Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 21:58

En quatrième, dans le cadre du chapitre Introduction à la démonstration, je propose aux élèves des exercices de démonstrations très structurées. Et j'aime à trouver légitime de demander aux élèves de clore très formellement leurs démonstrations par l'usage de l'expression « Ce qu'il fallait démontrer ».

Exemple très rapide :
Soit un triangle ABC tel que (AB) et (AC) sont perpendiculaires.
On appelle I le milieu de [AC].
La droite perpendiculaire à [AC] passant par I coupe (BC) au point R.

1. Démontrer que les droites (IR) et (AB) sont parallèles.

On sait que (AC) est perpendiculaire à (AB) et que (AC) est perpendiculaire à (IR).
Si deux droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles.
Donc (IR) et (AB) sont parallèles. Ce qu'il fallait démontrer
.
Reste que les textes (programmes, livres, etc) n'en disent absolument rien.
Et reste que le sigle CQFD est devenu connoté (suranné, voire fat).

Ainsi donc, j'hésite...

Que feriez-vous à ma place ? QED ou pas QED ?

Edit : correction de la coquille.


Dernière édition par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:08, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Thalia de G le Lun 10 Oct 2011, 21:59

Je vote pour, ils auront au moins appris une phrase de latin

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Invité le Lun 10 Oct 2011, 22:04

Tu n'as pas peur de les perdre davantage avec du latin?
Moi j'aime bien CQFD.

(et il y a une coquille dans ta démonstration Wink dernière ligne)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:07

@Al a écrit:(et il y a une coquille dans ta démonstration Wink dernière ligne)
Diable ! merci !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Derborence le Lun 10 Oct 2011, 22:08

@Thalia de G a écrit:Je vote pour, ils auront au moins appris une phrase de latin
topela

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Invité5 le Lun 10 Oct 2011, 22:17

J'adore le latin, mais je ne mettrais pas de QED, ni de i.e. (au collège).
J'entends déjà " le prof de maths il parle latin, je comprends rien", ou alors "je ne suis pas latiniste, je n'ai pas pu faire l'exercice". Toutes les excuses sont bonnes pour ne rien faire...
Je penche pour le "Ce qu'il fallait démontrer" en toutes lettres (j'aurais peur que le CQFD devienne PTDR ou TMTC Razz)

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:19

@Tinkerbell a écrit:J'adore le latin, mais je ne mettrais pas de QED, ni de i.e. (au collège).
J'adore utiliser id est, mais j'évite avec mes élèves.

@Tinkerbell a écrit:J'entends déjà " le prof de maths il parle latin, je comprends rien", ou alors "je ne suis pas latiniste, je n'ai pas pu faire l'exercice". Toutes les excuses sont bonnes pour ne rien faire...
Je penche pour le "Ce qu'il fallait démontrer" en toutes lettres (j'aurais peur que le CQFD devienne PTDR ou TMTC Razz)
Tu as raison, je crois que je vais choisir le "Ce qu'il fallait démontrer".

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Invité5 le Lun 10 Oct 2011, 22:21

D'ailleurs je pense en parler à mes élèves, ça nous fera une pause culturelle Very Happy

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par Botentoush le Lun 10 Oct 2011, 22:24

je vote pour CQFD!!

_________________
Faites gaffe au bottage en touche!!
docco est toujours en moi!

Botentoush
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:37

@Tinkerbell a écrit:D'ailleurs je pense en parler à mes élèves, ça nous fera une pause culturelle Very Happy
topela

Citation :
« ὅπερ ἔδει δεῖξαι », EUCLIDE, Les Éléments.

Prononciation « hopér édeï deïxaï ».
En latin « quod erat demonstrandum ». Abréviation : QED.
En français « ce qu’il fallait démontrer ». Abréviation : CQFD.

Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Lun 10 Oct 2011, 22:44

Aux choix, les deux, sans problème. J'en ajoute un troisième: "eurêka" !

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:45

Au début plutôt, non ? Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Lun 10 Oct 2011, 22:53

La "solution" est ici raisonnée. La joie arrive au terme de la démonstration. C'est cette dernière qui est inattaquable.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 22:54

En effet. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 23:03

Que ce chapitre est compliqué à mener !!!

Bon, je vais faire un petit encart "culturel" à l'occasion d'une petite activité d'analyse de démonstration, ce qui nous permettra de prendre quelques minutes pour en parler.
Fichiers joints
Etude structure démonstration - document de travail.pdf (Indulgence avec le document, il est loin d'être finalisé. Mais toute remarque est la bienvenue. D'autant que je suis le champion des coquilles :D ).Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(379 Ko) Téléchargé 37 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Lun 10 Oct 2011, 23:15

Je coderai sur les deux figures I milieu de [AC],

dans la 2ème démonstration: un chaînon est "incomplet",
On sait ainsi que JB = IA et que AI = IC.
Si deux nombres sont égaux à un même nombre
alors ces deux nombres sont égaux entre - eux,
Donc IC = JB.

Mais je ne comprends pas pourquoi tu démontres cela,
alors que cela se voit!

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 23:44

@pk a écrit:Je coderai sur les deux figures I milieu de [AC]
En effet, merci beaucoup.

@pk a écrit:dans la 2ème démonstration: un chaînon est "incomplet",
On sait ainsi que JB = IA et que AI = IC.
Si deux nombres sont égaux à un même nombre
alors ces deux nombres sont égaux entre - eux,
Donc IC = JB.
Je me pose la question de compléter ou pas ce chaînon. Le problème ici est toujours la part d'implicite (les élèves diraient évident) dans les démonstrations (ce n'est pas la seule dans cette démonstration. Il y a de l'implicite dans la construction du rectangle, et dans le fait que le quadrilatère soit non croisé, par exemple). Après tout, je ne demande jamais (presque) d'expliciter la propriété de transitivité de l'égalité, pourquoi le faire ici ? d'autre part, cela me permet de parler de ces fameux "chaînons incomplets" (très fréquents dans une "vraie" démonstration, après tout).
Mais oui, je me pose encore la question.

@pk a écrit:Mais je ne comprends pas pourquoi tu démontres cela,
alors que cela se voit!
Ah ah ! Laughing
Certains élèves ont besoin que je l'écrive, au moins au début. Ils ne le voient pas, précisément. Si la conclusion d'un chaînon est "JB = IA" et si celle du suivant est "AI = IC = JB", alors ces élèves-là auront du mal à suivre.
Mais peut-être devrais-je enlever ce chaînon, pour provoquer leur réaction. Je vais y réfléchir.

Merci pour tes commentaires. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Lun 10 Oct 2011, 23:47

Après réflexion : oui, en codant la figure, il est vrai que cela se voit. Donc ce n'est plus nécessaire de le démontrer. Merci. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Lun 10 Oct 2011, 23:56

Parler de ces fameux "chaînons incomplets" à cette étape, c'est une bonne idée à mon avis.

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Mar 11 Oct 2011, 00:04

Cela étant, au lycée, des élèves qui ont parfois du mal à démontrer l'égalité entre deux expressions littérales.

La plus ancienne stratégie qui s'avère alors méconnue est liée à l'implicite dont on parle (si a=c et b=c alors a=b). A mon avis, il vaut mieux qu'ils aient à l'écrire quelques fois chaque année pour la savoir.

Une autre stratégie est-elle encore apprise en 4ème (si a-b=0 alors a=b)?


Dernière édition par pk le Mar 11 Oct 2011, 00:28, édité 1 fois

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Mar 11 Oct 2011, 00:16

Au terme de mes réflexions bien tardives, je ne toucherai en fait plus rien. La propriété dont je parle peut être faite à tout moment... J'en parlerai plus tard. Il vaut mieux faire comme ce que tu proposes!


Dernière édition par pk le Mar 11 Oct 2011, 00:30, édité 1 fois

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Mar 11 Oct 2011, 00:22

@pk a écrit:A mon avis, il vaut mieux qu'ils aient à l'écrire quelques fois chaque année pour la savoir.
C'est vrai.

@pk a écrit:Une autre stratégie est-elle encore apprise en 4ème (si a-b=0 alors a=b)?
Oui (sous cette forme ou sous une autre (somme de deux nombres opposés)) :

Un exemple qui me vient (en 5ème) :

a + (-1) x a = 1 x a + (-1) x a = [1 + (-1)] x a = 0 x a = 0
donc (-1) x a est l'opposé de a.

Certaines démonstrations de la propriété de Pythagore demandent de démontrer que a²+b²-c²=0

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par JPhMM le Mar 11 Oct 2011, 00:28

@pk a écrit:Au terme de mes réflexions bien tardives, je ne toucherai en fait plus rien. La propriété dont je parle peut être faite à tout moment... J'en parlerai plus tard. Il vaut mieux faire comme ce que tu proposes!
Merci pour ces conseils.
C'est un chapitre vraiment compliqué. Au point que nombre de collègue ne font pas (ils distillent dans les autres chapitres). Pour ma part, j'ai pris le parti d'y consacrer un chapitre, pour poser très clairement certaines choses.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par doctor who le Mar 11 Oct 2011, 00:34

Je trouve cela très intéressant. Bravo les profs de maths (et JPhMM en particulier) !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande d'avis : Quod erat demonstrandum ou pas QED ?

Message par pk le Mar 11 Oct 2011, 00:41

A me relire, je vais me coucher!

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum