Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
C'est pas faux
Sage

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par C'est pas faux le Lun 3 Oct 2011 - 2:14
@lilypims a écrit:
@C'est pas faux a écrit:Franchement, à quoi sert-il d'écrire nénufar si on garde pharmacie ?
Simplifier l'orthographe, pourquoi pas, mais cela devrait consister à supprimer les exceptions arbitraires. Par exemple, autoriser on achette, on gelle, etc. pour simplifier la règle des verbes en -eler, -eter ne me paraîtrait pas absurde.

Mais, ce n'est pas parce qu'il y en a un d'origine arabe et l'autre grecque?

C'est pas gentil de me mettre le nez dans le . Very Happy

Cripure a écrit:
@Y@nn a écrit:Bon, la réforme de l'orthographe ne suscite pas l'emballement, et comment le pourrait-elle ? Mais pour «événement», je comprends que l'on écrive «évènement» qui a été construit sur le modèle d'«avènement», et qui correspond davantage à la prononciation courante.
Oui, je suis d'accord avec cette logique. Sauf que je suis en train depuis une heure de faire de la diction et que je constate que je prononce "è" dans "avènement", et "é" dans "événement". L'aperture de la voyelle précédente joue, me semble-t-il.

Oui, mais Cripure, le Belfortain devenu Parisien que je suis sait la précision de la prononciation des gens de l'Est, qui ne confondraient jamais oralement j'irai avec j'irais, et pour qui un cahier ne se finit pas comme du lait. Mais à Paris, c'est le bazar en la matière.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Thalia de G le Lun 3 Oct 2011 - 6:22
Oui, je suis d'accord avec cette logique. Sauf que je suis en train
depuis une heure de faire de la diction et que je constate que je
prononce "è" dans "avènement", et "é" dans "événement". L'aperture de la
voyelle précédente joue, me semble-t-il.
Je ne me suis pas pliée à cet exercice de diction, sinon intérieurement Smile, je prononce /D/ le second é.

Oui, mais Cripure, le Belfortain devenu Parisien que je suis sait la
précision de la prononciation des gens de l'Est, qui ne confondraient
jamais oralement j'irai avec j'irais, et pour qui un cahier ne se finit
pas comme du lait. Mais à Paris, c'est le bazar en la matière.
Si nous nous mettons à convoquer les prononciations régionales, nous ne sommes pas sortis de l'auberge... mais je suis d'accord avec toi, il est souvent des confusions regrettables.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Palombella Rossa le Lun 3 Oct 2011 - 7:06
@Provence a écrit: Etes-vous un adepte de la novlangue ou un sale réactionnaire?


Une sale réac -- et j'assume... c'est vachement bon.
:elephant2:
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Palombella Rossa le Lun 3 Oct 2011 - 7:11
@C'est pas faux a écrit:Franchement, à quoi sert-il d'écrire nénufar si on garde pharmacie ?

Mais, ce n'est pas parce qu'il y en a un d'origine arabe et l'autre grecque?


Exact. Voir Wikipédia (article infra)
L'Académie française a écrit « nénufar » de 1762 jusqu'en 1935 (huitième édition de son Dictionnaire) et les rectifications orthographiques du français en 1990 préconisent de revenir à cette orthographe du fait de l'origine « arabo-persane » du mot (nînûfar), car le groupe ph serait conforme avec une translittération du phi (φ) du grec ancien mais pas du « f » (ﻑ) arabe.
En adoptant la graphie « nénuphar » dans la huitième édition de leur Dictionnaire (achevée en 1935), les Académiciens se seraient laissé aller à un rapprochement sémantique avec les nymphes (ces dernières partageant avec les nénuphars un attrait certain pour l’eau), mais également avec le genre Nymphaea, qui est celui de certains nénuphars. Émile Littré avait comme seule entrée "nénufar" où il dénonçait déjà l'orthographe nénuphar comme fautive étymologiquement (elle figurait dans les dictionnaires de Thomas Corneille, Trévoux, Jean Nicot, Antoine Furetière).

Par plaisanterie, on a appelé « guerre du Nénufar » ou « guerre du Nénuphar » les polémiques qui ont agité la France au début de l'année 1991 à propos des rectifications orthographiques. En 2005, une brochure exposant l'orthographe de 1990 a été éditée sous le titre Le millepatte sur un nénufar.
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Lilypims le Lun 3 Oct 2011 - 11:44
@C'est pas faux a écrit:
@lilypims a écrit:
@C'est pas faux a écrit:Franchement, à quoi sert-il d'écrire nénufar si on garde pharmacie ?
Simplifier l'orthographe, pourquoi pas, mais cela devrait consister à supprimer les exceptions arbitraires. Par exemple, autoriser on achette, on gelle, etc. pour simplifier la règle des verbes en -eler, -eter ne me paraîtrait pas absurde.

Mais, ce n'est pas parce qu'il y en a un d'origine arabe et l'autre grecque?

C'est pas gentil de me mettre le nez dans le . Very Happy

C'était pas le but, hein! Very Happy
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Lilypims le Lun 3 Oct 2011 - 11:45
@Palombella Rossa a écrit:
@C'est pas faux a écrit:Franchement, à quoi sert-il d'écrire nénufar si on garde pharmacie ?

Mais, ce n'est pas parce qu'il y en a un d'origine arabe et l'autre grecque?


Exact. Voir Wikipédia (article infra)
L'Académie française a écrit « nénufar » de 1762 jusqu'en 1935 (huitième édition de son Dictionnaire) et les rectifications orthographiques du français en 1990 préconisent de revenir à cette orthographe du fait de l'origine « arabo-persane » du mot (nînûfar), car le groupe ph serait conforme avec une translittération du phi (φ) du grec ancien mais pas du « f » (ﻑ) arabe.
En adoptant la graphie « nénuphar » dans la huitième édition de leur Dictionnaire (achevée en 1935), les Académiciens se seraient laissé aller à un rapprochement sémantique avec les nymphes (ces dernières partageant avec les nénuphars un attrait certain pour l’eau), mais également avec le genre Nymphaea, qui est celui de certains nénuphars. Émile Littré avait comme seule entrée "nénufar" où il dénonçait déjà l'orthographe nénuphar comme fautive étymologiquement (elle figurait dans les dictionnaires de Thomas Corneille, Trévoux, Jean Nicot, Antoine Furetière).

Par plaisanterie, on a appelé « guerre du Nénufar » ou « guerre du Nénuphar » les polémiques qui ont agité la France au début de l'année 1991 à propos des rectifications orthographiques. En 2005, une brochure exposant l'orthographe de 1990 a été éditée sous le titre Le millepatte sur un nénufar.

Ah, oui, voilà! Merci Palombella!
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Hermione0908 le Lun 3 Oct 2011 - 12:42
@Palombella Rossa a écrit:
@Provence a écrit: Etes-vous un adepte de la novlangue ou un sale réactionnaire?


Une sale réac -- et j'assume... c'est vachement bon.
:elephant2:

Je peux rejoindre le club ? Que faut-il comme justificatif pour l'adhésion ? Wink

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Amaliah le Lun 3 Oct 2011 - 12:51
Moi aussi réac: événement, il paraît etc.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Serge le Lun 3 Oct 2011 - 13:09
Ce que je trouve honteux dans cette réforme, c'est le pluriel des mots composés, dans le plus grand mépris du sens.

Aujourd'hui, il faudrait écrire au singulier : un cure-dent / un porte-clé / etc.
même s'il y a plusieurs dents et plusieurs clés :shock:

Des réformes orthographiques, je suis pour ... si elles sont logiques .. Là, c'est juste une insulte à l'intelligence. Rolling Eyes

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
LisaZenide
Vénérable

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par LisaZenide le Lun 3 Oct 2011 - 14:52
@Amaliah a écrit:Moi aussi réac: événement, il paraît etc.
+1... et les deux termes étaient dans ma première dictée !
Dites, j'ai un doute affreux... on peut me reprocher d'avoir compté faux ??? (on n'étant vraisemblablement ni mes élèves ni leurs parents... mais pour savoir)
Pour événement, j'ai accepté le "è" (en soulignant mais sans enlever de point)... mais pas pour "il paraît"... là c'était faute !
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Amaliah le Lun 3 Oct 2011 - 15:16
Moi, je compte tout faux. Je ne devrais pas, je sais!
avatar
Phénime
Niveau 10

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Phénime le Lun 3 Oct 2011 - 15:29
Je n'accepte pas cette réforme. Mais, l'an passé, ayant enlevé 1/5 point à un élève pour l'absence d'un accent circonflexe,(oui, c'est mon tarif!) j'ai eu droit à un mot désagréable des parents. Ils me demandaient de rétablir le point retiré et ...de me tenir informée des réformes dans ma matière. :colere:
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Provence le Lun 3 Oct 2011 - 17:51
@Phénime a écrit:Je n'accepte pas cette réforme. Mais, l'an passé, ayant enlevé 1/5 point à un élève pour l'absence d'un accent circonflexe,(oui, c'est mon tarif!) j'ai eu droit à un mot désagréable des parents. Ils me demandaient de rétablir le point retiré et ...de me tenir informée des réformes dans ma matière. :colere:

Le prof est maître de sa notation. Quels casse-pieds! Comment as-tu réagi?
avatar
JosephineB
Niveau 4

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par JosephineB le Lun 3 Oct 2011 - 17:59
@C'est pas faux a écrit:D'accord pour trouver stupide la suppression de l'accent circonflexe, car la règle est simple et sans exception.
A part ça, elle consiste en quoi, la réforme, pour -eler/-eter ?

On peut orthographier tous les verbes avec un accent grave et un seul l ou t pour les 3 pers. du singulier et la 3e personne du pluriel (sur le modèle de geler ou acheter) sauf appeler et jeter et leurs composés pour lesquels il faut encore doubler la consonne.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Thalia de G le Lun 3 Oct 2011 - 18:12
Paraître, je compte faux. Je l'ai expliqué plus haut, confusion possible entre il paraît et il parait (vbe parer à l'impft)

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par User5899 le Lun 3 Oct 2011 - 18:17
@Thalia de G a écrit:Si nous nous mettons à convoquer les prononciations régionales, nous ne sommes pas sortis de l'auberge... mais je suis d'accord avec toi, il est souvent des confusions regrettables.
La Franche-Comté est un laboratoire de phonétique vivant. Tout Bourciez y vit et cause avec une exactitude confondante.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par User5899 le Lun 3 Oct 2011 - 18:18
@Amaliah a écrit:Moi, je compte tout faux. Je ne devrais pas, je sais!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par User5899 le Lun 3 Oct 2011 - 18:19
@Phénime a écrit:Je n'accepte pas cette réforme. Mais, l'an passé, ayant enlevé 1/5 point à un élève pour l'absence d'un accent circonflexe,(oui, c'est mon tarif!) j'ai eu droit à un mot désagréable des parents. Ils me demandaient de rétablir le point retiré et ...de me tenir informée des réformes dans ma matière. :colere:
Ah tiens, j'attends ça avec impatience Smile
avatar
Serge
Médiateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Serge le Lun 3 Oct 2011 - 18:39
@Provence a écrit:
@Phénime a écrit:Je n'accepte pas cette réforme. Mais, l'an passé, ayant enlevé 1/5 point à un élève pour l'absence d'un accent circonflexe,(oui, c'est mon tarif!) j'ai eu droit à un mot désagréable des parents. Ils me demandaient de rétablir le point retiré et ...de me tenir informée des réformes dans ma matière. :colere:

Le prof est maître de sa notation. Quels casse-pieds! Comment as-tu réagi?
Oui et non.

Si tu comptes faux à un élève qui écrit "Il était ..." alors que c'est juste, il est difficile de se retrancher derrière le fait qu'on serait "maître de notre notation".
Est-ce de la faute de l'élève si le mot qu'il écrit respecte une orthographe décrétée juste par une réforme (quoi qu'on en pense) et qui est en plus connue des parents ? 😕
Qu'on signale "l'ancienne" orthographe habituelle (et souvent encore bien usuelle ), d'accord, mais de là à sanctionner un élève qui écrit en respectant l'orthographe (qui n'a jamais été immuable, il faut aussi se le rappeler), là j'avoue que j'aurais quand même des scrupules.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Provence le Lun 3 Oct 2011 - 18:41
Qui peut le plus peut le moins.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Thalia de G le Lun 3 Oct 2011 - 18:44
Cripure a écrit:
@Thalia de G a écrit:Si nous nous mettons à convoquer les prononciations régionales, nous ne sommes pas sortis de l'auberge... mais je suis d'accord avec toi, il est souvent des confusions regrettables.
La Franche-Comté est un laboratoire de phonétique vivant. Tout Bourciez y vit et cause avec une exactitude confondante.
C'est vaste la Franche-Comté... Ce que j'en connais réellement se réduit au Haut-Jura et je dois reconnaître que la façon de prononcer auto et vélo avec le dernier o ouvert me fait hurler de rire à chaque fois.
Sur cette peu charitable remarque, je m'en vais corriger un petit contrôle sur le dico, fait aujourd'hui et que j'aimerais rendre demain.
1er exercice : vérification sur le dico de mots que je leur ai dictés. J'ai été un peu vache. Combattre et plus loin dans la liste combatif. Je reconnais que c'est aussi logique qu'imbécile - imbécillité. Il faudrait que je cherche un jour pourquoi.
Au boulot, Thalia.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Azad le Lun 3 Oct 2011 - 18:48
J'ai lu le topic en vrac... Je ne voudrais pas jeter mon pavé dans la mare, mais je trouve facile de s'attacher à préserver notre chère orthographe, quand on en maitrise la plupart des subtilités. Je n'ai vu que très peu de personnes nulles en orthographe s'acharner bec et ongles à la défendre...

La langue française a beaucoup évolué pendant des siècles, et depuis à peu près 150 ans, plus rien (j'aimerais qu'on m'explique pourquoi, d'ailleurs, si quelqu'un le sait heu). La réforme de 1990 ? Quelques accents circonflexes et des mots composés, c'est des cacahuètes, d'ailleurs, je crois que la plupart des éditeurs ne l'applique pas.
Je pense, comme certains, que l'orthographe est devenue l'apanage d'une élite. Je serais vraiment pour une simplification drastique des règles d'orthographe, avec toutes ces exceptions à la noix qui me passionnaient en tant qu'élève, mais font le cauchemar de bien des nôtres. Idem pour des règles complètement stupides concernant l'accord des participes passés (qui n'a absolument aucun intérêt, mais je suis tout prêt à écouter des explications).

Bien sûr, en contrepartie, qu'on soit absolument intransigeant sur les règles qu'on garde...!
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Provence le Lun 3 Oct 2011 - 18:51
@Azad a écrit:J'ai lu le topic en vrac... Je ne voudrais pas jeter mon pavé dans la mare, mais je trouve facile de s'attacher à préserver notre chère orthographe, quand on en maitrise la plupart des subtilités. Je n'ai vu que très peu de personnes nulles en orthographe s'acharner bec et ongles à la défendre...

C'est évident... Les nuls en maths ne défendent pas l'arithmétique, ceux qui se sont ennuyés en philo ne défendent pas son enseignement, etc. Et alors?
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Provence le Lun 3 Oct 2011 - 18:52
@Azad a écrit:
Je pense, comme certains, que l'orthographe est devenue l'apanage d'une élite.

Non, c'est la marque des élèves sérieux.
avatar
Azad
Habitué du forum

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Azad le Lun 3 Oct 2011 - 18:55
@Provence a écrit:
@Azad a écrit:
Je pense, comme certains, que l'orthographe est devenue l'apanage d'une élite.

Non, c'est la marque des élèves sérieux.

Je peux t'assurer que non. J'ai eu des élèves absolument brillants, d'une finesse d'esprit que je n'avais pas à leur âge, et qui pourtant, faisaient des fautes aberrantes... C'est aussi ça qui me fait dire qu'une véritable réforme serait bénéfique. Je t'accorde cependant que ce n'était pas ainsi il y a vingt ans, et qu'en effet l'élève sérieux était bon à la fois dans le fond et dans la forme (je n'ai pas non plus d'explication sur ce phénomène... ).
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Weblettres lance un sondage sur les rectifications orthographiques de 1990.

par Provence le Lun 3 Oct 2011 - 19:02
@Azad a écrit:

Je peux t'assurer que non. J'ai eu des élèves absolument brillants, d'une finesse d'esprit que je n'avais pas à leur âge, et qui pourtant, faisaient des fautes aberrantes...

J'en ai eu aussi: ils manquaient de rigueur parce que ça les gonflait de faire attention; certains d'entre eux, pour leur malheur, venaient d'une école pourrie où l’enseignement du français était un peu laissé en friche... J'ai eu aussi des élèves quelconques qui savaient écrire sans faire une faute à chaque mot, preuve que la chose est possible...

Les gosses ne sont pas plus débiles qu'avant, mais ils sont moins poussés à l'effort, ça c'est sûr. Doit-on accompagner voire encourager cette tendance? J'en doute très fortement.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum