Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par User5899 le Dim 2 Oct 2011 - 12:02

La géographie physique, c'est pourtant passionnant quand on aime se promener sur le terrain. On comprend comment une région s'est ou pas peuplée, comment on a positionné les voies de communication, on peut comprendre les atouts commerciaux (ou les tares) futurs... Ca incite à ouvrir les yeux, ça aide à comprendre, je trouve ça vraiment intéressant.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par kiwi le Dim 2 Oct 2011 - 12:21

Cripure a écrit:La géographie physique, c'est pourtant passionnant quand on aime se promener sur le terrain. On comprend comment une région s'est ou pas peuplée, comment on a positionné les voies de communication, on peut comprendre les atouts commerciaux (ou les tares) futurs... Ca incite à ouvrir les yeux, ça aide à comprendre, je trouve ça vraiment intéressant.

Déterminisme... Pas bien! Very Happy

Il faut avoir quelques bases en géo physique, cela nous sert en cours, notamment dans des cours sur le peuplement. Ceci dit, attention à ne pas restreindre les facteurs explicatifs de la répartition d'une population à ce seul facteur Wink . C'était juste horrible ces cours auxquels personne ne comprenait rien. Cela a dégoûté tout le monde, car bien sur, ce n'est pas l'idée que l'on se fait d'un cours de géo (la géo physique relève davantage de la SVT dans le secondaire que de la géographie scolaire!). Mais bon, au final, on en avait fait qu'un semestre...

J'en garde comme ML, le souvenir d'une matière qui ne trouve de raison d'exister que dans une conceptualisation à outrance, qui au final, ne fait pas sens. cf. le dico Levy-Lussault, complètement abscons, jargonnant... bref, à vous dégoûter à vie de la géographie. Quand on voit que dans ma fac, seulement 20 étudiants étaient en 3ème année de géo... Cela laisse réfléchir... Quand on voit que les 3/4 des étudiants historiens en géographie ont abandonné la géo en 3ème année pour faire des modules de prépro ou ont décidé de se renforcer en histoire, c'est clairement qu'il y a un problème. Pareil, seulement 5 à 10%, selon les sessions, de géographes au capes... Cela peut s'expliquer par les débouchés en géographie. Mais c'est surtout la désaffection des étudiants pour la géographie, puis pour l'enseignement en général qui explique cela.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Marie Laetitia le Dim 2 Oct 2011 - 14:11

Même s'il ne faut pas tomber dans le déterminisme, une certaine connaissance de la géologie et du vocabulaire de géographie pĥysique peut aider (savoir que les sols d'Amazonie très épais sont très peu fertile et que la forêt est la seule chose qui puisse y pousser à long terme, ça peut aider à comprendre le monde et l'aberration double que constitue la déforestation; savoir décrire globalement la forme des côtes européennes, mettre en relation avec des facteurs culturels, économiques pour expliquer la présence ou non de populations...).

du coup, Kiwi, tu approfondis la géo avec quelle biblio?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Dim 2 Oct 2011 - 14:56

Ouhla..ça a bien dérivé ici... Wink

Je rebondis (schtoing, schtoing...bruit du rebond! lol) sur l'inculture de nombreux collègues...j'ai de la chance dans mon bahut, les collègues d'histoire sont tous plus cultivés que moi!

Mais force est de constater que oui, il m'arrive de plus en plus régulièrement de m'étonner de voir des collègues ne pas posséder des connaissances de base... alors la culture générale... No

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par kiwi le Dim 2 Oct 2011 - 16:05

@Marie Laetitia a écrit:Même s'il ne faut pas tomber dans le déterminisme, une certaine connaissance de la géologie et du vocabulaire de géographie pĥysique peut aider (savoir que les sols d'Amazonie très épais sont très peu fertile et que la forêt est la seule chose qui puisse y pousser à long terme, ça peut aider à comprendre le monde et l'aberration double que constitue la déforestation; savoir décrire globalement la forme des côtes européennes, mettre en relation avec des facteurs culturels, économiques pour expliquer la présence ou non de populations...).

du coup, Kiwi, tu approfondis la géo avec quelle biblio?

Cela dépend des thèmes. J'aime beaucoup bosser avec des docs photos (en histoire aussi d'ailleurs!) : accessibles pour un public averti tout en étant compréhensibles. Il y a toujours de bonnes synthèses générales et des bons articles à reprendre en plus pour travailler en classe (quitte à les modifier un peu). Là par exemple, la dernière sortie porte sur la métropolisation. Impec pour le programme de 3ème.
Sinon : j'ai toujours un dictionnaire de géo très facile d'accès chez Hatier (collection initial) acheté en 1ère année, qui peut aider à produire quelques définitions.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Marie Laetitia le Dim 2 Oct 2011 - 17:24

j'ai le Brunet, Ferras et Théry, éd. Reclus (couverture rouge et noire) en stock, pas mal fait (enfin quand je pratiquais la géo). Et j'ai effectivement un très bon souvenir de la documentation française.

Si je suis ton idée, il y a quelques bons ouvrages qui émergent mais une discipline sinistrée...? Smile

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Condorcet le Dim 2 Oct 2011 - 17:32

Et la dernière Géographie universelle pour rêver Razz

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par kiwi le Dim 2 Oct 2011 - 17:52

@Marie Laetitia a écrit:
Si je suis ton idée, il y a quelques bons ouvrages qui émergent mais une discipline sinistrée...? Smile

Bien sûr! J'ai toujours reproché aux géographes leur jargon, leur incapacité à produire un cours construit, ordonné devant les étudiants au point d'en dégoûter plus d'un. Cela n'empêche pas certains géographes d'être plus pédagogues dans des articles ou des bouquins qu'ils ne le sont en cours, et donc d'être très intéressants. Mine de rien, j'aime bien la géographie quand elle est clairement expliquée!

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Raoul Volfoni le Dim 2 Oct 2011 - 18:06

Un peu à retardement, je viens mettre mon grain de sel.
Historienne de formation (mention géo, un enseignement que j'ai, globalement, bien aimé), je suis prof multipolyvalente en lycée pro. Quatre matières rien que pour moi : histoire, géo, EC et français. Je suis officiellement habilitée à enseigner tout ça, ainsi qu'en font foi mes superbes notes au CAPLP (ma plus basse note a été 17).

Eh bien... comment dire ? En français, je galère sévère et je trouve que je n'ai aucune légitimité. J'ai obtenu un concours bivalent (déjà, ça revient à dire qu'histoire et géo, c'est pareil), mais entre bavasser tranquillement sur un extrait de Chateaubriand devant un jury et causer phrases complexes ou procédés d'argumentation à des mômes de bac pro, il y a un fossé. J'ai une connaissance du français qui me permet d'écrire correctement, de comprendre des choses complexes, mais certainement pas de l'enseigner. Résultat, mes cours de français sont de la vaste fumisterie. Vivement que je puisse quitter ce radeau de la Méduse qu'est le LP...

Bref, je retourne préparer mes deux heures toutes pourries de demain...

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Malaga le Dim 2 Oct 2011 - 18:50

Je viens défendre un peu la géographie, en tant qu'ancienne étudiante de géo!

Après mon bac ES, je me suis inscrite en fac d'histoire. J'ai fait une année, que j'ai validé, puis j'ai décidé de bifurquer vers la géo. En effet, j'ai réalisé durant cette année que les cours de géo me passionnaient plus que ceux d'histoire!!

J'ai suivi des études de géo jusqu'à la maitrise. J'ai étudié la géographie physique : difficile pour une non-scientifique comme moi mais intéressant. J'ai particulièrement aimé les cours de géographie maritime ou la climatologie. J'ai fait de la géographie urbaine, de l'aménagement du territoire, des études d'environnement, de la cartographie... Franchement, les études de géo sont très variées et beaucoup de cours étaient passionnants.

Je précise que j'étais dans une fac parisienne (Paris 1) et j'ai eu des profs vraiment intéressants: Pierre Pech, Franck Lavigne, Catherine Carré, Yann Richard, Jean-Marie Théodat, Renaud Le Goix (qui a suivi ma maitrise) et surtout Jean-François Staszak (j'ai adoré ses cours).

Tout cela pour dire que la géographie est une discipline très vaste et qui permet de comprendre le monde. Moi qui suis passionnée de géographie, j'espère le faire passer un peu à mes élèves!

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Hannibal le Dim 2 Oct 2011 - 20:09

Kruella a écrit:Un peu à retardement, je viens mettre mon grain de sel.
Historienne de formation (mention géo, un enseignement que j'ai, globalement, bien aimé), je suis prof multipolyvalente en lycée pro. Quatre matières rien que pour moi : histoire, géo, EC et français. Je suis officiellement habilitée à enseigner tout ça, ainsi qu'en font foi mes superbes notes au CAPLP (ma plus basse note a été 17).

Eh bien... comment dire ? En français, je galère sévère et je trouve que je n'ai aucune légitimité. J'ai obtenu un concours bivalent (déjà, ça revient à dire qu'histoire et géo, c'est pareil), mais entre bavasser tranquillement sur un extrait de Chateaubriand devant un jury et causer phrases complexes ou procédés d'argumentation à des mômes de bac pro, il y a un fossé. J'ai une connaissance du français qui me permet d'écrire correctement, de comprendre des choses complexes, mais certainement pas de l'enseigner. Résultat, mes cours de français sont de la vaste fumisterie. Vivement que je puisse quitter ce radeau de la Méduse qu'est le LP...

Bref, je retourne préparer mes deux heures toutes pourries de demain...

Cela m'étonnerait que tes cours soient si mauvais que ça, mais passons.

Moi ça ne me gêne pas qu'un enseignant qui s'y connaît dans une autre discipline puisse en enseigner quelque chose, et le savoir n'appartient pas aux seuls lauréats d'un concours.
On surestime, en fait, le niveau du secondaire. Erreur flatteuse, certes, mais en réalité ce qu'on enseigne n'a rien de si ésotérique.

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum