Coup de gueule dys-dys-dys

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par sand le Sam 15 Oct 2011 - 7:57

@John a écrit:Je n'ai pas vu dans les messages de Mila ici, ni sur son blog, un goût immodéré pour les "petites phrases toutes pourries".

D'ailleurs, lorsqu'elle est arrivée ici, c'était à cause de grosses "phrases toutes pourries", mais je crois qu'elle n'en était pas l'auteur, elle : ces phrases concernaient plutôt, outre un ou deux collègues provisoirement mal informé(s) et qui ont reconnu avoir fait erreur, un proviseur-adjoint de l'académie de Reims, qui disait publiquement, et sans honte aucune, qu'il prendrait plaisir à sacquer tout membre de l'équipe pédagogique de son établissement, s'il apprenait qu'il avait posté un message sur le forum. Le proviseur-adjoint ne s'est jamais dédit, lui.

Il sacquerait quelqu'un qui posterait sur neoprofs ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nita le Sam 15 Oct 2011 - 10:54

@John a écrit:Je n'ai pas vu dans les messages de Mila ici, ni sur son blog, un goût immodéré pour les "petites phrases toutes pourries".

D'ailleurs, lorsqu'elle est arrivée ici, c'était à cause de grosses "phrases toutes pourries", mais je crois qu'elle n'en était pas l'auteur, elle : ces phrases concernaient plutôt, outre un ou deux collègues provisoirement mal informé(s) et qui ont reconnu avoir fait erreur, un proviseur-adjoint de l'académie de Reims, qui disait publiquement, et sans honte aucune, qu'il prendrait plaisir à sacquer tout membre de l'équipe pédagogique de son établissement, s'il apprenait qu'il avait posté un message sur le forum. Le proviseur-adjoint ne s'est jamais dédit, lui.

J'en reste sans voix.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nita le Sam 15 Oct 2011 - 10:56

@Igniatius a écrit:Bon, je ne vais pas me mettre a expliquer toutes les expressions usuelles, c'est fatigant.
Ceci étant, j'assume parfaitement mes propos : les curés de gauche, ce sont tous les bien-pensants moralistes et condescendants, qui me gavent depuis tellement longtemps.
En général, ce sont les donneurs de leçon, tristes et prétentieux.


Tes expressions usuelles ne sont pas les miennes, alors que ça te fatigue ou non, il est bon de les expliciter. Finalement, je trouve "bien pensants moralistes et donneurs de leçons" bien plus clair, et beaucoup plus juste.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nasopi le Sam 15 Oct 2011 - 11:21

@Nita a écrit:
@Igniatius a écrit:Bon, je ne vais pas me mettre a expliquer toutes les expressions usuelles, c'est fatigant.
Ceci étant, j'assume parfaitement mes propos : les curés de gauche, ce sont tous les bien-pensants moralistes et condescendants, qui me gavent depuis tellement longtemps.
En général, ce sont les donneurs de leçon, tristes et prétentieux.


Tes expressions usuelles ne sont pas les miennes, alors que ça te fatigue ou non, il est bon de les expliciter. Finalement, je trouve "bien pensants moralistes et donneurs de leçons" bien plus clair, et beaucoup plus juste.

+ 1
Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ?

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par doublecasquette le Sam 15 Oct 2011 - 12:01

@M'dameFlo a écrit:Comme ce topic me parle en ce moment...... stagiaire, je vais subir les foudres d'une maman connue par tous pour être une chieuse de service. Elle a réussi à ce que son gosse ait un PAI et a "hâte" de me parler car je ne réduis pas les devoirs pour son fils. Seulement son gamin est aussi rapide et même meilleur que les autres... C'est ridicule. C'est en train de me stresser ces conneries, j'ai déjà tellement de sujets de stress...
Un petit syndrome de Münchhausen par procuration ? (sans plaisanterie, car ça y ressemble, à la lecture du descriptif )

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Sapotille le Sam 15 Oct 2011 - 12:21



Syndrome de Münchhausen


Le syndrome de Münchhausen[1] — Et également appelé "Le syndrome du père de Riwan". également appelée pathomimie ou trouble factice — est un terme désignant une pathologie psychologique caractérisée par un besoin de simuler une maladie ou un traumatisme dans le but d'attirer l'attention ou la compassion.

Les patients atteints de ce syndrome présentent de multiples cicatrices d'opérations à la suite d'hospitalisations répétées pour des affections simulées. Ils sont volontiers querelleurs, voire agressifs, s'ils n'obtiennent pas l'attention souhaitée. Il est classé comme « trouble factice avec symptômes physiques ». Les troubles provoqués volontairement les plus fréquents incluent convulsions, saignements dus à la prise d'anticoagulants, vomissements et diarrhées ainsi que fièvre et éruptions cutanées. Ce sont également des patients qui simulent des maladies ou ingèrent des substances médicamenteuses dans le but de provoquer de faux symptômes et ainsi gagner l'attention du milieu médical.

Le syndrome de Münchhausen est lié au syndrome de Münchhausen par procuration, dans lequel un individu blesse volontairement un autre, notamment un enfant, dans le but d'obtenir de l'attention.

Sommaire
1 Description
2 Dans la culture populaire
3 Bibliographie
4 Voir aussi
4.1 Articles connexes
4.2 Liens externes
5 Notes et références

Description[modifier]Le nom dérive du baron de Münchhausen (1720-1797), un militaire allemand auquel sont attribués des exploits invraisemblables rapportés par Rudolph Erich Raspe.

En 1951, Richard Asher fut le premier à décrire un schéma d'automutilation, où les patients s'inventaient des histoires de maladie. Se souvenant du baron de Münchhausen, Asher a appelé cet état le syndrome de Münchhausen. Ce terme était auparavant utilisé pour désigner tous les types de troubles factices. Cependant, il existe un certain rang de troubles factices, et le diagnostic de « syndrome de Münchhausen » est réservé pour les cas sévères dans lesquels simuler une maladie est le but principal du patient.

En 1977, le pédiatre britannique Roy Meadow décrit une forme d'abus sur mineur dans laquelle les mères rapportaient délibérément des fausses maladies à leurs enfants. Il indique que ce comportement se réfère au syndrome de Münchhausen par procuration. Ce type de parents qui abusent volontairement leurs enfants souffrent notamment de dépression, de violences conjugales, de psychopathie ou de psychose. Dans de rares cas, plusieurs enfants de la même famille peuvent être soit des victimes de ce type d'abus ou soit des témoins qui doivent garder le silence.


Dans la culture populaire[modifier]Le syndrome de Münchhausen a été abordé par plusieurs œuvres populaires telles Docteur House (saison 2, épisode 9), Private Practice (saison 1, épisode 4), Grey's Anatomy (saison 2, épisode 4) ou encore "Nip/Tuck " (saison 3, épisode 4).

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Igniatius le Sam 15 Oct 2011 - 12:25

@Nasopi a écrit:
@Nita a écrit:
@Igniatius a écrit:Bon, je ne vais pas me mettre a expliquer toutes les expressions usuelles, c'est fatigant.
Ceci étant, j'assume parfaitement mes propos : les curés de gauche, ce sont tous les bien-pensants moralistes et condescendants, qui me gavent depuis tellement longtemps.
En général, ce sont les donneurs de leçon, tristes et prétentieux.


Tes expressions usuelles ne sont pas les miennes, alors que ça te fatigue ou non, il est bon de les expliciter. Finalement, je trouve "bien pensants moralistes et donneurs de leçons" bien plus clair, et beaucoup plus juste.

+ 1
Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ?


J'aime bien fleurir mon langage, ne cherchez pas plus loin !
J'essaierai d'être plus clair la prochaine fois.

John : je ne me souviens absolument pas de l'anecdote que tu racontes.
J'ai une appréciation très différente de la tienne quant a l'obséquiosité et la fausse ingénuité de certaines interventions mais je veux bien reconnaitre que je regarde les posts de Mila a travers le prisme déformant de tout ce qu'elle a pu dire auparavant.
Quant a son blog, il est normal que tu n'y aies pas tout vu, étant donné qu'il est censuré sous couvert d'être modéré.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Invité le Mer 19 Oct 2011 - 20:39

@Igniatius a écrit:

John : je ne me souviens absolument pas de l'anecdote que tu racontes.
J'ai une appréciation très différente de la tienne quant a l'obséquiosité et la fausse ingénuité de certaines interventions mais je veux bien reconnaitre que je regarde les posts de Mila a travers le prisme déformant de tout ce qu'elle a pu dire auparavant.
Quant a son blog, il est normal que tu n'y aies pas tout vu, étant donné qu'il est censuré sous couvert d'être modéré.

Tiens, je n'étais pas venue depuis quelques temps, mais je vois que j'ai manqué à Ignatus....

Mon blog ? censuré ? J'y ai pourtant, mon cher Hervé, diffusé tes premiers commentaires qui montraient ton désaccord sans aucun problème.
C'est à partir du 4e commentaire (et pour les suivants) que j'ai choisi unilatéralement de considérer cette multiplication comme superfétatoire et n'apportant pas d'arguments au débat.

Et mon blog n'est pas modéré, c'est MON blog. C'est chez moi, tu vois. Et chez moi, je ne laisse pas entrer n'importe qui.
Le web est vaste et je suis certaine que tu pourras, comme je te l'ai d'ailleurs conseillé, trouver d'autres lieux plus propices à ton épanouissement intellectuel que le blog minable d'une pauvre pédagogo pédante et moralisatrice. Et de gauche.

Bonne soirée !


Dernière édition par milasaintanne le Mer 19 Oct 2011 - 23:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Igniatius le Mer 19 Oct 2011 - 21:02

milasaintanne a écrit:
@Igniatius a écrit:

John : je ne me souviens absolument pas de l'anecdote que tu racontes.
J'ai une appréciation très différente de la tienne quant a l'obséquiosité et la fausse ingénuité de certaines interventions mais je veux bien reconnaitre que je regarde les posts de Mila a travers le prisme déformant de tout ce qu'elle a pu dire auparavant.
Quant a son blog, il est normal que tu n'y aies pas tout vu, étant donné qu'il est censuré sous couvert d'être modéré.

Tiens, je n'étais pas venue depuis quelques temps, mais je vois que j'ai manqué à Ignatus....

Mon blog ? censuré ? J'y ai pourtant, mon cher Hervé, diffusé tes premiers commentaires qui montraient ton désaccord sans aucun problème.
C'est à partir du 4e commentaire (et pour els suivants que j'ai choisi unilatéralement de considérer cette multiplication comme superfétatoire et n'apportant pas d'arguments au débat.
Tu as au moins le sens du cynisme, tu réponds par une phrase, et n'argumente jamais. Enfin bon, tu es seule juge en effet, si ça te fait plaisir.



milasaintanne a écrit:
Et mon blog n'est pas modéré, c'est MON blog. C'est chez moi, tu vois. Et chez moi, je ne laisse pas entrer n'importe qui.
Le web est vaste et je suis certaine que tu pourras, comme je te l'ai d'ailleurs conseillé, trouver d'autres lieux plus propices à ton épanouissement intellectuel que le blog minable d'une pauvre pédagogo pédante et moralisatrice. Et de gauche.

Bonne soirée !
Oui, plus tendance commissaires du peuple qu'opposée à la reproduction sociale, tu me l'accorderas.
Chacun sa gauche...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Leto le Sam 20 Oct 2012 - 22:45

C'est HONTEUX d'être enseignant et de s'exprimer ainsi !

Quand je vous lis, j'ai honte pour vous.
(heureusement, certains ont réagi dans le sens contraire, mais ils semblent bien peu malheureusement !)

MON DIEU, tu as eu 5 réunions parce que tu as des enfants dans tes classes qui ont besoin de toi ?
Mais tu ne savais pas que tu étais prof ?
Tu croyais qu'il n'y avait que les vacances et les enfants bien sages, qui n'ont aucun souci ?
Et bien, il est temps de te rendre compte que certains jeunes ont des difficultés, QU'ILS N'ONT PAS CHOISI D'AVOIR, ni leurs parents, et parmi ces enfants, certains se battent pour réussir, et en dépit de profs tels que toi.

NOTRE TRAVAIL est de les comprendre, de les aider, de les entourer, de les faire progresser !
On sait depuis longtemps que le collège unique, c'est un leurre. Mais visiblement, certains profs croient qu'ils n'auront que de très bons élèves. Mais sache que ceux-là n'ont certainement pas besoin de toi pour réussir.

Ah, c'est glorieux de se dire que nos très bons élèves ont d'excellents résultats ! Mais y est-on pour quelque chose s'ils bossent très bien, ont des facilités, et réussissent ?
NON, moi, je dirais que ce qui devrait être gratifiant pour un enseignant, c'est de se dire qu'on a fait ces 5 réunions, qu'on su entendre la souffrance de ces jeunes, de ces parents, et qu'on a trouvé un moyen de les aider à avancer dans le difficile chemin qui est le leur.
Ce qui est gratifiant, c'est de voir que ces élèves en difficulté ont le sourire, sont heureux de venir dans ton cours, parce que tu es à leur écoute, parce que tu leur apportes un enseignement différencié, qui tient compte de leurs difficultés.
Et de les voir un jour réussir !
Car eux viennent de bien plus loin que celui qui réussit tout.
Et s'ils réussissent, c'est grâce à des profs qui ne sont pas intolérants, qui ne se plaignent pas de faire leur boulot de prof.

Vous croyez qu'ils font quoi les instits ?
Les équipes éducatives, ils les font !
Certes, sur leur temps de travail du coup, et leur classe est prise en charge pendant ce temps, donc peut-être réfléchir à la façon dont on nous demande de prendre en charge ces élèves, qu'on râle sur le système ou ce qu'on veut, mais qu'on ne mélange pas tout, au point de se moquer ouvertement d'enfants handicapés, d'enfants DYS, qui ont de réelles difficultés !
Vous êtes insultants pour certains, et c'est une honte.

Vous parleriez d'homosexuels, ce serait de l'homophobie, et vous seriez sous le coup de la loi.
Vous parleriez d'étrangers, ce serait du racisme, et ce serait également sous le coup de la loi.
C'est de l'intolérance envers les personnes handicapées.
Et ce qui est grave, c'est que cela vient d'enseignants !
Enseignants dont le métier est justement d'intégrer ces élèves à la classe de leur mieux.
On ne vous demande pas des miracles, et tout le monde sait que dans une classe de 30, c'est parfois difficile, mais en venir à des propos aussi extrêmes que j'en ai lus dans ce sujet, à des insultes et des railleries telles que j'en ai lues, provenant de vous, éminents professeurs !!!!

Avez-vous pensé combien vous êtes intolérants, insultants, envers ces enfants, envers ces parents, qui bataillent chaque jour ?

Vous êtes profs, redescendez sur terre, retroussez vos manches, et aidez ces enfants.
Sinon, il vous reste deux solutions :
1- rester de mauvais profs intolérants toute votre vie.
2- ou démissionner ! Et permettre à ces enfants d'avoir de vrais profs !

Je suis parent, je suis enseignant.
C'est l'enseignant qui parle !
C'est le parent qui est en colère !

J'ai dans ma classe des enfants DYS.
Et chaque année, quand j'en ai un qui arrive, je l'accueille en disant que je suis très heureux d'avoir un enfant DYS dans ma classe.
Car je vais pouvoir l'aider, je vais pouvoir faire mon métier de mon mieux.

Que faut-il pour l'accueillir ?

Déjà le comprendre.
Comprendre que sa difficulté est réelle, et l'encourager à la dépasser.

Il ne travaille pas ? Il ne fait aucun effort ?
OUI, moi aussi, je dis que je l'accompagne à condition qu'il s'accompagne aussi lui-même !
Mais s'il a baissé les bras, ne serait-ce pas parce qu'il a rencontré trop de profs comme certains qui se sont exprimés ici ?

QUE VOUS DEMANDE-T-ON ?
- être attentif à ce que les consignes soient comprises. (n'est-ce pas notre travail ?)
Oui, il faut vérifier qu'un élève en difficulté ait bien relevé le travail à faire dans son cahier de texte. C'est notre travail ! Et on ne demande pas d'aller vérifier les 29 cahiers des élèves qui n'ont aucun mal à prendre les notes !

- adapter les cours (quand on travaille sur ordinateur, comme moi, c'est certainement plus facile, effectivement ! Mais au XXI° siècle, on a encore des collègues qui n'utilisent pas l'ordinateur ? Oh les dinosaures !)

J'ai un élève DYS qui a son ordi en classe, j'ai une clef USB, tout ce que je peux, je lui donne sur clef USB. ça lui facilite grandement la vie. Et c'est normal, c'est mon travail !

Quand je le peux, les textes sont photocopiés en plus grand.
Quand je prépare un devoir noté, je fais celui pour la classe, et ensuite celui adapté à mon élève DYS. C'est ça mon travail ! Et comme j'adapte celui pour la classe sur une autre page word de mon ordi, ça ne me prend guère de temps en plus !

Les notes sont adaptées, mais je ne lui "offre" pas des points, non, simplement, je prévois des consignes différentes, et surtout mon barème tient compte de ses difficultés, je choisis des compétences adaptées à son handicap, et à son niveau actuel. Pour l'aider à progresser, tout en le valorisant sur ses points forts.

C'est mon travail.
ça devrait être celui de tous les enseignants.

vous pouvez critiquer tout ce que je viens de dire, râler, vous plaindre, ou même supprimer un post qui vous dérange sur votre forum de prof ( que je pensais être le mien aussi, étant prof !) mais cela ne retirera pas l'évidence :
HONTE SUR VOS PROPOS DISCRIMINATOIRES, INTOLERANTS ET INSULTANTS
Car notre rôle de professeur, c'est aussi de combattre la discrimination, l'intolérance, la bêtise, et l'insulte facile sans réflexion.
Et non propager tous ces maux.



Dernière édition par Leto le Sam 20 Oct 2012 - 22:52, édité 1 fois

Leto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par MissCata le Sam 20 Oct 2012 - 22:51

Quel intérêt de réagir avec tant de virulence plus d'un an après les faits?
Pour le coup, cette intervention retombe ridiculement façon soufflé...

_________________

MissCata
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Leto le Sam 20 Oct 2012 - 22:54

Bonsoir, je n'ai pas vu la date.
J'ai été heurté par de tels propos.
Et surtout en provenance de profs.

Je me moque d'être ridicule.
Je me moque qu'on critique mon intervention.

Je trouve honteux que des enfants ou des parents DYS puissent chercher des textes sur les différents DYS et découvrent de tels propos sur un forum de profs.

EDIT : les dates des posts précédents sont d'octobre non ?
Il me semble que ces réactions sont tout aussi récentes.


Dernière édition par Leto le Sam 20 Oct 2012 - 22:55, édité 1 fois

Leto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Provence le Sam 20 Oct 2012 - 22:55

@MissCata a écrit:Quel intérêt de réagir avec tant de virulence plus d'un an après les faits?
Pour le coup, cette intervention retombe ridiculement façon soufflé...

+1

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par bluebizine le Sam 20 Oct 2012 - 22:56

@JaneB a écrit:( J'ai un élève dyslexique aussi dans une de mes classes. Ma collègue qui l'avait l'an dernier m'a proposé de lui faire faire son évaluation d'anglais à l'oral pour ne pas le pénaliser à cause de son orthographe. Pourquoi pas effectivement?
Maintenant, je me dis, ce gamin va avoir des résultats pas si mauvais et qu'est ce qui l'empêchera alors de vouloir aller au lyçée? Et au bac , que se passera t'il? Demandera t'on aux gentils correcteurs de passer outre l'orthographe? J'en doute...
Bref, je me demande si c'est vraiment un service à lui rendre...)

je me permets de donner une précision. De nouveaux textes sont passés pour les langues au bac. Cet enfant s'il possède un PPS, pourra passer son bac avec un aménagement pour sa LV1 ET LV2, et l'aura certainement car il aura travailler 2 voire beaucoup plus que d'autres non "dys", et qu'il pourra peut être faire le métier dont il rêve depuis tout petit.

bluebizine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par MelanieSLB le Sam 20 Oct 2012 - 23:14

@Leto a écrit:C'est HONTEUX d'être enseignant et de s'exprimer ainsi !

Quand je vous lis, j'ai honte pour vous.
(heureusement, certains ont réagi dans le sens contraire, mais ils semblent bien peu malheureusement !)

C'est bien pour toi. T'as quand même capté que ce message datait de plus d'un an?

@Leto a écrit:MON DIEU, tu as eu 5 réunions parce que tu as des enfants dans tes classes qui ont besoin de toi ?
Mais tu ne savais pas que tu étais prof ?

5 réunions sur le temps du repas sans laisser à l'enseignant le temps de manger? Je ne savais pas qu'être prof voulait dire être un robot sans aucun besoin de se sustenter.

@Leto a écrit:Tu croyais qu'il n'y avait que les vacances et les enfants bien sages, qui n'ont aucun souci ?
Et bien, il est temps de te rendre compte que certains jeunes ont des difficultés, QU'ILS N'ONT PAS CHOISI D'AVOIR, ni leurs parents, et parmi ces enfants, certains se battent pour réussir, et en dépit de profs tels que toi.

T'es d'une violence incroyable! Tu connais Salsepareille, toi, pour oser exprimer ce genre de jugements?

@Leto a écrit:NOTRE TRAVAIL est de les comprendre, de les aider, de les entourer, de les faire progresser !
On sait depuis longtemps que le collège unique, c'est un leurre. Mais visiblement, certains profs croient qu'ils n'auront que de très bons élèves. Mais sache que ceux-là n'ont certainement pas besoin de toi pour réussir.

Non, notre boulot n'est pas d'aider les élèves en difficulté, il est de faire progresser l'ENSEMBLE (tu aimes crier, moi aussi) des élèves, pas de se concentrer sur 4 ou 5 plus en difficulté que les autres.

@Leto a écrit:Ah, c'est glorieux de se dire que nos très bons élèves ont d'excellents résultats ! Mais y est-on pour quelque chose s'ils bossent très bien, ont des facilités, et réussissent ?

Oui.

@Leto a écrit:NON, moi, je dirais que ce qui devrait être gratifiant pour un enseignant, c'est de se dire qu'on a fait ces 5 réunions, qu'on su entendre la souffrance de ces jeunes, de ces parents, et qu'on a trouvé un moyen de les aider à avancer dans le difficile chemin qui est le leur.

Ok, quand le chemin est vraiment difficile et que le bilan de l'orthophoniste ne fait pas que cacher un gros poil dans la main, il y a souffrance. Mais on n'est pas curé ou bonne soeur, on n'a pas fait oeuvre de charité, ce qu'on veut, c'est pouvoir faire progresser tous les élèves, sans devoir consacrer plein d'heures supplémentaires bénévoles pour un ou deux élèves qui refusent les aménagements qui leur demanderaient le moindre effort à eux-mêmes (aller faire photocopier le cahier d'un camarade à l'administration eux-mêmes, apprendre à taper à l'ordinateur, ...)

@Leto a écrit:Ce qui est gratifiant, c'est de voir que ces élèves en difficulté ont le sourire, sont heureux de venir dans ton cours, parce que tu es à leur écoute, parce que tu leur apportes un enseignement différencié, qui tient compte de leurs difficultés.
Et de les voir un jour réussir !
Car eux viennent de bien plus loin que celui qui réussit tout.
Et s'ils réussissent, c'est grâce à des profs qui ne sont pas intolérants, qui ne se plaignent pas de faire leur boulot de prof.

Intolérant. Mais bien sûr!

@Leto a écrit:Vous croyez qu'ils font quoi les instits ?
Les équipes éducatives, ils les font !

Parce que les profs de collège sont que des glandus qui n'en foutent pas une et ne participent pas à ces réunions, c'est ça?

@Leto a écrit:Certes, sur leur temps de travail du coup, et leur classe est prise en charge pendant ce temps, donc peut-être réfléchir à la façon dont on nous demande de prendre en charge ces élèves, qu'on râle sur le système ou ce qu'on veut, mais qu'on ne mélange pas tout, au point de se moquer ouvertement d'enfants handicapés, d'enfants DYS, qui ont de réelles difficultés !
Vous êtes insultants pour certains, et c'est une honte.

Vous parleriez d'homosexuels, ce serait de l'homophobie, et vous seriez sous le coup de la loi.
Vous parleriez d'étrangers, ce serait du racisme, et ce serait également sous le coup de la loi.
C'est de l'intolérance envers les personnes handicapées.
Et ce qui est grave, c'est que cela vient d'enseignants !
Enseignants dont le métier est justement d'intégrer ces élèves à la classe de leur mieux.
On ne vous demande pas des miracles, et tout le monde sait que dans une classe de 30, c'est parfois difficile, mais en venir à des propos aussi extrêmes que j'en ai lus dans ce sujet, à des insultes et des railleries telles que j'en ai lues, provenant de vous, éminents professeurs !!!!

Avez-vous pensé combien vous êtes intolérants, insultants, envers ces enfants, envers ces parents, qui bataillent chaque jour ?

Et toi, t'as pensé à quel point tu étais insultant envers l'ensemble des professeurs (dont je présume que tu ne fais pas partie... bizarre, ta présentation indique que tu es prof de FLE, on a l'impression que tu sous-entend que tu es instit un peu plus haut, et là, tu manifestes un vrai mépris envers les professeurs, alors t'es qui?)

@Leto a écrit:Vous êtes profs, redescendez sur terre, retroussez vos manches, et aidez ces enfants.
Sinon, il vous reste deux solutions :
1- rester de mauvais profs intolérants toute votre vie.
2- ou démissionner ! Et permettre à ces enfants d'avoir de vrais profs !

Je suis parent, je suis enseignant.
C'est l'enseignant qui parle !
C'est le parent qui est en colère !

J'ai dans ma classe des enfants DYS.
Et chaque année, quand j'en ai un qui arrive, je l'accueille en disant que je suis très heureux d'avoir un enfant DYS dans ma classe.
Car je vais pouvoir l'aider, je vais pouvoir faire mon métier de mon mieux.

Que faut-il pour l'accueillir ?

Déjà le comprendre.
Comprendre que sa difficulté est réelle, et l'encourager à la dépasser.

Il ne travaille pas ? Il ne fait aucun effort ?
OUI, moi aussi, je dis que je l'accompagne à condition qu'il s'accompagne aussi lui-même !
Mais s'il a baissé les bras, ne serait-ce pas parce qu'il a rencontré trop de profs comme certains qui se sont exprimés ici ?

QUE VOUS DEMANDE-T-ON ?
- être attentif à ce que les consignes soient comprises. (n'est-ce pas notre travail ?)
Oui, il faut vérifier qu'un élève en difficulté ait bien relevé le travail à faire dans son cahier de texte. C'est notre travail ! Et on ne demande pas d'aller vérifier les 29 cahiers des élèves qui n'ont aucun mal à prendre les notes !

- adapter les cours (quand on travaille sur ordinateur, comme moi, c'est certainement plus facile, effectivement ! Mais au XXI° siècle, on a encore des collègues qui n'utilisent pas l'ordinateur ? Oh les dinosaures !)

J'ai un élève DYS qui a son ordi en classe, j'ai une clef USB, tout ce que je peux, je lui donne sur clef USB. ça lui facilite grandement la vie. Et c'est normal, c'est mon travail !

Quand je le peux, les textes sont photocopiés en plus grand.
Quand je prépare un devoir noté, je fais celui pour la classe, et ensuite celui adapté à mon élève DYS. C'est ça mon travail ! Et comme j'adapte celui pour la classe sur une autre page word de mon ordi, ça ne me prend guère de temps en plus !

Les notes sont adaptées, mais je ne lui "offre" pas des points, non, simplement, je prévois des consignes différentes, et surtout mon barème tient compte de ses difficultés, je choisis des compétences adaptées à son handicap, et à son niveau actuel. Pour l'aider à progresser, tout en le valorisant sur ses points forts.

C'est mon travail.
ça devrait être celui de tous les enseignants.

vous pouvez critiquer tout ce que je viens de dire, râler, vous plaindre, ou même supprimer un post qui vous dérange sur votre forum de prof ( que je pensais être le mien aussi, étant prof !) mais cela ne retirera pas l'évidence :
HONTE SUR VOS PROPOS DISCRIMINATOIRES, INTOLERANTS ET INSULTANTS
Car notre rôle de professeur, c'est aussi de combattre la discrimination, l'intolérance, la bêtise, et l'insulte facile sans réflexion.
Et non propager tous ces maux.


T'as l'opinion qu'être prof, c'est un sacerdoce et que nous ne devons travailler que pour les enfants dys. Désolée, mais je suis totalement opposée à cette vision du métier. Oh, et avant que tu me dénigres comme tu sais si bien le faire, je tiens à te préciser que la dys-lexie/orthographie/praxie, je connais de très près.

HONTE A TOI pour ton message proprement insultant envers l'ensemble des collègues.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par bluebizine le Sam 20 Oct 2012 - 23:17

@Leto a écrit:Bonsoir, je n'ai pas vu la date.
J'ai été heurté par de tels propos.
Et surtout en provenance de profs.

. veneration merci. Oui, peu importe la date, les dys n'ont pas disparu en un an il me semble. Je comprends vos interrogations, mais ne supporte pas certains propos. Ce sont des enfants avant tout, qui se battent depuis leur naissance sur l'acceptation de leur "dys"fférence(s). Je suis maman d'un petit garçon reconnu par un centre référent de langage, après une multitude de RDV, tests et j'en passe, donc reconnu par une neuropédiatre "dysphasique", et je travaille également dans l'EN. Comme quoi tout arrive............ Je ne raconterais pas tout son parcours, seulement qu'il a un PPS, donc reconnu comme handicap par la MDPH (je précise je ne touche aucunes indemnités....... mm pas les multiples frais), une AVS, et des aménagements. Juste que cet enfant que vous pensez qu'il n'a pas sa place dans notre institution, et un être humain avec des émotions et une sensibilité (souvent plus élevée d'ailleurs). Et voyez vous, lorsque je dois prendre un RDV avec un de ses profs (sur mon temps de travail également, et oui souvent je mange un sandwich dans ma voiture), pour réexpliquer, demander donner des explications........... il m'arrive d'être quelque peu furieux

bluebizine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par John le Sam 20 Oct 2012 - 23:20

Leto et MelanieSLB, on calme le ton de ses messages.

Le fil est fermé pour quelques heures, le temps que tout le monde se calme.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum