stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Lun 8 Déc 2008 - 20:16

Je suis complètement dépitée et démoralisée par ma classe de 3e, alors qu'il s'agit d'excellents élèves, très scolaires et bosseurs. Je vous explique : une partie vient de ma classe de 4e de l'an dernier où se trouvaient les bilingues basques, mais à laquelle on a adjoint les latinistes. Ce qui fait qu'il s'agit de la meilleure classe du collège. Ils sont 30, très bavards, jusqu'ici cela se passait plutôt bien, sur les temps de cours on bossait vraiment. Ces derniers temps, l'atmosphère se dégrade sérieusement. Il me semble qu'un petit noyau "pourrit" la classe en me faisant passer pour une prof "pas à la hauteur". Le malaise est diffus, certes, ils acceptent le travail, répondent à l'oral, mais en ricanant entre eux, comme s'ils me concédaient leur participation. Honnêtement, j'ai formé plusieurs 3e, j'ai suivi les bulletins au lycée, ils marchaient bien (ceux qui travaillaient en tout cas), aucun ne s'est effondré. J'en arrive à me dire "comment les persuader que je suis vraiment une bonne prof ?!"
Le problème, c'est qu'ils ont de super notes à des devoirs bilans difficiles. Dans la préparation des cours, j'ai effectivement des habitudes liées à des classes faibles : méthode inductive, petits devoirs pour rattraper les notes, dictées préparées. Il est clair que je les aide sûrement trop, je leur mâche trop le travail.
Je réfléchis à des pistes pour m'adapter à ce décalage dans le niveau et leur faire un peu peur, puisqu'ils marchent à la note. Je vais les remettre deux par deux, avec un plan de classe ré-arrangé par moi (déjà fait, mais il faut que je casse cet effet "groupe latinistes", parce qu'ils sont plus ou moins dans le même coin de la salle), que je laisse tomber les "petites notes faciles", que je fasse plus de cours magistral (conseil de la prof de maths, chez qui ça marche), que je les fasse (beaucoup) plus écrire et que je rééquilibre la proportion exercices d'application / exercices d'analyse et de réflexion.
Pensez-vous que je sois dans le vrai ? Avez-vous déjà expérimenté ce type de classe ? Ce soir, je me sens vraiment looser de ne pas y arriver avec une classe comme ça, mais vraiment, pris individuellement ils sont assez gentils, mais en groupe, ils peuvent avoir un sale esprit !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par sand le Lun 8 Déc 2008 - 20:25

J'ai eu l'an dernier une classe de 4° d'une arrogance sans nom, constituée à 90 % de très bons élèves. J'ai dû refaire quasiment toutes mes séquences. Je les ai eus à l'usure, en leur infligeant des évaluations corsées où ils avaient tout de même 15, en leur donnant des tonnes de boulot et en les harcelant de "Ca devrait être acquis!" chaque fois qu'ils posaient une question. J'ai quand même éprouvé un sacré plaisir à lire leurs rédactions toute l'année.
Mais je suis ravie de ne pas les avoir en 3° cette année. Ils m'ont épuisée !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Lun 8 Déc 2008 - 21:26

Ils étaient mieux l'an dernier. A te lire, je me dis qu'on ne peut pas forcément "y faire" quelque chose, qu'ils vont peut-être rester consommateurs et arrogants jusqu'au bout... affraid Je voudrais bien gérer le groupe correctement pour que ce qui est acquis le reste, que je ne "les perde pas". Je ne supporte pas qu'ils le prennent ainsi de haut, parce que je vais devoir me placer plus haut qu'eux, et c'est une surenchère que je trouve stérile. Je n'aime pas ce rôle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2008 - 0:24

Lulamae, j'ai connu une classe de ce type il y a 3 ans... un matin je suis arrivée et j'ai collé sur la porte de la salle une étiquette sur laquelle il était mentionné "classe de seconde" et je leur ai expliqué que puisqu'ils étaient si blasés et se jugeaient suffisamment bons pour se laisser aller ainsi, j'allais désormais bosser comme en lycée. Lectures analytiques à gogo avec des passages à rédiger... initiation à la disserte avec des sujets du type "que représente pour vous l'objet livre" etc... ça les a calmés et ils se sont remis au boulot .. finalement nous sommes restés essentiellement en mode seconde jusqu'en juin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par alinette le Mar 9 Déc 2008 - 7:59

J'allais te proposer la même chose que Nebisa, passe au niveau supérieur avec des lectures analytiques plus poussées, des parties rédigées etc.

alinette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2008 - 11:25

Merci les filles : c'est exactement une des possibilités que j'ai envisagées, ainsi que de supprimer les notes "facilitatrices". J'enrage, car ils ne sont pas si bons que ça, dès lors qu'il faut rédiger, argumenter. Mais peut-être faut-il d'abord qu'ils en conviennent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2008 - 11:28

EXACTEMENT! LES MIENS SE CROYAIENT AU-DESSUS ET JE LEUR AI DONC MONTRÉ QUE MON NIVEAU NE SE LIMITAIT PAS À LA CLASSE DE TROISIÈME. Ils ont vite compris qu'ils avaient encore à apprendre et nous avons donc pu tirer parti de l'année. Sinon j'aurai perdu mon temps à les calmer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Reine Margot le Mar 9 Déc 2008 - 11:37

diable diable diable diable
pas de pitié, allez-y les filles! malmaisbien

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Libé-Ration le Mar 9 Déc 2008 - 15:14

Ben, tu es une bonne prof, tes élèves n'ont pas à insinuer le contraire. Cependant, il faut adapter le contenu du cours au public en face. S'ils ont tous 18 aux devoirs de conjugaisons, OK, ils connaissent les conjugaisons. Par contre, l'expression écrite pêche. Alors il faut les faire bucher là-dessus, leur montrer que parler français ne signifie pas savoir écrire correctement.

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2008 - 16:06

Oui, il faut s'adapter. Après tout, ce devrait être plutôt bénéfique : à force de tourner avec des classes faible, je finis par me laisser distraire et par ronronner tranquillement. Je vais leur concocter des séances plus ardues pour jeudi. C'est juste que... Arghh ! J'aurais préféré que ce soit après les vacances, j'ai la moitié de mes neurones en hibernation en ce moment ! furieux Tant pis, à défaut d'être brillant, ce sera hyper cadré, avec du boulot pour eux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Esméralda le Mar 9 Déc 2008 - 16:49

Et bien moi, j'ai le problème inverse mais j'ai aussi l'impression de les perdre, pour bien d'autre raison : classe de 3ème très faible, présentée comme pénible dès le départ, avec 17 élèves. ( si si, c'est possible, même pas en zep !) Un a été changé de classe ( le seul qui avait à peu près bon esprit), un est parti en apprentissage coiffure, deux ont été exclus après conseils de disciplines ( divers pb au compteur, assez grave), une autre est en ce moment en atelier relai, une autre encore passe en conseil de discipline la semaine prochaine...J'oubliais que l'on a mis dans cette classe une jeune fille arrivant du Congo - la pauvre ! DOnc en ce moment, ils ne sont plus "que" 12. Alors on se dit que l'on devrait enfin pouvoir arriver à travailler avec eux. Et bien non, l'ambiance se dégrade d'heure en heure, ils ne font pratiquement rien chez eux, deviennent absentéistes, répondent, sont très pénible en classe, il faut sans cesse recadrer ; les perturbations se multiplient maintenant et des élèves qui étaient à peu près calmes ont pris le relai, comme si leur but était de voir la classe "explosée" et les élèves "restants" répartis sur d'autres classes. Il y a eu un effet boule de neige en fait. C'est vraiment une situation inédite et difficile à faire comprendre. Je le vis très mal car je me sens franchement en échec avec eux et je me demande comment le récupérer. Je crois que vu leur état d'esprit, c'est fichu et ce n'est pas parce qu'il sont 13 que la classe peut tourner. J'essaie de ne pas me culpabiliser mais je me rassure en voyant qu'avec la plupart des autres collègues ( en maths, en anglais, en espagnol, en physique...) c'est aussi très dur ...
Enfin bon, je m'épanche et je ne t'ai pas aidée Lulamae, mais j'avais besoin de "parler". Si tu as une idée pour démarrer une séq. poésie lyrique et engagée avec une classe faible, je suis preneuse.
MErci de m'avoir lue.

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: stratégie à tenir avec des 3e "trop bons élèves" ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2008 - 18:08

Tu ne m'embêtes pas du tout Esmeralda. Si c'est difficile aussi dans les autres matières, vous pourriez envisager une fiche de suivi de la classe, au moins concernant le comportement en cours. Vous pouvez aussi demander la réunion (ou la création) d'une cellule de veille qui se réunit sur les cas difficiles. Enfin, pourquoi ne pas demander un stage d'équipe pour vous aider à gérer ces classes particulièrement difficiles ?
En fait, je ne suis pas tant découragée côté travail que sujette à une auto-remise en cause plus globale. Je finis par croire que je ne suis pas faite pour les 3e. J'espérais, puisque j'avais ces élèves en 4e "renouer" avec cet âge difficile (enfin, pour moi), dans la mesure où l'an dernier ça se passait bien. Mais je prends en grippe maintenant ces élèves latinistes qui me gâchent la classe, je leur en veux. C'est nul, ce ne sont que des gamins, ils ne peuvent pas avoir si mauvais fond. Je me dis que je dramatise, et bref, je ne sais plus où j'en suis, si je suis assez sévère, trop sévère. Je suis perdue. titanic

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum