Correction concours prof des écoles

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Sam 15 Oct 2011 - 14:44

Si tu veux que je détaille plus Nita, je peux t'en parler en MP.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Thalia de G le Sam 15 Oct 2011 - 14:46

Je crois que j'ai eu à remonter des notes, ou du moins, en commission d'harmonisation à départager des copies, selon certains critères, de 1 ou 2 dixièmes de point. Et la commission, composée d'IEN, de correcteurs lambda mais néanmoins jugés fiables, dure des heures, ce n'est pas traité par dessus la jambe.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Sam 15 Oct 2011 - 14:47

Oui, c'est fait très sérieusement et ce n'est pas une partie de plaisir.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Mufab le Sam 15 Oct 2011 - 14:49

Je n'ai eu que ce que je méritais alors... calimero

(J'essayais de me consoler en me disant qu'ils -entité jusque-là bien abstraite pour moi- avaient traité mon cas à la one again, sans saisir toutes les nuances complexes de ma pensée Razz lol! . But not.)

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Sam 15 Oct 2011 - 14:51

Mufab, il y a aussi des candidats très brillants.
C'est la loi des concours.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Mufab le Sam 15 Oct 2011 - 14:53

Mais j'en étais ! Razz


Dernière édition par Mufab le Sam 15 Oct 2011 - 14:55, édité 1 fois

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Thalia de G le Sam 15 Oct 2011 - 14:54

@Violet a écrit:Mufab, il y a aussi des candidats très brillants.
C'est la loi des concours.
J'ai souvenir d'un paquet de copies entre 4 et 18 sur 20, notes légitimées par la double correction.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Nita le Sam 15 Oct 2011 - 14:55

@Rikki a écrit:Je comprends.

Ca ne me choque pas que les copies de français soient corrigées par des agrégés de lettres, en soi. C'est même logique.

Par contre, vous indiquez que vous travaillez en binôme avec un PE, donc, je ne vois pas en quoi ce PE a d'autre légitimité, effectivement, que d'être "bien vu" et que son IEN lui ait demandé de le faire.

En ce qui me concerne, il y avait une note de synthèse sur des travaux de lecture en primaire (CE et CM). En Cm, j'ai vu des choses qui m'ont semblé infaisables, par exemple, en me référant à mes expériences en 6e, mais en CE2 ? J'avais bien besoin de l'avis d'un collègue expérimenté - qui était formateur à l'IUFM ; j'ai trouvé nos discussions très intéressantes, et nous étions en harmonie pour la défense de l'orthographe grammaticale)


Cela dit, il est vrai que ma situation était différente, dans la mesure où j'exerçais déjà, et depuis plusieurs années. Si j'avais demandé un poste de CLIN et que j'avais eu en face de moi quelqu'un qui avait de l'expérience, j'aurais sans doute vu les choses différemment.

Et il faut bien que quelqu'un corrige les copies...

Cela dit, au niveau orthographe / correction grammaticale, j'ai l'impression que ce n'est pas, mais alors pas du tout, une exigence prioritaire.

Hélas, c'est aussi l'impression que j'ai eue, c'est aussi une des raisons pour lesquelles j'ai cessé de corriger, je me mettais en rage.


@Violet : aucun besoin de MP, je voulais réagir parce que ta phrase a sonné à mes oreilles "Nita ment", mais je suis convaincue que cela se passe différemment dans tous les centres de correction (j'ai corrigé dans un de mes vieux amphis de fac, inconfortable au possible), je veux dire par là que les consignes changent selon les besoins/politiques/problèmes locaux, et je suis entièrement d'accord, c'est un travail qui implique une grande implication de la part des correcteurs.

@ Mufab : cela va sans dire !

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Sam 15 Oct 2011 - 15:30

Je vous raconterai comment ça s'est passé pour moi mercredi ! Wink

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Mar 18 Oct 2011 - 21:15

Expérience très sympa, la correction s'est faite sans discordance et sans soucis majeur, il y avait une ambiance studieuse mais très agréable : il y avait des binômes de prof du 2aire et du primaire + des inspecteurs qui tournaient et répondaient à nos questions. Le barème, super précis, permettait de ne pas "stresser", tout comme les moyennes faites au fur et à mesure par le jury pour voir où on se situait.
Il pouvait y avoir des écart sur le commentaire de texte (mais peu, finalement...) mais absolument pas sur les questions de gram/ortho et lexique. Donc ce n'est pas subjectif, surtout que les copies sont double-corrigées.
J'ai trouvé que le commentaire de texte (nouvelle épreuve) était difficile pour des non-spécialistes en lettres mais bon...

Enfin, très bonne expérience et j'espère le refaire l'an pro !

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Mar 18 Oct 2011 - 21:16

C'était le même sujet que moi ?

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Mar 18 Oct 2011 - 21:30

Oui ! J'ai oublié de te le dire !!!

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Mar 18 Oct 2011 - 21:31

J'ai bien aimé ce texte. Je l'ai trouvé très beau.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Provence le Mar 18 Oct 2011 - 21:36

Quel était le texte?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Mar 18 Oct 2011 - 21:37

un texte de Leiris.
Attends, je vois si je peux le copier coller.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Provence le Mar 18 Oct 2011 - 21:38

Merci m'dame!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Mar 18 Oct 2011 - 21:38

L’un de mes jouets – et peu importait ce qu’il fût : il suffisait qu’il fût un jouet –, l’un de
mes jouets était tombé. En grand danger d’être cassé, car la chute avait été directe et l’altitude
– prise au-dessus du niveau du sol – d’une table, voire même d’un simple guéridon, est fort
loin d’être négligeable, quand il s’agit de la chute d’un jouet.
L’un de mes jouets, du fait de ma maladresse, – cause initiale de la chute – se trouvait sous
le coup d’avoir été cassé. L’un de mes jouets, c’est-à-dire un des éléments du monde
auxquels, en ce temps-là, j’étais le plus étroitement attaché.
Rapidement je me baissai, ramassai le soldat gisant, le palpai et le regardai. Il n’était pas
cassé, et vive fut ma joie. Ce que j’exprimai en m’écriant : « …Reusement ! »
Dans cette pièce mal définie – salon ou salle à manger, pièce d’apparat ou pièce
commune–, dans ce lieu qui n’était alors rien autre que celui de mon amusement, quelqu’un
de plus âgé – mère, soeur ou frère aîné – se trouvait avec moi. Quelqu’un de plus averti, de
moins ignorant que je n’étais, et qui me fit observer, entendant mon exclamation, que c’est
« heureusement » qu’il faut dire et non, ainsi que j’avais fait : « …Reusement ! »
L’observation coupa court à ma joie ou plutôt – me laissant un bref instant interloqué – eut
tôt fait de remplacer la joie, dont ma pensée avait été d’abord tout entière occupée, par un
sentiment curieux dont c’est à peine si je parviens, aujourd’hui, à percer l’étrangeté.
L’on ne dit pas « …reusement », mais « heureusement ». Ce mot, employé par moi
jusqu’alors sans nulle conscience de son sens réel, comme une interjection pure, se rattache à
« heureux » et, par la vertu magique d’un pareil rapprochement, il se trouve inséré soudain
dans toute une séquence de significations précises. Appréhender d’un coup dans son intégrité
ce mot qu’auparavant j’avais toujours écorché prend une allure de découverte, comme le
déchirement brusque d’un voile ou l’éclatement de quelque vérité. Voici que ce vague
vocable – qui jusqu’à présent m’avait été tout à fait personnel et restait comme fermé – est,
par un hasard, promu au rôle de chaînon de tout un cycle sémantique. Il n’est plus maintenant
une chose à moi : il participe de cette réalité qu’est le langage de mes frères, de ma soeur et
celui de mes parents. De chose propre à moi, il devient chose commune et ouverte. Le voilà,
en un éclair, devenu chose partagée ou – si l’on veut – socialisée. Il n’est plus maintenant
l’exclamation confuse qui s’échappe de mes lèvres – encore toute proche de mes viscères,
comme le rire ou le cri – il est, entre des milliers d’autres, l’un des éléments constituant du
langage, de ce vaste instrument de communication dont une observation fortuite, émanée d’un
enfant plus âgé ou d’une personne adulte, à propos de mon exclamation consécutive à la chute
du soldat sur le plancher de la salle à manger ou le tapis du salon, m’a permis d’entrevoir
l’existence extérieure à moi-même et remplie d’étrangeté.
Sur le sol de la salle à manger ou du salon, le soldat, de plomb ou de carton-pâte, vient de
tomber. Je me suis écrié : « …Reusement ! » L’on m’a repris. Et, un instant, je demeure
interdit, en proie à une sorte de vertige. Car ce mot mal prononcé, et dont je viens de
découvrir qu’il n’est pas en réalité ce que j’avais cru jusque-là, m’a mis en état d’obscurément
sentir – grâce à l’espèce de déviation, de décalage qui s’est trouvé de ce fait imprimé à ma
pensée – en quoi le langage articulé, tissu arachnéen de mes rapports avec les autres, me
dépasse, poussant de tous côtés ses antennes mystérieuses.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Violet le Mar 18 Oct 2011 - 21:39

Pardon pour la mise en page.
C'est un extrait de Biffures.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Provence le Mar 18 Oct 2011 - 21:41

C'est vrai que c'est un beau texte!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Provence le Mar 18 Oct 2011 - 21:42

@Violet a écrit:Pardon pour la mise en page.


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Mar 18 Oct 2011 - 21:46

Il fallait qu'ils suivent la problématique :

"Vous en ferez un commentaire en montrant
comment est racontée la confrontation de la subjectivité de l’enfant à l’ordre de la langue."


InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Mufab le Mar 18 Oct 2011 - 22:20

Le sujet n'est pas très élégamment formulé, je trouve. Et le texte un peu lourdingue.
sorciere2

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Mar 18 Oct 2011 - 22:34

Perso, je n'ai jamais aimé les autobiographies, mais la problématique est très clairement formulée je trouve.

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Mufab le Mar 18 Oct 2011 - 22:39

C'est le "en montrant comment est racontée" qui ne sonne pas littéraire.


_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par Mufab le Mar 18 Oct 2011 - 22:42

Et le texte, quant à lui, sonne carrément faux : c'est de l'analyse d'adulte plaquée sur de l'enfance.

Sans parler de l'exemple : je n'ai jamais entendu un enfant dire "Reusement".

_________________
Poky et Lucas, dessin de Phi :

"Là où on ne lit pas, là où on n'élit pas, on ne rigole pas tous les jours. Lire est le propre de l'homme."
(Yvan Pommaux, auteur "Jeunesse")

Mufab
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction concours prof des écoles

Message par InvitéePh le Mar 18 Oct 2011 - 22:42

Moui, mais je crois que c'est aussi parce qu'on voulait leur faire étudier tout l'aspect mise en scène/ narration autour de cette expérience.
(Mais je suis d'accord avec toi, ça sonne pas top)

InvitéePh
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum