Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:03

@MrBrightside a écrit:Donc, d'un côté le "je ne suis pas prof d'anglais je suis prof de langue" n'est pas recevable, mais le "je ne suis pas prof de français je suis prof de lettres", ça marche?

T'as compris ça t'as tout compris Laughing

Quand on étudie un texte littéraire, on le fait en français, pas en langue étrangère. Les outils littéraires que nous utilisons sont ceux pour lesquels nous avons été formés. Un collègue de LV qui étudierait le français en tant que langue ne possèderait pas les outils liés au français, mais ceux propres à la langue qu'il a étudiée et enseigne. Il suffit de voir les nombreux débats naissant régulièrement en grammaire quand un néo utilise la grammaire latine pour expliquer un phénomène de grammaire française. Je n'ai pas les outils qui me permettraient d'enseigner l'anglais. Parce que oui, faire du soutien de français, c'est enseigner le français. Ce n'est pas simplement utiliser deux-trois trucs que tous les francophones pensent savoir manipuler et expliquer.
J'ai par exemple dû expliquer à une collègue d'anglais ce midi (très compétente en anglais, vraiment, et d'un niveau de français bien supérieur à nombre de mes collègues autres que LM ou LC...) ce qu'était une locution adverbiale et son fonctionnement identique avec celui de l'adverbe.

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Ven 30 Sep 2011 - 23:06

@Audrey: c'est vrai, on n'a pas la même terminologie selon les langues, car leur fonctionnement diverge, et donc, l'analyse diverge aussi!
Après, on a des restes de nos cours de français, mais le soucis, c'est que les termes évoluent tout de même selon les grammaires en vogue! (par exemple, je crois qu'on ne dit plus "adjectifs possessifs" mais "déterminants possessifs" pour "mon/ton/son" - ce qui me semble plus logique d'ailleurs)

euh, une locution adverbiale...qu'est-ce donc? un groupe de mots "figés", peu importe la présence ou non d'adverbes? genre "à l'improviste"?


Dernière édition par wlise le Ven 30 Sep 2011 - 23:09, édité 2 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:07

J'ai relu - petit décalage donc

@Audrey a écrit:On n'est pas prof de lettres françaises, mais de lettres tout court. On aborde les textes sous des problématiques littéraires, et point n'est besoin de lire Shakespeare dans le texte pour établir par exemple un lien entre l'histoire de "Pyrame et Thisbé" et "Roméo et Juliette".

Jamais je n'ai étudié en français une oeuvre de littérature étrangère (à part l'Odyssée ou les Métamorphoses, la Bible...) durant une séquence, je ne le fais qu'en contrepoint, en lecture cursive pour éclairer la littérature française.

Mais Audrey, jamais je ne m'aventurerais dans quoi que soit de la sorte.

Ceci est du ressort du prof de Lettres. Je ne saurais pas faire une lecture analytique! Ni même leur faire faire un paragraphe argumenté....

IL était question de soutien en 5ème, à la base.

Non?

Donc de faire / aider les élèves à revoir des notions -grammaticales- plus simples.

ET là, je suis d'accord avec toi: le prof de LVE peut "bosser" la grammaire MAIS PAS le reste: les L A / ou comment faire émerger le sens... Mais ce n'est pas ce qu'on l'on demande à un prof de faire en soutien (ou si????)

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Ven 30 Sep 2011 - 23:11

@ataraxie: grande et éternelle question!
Qu'attend-on du soutien? Il est là le problème!
(mais bon...même si ce ne sont que des bases, c'est quand même la porte ouverte à toutes les fenêtres, cf le "après tout" cité plus haut!)


Dernière édition par wlise le Ven 30 Sep 2011 - 23:12, édité 1 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Nita le Ven 30 Sep 2011 - 23:12

wlise a écrit:D'où ma remarque sur les PPRE; et pour l'aide au devoirs toutes matières confondues: idem!

Non, la problématique est légèrement différente je trouve. Je ne vais pas défendre les PPRE, Wink mais l'aide aux devoirs toutes matières confondues, en 6e, ça peut se défendre - en tant que TZR, vous vous doutez bien que j'ai eu l'occasion d'en faire, à l'insu de mon plein (et mauvais) gré. Finalement, pendant l'aide aux devoirs en 6e, l'élève travaille seul, on lui donne des méthodes (relire/apprendre sa leçon avant de faire les exercices, par exemple), et on exerce un contrôle sur ce qui est fait (ton cahier est un torchon, refais cet exercice proprement) - et une coercition (montre-moi ton exercice/récite-moi ta leçon). Dans certains milieux, les parents ne peuvent pas tenir ce rôle, pour différentes raisons. Et les aînés, le plus souvent "font à la place", s'ils aident.

Ataraxie, je te suggère de retourner le problème : je suis prof de français, une langue, donc. Serais-je donc qualifiée pour dispenser du soutien en anglais (que, mon Dieu, je lis couramment) (ou en allemand, langue que je parle couramment), en faisant fi des méthodes et des objectifs de mes collègues ? Tout ça, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, hein ? Il ne s'agit pas de vérifier qu'ils font correctement des exercices, il s'agit de leur apprendre ce qu'ils n'ont pas réussi à s'approprier les années précédentes... Honnêtement, je doute que tu trouves la réciproque de la situation évoquée ici plaisante, sans compter que la collègue d'allemand ne semblait pas très enthousiaste.


_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:12

wlise a écrit:@Audrey: c'est vrai, on n'a pas la même terminologie selon les langues, car leur fonctionnement diverge, et donc, l'analyse diverge aussi!

euh, une locution adverbiale...qu'est-ce donc? un groupe de mots "figés", peu importe la présence ou non d'adverbes? genre "à l'improviste"?

genre "tout à coup"..ou "à l'improviste", oui...Il n'y a pas forcément d'adverbe dedans, mais l'ensemble de mots se comporte comme un adverbe, invariable, et modifie ou précise le sens d'un verbe, d'un adjectif, d'une phrase, d'un autre adverbe..


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Ven 30 Sep 2011 - 23:14

@Nita: pour l'aide au devoirs, si c'est uniquement ça, ok je suis d'accord!

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par MrBrightside le Ven 30 Sep 2011 - 23:14

@Audrey a écrit:
@MrBrightside a écrit:Donc, d'un côté le "je ne suis pas prof d'anglais je suis prof de langue" n'est pas recevable, mais le "je ne suis pas prof de français je suis prof de lettres", ça marche?

T'as compris ça t'as tout compris Laughing

Quand on étudie un texte littéraire, on le fait en français, pas en langue étrangère. Les outils littéraires que nous utilisons sont ceux pour lesquels nous avons été formés. Un collègue de LV qui étudierait le français en tant que langue ne possèderait pas les outils liés au français, mais ceux propres à la langue qu'il a étudiée et enseigne. Il suffit de voir les nombreux débats naissant régulièrement en grammaire quand un néo utilise la grammaire latine pour expliquer un phénomène de grammaire française. Je n'ai pas les outils qui me permettraient d'enseigner l'anglais. Parce que oui, faire du soutien de français, c'est enseigner le français. Ce n'est pas simplement utiliser deux-trois trucs que tous les francophones pensent savoir manipuler et expliquer.
J'ai par exemple dû expliquer à une collègue d'anglais ce midi (très compétente en anglais, vraiment, et d'un niveau de français bien supérieur à nombre de mes collègues autres que LM ou LC...) ce qu'était une locution adverbiale et son fonctionnement identique avec celui de l'adverbe.

Bon, ça passe déjà mieux dit comme ça. Wink
J'avais l'impression que c'était finalement plus une histoire de plates-bandes (même si j'étais dès le départ d'accord avec toi sur la situation dans ton collège), d'où ma réaction un peu sarcastique.

Ceci dit, je persiste à dire que grmblgr de flute, un texte en LE ne peut que difficilement s'étudier dans un programme de français, mais ça c'est pas la faute des profs de lettre, et en plus c'est un autre débat.

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Ven 30 Sep 2011 - 23:15

@Audrey! Merci pour ces précisions! Contente de voir que je n'étais pas à côté de la plaque yesyes Bon, faut dire que j'aime bien la grammaire!

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:19

Audrey said: "
J'ai par exemple dû expliquer à une collègue d'anglais ce midi (très compétente en anglais, vraiment, et d'un niveau de français bien supérieur à nombre de mes collègues autres que LM ou LC...) ce qu'était une locution adverbiale et son fonctionnement identique avec celui de l'adverbe.


Soit... Audrey, mais pragmatiquement, est-ce utile?
Ce "savoir" est-il utile? (= l'élève ayant appris/compris ça saura t'il transférer?)

Autant, j'étais d'accord avec toi sur des notions de base comme :

Qu'est-ce qu'un déterminant?

autant je suis dubitatif +++ quant à l'utilité de leur enseigner la différence entre une locution adverbiale et un adverbe

(WTF?? surtout s'ils ne ré-investissent pas.)

Est-ce "au programme"?

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Nita le Ven 30 Sep 2011 - 23:20

wlise a écrit:@Nita: pour l'aide au devoirs, si c'est uniquement ça, ok je suis d'accord!

C'est surtout, à mon sens, utile en 6e. Et je ne parle que d'aider (des élèves qui n'en ont pas vraiment l'habitude) à faire leurs devoirs, rien d'autre !!
Après, ils devraient savoir faire, et sauf cas exceptionnels, je suis pour .

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:20

@ataraxie a écrit:J'ai relu - petit décalage donc

@Audrey a écrit:On n'est pas prof de lettres françaises, mais de lettres tout court. On aborde les textes sous des problématiques littéraires, et point n'est besoin de lire Shakespeare dans le texte pour établir par exemple un lien entre l'histoire de "Pyrame et Thisbé" et "Roméo et Juliette".

Jamais je n'ai étudié en français une oeuvre de littérature étrangère (à part l'Odyssée ou les Métamorphoses, la Bible...) durant une séquence, je ne le fais qu'en contrepoint, en lecture cursive pour éclairer la littérature française.

Mais Audrey, jamais je ne m'aventurerais dans quoi que soit de la sorte.

Ceci est du ressort du prof de Lettres. Je ne saurais pas faire une lecture analytique! Ni même leur faire faire un paragraphe argumenté....

IL était question de soutien en 5ème, à la base.

Non?

Donc de faire / aider les élèves à revoir des notions -grammaticales- plus simples.

ET là, je suis d'accord avec toi: le prof de LVE peut "bosser" la grammaire MAIS PAS le reste: les L A / ou comment faire émerger le sens... Mais ce n'est pas ce qu'on l'on demande à un prof de faire en soutien (ou si????)

Le prof de LV, je le répète, n'a pas les outils pédagogiques et disiciplinaires lui permettant de bosser la grammaire française comme le fait un prof de français.
Il a certes des connaissances en grammaire, mais en grammaire française de base (avec effectivement une nomenclature grammaticale souvent dépassée ou inexacte) et de façon spécialisée en grammaire de la langue qu'il enseigne.
En soutien, on travaille la grammaire, mais aussi la rédaction, le lexique, l'étymologie, la compréhension de texte et effectivement toutes les opérations menant à la compréhension fine des textes... je ne vois pas un collègue de LV expliquer un texte du moyen-âge en ancien français par exemple. or, puisque c'est de la classe de 5è qu'on parlait, la littérature du moyen-âge, c'est LE gros morceau du programme de 5è.
En soutien, on travaille les mêmes choses qu'en cours "normal", mais différemment, et toute la difficulté, et la nécessité du recours aux profs de lettres pour ce faire, réside dans ce "différemment".

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Ven 30 Sep 2011 - 23:23

@Nita a écrit: C'est surtout, à mon sens, utile en 6e. Et je ne parle que d'aider (des élèves qui n'en ont pas vraiment l'habitude) à faire leurs devoirs, rien d'autre !! Après, ils devraient savoir faire, et sauf cas exceptionnels, je suis pour .
topela

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:28

@ataraxie a écrit:Audrey said: "
J'ai par exemple dû expliquer à une collègue d'anglais ce midi (très compétente en anglais, vraiment, et d'un niveau de français bien supérieur à nombre de mes collègues autres que LM ou LC...) ce qu'était une locution adverbiale et son fonctionnement identique avec celui de l'adverbe.


Soit... Audrey, mais pragmatiquement, est-ce utile?
Ce "savoir" est-il utile? (= l'élève ayant appris/compris ça saura t'il transférer?)

Autant, j'étais d'accord avec toi sur des notions de base comme :

Qu'est-ce qu'un déterminant?

autant je suis dubitatif +++ quant à l'utilité de leur enseigner la différence entre une locution adverbiale et un adverbe

(WTF?? surtout s'ils ne ré-investissent pas.)

Est-ce "au programme"?

Mais bien sûr pardi!!!!c'est important que les élèves sachent que contrairement à ce qu'ils imaginent, il n'y a pas que des mots invariables en -ment et en un seul morceau qui sont adverbes!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:29

@ NITA

"Ataraxie, je te suggère de retourner le problème : je suis prof de français, une langue, donc. Serais-je donc qualifiée pour dispenser du soutien en anglais (que, mon Dieu, je lis couramment) (ou en allemand, langue que je parle couramment), en faisant fi des méthodes et des objectifs de mes collègues ? Tout ça, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, hein ? Il ne s'agit pas de vérifier qu'ils font correctement des exercices, il s'agit de leur apprendre ce qu'ils n'ont pas réussi à s'approprier les années précédentes... Honnêtement, je doute que tu trouves la réciproque de la situation évoquée ici plaisante, sans compter que la collègue d'allemand ne semblait pas très enthousiaste."

Désolé si je vous semble... euh... ringard

mais, quand il s'agit d'apprendre à compter, ou les jours de la semaine, ou comment on dit le la les en anglais (THE) ... j'attends du collègue qui assure les 2 heures d'ATP en 6ème, qu'il LEUR FASSE APPRENDRE cela.

Peu importe comment. Mais s'il les as en S4, j'aimerais bien, qu'il les fassent...

Je sais pas, moi, réfléchir, mémoriser, recopier etc...

Ce n'est pas toujours le cas - loin de là!

(Réponse un peu HS = les collègues qui font des HSA ou HSE et qui ne font RIEN ... à part juste être là ...)

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Celeborn le Ven 30 Sep 2011 - 23:33

@MrBrightside a écrit:

Bon, ça passe déjà mieux dit comme ça. Wink
J'avais l'impression que c'était finalement plus une histoire de plates-bandes (même si j'étais dès le départ d'accord avec toi sur la situation dans ton collège), d'où ma réaction un peu sarcastique.

Ce n'est pas une histoire de plate-bandes, c'est une histoire de concours. Je suis tout à fait capable de faire du soutien de maths en 6e puisque j'ai déjà donné des cours particuliers de mathématiques, et d'un niveau bien supérieur à celui de 6e.

Mais j'ai un CAPES de lettres modernes. J'enseigne ce qui correspond à mon concours, c'est à dire la littérature en langue française (qu'elle le soit de naissance, ou qu'elle ait été traduite), la grammaire française, l'orthographe française, le lexique français, la conjugaison française, la langue orale française (et grumble l'histoire de l'art et l'étude d'image, grumble…)

Eh bien les gens qui ont un CAPES d'anglais, ils enseignent l'anglais. On les a recrutés pour ça. Et les gens qui ont un CAPES de maths, ils enseignent les maths.

Ataraxie, c'est bien gentil, mais là, tu délires total. Et comme tu es prof de langue, j'ai 1h de soutien japonais et 2h de soutien swahili à te proposer.

edit : le soutien dans une discipline et l'aide aux devoirs sont deux choses différentes. Et d'ailleurs, souvent, l'aide aux devoirs, ça ne marche pas toujours très bien, car les personnes qui en font racontent régulièrement n'importe quoi.


Dernière édition par Celeborn le Ven 30 Sep 2011 - 23:35, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:33

@ Audrey... si l'heure dont on parlait au début était fléchée heure de soutien FRANçAIS, alors je suis d'accord avec toi.

(il est un peu tard... pour ça! Mais mieux vaut tard que jamais - et chez nous l'on a pas ce genre d'heures... mais de l'aide au travail)

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Celeborn le Ven 30 Sep 2011 - 23:36

@ataraxie a écrit:@ Audrey... si l'heure dont on parlait au début était fléchée heure de soutien FRANçAIS, alors je suis d'accord avec toi.

Le message d'Audrey commençait par : « Dans mon collège, chaque classe de 5è depuis quelques années a une heure de soutien de français ». C'était marqué dessus.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:36

@MrBrightside a écrit:
@Audrey a écrit:
@MrBrightside a écrit:Donc, d'un côté le "je ne suis pas prof d'anglais je suis prof de langue" n'est pas recevable, mais le "je ne suis pas prof de français je suis prof de lettres", ça marche?

T'as compris ça t'as tout compris Laughing

Quand on étudie un texte littéraire, on le fait en français, pas en langue étrangère. Les outils littéraires que nous utilisons sont ceux pour lesquels nous avons été formés. Un collègue de LV qui étudierait le français en tant que langue ne possèderait pas les outils liés au français, mais ceux propres à la langue qu'il a étudiée et enseigne. Il suffit de voir les nombreux débats naissant régulièrement en grammaire quand un néo utilise la grammaire latine pour expliquer un phénomène de grammaire française. Je n'ai pas les outils qui me permettraient d'enseigner l'anglais. Parce que oui, faire du soutien de français, c'est enseigner le français. Ce n'est pas simplement utiliser deux-trois trucs que tous les francophones pensent savoir manipuler et expliquer.
J'ai par exemple dû expliquer à une collègue d'anglais ce midi (très compétente en anglais, vraiment, et d'un niveau de français bien supérieur à nombre de mes collègues autres que LM ou LC...) ce qu'était une locution adverbiale et son fonctionnement identique avec celui de l'adverbe.

Bon, ça passe déjà mieux dit comme ça. Wink
J'avais l'impression que c'était finalement plus une histoire de plates-bandes (même si j'étais dès le départ d'accord avec toi sur la situation dans ton collège), d'où ma réaction un peu sarcastique.

Ceci dit, je persiste à dire que grmblgr de flute, un texte en LE ne peut que difficilement s'étudier dans un programme de français, mais ça c'est pas la faute des profs de lettre, et en plus c'est un autre débat.

Ben oui, c'est aussi une "histoire de plates-bandes".. mais la question est: pourquoi y a-t-il des plates bandes? Parce que chacun est formé pour enseigner sur une seule plate-bande...cela n'empêche en rien d'être cultivé et ouvert sur les autres disciplines pour éclairer notre propre enseignement, mais de là à revendiquer une égale compétence avec les spécialistes, il y a un pas qu'il est très dangereux de franchir, à moins de vouloir discréditer tout notre cursus, et nos enseignements!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Nita le Ven 30 Sep 2011 - 23:38

@ataraxie a écrit:@ NITA

"Ataraxie, je te suggère de retourner le problème : je suis prof de français, une langue, donc. Serais-je donc qualifiée pour dispenser du soutien en anglais (que, mon Dieu, je lis couramment) (ou en allemand, langue que je parle couramment), en faisant fi des méthodes et des objectifs de mes collègues ? Tout ça, c'est bonnet blanc et blanc bonnet, hein ? Il ne s'agit pas de vérifier qu'ils font correctement des exercices, il s'agit de leur apprendre ce qu'ils n'ont pas réussi à s'approprier les années précédentes... Honnêtement, je doute que tu trouves la réciproque de la situation évoquée ici plaisante, sans compter que la collègue d'allemand ne semblait pas très enthousiaste."

Désolé si je vous semble... euh... ringard

mais, quand il s'agit d'apprendre à compter, ou les jours de la semaine, ou comment on dit le la les en anglais (THE) ... j'attends du collègue qui assure les 2 heures d'ATP en 6ème, qu'il LEUR FASSE APPRENDRE cela.













Peu importe comment. Mais s'il les as en S4, j'aimerais bien, qu'il les fassent...

Je sais pas, moi, réfléchir, mémoriser, recopier etc...

Ce n'est pas toujours le cas - loin de là!

(Réponse un peu HS = les collègues qui font des HSA ou HSE et qui ne font RIEN ... à part juste être là ...)

En fait ce n'est pas entièrement HS, parce que j'ai rebondi bounce sur une remarque de wlise, mais soutien et ATP, ce sont des choses très différentes (et des buts très différents...).
Je suis désolée que tes collègues d'ATP ne foutent rien, c'est navrant, je trouve (mais là, c'est vraiment un autre débat)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:40

5 pages, après.

Merci, celeborn de rencentrer la discussion.



_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par Audrey le Ven 30 Sep 2011 - 23:45

Ataraxie, tes premiers messages parlaient bien du fait de faire du Français, et non du soutien de type "aide aux devoirs". Ce serait bien si tu étais cohérent à l'intérieur du dedans de toi-même, intrinsèquement et intimement.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Ven 30 Sep 2011 - 23:59

si j'ai le CAPES de LC alors je peux enseigner le latin & le grec. (OK?)

Si j'ai le CAPES d'anglais (mention NL) je PEUX officiellement enseigner l'anglais et le NL (NL = néerlandais)

et si j'ai le CAPES d'anglais et que ma langue maternelle est l'allemand, ne puis-je pas FAIRE du soutien en ALD?

TOUT ça pour en revenir aux plates-bandes...

Les gens, au Royaume Uni et en Allemagne (et certainement ailleurs), bien des profs sont au minimum BIVALENTS; sans que cela pose de problème. Ni que les résultats "PISA" soient pires ou meilleurs que chez nous (seraient d'ailleurs meilleurs pour les profs de LVE).

Bivalence... comme les LC ... non?

bah, zut, dans LC il y a LETTRES...

Donc, les LC ont une triple valence (???)

Mais n'est-ce pas gênant, cela?

3 matières... Latin - Grec - Lettres....

Cela doit être très difficile à "faire" / "enseigner" au moins aussi difficile que "Allemand - Lettres"

SVP, ne pas répondre avec des furieux je pousse juste le raisonnement jusqu'au bout! et je ne veux PAS obtenir des :colere: en retour.

Des pas vrai à la limite ou des acc

(...)

At'



_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par User5899 le Sam 1 Oct 2011 - 0:02

@ataraxie a écrit:Prof d'anglais qui parle:

si j'étais en sous-service, cela ne me dérangerait pas de faire du "soutien" en Français. (terme désuet, au passage, s'il en est).

Je verrai avec le/la collègue de lettres ce qu'il/elle fait.

J'aimerais bien faire cela: cela permettrait d'utiliser la même métalangue et aussi de savoir ce qui ce fait ailleurs / hors de ma discipline.

Prof. d'anglais, je me considère prof. de LANGUE avant tout. Et le français en est une.

Sans vouloir marcher sur les plate-bandes de mes collègues de Lettres, je pense qu'un prof. de LVE peut TOUT A FAIT aider des gamins de 6èmes - 5èmes voire 4èmes / 3èmes s'il ne s'agit pas de rentrer dans des choses subtiles...

Mais de toutes façons, ces gamins-là, on ne va pas leur parler d'énoncés ancrés/coupés ou de paragraphe argumenté... Ils ont besoin de revenir sur des choses simples: choses qu'un prof de LVE est à même d'expliquer (si ce dernier veut bien faire l'effort de s'intéresser à la manière de faire du titulaire de la classe).

Un exemple tout c*n: en 5ème, j'ai besoin que les gamins sachent faire la différence entre la fonction SUJET et COMPLEMENT (pour les pronoms)

En 6ème, j'ai besoin qu'ils sachent ce qu'est un déterminant.

En 4ème, ils doivent savoir ce qu'est une situation d'énonciation. Serait bien s'ils connaissaient la fonction phatique (pour les question-tags)

etc...

BREF, je suis prof d'anglais, OK.

Tout ce qui touche au langage m'intéresse. LOin de moi de me substituer à mon collègue de Français, mais comme l'on s'entend bien, assurer DES HEURES de SOUTIEN, cela pourrait être une occasion de bosser ensemble et de se mettre d'accord sur certaines choses.

(...)


@ataraxie a écrit:Du soutien français fait par le collègue d'allemand, bah oui, Audrey, désolé, mais noproblemo! [/u]

Tu aurais dit de SVT, j'aurais tiqué - mais là, faut arrêter de toujours[u] lancer des débats qui n'ont pas lieu d'être (surtout pour une heure de soutien en 6ème ou 5ème)

A moins que le collègue d'allemand soit un imbécile, il pourra efficacement aider les élèves. (optique 1: je ne les aide que pour l'allemand = je bosse à fond les fonctions COD COI etc.. (bof bof bof) optique 2: je parle avec le prof de la classe et je vois ce qu'on peut faire)
Ça c'est du troll velu Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par InvitéMA le Sam 1 Oct 2011 - 0:02

@ataraxie:
justement, ils sont bivalents dès le départ en Allemagne, donc formés pour! (à l'université, pendant plusieurs années)

là, il s'agit d'amener des profs à enseigner / donner du soutien dans une matière pour laquelle ils n'ont pas été formés au départ!

Après on peut discuter du bien fondé d'enseigner au moins deux matières (en étant formé pour). Mais là, en l'occurrence (locution adverbiale?), la prof d'allemand dont parle Audrey n'a été formée que pour l'allemand.


Dernière édition par wlise le Sam 1 Oct 2011 - 0:07, édité 4 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soutien de français fait par une collègue d'allemand? No problemo! (dixit mon Adjoint)

Message par ataraxie le Sam 1 Oct 2011 - 0:03

Audrey, j'aime +++ la Boudicca en toi!

(en VRAI et sans RIRE)

"Ce serait bien si tu étais cohérent à l'intérieur du dedans de toi-même, intrinsèquement et intimement"

Very Happy

Je vais Y veiller.

_________________
Great things are done when Men & Mountains meet
This is not Done by Jostling in the Street.
[list]
[*]William Blake, "Great Things Are Done" (c. 1807-1809), line 1
[/list:u]

ataraxie
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum