Coup de gueule dys-dys-dys

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Serge le Mar 11 Oct 2011 - 7:34

C'était donc ça. Merci beaucoup !
Effectivement, nous n'avons pas la même conception de notre métier (je dis "notre" parce que je vous pensais naïvement enseignant) donc tout s'éclaire. On ne recherche pas de gratifications en faisant ce métier, elle découle naturellement du fait de faire progresser nos élèves (quand nous y parvenons). Sinon, pourquoi l'avoir choisi ? S'il faut considérer le moindre effort de votre part en ce sens comme un "sacrifice professionnel" et que votre seule gratification se réduit à une fiche de paie de fonctionnaire, je comprends que vous soyez aigri.

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par User5899 le Mar 11 Oct 2011 - 7:59

@Serge a écrit:C'était donc ça. Merci beaucoup !
Effectivement, nous n'avons pas la même conception de notre métier (je dis "notre" parce que je vous pensais naïvement enseignant) donc tout s'éclaire. On ne recherche pas de gratifications en faisant ce métier, elle découle naturellement du fait de faire progresser nos élèves (quand nous y parvenons). Sinon, pourquoi l'avoir choisi ? S'il faut considérer le moindre effort de votre part en ce sens comme un "sacrifice professionnel" et que votre seule gratification se réduit à une fiche de paie de fonctionnaire, je comprends que vous soyez aigri.
Aigri ? Tiens, c'est curieux, ça. Bon, après tout, si vous voulez. Pourquoi avoir choisi ce métier ? Certainement pas pour les raisons par vous invoquées plus haut, car là, en effet, il y aurait matière à aigreur.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par V.Marchais le Mar 11 Oct 2011 - 8:48

@Nasopi a écrit: ce n'est sûrement pas en disant "il ne faut pas d'enfants handicapés à l'école" qu'on va les faire !!

Personne ne dit cela, Nasopi. Mais que disent les derniers textes ? Qu'il faut accueillir tous les enfants handicapés "quels que soient la nature et le degré du handicap". Et en même temps, on ferme les Clis, les rased, supprime les AVS, les maîtres E, les groupes d'aide... C'est là qu'il y a incohérence. Et dans ces conditions, DC a malheureusement raison : cela revient à laisser ces enfants dormir près du radiateur, parce que nous n'avons tout simplement aucun moyen de les prendre en charge comme il le faudrait.
C'est cela que nous dénonçons.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par V.Marchais le Mar 11 Oct 2011 - 9:01

Serge, s'adapter à un ou deux dys, on peut le faire. Mais nous arrivons dans une situation où cela n'est tout simplement plus possible - et c'est de cela que parle Salsepareille dans le fil qu'elle a ouvert. Relis son message initial.
La vraie-fausse épidémie de dys est une plaie à plus d'un titre.
Elle apporte une caution médicale à la mauvaise éducation et aux méthodes de lecture désastreuses (rappelons encore et encore le rapport du HCE : 40 % des élèves sortent de l'école primaire sans être capable de lire quelques lignes de manière autonome ni se servir des usuels à eux destinés) et enferme les enfants concernés dans l'absence d'efforts et la revendication perpétuelle. C'est le contraire de l'éducation.
Elle accentue la souffrance des vrais dys, perdus au milieu des faux, que nous sommes bien incapables de discerner parmi les malappris (au sens strict du terme), et auxquels nous ne pouvons plus répondre.
Car enfin, elle épuise l'enseignant en réunions, paperasse, photocopies, création de supports soi-disant adaptés - jusqu'à l'overdose.

Je l'ai dit plus haut, dans ma ZEP, dans certaines classes, j'ai un tiers des élèves soi-disant dys-quelque chose. Sans aucune aide évidemment. Alors explique-moi comment je suis censée faire pour m'adapter à chacun ?

Je n'ai pas pour habitude de laisser tomber les élèves en difficulté. Mais finalement, le plus efficace que j'aie trouvé, c'est de rééduquer à l'effort, avec carotte et bâton, de reprendre méthodiquement les apprentissages à la base. Eh bien bizarrement, quand je fais faire des pages d'écriture, certaines dysgraphies disparaissent. Quand je reprends la grammaire à la base selon une progression raisonnée, des soi-disant dyslexiques se mettent à faire des progrès fulgurants, y compris en orthographe. Pas les vrais, évidemment. Mais on est arrivé à une situation telle que je n'ai plus le loisir de m'occuper des vrais. J'essaie déjà de tirer vers le haut les 90% de ce tiers de classe qui n'a rien de réellement dys, sinon le sens de l'effort. Quand j'ai fait ça, il me reste bien peu de temps et d'énergie pour les autres, que je peine à repérer - sauf les rares fois où il y a un réel accompagnement bien conduit, cela m'est arrivé aussi, et comme par hasard avec une orthophoniste qui exhortait à l'effort et encourageait l'élève concerné à ne pas se poser en victime et ne pas demander de tiers-temps ni de faveur particulière. Celui-là faisait de réels efforts et, quoi qu'il fût réellement dyslexique, s'en sortait bien mieux que bien des élèves lambda.


V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nasopi le Mar 11 Oct 2011 - 9:04

Personne ne dit cela, Nasopi. Mais que disent les derniers textes ? Qu'il faut accueillir tous les enfants handicapés "quels que soient la nature et le degré du handicap". Et en même temps, on ferme les Clis, les rased, supprime les AVS, les maîtres E, les groupes d'aide... C'est là qu'il y a incohérence. Et dans ces conditions, DC a malheureusement raison : cela revient à laisser ces enfants dormir près du radiateur, parce que nous n'avons tout simplement aucun moyen de les prendre en charge comme il le faudrait.
C'est cela que nous dénonçons.

OK, donc finalement on est d'accord !
(NB : il faut savoir que dans bon nombre de centres spécialisés, la "prise en charge" se réduit aussi à laisser dormir les enfants près du radiateur, ou équivalent Sad ).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par roxanne le Mar 11 Oct 2011 - 10:21

A propos d'handicaps physiques j'ai souvenir de ce que nous avait raconté un pro d'un lycée des métiers où il y avait des sessions d'hôtellerie.On lui avait imposé un élève très lourdement handicapé en section hôtelière cuisine, gamin sur fauteuil, voir même parfois sur brabcard !Il bénéficiait d'une aide qui en fait faisait quasiment tout pour lui.Pourquoi pas ? Sauf que dans la réalité, ce gamin ne pouvait pas être embauché comme cuisinier, il ne ne le pouvait pas physiquement.Donc on le trompait.
J'avais en classe de SMS une gamine quasi liliputienne (elle allait à sa place en passant sous sa table !) et difforme.Intellectuellement, elle suivait, mais ne voulait pas entendre parler d'aller vers des métiers adminstratifs, elle voulait comme ses copînes être infirmière ou ûericultrice.Par piston d'une prof, elle s'est retrouvée en satge dans une crèche sauf que la directrice n'a jamais voulu la laisser porter un bb., et elle s'est prise une "gifle" confrontée au principe de réalité.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Violet le Mar 11 Oct 2011 - 12:06

@V.Marchais a écrit:Serge, s'adapter à un ou deux dys, on peut le faire. Mais nous arrivons dans une situation où cela n'est tout simplement plus possible - et c'est de cela que parle Salsepareille dans le fil qu'elle a ouvert. Relis son message initial.
La vraie-fausse épidémie de dys est une plaie à plus d'un titre.
Elle apporte une caution médicale à la mauvaise éducation et aux méthodes de lecture désastreuses
(rappelons encore et encore le rapport du HCE : 40 % des élèves sortent de l'école primaire sans être capable de lire quelques lignes de manière autonome ni se servir des usuels à eux destinés) et enferme les enfants concernés dans l'absence d'efforts et la revendication perpétuelle. C'est le contraire de l'éducation.
Elle accentue la souffrance des vrais dys, perdus au milieu des faux, que nous sommes bien incapables de discerner parmi les malappris (au sens strict du terme), et auxquels nous ne pouvons plus répondre.
Car enfin, elle épuise l'enseignant en réunions, paperasse, photocopies, création de supports soi-disant adaptés - jusqu'à l'overdose.
Je l'ai dit plus haut, dans ma ZEP, dans certaines classes, j'ai un tiers des élèves soi-disant dys-quelque chose. Sans aucune aide évidemment. Alors explique-moi comment je suis censée faire pour m'adapter à chacun ?

Je n'ai pas pour habitude de laisser tomber les élèves en difficulté. Mais finalement, le plus efficace que j'aie trouvé, c'est de rééduquer à l'effort, avec carotte et bâton, de reprendre méthodiquement les apprentissages à la base. Eh bien bizarrement, quand je fais faire des pages d'écriture, certaines dysgraphies disparaissent. Quand je reprends la grammaire à la base selon une progression raisonnée, des soi-disant dyslexiques se mettent à faire des progrès fulgurants, y compris en orthographe. Pas les vrais, évidemment. Mais on est arrivé à une situation telle que je n'ai plus le loisir de m'occuper des vrais. J'essaie déjà de tirer vers le haut les 90% de ce tiers de classe qui n'a rien de réellement dys, sinon le sens de l'effort. Quand j'ai fait ça, il me reste bien peu de temps et d'énergie pour les autres, que je peine à repérer - sauf les rares fois où il y a un réel accompagnement bien conduit, cela m'est arrivé aussi, et comme par hasard avec une orthophoniste qui exhortait à l'effort et encourageait l'élève concerné à ne pas se poser en victime et ne pas demander de tiers-temps ni de faveur particulière. Celui-là faisait de réels efforts et, quoi qu'il fût réellement dyslexique, s'en sortait bien mieux que bien des élèves lambda.


+ 1000
Tout est dit !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nasopi le Mar 11 Oct 2011 - 14:04

@roxanne a écrit:A propos d'handicaps physiques j'ai souvenir de ce que nous avait raconté un pro d'un lycée des métiers où il y avait des sessions d'hôtellerie.On lui avait imposé un élève très lourdement handicapé en section hôtelière cuisine, gamin sur fauteuil, voir même parfois sur brabcard !Il bénéficiait d'une aide qui en fait faisait quasiment tout pour lui.Pourquoi pas ? Sauf que dans la réalité, ce gamin ne pouvait pas être embauché comme cuisinier, il ne ne le pouvait pas physiquement.Donc on le trompait.
J'avais en classe de SMS une gamine quasi liliputienne (elle allait à sa place en passant sous sa table !) et difforme.Intellectuellement, elle suivait, mais ne voulait pas entendre parler d'aller vers des métiers adminstratifs, elle voulait comme ses copînes être infirmière ou ûericultrice.Par piston d'une prof, elle s'est retrouvée en satge dans une crèche sauf que la directrice n'a jamais voulu la laisser porter un bb., et elle s'est prise une "gifle" confrontée au principe de réalité.

Le vrai problème, c'est que dans le monde du travail comme à l'école les préjugés sont encore très importants par rapport au handicap (beaucoup d'entreprises préfèrent encore payer plutôt que d'embaucher les 6% de personnes handicapées imposés par la loi, et ce malgré le témoignage super positif des entreprises qui ont osé franchir le pas).
Roxanne, en quoi ce pro d'un lycée des métiers ou cette directrice de crèche étaient-ils aptes à juger de la capacité de ces gens à être cuisinier ou à s'occuper de bébés ? Etaient-ils par hasard médecins, en plus de leur travail ??
Les personnes handicapées peuvent faire en général bien plus qu'on ne le croit, pour peu qu'on leur fasse confiance et qu'on oublie un peu les appréhensions que nous donnent nos préjugés. Et je trouve qu'il faut plutôt saluer leur courage lorsqu'elle cherchent à faire comme tout le monde, malgré les difficultés. On est là bien loin de tous ces dys de pacotille, qui prennent prétexte de leur soi-disant handicap pour en faire le moins possible...

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par roxanne le Mar 11 Oct 2011 - 14:15

Cette élève ne pouvait même pas porter son sac, elle ne pouvait pas porter un enfant.L'élève-cuisinier avait une aide qui cuisinait pour lui, donc dans la vie pro, ça ne pouvait pas marcher.Je suis d'accord pour l'intégration bien sûr mais tromper des enfants en leur laissant croire qu'on peut faire tout,c'est trompeur.Moi, il y a plein de métiers que je ne pourrais pas faire ni intellectuellement ni physiquement.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nasopi le Mar 11 Oct 2011 - 14:28

En même temps, le fait d'être confronté au principe de réalité n'est pas réservé aux enfants handicapés ; combien de nos élèves se rendent compte, un jour ou l'autre, que le métier dont ils rêvaient est pour eux inaccessible (et ne le voit-on pas ici même sur ce forum, avec tous ceux qui cherchent à se reconvertir parce qu'ils s'aperçoivent que le métier d'enseignant ne leur convient pas) ?? Il n'est pas question ici de tromperie. L'important, c'est de savoir s'adapter, et c'est aussi d'avoir pu, pendant quelques années, poursuivre un projet, même chimérique...
Il n'y a rien de pire que de dire (ou de penser) : "Toi, tu es handicapé, donc tu ne seras jamais capable de rien".
Sais-tu ce que sont devenues ces personnes, par la suite ?

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par roxanne le Mar 11 Oct 2011 - 15:22

Il ne s'agit pas de dire "tu n'es capable de rien," mais ça ça risque d'être compliqué ..et , en tout cas, pour la fille , personne ne lui avait dit avant qu'elle ne soit confronté à ce refus, d'où la difficulté .Je l'ai aperçue une fois dans la rue, elle était avec des amis, je sais qu'elle a eu son bac3.Je ne sais pas pour la suite.Après, tu as peut-être raison, ils ont pursuivi un projet..pourquoi pas ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Kapalouest17 le Jeu 13 Oct 2011 - 17:44

imaginez le cauchemar d'un parent enseignant au collège ayant dans ses classes comme tout un chacun ses DYS et sa fille au collège (un autre) dyspraxique et dyscalculique (mais oui ça existe) . alors fermez vos ..... et respectez moi ....lol

Kapalouest17
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Salsepareille le Ven 14 Oct 2011 - 0:27

Justement, ce serait intéressant d'avoir le point de vue d'un prof qui a soi-même un enfant dys. Kapalouest, as-tu demandé un PAI pour ta fille? Demandes-tu des choses particulières aux professeurs? As-tu pris beaucoup de rendez-vous avec ces derniers depuis la rentrée?

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Igniatius le Ven 14 Oct 2011 - 14:00

D'accord avec CRipure : j'ai un élève ayant un handicap visuel très sévère cette année en première.
Nous avons eu le droit à une réunion avec les personnes spécialisées qui le suivent, en-dehors du lycée (pas d'AVS), nous expliquant tout ce que nous DEVIONS faire pour lui : évidemment, ça a pas mal rué dans les brancards.
IL faudrait préparer nos documents et devoirs une dizaine de jours à l'avance, les expédier à un centre spécialisé qui les agrandirait d'une manière spéciale, ne pas utiliser certaines couleurs au tableau, faire attention à la lumière, etc...
Le problème, c'est que :
1. le gamin ne semble pas demandeur après avoir discuté avec lui : des agrandissements A3 lui suffisent, et il est plutôt bon en cours ;
2. un gros tiers du reste de la classe n'a aucun handicap officiel, mais est d'une faiblesse crasse : faire notre métier, c'est d'abord essayer d'amener le plus grand nombre à un niveau correct, et là il y a du boulot.
Si certains élèves nécessitent une réelle aide (et là c'est le cas, son handicap n'est pas du flan), ou bien on leur offre une structure spéciale, ou bien on leur affecte un AVS, mais tout faire reposer sur les épaules des enseignants, qui ont déjà bcp à faire avec l'ensemble des autres élèves, c'est inadmissible.
Et il ne s'agit pas de ne vouloir QUE des élèves doués : en tous cas, Serge, je n'ai pas fait ce métier afin de me spécialiser dans le handicap, ça c'est certain.

Milasaintanne et ses commentaires de curé de gauche, au moins tu me fais marrer.
Tu deviens quand IPR ou CDE ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nita le Ven 14 Oct 2011 - 14:34

@Igniatius a écrit:Milasaintanne et ses commentaires de curé de gauche, au moins tu me fais marrer.
Tu deviens quand IPR ou CDE ?

Pourquoi "de gauche" ? Suspect

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Thalie le Ven 14 Oct 2011 - 14:36

...parce que cette bonne conscience permanente des pédagos est de gauche, forcément de gôche !

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nita le Ven 14 Oct 2011 - 14:49

Ah. Parce que l'attitude curaillone (allez, et ne péchez point) n'est pas vraiment de gôche, ni de droite...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Thalie le Ven 14 Oct 2011 - 15:51

Ben si justement nos pédagos sont des cathos de gauche voir Meirieu et consorts, nous en avons déjà parlé ici.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nasopi le Ven 14 Oct 2011 - 19:22

@Nita a écrit:
@Igniatius a écrit:Milasaintanne et ses commentaires de curé de gauche, au moins tu me fais marrer.
Tu deviens quand IPR ou CDE ?

Pourquoi "de gauche" ? Suspect

Et pourquoi "curé" ? Suspect

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par M'dameFlo le Ven 14 Oct 2011 - 21:57

Comme ce topic me parle en ce moment...... stagiaire, je vais subir les foudres d'une maman connue par tous pour être une chieuse de service. Elle a réussi à ce que son gosse ait un PAI et a "hâte" de me parler car je ne réduis pas les devoirs pour son fils. Seulement son gamin est aussi rapide et même meilleur que les autres... C'est ridicule. C'est en train de me stresser ces conneries, j'ai déjà tellement de sujets de stress...


Dernière édition par M'dameFlo le Ven 14 Oct 2011 - 23:19, édité 1 fois

M'dameFlo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par John le Ven 14 Oct 2011 - 22:07

@Thalie a écrit:...parce que cette bonne conscience permanente des pédagos est de gauche, forcément de gôche !
A la Peep, on ne s'intéresse pas à ces sujets ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par John le Ven 14 Oct 2011 - 22:07

@Nasopi a écrit:
@Nita a écrit:
@Igniatius a écrit:Milasaintanne et ses commentaires de curé de gauche, au moins tu me fais marrer.
Tu deviens quand IPR ou CDE ?

Pourquoi "de gauche" ? Suspect

Et pourquoi "curé" ? Suspect
C'est dommage d'avoir cité juste cette phrase pas maligne, car le reste du message d'Ignatius est plus intelligent.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Nita le Ven 14 Oct 2011 - 22:21

Je dois concéder que les pavés de citations (qui s'enchaînent) m'agacent considérablement, j'ai donc isolé la phrase d'Igniatius sur laquelle je voulais revenir, ni pour lui donner une importance qu'elle n'a pas (au regard de la longueur totale du message d'Igniatius), ni pour la discuter, mais pour la comprendre. Message que j'ai d'ailleurs trouvé pertinent.

Pour moi "curé de gauche", ce n'est pas très clair - comme je doute que tous les "pégagos" soient de gauche. D'où ma demande d'éclaircissements. Mais s'il est préférable de laisser les citations entières, je le ferai à l'avenir (mais je crains de remettre les pieds dans le plat).

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par Igniatius le Sam 15 Oct 2011 - 3:03

Bon, je ne vais pas me mettre a expliquer toutes les expressions usuelles, c'est fatigant.
Ceci étant, j'assume parfaitement mes propos : les curés de gauche, ce sont tous les bien-pensants moralistes et condescendants, qui me gavent depuis tellement longtemps.
En général, ce sont les donneurs de leçon, tristes et prétentieux.

Thalie avait bien compris.

J'ajoute mon ressentiment personnel contre celle que j'ai interpellée, qui vient ici balancer des petites phrases toutes pourries, alors qu'elle censure les opposants qui essaient d'argumenter sur son blog.


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par John le Sam 15 Oct 2011 - 3:15

Je n'ai pas vu dans les messages de Mila ici, ni sur son blog, un goût immodéré pour les "petites phrases toutes pourries".

D'ailleurs, lorsqu'elle est arrivée ici, c'était à cause de grosses "phrases toutes pourries", mais je crois qu'elle n'en était pas l'auteur, elle : ces phrases concernaient plutôt, outre un ou deux collègues provisoirement mal informé(s) et qui ont reconnu avoir fait erreur, un proviseur-adjoint de l'académie de Reims, qui disait publiquement, et sans honte aucune, qu'il prendrait plaisir à sacquer tout membre de l'équipe pédagogique de son établissement, s'il apprenait qu'il avait posté un message sur le forum. Le proviseur-adjoint ne s'est jamais dédit, lui.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule dys-dys-dys

Message par sand le Sam 15 Oct 2011 - 7:57

@John a écrit:Je n'ai pas vu dans les messages de Mila ici, ni sur son blog, un goût immodéré pour les "petites phrases toutes pourries".

D'ailleurs, lorsqu'elle est arrivée ici, c'était à cause de grosses "phrases toutes pourries", mais je crois qu'elle n'en était pas l'auteur, elle : ces phrases concernaient plutôt, outre un ou deux collègues provisoirement mal informé(s) et qui ont reconnu avoir fait erreur, un proviseur-adjoint de l'académie de Reims, qui disait publiquement, et sans honte aucune, qu'il prendrait plaisir à sacquer tout membre de l'équipe pédagogique de son établissement, s'il apprenait qu'il avait posté un message sur le forum. Le proviseur-adjoint ne s'est jamais dédit, lui.

Il sacquerait quelqu'un qui posterait sur neoprofs ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum