et les adultes, ils le sont moins ?

Lors du CPE des élèves ont manifesté sans savoir pourquoi ou alors en se trompant ? OK ! Combien ont manifesté en sachant pourquoi ?
IL y en avait pourtant.
On ne cite jamais leurs propos, citant uniquement les quiproquos sur le CPE.
On ne les compte pas ceux là qui avaient des réelles idées engagées et pensées (ah oui, ceux là sont des élèves engagés politiquement donc suspects non pas de manque de crédibilité politique, mais d'appartenance politique).

Les miens (mes élèves de l'époque) étaient tous contre le projet du CPE (à tort ou à raison) mais ne faisaient pas grève. Qui manquait de crédibilité ? Celui qui ne manifestait pas tout en étant contre, ou celui qui manifestait mais en ne sachant pas exprimer ses idées ? Et celui qui n'avait pas d'opinion ? Il était crédible ? Et celui qui soutenait le CPE, il était plus crédible ?

Ils sont crétins de penser que le calendrier se change en 9 neuf mois ?
Pas plus que les adultes, pour citer des exemples de proches, qui votaient Sarkozy en pensant aux exonérations d'impôts sur les crédits, en oubliant bien que la loi n'est pas rétroactive. Pourtant, c'étaient des adultes non ? Et après ils ont pleuré ! Bouh c'est pas juste ! Attitude sans doute très adulte !

Ils brûlent et ils cassent ?
Ah les enfoirés ! Pas crédibles, immatures, pas aptes à réfléchir. Et les agriculteurs, ils sont aimables lorsqu'ils manifestent ? Et les traders, ils ne brûlent rien ? Si ! Et même si nos élèves brûlent qq chose, c'est dommageable, mais ils vont entraîner plus ou moins de dégats que ceux qui s'amusent en bourse avec le destin de pays entiers ?

Durant les retraites, on s'est beaucoup amusé de nos lycéens qui allaient manifester. Ah, cela ne les concerne pas ! ou pas encore ! ou pire : c'est pour eux que cette réforme a lieu et ils manifestent contre ! Ah les adultes ont bien rigolé en les voyant avec leurs manifestations, avec leurs slogans maladroits (adultes qui devaient croire en un véritable slogan, sérieux, du genre "la France aux Français", "l'ordre juste" ou "travailler plus pour gagner plus")... Pis en voyant mes élèves aller manifester pour ce qui ne les concernait pas, me suis aussi dit que chez eux, pour les miens, ils pouvaient peut être exprimer une inquiétude, celle qu'ils ont devant leurs yeux, leurs parents ouvriers, des parents usés bien avant nous les profs ! Physiquement épuisés. Je sais bien que beaucoup font grève pour manquer les cours... mais dans le tas, il y en a peut être qui ont des idées ? Moi j'ai pensé retraite me disant simplement que ma mère, détruite physiquement, serait encore au boulot avec la réforme annoncée ! que mon oncle n'aurait jamais vu la retrait (dont il a honteusement profité deux ans !). Et cela, les élèves n'étaient pas capables de le penser, ou alors pas capable de le retranscrire ?

Cela ne semble guère interroger nos médias, qu'il y ait des enfants avec des idées, même maladroitement exprimées. Bien justement, ce sont des enfants ! Et les adultes ? et les adultes (et nous) ? Et lorsqu'ils en ont ou les expriment bien, on se précipite pour dire qu'ils sont "politisés" et donc à la solde des partis politiques.

Je ne veux pas défendre les actions de ces élèves, ni leur motivation, encore moins les glorifier, mais je n'aime pas le mépris qui s'exprime à leur encontre de façon quasi systématique.

Jacq.
Bien d'accord avec vous, Jacq.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par JPhMM le 01/10/11, 12:03 am

Merci, Jacq.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par thrasybule le 01/10/11, 12:04 am

Je carillonne avec vous. Argumentation implacable, Jacq.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par frankenstein le 01/10/11, 12:08 am

Mais je ne condamne pas les "actions" des collégiens /lycéens si elles sont justifiées et crédibles...Là, d'après ce que j'ai entendu sur France Info (peu de médias relaient cette info), il s'agit juste d'une rumeur lancée par SMS...S'ils manifestaient leur colère en disant "y en a marre d'être 35 en classe" ou "on veut un prof de maths (ou autre)", je comprendrais...Mais là, c'est un peu stupide comme raison (en plus d'être irrationnelle), non ? Suspect

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Thalia de G le 01/10/11, 05:30 am

Jacq

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 01/10/11, 08:22 am

@frankenstein a écrit:Mais je ne condamne pas les "actions" des collégiens /lycéens si elles sont justifiées et crédibles...Là, d'après ce que j'ai entendu sur France Info (peu de médias relaient cette info), il s'agit juste d'une rumeur lancée par SMS...S'ils manifestaient leur colère en disant "y en a marre d'être 35 en classe" ou "on veut un prof de maths (ou autre)", je comprendrais...Mais là, c'est un peu stupide comme raison (en plus d'être irrationnelle), non ? Suspect

Oui, ben c'est toujours le problème de nos gamins. L'année dernière une partie des miens manifestait pour les retraites (certains pour manquer les cours, on le sait - et chez les adultes, y a pas des fois la même chose ?), et puis lorsque nous aurions aimé qu'ils se lancent dans un mouvement (on ne leur a rien demandé, mais lorsque nous nous nous sommes lancés pour des cas concrets dans notre lycée on espérait qu'ils emboitent le pas) il n'y avait plus rien.

Par contre leur "grève" d'avant hier aura au moins servi de coup de semonce au gouvernement. Et la raison n'est pas totalement stupide puisque le gouvernement pense à un rallongement. Ce n'est pas la même durée, et si ce n'est pas pour demain, c'est en projet.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Carabas le 01/10/11, 08:37 am

Ben moi, la légitimité de personnes même pas majeures, j'ai du mal à la voir. Surtout quand on voit la grande connaissance de l'actualité de la plupart... Alors vous me direz que certains sont plus pertinents que des adultes. Oui. Certains.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Fourseasons le 01/10/11, 08:39 am

@Jacq a écrit:
@frankenstein a écrit:Mais je ne condamne pas les "actions" des collégiens /lycéens si elles sont justifiées et crédibles...Là, d'après ce que j'ai entendu sur France Info (peu de médias relaient cette info), il s'agit juste d'une rumeur lancée par SMS...S'ils manifestaient leur colère en disant "y en a marre d'être 35 en classe" ou "on veut un prof de maths (ou autre)", je comprendrais...Mais là, c'est un peu stupide comme raison (en plus d'être irrationnelle), non ? Suspect

Oui, ben c'est toujours le problème de nos gamins. L'année dernière une partie des miens manifestait pour les retraites (certains pour manquer les cours, on le sait - et chez les adultes, y a pas des fois la même chose ?), et puis lorsque nous aurions aimé qu'ils se lancent dans un mouvement (on ne leur a rien demandé, mais lorsque nous nous nous sommes lancés pour des cas concrets dans notre lycée on espérait qu'ils emboitent le pas) il n'y avait plus rien.

Par contre leur "grève" d'avant hier aura au moins servi de coup de semonce au gouvernement. Et la raison n'est pas totalement stupide puisque le gouvernement pense à un rallongement. Ce n'est pas la même durée, et si ce n'est pas pour demain, c'est en projet.

Jacq.

Effectivement, le gouvernement a pu entrevoir qu'en cas de rallongement de l'année scolaire la machine lycéenne pourrait s'emballer très vite.

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Invité24 le 01/10/11, 08:50 am

Pour répondre à jacq :
Lorsque qu'il y a quinze ans je faisais grève en tant que simple lycenne , j'assistais à des AG , je discutais avec les leaders du mouvement au bahut, avec mes pros et mes parents.
Je n'allais pas me balader et vandaliser sur un pauvre coup de fil au moindre rayon de soleil.
Une grève, ça se construit et seconcerte .

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 01/10/11, 08:51 am

@Carabas a écrit:Ben moi, la légitimité de personnes même pas majeures, j'ai du mal à la voir. Surtout quand on voit la grande connaissance de l'actualité de la plupart...

Oui, c'est sans doute le problème majeur, pour comprendre l'actualité, mais aussi nos cours ! L'abîme culturel du tout TF1 (et d'autres chaînes faisant dans le "temps de cerveau disponible"). L'incapacité à écouter et comprendre un discours politique (on le constate en classe dès qu'un texte est un peu ardu et demande un effort réel). Pour une majorité d'entre eux l'actualité se résume à "55 minutes Inside" et à la pensée prémâchée lancée par les soirées du dimanche sur M6 (Capitale et autre).
M'enfin il y aussi pas mal d'adultes qui ne font guère mieux, car souvent les gamins regardent justement ce que leurs parents regardent.

ET cela dépasse les grèves.
Mes élèves devraient voter l'année prochaine, je leur dire d'aller s'inscrire sur les listes électorales.
Ils me répondent : "mais on y comprend rien", ou "je ne sais pas pour qui voter", et même une qui me dit : "je ne vais pas aller voter n'importe comment puisque je n'y comprends rien".
A la dernière j'ai répondu : "ben tu préfères que d'autres votent à ta place et sans doute n'importe comment aussi ?"
POur faire le vieux con : "à mon époque c'était pas comme ça !". Ben c'est vrai que même sur TF1, lors de ma tendre jeunesse, il y avait encore quelques émissions culturelles et politiques.
Maintenant c'est le vide total sur les chaînes les plus regardées, et nos citoyens en sont le reflet, les gamins y compris.

Jacq

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 01/10/11, 08:59 am

Rose a écrit:Pour répondre à jacq :
Lorsque qu'il y a quinze ans je faisais grève en tant que simple lycenne , j'assistais à des AG , je discutais avec les leaders du mouvement au bahut, avec mes pros et mes parents.
Je n'allais pas me balader et vandaliser sur un pauvre coup de fil au moindre rayon de soleil.
Une grève, ça se construit et seconcerte .

Oui, le problème est "l'encadrement" par d'autres jeunes.
Le problème est qu'on passe directement à la base, donc à quelque chose de non ou mal construit.
Les mouvements n'arrivent que peu à se structurer réellement et donc partent dans des errements.
L'année passée je me suis même demandé s'il ne faudrait pas leur montrer "comment faire" (ce qui ne veut pas dire faire) et ce qu'il ne faut pas faire.
Je ne pense pas en propagande en direction de faire grève ou pas, mais comment faire. Genre : on ne fait pas grève n'importe quand et où, on demande une autorisation, on obtient un trajet et donc un encadrement policier (qu'est-ce que je n'avais pas dit !) histoire d'avoir une protection et un trajet établi, coupé de circulation (là encore il y a fallu expliquer), ce que c'est qu'un cordon organisé pour encadrer un cortège. Expliquer aussi qu'ils n'ont d'ailleurs pas le droit de grève puisqu'ils ne sont pas salariés (là, faut un moment pour qu'ils comprennent aussi).
Mais si on fait cela, vous imaginez la réaction des parents : "les profs expliquent à nos élèves comment faire grève !" affraid .

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Cath le 01/10/11, 09:06 am

Entièrement d'accord, Jacq.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Carabas le 01/10/11, 09:06 am

Pour moi, le principe d'une grève, c'est d'arrêter le travail, en conséquence, de ne pas être payé, pour faire entendre un mécontentement.

Avec les lycéens, il y a comme un pb... Là, c'est quoi, leur contrepartie? Ah, oui, ne pas aller en cours. Ca, c'est sûr, ils s'investissent!

Non, non, non, désolée, chaque chose en son temps. Ou alors, comme l'a dit un pseudo plus haut, qu'ils prennent conscience qu'on casse l'école et qu'ils manifestent pour ça, mais là, faut pas rêver, hein...

J'ai toujours le souvenir des manifs anti Allègre, auxquelles je ne participais pas (j'étais élève). C'est moi qui expliquais les réformes aux lycéens qui allaient ensuite manifester. Et en plus, ils s'en foutaient. Ce qui comptait, c'était de sécher et de rigoler dans les manifs. Rolling Eyes

Je veux bien croire qu'il y en avait comme Rose, ou d'autres, mais franchement, la plupart...

Chaque chose en son temps.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Invité24 le 01/10/11, 09:07 am

Mais les syndicats lycéens existent toujours.
Pourquoi ne sauraient-ils plus organiser les grèves, ce qu'ils faisaient très bien avant?

Je crois que la.masse lycenne n'est plus prête à accepter cet encadrement, même s'il est nécessaire.et même s'il vient de ses représentants. L'idée que tout s'improvise et tombe du ciel me paraît trop ancré en eux.
Parce que oui, évidemment, se faire entendre demande......du travail.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 01/10/11, 09:10 am

Rose a écrit:Mais les syndicats lycéens existent toujours.
Pourquoi ne sauraient-ils plus organiser les grèves, ce qu'ils faisaient très bien avant?

Je crois que la.masse lycenne n'est plus prête à accepter cet encadrement, même s'il est nécessaire.et même s'il vient de ses représentants. L'idée que tout s'improvise et tombe du ciel me paraît trop ancré en eux.
Parce que oui, évidemment, se faire entendre demande......du travail
.

Malheureusement 100% d'accord. Et c'est à déplorer.
Comme beaucoup d'adultes aussi qui rejettent ceux qui sont supposés les représenter.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Iphigénie le 01/10/11, 09:26 am

l'avantage de la jeunesse, c'est l'énergie.
Cela fait des années que les adultes raisonnables dénoncent de façon très pertinente le désastre de l'E.N sans autres effets que de faire des ronds dans l'eau.
Les profs font depuis des décennies trois ,quatre, cinq grèves raisonnables annuelles dont le seul bénéfice est l'économie budgétaire.
Même laisser planer une menace sur le bac leur a toujours paru d'une audace folle et pour tout dire déraisonnable....
Par contre qu'un groupe de lycéens brulent trois bagnoles et là ,la classe médiatico-politique est en émoi, les Recteurs jurent leur grands dieux que non ils ne vont pas toucher aux vacances (enfin juste une quinzaine, pas un mois mes chers petits)
Je ne crois pas les jeunes si stupides qu'on le dit. Ils ne croient plus aux institutions et aux "règles": ont-ils tort?
Il me semble que mes élèves ne sont pas dupes de la réforme du lycée: là où on leur parle "d'individualisation" de l'enseignement, ils voient bien qu'il y a économie des vrais cours au profit de la garderie -musette et que la vraie individualisation, ce sera pour ceux qui ont les moyens intellectuels et financiers d'apprendre ailleurs qu'à l'école ; la dévalorisation des diplômes, ils la sentent bien aussi, les passages indus en classe supérieure aussi.
Si à la destruction massive répond l'anarchie, il me semble que c'est de bonne guerre, en somme.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par User5899 le 01/10/11, 09:28 am

@Jacq a écrit:L'année passée je me suis même demandé s'il ne faudrait pas leur montrer "comment faire" (ce qui ne veut pas dire faire) et ce qu'il ne faut pas faire.
Mais si on fait cela, vous imaginez la réaction des parents : "les profs expliquent à nos élèves comment faire grève !" affraid .
Enfin de l'ECJS ! Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Pryneia le 01/10/11, 10:01 am

@iphigénie a écrit:l'avantage de la jeunesse, c'est l'énergie.
Cela fait des années que les adultes raisonnables dénoncent de façon très pertinente le désastre de l'E.N sans autres effets que de faire des ronds dans l'eau.
Les profs font depuis des décennies trois ,quatre, cinq grèves raisonnables annuelles dont le seul bénéfice est l'économie budgétaire.
Même laisser planer une menace sur le bac leur a toujours paru d'une audace folle et pour tout dire déraisonnable....
Par contre qu'un groupe de lycéens brulent trois bagnoles et là ,la classe médiatico-politique est en émoi, les Recteurs jurent leur grands dieux que non ils ne vont pas toucher aux vacances (enfin juste une quinzaine, pas un mois mes chers petits)
Je ne crois pas les jeunes si stupides qu'on le dit. Ils ne croient plus aux institutions et aux "règles": ont-ils tort?
Il me semble que mes élèves ne sont pas dupes de la réforme du lycée: là où on leur parle "d'individualisation" de l'enseignement, ils voient bien qu'il y a économie des vrais cours au profit de la garderie -musette et que la vraie individualisation, ce sera pour ceux qui ont les moyens intellectuels et financiers d'apprendre ailleurs qu'à l'école ; la dévalorisation des diplômes, ils la sentent bien aussi, les passages indus en classe supérieure aussi.
Si à la destruction massive répond l'anarchie, il me semble que c'est de bonne guerre, en somme.

+1 et d'accord avec Jacq !!
Je suis secrètement un peu envieuse et admirative de ces lycéens... Ils font ce qu'on ne pourra jamais se permettre (et c'est normal). Qui n'aurait pas envie de tout casser devant ces réformes d'une rare violence, devant ce mépris et cette destruction programmée de l'école publique ?

_________________
"Leave me alone and let me go to hell by my own route." Calamity Jane

« Nicht ein Wolf ist der Mensch dem Menschen. Er ist ihm Produkt, die totale Ware ist er ihm. » E. Palmetshofer
(« L’homme n’est pas un loup pour l’homme. Il est un produit pour lui, une marchandise, rien de plus. »)

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Jacq le 01/10/11, 11:16 am

Cripure a écrit:
@Jacq a écrit:L'année passée je me suis même demandé s'il ne faudrait pas leur montrer "comment faire" (ce qui ne veut pas dire faire) et ce qu'il ne faut pas faire.
Mais si on fait cela, vous imaginez la réaction des parents : "les profs expliquent à nos élèves comment faire grève !" affraid .
Enfin de l'ECJS ! Smile

L'ECJS que nous avons maintenant sert aux adultes à se donner bonne conscience. Me suis engueulé souvent avec mon proviseur et mon CPE qui prétendaient que l'ECJS formait les citoyens.... mdr . Lorsque je répondais il faut des connaissances pour être un bon citoyen cela ne semblait pas les convaincre.
Maintenant on reste dans le cul-bénisme citoyen destiné à fabriquer des moutons ignorants !

Jacq.

AJOUT : j'oubliais les engueulades avec notre CPE, jamais grèviste ! malgré ses propres conditions de travail lamentables, mais qui le reste de l'année nous expliquait qu'il fallait que les jeunes "s'engagent" !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Reine Margot le 01/10/11, 02:08 pm

D'accord, mais là il s'agit d'une rumeur propagée (qu'en est-il réellement pour les élèves si les profs ont 2 semaines de vacances en moins?) et les élèves s'y engouffrent sans vérifier, ce qui donne des situations comiques...les adultes agissent aussi parfois de façon immature et irréfléchie, ce qui est également risible, mais on attendrait d'eux qu'ils aillent vérifier...(même s'ils ne le font pas toujours)
ce n'est pas parce que certains adultes se comportent comme des gosses que des lycéens ont raison de brûler des voitures (pour une rumeur en plus)

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par frankenstein le 01/10/11, 02:15 pm

@Reine Margot a écrit:D'accord, mais là il s'agit d'une rumeur propagée (qu'en est-il réellement pour les élèves si les profs ont 2 semaines de vacances en moins?) et les élèves s'y engouffrent sans vérifier, ce qui donne des situations comiques...les adultes agissent aussi parfois de façon immature et irréfléchie, ce qui est également risible, mais on attendrait d'eux qu'ils aillent vérifier...(même s'ils ne le font pas toujours)
ce n'est pas parce que certains adultes se comportent comme des gosses que des lycéens ont raison de brûler des voitures (pour une rumeur en plus)
En plus, des collègues font déjà des stages de remise à niveau ou autre pdt les vacances et j'imagine qu'il y a quand même des élèves qui y participent volontairement, non ? Laughing

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Reine Margot le 01/10/11, 02:16 pm

en fait la vraie question c'est: les profs sont censés faire quoi pendant ces 2 semaines de plus?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Iphigénie le 01/10/11, 02:22 pm

occuper les lycéens pour ne pas qu'ils brûlent des voitures. Suspect

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inquiets pour leurs vacances, des lycéens cassent des voitures

Message par Carabas le 01/10/11, 02:34 pm

@Pryneia a écrit:Qui n'aurait pas envie de tout casser devant ces réformes d'une rare violence, devant ce mépris et cette destruction programmée de l'école publique ?
Ben... moi.
On m'a appris à respecter le bien d'autrui.
Tu serais contente de retrouver ta voiture cassée par des lycéens (ou des adultes, d'ailleurs) en colère?

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum