Portables en classe : implosion imminente

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par John le Mer 5 Oct 2011 - 23:53

C'est du vent, cette lettre.

Il suffit de répondre par écrit : "Votre enfant pourra venir retirer son téléphone portable à la vie scolaire de l'établissement de telle heure à telle heure".

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par victor44 le Mer 5 Oct 2011 - 23:56

Donc on pourra pas obliger les parents à venir le chercher... :colere: :colere:

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Ali Devine le Jeu 6 Oct 2011 - 0:06

A noter par ailleurs que le code de l'éducation précise fort clairement, dans son article 511-5 : "Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l'utilisation durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d'un téléphone mobile est interdite."
Je suis très surpris que les lycées soient exclus du bénéfice de cette mesure. Quelqu'un voit une raison ?

_________________
Mon site

Ali Devine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 0:10

@Frisouille a écrit:Post défouloir... Laughing

Qu'en pense tes collègues? Si vous êtes nombreux à trouver cette situation gênante, vous devriez pouvoir demander à votre CDE de poser un cadre beaucoup plus strict à l'usage des téléphones.

Dans mon collège, il est écrit dans le règlement intérieur que l'utilisation du portable est interdite. Tout élève pris en flagrant délit d'usage, ou bien une sonnerie à un moment inopportun, voit la confiscation de l'objet du délit: celui-ci est amené chez la CPE qui ne le rend qu'à la fin du trimestre.


Et oui, nous savons que nous sommes un peu hors la loi. Mais la
France est loin, de ce point de vue aussi, donc on s'octroie quelques facilités
... Wink

???? J'avoue ne pas comprendre cette phrase. Pourrais-tu être plus explicite, stp?

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Frisouille le Jeu 6 Oct 2011 - 0:44

Rien de polémique Gaisou, rassure-toi.

Je suis arrivée l'année de la grève de 2009, et j'avais été choquée de constater l'écart de législation entre la France et la Martinique, toutes ces petites déréglementations tolérées par l'Etat et qui font que les békés règnent ici encore en maîtres, notamment au niveau des accords passés entre les patrons de magasins pour le contrôle (élevé Rolling Eyes ) des prix.

De fait, nous usons, dans les établissements du secondaire, de la quasi ignorance des parents vis-à-vis des lois, sur le port de l'uniforme obligatoire, ou à propos de l'utilisation des portables. Ce faisant, nous reproduisons peut-être le comportement des maîtres, mais dans une visée moins égoïste et moins -oserai-je le mot- raciste que les békés. Enfin j'espère.

Est-ce plus clair ainsi ? Smile

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par John le Jeu 6 Oct 2011 - 1:05

Donc on pourra pas obliger les parents à venir le chercher...
Ben pourquoi pas ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Condorcet le Jeu 6 Oct 2011 - 1:06

Frisouille, la Martinique est un département français : tu veux dire entre la métropole et les DROM-COM. Mon père qui a séjourné me dit souvent la même chose que toi à propos des békés. Rolling Eyes

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Frisouille le Jeu 6 Oct 2011 - 1:25

@condorcet a écrit:Frisouille, la Martinique est un département français : tu veux dire entre la métropole et les DROM-COM. Mon père qui a séjourné me dit souvent la même chose que toi à propos des békés. Rolling Eyes

Nan, nan, j'utilise sciemment "la France", car après m'être astreinte à utiliser "la métropole" avant de partir et pendant les six premiers mois ici, je me suis rendue compte, sur le terrain, que pour tous "la France" Razz est loin, très loin. La plupart des gens ne l'appellent pas autrement, mais cela représente un rêve aussi, éloigné, certes, mais une destination idéalisée.

L'appellation est erronée, je le concède, mais elle illustre si bien le rapport compliqué que les Antillais entretiennent avec la métropole... Donc je maintiens le terme, et venez donc voir par vous mêmes... Wink

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 1:57

@Frisouille a écrit:Rien de polémique Gaisou, rassure-toi.

Je suis arrivée l'année de la grève de 2009, et j'avais été choquée de constater l'écart de législation entre la France et la Martinique, toutes ces petites déréglementations tolérées par l'Etat et qui font que les békés règnent ici encore en maîtres, notamment au niveau des accords passés entre les patrons de magasins pour le contrôle (élevé Rolling Eyes ) des prix. Je ne suis pas spécialiste mais l'Etat peut-il fixer les prix des marchés? J'en doute; ou alors de façon très limitée même en métropole. Le problème est particulier ici, les békés décident des prix tout simplement car ce sont eux qui possèdent les entreprises d'import-export en plus de la majorité des enseignes commerciales. Ils ont une main mise sur le marché.

De fait, nous usons, dans les établissements du secondaire, de la quasi ignorance des parents vis-à-vis des lois, sur le port de l'uniforme obligatoire, ou à propos de l'utilisation des portables. Ce faisant, nous reproduisons peut-être le comportement des maîtres, mais dans une visée moins égoïste et moins -oserai-je le mot- raciste que les békés. Enfin j'espère. C'était vrai avant, les martiniquais ont accès comme tout le monde à l'information et sont de plus en plus au courant (heureusement ou malheureusement selon les cas) de leurs droits. Je crois savoir que tu enseignes dans une commune du nord. J'enseignais à fort-de-france; nous avions appliqué ce même règlement au sujet des portables. Et maintes fois des parents ont menacé de porter plainte pour privation de leur bien. Si les parents pour vous ne disent rien, c'est que souvent en commune, les parents sont soit moins revendicatifs, soit ont encore à coeur d'aider l'administration et le professeurs. Mais celà n'est plus le cas dans les villes telles que fort-de-france, schoelcher etc..Je pense que c'est plutôt lié au secteur d'habitation: idem pour les petites campagnes de la métropole, on a souvent tendance à dire qu'il y est plus facile d'enseigner que dans le climat de tension constante des grandes villes. Mais de là à dire qu'aux antilles, de façon générale, la population ne connait pas ses droits, j'émets quelques doutes.

Est-ce plus clair ainsi ? Smile


Dernière édition par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 2:18, édité 1 fois

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par victor44 le Jeu 6 Oct 2011 - 2:11

@John a écrit:
Donc on pourra pas obliger les parents à venir le chercher...
Ben pourquoi pas ?

si tu le dis ça me va

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 2:17

@Frisouille a écrit:
@condorcet a écrit:Frisouille, la Martinique est un département français : tu veux dire entre la métropole et les DROM-COM. Mon père qui a séjourné me dit souvent la même chose que toi à propos des békés. Rolling Eyes

Nan, nan, j'utilise sciemment "la France", car après m'être astreinte à utiliser "la métropole" avant de partir et pendant les six premiers mois ici, je me suis rendue compte, sur le terrain, que pour tous "la France" Razz est loin, très loin. La plupart des gens ne l'appellent pas autrement, mais cela représente un rêve aussi, éloigné, certes, mais une destination idéalisée.
Là c'est un tout autre débat souvent lié au désir de certains d'être "indépendants". Beaucoup (mais pas "tous", encore une fois il faut nuancer ce type de propos) considèrent être martiniquais et pas français. A ceux-là je leur rappelle à chaque fois qu'ils profitent des avantages d'être français et qu'ils ne devraient pas l'oublier. C'est encore une question de communauté, on pourrait dire la même chose des corses ou des bretons. Mais je tiens à rappeler, même si cela est évident, que la martinique est un département français et que les martiniquais sont tout aussi français que n'importe quel français résidant en France.
Quant à la destination éloignée et " idéalisée", je rappelle que bon nombre de martiniquais partent régulièrement durant les grandes vacances ou petites vacances en France, que le prix des billets d'avion a considérablement baissé et que la métropole n'est plus si "éloignée" que cela (après cela dépend des revenus des foyers: d'autres préfèrent aller en vacances aux USA au Canada où dans les îles anglophones par exemple).
Voilà désolée de cette intervention , mais j'ai pu déjà lire sur ce forum des considérations un peu "limites" sur les antilles, souvent liées à un manque de connaissances de l'île et des mentalités locales; qui m'ont parfois dérangée. Ne le considère pas du tout comme une attaque personnelle Frisouille
I love you

L'appellation est erronée, je le concède, mais elle illustre si bien le rapport compliqué que les Antillais entretiennent avec la métropole... Donc je maintiens le terme, et venez donc voir par vous mêmes... Wink

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Condorcet le Jeu 6 Oct 2011 - 2:44

@gaisou a écrit:
@Frisouille a écrit:Rien de polémique Gaisou, rassure-toi.

Je suis arrivée l'année de la grève de 2009, et j'avais été choquée de constater l'écart de législation entre la France et la Martinique, toutes ces petites déréglementations tolérées par l'Etat et qui font que les békés règnent ici encore en maîtres, notamment au niveau des accords passés entre les patrons de magasins pour le contrôle (élevé Rolling Eyes ) des prix. Je ne suis pas spécialiste mais l'Etat peut-il fixer les prix des marchés? J'en doute; ou alors de façon très limitée même en métropole. Le problème est particulier ici, les békés décident des prix tout simplement car ce sont eux qui possèdent les entreprises d'import-export en plus de la majorité des enseignes commerciales. Ils ont une main mise sur le marché.

De fait, nous usons, dans les établissements du secondaire, de la quasi ignorance des parents vis-à-vis des lois, sur le port de l'uniforme obligatoire, ou à propos de l'utilisation des portables. Ce faisant, nous reproduisons peut-être le comportement des maîtres, mais dans une visée moins égoïste et moins -oserai-je le mot- raciste que les békés. Enfin j'espère. C'était vrai avant, les martiniquais ont accès comme tout le monde à l'information et sont de plus en plus au courant (heureusement ou malheureusement selon les cas) de leurs droits. Je crois savoir que tu enseignes dans une commune du nord. J'enseignais à fort-de-france; nous avions appliqué ce même règlement au sujet des portables. Et maintes fois des parents ont menacé de porter plainte pour privation de leur bien. Si les parents pour vous ne disent rien, c'est que souvent en commune, les parents sont soit moins revendicatifs, soit ont encore à coeur d'aider l'administration et le professeurs. Mais celà n'est plus le cas dans les villes telles que fort-de-france, schoelcher etc..Je pense que c'est plutôt lié au secteur d'habitation: idem pour les petites campagnes de la métropole, on a souvent tendance à dire qu'il y est plus facile d'enseigner que dans le climat de tension constante des grandes villes. Mais de là à dire qu'aux antilles, de façon générale, la population ne connait pas ses droits, j'émets quelques doutes.

Est-ce plus clair ainsi ? Smile

Ce qui en soi est illégal. Rolling Eyes

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Condorcet le Jeu 6 Oct 2011 - 2:49

@gaisou a écrit:
@Frisouille a écrit:
@condorcet a écrit:Frisouille, la Martinique est un département français : tu veux dire entre la métropole et les DROM-COM. Mon père qui a séjourné me dit souvent la même chose que toi à propos des békés. Rolling Eyes

Nan, nan, j'utilise sciemment "la France", car après m'être astreinte à utiliser "la métropole" avant de partir et pendant les six premiers mois ici, je me suis rendue compte, sur le terrain, que pour tous "la France" Razz est loin, très loin. La plupart des gens ne l'appellent pas autrement, mais cela représente un rêve aussi, éloigné, certes, mais une destination idéalisée.
Là c'est un tout autre débat souvent lié au désir de certains d'être "indépendants". Beaucoup (mais pas "tous", encore une fois il faut nuancer ce type de propos) considèrent être martiniquais et pas français. A ceux-là je leur rappelle à chaque fois qu'ils profitent des avantages d'être français et qu'ils ne devraient pas l'oublier. C'est encore une question de communauté, on pourrait dire la même chose des corses ou des bretons. Mais je tiens à rappeler, même si cela est évident, que la martinique est un département français et que les martiniquais sont tout aussi français que n'importe quel français résidant en France.
Quant à la destination éloignée et " idéalisée", je rappelle que bon nombre de martiniquais partent régulièrement durant les grandes vacances ou petites vacances en France, que le prix des billets d'avion a considérablement baissé et que la métropole n'est plus si "éloignée" que cela (après cela dépend des revenus des foyers: d'autres préfèrent aller en vacances aux USA au Canada où dans les îles anglophones par exemple).
Voilà désolée de cette intervention , mais j'ai pu déjà lire sur ce forum des considérations un peu "limites" sur les antilles, souvent liées à un manque de connaissances de l'île et des mentalités locales; qui m'ont parfois dérangée. Ne le considère pas du tout comme une attaque personnelle Frisouille
I love you

L'appellation est erronée, je le concède, mais elle illustre si bien le rapport compliqué que les Antillais entretiennent avec la métropole... Donc je maintiens le terme, et venez donc voir par vous mêmes... Wink

Hors-sujet (mais pas tant que cela) : quand je regarde les questions d'actualité posées au gouvernement par les parlementaires, si le parlementaire représente l'outre-mer, il glisse quasi toujours cette phrase : "je sais bien que les questions d'outre-mer n'intéressent pas beaucoup la représentation nationale" et commence souvent par " L'outre-mer, ignoré par la métropole..." Rolling Eyes Shocked Suspect scratch

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 5:36

@condorcet a écrit:
@gaisou a écrit:
@Frisouille a écrit:Rien de polémique Gaisou, rassure-toi.

Je suis arrivée l'année de la grève de 2009, et j'avais été choquée de constater l'écart de législation entre la France et la Martinique, toutes ces petites déréglementations tolérées par l'Etat et qui font que les békés règnent ici encore en maîtres, notamment au niveau des accords passés entre les patrons de magasins pour le contrôle (élevé Rolling Eyes ) des prix. Je ne suis pas spécialiste mais l'Etat peut-il fixer les prix des marchés? J'en doute; ou alors de façon très limitée même en métropole. Le problème est particulier ici, les békés décident des prix tout simplement car ce sont eux qui possèdent les entreprises d'import-export en plus de la majorité des enseignes commerciales. Ils ont une main mise sur le marché.

De fait, nous usons, dans les établissements du secondaire, de la quasi ignorance des parents vis-à-vis des lois, sur le port de l'uniforme obligatoire, ou à propos de l'utilisation des portables. Ce faisant, nous reproduisons peut-être le comportement des maîtres, mais dans une visée moins égoïste et moins -oserai-je le mot- raciste que les békés. Enfin j'espère. C'était vrai avant, les martiniquais ont accès comme tout le monde à l'information et sont de plus en plus au courant (heureusement ou malheureusement selon les cas) de leurs droits. Je crois savoir que tu enseignes dans une commune du nord. J'enseignais à fort-de-france; nous avions appliqué ce même règlement au sujet des portables. Et maintes fois des parents ont menacé de porter plainte pour privation de leur bien. Si les parents pour vous ne disent rien, c'est que souvent en commune, les parents sont soit moins revendicatifs, soit ont encore à coeur d'aider l'administration et le professeurs. Mais celà n'est plus le cas dans les villes telles que fort-de-france, schoelcher etc..Je pense que c'est plutôt lié au secteur d'habitation: idem pour les petites campagnes de la métropole, on a souvent tendance à dire qu'il y est plus facile d'enseigner que dans le climat de tension constante des grandes villes. Mais de là à dire qu'aux antilles, de façon générale, la population ne connait pas ses droits, j'émets quelques doutes.

Est-ce plus clair ainsi ? Smile

Ce qui en soi est illégal. Rolling Eyes
Oui mais ce qui se passe ici, en résumant grossièrement, c'est que les dockers sont à la botte des békés et si un quidam veut monter sa société d'import histoire de faire concurrence, hé bien, oups "ha désolé, vos containers se sont perdus" "désolé, vos containers n'ont toujours pas été déchargés..". Ca le gouvernement le sait bien et les békés ont le bras long ( et ces derniers ne s'en cachent pas d'ailleurs; c'est ce qui avait été montré dans le fameux reportage passé sur canal + et qui avait mis le feu aux poudres en 2009). Tout ça c'est magouilles et compagnie, la population n'est pas dupe, d'où la grève de 2009 mais qui n'a malheureusement pas changé l'ordre des choses...

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par gaisou le Jeu 6 Oct 2011 - 5:44

@condorcet a écrit:
@gaisou a écrit:
@Frisouille a écrit:
@condorcet a écrit:Frisouille, la Martinique est un département français : tu veux dire entre la métropole et les DROM-COM. Mon père qui a séjourné me dit souvent la même chose que toi à propos des békés. Rolling Eyes

Nan, nan, j'utilise sciemment "la France", car après m'être astreinte à utiliser "la métropole" avant de partir et pendant les six premiers mois ici, je me suis rendue compte, sur le terrain, que pour tous "la France" Razz est loin, très loin. La plupart des gens ne l'appellent pas autrement, mais cela représente un rêve aussi, éloigné, certes, mais une destination idéalisée.
Là c'est un tout autre débat souvent lié au désir de certains d'être "indépendants". Beaucoup (mais pas "tous", encore une fois il faut nuancer ce type de propos) considèrent être martiniquais et pas français. A ceux-là je leur rappelle à chaque fois qu'ils profitent des avantages d'être français et qu'ils ne devraient pas l'oublier. C'est encore une question de communauté, on pourrait dire la même chose des corses ou des bretons. Mais je tiens à rappeler, même si cela est évident, que la martinique est un département français et que les martiniquais sont tout aussi français que n'importe quel français résidant en France.
Quant à la destination éloignée et " idéalisée", je rappelle que bon nombre de martiniquais partent régulièrement durant les grandes vacances ou petites vacances en France, que le prix des billets d'avion a considérablement baissé et que la métropole n'est plus si "éloignée" que cela (après cela dépend des revenus des foyers: d'autres préfèrent aller en vacances aux USA au Canada où dans les îles anglophones par exemple).
Voilà désolée de cette intervention , mais j'ai pu déjà lire sur ce forum des considérations un peu "limites" sur les antilles, souvent liées à un manque de connaissances de l'île et des mentalités locales; qui m'ont parfois dérangée. Ne le considère pas du tout comme une attaque personnelle Frisouille
I love you

L'appellation est erronée, je le concède, mais elle illustre si bien le rapport compliqué que les Antillais entretiennent avec la métropole... Donc je maintiens le terme, et venez donc voir par vous mêmes... Wink

Hors-sujet (mais pas tant que cela) : quand je regarde les questions d'actualité posées au gouvernement par les parlementaires, si le parlementaire représente l'outre-mer, il glisse quasi toujours cette phrase : "je sais bien que les questions d'outre-mer n'intéressent pas beaucoup la représentation nationale" et commence souvent par " L'outre-mer, ignoré par la métropole..." Rolling Eyes Shocked Suspect scratch
Phrase polie de parlementaire.. En même temps les problèmes liés à l'insularité sont aussi particuliers et ne touchent qu'une infime partie de la population française donc.. S'il n'y avait pas eu la grève de 2009, auriez-vous entendu parler (et aussi pu comprendre) des problèmes économiques divers touchant les antilles? Pas sûr..

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par roxanne le Jeu 6 Oct 2011 - 8:38

Pour revenr au problème des portables, les autoriser dans la cour, c'est se tirer une balle dans le pied, je trouve que c'est même incitatif.Nous , l'usage est interdit dans l'enceinte du collège et au final, peu d'incidents.Et en dehors même de leur utilisation en cours, je trouve que des gamins de 11 à 15 ans ont autre chose à faire lorsqu'ils sont entre eux que d'être collès à leurs portables, et qu'une récré où on voit les petits courir et les grands faire les cent pas en discutant, c'est tout aussi bien.Mais votre cde fera peut-être marche arrière quand vont commencer les vols , les êrtes et les problèmes avec les parents ....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Nita le Jeu 6 Oct 2011 - 10:16

Et les sms envoyés pendant les cours, et les vidéos et photos prises clandestinement....

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par LisaZenide le Jeu 6 Oct 2011 - 10:23

@Nita a écrit:Et les sms envoyés pendant les cours, et les vidéos et photos prises clandestinement....
+1
Les miens m'ont mis au défi de retrouver les photos prises en classe sur FB...
Comment dire que je n'ai pas que ça à faire, mais que si je tombe dessus c'est plainte directe... ça en a refroidi qqs uns... apparemment pas tous puisqu'ils m'ont relancés la semaine suivante... J'ai fait comme si je n'avais pas entendu, n'ayant pas de preuve pour savoir si c'est du flan ou pas...
Par contre, quelques portables sur mon bureau le temps de l'heure + observation dans le carnet... Mais c'est vrai que c'est ch*ant...
Et encore, dans le collège, les portables sont sensés être interdits... je n'ose pas imaginer dans le cas posé initialement...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par roxanne le Jeu 6 Oct 2011 - 10:28

Et puis je vois bien , dès qu'on est dans une situation "extra-scolaire" (bus, voyages), ils se précipitent sur leurs portables comme sur le Saint Sacrement..ça m'agace !! donc c'est aussi bien que dans la cours, ils soient entre eux, sans cette béquille ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par JPhMM le Jeu 6 Oct 2011 - 10:35

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=0ADD96CA147F05B808437CBB14413D3B.tpdjo04v_2?cidTexte=LEGITEXT000006071191&idArticle=LEGIARTI000022494861&dateTexte=

Article L511-5
Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 - art. 183 (V)

Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l'utilisation durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d'un téléphone mobile est interdite.

Point barre.

(notez le "et dans les lieux prévus par le règlement intérieur", et non le "ou dans les lieux...")

Lecture intéressante : http://www.gestionnaire03.fr/telephone_portable.pdf

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Saraswati le Jeu 6 Oct 2011 - 11:31

JPhMM : intéressant mais clairement si le RI ne précise pas que l'utilisation du portable est interdite dans tout l'établissement, c'est foutu !
On connaît les CDE laxistes qui s'en fichent.

Moi je trouve que vous avez encore de la chance d'arriver à confisquer les portables de vos élèves ! chez moi en général ça se termine en exclusion de cours car ils refusent désormais de le donner, dans ces cas-là j'ai juste envie de leur mettre une grosse claque !

(comme je savoure le congé de formation quand je lis ça et me rappelle des altercations avec des élèves pour des conne*ies pareilles ! Smile )

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par Raoul Volfoni le Jeu 6 Oct 2011 - 11:40

Puisqu'on parle de portables, et que certains Néos ont l'air de s'y connaître, j'aimerais comprendre sur quoi se fonde l'interdiction des brouilleurs d'ondes. Ils sont autorisés dans les salles de spectacles (un lieu défini, une durée définie). Pourquoi pas dans les salles de cours pendant les heures de cours (et, plus encore, dans les salles d'examens) ? on objectera qu'il "faut être joignable". Personnellement, je ne le suis pas, car mon téléphone est toujours éteint ; et les brouilleurs n'affectent ni les téléphones fixes, qui permettent de transmettre une nouvelle urgente, ni les personnes qui peuvent venir chercher un élève si quelque chose de grave se passe chez lui...

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par lapetitemu le Jeu 6 Oct 2011 - 11:43

Puisqu'on est dans ce problème, une question :
Chez nous, les portables sont interdits, confisqués et remis au principal ou à la CPE, pas de problème. Mais j'ai moi-même du mal à cause de deux choses :
- doit-on confisquer seulement lorsque l'élève se sert de son portable en cours ou bien même si ce portable sonne ? Car on peut dire que l'élève n'est pas complètement responsable si quelqu'un l'appelle ou lui envoie un message... il aurait dû penser à l'éteindre, certes, mais ça arrive d'oublier, à moi la première (mon portable a sonné une fois en classe l'an dernier). Et j'ajouterais qu'il y a des cas particuliers, comme quand l'élève a oublié de désactiver la sonnerie de son réveil : le portable a beau être éteint, le réveil sonne quand même, et toutes les cinq minutes, si l'élève n'identifie pas rapidement le problème et ne l'éteint pas tout de suite. C'est arrivé la semaine dernière ; le gamin était hyper embêté et honnêtement, je ne me voyais pas le punir alors qu'il ne se doutait même pas que son portable puisse sonner...
Il me semble que tant que les portables ne seront pas purement et simplement interdits dans l'enceinte de l'établissement (mais ça ne risque plus d'arriver), ce sera impossible de sévir réellement.
- deuxième question, plus bête encore : et quand le portable sonne, qu'on voudrait le confisquer parce que, les oublis, ça va bien une fois ou deux, mais là ça suffit, mais qu'on n'arrive pas à savoir qui est le propriétaire ? Et que tous les élèves sortent le leur un par un en disant "ah non, madame, vous voyez, ce n'est pas le mien" ? (ce qui fait perdre 5 mn de cours évidemment)

Ca n'arrive pas trop souvent dans mes cours (jamais chez les 4e, toujours chez les 6e, ce qui me fait dire que c'est quand même plus une question d'oubli qu'une volonté de provocation), mais je ne sais jamais exactement comment réagir.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par tortue le Jeu 6 Oct 2011 - 11:47

Il me semble que c'est au CE de se positionner et de donner des directives précises sur les portables - directives qui devront être validées en CA et incluses au RI - afin que l'équipe pédagogique soit à même d'intervenir et de réagir ...

tortue
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par roxanne le Jeu 6 Oct 2011 - 12:08

Je crois qu'on a aussi un peu de marge selon les cas, la fréquence.l'année dernière, un portable sonne en cours,en 3° sonnerie distincte , l'élève rougit, l'arrête , je lui demande de me l'amener et de le poser sur le bureau .Le gamin vient s'excuser à la fin de l'heure, je lui fais les gros yeux mais le lui rends ..il me remercie !! et on en reste là.Mais s'il avait fait celui qui ne sait pas d'où vient le bruit, s'il avait fait le cinéma pour me le donner, ça aurait été différent.Si on est réglo et que la situation est rare, je sais être magnanime ... Very Happy

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Portables en classe : implosion imminente

Message par LisaZenide le Jeu 6 Oct 2011 - 13:27

Là où j'étais l'an passé, portable qui sonne c'était directement à aller récupérer chez le CE (donc parents au courant directement)... alors pour les 6°, gentille, je rappelais en début d'heure... quand je les avais à 8h... J'en voyais toujours un ou deux l'éteindre... limite en me disant merci...
J'avais un peu hésité au départ, en me disant qu'en faisant ça, je donnais un peu le bâton pour me faire battre, mais au final en 6 mois j'ai eu 2 téléphones confisqués seulement...

Là, depuis de début de l'année, déjà deux confisqués... mais vu le règlement intérieur, je peux pas fonctionner de la même manière...
L'utilisation du téléphone portable est interdite dans l'enceinte du collège.
En classe, tolérance zéro. Le portable doit être éteint. Son utilisation est formellement interdite.
L'utilisation du portable est requalifiée en sanction. Le téléphone ne sera plus déposé à la Direction mais géré par l'enseignant qui le confisquera pendant la durée de son cours et établira un rapport d'incident.
Cool ! A la première lecture j'ai cru à un durcissement de procédure... par rapport à ce qui devait exister auparavant...
Mais en pratique, ça donne quoi, un rapport d'incident... ok... mais le téléphone est rendu dans la foulée... et je demande quoi comme sanction ?
J'ai au choix : Excuses orales ou écrites, heure de colle, avertissement, exclusion temporaire...
Je trouve les derniers raides pour un "oubli"... les premiers insuffisants pour de la provoc... donc mêmes faits et deux demandes de sanctions différentes ??? mêmes faits et une sanction pour l'un et de la magnanimité pour l'autre ??? mes élèves ne comprennent pas...
Résultat, en gros, portable confisqué une heure (de cours), et quasi pas de sanction...

Autre problème, soulevé par lapetitemu, quand on peut pas savoir d'où ça vient... on fait quoi ???
Deuxième chose, quand des petits malins s'amusent à mettre la "sonnerie ultrason spéciale moins de 25 ans"... genre de son suraigu soi-disant entendu que par les djeuns... on fait quoi ??? Parce que ces sons, je les entends (et ça bluffe toujours les élèves qui me voient d'un coup moins "vieille") mais impossible d'en identifier la source...

LisaZenide
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum